undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux
Profil de Vincent > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vincent
Classement des meilleurs critiques: 657
Votes utiles : 1868

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Toto 35th Anniversary Tour. Live from Poland [(+BLU-RAY+2CD)]
Toto 35th Anniversary Tour. Live from Poland [(+BLU-RAY+2CD)]
DVD ~ Toto
Prix : EUR 30,49

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ToTop, 30 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toto 35th Anniversary Tour. Live from Poland [(+BLU-RAY+2CD)] (CD)
Sur ses quelques 35 années d'existence, on peut dire que l'histoire de ce géant de la musique américaine qu'est TOTO aura connue moult rebondissements.
De ses plus grands succès des années 80, en passant part des moutures plus ou moins réussies, sans compter sur les déboires que rencontrèrent la plus part de ses membres tout au long de la foisonnante carrière du groupe, cette tournée est presque un miracle en soit, tant les épreuves qu'aura traversée la bande a Steve Lukather ces dernières années auraient eu raison de n'importe quelle autre formation toute aussi émérite.
Ce Live in Poland, en plus d'être parfait en tout point (voir ce qu'en disent les autres commentaires), est peut être, et avant toute chose, le témoignage hyper poignant d'un groupe qui, part delà d'aussi lourdes épreuves que celle de la disparition récentes de certains de leurs proches ou anciens membres, de l'épouvantable maladie endurée par Mike Porcaro, ou du long tunnel traversé par le guitariste ces dernières années, sera parvenu, au nom d'une fratrie et d'une amitié indéfectible remontant à l'adolescence, a se sûr-passer pour offrir une nouvelle fois a ses très nombreux fans, 2 h 10 d'un spectacle magnifique.

J'ajouterais que, face à la prestation remarquable de Joseph Williams (celui de Fahrenheit et surtout de The Seventh One), je reste étonné que le chanteur n'est pas repris bien plus tôt son poste en lieu et place de ce gueulard de Bobby "Maille BéïïïBêêêê !" Kimball ces dernières années. Quelle joie pour moi que de l'entendre chanter et se mouvoir de cette façon après toutes ces années passées.

Cette captation d'un soir est aussi l'occasion de retrouver, en support de ceux de David Paich, les claviers de Steve Porcaro. L'occasion également de revoir une dernière fois, au sein de Toto, le jeu exemplaire de Simon Phillips. Le superbe travail des caméras et de réalisation lui rendent ici pleinement justice. Les batteurs vont se régaler comme jamais, croyez-moi.

En résumé, et même si il y aurait encore tant de choses a formuler ici, je dis, aux amateurs de musique exigeante et soignée, ou les beaux refrains ne sont pas l'unique caution d'une poignée de morceaux autrement mieux construit que sur la base de 3 pauvres accords que les standards de la Pop d'aujourd'hui nous imposent, a ceux là donc je dis... Foncez !!!

18/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (13) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 5, 2016 4:15 PM CET


Laurent Gerra (& le grand orchestre de Fred Manoukian) au Palais des Sports
Laurent Gerra (& le grand orchestre de Fred Manoukian) au Palais des Sports
DVD ~ Laurent Gerra
Proposé par Magic-Boutic
Prix : EUR 7,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Il est filou ! et attirant ! maiiiiis, mais, mais, mais..., 17 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laurent Gerra (& le grand orchestre de Fred Manoukian) au Palais des Sports (DVD)
- Laurent Gerra est un génie de l'imitation, je ne l'apprendrai ici à personne.
- L'orchestre (le Big Band Jazz) qui l'accompagne une nouvelle fois durant ces quelques 2 heures et demies de spectacle est toujours aussi impressionnant de professionnalisme et de musicalité.
- L'image, la prise de son, la réalisation, la somptueuse mise en lumières, tout ça continuera de nous en imposer une fois encore.

Oui mais attention tout de même Laurent !

Car si tu jouis encore de ta suprématie dans le domaine qui est le tiens, ce dernier spectacle ressemble par bien trop d'aspects a ce que tu avais déjà fréquemment offert à ton public ces dernières années. Tes boucs-émissaires (Céline Dion, Daho, Vincent Delerme, Cabrel et autre Bruel) d'hier, il est sérieusement temps d'en changer maintenant. La pauvreté de la variété Française étant ce quelle est, tu ne devrais pas avoir à chercher bien longtemps pour y faire ton plein de nouveautés.
Les textes aussi sentent la redite, pour ne pas dire le resucée. Il est donc grandement temps de se remettre en question cette fois ci. Les imitations, aussi excellentes soient-elles, ne se suffisent pas à elles toutes seules.

