undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Toys Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Ricken51 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Ricken51
Classement des meilleurs critiques: 31.418
Votes utiles : 90

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Ricken51

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Electric Rendez-Vous
Electric Rendez-Vous
Prix : EUR 22,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le bonheur est sur scène !, 11 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Electric Rendez-Vous (CD)
Bonjour,

J'ai un peu tardé avant d'écrire ce petit mot sur le nouvel album Live de notre Paulo: Une fois encore, c'est du top niveau.

J'étais allé le voir sur cette tournée lors de son étape bordelaise dans la salle de concert du casino: le concert avait été merveilleux, comme à chaque fois avec notre ami French-Blues-Rocker.
C'est donc pour moi un vrai plaisir de retrouver tout ce qui avait fait la magie de ce concert, en son comme en image, sur une autre date, c'est vrai.

Alors comme d'habitude, on a des types qui ne se prennent pas la tête, qui se font plaisir et nous le montrent: ça joue et c'est bon !

Avec la différence cette fois, par rapport à la tournée "Face A - Face B" avec ce même groupe "A l'Ouest" que les mecs du groupe sont beaucoup plus libérés, Anthony Bellanger prenant des solis, Nicolas Bellanger et Brice Allanic assurant une rythmique vivante et puissante, et tout ce petit monde nous gratifie de choeurs apportant un vrai relief.

Et notre Paul, il est une fois de plus guitaristiquement éblouissant, tout en feeling, aussi bien dans les solis qu'en nous claquant des harmoniques superbes à la manière d'un Rory Gallagher, sans jamais se perdre dans des masturbations inutiles et pompeuses, la technique au service du morceau et non l'inverse.
Quant à sa voix, elle est parfaitement posée, avec son grain si particulier, complètement en lien avec la musique: l’apanage des grands bluesmen.

Pour le répertoire, il est résolument moderne avec 11 titres sur 22 issus de ses albums avec "A l'Ouest", dont 9 du seul dernier opus "Puzzle 14".
C'est donc globalement plus rock que blues, même si des perles comme "Comme un étranger", "Faire semblant", l'inévitable "Barjoland" et le superbe "Faut qu'j'me laisse aller" nous ramènent à cette bonne vieille musique du Diable.

Enfin, pour le son comme pour l'image, c'est parfait: rien à envier aux américains, anglais et consorts; et à un tarif pareil pour un double CD + DVD, franchement, c'est donné.

Alors foncez, écoutez et regardez, c'est digne des Allman Brothers, de Neil Young & Crazy Horse, et de tant d'autres grands noms des Seventies: Paul Personne est de cette trempe là et pour notre plus grand plaisir, le chant est en français.

Pourquoi, je mets 4 ?
Parce que m**** alors, pourquoi "Comme un étranger" et "Faire semblant" ne sont-ils pas sur le DVD ?

Mais ce n'est qu'un détail !

Alors, vas-y Paulo, continue ton chemin, et donne-nous encore longtemps des albums et des tournées, qui me foutent chaque fois le cul par terre, qui tout simplement me donne tout le bonheur que tu communiques sur scène.


Puzzle 14
Puzzle 14
Proposé par METAMZCI
Prix : EUR 24,19

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plaisir Partagé, 1 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Puzzle 14 (CD)
Salut

Voilà le nouveau Paulo, chouette nouvelle car j'éprouve toujours un immense plaisir à découvrir ce qu'il nous concocte.
Est-ce un manque d'objectivité de ma part ?
Peut-être ...
Toujours est-il que chacune de ses productions arrive à me toucher, à me transporter, à me faire dire "M*** alors, vais-je réussir à sortir enfin un album avec mon groupe, un album qui procure ce plaisir à quelqu'un ?"

Pour cet album, il s'est à nouveau entouré du band "A l'ouest" comme sur le précédent diptyque.
Pour cet album, il joue toujours aussi merveilleusement bien, sans esprit de démonstration, avec ce feeling qui lui appartient.
Pour cet album, son chant est encore mieux placé que sur les précédents, plus mélodique aussi.
Pour cet album, tout est donc pareil que dans les autres ?
Oui
(c'est bien le même univers que d'habitude) et Non !
Pourquoi non ?

