undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Vincent > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vincent
Classement des meilleurs critiques: 688
Votes utiles : 1860

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Road book
Road book
par Emmanuel Katché
Edition : Broché
Prix : EUR 16,50

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Et ça a l'air de l' faire sourire en plus !, 25 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Road book (Broché)
Ma vocation de musicien, cette passion pour l'instrument, je la dois en partie à cet extraordinaire batteur qu'est Manu Katché.
Michel Jonasz, Laurent Voulzy, Francis Cabrel Stephan Eicher, ou bien encore Peter Gabriel, Tears For Fears, Dire Straits, Joe Satriani, Simple Minds, Sting. Elles sont ainsi nombreuses les œuvres que je possède de tous ces artistes dans lequelles le jeu de Manu Katché brille souvent de tout bois. Dans ce bouquin c'est autre chose.

Après l'avoir entendu à la radio, je me suis empressé d'acheté ce livre (ce fascicule plutôt) avec la certitude de découvrir enfin tout le parcours de ce fantastique musicien, depuis ses tout débuts jusqu'à la consécration, en passant par ses expériences télévisuelles (sur M6 ou sur ARTE). Tout faux les amis ! Avec en plus le sentiment d'avoir été pris pour un imbécile.
Franchement ! A part une succession (sans queue ni tête) de quelques uns de ses souvenirs personnels basés sur ses rencontres avec quelques unes de ces sommités de la musique, j'ai eu la forte impression a chaque nouvelle page tournée d'assister a une sorte d'auto contemplation, d'auto satisfaction d'un musicien sur sa propre carrière.
L'éminent batteur français n'aura même pas daigné nous faire cadeau (dans sa si grande générosité/bonté) de quelques photos ou clichés (même en noir et blanc !) un tant soit peu rare, histoire de nous faire passer un peu mieux la pilule. Parce qu'à dire vrai Manu, des planning de tournées ou des horaires de balance, perso... Je m'en balance le coquillard.

16 euros déboursé pour ça !!! Voilà qui, selon moi, s'appel se moquer du monde, et de ses fans en particulier. Et ça c'est ce qu'il y a de plus moche Manu.

Tchao !

07/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 3, 2015 1:52 PM CET


MOTORHEAD We Are (All) Motörhead
MOTORHEAD We Are (All) Motörhead
par Jean-Pierre Sabouret
Edition : Broché
Prix : EUR 24,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Plaisir solitaire., 28 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : MOTORHEAD We Are (All) Motörhead (Broché)
L'auteur de cet ouvrage sur Motörhead s'appel Jean Pierre Sabouret. Voilà un nom et un prénom qui éveillera forcément chez certains d'entres-vous quelques bien sympathiques souvenirs d'une presse Metal (Hard Rock) balbutiante. C'était il y a 30 ans. Aujourd'hui, à bien y regarder, cette presse vous paraîtrait complètement obsolète, ou en tout cas bien désuète.

Tout l'embarra de cet ouvrage réside pour moi un peu dans cette idée: JP Sabouret, en écrivant son livre, ne fait que nous resservir ses propres souvenirs: Ses impressions, sa passion, sa dévotion pour le groupe. Le tout agrémenté d'interviews divers et variées (assurément tirées de ses propres archives personnelles de tout jeune journaliste qu'il était alors). Bof !

En résumé, et à la lecture de ces quelques 200 pages, l'auteur semble s'être bien fait plaisir (surtout et d'abord à lui même) en couchant dans SON BOUQUIN tout ce qu'il lui aura semblé utile de nous livrer sur le bombardier Motörhead. En vérité, rien ici de franchement bien intéressant ou captivant. Dans ce domaine précisément, investissez plutôt dans un ouvrage digne de ce nom. Motörhead : La Fièvre de la ligne blanche par exemple !

09/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 24, 2013 9:08 AM CET


Pretty Maids / Motherland
Pretty Maids / Motherland
Prix : EUR 21,18

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pretty Maids c'est beau... Et c'est pas du pipeau., 17 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretty Maids / Motherland (CD)
Oui ! Après quelques publications qui, sans être déplaisantes, semblaient toutefois montrer quelques signes de lassitude de la part de ces vétérans du Hard/Heavy, l'actuelle mouture de PRETTY MAIDS nous démontre une nouvelle fois toutes ses capacités, toutes ses aptitudes, tout le métier qui est le sien, en nous offrant encore une fois un disque de grande qualité.

