Profil de Mister Bond > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Mister Bond
Classement des meilleurs critiques: 18.463
Votes utiles : 398

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Mister Bond (bordeaux)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Klipsch Image X10i Ecouteurs pour iPhone/iPod/iPad
Klipsch Image X10i Ecouteurs pour iPhone/iPod/iPad
Proposé par MP3 Accessories
Prix : EUR 194,22

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Faible durée de vie à cause d'une trop grande fragilité du câble, 23 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Klipsch Image X10i Ecouteurs pour iPhone/iPod/iPad (Appareils électroniques)
On m'a offert ces écouteurs Klipsch X10i pour Noël. Au déballage, on remarque un joli cube en guise de boîte de rangement constitué d'un kit de nettoyage et d'embouts en silicone de divers tailles. Les écouteurs sont dotés d'une télécommande avec micro intégré qui offre une parfaite compatibilité avec les ipod, ipad et autres iphone de dernière génération. Autre point qui me saute aux yeux et me laisse présager le pire, c'est la faible qualité de fabrication du câble des écouteurs: fins, fragiles, je vous recommande chaudement de ne pas les utiliser pour la pratique de vos activités sportives sous peine d'usure avancée. Klipsch mentionne "explicitement" sur la boîte: son produit est recommandé avec les produits de la firme de Cupertino. Les écouteurs en silicone eux sont très confortables, s'insèrent avec aisance et n'irritent pas les conduits auditifs à usage prolongée. A l'écoute, prévoyez une bonne trentaine d'heures d'écoute pour laisser s'exprimer pleinement les X10i, les aigüs et les médiums sont de très bonne facture et s'adresse aux mélomanes et amateurs de musique classique et de jazz avec cependant une certaine faiblesse dans les basses pour ceux qui aiment écouter de la musique électronique ou du hop-hop. Verdict final : je suis assez déçu de mes Klipsch X10i surtout au prix auxquels ils sont commercialisés, en effet, après 5 mois d'utilisation modérée, le cable de mes écouteurs s'est dénudé et par conséquent à cessé de fonctionner. C'est bien regrettable surtout à ce prix-là (249 euros). Préférez-lui des marques telles que Shure, Sennheiser ou pour les plus fortunés Grado qui proposent des intra-auriculaires plus robustes et de bien meilleures qualités sonores dans la même tranche de prix !


Eat 'Em And Smile
Eat 'Em And Smile
Prix : EUR 10,49

5.0 étoiles sur 5 "Bouffe-les et sourit !", 28 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eat 'Em And Smile (CD)
1985: Après de nombreuses tensions au sein du groupe Van Halen tout juste auréolé de son "MCMLXXXIV", David Lee Roth décide de claquer la porte ou bien est-ce finalement Eddie, agacé par les frasques et l'égocentrisme exacerbé de son frontman officiel qui va congédier Roth ? Dur, dur de savoir le véritable fin mot de l'histoire: les échanges musclés entre les deux hommes se déroulèrent principalement par voie de presse interposée à l'époque. C'est alors que peu de temps après, Roth va mijoter sa vengeance : juste le temps pour lui de réunir un line-up de premier choix avec le super batteur Greg Bisonnette, le génial bassiste Billy Sheehan et enfin le virtuose de la six-cordes, élève surdoué de Joe Satriani: Steve Vai pour ses premiers faits d'armes. Roth tenait alors sa réponse directe aux frères Van Halen à qui il adresse ce message personnel et amical : "Eat'em and smille". Produit avec soin par Ted Templeman, l'album contient 10 brûlots menés tambour battant par "Yankee Rose" et "Goin' Crazy". Ajoutez à cela des clips vidéos spectaculaires et à l'humour potache fidèles à l'esprit de "Hot for Teacher". Des apparitions toujours aussi remarquées à la télévision ou sur scène, le tout dans un style toujours aussi flamboyant et chamarré avec un goût prononcé pour la démesure : Tel est l'univers fun et coloré de Mister David Lee Roth ! Pourtant même avec un très bon "5150" paru quelques mois après, Edward Van Halen et ses comparses auront du mal à s'en remettre ! C'est dire !