Car c'est uniquement en ça que le bas blesse dans ce dernier spectacle de 2011: L'absence de nouveautés !!! Drucker, Johnny, Sarko, Carla, Jack Lang (encooooore !!!), Henry Salvador, Pierre Bellemare, Jeanne Moreau et Brialy (foutez leur la paix maintenant !), Luchini, etc. Ce sont encore et toujours les mêmes. Un peu comme votre public de ce soir là finalement. De 45 à 65 ans en moyenne.
Gare à la courbe descendante Mr Gerra ! la relève est déjà en route (Michael Gregorio ?), et elle a le soucis de se renouveler, sans regarder si constamment dans son rétroviseur, en chantant à tire larigot les succès de nos parents et/ou de nos grands parents. Parce qu'à ce train là, c'est la retraite (avant l'heure) qui vous guette mon p'tit Lolo (et dire que nous avons le même age !).

12/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 20, 2014 4:31 PM MEST


The Thrill of It All
The Thrill of It All
Prix : EUR 9,33

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Laissez-vous aller !, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Thrill of It All (CD)
ll est des groupes qui, malgré leur confidentialité, continuent de tracer leur route en faisant fit des modes, tout en nous offrant à chaque fois la garantie de passer un très bon moment en leur compagnie. Voilà bien en tout cas ce qui semble être le seul leitmotiv chez THUNDER.
Sur "Thrill of it all", le quintette se retrouve provisoirement privé de Bassiste... Qu'importe. Luke Morley (l'un des deux guitaristes) se chargera donc aussi de la basse cette fois ci. Instrument maudit chez le groupe, le futur remplaçant (Chris Child) deviendra quand même le troisième Bassiste de la formation pour seulement 4 albums.
Toujours est il que, remercié aussi par sa maison de disque (Geffen), ces divers épisodes semblent avoir eu un effet bénéfique pour le groupe. Le combo British semblant nous montrer enfin sa nature profonde.

Oui ! Ce quatrième disque est tout simplement bourré de qualités: Sensibilité (les textes), drôlerie et/ou gravité (les textes là aussi), le Hard des Anglais se fait tout à coup plus Rock et plus authentique finalement. Sans aucun doute leur album le plus sincère, "The thrill of it all" est le disque qui installe pour les années à venir l’identité propre du groupe.
Bien sûr certains pourront toujours rétorquer que THUNDER n'a rien inventé, déroulant son Hard Rock matinée de Blues'n'Soul, comme d'autres avant eux. Mais la qualité n'étant pas si souvent courante par chez nous, ne rechignions pas au plaisir de cette belle et vraie bonne musique que nous offre une nouvelle fois les anglais de THUNDER.

18/20

PS : Le son (auto-produit) est énorme. Notons aussi qu'il existe une version double CD: le deuxième CD comportant 3 titres figurant sur ce même album mais en version acoustique.


Billy Idol
Billy Idol
Prix : EUR 7,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Première(s) classe(s)., 1 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Billy Idol (CD)
Si l'on s'amuse a comparer le premier album d'un artiste sur tous ceux qui lui succéderont, on fera aussitôt assez vite remarquer toutes les petites aspérités (maladresses) que contient généralement un tel disque. Un premier essai est toujours fait de ça.... C'est ainsi !

Et ce premier album éponyme du tout jeune Billy Idol ne dérogera pas à cet état de fait. Car lui aussi est fait de tout cela. Soit par exemple une guitare manquant encore d'un peu de mordant et de personnalité (encore que...), ou d'une voix que l'on aurait voulu plus mature qu'elle ne l'est ici (seules les années et le métier parviennent généralement a rendre cela possible).
Il n'empêche que... C'est aussi ça qui constitue le charme d'une oeuvre telle que celle ci. D'autant que ce qu'il contient, ces 9 compos, est encore et toujours d'une qualité à laquelle on ne peut résister, dès l'hors qu'on se réclame du Rock.