D'abord, le son: Enorme !
Ensuite, le son: Travaillé, plus rock.
Après, les arrangements: Des choeurs très présents, des nappes de claviers, des breaks surprenants, des tas de trouvailles plutôt sympas.
Et puis ?
Et puis, le sentiment d'avoir affaire à un groupe, un peu comme si c'était enregistré "live", avec toute la section rythmique qui se lâche.

Alors, c'est sûr, je vois d'ici ceux qui vont geindre:
Y'a pas d'harmonica !
Y'a pas de morceau acoustique !
C'est vrai mais est-ce que ça rend l'album mauvais ?

C'est plus du blues !
Ça, c'est faux même si les blues de cet album sont d'un style moins académique, moins classique.
Et le blues, c'est surtout un feeling, un état d'esprit, un certain goût pour la vie !
Et de tout ça, cet album est rempli !

Alors, pour ma part, j'aime beaucoup et j'ai hâte d'aller voir et écouter tout ça en concert.

Parce qu'au final, tout ce qui compte, c'est le plaisir de l'artiste et celui qu'il procure à l'auditeur.


Road of Bones -Digi-
Road of Bones -Digi-
Prix : EUR 26,00

17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Renouveau sans censure, 2 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Road of Bones -Digi- (CD)
Bonjour à tous.

Le IQ nouveau est arrivé et je viens d'achever la première écoute de cet album: je ne peux pas m'empêcher de laisser un commentaire car suite à quelques avis négatifs lus ici et là, j'étais un peu inquiet.

Me voilà rassuré: Je viens de prendre ma plus grosse baffe musicale depuis très, très, très longtemps !
(si je fais exception du magnifique EPITAPHE de Gens De La Lune sorti tout récemment).
Une baffe musicale ? Que dis-je ?
2 baffes musicales puisque cet album est double !
Et d'ailleurs, si je peux me permettre, IL FAUT ABSOLUMENT PRENDRE LE DOUBLE !

Alors voilà, comme le suggère le titre de mon commentaire, IQ vient de sortir un album totalement inattendu.

Pourquoi ?

Parce que d'abord, dans celui-ci, le son est ENORME !

Parce qu'ensuite, dans celui-ci, tout est plus dense, plus appuyé, ceci produisant des atmosphères palpables.

Parce qu'enfin, l'approche est radicalement différente de tous leurs autres disques, en ce sens qu'ici des sonorités émergent de partout y compris dans les parties chantées, surprenant sans cesse l'auditeur, là où auparavant chaque instrument avait une place bien définie.
Je m'explique: dans cet album, on est constamment pris au tripes par les breaks, les riffs, les mélodies secondaires de l'un ou l'autre des instruments, il n'y a jamais plus de 2 minutes sans qu'il se passe quelque chose.
De plus la palette sonore utilisée est d'une richesse incroyable: multiples claviers et samplers, guitares électriques, acoustiques et autres instruments à cordes, divers sons de basses frettées et fretless, batteries et percussions ne sont pas en reste, et on a même le droit à quelques machines !

Ah, et dire que j'allais oublier, je crois bien que Peter Nicholls n'a jamais si bien chanté.

IQ vient donc de se lâcher totalement et donc de rompre quelque peu avec la recette utilisée (avec bonheur) depuis Ever, évitant ainsi l'auto-plagiat que je sentais poindre avec Frequency et donc le risque de s'enliser.

Si vous êtes ouverts au changement et prêts à vous laisser désarçonner, sautez sur cet album !

Il est certainement moins abordable que les précédents, plus touffu, plus pesant mais certainement pas moins jouissif.

Bonne(s) écoute(s) à tous ceux qui feront ce choix.