Vegas
Vegas
Prix : EUR 18,11

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Oh my God this is the best !", 14 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vegas (CD)
1997 a été une année musicale particulièrement marquée par la dominance du mouvement Electro avec les Britanniques "Chemical Brothers" ( Dig your own hole ) et "Prodigy" ( Fat of the Land ) sans oublier nos petits frenchies de "Daft Punk" qui cartonnent avec leur EP ( Homework ).
Du côté outre-Atlantique, les Américains eux aussi ont leur mot à dire et nous envoient leur plus digne représentant, "The Crystal Method": un duo composé des DJ Scott Kirkland et Ken Jordan, débarquant avec leur premier album nommé "Vegas", qui lancera définitivement la carrière du groupe vers le succès et la reconnaissance internationale.
A sa sortie, toutes les stations radios, les boîtes branchées de la côte Ouest jusqu'à New York diffusent en boucle des titres tels que "Busy Child" ou "Keep Hope Alive"... Et à ce jour, nombreux sont les médias et annonceurs qui ont utilisé au moins une fois un morceau des Crystal Method à leur générique pour y vanter un produit ( films, série TV, jeux vidéo...).
Le son des Crystal Method est vraiment stylé, sophistiqué, froid avec un sens du tempo parfaitement contrôlé et des transitions sans fioritures.
A l'instar de la ville dont sont originaires Kirkland et Jordan, "Vegas" est un album irrésistiblement entraînant, joueur, malin, servi efficacement par des gimmicks inspirés qui font le secret des Hits : Le premier morceau "Trip Like I Do" en est le parfait exemple, avec l'utilisation d'un sample du film "The Dark Crystal" de Jim Henson en intro, qui nous transporte avec frivolité dans un big beat soutenu par la voix débauchée d'une jeune femme sous acide...
Puis tout le reste du disque s'enchaîne sans faiblir: "Cherry Twist", "Keep Hope Alive"...avec une mention particulière pour le brillant et stratosphérique "High Roller". Bref la magie opère de la première à la dernière piste.
A l'époque "Vegas" fut une révélation, considéré 15 ans plus tard comme l'un des disques majeurs et influents de la scène électronique. Il s'agit ( à mon humble avis ! ) du meilleur disque des Crystal Method qui à ce jour n'ont plus rien produit de tel depuis.
Si vous ne les connaissez pas encore et que vous êtes amateurs de ce genre de musique, procurez-vous le immédiatement vous ne serez pas déçus !


Atrocious
Atrocious
DVD ~ Cristian Valencia
Prix : EUR 8,77

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Une pale imitation du projet Blair Witch, 13 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atrocious (DVD)
"Avril 2010. Trois jeunes disparaissent en enquêtant sur une légende urbaine. Les trois corps, défigurés, ont été retrouvés. Les images qu''ils ont tournées aussi'" Cela ne vous rappelle rien ? Même la jaquette a un air de déjà-vu !
Comme l'indique le synopsis, des jeunes gens sont morts et comme ces derniers ont eu la bonne idée de tout filmer ( comme par hasard ! ), la police va rembobiner les bandes vidéos afin de reconstituer les événements de façon chronologique qui ont conduit à ce massacre.
Autant vous prévenir tout de suite, durant 50 minutes de visionnage, il ne se passe rien du tout : On assiste bouche bée à un ennuyeux film de vacances en famille ou l'on découvre Papa, Maman ainsi que le gentil toutou à sa mémère !
Puis sans transition, on assiste à une interminable course poursuite de nuit dans un labyrinthe de verdure sans intérêt. Quant au dénouement final, les plus attentifs d'entre vous, auront deviné sans problème ce qui ne tourne pas rond dès la première moitié du film, qui dévoile sans grande surprise, la véritable identité du responsable de ces meurtres.
Question originalité, le réalisateur Espagnol peut repasser ! "Atrocious" est un "found footage" plutôt "foutage de gueule" qui a voulu pomper sur tous les classiques du genre, voyez plutôt ! : Des ados qui enquêtent caméras au poing, sur une légende urbaine locale ( Le projet Blair Witch ), une grande maison isolée avec un labyrinthe de jardin ( Shining ), une petite fille disparue, un puits ( The Ring ). Ajouter à cela l'usage de filmer en vision infrarouge durant les scènes nocturnes ( REC, Cloverfield ), le tout assemblé sans dessus de sous, l'efficacité et le talent en moins, et vous obtenez un navet qui traîne dans le sillage de ses glorieux aînés, qui parvient péniblement à capter notre attention.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 17, 2012 4:37 PM CET


