ARRAY(0x9e07c6f0)
 
Profil de Liliebook > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Liliebook
Classement des meilleurs critiques: 5.176
Votes utiles : 192

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Liliebook (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Mortels petits secrets
Mortels petits secrets
par Laurie Faria Stolarz
Edition : Broché
Prix : EUR 13,02

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un thriller jeunesse agréable à lire, 5 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mortels petits secrets (Broché)
J'ai, tout d'abord, eu un peu peur car une forte impression de déjà vu m'a envahie. Cela a duré une cinquantaine de pages au cours desquelles je n'ai pas pu m'empêcher de faire un parallèle avec un autre roman déjà publié. Je préfère ne pas vous dire lequel, pour ne pas vous influencer. Et puis, finalement, l'intrigue se met en place, elle prend une direction totalement différente et cette sensation s'est dissipée. Je suis entrée dans l'univers créé par l'auteur et je l'ai littéralement dévoré en quelques heures : attaqué le soir avant de me coucher et fini le lendemain matin.

Les personnages sont assez caractéristiques des livres jeunesse ou young adult et ils manquent, par moment, un peu de profondeur, lorsque l'on a dépassé le stade des premiers émois adolescents. C'est le genre de littérature que j'aime lire, donc j'y suis préparée et cela ne me dérange pas. Camélia est une adolescente assez classique, elle est calme et réservée avec une vie bien rangée, de mamie comme aiment la taquiner ses amis. Mais cela change le jour où elle rencontre Ben. Je préfère vous prévenir tout de suite, vous allez, par moment, avoir envie de la secouer un peu. Sa meilleure amie, Kimmie, est assez surprenante. Elle a l'air très futile et semble n'avoir qu'une idée en tête : les garçons, mignons et musclés de préférence. Mais elle se révèle parfois plus sage et raisonnable que Camélia et elle tente, tant bien que mal, de lui ramèner un peu les pieds sur terre. L'histoire entre Camélia et Ben est intéressante à suivre et le jeune homme est en fait plus complexe que prévu.

Laurie Faria Stolarz rend parfaitement la peur et les doutes qui habitent Camélia, ainsi que ce qu'elle peut ressentir lorsqu'elle commence à recevoir des menaces. Les émotions de la jeune fille, et en particulier sa panique, sont fidèlement décrites. Tout au long du livre, la tension est palpable, et l'atmosphère est angoissante et oppressante, comme on s'y attend dans ce genre de roman. Le lecteur est, comme Camélia, perdu, il se pose de multiples questions et s'interroge sur l'identité du coupable. Jusqu'au bout je suis restée dans le flou et j'étais partie sur une piste totalement différente.

L'histoire est racontée à la première personne du singulier par Camélia, mais, entre certains chapitres, l'auteur intercale des extraits du journal intime du coupable. Ce procédé est intéressant car il permet de nous donner l'autre point de vue, ainsi que les motivations et des informations sur le responsable de cette machination. De plus, ces extraits renforcent l'impression que la jeune fille est traquée. Ils contribuent au suspense de l'histoire et à rendre l'univers angoissant.

Le style est simple mais agréable à lire. Il y a par moment un peu d'humour et de fraîcheur amenés principalement par les amis de Camélia, et en particulier Kimmie. J'ai été prise dans l'univers mis en place par Laurie Faria Stolarz, je me posais les mêmes questions que la jeune fille, je sursautais avec elle au moindre bruit et j'avais hâte de connaître le dénouement ainsi que le coupable.

J'ai également bien aimé le fait que l'auteur termine son récit de façon propre. C'est un premier tome donc il y a, évidemment, matière à faire une suite, la fin étant un peu ouverte. Cependant, en approchant de la conclusion, j'avais peur qu'elle nous laisse dans l'expectative sans nous révéler le coupable et j'ai été contente lorsque j'ai découvert que ce n'était pas le cas. Je suis désormais très curieuse de voir ce que le deuxième tome nous réserve.

