Profil de Vincent > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vincent
Classement des meilleurs critiques: 608
Votes utiles : 1550

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Marchand de cailloux
Marchand de cailloux
Prix : EUR 6,99

2.0 étoiles sur 5 A l'unanimité ou presque., 16 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marchand de cailloux (CD)
Alors que celui qui fut l'un des artistes majeurs de la chanson française, dites "de qualité" (durant au moins une décennie), n'est aujourd'hui plus en capacité d'écrire sur quoi que se soit, j'ai eu soudain l'envie de découvrir récemment certaines de ses œuvres parmi les moins connues. Toutes n'étant pas forcément passées a la postérité.

Fortement encouragé par toutes les éloges formulées sur cette page, je me suis donc décidé a acquérir "Marchant de Cailloux". Qui plus est, le disque avait été, à sa sortie, récompensé du prestigieux prix Charles Cros. De quoi céder une bonne fois pour toute, si toute fois une once de scepticisme était encore demeuré chez moi. Il me faut pourtant bien l'admettre, ce disque, parue en 1991, ne m'aura pas emporté comme je l'avais si fortement anticipé.

A son écoute, j'ai d'abord eu la désagréable impression que les mélodies chantées de Renaud étaient toutes faites du même bois. Engendrant sur la durée du disque une forme de monotonie et donc de lassitude chez moi.

D'autre part, les thèmes abordés (en plus de donner parfois dans le recyclage ou la déclinaison) ne m'ont en rien captivé ni réellement séduit ici. "La pêche à la Ligne" existe déjà, en plus d'être d'une autre teneur dans le verbe que ces maladroits "Je Cruel" et "Tant qu'il y aura des ombres" un tantinet pompeux.
A ce sujet (l'écriture), je crois que la faute incombe en grande partie a une plume qui, se voulant pourtant plus poétique, évince complètement deux des composantes majeures qui avaient pourtant construites une part non négligeable de l'identité de Renaud, à savoir: Ses vérités (sévérités) mêlées d'humour et l'ironie dans le second degré. Et de l'humour, "Marchant de Cailloux" n'en possède décidément pas la moindre trace. Il en manque même cruellement.

Sur cet album, Renaud s'y montre plus cynique, plus désabusé, plus nostalgique que jamais, et surtout tellement plus maladroit (voir chia** !) dans sa façon de dire ou raconter les choses. A commencer par son hommage à l'ancien Président Socialiste. Tenez ! Morceau choisi: "Il a son beau chapeau, il a son long manteau, il a son chien le brave, le gros qui bave". S'cusez-moi M'ssieurs-Dames mais ça, c'est pas le Renaud que j'ai connu jadis. C'est plutôt digne d'un Grégoire au sommet de sa créativité !

Pour terminer, je dois aussi admettre que l'orchestration, a grand renfort de musique Celtique ou Irlandaise façon The Pogues, avec binious, flûtes et accordéons à toutes les sauces, ne m'aura définitivement pas aidé a apprécier d'avantage cette oeuvre comme pourtant nombre d'entres-vous. Tant pis !

En 94, renouant avec une certaine exigence, sur le nettement plus consistant "A la Belle de Mai" (bien que son disque le moins vendu à ce jour), Renaud me rassurerait quant a ses capacités a nous compter ses maux, dont lui seul en détient à jamais les clefs. Ecoutez donc sur cet album, les merveilles que sont "Le Sirop de la Rue", "Adios Zapata !", "Son Bleu" ou encore "la Ballade de Willy Brouillard" (pour ne citer que ces 4 là).

Quoi qu'il en soit, Renaud reste un artiste unique, c'est bien là l’essentiel.

10/20


Joe Satriani : Live in San Francisco
Joe Satriani : Live in San Francisco
DVD ~ Joe Satriani
Prix : EUR 7,00

4.0 étoiles sur 5 Guitar Master, 11 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joe Satriani : Live in San Francisco (DVD)
Plus de 2 heures de guitares instrumentales réunis sur 2 DVD .