Samsung SE-208AB/TSBS Graveur DVD externe USB 2.0 Noir
Samsung SE-208AB/TSBS Graveur DVD externe USB 2.0 Noir
Proposé par Olano FR GmbH
Prix : EUR 38,60

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Compatibilité Mac, 1 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Samsung SE-208AB/TSBS Graveur DVD externe USB 2.0 Noir (Accessoire)
J'ai acheté ce produit car le superdrive de mon Macbook Pro est tombé en panne. Ce lecteur graveur DVD externe est totalement compatible avec la marque Apple et dispose d'une double prise USB pour pouvoir l'alimenter sans problème sur votre portable ou bien sur un téléviseur équipé d'un port à cet effet. L'appareil est certes un peu bruyant durant la lecture de vos disques mais ce n'est qu'un détail. Conclusion: pratique, compact et un rapport qualité prix plus qu'attractif pour ce graveur Samsung.


Fast and Furious [Blu-ray]
Fast and Furious [Blu-ray]
DVD ~ Paul Walker
Proposé par matcombes
Prix : EUR 12,50

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La génération "Tunning", 4 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fast and Furious [Blu-ray] (Blu-ray)
Un excellent film d'action reprenant la trame du film policier Point Break: nous suivons les péripéties du jeune Brian O'Connor, flic de choc, passionné de vitesse et de belles cylindrées, chargé d'une mission perilleuse par le FBI: infiltrer sous couverture un gang de malfrats qui s'illustre dans le délit à bord de voitures très rapides pour dérober du matériel electronique de tout genre. Son enquête va le mener vers un univers très fermé, rempli de codes, ou les bandes de jeunes se gavent de Hip-Hop, de jeux vidéos, de fêtes à gogo et de voitures tunning pour flatter leur ego. Mais une fois la barrière franchise, notre héros arrivera t-il à accomplir sa mission au détriment de ses nouveaux amis ? Personnellement je trouve que ce film est l'unique et original de la franchise "Fast and Furious" qui mérite d'être vu: Rob Cohen a parfaitement su retranscrire la culture "tunning" et l'univers de ces nouveaux rodéos urbains violents encore jamais vus au cinéma jusqu'en 2001. Un film désormais culte porté sur les larges épaules du charismatique Vin Diesel.


Wall Street - L'argent ne dort jamais
Wall Street - L'argent ne dort jamais
DVD ~ Michael Douglas
Proposé par BIKIN
Prix : EUR 6,00

