Profil de Vincent > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vincent
Classement des meilleurs critiques: 870
Votes utiles : 1650

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Control damage
Control damage
Prix : EUR 11,86

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dommage Control., 30 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Control damage (CD)
Tout le monde s'accorde(ra) à dire que Jeff Scott Soto a l'un des plus beau organe vocal qui soit... Au même titre qu'un Jorn Lande d'ailleurs. Et à l'écoute de ce très (trop) long album de 14 titres, je me suis dis aussi que ce n'était pas là le seul point commun entre ces deux chanteurs. Vous comprendrez plus bas...

Au départ, souhaitant réellement découvrir ce chanteur dont on m'avait longtemps et longuement venté les mérites, j'ai profité d'avoir trouvé son dernier album dans un bac de CD d'occasions pour l'acquérir et vérifier enfin une bonne fois pour toute de quoi il pouvait bien en retourner.

Bon, je vais être franc et cache avec vous tout de suite: J'ai été super déçu.

Au départ, je me suis instantanément dis, Vince, tu as simplement pris quelques années de plus, et ce Hard là, aussi varié soit-il, aussi plein de bonnes intentions, ce Hard, aussi viril qu'il est inoffensif, ce Hard Rock là donc ne s'accorde plus à tes oreilles. Trop typé, trop rétro, trop clichés à tous les étages, trop entendu des centaines de fois, etc...
Et puis soudain, en me replongeant dans certaines de mes acquisitions récentes, je me suis aperçu que finalement non... Ma déception n'avait en fait rien à voir avec tout ça. Preuve en est que le dernier album de Ratt (Infestation), ainsi que le superbe Pandemonium de Pretty Maids m'ont tous les deux pleinement séduit lors de leur publication.

J'en suis aussitôt arrivé à la conclusion que Jeff était finalement atteint du même syndrome que le Jorn Lande cité plus haut. Ce ne sont pas de "Super" Songwriters.
C'est bien joué, c'est bien chanté, c'est bien produit (Pro tool à bien fait son boulot), c'est bien tout ce que vous voulez, mais malgré ça je reste quand même sur ma faim à l'écoute d'un disque tel que celui ci. Ça manque de sel voilà tout !

12/20 (vraiment pour pas m'fâcher avec les fans).

A vos armes ! prêêêt ! Tirez !!!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 18, 2012 4:49 PM CET


Bring On The Mountain
Bring On The Mountain
DVD ~ Danko Jones
Prix : EUR 20,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ah frustration quand tu nous tiens !!!, 27 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bring On The Mountain (DVD)
Ça y a pas a dire, avec son premier double DVD, Danko Jones ne c'est pas moqué de ses fans (anglophones, anglophiles en tous cas).

- Tous les clips sont ici réunis jusqu'à l'album Below The Belt.
- Des images Live des 4 coins du monde balayant toute la carrière du groupe canadien de ses débuts jusqu'à aujourd'hui (2010). Des images rares, et donc souvent inédites.
Et puis il y a LE DOCUMENTAIRE retraçant tout le parcourt du chanteur/guitariste.
Et c'est évidemment là, qu'en ce qui me concerne, le bas blesse. Car faute de sous titrages en français, je suis forcément passé à côté d'une multitude de détails et d'anecdotes croustillantes que j'aurais tellement aimé connaître pour encore mieux appréhender l'urgence, la puissance et la hargne de la musique de Danko Jones. Chose que je n'avais pu qu'effleurer jusque là à l'écoute de "Below the Belt".
Reste qu'il y a quand même beaucoup, beaucoup à voir ici. Ce n'est pas rien non plus.

Ah frustration quand tu nous tiens !!!

14/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 7, 2013 7:40 PM CET


A Kind Of Magic - Remasterisé 2011
A Kind Of Magic - Remasterisé 2011
Prix : EUR 13,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 La magie ? Quelle magie ?, 27 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Kind Of Magic - Remasterisé 2011 (CD)
Dieu que je l'aurai aimé ce groupe ! Mais là quand même...

"One Vision", les imparables "Kind of magic" et la ballade signé du grand compositeur Michael Kamen "Who wants to Live Forever" (pour la BO de Highlander) d'accord. Ajoutons y "Friends will be Friends" si vous voulez. Ben oui mais si vous faites le compte ! 4 morceaux sur les 9 que contient l'album... Le compte n'y est pas vraiment.

