Profil de Stronibein > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Stronibein
Classement des meilleurs critiques: 1.180
Votes utiles : 96

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Stronibein "stronibein" (Conflans Ste Honorine)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19
pixel
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
DVD ~ Jean Yanne
Prix : EUR 13,00

4.0 étoiles sur 5 ça décoiffe!, 17 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (DVD)
Licencié quelques années plus tôt par la radio pour son franc-parler, Jean Yanne se venge de manière outrageuse par la réalisation de ce film, qui va se voir récompenser d’un million d’entrées en salles lors sa première semaine. Un record.

En reconstituant le plus fidèlement possible les studios de son ancienne station, le père spirituel de Coluche ne dénonce pas seulement les vices du milieu radiophonique, mais également ceux de la presse, de la publicité et de la politique. Et cela pique là où il faut ! Nous sommes toujours au cœur de la révolution culturelle, on évoque à tout bout de champ les Lénine, Mao et autres ‘Che’, on divulgue ouvertement les secrets de l’Etat et déjà, on y critique le fric roi, y compris par les pires malversations et tripatouillages.

Jean Yanne est alors une immense star qui vit ses plus belles années (Prix de la Meilleure Interprétation à Cannes en 72). Il parvient à réunir ici une pléiade d’acteurs incontournables, à savoir Michel Serrault, Daniel Prévost, Bernard Blier – en irrésistible ministre-, Jacques François ou Paul Préboist.

Une fiction qui fit mal en haut lieu, ce qui explique probablement ses rares rediffusions télévisées. A dire vrai, hormis le ton orangeâtre et les décors obsolètes de ce début des seventies, cette fiction dénonciatrice n’a -hélas- pas pris une ride et l’on se plaît à faire plusieurs parallèles avec notre (triste) époque. 40 ans plus tard, les copains et les coquins sont toujours là, y compris dans les plus hautes sphères du pouvoir.

Mais bon, grâce à la bonne humeur, au gags hilarants (ineffable chanson "Dans les bras de Jésus"...) et à l'humour provocateur, caustique et décapant de Jean Yanne, on passe un excellent moment.


Tous les matins du monde
Tous les matins du monde
DVD ~ Jean-Pierre Marielle
Proposé par PLANETECINE
Prix : EUR 22,99

5.0 étoiles sur 5 Du très grand art, 17 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tous les matins du monde (DVD)
Austère, très austère... Grâce à de continuels plans fixes, le film retranscrit à merveille l'austérité janséniste de Monsieur de Sainte Colombe, veuf inconsolable, célèbre compositeur interprète de la viole de gambe et maître du grand Marin Marais .

Le rythme lent, parfois contemplatif, et la beauté des décors mis en valeur par une photographie magnifique permettent au spectateur d'entrer dans un véritable tableau vivant.

La musique, bien entendu reste la principale actrice d'un film qui s'écoute autant qu'il se regarde. En outre, le scénario est fidèle à l'Histoire.

Les acteurs, Anne Brochet et Gérard Depardieu sont remarquables. Jean-Pierre Marielle, quant à lui, est si parfait qu'ils en devient presque surhumain. Ce très grand acteur, peu médiatisé, mais qui sait jouer de manière brillante sur tous les registres, trouve ici un rôle qui lui rend justice.

La première partie du film est peut-être un peu longue, et Guillaume Depardieu a du mal à porter sur ses épaules le rôle de Marin Marais jeune. Mais le final est un moment d'une rare intensité.

Intellectuelle au bon sens du terme, cette oeuvre austère et superbe dégage une sensation de beauté formelle et de sévérité, de mélancolie et de noblesse à la mesure de la musique que nous entendons...


Le Train sifflera trois fois
Le Train sifflera trois fois
DVD ~ Gary Cooper
Proposé par MEDIA PRO
Prix : EUR 7,04

5.0 étoiles sur 5 Western, ou tragédie classique ?, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Train sifflera trois fois (DVD)
Le train sifflera trois fois raconte l’histoire en temps réel d’un shérif à l’intégrité sans faille vivant la dernière heure de sa dernière journée de travail, celle-ci s’annonçant plutôt éprouvante… En face de lui il n’y a pas seulement le truand qu’il a fait boucler quelques années plus tôt mais aussi pratiquement tous les habitants de la ville dont la reconnaissance n’a d’égale que le courage, c’est à dire pas grand chose.