En conclusion, malgré une sensation de déjà-vu au début, c'est un excellent thriller jeunesse. Il plaira très certainement aux adolescents et à ceux qui cherchent une lecture détente et facile à lire. Il s'est avéré conforme à mes attentes. Laurie Faria Stolarz nous offre ici un roman palpitant, plein de suspense et de rebondissements et j'achèterai très certainement la suite.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 22, 2011 12:58 PM CET


Prada & préjugés
Prada & préjugés
par Mandy Hubbard
Edition : Broché
Prix : EUR 13,02

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon livre jeunesse, 5 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prada & préjugés (Broché)
Pour les fans d'Orgueil et Préjugés qui se posent la question, il ne reprend pas la trame de l'original. Il se déroule bien à la même époque, dans le même contexte et avec le même genre d'ambiance, effectivement l'héroïne a, elle aussi, des préjugés (plus d'un d'ailleurs). Cependant, ce n'est pas comme "Orgueil, préjugés et zombies" qui reprenait exactement l'histoire en ajoutant ça et là des zombies.

Ce livre met en scène le personnage de Callie, une vraie miss catastrophe. Elle est maladroite et gaffeuse. Elle m'a un petit peu agacée au début, mais ensuite elle évolue et est par moment très touchante, notamment lorsqu'elle parle de son père. Cette aventure lui permet de grandir et de s'affirmer : elle passe de la jeune fille timide et réservée à une jeune femme plus sûre d'elle. Je trouve que l'auteur a parfaitement réussi à capter l'état d'esprit des adolescentes d'une quinzaine d'années et il sera très facile pour elles de s'identifier à notre héroïne.

Malgré sa timidité, Callie a un caractère assez fort, certaines coutumes de l'époque la révolte et elle ne se prive pas pour le dire et manifester son mécontentement. Cela donne bien évidemment lieu à des incompréhensions et des scènes très drôles et totalement décalées. Alors qu'au début du livre elle n'a qu'une envie : attirer l'attention des filles populaires, elle se rend finalement compte que cela n'a pas d'importance. Son évolution est un peu cliché, et ce n'est, d'ailleurs, pas le seul cliché du livre. Cependant, mon côté midinette et fleur bleue a pris le dessus et j'ai réussi à passer outre.

Je me demandais comment l'auteur allait bien pouvoir terminer son roman, en général ce type de livre n'est pas évident à conclure, mais je n'ai pas été déçue. Il y a quelques invraisemblances, quelques facilités aussi et après l'avoir refermé on se demande toujours ce qu'il se passe ensuite pour certains personnages. Toutefois, il y a également suffisamment de réalisme et de précisions pour que le lecteur ne se sente pas floué. Je pense que pour l'apprécier, il ne faut pas trop s'attacher aux détails ou aux incohérences, mais se laisser porter par l'histoire, sans se poser de questions.

Le style est simple, le rythme est soutenu et il se lit très vite. J'ai beaucoup aimé l'univers mis en place par Mandy Hubbard, qui parvient à retranscrire fidèlement l'époque. J'ai apprécié ses descriptions des robes, corsets et autres tenues du 19ème siècle ainsi que le récit des bals et des danses. L'auteur nous donne suffisamment de détails pour que l'on puisse apprécier l'époque mais sans jamais tomber dans l'excès, on est toujours en lien avec le 21ème siècle grâce à Callie qui amène sa vision et ses opinions bien tranchées et résolument modernes.

Malgré quelques défauts je l'ai refermé vraiment très heureuse de ma lecture et de bonne humeur, je dirai même que j'ai eu un petit coup de coeur pour ce livre jeunesse. Ce roman est drôle, décalé et rafraîchissant avec un soupçon de romantisme. C'est le genre de livre que j'aurai aimé trouver plus jeune et les adolescentes vont l'adorer.


Coeur de Jade, Lame du dragon, Tome 1 : Le secret des masques
Coeur de Jade, Lame du dragon, Tome 1 : Le secret des masques
par Kristoff Valla
Edition : Broché
Prix : EUR 14,44

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une lecture dépaysante, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coeur de Jade, Lame du dragon, Tome 1 : Le secret des masques (Broché)
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un livre se déroulant dans ce contexte - la Chine antique -, que j'apprécie en général beaucoup. Lorsque l'on m'a proposé de le lire, j'ai donc sauté sur l'occasion de renouer avec le genre.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'univers et le cadre sont très travaillés, très développés et complexes. Le dépaysement est garanti. Les descriptions, précises, nous aident à bien visualiser le décor et les annexes, à la fin du livre, nous permettent de poursuivre le voyage. En général, je les feuillette vaguement et sans m'y attarder. Mais, dans le cas de cet ouvrage, elles sont, d'une part, très belles et esthétiques d'un point de vue graphique. D'autre part, elles sont également très utiles. En effet, je me suis référée au lexique, ainsi qu'à la carte, à plusieurs reprises au cours de ma lecture.