Le constat de ce "retour aux affaires" est à mon sens à mettre à l'actif d'un groupe qui se sera beaucoup renouvelé sur le plan de ses individus ces dernières années.

Officiellement intégré au groupe en 2006, les claviers de Morten Sandager par exemple font désormais quasiment jeu égal avec les riffs et les solis (très inspirés) de Ken Hammer. La complémentarité Claviers/Guitares ne c'est ainsi jamais faite aussi forte que sur ce disque. Un très bon point d'ores et déjà.
Côté rythmique, si René Shades, le nouveau et très "Nicky Sixx-ien" (de part son look) bassiste ne fait pas là ce que j'appellerai des étincelles, en revanche, le jeu musclé (entre modernité et héritage/traditions) de Allan Tschicaja (à vos souhaits !) fait une fois encore des merveilles sur ce disque. Puisse ce line up rester stable pour les quelques années à venir SVP.
Du côté des anciens, la donne reste là même. Ronnie Atkins chante ainsi toujours de façon aussi caractéristique: L'aspect Spontex/Gratounette en quelque sorte. Une face rugueuse et l'autre bien plus moelleuse. Quant à l'imposant Ken Hammer, voilà précisément tout ce que j'aime chez un guitariste officiant dans un registre tel que celui ci (le Hard/Metal). Ken Hammer est de ces guitaristes qui semblent avoir compris depuis longtemps qu'un solo de guitare ne pouvait trouver légitimement sa place au sein d'une composition qu'à la seule condition qu'il serve le morceau. Souvent assez court dans ses interventions, le guitariste est assurément un mélodiste averti pour faire sonner à chaque fois sa guitare comme il le fait. Son chorus sur "Why so Serious" en est ainsi l'un des plus beaux exemples sur ce disque.

Et l'album dans tout ça ?

MOTHERLAND est à considérer comme le prolongement de son prédécesseur:

- Mêmes musiciens (à l'exception du bassiste).
- Même production virile et parfaitement équilibrée.
- Belle alternance entre morceaux "rentre dedans" et morceaux plus léger (domaine dans lequel le groupe n'a pourtant jamais véritablement excellé selon moi).

La différence qui est pourtant à souligner sur cet album, c'est qu'il est d'un aspect bien plus sombre cette fois ci. Dans le fond comme dans sa forme.
A l'image de sa superbe illustration, le Mal(in) s'invite souvent ici au détour de morceaux aux titres sans équivoque: "Hooligan", "Why so Serious", "Sad to See you Suffer", ou l'édifiant et alarmiste "Mother of all Lies". Car oui, et là aussi, on constatera que PRETTY MAIDS est bel et bien un groupe ancré dans son/notre époque. Soucieux (inquiet) de lendemains ou les mensonges, les délits, la violence (morale comme physique) semblent ainsi s'ériger de plus en plus comme les nouvelles façons de faire pour tirer son épingle du jeu dans une société ou nos valeurs morales d'hier semblent ne plus valoir grand chose aujourd'hui. Alarmant et surtout inquiétant !
Initié sur le vorace et imparable "Pandemonium", en ouverture de l'album du même nom, il est presque un peu dommage que le groupe n'ait pas osé aller jusqu'au bout de sa démarche afin d'inscrire ce disque dans une logique pleinement conceptuelle (comme le laissait entrevoir les 4 premiers titres de l'album).
Le menaçant instrumental "Confession" annonçant "The Iceman" (le diable) augurait par exemple de ce à quoi aurait pu ressembler un tel disque.
Il n'en reste pas moins que PRETTY MAIDS n'a en rien a rougir face à la concurrence (limité), avec un album tel que celui ci. Après 30 ans de carrière pour une douzaine d'albums, voilà qui relève même de l'exploit.

En tout cas, des groupes de soi-disant "seconde division" (comme l'affirme certains) faits de ce bois là... Je prends et j'en reprends encore.

16,5/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 24, 2013 9:03 PM CET


We Are The Others
We Are The Others
Proposé par RAREWAVES-FR
Prix : EUR 11,43

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aujourd'hui c'est DELAIN !, 16 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : We Are The Others (CD)
Prenez l'efficacité (dans son immédiateté) de la musique Pop; Jouxté là a la toute puissance de celle du Metal. Vous aurez alors un premier aperçu de ce à quoi ressemble ce groupe néerlandais, emmené par la sculpturale chanteuse Charlotte Wessels (arrrgh !).