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 GREED STILL GOOD ?, 1 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wall Street - L'argent ne dort jamais (DVD)
Le charismatique et avide magnat financier Gordon Gekko vient de purger sa peine de prison, il en ressort aujourd'hui plein d'usage et raison avec un livre qu'il a ecrit notamment sur son experience personnelle du monde auquel il appartenait, sorte de thérapie, d'exorcisme de ses vieux démons, mais Gekko a-t-il réellement changé après toutes ces années à l'ombre ?
Difficile de faire mieux que le premier film WALL STREET sorti en 1987, qui reste à ce jour une des references dans le genre. Néanmoins l'idée de sortir une suite 23 ans plus tard etait judicieuse car en effet si notre époque actuelle est devenue plus moderne ( finis les énormes cellulaires bonjour les smartphones compacts ! ) le monde financier de Wall Street lui n'a pas vraiment changé: il reste toujours aussi implacable et regorge de jeunes loups ambitieux aux crocs acérés. Shia LaBeouf en est l'exemple frappant en éléve doué et fasciné par son mentor de beau père Gordon Gekko.
Bien entendu on retrouve certaines ficelles du metier, les coups bas et les desillusions qui ont fait le succès du premier opus sans pour autant en avoir la violence et le panache mais dans WALL STREET 2: L'argent ne dort jamais, c'est un pamphlet sur le monde de la finance qui est dépeint, certains pourront y voir une métaphore scandale Madoff / Gordon Gekko, mais WALL STREET 2 c'est surtout une remise en question totale sur les valeurs fondamentales de la vie: la famille et l'amour.


NBA 2K11 - édition Michael Jordan
NBA 2K11 - édition Michael Jordan
Proposé par -inetvideo-ca
Prix : EUR 6,96

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Must du basket américain !!!, 18 octobre 2010
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : NBA 2K11 - édition Michael Jordan (Jeu vidéo)
NBA2K11 est la nouvelle simulation de basket américain: Une référence chez les puristes qui reprend et améliore chaque année son contenu à la façon des NBA Live d'EA. Je m'abstiens donc de commenter un gameplay connu qui est d'une qualité époustouflante, d'une maniabilté intuitive et facile à prendre en main. L'intêret principal de ce jeu se nomme: Michael Jordan.
Pour vous donner l'impact que peut avoir un tel jeu comme NBA2K11 sur les amoureux du basket comme moi, il est nécéssaire de recadrer le contexte historique: Je suis un fan de la NBA depuis le milieu des années 80, qui coincide notamment avec l'arrivée d'un certain Michael Jordan, rookie tout juste auréolé de la fac de North Carolina, prêt à endosser la tunique rouge des Bulls de Chicago pour des exploits et une destinée sportive que tout les amateurs connaissent...Air Jordan, une institution à lui tout seul, une icône mais au delà du sportif, de l'homme il y a également une image, un logo, un trademark qui se mérite, le seul sportif à ce jour qui peut se vanter d'avoir sa propre valeur marchande cotée en bourse. Cela vous situe un peu le personnage...
Cela faisait bien longtemps que l'on n'avait pas vu la licence officielle "Jordan" dans un jeu vidéo ( dernier en date NBA Live 2002 je crois ? ), c'est donc avec une grande joie que nous retrouvons Michael sur les parquets. Et les concepteurs ont fait très fort: ils ne se sont pas contentés de remodéliser avec soin le personnage mais ils se sont permis de nous faire revivre les matches de "His Airness" qui nous ont fait vibrer: Les 63 points marqués contre les Celtics en playoffs, les 69 points (record en carrière) face aux Cavaliers de Cleveland, les Jordan Rules, la première mi-temps de folie contre les Trailblazers de Portland en 1992 et j'en passe...Tout est là pour recréer la magie de l'époque: les vieux stades et leurs logos sont tous remodélisés ainsi que tous les joueurs de l'époque à de rares exceptions. Mais pour les découvrir il faudra s'armer de patience et respecter le contrat qu'il vous est demandé pour les débloquer en mode Jordan: "Mettre six paniers à trois points en une mi-temps ou 45 points, 4 interceptions et 1 passe decisive dans un match" par exemple. L'ambiance des stades avec le speaker, la foule en délire sont retranscrits parfaitement. Sinon on retrouve les classiques modes saison, playoffs, all stars week-end pour l'actuelle saison à venir et vous pourrez toujours avoir recours aux inévitables transferts pour réactualiser votre roster.
L'une des principales attractions de ce jeu sera également de confronter Jordan/Pippen face à Wade/James ou bien Bryant/Gasol, les vieux briscards contre les jeunes loups de la ligue actuelle et determiner qui sont les meilleurs sur le parquet. Est-ce indsipensable de mentionner le mode multijoueurs avec des amis à la maison ou en réseau pour des matches endiablés ?
Dommage que les concepteurs n'aient pas pensé à integrer la Dream Team de Barcelone en 92 et cela aurait été parfait !
Pour conclure, je ne trouve pratiquement pas de défauts à ce jeu magnifique qui enterre définitivement toutes les autres simulations NBA sorties sur console à ce jour. Rarement vu une simulation de basket aussi réaliste. C'est LE JEU de basket que j'attendais depuis longtemps. Difficile de faire mieux...