J'ai donc beaucoup aimé l'ambiance de ce récit, qui changeait de tout ce que j'avais pu lire ces derniers mois. J'ai un peu moins apprécié le fait que l'on suive autant de personnages. L'auteur ne se concentre pas uniquement sur un seul protagoniste principal. A certains moments, nous sommes avec Coeur de Jade et ses comparses, alors que d'autres passages nous présentent les actions de leurs ennemis. L'avantage de ce procédé est qu'il permet d'avoir un portrait très global de la situation puisque l'on a plusieurs points de vue. La contrepartie est qu'il est parfois un peu difficile de s'y retrouver entre tous les changements de lieux et d'intervenants -heureusement il y a les annexes-.

Ces changement réguliers évitent la lassitude mais, du coup, je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages et en particulier à Coeur de Jade. De plus, je regrette un peu le manque d'émotion, même dans les passages qui auraient pu vraiment s'y prêter. Les sentiments - que ce soit ceux entre les personnages ou ceux des protagonistes eux-mêmes - ne sont pas vraiment développés.

Pour terminer avec les aspects qui m'ont un peu moins plu, après c'est promis j'arrête et je retourne à tout ce qui a fait que ce fut une lecture agréable, je referme le livre avec de multiples questions, notamment sur le passé de Coeur de Jade. Cependant, je pense que c'est parce que je m'attendais, avant la lecture, à ce que l'auteur développe l'histoire de la guerrière ainsi que sa formation avec le dragon, alors qu'en fait ce qui importe est bien le présent, la quête et la soif de vengeance de Coeur de Jade. Je pense que cela contribue à l'originalité du récit parce que, pour une fois, nous n'avons pas la période d'apprentissage du héros mais bien ce qu'il lui arrive ensuite.

L'écriture est fluide et l'intrigue se développe sans temps mort. On est plongé dans l'univers mis en place par Kristoff Valla et on tourne rapidement les pages pour connaître la suite. La description des scènes de combat est très bien réalisée puisqu'il est facile, pour un lecteur sans connaissances particulières, de les imaginer et qu'elles ne sont pas trop longues, ce qui évite la lassitude. Le personnage de Xian et ses petites maladresses amènent, par moment, un peu d'humour et de légèreté.

En conclusion, les petits moins n'ont pas pris le dessus, je n'ai pas boudé mon plaisir et j'ai passé avec un très agréable moment, une mention spéciale pour l'ambiance que j'ai beaucoup aimé. Il est estampillé jeunesse mais je pense qu'il pourra plaire à toute personne en quête d'évasion et d'exotisme. Le récit contient énormément d'action mais également beaucoup de suspense et de rebondissements. La dernière page, notamment, vous laisse très surpris mais surtout impatient de connaître la suite. Rassurez-vous, vous n'aurez pas trop longtemps à attendre puisqu'elle est prévue en janvier 2011.


Sisters in Sanity
Sisters in Sanity
par Gayle Forman
Edition : Broché
Prix : EUR 7,56

5.0 étoiles sur 5 Une réussite., 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sisters in Sanity (Broché)
J'avais beaucoup aimé les deux autres livres de Gayle Forman (Si je reste et Là où j'irai) j'ai donc décidé de lire également celui-ci. Et je n'ai vraiment pas été déçue. Comme avec les deux précédents, j'ai adoré ma lecture et passé un très agréable moment.

J'ai retrouvé avec grand plaisir cette auteur qui parvient à écrire des livres divertissants mais également bouleversants. Si, dans ses deux autres livres, l'accent était mis sur l'amour, avec l'histoire d'Adam et de Mia, ici l'accent est mis sur l'amitié. Il y a bien un peu de romance mais ce n'est pas l'élément central du livre. C'est un véritable hommage à l'amitié, la vraie, celle qui est entière et sincère et qui surmonte toutes les difficultés et les désaccords. C'est également une vraie leçon de courage.

J'ai été extrêmement émue par cette histoire. Une fois encore, Gayle Forman m'a bouleversée et m'a fait ressentir de multiples sentiments. C'est un véritable concentré d'émotions, on ne peut pas rester indifférent devant ce livre. On est horrifié par ce qu'il arrive aux jeunes filles dans ce camp, on est ému, touché lorsqu'on découvre Brit et son histoire, mais il y a également des moments de bonheur et de tendresse.