Ce premier témoignage Live (en image), de l'un des guitaristes les plus respecté qui soit (dans le Rock en tout cas), ne décevra pas les aficionados du genre: Images de qualités, son exemplaire, très belles lumières, set list variée piochant dans chaque albums du Maître, et ce jusqu'au dernier album en date (2000), le très controversé "Engine of Creation". Dommage cependant que l'une des cameramans réalisant ce DVD soit si souvent présente à l'écran (??).

De nouveau épaulé par le bassiste Stuart Hamm, Eric Caudieux (claviers/Guitare) et le fidèle Jeff Campitelli à la batterie, Satriani distille toujours sa musique avec maestria.

Il faut tout de même reconnaître que si l'on n'est pas l'un de ces "Satch-Maniacs" avertis, l'immobilisme et le peu de communication dont fait preuve le guitariste ici sur scène, pourra amener a en lasser certains.

Le DVD propose, en plus de sa partie bonus (backstages, etc ...), 3 morceaux visionnable en multi-angles: Intéressant, surtout pour les batteurs.

16/20


Bananas
Bananas
Prix : EUR 21,98

2.0 étoiles sur 5 Au régime sec, 3 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bananas (CD)
Parce que j'adore PURPENDICULAR, et parce que leur dernier album en date (le hautement plébiscité NOW WHAT ?) n'en finit pas, lui non plus, de me botter le c**, je me suis replonger dans cet album de Deep Purple à la pochette et à l'intitulé pourtant peu avenant (quelle idée bizarre !!!), paru en 2003.

Si le souvenir que j'en avais gardé n'était pas franchement extraordinaire, cette énième écoute n'aura fait que me conforter dans l'idée que je m'en étais fait il y a longtemps déjà.

Non pas qu'il soit mauvais ce BANANAS , mais les 12 titres de ce régime là n'ont véritablement rien de galvanisants et encore moins de transcendants. "Walk On" ou Never a Word" auront toute fois retenu mon attention l'espace d'un instant, grâce à leur atmosphère particulière (disons relaxante) et finalement assez agréable d'écoute.
Quand ça "Rock" plus, Deep Purple semble, soit se chercher, un peu bavard ou malhabile, ou bien encore en roue libre. Quant à la production du disque... Elle est aussi un peu timide, quoi qu'acceptable.

Inutile de tergiverser d'avantage, BANANAS est de ces albums qui rejoindront un jour ou l'autre l'étale d'un magasin de disques d'occasions, à moins qu'il continu à prendre la poussière sur l'une de mes étagères. Après tout, c'est pas la place qu'il me prends...

09,5/20


Now What?!
Now What?!
Prix : EUR 7,00

5.0 étoiles sur 5 Un insolant et stupéfiant retour discographique !, 19 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD)
8 années après avoir publié "Rapture of the Deep", Deep Purple prouve avec ce disque que, décidément, le dinosaure qu'il est a vraiment la peau dure, et que le jour de sa cryogénisation n'est pas encore pour demain.

La vitalité du combo étant ce qu'elle est sur cet album, à la question "Now What ?", je serais presque tenté de leur répondre "give me one more".
Du Groove, du Swing, du Rock 5 étoiles, de l'envie d'en découdre, et toujours cet éternel plaisir que celui de jouer (pour le plaisir de jouer) de la super musique. Vous pouvez me croire, cela s'entend dans chaque note de cet album.

En un mot comme en cent, voilà ce qui s'appel "avoir du métier".

Nota: Je précise qu'à la base, je ne suis pas forcément un très grand amateur de ce géant du Rock, et que les rares albums (4 au total) que j'ai à ce jour du groupe font parti de ses œuvres les plus récentes.

