Profil de Oiseau Moqueur > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Oiseau Moqueur
Classement des meilleurs critiques: 572
Votes utiles : 407

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Oiseau Moqueur (Bretagne)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
D'une révolution conservatrice : Et de ses effets sur la gauche française
D'une révolution conservatrice : Et de ses effets sur la gauche française
par Didier Eribon
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Les Eribons et les méchants ou le service bourdivin, 12 novembre 2013
Je suis tombé sur ce pamphlet gauchiste par hasard. L’idée générale est de partir du postulat que le PS n’est pas de gauche et que ceci s’expliquerait par la trahison de certains intellectuels qui auraient notamment attaqué le structuralisme et le marxisme.
Bref il y a les Eri-bons ( Bourdieu, Foucault, Deleuze, Levi Strauss …) et les méchants (Rosanvallon, Gauchet , Furet, Weber , les technocrates, les personnalistes et bien entendu Raymond Aron lui-même qui ressassait sa haine du peuple en se rasant le matin ) qui auraient été d’une agressivité inouïe mais qu’Eribon massacre lui-même sans prendre de gants (parfois quasiment qualifiés de fascistes excusez du peu -je passe sur stalinien).
Cela m’a fait un peu la même impression en pire que L'esprit de Philadelphie : La justice sociale face au marché total qui lui est dans le champ de l’économique et du social et non de la philo-socio mais en consultant par curiosité le blog de M. Eribon je constate que Supiot est lui-même habillé pour une bonne période glaciaire ; damned encore un social-traitre. Heureusement qu’on a supprimé les cabines téléphoniques trop grandes pour abriter les sous-chapelles de ces messieurs.
Le seul point sur lequel je rejoins l’auteur c’est quand il qualifie le PS de parti de dignitaires.
Comme je suis de bonne composition je vais essayer d’autres ouvrage de cet auteur (la question gay ou Foucault).


Heather Mallender a disparu
Heather Mallender a disparu
par Robert Goddard
Edition : Broché
Prix : EUR 8,60

4.0 étoiles sur 5 Week end en haleine, 12 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heather Mallender a disparu (Broché)
Bon polard qui m'a tenu en haleine une partie du week-end. L'intrigue mêle habilement secrets de famille, politique, description de l’Angleterre thatcherienne. Comme souvent on a l'impression que les témoins racontent facilement leur vie à des inconnus mais il faut bien faire avancer l'enquête. L'auteur a la délicatesse de donner rapidement un indice qui permet d'anticiper une partie annexe du dénouement (comme ça je me suis senti intelligent!). Une petite critique sur certains passages pas toujours crédibles notamment sur l'attentat de l'IRA.


Un mariage poids moyen
Un mariage poids moyen
par Francois Pascal Morin
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

4.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur mais honnête, 8 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un mariage poids moyen (Poche)
c'est le 3 ème roman de JI et nous ne sommes pas encore au niveau de Le Monde selon Garpou de L'Oeuvre de Dieu, la part du Diable mais c'est meilleur que La Quatrième Main pourtant bien postérieur.
On y retrouve les tics de l'auteur (monde universitaire, lutte ...) des personnages originaux et une histoire honnête.


La guerre: « Que sais-je ? » n° 3866
La guerre: « Que sais-je ? » n° 3866
Prix : EUR 6,49

3.0 étoiles sur 5 On papillonne, 4 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La guerre: « Que sais-je ? » n° 3866 (Format Kindle)
C'était effectivement une gageure d'écrire 123 pages sur un tel sujet alors évidemment on papillonne entre l'histoire, le droit, la philo, la stratégie. A lire mais pas indispensable dans sa bibliothèque. Bibliographie intéressante.


Seuls - tome 2 - Le maître des couteaux
Seuls - tome 2 - Le maître des couteaux
par Fabien Vehlmann
Edition : Album
Prix : EUR 10,60

4.0 étoiles sur 5 En légère baisse, 28 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Seuls - tome 2 - Le maître des couteaux (Album)
Deuxième épisode de cette nouvelle série de BD Franco-Belge. Le scénario reprend habilement la thématique SF du "dernier homme" en la transposant sur un groupe de 5 enfants. les relations entre les héros prennent forme. J'enlève quand même une étoile car le personnage du maitre des couteaux ne me semble pas très intéressant et un peu trop "gore" à mon goût (goramongou?)


Les somnambules
Les somnambules
par Christopher Clark
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

30 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sous le pavé, la guerre, 25 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les somnambules (Broché)
Je duplique le commentaire de l'édition britannique.

L’auteur historien australien nous retrace d’un point de vue essentiellement diplomatique comment les premières années du 20 ème siècle on conduit à la première guerre mondiale. Il nous détaille par le menu les stratégies d’alliance de la France, GB, Allemagne, Russie, Autriche-Hongrie, Serbie et plus sporadiquement de l’empire ottoman et de l’Italie, les diverses crises ayant influencé celles-ci (guerres balkaniques, compétition coloniale), le processus décisionnel de chaque pays, le contexte ayant abouti à l’attentat de Sarajevo enfin l’enchainement des évènements de juin à août 14 (sans que la chronologie des derniers jours soit très claire). L’ouvrage ne s’intéresse pas aux aspects idéologiques et économiques. Même si l’auteur fait tout pour éviter le débat sur les responsabilités on ne peut l’éviter soi même. L’impression qui en résulte est donc :
La Serbie pratique un irrédentisme dangereux et soutient au moins passivement l’agitation hors de ses frontières y compris Princip et sa bande ; semble être prête à transiger après l’ultimatum autrichien.
L’Autriche-Hongrie pas au mieux de sa forme gère la situation de manière débonnaire jusqu’à l’ultimatum précité où elle fait preuve de rigueur intransigeante.
La Russie, apparait aux yeux de l’Europe comme une puissance émergente (on verra ce qu’il en adviendra) où les politiques germanophobes vont s’imposer tout comme en GB.
L’Allemagne ne semble pas particulièrement belliqueuse (d’où les critiques contre le livre).
La France est décrite comme attendant avec impatience l’occasion d’entrer en guerre pour récupérer l’Alsace Lorraine (Poincaré est décrit comme un « casque à pointe « si j’ose dire.Il intéressant de noter que l’assassinat de Jaures n’est pas cité et que les ouvrages d’historiens français auxquels s’est référé l’auteur se comptent sur les doigts d’une main…
Bref et l’auteur l’indique aussi, avec notre vision du 21 ème siècle ce conflit aurait du être maitrisé ou localisé au lieu de déclencher ce que l’on sait.
S’il faut apporter quelques critiques je reprocherais l’absence de concision, la préciosité du style (soulignée dans les sites amazon UK et COM, l’absence de bibliographie (mais 100 pages de notes qui renvoient aux sources), et de chronologie.
5 * évidemment
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 26, 2014 6:17 PM MEST