Respectant la règle des trois unités propre à la tragédie classique, construit comme un compte à rebours doté d’une précision d’horlogerie suisse, le film étonne notamment par son montage et sa musique (ô combien célèbre) qui soulignent les aspects temporels cités ci-dessus. Les plans sur les truands et ceux sur la voie ferrée revenant de manière lancinante, accentuent l’impression d’inéluctabilité des évènements, de même que le fait que l'on ne voit le visage du méchant qu’à la fin augmente le suspense.

Gary Cooper, déjà physiquement très diminué par sa maladie, mais incroyable de classe et de talent, reste le héros des westerns classiques, dur à cuire seul face à son destin (aaaahhh le plan à la grue !), mais revêt en même temps une dimension profondément humaine, avec ses peurs, ses doutes et ses incertitudes.

Une seule scène d'action, tout à la fin, mais quelle scène !

C’est aussi et enfin l’occasion de voir une des plus belles actrices de tous les temps, Grace Kelly, dans le rôle qui la fera définitivement connaître. Mélange de classe, de beauté hiératique apparemment froide couplées à une "sensualité exacerbée", comme elle le reconnaissait volontiers.

Malgré le nombre restreint de films qu'elles ont tournés, Grace Kelly et Audrey Hepburn demeurent à jamais LES deux plus grandes stars féminines hollywoodiennes des années 50 du siècle dernier.


Le Trou normand
Le Trou normand
DVD ~ Bourvil
Proposé par Mymediashop
Prix : EUR 5,99

4.0 étoiles sur 5 Délicieusement désuet, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Trou normand (DVD)
A partir du scénario de l'arrière-petite-fille de la comtesse de Ségur, Jean Boyer, petit maître du cinéma français, réalise un film simple et plein de tendresse qui repose entièrement sur les épaules du grand Bourvil: il faut le voir en culotte courte avec son cartable, interprétant le personnage un peu simplet d'Hippolyte!

A ses côtés, Brigitte Bardot (âgèe de 17 ans seulement) fait ses premiers pas au cinéma et incarne une jeune fille rêvant de devenir vedette!

A noter que cette comédie pleine du charme d'une époque révolue a été intégralement tournée dans la région de Conches en-Ouche dans l'Eure, et que les techniciens ont même installé leurs caméras jusque dans les chambres des villageois normands.

Un classique des années 50 entre éclats de rires et acteurs inspirés, qui doit beaucoup à l'interprétation épatante de Bourvil ainsi qu' à la fraîcheur et à la beauté de la toute jeune Brigitte Bardot, encore loin du sex symbol qu'elle allait devenir....

A quand un DVD de l'excellentissime film "Circonstances atténuantes", du même Jean Boyer ?


Les Troyennes / The Trojan Women (Region 2) [ Origine Espagnole, Sans Langue Francaise ]
Les Troyennes / The Trojan Women (Region 2) [ Origine Espagnole, Sans Langue Francaise ]
DVD ~ Katharine Hepburn
Proposé par Arco Celeste Dvd
Prix : EUR 16,71

4.0 étoiles sur 5 Carré de Dames, et quelles dames !, 15 septembre 2014
ATTENTION: PAS de langue française. VO anglaise et sous titres espagnols ou... japonais.

J'ai, pour ma part, acheté en Grèce, il y a quelque temps, via Amazon, le coffret de la trilogie complète (Les Troyennes-Electre-Iphigénie) dans une superbe édition parue là-bas , mais sans français non plus. Les Troyennes était en VO anglaise facultativement sous titrée en grec Il semble qu'entre temps, elle ne soit plus disponible ( Qu'en pense Amazon ??)

Katharine Hepburn, Vanessa Redgrave, Irene Papas, Geneviève Bujold dans un même film! Rêvai-je? Suis-je sujet à des hallucinations ?
NON. Vous en rêviez, Cacoyannis l'a fait. En adaptant la tragédie d'Euripide à l'écran.

Après dix années de guerre, Troie est tombée aux mains des Grecs. Après une nuit de terreur, les Troyennes captives, se rassemblent autour de leur reine Hécube, qui a perdu son mari et ses fils. L'aube se lève sur une cité en ruines. Le messager grec, Talthybios vient annoncer à la reine déchue que sa fille Cassandre, prêtresse d'Apollon, a été choisie par Agamennon pour être sa concubine. Et Astyanax, le fils d'Andromaque, veuve d'Hector, le héros de Troie, devra mourir afin qu'il ne puisse pas venger son père un jour.