Débarrassée de son trop plein de lyrisme d'opérette à la mode Whithin Temptation et Nightwich de ses débuts, DELAIN offre, pour son troisième album, 12 titres superbement écrits, superbement interprétés, et qui, même si ils ont été pensés en terme d'efficacité, n'en demeurent pas moins d'excellente facture.

Je l'avoue, d'ordinaire peu réceptif (voir pas du tout) à toutes ces formations estampillé Métal avec chanteuse pseudo lyrique, DELAIN m'aura mis (au moins pour cette fois) un joli coup de pied au cul. En plus de bousculer par la même occasion quelques unes de mes certitudes encrées en moi depuis bien longtemps.
Il faut dire que justement, en s'éloignant sensiblement de ce Metal d'Opérette d'hier, DELAIN se montre enfin sous un aspect sans doute plus adulte. En tout cas bien plus mûr que par le passé.
Nuls démonstrations de style quels qu'ils soient ici (pas de chorus guitares stériles par exemple). Juste une groupe désireux d'offrir un disque que l'on aura plaisir a écouter d'un trait, sans sourciller, avec même le plaisir (presque coupable) d'y revenir plus souvent que ce que l'on aurait pu se l'imaginer au départ.

A noter que l'édition propose 4 titres en Live en guise de bonus. Très bien enregistrés, ils permettront aux novices (comme moi) de mesurer vers quoi le groupe semble désormais vouloir se tourner (évoluer) après quelques 3 albums seulement.

Un vrai coup de coeur me concernant, et qui vaut à ce disque la note de 16,5/20. Dommage, le livret intérieur, lui, est un peu mince.
Avoir par exemple l'intégralité des paroles n'aurait pas été pour me déplaire.

La suite et vite !!!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 16, 2014 8:57 PM MEST


Blood Of My Enemies
Blood Of My Enemies
Proposé par Music-Shop
Prix : EUR 16,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Attika, pourquoi pas !, 16 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of My Enemies (CD)
Rien d'exceptionnel ou de transcendant sur ce disque. Rien de mauvais non plus me dire-vous, il est tout aussi vrai.
Il manque quand même à cet album ce petit + qui fait que j'aurai d'avantage éprouvé le besoin d'y revenir un peu plus souvent que ça.
Pour le reste, la synthèse qui en a été faite par les 2 autres internautes ici même se suffisent entièrement pour que je n'éprouve pas le besoin d'en rajouter d'avantage. Toute fois...

Ceux d'entre-vous qui apprécieraient un groupe tel que le "Black Label Society" de Zakk Wylde, ou le Metal/Stoner graisseux en général (suintant la bière et l'huile de moteur), pourront assurément y trouver de quoi étancher (momentanément) leur soif. Avis au amateurs donc.

13/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 22, 2015 5:38 PM CET


Wrecking Ball
Wrecking Ball
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Message(s) in the Bottle., 30 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wrecking Ball (CD)
Je ne suis à la base pas un fin connaisseur de l'oeuvre (colossal) de celui que ses fans continuent d'appeler, et fort justement, "Le Boss". Après tout, il est vrai que jusqu'à ce jour, je ne possédais qu'un seul et unique album de Springsteen. Je vous laisse deviner lequel...
Toujours est-il qu'au mois de Juin dernier, une heureuse circonstance (un événement ?) fit que "Wrecking Ball" me fut gracieusement offert (tout comme la place du concert). La vie est parfois injuste... C'est un fait !