Bye
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 29, 2014 6:02 PM MEST


Now What?! (CD + DVD)
Now What?! (CD + DVD)
Prix : EUR 7,00

8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Liberté et Expérimentations, 3 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Un nouvel album de Deep Purple est toujours pour moi un événement. C'est également toujours avec une certaine appréhension que je l'insère dans la platine, tant ce groupe est inégal dans ses productions en studio: capable de choses très intéressantes (In Rock, Machine Head, Perfect Strangers, Purpendicular, Rapture Of The Deep), d'albums corrects (Fireball, Who Do We Think We Are, Slaves And Masters, The Battle Rages On), comme du très moyen (The House Of Blue Light, Abandon, Bananas). Je suis donc en train de l'écouter pour la troisième fois en 24 heures: Que dire et par où commencer ? Déjà, une grosse surprise pour commencer l'album, les premières notes...calmes et poignantes...et la furie ensuite ! Puis les morceaux s'enchaînent, tous différents les uns des autres: Tendances progressives, Rock Purplelien, Rythm'n blues, Blues. On sent que tous les membres du groupe se sont fait plaisir dans la réalisation de cet album, sans se brider, sans s'auto-plagier et en se laissant aller. Coté son ensuite: Je dois dire que je suis plutôt déçu de la réalisation de Bob Ezrin. La bonne chose est que claviers (Airey est enfin devenu le lead-keyboard qu'on attendait), voix (Gillan utilise bien son organe, comme ayant accepté que sa voix ne lui permet plus les prouesses du passé) et guitares ( Morse se fait plus sobre dans le jeu et plus expérimental en sonorités) sont mis en valeur. Mais il y a des moments où on se demande pourquoi la basse et la batterie sont si loin derrière, surtout quand on connaît la valeur et le talent de la paire Paice-Glover. Et je ne vois pas l'intérêt d'avoir fait jouer des musiciens additionnels et d'amener quelques bruitages, qui n'ont pour effet que de trop STUDIOISER cet album. Alors voilà, je ne met que 4 étoiles parce que, si cet album me plaît dans son ensemble, je trouve en revanche qu'il n'y a aucun titre qui soit réellement transcendant (pas de Speed King, de Flight Of The Rat, de Child In Time, de Highway Star, de Lazy, de Black Night, de Burn, de Knocking At Your Back Door, de Wicked Ways, de Ted The Mechanic, de Cascades, de Rosa's Cantina, de Clearly Quite Absurd et autres Kiss Tomorrow Goodbye). Ça ne reste que mon avis, à vous de vous faire le vôtre.


Feel the Heat
Feel the Heat
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 29,66

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Fraicheur, Puissance et Ame, 28 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feel the Heat (CD)
Quelle claque !

Je me souviens encore de la baffe que m'a mise cet album lorsque je l'ai écouté pour la première fois:
il y a 14 ans déjà !

Compos originales, aucune reprise, un très GROS son, des riffs qui rentrent dans les côtes, des solis maîtrisés, inspirés et inventifs, des breaks et des reprises de rythmes avec une paire basse-batterie solide et puissante, des morceaux Blues-Rock, Blues, Rock, électriques, acoustiques, en Power Trio et aussi avec quelques invités.

Alors, effectivement, on sent que cet homme là a bouffé du Gallagher, qu'il s'en est mis plein les oreilles, qu'il adore ça (et moi aussi !), mais loin d'être un clone, il apporte sa touche, varie les sonorités et les ambiances, et laisse de la place à ses zicos.

alors voilà:

Moi, j'adore ça ! et je mets 5 étoiles.

A vous de vous faire votre idée !


Seve Qui Peut
Seve Qui Peut

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le retour du Ange progressif, 28 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Seve Qui Peut (CD)
Cet album de 1989 est un album réalisé "sur commande" pour le conseil général du Territoire de Belfort dans le cadre du bicentenaire de la révolution française.

C'est donc bien à un concept-album que nous avons affaire: chose qui ne s'était pas vue chez Ange depuis
"La gare de Troyes"(que je trouve très moyen pour ne pas dire plus),
donc, à mon sens, depuis "Par les fils de Mandrin".