Remarquons qu'en 1986, si le succès de QUEEN a peut être atteint l'un de ses points culminants au niveau de sa notoriété, du côté artistique en revanche ce n'était déjà plus la même musique. Pouvait-on alors s'attendre à un "Miracle" ou à un sursaut d'orgueil de la part de celui que je considère comme le dernier géant anglais de la musique anglo-saxonne ? L'avenir nous le dirait.


Duke (2007 Remaster)
Duke (2007 Remaster)
Prix : EUR 17,15

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouvrons tout grand... Nos oreilles., 17 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Duke (2007 Remaster) (CD)
En me replongeant tout récemment dans quelques-unes des œuvres de GENESIS, j'ai réalisé que, outre la diversité de sa musique, le nom du groupe n'y apparaissait jamais sous une typographie identique d'un disque à l'autre. Choix délibéré ou non de sa part, toujours est-il que cette soudaine observation a presque été comme une révélation quant à la direction artistique voulue par le groupe à chaque instant donné de sa carrière. Comment vous dire ?
C'est comme si ce changement de typographie d'un album à l'autre était une signature en soit. Car plutôt que de choisir le titre de leur dernier album en date afin de nous guider et/ou nous orienter, le groupe cherchait à nous rappeler à chaque fois le message suivant: "Ce nouveau disque est encore différent du précédent, mais Genesis c'est aussi ça. A chaque fois différent".
DUKE en atteste, aussi hypothétique soit mon observation. D'autant que ce disque est encore plus en rupture avec ce que le groupe avait alors produit jusque-là. C'est une évidence à son écoute, GENESIS ouvre les années 80' avec fracas. Ce dixième album est aussi celui qui permettra aux trois anglais de rentrer pour la première fois de leur carrière dans les charts avec deux Singles : "Turn it on Again" et "Misunderstanding".

Quand on aborde une œuvre dans sa globalité (au diable donc le téléchargement et le support en MP3), illustrations, pochette, tout tient pour moi d'un seul tenant avec la musique. Aussi, celle-ci (l'illustration), sous son apparent minimalisme, nous en apprend finalement beaucoup plus que l'on pourrait le croire. D'abord, les dessins du livret continuent de me faire énormément penser aux illustrations d'Antoine de Saint-Exupéry. Celles qui figurent dans "Le petit Prince".
Celle qui orne la pochette nous montre un gros bonhomme de dos regardant à travers une fenêtre toute grande ouverte. Ne serait-ce point-là la symbolique d'un groupe qui aurait décidé de tourner le dos à son passé, s'ouvrant la possibilité de voir son avenir autrement, et peut être bien en grand... Voir même en très très grand ? D'autre part, GENESIS nous laisse aussi à notre imaginaire. Entre un ciel bleu (comme le jour) et un croissant de lune (la nuit) en guise de projection de leur vision du futur, l'incertitude demeurera... Autant de notre côté que de celui du groupe.

Dès l'intro de "Behind the Lines" on constatera assez vite que jamais la batterie de Phil Collins ne se sera illustrée de façon aussi écrasante. Son jeu, en apparence plus épuré, semble s'être décuplé à chacun des coups qu'il porte à son instrument. On pourrait même dire que la force avec laquelle Phil conduit ses rythmes est par endroit quasi tribale. Un peu plus loin, quand retentira "Man of our Times", le constat se fera à l'identique. C'est dru et dur. La production remarquable de Hugh Padgham allant également dans ce sens.
A l'écoute de DUKE, on ressent instantanément que quelque chose (un événement) a dû se passer au moment d'entamer son écriture. Pendant ou juste avant... Qu'importe. Et c'est bien sûr le cas. La séparation d'avec sa première femme, Phil l'aura vécu si douloureusement qu'elle s'entend presque sur chacun des 12 titres, et durant 55 minutes. La colère, la tristesse, la détresse, bref, tout ce que peu engendrer une perte (de quelle nature qu'elle soit), ce disque le traduit presque continuellement. Dans ses textes avant tout.
Ainsi DUKE oscille-il entre sombres mélancolies (l'interlude "Guide Vocal", "Alone Again", "Please don'tt Ask") et une agressivité à peine contenue d'un titre à l'autre ("Man of our Times", "Turn it on Again", "Cul de sac", "Duke's Travels"). Une agressivité que l'on retrouve d'abord (comme pour les textes) dans les vocaux de Phil. Voilà une composante de son chant qu'on ne lui connaissait pas jusqu'alors. L'album Hard de GENESIS ? Certains l'ont affirmé, mais n'exagérons rien !
Si comme toujours, Tony Banks se montre une nouvelle fois très inventif derrière ses claviers, la richesse de ses mélodies et de ses thèmes sont également accentués par un touché bien plus marqué qu'à l'accoutumer. En d'autres termes, ses accords sont ici bien plus francs et appuyés. D'autre part, cette cohésion d'ensemble est aussi matérialisée (parfois) par un fondu d'un titre à l'autre. Cette absence de temps mort entre deux morceaux, renforce encore d'avantage cette impression d'ouvrage fait d'un seul bloc. Ainsi, l'unité, la symbiose qui émane entre les trois musiciens n'ont peut-être jamais été aussi flagrantes que sur ce disque. Il en résulte une écriture sans doute plus immédiate qu'auparavant, loin cependant de la pauvreté et des facilités auxquelles nombres de formations (plus ou moins éphémères) s'adonnèrent durant ces "synthétiques" et souvent indigestes années 80. Quoi qu'il en soit, entre la mouvance Punk d'un côté et la froide New Wave de l'autre, de ce GENESIS là, la presse spécialisée n'en aura pas voulu non plus. Musique pompière disaient-ils alors.
A son écoute, DUKE est pourtant une de ces œuvres qui aura su traverser le temps durablement, malgré les dires de tous ses détracteurs. Tous les albums, même les plus "cultes", ne traversent pas forcément les ans avec autant de panache. En atteste ABACAB (qui n'est pas culte lui). Album qui succédera pourtant à DUKE seulement 1 an plus tard.