Cacoyannis a supprimé les interventions des dieux, ce qui accentue la valeur intemporelle de ce long cri du coeur sur le sort que la guerre réserve aux femmes.

Un film austère comme il se doit, où s'enchaînent surtout une succession de prenants monologues, mais aussi quelques scènes de foule mémorables, comme celle où les paysannes de Troie, privées d'eau par les Grecs, houspillent Hélène (Irène Papas) à qui les vainqueurs ont accordé de prendre un bain…

Malgré de superbes décors naturels, on est plus près du théâtre filmé que du cinéma. Les caractères sont hiératiques, ce sont plus des statues que des êtres de chair et de sang. L'Hécube de Katharine Hepburn, portée par la fierté et la colère, ou l'Andromaque de Vanessa Redgrave discourant face au meurtre de son enfant sont des icônes, non des mères ni des épouses.

Seule, Irene Papas, dans le rôle d'Hélène, apporte une note d'humanité et de sensualité.

Cependant, tel qu'il est, "Les Troyennes" est un GRAND film. D'accès difficile pour qui ne s'intéresse pas à l'Histoire, mais infiniment supérieur à des peplums modernes sur le même sujet, tels que le "Troie" de Wolfgang Petersen. Et cela sans scènes de batailles, sans effets spéciaux numériques, et sans sexe.


Ulysse
Ulysse
DVD ~ Kirk Douglas
Prix : EUR 7,61

3.0 étoiles sur 5 Pas mal..., 15 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ulysse (DVD)
Bon film, qui a pas mal vieilli (ça se voit au niveau des décors, très kitch) Cela ne l'empêche pas de respecter les passages "cultes" de l'Odyssée: Ulysse et le cyclope, Ulysse et les sirènes, le retour d'Ulysse, son massacre des prétendants....

Quatre scènes seulement, mais convainquantes grâce à une mise en scène maîtrisée et une écriture assez fine.

Les personnages sont conformes à ceux de d'Homère , et donc réussis. En premier lieu le "subtil" Ulysse "aux mille ruses" (excellent Kirk Gouglas), personnage rusé, charismatique et humain, mais aussi Pénéloppe et Antinoos. On aurait aimé une Circé plus ambigue et une Nausicaa moins nunuche, mais dans l'ensemble, c'est bien.

Grâce à eux, le film se regarde d'un oeil indulgent comme une adaptation sympathique du chef d'oeuvre d'Homère, même si certaines scènes déçoivent, comme la rencontre des morts par Ulysse, très peu fidèle à celle de l'Odyssée.

Un peplum italien dans toute sa splendeur.


PARTIE DE CAMPAGNE (1936) [import avec audio Francais]
PARTIE DE CAMPAGNE (1936) [import avec audio Francais]
DVD ~ Sylvia Bataille
Proposé par ___the_best_on_dvd____
Prix : EUR 9,98

5.0 étoiles sur 5 5 étoiles au film, mais..., 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : PARTIE DE CAMPAGNE (1936) [import avec audio Francais] (DVD)
...mais je note ici l'édition "prestige", que j'ai commentée par ailleurs. Il semblerait que ces imports présentent quelques problèmes (???).


Une Partie de campagne [Édition Prestige]
Une Partie de campagne [Édition Prestige]
DVD ~ Sylvia Bataille

5.0 étoiles sur 5 Trop court !, 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une Partie de campagne [Édition Prestige] (DVD)
Tout a déjà été dit et écrit au sujet de ce moyen métrage d’une modernité intacte. C’est l’exemple parfait démontrant que la simplicité et le naturel sont les éléments les plus difficiles à obtenir en matière d’art. Et ici, cette simplicité nous implique directement : nous sommes avec les protagonistes, nous participons à ce déjeuner à la campagne où l’érotisme monte lentement, en toute discrétion.

"Une partie de campagne" est une oeuvre sensuelle par excellence où chaque image concourt à l'unité dionysiaque de l'ensemble, que ce soient celles du repas sur l'herbe, de la scène magique de la balançoire, de la promenade en barque sur la rivière, ou encore l'image inoubliable de la pluie qui clapote à la surface de l'eau, à l'instant même où les amants ( délicieuse Sylvia Bataille) sont enlacés!