Cet album est donc celui qui m'a réconcilié avec le groupe.
Effectivement, je n'ai jamais accroché complètement aux albums d'Ange sortis après Guet-Apens jusqu'à celui-ci, même si j'aime certains morceaux de ces albums, ils avaient pour moi un goût d'inachevé.

Rien de tout cela ici !
Je retrouve le Ange que j'aime, à savoir:
- des mélodies puissantes, belles ou accrocheuses
- la voix (quelle voix !) au service de textes: poignants, ironico-sarcastiques, évocateurs
- des arrangements bien ficelés
- des musiciens inspirés, se laissant mutuellement jouer

Et puis, il y a dans cette oeuvre une qualité, une homogénéité de son et d'atmosphère, rarement atteintes par le groupe jusque là.

Je me régale à chaque fois que je l'écoute, et ça fait 23 ans que ça dure.

Allez, en ce dimanche matin ensoleillé mais diablement froid, je le remets dans ma platine: 50' de plaisir.

A vous de jouer !


The Lamb Lies Down On Broadway
The Lamb Lies Down On Broadway
Prix : EUR 20,90

4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Album Monstrueux et petite réponse à Salabreuil, 21 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lamb Lies Down On Broadway (CD)
1) Album Monstrueux:

J'adore cet album. C'est même mon album préféré, tous styles confondus.

C'est une débauche de mélodies, de rythmes, de sonorités et d'effets vocaux au service d'une histoire glauque, kafkaïenne, surréaliste.
La dureté de Back in NYC se mêle à la douceur de Hairless Heart, la beauté de The Lamia au cynisme de The colony of slippermen, la violence de The waiting room à la paix de Ravine.

Cet album est unique et lorsque les dernières notes de It ont disparu,
je ne peux plus rien écouter d'autre: JE DOIS FAIRE AUTRE CHOSE !

Alors inutile d'en dire davantage, ECOUTEZ !

Cet album n'est pas du rock progressif, cet album n'est pas du rock, cet album n'est pas de la variété,
cet album est une OEUVRE D'ART,
au même titre que la 9ème ou que Les Quatre Saisons.

2) Petite réponse à Salabreuil:

Et pourtant, j'ai découvert Genesis avec Invisible Touch et ai remonté toute la discographie du groupe.
Ce que je ne supporte pas dans ta critique, ce sont tes allusions concernant la médiocrité de Genesis sans Gabriel.
Gabriel est un chanteur et un compositeur extraordinaire et j'adore aussi ses oeuvres en solo.
Il en va de même pour Collins.

Mais il faut donc remettre les choses à leur place: si les textes de "The Lamb" ont été presque totalement écrits par le Gab, il n'a quasiment pas participé à sa composition.

Alors ne pas voir la filiation entre Domino et The waiting room, entre Who Dunnit et The colony of slippermen, entre Mama et Back in New-York City, entre The Brazilian et Hairless Heart, relève de la surdité absolue, de l'aveuglement total, ou pour mieux dire de la plus éclatante mauvaise foi qui soit.

Aucun groupe (sauf les Stones et AC/DC) n'a fait 15 ou 20 fois le même album et c'est tant mieux car le public se serait lassé bien avant.
Genesis fait donc partie de ces groupes qui ont su se renouveler à chaque album tout en gardant un fil conducteur, celui des mélodies, des variations de rythmes: réduire l'après Gabriel et Hackett à de la musique commerciale est donc d'une crasse imbécilité.

Au plaisir ...


Comm - Édition Limitée (Digipack - 2 Titres Bonus)
Comm - Édition Limitée (Digipack - 2 Titres Bonus)
Prix : EUR 20,30

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Parfaitement gonflant !, 21 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comm - Édition Limitée (Digipack - 2 Titres Bonus) (CD)
Encore une superbe jaquette pour cet album.

Voilà du prog parfaitement joué avec une maestria évidente, des solis comme s'il en pleuvait, des trouvailles sonores, des changements de rythmes: jazzy, rock, planant.

Et c'est tout ! Malgré quelques bons moments, cet album ne me fait que trop rarement vibrer.