Plus sérieusement, car sans en avoir au départ attendu beaucoup, je dois bien reconnaître que cet album m'a touché au coeur en bien des moments ("Jack of all Trades", "This Depression", ou encore "Land of Hope and Dreams" par exemple), et ce dès les premières écoutes.
Aussi parce que, et contrairement à ce que certains (faaaans !) lui auront reproché, j'ai justement trouvé qu'en ne jouant pas que sur le seul registre du Rock dit "Brut", Bruce Springsteen apportait là à ses textes une force et une âme encore plus accrue et donc plus poignante.
Entre Rock du terroir, ambiances Celtiques, chants Gospel, et autres incursions vers des choses plus urbaines (ce que j'aime tout de suite beaucoup moins), le Boss offre ici à son auditoire un album souvent fort en gout. Après autant d'années de services, voilà qui m'invite encore d'avantage au respect vis à vis de cet homme des plus attachant. Si j'ajoute que Tom Morello, guitariste de Rage Against the Machine et de feu Audioslave est venu poser deux splendides chorus sur l'album, et voilà qui devrait suffire (si besoin était) a achever de me convaincre. Oui Messieurs-Dames, "Wrecking Ball" est un bel album qui ne manque vraiment pas d'atouts.

Sachant que ce disque est le fruit des observations faites par le chanteur sur l'état d'un monde chaque jour un peu plus gouverné par les banques et ses actionnaires, avec tout ce que que cela entraîne d'inégalité (long débat), et ou le fossé qui sépare les plus démunis des plus riches est aussi de plus en plus grand, et voilà qu'il se pourrait bien que ce disque touche la plus part de ceux qui se battent chaque jour dans leur quotidien pour croire qu'un avenir meilleur est encore possible.
Même pour quelqu'un comme moi qui ne maîtrise pas forcément très bien l'anglais (quelques bases tout au plus), j'avoue que rien que de part ses arrangements, ses orchestrations (sa musique tout simplement !), cette oeuvre dégage une force et une réelle intensité.

16/20


Depeche Mode : The Videos 86 - 98 - Édition 2 DVD
Depeche Mode : The Videos 86 - 98 - Édition 2 DVD
DVD ~ Depeche Mode
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 36,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Vraiment de quoi pester !, 8 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Depeche Mode : The Videos 86 - 98 - Édition 2 DVD (DVD)
Avec ce Double DVD, il y avait vraiment là matière à faire de ce produit un beau témoignage et un joli tour d'horizon des 12 années au sommet dans la carrière des Depeche Mode. Mais comme l'a parfaitement fait remarquer pietro ici, l'image n'a absolument pas été retravaillée ni restaurée. Là ou la gène est la plus flagrante, c'est sur les clips de la période MUSIC FOR THE MASSES et VIOLATOR. Le grain est tellement gros, que le plaisir de voir, ou mieux de découvrir ces vidéos, est ici complètement gâché.
Qui plus est, les documentaires qui relatent la genèse et la réalisation de tous ces beaux clips ne sont même pas sous-titrés. Quel manque de respect pour le(s) fan(s) comme pour l'acheteur. Et l'on viendra ensuite se plaindre (les marchands de musique avant tout), en plus de s'étonner, que les gens télé-chargent et/ou n'achètent plus en support CD, DVD, etc. Avec de tels procédés, ce n'est pas prêt de changer.

Vraiment ici de quoi pester !

11/20


Delta Machine - Edition Deluxe
Delta Machine - Edition Deluxe
Prix : EUR 19,00

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Depeche qui ?, 5 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Delta Machine - Edition Deluxe (CD)
Ainsi voici que je me décide enfin a venir laissez quelques unes de mes impressions sur DELTA MACHINE.

Sachant que je ne me suis intéressé au groupe que tout récemment, sachant également que je ne suis pas allez dans ma découverte du groupe au delà de MUSIC FOR THE MASSES (9 albums au compteur donc... Et quand même !), comment dois-je aujourd'hui envisager et/ou définir l'entité Depeche Mode en prenant en compte chacun de ses 8 derniers albums Studio ?
Prenons l'exemple des albums suivant: Songs Of Faith And Devotion, Ultra (1997) et Playing The Angel. Lequel de ces 3 albums représenterait d'après vous le plus ou le mieux Depeche Mode ? La face la plus organique et Blues du premier ? Celle plus Rock du second ? Ou celle plus Electro/Ambiant du troisième ?
Quoi qu'il en soit, DELTA MACHINE s'inscrit selon moi dans la pleine continuité de ses deux prédécesseurs, à savoir PLAYING THE ANGEL et SOUNDS OF THE UNIVERS. A ceci près que, comparativement au derniers des deux, les DM ont réussis là ou ils avaient en grande partie échoués sur le précédent. L'écriture est ici plus compacte et en définitive bien plus accrocheuse cette fois ci.