17,5/20


Isolation
Isolation
Prix : EUR 6,88

1.0 étoiles sur 5 A isoler du reste de leur discographie, 11 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Isolation (CD)
En comparaison des années 70 (qui restera sans doute comme la décennie la plus riche et féconde qui soit en matière d' Artistes et de groupes et/ou de formations de qualité), on a encore souvent tendance a continuer de vouloir se faire les dents sur la décennie suivante, de la plus virulente des façons.
Il est vrai qu'entre cette sûr-enchère de tenues, de brushings et de looks flashy, les 80' n'auront que rarement jouées la carte de la sobriété et du naturel. Il en va de même (et peut être même encore d'avantage) en matière de son et de productions sûr-faites.

Tenez ! Pour vous faire une idée de ce à quoi pouvait ressembler (parfois/souvent) la bande son des années 80 en matière de Rock formaté pour les ondes radiophoniques, écoutez l'idée que s'en faisait alors les "super Zicos de studios" du groupe Toto (dont je possède à ce jour toute la discographie).

"Isolation" est (en tout cas pour moi) l'album que le groupe n'aurait jamais dû enregistré. Le genre de disque qui aura laissé croire à beaucoup d'amateurs de Rock, que Toto n'en était qu'un piètre représentant. Au regard de la qualité de nombre de leurs albums, se serait une énorme erreur que de le croire. Leur nombreux témoignages live sont également là pour en attester.

06/20


Toto 35th Anniversary Tour. Live from Poland
Toto 35th Anniversary Tour. Live from Poland
DVD ~ Toto
Prix : EUR 38,10

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ToTop, 30 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toto 35th Anniversary Tour. Live from Poland (CD)
Sur ses quelques 35 années d'existence, on peut dire que l'histoire de ce géant de la musique américaine qu'est TOTO aura connue moult rebondissements.
De ses plus grands succès des années 80, en passant part des moutures plus ou moins réussies, sans compter sur les déboires que rencontrèrent la plus part de ses membres tout au long de la foisonnante carrière du groupe, cette tournée est presque un miracle en soit, tant les épreuves qu'aura traversée la bande a Steve Lukather ces dernières années auraient eu raison de n'importe quelle autre formation toute aussi émérite.
Ce Live in Poland, en plus d'être parfait en tout point (voir ce qu'en disent les autres commentaires), est peut être, et avant toute chose, le témoignage hyper poignant d'un groupe qui, part delà d'aussi lourdes épreuves que celle de la disparition récentes de certains de leurs proches ou anciens membres, de l'épouvantable maladie endurée par Mike Porcaro, ou du long tunnel traversé par le guitariste ces dernières années, sera parvenu, au nom d'une fratrie et d'une amitié indéfectible remontant à l'adolescence, a se sûr-passer pour offrir une nouvelle fois a ses très nombreux fans, 2 h 10 d'un spectacle magnifique.

J'ajouterais que, face à la prestation remarquable de Joseph Williams (celui de Fahrenheit et surtout de The Seventh One), je reste étonné que le chanteur n'est pas repris bien plus tôt son poste en lieu et place de ce gueulard de Bobby "Maille BéïïïBêêêê !" Kimball ces dernières années. Quelle joie pour moi que de l'entendre chanter et se mouvoir de cette façon après toutes ces années passées.

Cette captation d'un soir est aussi l'occasion de retrouver, en support de ceux de David Paich, les claviers de Steve Porcaro. L'occasion également de revoir une dernière fois, au sein de Toto, le jeu exemplaire de Simon Phillips. Le superbe travail des caméras et de réalisation lui rendent ici pleinement justice. Les batteurs vont se régaler comme jamais, croyez-moi.

En résumé, et même si il y aurait encore tant de choses a formuler ici, je dis, aux amateurs de musique exigeante et soignée, ou les beaux refrains ne sont pas l'unique caution d'une poignée de morceaux autrement mieux construit que sur la base de 3 pauvres accords que les standards de la Pop d'aujourd'hui nous imposent, a ceux là donc je dis... Foncez !!!