Black Swans and Wormhole Wizards
Black Swans and Wormhole Wizards
Prix : EUR 7,99

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du "satriani" habituel, 6 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Swans and Wormhole Wizards (CD)
Entre deux enregistrements et concerts avec le groupe "Chickenfoot" dont il est l'un de ses illustres membres, Joe Satriani trouve toutefois le temps de nous préparer une nouvelle galette dont lui seul en a le secret. La pochette me rappelle par ailleurs inconsciemment le superbe "Crystal Planet" sorti en 1998 du même auteur. En ce qui concerne le contenu de l'album, toujours une production aussi soignée de la part du Professeur Satch pour qui la six cordes n'a plus de secret... Un disque agréable comme à son habitude avec ses moments de folie, de grâce et de legerté. Néanmoins à souligner peu d'originalité après écoute complète: En effet, c'est toujours aussi bon mais j'ai l'impression de réecouter la même chose depuis un bon moment et ça me gave un peu. La devise de la maison "Satriani" c'est devenu "Emballé c'est pesé' ! en ce qui me concerne cela ne me suffit plus. D'un autre côté, il est vrai qu'il est difficile de faire mieux dans le genre: le registre "guitare instrumental" a été exploré de fond en comble. Mais j'espère sincèrement que Joe prendra un peu plus de risques pour le prochain opus car je suis sûr que le sac à malices du guitariste regorge encore d'idées et d'innovations sonores. Bref j'ai envie de dire pour conclure: "C'etait super Joe mais épates-nous davantage !"


Rebel Yell
Rebel Yell
Prix : EUR 9,46

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Album coup de poing !!!, 2 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rebel Yell (CD)
Comme l'indique le visuel de la pochette, Billy Idol va nous en mettre plein la figure durant 9 rounds à un rythme effréné !
En effet, le rockeur péroxydé a placé la barre très haute cette fois: fort du succès de son premier album éponyme, tout juste un an après, Billy retourne en studio à New York avec ses comparses Keith Forsey et le talentueux guitariste Steve Stevens pour nous pondre ce fantastique album qui installera définitivement Billy Idol au sommet des charts U.S et Europèens.
Ce qu'il faut retenir de "Rebel Yell" ? Un album bien formaté et vitaminé de riffs électriques, de synthétiseurs et de basses subtilement distillés sur des morceaux comme le très charnel "Flesh For Fantasy" ou l'atmosphèrique "Daytime Drama". Des morceaux énergisants comme "Rebel Yell" et "Blue Highway" qui vous donneront envie de danser ! Ou bien encore le fameux "Eyes Without A Face" et son hypnotique mélodie entendue tant de fois sur les ondes FM.
Les nombreux clips de l'époque et diffusés en boucle sur la chaîne MTV contriburont également au succès de "Rebel Yell"!
L'interêt de l'achat de cet "expanded album" est justifié par sa remasterisation et l'ajout de 5 tracks ( demos d'époque ) entre autres.
Et franchement après écoute je déclare Billy Idol vainqueur par K.O !!!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6