Dans la formule assez minimaliste de ses instrumentalisions, réitérée ici pour la quasi troisième fois par le groupe (Gore et Gahan hein !) en compagnie de Ben Hillier, il se peut que ce type de musique électronique, bruité par de multiples bidouillages de toutes sortes (on se demande d'ailleurs ou sont vraiment passés les claviers ?), ne convienne pas du tout à certains d'entre vous.
Après 3 ou 4 écoutes attentives, j'avoue avoir été finalement assez séduit par l'ensemble du disque... En dehors du simpliste et assez créti* "Soft Touch/Rawnerve" qui casse en son milieu l'unité et la belle cohésion de l'ensemble de l'oeuvre.

Les 4 titres de son édition Bonus auraient eux aussi pu rejoindre le tiroir aux oubliettes tant ils n'apportent strictement rien à ce DELTA MACHINE fort heureusement plus souvent réussi que son contraire. On espère toute fois que la formule ici employée (par le groupe et son producteur) ne soit pas reconduite une fois encore. Ce qui en ferait une fois de trop.

Surprend nous encore Martin !!!

15/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 8, 2013 5:20 PM MEST


Sounds of the Universe
Sounds of the Universe
Prix : EUR 13,94

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Allons ! Allons !, 30 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sounds of the Universe (CD)
Fan Addict sur le tard d'accord ! Il n'empêche que...

Si l'on excepte ses sucreries "Pop sautillantes" de ses débuts, après écoute de cet album, beaucoup s'accorderont à dire (aujourd'hui plus qu'hier) que les Modes publient là (et sans la moindre hésitation) leur disque le plus bas de gamme depuis leurs 25 dernières années (au moins !). Période que je situerai donc pour ma part au moment de la publication du toujours très recommandable MUSIC FOR THE MASSES de 1987.
Martin Gore aura eu beau tenter de nous vendre sa nouvelle Pop Synthétique à grand renfort de claviers estampillés 80' (une horreur soit-dit en passant !), hormis 2 ou 3 titres pas mal fichu ("Perfect" en tête), SOTU est un disque que l'on ne sortira qu'en de rares occasions (lorsque que l'on aura écouté tous les autres par exemple).
En attendant des jours meilleurs, moi je retourne illico du côté de Songs Of Faith And Devotion, Violator bien évidemment, l'excellent Ultra et même et pourquoi pas en direction du trop souvent boudé Exciter (que j'aime pour ma part beaucoup).

09/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 8, 2013 12:28 PM MEST


It comes alive (maid in switzerland)
It comes alive (maid in switzerland)

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 P*tain 30 ans !!!, 25 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : It comes alive (maid in switzerland) (CD)
Revenus sur le devant de la scène Heavy/Hard a du + que sérieux avec le très solide Pandemonium (quoi que le petit dernier, Motherland, ne soit pas dégueulasse non plus), les Danois de Pretty Maids fêtaient dans le même temps leurs 30 années de services. Rien que ça !
MAID IN SWITZERLAND est, comme son nom l'indique, le témoignage ultra sincère d'un show de près de 2 heures, enregistré au Z7... Chez nos amis Suisses donc.
Moi qui craignait que la restitution du concert ne soit pas tout à fait à la hauteur de mes exigeances, tant en matière de son que d'images (les moyens du groupe n'étant pas ceux d'un Maiden par exemple), j'ai été très agréablement surpris par le rendu général. Le son en 5 CH tout comme la réalisation (plans caméras, couleurs, public, etc.) sont tout bonnement irréprochables.
Sachant que le groupe a aussi augmenté son DVD d'une interview bonus (non sous-titré cependant) de quelques 40 minutes, vous aurez surtout le loisir de prolonger le plaisir de ces quelques 22 morceaux bourrés d'énergie, en glissant dans votre lecteur l'équivalent du DVD en Double CD audio (avec 1 titre bonus extrait de l'album "Jump the Gun".

Pour moi qui n'était que peu coutumier de l'oeuvre de ce groupe jusque ce jour, voilà exactement le genre de produit que je préconiserais à quelqu'un qui désirerait faire connaissance avec cette formation des plus attachante.

Et puis ce Ken Hammer... Quel guitariste ! Un orfèvre en pays Helvètes. Quoi de plus normal finalement ?

17,5/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 26, 2013 9:25 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20