Il se lit relativement vite parce qu'on est entraîné dans l'univers de Red Rock, on vit avec les filles, on ressent leurs émotions et on a envie de savoir ce qu'il va leur arriver. J'ai enfin découvert Gayle Forman en version originale et je ne suis pas déçue, son style est fluide, efficace et toujours très agréable à lire.

Le personnage principal, Brit, est vraiment attachant. J'ai été touchée par cette adolescente qui ne se sent pas tout à fait à sa place, qui gère tant bien que mal la maladie de sa maman mais également sa nouvelle belle-mère. Les quatre filles qu'elle rencontre dans ce centre de redressement sont également très émouvantes. Elles ont toutes les cinq leur caractère, leur personnalité et leur histoire. Elles sont toutes différentes et se complètent à merveille. Il est très facile de s'identifier et de se reconnaître dans l'une d'elles ou mêmes plusieurs. Elles ont des qualités, des défauts, mais surtout elles dissimulent toutes une grande souffrance. J'ai aimé suivre leurs aventures et leurs évolutions. Elle essaient de survivre dans ce terrible camp qui semble plus détruire les adolescents que les guérir. Mais finalement la meilleure des thérapies n'est-elle pas l'amitié ? J'ai aimé les voir grandir et mûrir, surmonter les difficultés et les écueils que la vie a placés au milieu de leur chemin.

Une nouvelle fois, Gayle Forman traite de sujets délicats, notamment la maladie et en particulier la maladie mentale, mais toujours de façon très réussie. Elle le fait, dans celui-ci comme dans ses deux autres romans, avec beaucoup de délicatesse et de légèreté, sans jamais tomber dans le dramatique ou le pathétique. En refermant ce roman, on est touché, ému mais on n'est absolument pas déprimé car l'auteur instille la juste dose d'espoir et d'optimisme nécessaire. Elle aborde également des sujets liés, en particulier, à l'adolescence : la boulimie, l'obésité, le changement, les préjugés ou encore l'homosexualité et l'identité sexuelle.

Une fois encore j'ai un peu de mal à décrire tous les sentiments qui m'ont envahi mais je le conseille à tous et particulièrement aux adolescents qui ne se sentent pas à leur place. J'ai énormément apprécié ma lecture -comme celle de ses deux autres romans- et j'achèterai, sans hésitation aucune, son prochain opus.


Fade Out
Fade Out
par Rachel Caine
Edition : Broché
Prix : EUR 8,81

5.0 étoiles sur 5 Moins d'action mais toujours autant d'humour, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fade Out (Broché)
A la fin du tome six j'avais un peu peur de ce que ce 7ème opus allait bien pouvoir nous réserver. En effet, pour moi le tome six aurait pu clôturer la série de manière très satisfaisante, toutes les intrigues, ou presque, étant résolues. Finalement, je ne suis pas déçue de ce roman, bien au contraire, j'admire Rachel Caine qui parvient à garder l'attention de son lecteur après 7 tomes.

Néanmoins, si vous ne voulez pas être déçus il faut vous y préparer, il y a moins d'action que dans les précédents, il y a également moins de drame et de suspense. Par contre, et c'est ce qui m'a beaucoup plu, il y a toujours énormément d'humour. Cela a commencé dès les premières lignes et a continué tout au long de la lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de rire à plusieurs reprises. Alors ce n'est pas un livre comique c'est certain, ce n'est pas le but d'ailleurs puisqu'il s'agit tout de même d'une histoire de vampire dans un univers effrayant et sanguinaire, mais les situations et les répliques de certains m'ont beaucoup amusée.

Je trouve que dans ce volume-ci on se concentre un peu plus sur les relations entre les personnages, elles sont davantage mises en avant et développées. Claire va ressentir de nouveaux sentiments qu'elle ne connaissait pas jusqu'à présent comme la jalousie par exemple. Dans la fin du livre, elle prend également conscience de certaines choses, je ne veux pas trop en dire pour ne pas vous gâcher le plaisir.

Les personnages sont toujours égaux à eux-mêmes, ce sont plus les interactions entre eux qui prennent un tournant différent. Mis à part, Shane qui a enfin trouvé un travail et ce n'est pas pour me déplaire. Il faut être honnête, le garçon avachi sur le canapé à jouer à la console ça passe un temps mais ce n'est pas très glamour. Alors que là, il commence à se prendre en charge, il aura mis un peu de temps, mais mieux vaut tard que jamais.