The Sleepwalkers: How Europe Went to War in 1914
The Sleepwalkers: How Europe Went to War in 1914
par Christopher Clark
Edition : Broché
Prix : EUR 11,19

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sous le pavé, la guerre, 25 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Sleepwalkers: How Europe Went to War in 1914 (Broché)
Dans ce pavé, l’auteur historien australien nous retrace d’un point de vue essentiellement diplomatique comment les premières années du 20 ème siècle on conduit à la première guerre mondiale. Il nous détaille par le menu les stratégies d’alliance de la France, GB, Allemagne, Russie, Autriche-Hongrie, Serbie et plus sporadiquement de l’empire ottoman et de l’Italie, les diverses crises ayant influencé celles-ci (guerres balkaniques, compétition coloniale), le processus décisionnel de chaque pays, le contexte ayant abouti à l’attentat de Sarajevo enfin l’enchainement des évènements de juin à août 14 (sans que la chronologie des derniers jours soit très claire). L’ouvrage ne s’intéresse pas aux aspects idéologiques et économiques. Même si l’auteur fait tout pour éviter le débat sur les responsabilités on ne peut l’éviter soi même. L’impression qui en résulte est donc :
La Serbie pratique un irrédentisme dangereux et soutient au moins passivement l’agitation hors de ses frontières y compris Princip et sa bande ; semble être prête à transiger après l’ultimatum autrichien.
L’Autriche-Hongrie pas au mieux de sa forme gère la situation de manière débonnaire jusqu’à l’ultimatum précité où elle fait preuve de rigueur intransigeante.
La Russie, apparait aux yeux de l’Europe comme une puissance émergente (on verra ce qu’il en adviendra) où les politiques germanophobes vont s’imposer tout comme en GB.
L’Allemagne ne semble pas particulièrement belliqueuse (d’où les critiques contre le livre).
La France est décrite comme attendant avec impatience l’occasion d’entrer en guerre pour récupérer l’Alsace Lorraine (Poincaré est décrit comme un « casque à pointe « si j’ose dire.Il intéressant de noter que l’assassinat de Jaures n’est pas cité et que les ouvrages d’historiens français auxquels s’est référé l’auteur se comptent sur les doigts d’une main…
Bref et l’auteur l’indique aussi, avec notre vision du 21 ème siècle ce conflit aurait du être maitrisé ou localisé au lieu de déclencher ce que l’on sait.
S’il faut apporter quelques critiques je reprocherais l’absence de concision, la préciosité du style (soulignée dans les sites amazon UK et COM, l’absence de bibliographie (mais 100 pages de notes qui renvoient aux sources), et de chronologie.
5 * évidemment


Histoire des Antilles françaises
Histoire des Antilles françaises
par Paul BUTEL
Edition : Broché
Prix : EUR 11,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pesant, 16 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoire des Antilles françaises (Broché)
Reprise du commentaire fait pour l'édition brochée Histoire des Antilles françaises, XVIIe - Xxe siècle

Je suis un gros consommateur de livres d'histoire et celui-ci me parait plutôt moyen et pesant à lire. L'angle est plutôt économique (avec de nombreuses énumérations de productions de café, sucre ...) et concentré sur les 17 ème et 18 ème siècle. Le XX ème siècle est bâclé en quelques dizaines de pages. Quasiment aucune considération d'ordre culturel. L'arrivée des français dans les îles n'est pas très claire. Coté positif, l'ouvrage montre bien la division des sociétés antillaises entre négociants, planteurs, métis, nègres libres et esclaves. L'importance d' Haïti , la perles des Antilles depuis disparue de l'écran radar du français moyen est bien mise en relief également. J'avoue ne pas avoir bien compris les ressorts de la rivalité entre Bissette (oublié de l'Histoire) et Schoelcher panthéonisé.


La dernière légion
La dernière légion
par Valerio Manfredi
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Fin abracadabrantesque, 9 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dernière légion (Poche)
Bien meilleur que Le pharaon oublié largement inférieur à la trilogie d'Alexandre Alexandre le Grand, tome 1 : Le Fils du songe ce roman historique a le grand intérêt de se dérouler pendant les derniers feux de l'Empire Romain. Dommage que la fin soit abracadabrantesque


Les gens de mogador 4 ludivine 2
Les gens de mogador 4 ludivine 2
par Barbier-E
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Enlisement, 7 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les gens de mogador 4 ludivine 2 (Poche)
La saga s'enlise, le personnage de Ludivine est moins intéressant que celui de Julia et la litanie de Naissances, mariages et enterrements commence à me lasser. Heureusement que nous apprenons que les Vernet sont des dreyfusards.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20