On se pose mille questions, on se demande d’où va jaillir le grain de sable qui fera dévier cette histoire là où l’on ne l’attend pas. Ce qui reste magique dans Partie de Campagne, c’est qu’il faut moins de dix minutes à Renoir pour passer d’une situation idyllique à un dénouement d’une tristesse absolue.

Le film a été restauré, remastérisé, le noir et blanc est somptueux, la bande son parfaite. Normal, me direz-vous, pour une édition prestige (malheureusement quasiment épuisée, d'où le prix élevé - une réédition s'impose!))

Que vous dire ? 40 minutes, c’est plus court qu’un épisode d’une série télé à la c**, et pourtant, on touche au sublime.


Les vacances de M. Hulot - version restaurée
Les vacances de M. Hulot - version restaurée
DVD ~ Jacques Tati

4.0 étoiles sur 5 Une délicieuse madeleine de Proust, 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les vacances de M. Hulot - version restaurée (DVD)
Outre de superbes gags visuels ,de nombreuses situations sont délicieusement absurdes, très "humour décalé" à l'anglaise (ce qui est un comble pour un Russe comme Tati !) .

Les mésaventures de monsieur Hulot qui chamboule gentiment la tranquillité estivale de la paisible petite ville de Saint Marc sur mer s'enchaînent avec un rythme soutenu. Les personnages du film, presque des archétypes (le couple de retraités, la belle jeune fille, l'intello de gauche, la vieille lady anglaise, le maître d'hôtel curieux, le militaire en retraite etc...), sont hauts en couleur ( si l'on peut dire pour un film en noir et blanc...) et ne s'oublient pas de sitôt .

Le film est également un beau témoignage d'une certaine France, d'une certaine époque pré-racaille.

Et puis, arrive la fin des vacances. C'est avec mélancolie que l'on quitte l'hôtel de la plage avec la mélodie jazzy de "Fait-il beau à Paris ?" encore dans la tête, en laissant derrière nous la silhouette reconnaissable entre toutes: pipe-chapeau-pantalon trop court.

A comparer, pour le fun, avec "L'Hôtel de la Plage", de Michel Lang, version nettement moins intellectuelle, mais quand même hilarante et moderne des vacances à la mer dans une petite station balnéaire. La restauration du film est parfaite, toutes les petites imperfections sont parties, laissant loeuvre de Jacques Tati plus brillante et étincelante que jamais.


La Vache et le prisonnier
La Vache et le prisonnier
DVD ~ Fernandel

4.0 étoiles sur 5 Bannissez la version colorisée !!!, 13 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vache et le prisonnier (DVD)
Il est des vieux classiques dont on ne se lassera jamais. LA VACHE ET LE PRISONNIER est de ceux là. A partir de ce qui est une histoire vraie saugrenue, Henri Verneuil a voulu faire une comédie. Pourquoi pas?

Pour cela il a fait appel à un acteur irrésistible, Fernandel, à un dialoguiste de renom, Henri Jeanson, et il a obtenu une sympathique aventure tournée sans grandes ambitions mais très drôles et pleine d'un optimisme presque poétique qui fait toujours plaisir à revoir plus d'un demi-siècle plus tard.

Aujourd'hui on a tendance a réhabiliter Henri Verneuil, pour ses talents de cinéaste, et ce n'est que justice... Ce film, un de ses meilleurs, est sorti en plein début de la Nouvelle Vague, et évidemment la critique a tiré à boulets rouge sur cette gentille histoire, bien plus profonde qu'elle n'en donne l'air au premier abord. Mais bon, une fabricante patentée de navets télévisés, José Dayan, s'est bien permis de qualifier le grand Julien Duvivier de "petit cinéaste"

Evidemment Verneuil n'est pas un cinéaste de la subtilité, ne verse pas dans l'esthétisme, et reste le dernier représentant d'une certaine "Qualité Française", ce qui n'est pas un défaut, bien au contraire...

L'immense Fernandel trouve ici son avant dernier très grand rôle. Le succès mérité de ce film dès sa sortie lui doit beaucoup.

A voir dans sa version noir et blanc. La colorisation plus ou moins réussie fait perdre tout charme à l'oeuvre telle qu'on la connait à la base (comme souvent).


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19