Claire n'évolue pas tellement, elle est toujours aussi naïve, elle fonce toujours tête baissée vers le danger et elle se met toujours dans ses situations inextricables. Mais c'est un personnage que j'aime beaucoup. Elle est touchante avec son manque de confiance en elle et ses interrogations sur les sentiments de Shane. J'apprécie son personnage car sa personnalité est bien dosée, elle n'est pas trop fade -comme certaines héroïnes un peu timides-, sous ses airs de jeune fille frêle et fragile c'est celle qui prend le plus de risques et qui se retrouve le plus en danger, et en-même temps, elle a, comme tout le monde, ses défauts. Son personnage est vraiment crédible et c'est très facile de s'identifier à elle.

On sent tout de même qu'il s'agit d'un tome de transition, qui prépare de nouveaux évènements. Mais cela ne m'a pas dérangée. En fait, après les six premiers volumes qui étaient vraiment remplis d'action et de suspense j'ai trouvé cela reposant. Le lecteur a le temps de souffler un peu et d'apprécier les descriptions. L'intrigue a le temps de se concentrer un peu plus sur les personnages. Bref, c'est une petite bulle de calme au milieu de cette tempête de mystères et de rebondissements que sont les volumes précédents.

Ne vous y trompez pas, il y a tout de même des rebondissements et du suspense, l'intrigue est toujours aussi prenante mais il y en a un peu moins. J'ai trouvé par contre qu'il y avait quelques impasses. Des évènements dont on entend parler, qui prennent une place assez importante et pouf plus rien, ils semblent résolus comme par magie, mais je pense (et j'espère) qu'on aura des réponses dans les prochains tomes. Heureusement pour nos nerfs, la fin ne nous laisse pas sur un suspens haletant.

En fait, on pourrait presque dire qu'il s'agit du premier roman de la deuxième partie de la série. De nouveaux éléments se mettent en place et une nouvelle intrigue se développe. Je n'ai eu aucun mal à me replonger dans l'univers Morganville, au contraire je l'ai fait avec un très grand plaisir. J'ai hâte maintenant de voir ce qu'il va se passer dans le livre 8.


Demonkeeper
Demonkeeper
par Royce Buckingham
Edition : Broché
Prix : EUR 6,13

4.0 étoiles sur 5 Rafraichissant, léger et agréable à lire, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demonkeeper (Broché)
J'ai suivi les aventures du jeune Nat avec beaucoup de plaisir. Si, au début, il est un peu maladroit, naïf et, par moment, agaçant, il se révèle en fait être un garçon très attachant. J'ai beaucoup aimé la présence des démons qui sont des créatures que l'on a pas l'habitude de voir. Ce livre sort un peu de l'ordinaire et de ce qui est habituellement proposé au public jeunesse. Il est rafraîchissant au milieu de ce déferlement de vampires, sorcières et loups-garous. Par beaucoup d'aspects il m'a fait penser au dessin animé Dragons que j'avais vraiment adoré lors de sa sortie en salle. On assiste à l'évolution d'un garçon un peu solitaire et incompris qui grandit petit à petit. Il fait ses propres découvertes, comme les filles par exemple, et ses propres erreurs mais il apprend de celles-ci. Il y a également une belle histoire d'amitié entre le jeune Nat et ses Démons.

L'intrigue nous fait suivre plusieurs points de vue. Celui de Nat évidemment, mais parfois celui de Sandra, une jeune fille un peu timide qui va évoluer elle aussi, et également celui de Richie. Il n'y a pas d'alternance précise mais cela ne gène en rien la compréhension du récit. Les chapitres sont relativement courts -parfois une page uniquement-, ce qui permet de garder l'attention et l'intérêt du lecteur. Le trame est prenante et sans temps mort.

C'est également un roman sur l'adolescence et les difficultés que l'on peut rencontrer lors de cette période de la vie : la solitude, le manque de confiance en soi, le fait de ne pas se sentir à sa place, la différence, l'apprentissage de la vie avec son lot de difficultés et d'épreuves... Sandra, par exemple, est l'adolescente typique, timide et mal dans sa peau. L'auteur aborde également le thème des enfants abandonnés et sans foyer. Derrière l'apparente légèreté, il y a, tout de même, une réflexion et des thèmes un peu plus graves, comme la Bête, par exemple, qui ne mange que les orphelins. L'auteur essaye donc de dénoncer cela et de montrer l'importance d'un foyer et de l'équilibre pour le bien-être des enfants.