Quand je vous disais que GENESIS n'avait jamais fait deux fois la même chose... Écoutez-les et vous verrez !

16,5/20

Cette chronique est extraite du Webzine Le Déblocnot' (Ciné, musiques, livres, etc). Venez y faire un tour à l'occasion !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 4, 2013 8:53 AM MEST


The Police (Super Jewell Set)
The Police (Super Jewell Set)

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le "meilleur" des Meilleurs., 7 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Police (Super Jewell Set) (Téléchargement MP3)
On peut toujours pester en faisant remarquer que cette dernière compilation (la troisième au moins) de The Police n'apporte strictement rien de nouveau.
C'est vrai ! Aucun inédit, aucun remastering des titres, aucun bonus de quelle nature qu'il soit. Cela dit, il faut quand même faire remarquer que jamais compilation de groupe n'aura été aussi fournie que celle-ci: 28 titres regroupés sur 2 CD ! Qu'est-ce que vous en pensez ? On ne peut guère faire plus complet afin d'offrir le meilleur tour d'horizon de sa carrière.

The Police, en plus de demeurer la formation détentrice du plus grand nombre de Hits de tous les temps (toutes carrières artistiques confondues), attestait il y a encore peu de temps que sa musique (tubes ou pas) n'avait en rien perdue de son éclat ni de sa suprématie d'antan (voir The Police - Certifiable [Import anglais]). Le signe des "Grands".
Ce bel objet, présenté sous la forme d'un digipack avec étui transparent (laissant notamment apparaître le nom du groupe en jaune), est aussi là pour le prouver. 17/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 15, 2012 7:24 PM MEST


Les Seigneurs - DVD + le T-shirt de l'équipe [Coffret DVD + T-shirt]
Les Seigneurs - DVD + le T-shirt de l'équipe [Coffret DVD + T-shirt]
DVD ~ Franck Dubosc
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 7,59

20 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Match nul... Archi nul !, 30 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Seigneurs - DVD + le T-shirt de l'équipe [Coffret DVD + T-shirt] (DVD)
Sur le papier, cette petite comédie (soit-disant) humoristique autour d'une équipe de foot et d'une jolie brochette de branquignoles sur le retour m'avait semblée assez alléchante, ou du moins sympathique. Nom de Di** !!!

J' vous la fait courte hein !?: Avec Les Seigneurs, les protagonistes de l'affaire (les acteurs ?) seront au moins parvenus au même niveau que la vraie équipe de France de Football. Insultante pour son public et souvent proche du niveau le plus bas.

Affligeant, consternant, déconcertant, plat, désuet, ridicule, etc... Tiens là pour le coup, faute d'humour, les mots ne manquent pas pour décrire ce film de "rien du tout".

A si quand même !!!! Le réalisateur a eu (à la fin du film) une idée lumineuse et la solution ultime pour un retour au plein emploi et à un retour à une économie en grand ordre de marche... Celle d'allez parier un ticket au PMU. La voici donc la solution à la crise. Mais quel génie cet Olivier !!!!!