18/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 5, 2014 1:14 PM MEST


Laurent Gerra (& le grand orchestre de Fred Manoukian) au Palais des Sports
Laurent Gerra (& le grand orchestre de Fred Manoukian) au Palais des Sports
DVD ~ Laurent Gerra
Proposé par New Choice
Prix : EUR 9,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Il est filou ! et attirant ! maiiiiis, mais, mais, mais..., 17 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laurent Gerra (& le grand orchestre de Fred Manoukian) au Palais des Sports (DVD)
- Laurent Gerra est un génie de l'imitation, je ne l'apprendrai ici à personne.
- L'orchestre (le Big Band Jazz) qui l'accompagne une nouvelle fois durant ces quelques 2 heures et demies de spectacle est toujours aussi impressionnant de professionnalisme et de musicalité.
- L'image, la prise de son, la réalisation, la somptueuse mise en lumières, tout ça continuera de nous en imposer une fois encore.

Oui mais attention tout de même Laurent !

Car si tu jouis encore de ta suprématie dans le domaine qui est le tiens, ce dernier spectacle ressemble par bien trop d'aspects a ce que tu avais déjà fréquemment offert à ton public ces dernières années. Tes boucs-émissaires (Céline Dion, Daho, Vincent Delerme, Cabrel et autre Bruel) d'hier, il est sérieusement temps d'en changer maintenant. La pauvreté de la variété Française étant ce quelle est, tu ne devrais pas avoir à chercher bien longtemps pour y faire ton plein de nouveautés.
Les textes aussi sentent la redite, pour ne pas dire le resucée. Il est donc grandement temps de se remettre en question cette fois ci. Les imitations, aussi excellentes soient-elles, ne se suffisent pas à elles toutes seules.

Car c'est uniquement en ça que le bas blesse dans ce dernier spectacle de 2011: L'absence de nouveautés !!! Drucker, Johnny, Sarko, Carla, Jack Lang (encooooore !!!), Henry Salvador, Pierre Bellemare, Jeanne Moreau et Brialy (foutez leur la paix maintenant !), Luchini, etc. Ce sont encore et toujours les mêmes. Un peu comme votre public de ce soir là finalement. De 45 à 65 ans en moyenne.
Gare à la courbe descendante Mr Gerra ! la relève est déjà en route (Michael Gregorio ?), et elle a le soucis de se renouveler, sans regarder si constamment dans son rétroviseur, en chantant à tire larigot les succès de nos parents et/ou de nos grands parents. Parce qu'à ce train là, c'est la retraite (avant l'heure) qui vous guette mon p'tit Lolo (et dire que nous avons le même age !).

12/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 20, 2014 4:31 PM MEST


The Thrill of It All
The Thrill of It All
Prix : EUR 15,55

5.0 étoiles sur 5 Laissez-vous aller !, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Thrill of It All (CD)
ll est des groupes qui, malgré leur confidentialité, continuent de tracer leur route en faisant fit des modes, tout en nous offrant à chaque fois la garantie de passer un très bon moment en leur compagnie. Voilà bien en tout cas ce qui semble être le seul leitmotiv chez THUNDER.
Sur "Thrill of it all", le quintette se retrouve provisoirement privé de Bassiste... Qu'importe. Luke Morley (l'un des deux guitaristes) se chargera donc aussi de la basse cette fois ci. Instrument maudit chez le groupe, le futur remplaçant (Chris Child) deviendra quand même le troisième Bassiste de la formation pour seulement 4 albums.
Toujours est il que, remercié aussi par sa maison de disque (Geffen), ces divers épisodes semblent avoir eu un effet bénéfique pour le groupe. Le combo British semblant nous montrer enfin sa nature profonde.