Le style de l'auteur est fluide et simple. Ses descriptions sont précises et on imagine parfaitement les lieux et personnages décrits. Il y a un peu de suspense, même si, pour quelqu'un de plus âgé, l'intrigue est relativement prévisible. On n'échappe pas à quelques clichés, notamment sur les mauvais garçons (piercing...), mais il faut garder à l'esprit que c'est un roman jeunesse.

C'est un ouvrage qui se lit relativement vite (trop vite), quelques heures tout au plus. Lorsqu'on le referme on aurait envie de continuer à suivre les aventures de Nat et de ses démons et on a encore mille questions dans la tête, la suite nous apportera peut-être des éclaircissements. Il est destiné à un public relativement jeune mais il peut plaire à tous car il offre plusieurs lectures, certaines métaphores ne seront pas comprises de la même manière. Pour moi c'est le genre de livres qui peut intéresser les adolescents à la lecture ou les réconcilier avec le livre. Il est léger, avec suffisamment de mystères pour garder l'attention du lecteur et des créatures originales et attachantes. On aurait presque envie d'accueillir un petit démon dans notre salon (presque). Les personnages sont crédibles et il est très facile de s'identifier à eux. De plus, il amène une certaine réflexion sur la tolérance, les préjugés, l'amitié, les coups durs, la compassion et l'empathie, et finalement sur le bien et le mal. Un bon roman à offrir aux plus jeunes ou à se faire offrir !


Hex Hall Book One
Hex Hall Book One
par Rachel Hawkins
Edition : Relié
Prix : EUR 12,11

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Lecture jeunesse très agréable, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hex Hall Book One (Relié)
La couverture de ce livre m'a tout de suite attirée, je la trouvais intéressante et esthétiquement très réussie, mais parfois, ce qui se cache à l'intérieur n'est pas à la hauteur de l'extérieur. Ce n'est absolument pas le cas ici et j'ai trouvé le contenu conforme au contenant.

Encore une école d'être surnaturels pourrait-on penser après Harry Potter ou bien La maison de la nuit et Vampire Academy qui connaissent un certain succès en ce moment. Toutefois, l'univers d'Hex Hall a le mérite d'être intéressant et de changer de l'ordinaire en proposant une école multi-genre. En effet, au sein de Hex Hall, toutes les créatures surnaturelles se côtoient, de la sorcière au loup-garou en passant par les fées, les fantômes ou encore la vampire.

Le public visé est un public relativement jeune mais cela ne m'a pas empêchée de prendre beaucoup de plaisir en le lisant. Je pense, tout de même, qu'il faut se préparer au fait qu'il s'agisse d'un livre jeunesse pour l'apprécier. Certains évènements sont prévisibles, d'autres un peu faciles mais ce qui fait la force de ce récit c'est son côté décalé et qui se joue des convenances.

L'auteur aborde des thèmes assez classiques, liés à l'adolescence. Et même si Sophie est une sorcière, beaucoup d'adolescentes pourront se reconnaître en elle. Elle traverse cette période et tous les chamboulements qui vont avec : l'amour, les doutes, le fait de se sentir différent et pas à sa place. Rachel Hawkins met aussi en exergue les thèmes des préjugés et de l'acceptation.

J'ai trouvé Sophie extrêmement attachante. Elle est parfois jeune, un peu naïve et par moment très superficielle, surtout lorsque l'on a dépassé le stade des premiers émois adolescents, mais ses doutes et ses interrogations m'ont beaucoup touchée. Sa mise a l'écart et ses difficultés à s'intégrer m'ont également émue.

Le style de Rachel Hawkins est simple mais très visuel et agréable à lire, il correspond bien au public visé. Elle parsème son récit de répliques sarcastiques et amusantes et j'ai beaucoup apprécié la présence de cet humour, notamment dans la première partie du récit. Certains passages sont franchement drôles. Par la suite, l'univers s'assombrit un peu et je trouve que l'histoire prend alors un tournant intéressant.

Si le début sert principalement à présenter les personnages et le décor, la fin est, quant à elle, riche en révélations et en suspense. Il se lit extrêmement vite, peut-être même trop, personnellement j'ai été entraînée dans l'action et dans cet univers. Certaines révélations de la fin du livre ont réussies à m'étonner.

