Profil de Patricia Delahaie > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Patricia Delahaie
Classement des meilleurs critiques: 251.710
Votes utiles : 15

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Patricia Delahaie (France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Un tout petit rien
Un tout petit rien
par Camille Anseaume
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tellement hâte de lire la suite !, 10 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un tout petit rien (Broché)
L'histoire d'une fille qui attend son bébé toute seule. Au début du livre, c'est un tout petit rien dont elle pourrait se séparer. Comme elle n'y arrive pas, il devient une nouvelle qui résonne comme un drame, un refus, une joie, une étrangeté sur son père, sa mère, ses soeurs, ses copines et sur le papa du bébé point d'ombre pardonnée. Camille Anseaume décrit avec humour, légèreté, profondeur tous les échos de cet heureux ? événement sur eux, sur elle. Un tout petit rien qui prend corps à travers mille détails et sensations, par des regards, une échographie, une chaise vide, un petit pull en cachemire, le frôlement d'un poisson dans un bocal, un déménagement, la recherche d'un prénom jusqu'à la naissance. Impossible de lâcher ce récit. On ne peut pas quitter Camille et ce bébé qui paraît. Et l'on se demande vraiment ce qu'elles vont devenir. Un premier roman drôle, délicat, juste et bouleversant, on a tellement hâte de lire la suite, hâte que Camille Anseaume, si bon écrivain, confirme son grand talent.


Un brin d'écarlate
Un brin d'écarlate
par Nadine Grandeau
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre, 17 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un brin d'écarlate (Broché)
Je connaissais la poésie, la délicatesse, la finesse d'observation, la grande humanité qui se dégagent des livres de Nadine Grandeau et pourtant, j'ai particulièrement aimé "Un brin d'écarlate" car il s'agit, en plus, cette fois, d'une histoire haletante. La jeune fille qui en est l'héroïne est hospitalisée pour une péritonite et on ne sait jusqu'à la fin si elle s'en sortira. Un récit passionnant qui rend hommage aux soignants et concernera tous ceux qui, de près ou de loin, ont eu affaire à leur dévouement.


Mon chat, mon amour
Mon chat, mon amour
par Nadine Grandeau
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A offrir aux amoureux des chats et... aux autres, 1 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chat, mon amour (Broché)
Je ne suis pas une spécialiste des chats ; je préfère en général les hommes aux bêtes comme on dit et pourtant, ce récit m'a captivée. Ecrite sous le signe du « jamais plus » - jamais plus un homme qui a quitté la narratrice, et jamais plus un chat qui a quitté ce monde, cette histoire ' loin de se complaire en nostalgie ' nous émeut, nous éveille. Car il reste ' quand on a beaucoup perdu ' les souvenirs et les mots. Les plus belles pages sont consacrées à Tilinou, ce chat, cet amour que Nadine Grandeau décrit avec ravissement. En esthète, mais avec l'élégance et la simplicité de style qu'on lui connaît, elle décrit les attitudes, les réactions félines, les jeux de lumières dans la fourrure' Depuis que j'ai lu ce livre, il me semble que je regarde mieux les chats, que je les comprends mieux, que je les aime mieux. Merci Nadine Grandeau pour cet hymne à l'amour des chats et' des hommes.


Au secours ! Elle veut des fraises... La grossesse expliquée aux garçons
Au secours ! Elle veut des fraises... La grossesse expliquée aux garçons
par Gaëlle Renard
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Hilarant, informé, indispensable, 22 avril 2011
Je suis une fan des livres de Gaëlle Renard. Elle est drôle, intelligente, excellente journaliste. J'ai offert ce livre à tous les futurs pères de mon entourage : gros succès à chaque fois !


Longtemps très loin
Longtemps très loin
par Nadine Grandeau
Edition : Broché

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Si bien écrit..., 1 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Longtemps très loin (Broché)
Nadine Grandeau a du style, de l'élégance, une finesse d'observation qui enchantent le lecteur et font d'elle un véritable écrivain. Après Salle 204, La solitude d'Hayat, elle nous offre son troisième roman Longtemps très loin rappelant, par la sensualité de ses descriptions, Le Parfum de Patrick Süskind ou La maison du désir de France Huser. Qu'elle décrive une musique, une pierre ou une fragrance, elle nous emporte dans un tourbillon d'émotions sensuelles avec brio, délicatesse et simplicité. Du grand art ! Ceux qui s'attendent à une narration linéaire, à une histoire qui avance pas à pas comme on positionne des pions, l'un après l'autre, seront déçus. Nadine Grandeau aime décrire les vibrations de destins croisés, de personnages réels mais mystérieux. Elle ne croit pas aux lourdeurs des explications psychologiques, aux histoires cartésiennes trop explicables. Son monde est celui du hasard, des incertitudes, des sensations, des humeurs' Si proche de notre être, de nos vies, elle rend compte de ce qui nous échappe, du vertige de l'insaisissable. Voilà pourquoi ses romans sont si rares et si beaux.


La Solitude d'Hayat
La Solitude d'Hayat
par Nadine Grandeau
Edition : Broché

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A découvrir et à faire lire autour de soi..., 14 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Solitude d'Hayat (Broché)
Dans Salle 204, c'est par Internet que le drame arrive. L'héroïne enseigne l'allemand depuis vingt ans, plus difficilement au lycée qu'au collège. La noirceur des grands écrivains germaniques ne prête pas à rire. Est-ce la matière ou la femme qui inspire à deux de ses élèves l'idée de créer un lien sur Internet qui la caricature, la démolit, dénonce ses failles les plus secrètes ? Plus jamais, elle ne pourra entrer dans la salle 204, ni dans une autre d'ailleurs. Ses collègues, l'académie ont baissé les yeux. Voilà comment la perversité et la lâcheté conjuguées peuvent mener au suicide... manqué heureusement. Un livre poignant écrit avec le plus de douceur possible, un livre qui suggère plus qu'il ne dénonce. De là vient la force de cette histoire vraie qui aurait dû créer des élans de solidarité et faire de ce récit pudique un best-seller. Mais la vie est plus forte que la mort. Dans la solitude d'Hayat, la même femme remonte la pente grâce à l'outil qui l'a fait couler : Internet. Seule comme tant d'autres dans un monde où le lien social se disloque, elle pianote sur des sites de rencontre qui méritent bien leur nom car elle y fait la connaissance d'hommes enrichissants qui vont lui redonner le goût de vivre. Deux histoires d'aujourd'hui, écrites à fleur de peau. A découvrir et à faire lire autour de soi.


Page : 1