Ainsi j'écoute toujours ce premier album de Billy avec le même plaisir qu'au moment de sa parution (il y a 30 ans déjà). Et plus encore.
Car hormis la suppression de "Congo Man" (qui était un délire plus qu'un morceau a proprement parler), l'album se voit d'abord augmenté, en lieu et place de ce dernier, par rien de moins que le morceau "Dancing with Myself" (remis au goût du jour récemment en support son d'une publicité ).
Mieux encore, la réédition de ce disque charnière dans la carrière du chanteur a été entièrement et magnifiquement Remasterisé ici.
Sans dénaturation aucune, c'est ainsi belle et bien une seconde vie qui s'offre à ces 9 titres originaux (et que Billy serait bien avisé de rejouer, à l'exception de "White Wedding", de temps à autres en live).

17/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 12, 2014 7:28 PM MEST


Fortress
Fortress
Prix : EUR 17,25

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 C'est du solide., 11 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortress (CD)
Avec toutes les merveilles que contient ce quatrième album, il est certain que la côte des américains d' ALTER BRIDGE n'a pas finie de grimper.

Plus Heavy et plus Metal que jamais, avec Fortress , les musiciens de groupe semblent s'être totalement lâchés au niveau de leur créativité, et comme jamais jusque là. Et pourtant, Dieu seul sait combien tout ce qu'ils auront déjà enregistrés à ce jour, reste et demeure de haut niveau.

Fortress est un disque qui, même sur sa durée de plus d'une heure, ne lasse a aucun moment. Et pour cause ! Quelle puissance, quelle intensité et quelle diversité, d'un titre à l'autre, il se dégage d'un disque tel que celui là !

Des guitares inspirées de Mark Tremonti, en passant par un Basse/Batterie rutilant, compact et inventif, sans omettre non plus le chant totalement habité de Myles Kennedy, et vous obtenez ici un album qui ne cesse de vous en imposer tant il transpire, à chaque minute, la passion de ceux qui l'on réalisé.

La production est également au diapason. C'est à dire, là aussi, énorme.

Mon album de l'année 2013 pour ce qui me concerne... Rien de moins.

18/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : May 27, 2014 3:58 PM MEST


Made in Switzerlandn [CD+Dvd]
Made in Switzerlandn [CD+Dvd]
Prix : EUR 24,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 C'est complet !, 5 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Made in Switzerlandn [CD+Dvd] (CD)
Sur les conseils toujours très avisés (oui je prend 10% Dany) de Dany VH, je viens d'acquérir ce CD/DVD du concert de GOTTHARD, promouvant l'album Lip Service.

Si je veux bien faire abstraction de ses illustrations (pochette et CD) copiées sur deux albums d' Aerosmith, je me dois d'abord et surtout de vous dire ici que pour ce qui est de la qualité de son contenu, les Helvètes de GOTTHARD ont fait les choses avec générosité et soin.

- Un concert de près de 2 heures à la réalisation parfaite (quand bien même, et part comparaison, je lui préfère toujours celle des Danois de Pretty Maids It comes alive (maid in switzerland).

En Bonus:

- 15 minutes des préparatifs du show (fans, équipe technique, groupe) - non sous titré malheureusement.
- 3 Clips vidéo + 1 Making of du clip "Anytime Anywhere"
- 1 galerie photo.

Voilà pour l’essentiel.

Ce produit très bien garni, si il contentera les fans absolus du groupe, m'aura pour ma part permis de mesurer à quel point je n'en suis pas plus fan que ça aujourd'hui. Pourtant, que se soit sur "Fire Dance", "Hush", "Mountain Mama", "Sister Moon", ou même sur des titres plus récents de leur dernier album en date, j'avoue que les suisses de GOTTHARD parviennent encore à retenir et a capter mon attention sur la durée.
Cependant pour votre serviteur, à l'écoute de ce pourtant large répertoire offert ce soir là par le groupe à son public (quelques 10 000 personnes sans doute ici.), j'ai trouvé que le punch de leurs 3 premiers albums c'était un peu trop dilué en direction d'un Rock familial "bon enfant" (entendez par là assez inoffensif), naviguant plus souvent en direction d'un Bon Jovi-al, d'un Def Leppard ou d'un Brian Adams, qu'en direction des ses pères spirituels que sont, Whitesnake, Deep Purple ou Led Zeppelin (dont ils reprennent ici un titre).