04/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 30, 2013 11:52 AM CET


Cosmic Egg
Cosmic Egg
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Du n'oeuf avec du vieux., 18 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmic Egg (CD)
De vos jeunes années hippies, vous gardez à jamais en vous le souvenir ému et indélébile de vos premiers émois musicaux (les plus forts soit dit en passant) au son de ce Rock d'un autre âge. Aussi fiévreux, endiablé et psychédélique qu'il le fut.
Bref, depuis que Les Rolling Stones, Led Zeppelin, Black Sabbath, The Doors et consort se sont dilués ou évanouis à jamais, vous vous dites que le meilleur du Rock (celui là en tout cas) est à jamais perdu et derrière vous pour toujours. Faux !!!

Inconditionnels de ce son et de cette musique là, essuyez une dernière fois vos larmes et rangez vos mouchoirs au fond de vos poches, car avec Wolfmother (et son deuxième album du feu de Dieu), les 70' sont de retour et brillent . Ces 4 australiens là les transpirent en effet par tous les pores de leur peau.
Évidemment, présenté comme ça, tout pourrait laisser à penser que Wolfmother est un outrageux plagieur, pompeur ou tout ce que vous voudrez. Et c'est justement là que vous risqueriez de passer, ni plus ni moins, à côté d'un sacré put*** de bon disque. Car si le groupe aura assimilé tout ce qui aura fait le succès de ses anciens, on a jamais ici le sentiment d'entendre ne serait-ce qu'une redite de l'une ou l'autre de toutes ces éminentes formations d'hier.

Paru en 2009, "Cosmic Egg" est tout bonnement génial... Dans son registre précisément: Le psyché Heavy Rock.

17/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 1, 2014 11:45 AM CET


Renaud : A la Mutualité
Renaud : A la Mutualité
DVD ~ Renaud
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Fais ton choix camarade !!, 2 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Renaud : A la Mutualité (DVD)
Renaud ? En concert à la Mutualité ? Cela méritait-il d'être immortalisé en DVD ? Chacun fera son choix. Le mien aurait été d'en rester à sa version double CD (Paris Provinces Aller / Retour). D'autant que, outre la qualité de l'ensemble, ce dernier comporte une trentaine de chansons (sans compter celles du medley de 14'), contre 24 pour le DVD.

Attention ! Et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Le produit est sympa et de bonne qualité. Seulement dans la plétore de témoignages Live de Renaud, celui là est-il du meilleur choix ? Je pose juste LA question.

DVD 14/20
CD (double) 18/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 14, 2012 6:44 PM MEST


Strangeland
Strangeland
Prix : EUR 15,03

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pop de Luxe, 2 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strangeland (CD)
Certes ! vu la taille du packaging (absolument superbe soit-dit en passant), cette édition Deluxe de "Strangeland" ne se rangera pas facilement dans votre CDthèque. Il faut dire que, outre sa jolie pagination, Keane a surtout augmenté son édition de 4 versions acoustiques et Live au Studio Sea Fog, en son et en image.
Mieux encore, se sont ni plus ni moins que 4 inédits supplémentaires qui agrémentent avec brio ce quatrième album des anglais.

Pour ce qui est des qualités de l'oeuvre en question, je crois que suffisamment d'avis se situant aux alentours des 4 étoiles ont déjà largement situé cet album. Et si l'inspiration de la bande à Tom Chapin est de retour (malgré 2 ou 3 ventres mous), c'est bien là l'essentiel pour moi.

16/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 20, 2012 7:59 PM MEST


Iron will
Iron will
Prix : EUR 16,67

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Métaux lourds, 29 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iron will (CD)
Les ballades et autres sucreries du genre, Grand Magus laisse ça à d'autres. Ici c'est à la gloire du Metal le plus viril que nous convie le trio suèdois pour la quatrième fois.
En effet, et durant quelques 45 minutes, c'est un véritable déluge d'acier qui vient s'abattre sur nous autres. Entre l'aspect épique d'une vierge de fer et la lourdeur d'une autre éminence, celle de Black Sabbath, Grand Magus forge toujours son Metal avec une science peu commune.
Avec "Iron Will", les rives du Doom des débuts s'éloignent il est vrai progressivement pour embrasser un Heavy Metal, certes plus traditionnel, mais joué avec une telle ferveur et une telle intensité que j'y adhère personnellement à 100 %.
Seule sa production, trop cru à mon goût, m'empêche d'accorder à ce disque la note maximale à laquelle il aurait sans doute droit.

16/20


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20