Pourquoi ? Parce que le chant est totalement linéaire, sans effet ni âme.
Pourquoi ? Parce que les compos n'ont pas de fil conducteur à mon sens, elles ne sont que des aboutements
de passages musicaux sans lien entre eux.
Pourquoi ? Parce qu'il n'y a rien de neuf après "A place in the queue" et "Not as good as the book", n'ayant
pas écouté ce qu'il y a eu entre.
Pourquoi ? Parce qu'à force de vouloir faire de l'extraordinaire, on arrive à la prétention !

Allez, ce n'est pas grave, je vais m'écouter ce bon vieux "Close to the Edge" et ça ira mieux !


Beyond Man And Time
Beyond Man And Time
Prix : EUR 9,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Plaisir d'écoute, 20 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beyond Man And Time (CD)
Ayant été totalement déçu par l'album "Sceneries" de Sylvan que je venais d'acheter suite aux critiques dithyrambiques que j'avais lues ici, je dois dire que c'est avec une certaine crainte que j'ai mis cet album de RPWL dans ma platine, l'ayant acheté pour les mêmes raisons que l'autre !

Je ne comprends pas qu'on puisse comparer les 2 albums: il n'y a rien de commun entre eux si ce n'est la nationalité des 2 groupes !

Ce "Beyond man and time" est un album plaisant à écouter: des mélodies accrocheuses, des moments planants, des changements de rythmes et une voix agréable et bien placée.

Je ne peux pas dire que ce soit l'album de l'année comme l'écrivent certaines personnes car il manque trop d'originalité et de fulgurance pour cela, c'est néanmoins un album que je prends beaucoup de plaisir à écouter.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 28, 2014 11:30 PM MEST


IPANEMA Chaussures - CHARM SANDAL IV KIDS 81716 - pink white, Taille:34-35
IPANEMA Chaussures - CHARM SANDAL IV KIDS 81716 - pink white, Taille:34-35

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Terriblement déçu !, 14 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Que dire de plus que le titre de ma chronique ?

J'ai commandé cet album après avoir lu ses critiques sur ce site, n'ayant jamais écouté aucun album de ce groupe auparavant.

Pour me situer peu, j'aime Genesis, Yes, Ange, IQ. J'aime certaines productions de Mike Oldfield, Marillion, Camel, Pendragon, Saga, Pallas, Arena, Van Der Graff, King Crimson, Jethro Tull, Pink Floyd ...

A coté de ça, j'écoute pas mal de blues, blues-rock, de rock, de chanson française, un peu de hard et de classique: un petit millier d'albums dans ma discothèque.

Que dire de cet album de Sylvan ?

Pour le coté positif: c'est bien produit. Il y a de belles envolées de guitares, une homogénéité de son et d'atmosphère. C'est à peu près tout.

Pour le reste: Cet album n'est certes pas déplaisant à entendre, mais pas jouissif non plus: je le trouve ennuyeux pour tout dire. Je n'y trouve rien de ce que j'aime dans le progressif, aucune mélodie ne m'accroche vraiment, aucun effet de surprise. Le chant est linéaire, la rythmique plate, il n'y a pas d'échanges entre les musiciens. En fait, rien ne ressort et c'est tout le contraire de ce que j'attends d'un album de rock progressif.

EN CONCLUSION: Si vous attendez des morceaux comme Supper's Ready, Close To The Edge, The Narrow Margin, Ice Nice, Hymne A La Vie, Tubular Bells et autres The Knife, Gates Of Delirium, Breaking The Spell, Moviedrome, ce n'est pas sur cet album que vous en trouverez !

Alors voilà, comme avec de nombreux albums de progressif moderne, cet album ne me procure aucun frisson, ni joie, ni peine, RIEN !

Je m'en vais donc mettre ce vieil album jaune pale dans ma platine, vous savez, celui qui commence "a capella" par "Can You tell me where my country lies ? said the unifaun to his true love's eyes ...
histoire de me remettre en forme.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 6, 2013 6:51 PM CET


Page : 1 | 2