Quoi qu'il en soit, tout fan du groupe devrait déjà être en possession d'un produit tel que celui ci, si ce n'est déjà fait.

Pour les fans: 18/20
Pour mon plaisir personnel: 15/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 6, 2014 11:55 PM MEST


Extreme
Extreme
Prix : EUR 13,53

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Puisqu'il y a toujours une première fois..., 5 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extreme (CD)
Très honnêtement, je ne me suis procuré ce premier album du groupe uniquement parce que j'avais déjà tous les autres.

Je vous la ferai donc rapide et simple (pour une fois).

Passé son ignoble et épouvantable pochette, les Bostonniens d' EXTREME distillent sur ce premier album, un Hard Rock "Made in U.S" dont la première des influences est a ranger immédiatement du côté de chez Van Halen. Pour le reste, si tout ce qu'il contient se tiens plutôt pas mal, rien ne laisse ici présager des deux merveilles suivantes que seront Pornograffitti et Iii Sides To Every Story. Reste que Gary Cherrone possède déjà ce beau et très puissant organe vocale, tandis que Nuno Buttencourt nous y assène quelques envolées "guitaristique" que tout amateur de jeu fourni devrait apprécier comme il se doit.

Les deux extraits de ce disque figurant sur le live Take Us Alive suffiront selon moi à ce que l'on se dispense finalement de ce premier essai. En même temps, vu le prix qu'il m'avait coûté...

12,5/20


Livefield
Livefield
Prix : EUR 7,22

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Excellent mais..., 31 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Livefield (CD)
Si je veux bien faire fi des vocalises souvent excessives (et donc ringardes) de Bobby Kimball en intro et/ou en outro de plusieurs morceaux, le reste du groupe est quant à lui brillant de bout en bout sur ce Live. Dans un tel contexte, il est véritablement frustrant que des titres tels que "Cruel", Hold the Line", "Africa" ou encore "I Will Remember" n'apparaissent pas (ou plus) sur l'album. En tout cas pas sur l'édition que je possède.
Comme je l'ai souligné un peu plus haut, les musiciens que composent (ce) TOTO brillent ici de milles feux. D'ailleurs, si cet enregistrement en public (ici en France) se différencie de tous les autres témoignages Live du groupe, c'est avant tout parce qu'il met volontairement en avant chacun des musiciens individuellement, aux travers de leur solo ou intervention respective. A ce petit jeu là, les claviers de David Paich tirent avantageusement leurs épingles du jeu. Plus délicat sur un tel support, est le solo de batterie. Simon Phillips étant celui que l'on connait (d'abord chez les batteurs bien évidemment), ces derniers devraient quand même apprécier l'exercice, même si un poil trop long pour votre serviteur. Quant a Steve Lukather, que dire que l'on ne sache déjà le concernant.

Bien supérieur au pourtant double album "Absolutely Live", et tellement mieux produit surtout, ce Live de plus d'une heure, atteste, si il était encore besoin, de la richesse et de l'incroyable diversité de la musique du groupe.

Mais pourquoi donc Livefield n'est-il pas double ?

16/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 8, 2015 6:33 PM MEST


Ultra
Ultra
Proposé par westworld-
Prix : EUR 9,77

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pierre angulaire., 6 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
L'histoire est entendue. Depuis le colossal succès du groupe, au sortir de son très acclamé album Violator, Dave Gahan son chanteur s'enfonce doucement mais sûrement vers ce qu'il pense être son salut pour échapper à son statut de nouvelle Icône de la Pop. La pression sur ses épaules est si forte qu'au moment de la publication de Songs of Faith and Devotion (Remastered), puis sur toute la tournée qui s'en suivra, Gahan est devenu un vrai Junkie, accroc aux drogues dures.
Les tensions internes sont alors de plus en plus nombreuses au sain du groupe et conduiront l'éminent Alan Wilder a quitter définitivement la formation. Coup dur pour pareille institution.