Malgré quelques défauts, j'ai donc beaucoup apprécié cette lecture. Il est rafraîchissant et j'attends maintenant avec impatience le deuxième tome, Demonglass, dont la sortie est prévue le 15 février 2011.


Iron Kissed
Iron Kissed
par Patricia Briggs
Edition : Poche
Prix : EUR 4,83

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Encore meilleur que les précédents !, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iron Kissed (Poche)
Après avoir accompagnés les loups-garous sous la pleine lune, après un entretien avec les vampires, Mercy explore désormais le monde sombre et complexe des faes. Cette plongée chez ce peuple dangereux et fourbe ne se fera pas sans égratignures pour notre héroïne préférée. J'ai été ravie de découvrir un nouvel univers, même s'il est loin d'être tout rose, bien au contraire, et d'en apprendre davantage sur une nouvelle communauté. Comme dans les deux précédents je trouve que Patricia Briggs conduit son récit et son intrigue de manière ingénieuse. Elle alterne l'action et la description, elle distille des informations sur ce peuple ça et là, parsème son histoire de contes et légendes et à la fin du livre le lecteur obtient un portrait très complet de ces créatures.

Ce livre est encore meilleur que les deux précédents. J'avais déjà adoré les deux premiers mais celui-ci est vraiment mieux. Finis les petits défauts et maladresses du début, on est de suite plongé dans le vif du sujet. Comme on connaît déjà les personnages, on ne perd pas de temps à présenter le contexte et les protagonistes et on attaque sur les chapeaux de roue.

On en apprend aussi un peu plus sur les personnages. Mercy, tout d'abord, se livre davantage, ses faiblesses sont un peu plus mises en avant, elle nous confie ses doutes et ses hésitations avec beaucoup de franchise mais également beaucoup de retenue. On en apprend également un peu plus sur certains loups-garous, et certains personnages qui semblaient antipathiques de prime abord, se révèlent en fait bien plus complexes.

Une grande place est accordée au triangle amoureux. Mercy doit faire son choix entre ses deux prétendants. Comme elle, entre Samuel et Adam mon coeur balançait. Finalement, je ne suis ni déçue ni heureuse puisque j'aimais bien les deux et que j'aurai été incapable de choisir, je préférais à certains moments Samuel, à d'autres Adam. Mais rassurez-vous ce n'est jamais guimauve ou trop fleur bleue. De plus, cela n'occupe pas la majeure partie de l'histoire. C'est ce que j'aime beaucoup dans cette série le dosage très juste entre les différents éléments du récit.

Comme dans les tomes 1 et 2, le livre est bourré d'action, de suspense et de rebondissements. Je dois dire que jusqu'au bout je n'avais pas prédit le responsable ni comment les choses allaient évoluer. Le style est dans la lignée des précédents, c'est relativement simple mais c'est efficace. Je l'ai dévoré en très peu de temps. Je l'ai, d'ailleurs, lu beaucoup plus rapidement que les deux précédents ce qui est, chez moi, un signe de sa grande qualité et du fait qu'il est encore meilleur.

La fin de l'histoire est vraiment plus sombre que le reste, elle aborde un thème assez difficile, mais les mots de l'auteur sont extrêmement justes et adéquats. Les sentiments sont très biens décrits sans que cela ne tombe dans le dramatique, le larmoyant ou dans l'exagération. J'ai trouvé la description des sentiments, dans ce passage, très réalistes et crédibles. C'est un moment assez dur de l'intrigue, on souffre avec et pour Mercy.

La fin m'a donné envie d'attaquer le tome 4, il est vrai que je suis restée un tout petit peu frustrée. J'ai maintenant hâte de voir ce que le prochain opus va bien pouvoir nous révéler.


Bone Crossed
Bone Crossed
par Patricia Briggs
Edition : Poche
Prix : EUR 6,10

5.0 étoiles sur 5 Encore une lecture très agréable de Mercy !, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bone Crossed (Poche)
J'avais adoré le tome trois donc j'avais hâte de lire le quatrième et je n'ai pas été déçue. Même si il m'a un peu moins entraînée que le précédent j'ai tout de même passé un excellent moment avec, et je peux dire que cette saga est en passe de devenir une de mes préférés.

