Profil de gamelin > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par gamelin
Classement des meilleurs critiques: 45.088
Votes utiles : 47

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
gamelin

Afficher :  
Page : 1
pixel
Un Oiseau s'est posé
Un Oiseau s'est posé
Prix : EUR 19,99

47 internautes sur 49 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Manset chante Manset, 28 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un Oiseau s'est posé (CD)
Un album de réorchestrations avec des versions vraiment bonifiées et des bides.

Deux remarques avant un rapide avis : Manset se fait accompagner (ce qui est exceptionnel) et les titres sont piochés dans toute sa discographie (et souvent un titre par album - y compris le dernier sorti il y a 4 ans).

Entrez dans le rêve : Disons le tout net, je n'ai jamais aimé ce titre. Et là il s’en trouve bonifié de saxo, moins rugueux.
Cover me... (élégie funèbre) : Reprendre ce titre de "la mort d'Orion" est une superbe idée. Avec la voix caverneuse de Lanegan, cela donne quelque chose d’extrêmement... rugueux pour le coup ! Et très appréciable avec les pianos originaux qui tournent à l'envers.
Lumières : hormis pour le premier refrain où je trouve que Manset ne lâche pas les chevaux, cette reprise est excellente. Guitare, violon, piano, percus. Un titre vraiment réorchestré et une des réussites de l’album.
Un oiseau s'est posé (titre inédit) : très bon ! Texte et musique, du très bon Manset ! Quel plaisir d'entendre quelque chose de nouveau depuis 4 ans. Vivement le prochain album !
Manteau jaune : Le massacre de l'album. Chanté sur l'instru de "Obok", du grand n'importe quoi.
Toutes choses : N'ayant aucune admiration pour Raphael (euh... le chanteur là, rien avoir avec l'art), force est de constater que le "duo" marche à merveille. La voix tendre du jeune homme se marie parfaitement au son des guitares géniales et à la voix du sieur.
Deux voiles blanches : Oh oui ! Quelle réussite. Encore une fois, un titre d'aucun interêt ou presque dans sa version originale devient un petit bijou avec des nappes de synthés-flutes, des cornemuses et des guitares sèches et électriques... Tout s'éclaire. En additionnant des reprises aussi bien ficelées, on peut dire que l'album vaut le coup !
Genre humain : Une belle version alternative du titre sorti en 2010. J'aimais le titre déjà, sous cet angle il est encore meilleur.
Le pont : Mi-figue mi raison, mais l'intro transformé donne de la chaleur à un titre dont les paroles sont plus permafrost que Sirocco.
Rouge gorge : étonnant, j'aime.
Animal on est mal : Vous l'avez sur le net, pas besoin de vous dire ce que j'en pense.

En résumé, heureusement qu'il y a deux CD, cela permet à beaucoup d'y trouver son compte.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 29, 2014 9:23 PM MEST


Page : 1