A ce stade de sa carrière, le groupe, devenu trio, n'a pas d'autre choix que de se ressaisir très vite s'il veut pouvoir espérer continuer à intéresser les foules. Mais en ces périodes de troubles et de vraies dissensions, était-ce bien là la préoccupation première du désormais trio DEPECHE MODE ?
C'est ainsi que, sans annoncer la moindre dissolution du groupe, Dave, Andy et Martin vont chacun poursuivre leur chemin (artistique ou non) dans leur coin pendant un très long laps de temps. 4 années séparent en effet Songs of Faith and Devotion de son successeur. Quant à la prochaine, et hypothétique tournée du groupe, les fans devront même patienter 4 ans de plus. Autant dire une éternité.
DEPECHE MODE en veille, cela ne signifiait nullement que le groupe soit à conjuguer au passé. Le Capitaine Gore trouvera d'ailleurs le temps d'élaborer durant ce temps ce qui l'on considérera alors comme l'album le plus sombre des DM.
Fortement encouragé et poussé par son management qui somme les 3 hommes d'essayer de voir si la magie opère encore entre eux, il faut aussi savoir que durant l'enregistrement d'Ultra, Dave Gahan n'était toujours pas pleinement sortie de ses histoires d'addiction. L'album qui finalement verra le jour dans le courant de l'année 1997, s'avèrera donc assez éprouvant à réaliser, surtout pour son chanteur.

Sur fond de colère, de tristesse et de désappointement, les qualités d'Ultra n'en demeurent pas moins très présentes. Quel put*** de son en plus !!! Après plusieurs écoutes attentives, une évidence s'impose à moi : Jamais le nom de DEPECHE MODE ne m'était apparu aussi inapproprié pour qualifié aujourd'hui la musique de ce groupe. Retour à un son Electro Rock pour le groupe d'accord, mais un Electro Rock ô combien sourd, lourd et ambiant. S'il me faut le définir succinctement, je vous dirai qu'Ultra est un album en forme d'état des lieux, de bilan, en même temps que celui du pardon.
"Pardon les amis ! C'est vrai que sur le plan strictement personnel, on a salement merdé" semble nous dire à chaque phrase un Dave Gahan souvent touchant, ironique sur lui même, et presque méconnaissable vocalement sur ce disque. Avec la violence d'un titre comme "Barrel of Gun", son chant possédé et sa guitare saturée, Dave Gahan en aura une nouvelle fois surpris plus d'un. Même si Dave Gahan chante que "le feu brûle encore" sur le dernier titre de l'album, le très joli "Insight", Ultra montre malgré tout à quel point la formation reste fragile, et son avenir (nous sommes en 1997) toujours incertain.

16,5/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 6, 2014 1:11 PM MEST


The Raven That Refused to Sing
The Raven That Refused to Sing
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 14,89

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 The bright light of the moon, 28 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Raven That Refused to Sing (CD)
Les quelques (rares) grincheux qui ont descendu ce troisième album de Steven Wilson auront bâti leur argumentaire en grande partie sur le fait que les 6 pièces qui compose ce disque faisaient par trop souvent référence aux influences progressives (assumées) du Maître. Après tout !

ELP, Marillion, Genesis, King Krimson, imprègnent, il est vrai, ce que je n'hésiterai pourtant pas a qualifier, sinon de chef d'oeuvre, de joyau absolu.
Bon Dieu ! Pourquoi systématiquement s'encombrer l'esprit et sa gâcher le plaisir en cherchant si telle ou telle partie d'un morceau ne serait pas issue de tel ou tel album, lui même issu de telle ou telle formation d'élite ?

Franchement, Wilson et ses musiciens sont ici dans une telle alchimie qu'a aucun moment je n'ai eu le sentiment d'avoir a faire à un quelconque plagiat en écoutant ce disque. L'album est fabuleux de la première à la dernière minute. Qu'on se le dise.

Voilà assurément pour moi un de ces disques qui fera date dans la carrière de Steven Wilson. La richesse musicale qui en découle rattrape en plus le quelque peu prétentieux, et surtout bien trop noir, Grace for Drowning sorti précédemment.

En 6 morceaux de choix, "The Raven that Refused to Sing" remet en perspective tout ce que la musique progressive peut avoir de plus beau et de plus brillant en elle. Voilà en plus qui pour le coup mérite que l'on acquière l'album dans une version Deluxe. Ce que je regrette de ne pas avoir fait au moment de mon achat. Il ne me reste plus qu'à l'offrir pour me le racheter en version Collector. Si il n'est pas trop tard !

Vous avez demandé la lune ?

20/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 4, 2016 8:01 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20