Dans cet opus, on retrouve Mercy, marquée par les évènements, de la fin du tome trois mais qui reste, tout de même, toujours très forte et protectrice envers les siens. Malgré ses blessures, mentales et physiques, elle garde sa farouche détermination et son caractère de battante. J''apprécie énormément cette héroïne car, malgré ses défauts et ses faiblesses, elle reste positive et prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime. Dans ce tome-là, elle a du mal a se remettre de ce qu'elle a subit avec Tim mais cela se comprend étant donné que l'intrigue de ce roman se déroule une semaine, à peine, après la fin du trois.

Il y a peut-être un peu moins d'action que dans les précédents, mais Patricia Briggs gère toujours les différents éléments de son réçit avec beaucoup de talent. L'équilibre entre la romance, l'action et la description est, de nouveau, parfaitement réussi. J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur fasse des petites allusions à des évènements des tomes antérieurs, comme par exemple le mur détruit par Adam ou le tapis blanc tâché. On pourrait dire que je m'attache à des détails, mais je trouve que cela permet de garder une certaine continuité. Le style est toujours conforme, simple mais très efficace.

L'intrigue est toujours aussi prenante. Il se lit extrêmement vite et je l'ai vraiment dévoré en quelques heures. Le suspense et les rebondissements sont, de nouveau, au rendez-vous. Jusqu'au bout on ne sait pas si Mercy va s'en sortir ni comment elle pourra le faire. On en apprend également plus sur les interactions entre les personnages. Tout d'abord, les relations entre loup-garou, on en découvre davantage sur la magie de la meute et les conséquences de certaines actions. Mais on en apprend également un peu plus sur les vampires et en particulier sur Stefan.

J'ai également retrouvé Adam avec beaucoup de plaisir ^^ J'avais un peu de mal avec lui dans les premiers tomes. Je le trouvais par moment arrogant et sûr de lui. Mais au fil des pages, je me suis attachée à son personnage et je l'apprécie de plus en plus. J'ai beaucoup aimé la façon dont il gère sa relation avec Mercy et je le trouve de plus en plus attirant.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé cette lecture.


Kiss of Death: The Morganville Vampires
Kiss of Death: The Morganville Vampires
par Rachel Caine
Edition : Poche
Prix : EUR 5,38

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Encore une réussite !, 24 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss of Death: The Morganville Vampires (Poche)
Que dire de plus à part féliciter Rachel Caine, au bout du 8ème livre elle parvient toujours à m'intéresser, à rendre ma lecture extrêmement plaisante et à me donner envie de continuer la saga.

J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les personnages ainsi que leurs répliques cinglantes et toujours très drôles. Ce n'est évidemment pas un livre comique, mais les répliques des personnages font toujours mouche. Dès les premières pages, on est plongé dans l'univers de Morganville et on entre de suite dans l'action. Désormais, on connaît les personnages ainsi que le contexte, il n'y a donc pas de temps mort ou de perte de temps pour les présenter.

Une fois encore l'action et le suspense sont au rendez-vous. Jusqu'au bout on ne sait pas comment les choses vont évoluer pour Claire et ses amis, ni comment ils vont faire pour s'en sortir. Après le tome 7 qui était un peu plus lent et plus calme, on repart sur les chapeaux de roues et on retrouve le rythme trépident auquel on avait été habitué dans les volumes précédents.

Les personnages sont égaux à eux-mêmes et je les trouve toujours très attachants. Après 8 tomes on s'est habitué à eux et à leurs petites manies. On s'est également habitué à leur caractère. Chacun a sa petite personnalité, ses préférences, mais également ses défauts. Que ce soit Claire, Shane, Michaël ou Claire il sont tous très attachants à leur manière.

Le style est toujours fidèle aux premiers tomes. C'est simple mais fluide. Les descriptions sont précises et il y a beaucoup d'humour. Les livres se lisent relativement vite, d'une part parce qu'ils ne sont pas très longs mais également parce qu'on est pris dans l'histoire et qu'on a envie de continuer.

J'ai maintenant hâte d'attaquer le neuvième tome, qui est sorti le mois dernier en anglais. C'est suffisamment rare pour qu'on le remarque : au bout du huitième tome aucune lassitude ne me guette. Je suis toujours autant prise dans l'action, j'ai toujours envie d'en lire plus et d'en connaître davantage. Pour conclure, je suis fan de cette série, je prends beaucoup de plaisir à la lire et j'ai une nouvelle fois passé un agréable moment avec Kiss of Death.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6