Oui ! Ce quatrième disque est tout simplement bourré de qualités: Sensibilité (les textes), drôlerie et/ou gravité (les textes là aussi), le Hard des Anglais se fait tout à coup plus Rock et plus authentique finalement. Sans aucun doute leur album le plus sincère, "The thrill of it all" est le disque qui installe pour les années à venir l’identité propre du groupe.
Bien sûr certains pourront toujours rétorquer que THUNDER n'a rien inventé, déroulant son Hard Rock matinée de Blues'n'Soul, comme d'autres avant eux. Mais la qualité n'étant pas si souvent courante par chez nous, ne rechignions pas au plaisir de cette belle et vraie bonne musique que nous offre une nouvelle fois les anglais de THUNDER.

18/20

PS : Le son (auto-produit) est énorme. Notons aussi qu'il existe une version double CD: le deuxième CD comportant 3 titres figurant sur ce même album mais en version acoustique.


Billy Idol
Billy Idol
Prix : EUR 21,66

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Première(s) classe(s)., 1 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Billy Idol (CD)
Si l'on s'amuse a comparer le premier album d'un artiste sur tous ceux qui lui succéderont, on fera aussitôt assez vite remarquer toutes les petites aspérités (maladresses) que contient généralement un tel disque. Un premier essai est toujours fait de ça.... C'est ainsi !

Et ce premier album éponyme du tout jeune Billy Idol ne dérogera pas à cet état de fait. Car lui aussi est fait de tout cela. Soit par exemple une guitare manquant encore d'un peu de mordant et de personnalité (encore que...), ou d'une voix que l'on aurait voulu plus mature qu'elle ne l'est ici (seules les années et le métier parviennent généralement a rendre cela possible).
Il n'empêche que... C'est aussi ça qui constitue le charme d'une oeuvre telle que celle ci. D'autant que ce qu'il contient, ces 9 compos, est encore et toujours d'une qualité à laquelle on ne peut résister, dès l'hors qu'on se réclame du Rock.

Ainsi j'écoute toujours ce premier album de Billy avec le même plaisir qu'au moment de sa parution (il y a 30 ans déjà). Et plus encore.
Car hormis la suppression de "Congo Man" (qui était un délire plus qu'un morceau a proprement parler), l'album se voit d'abord augmenté, en lieu et place de ce dernier, par rien de moins que le morceau "Dancing with Myself" (remis au goût du jour récemment en support son d'une publicité ).
Mieux encore, la réédition de ce disque charnière dans la carrière du chanteur a été entièrement et magnifiquement Remasterisé ici.
Sans dénaturation aucune, c'est ainsi belle et bien une seconde vie qui s'offre à ces 9 titres originaux (et que Billy serait bien avisé de rejouer, à l'exception de "White Wedding", de temps à autres en live).

17/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : May 6, 2014 10:35 PM MEST


Fortress
Fortress
Prix : EUR 18,44

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 C'est du solide., 11 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortress (CD)
Avec toutes les merveilles que contient ce quatrième album, il est certain que la côte des américains d' ALTER BRIDGE n'a pas finie de grimper.

Plus Heavy et plus Metal que jamais, avec Fortress , les musiciens de groupe semblent s'être totalement lâchés au niveau de leur créativité, et comme jamais jusque là. Et pourtant, Dieu seul sait combien tout ce qu'ils auront déjà enregistrés à ce jour, reste et demeure de haut niveau.

Fortress est un disque qui, même sur sa durée de plus d'une heure, ne lasse a aucun moment. Et pour cause ! Quelle puissance, quelle intensité et quelle diversité, d'un titre à l'autre, il se dégage d'un disque tel que celui là !

Des guitares inspirées de Mark Tremonti, en passant par un Basse/Batterie rutilant, compact et inventif, sans omettre non plus le chant totalement habité de Myles Kennedy, et vous obtenez ici un album qui ne cesse de vous en imposer tant il transpire, à chaque minute, la passion de ceux qui l'on réalisé.

La production est également au diapason. C'est à dire, là aussi, énorme.

Mon album de l'année 2013 pour ce qui me concerne... Rien de moins.

18/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : May 27, 2014 3:58 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20