undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de DA > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par DA
Classement des meilleurs critiques: 1.806.440
Votes utiles : 72

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
DA

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Handel: Rodelinda, Regina de' Longobardi
Handel: Rodelinda, Regina de' Longobardi
DVD ~ Dorothea Röschmann
Proposé par Meganet France
Prix : EUR 26,19

5.0 étoiles sur 5 Sublime musicalement et scéniquement, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Handel: Rodelinda, Regina de' Longobardi (DVD)
Ce DVD est le seul vraiment bon enregistrement d'un opéra magnifique, vraiment un grand Haendel, à la même hauteur qu'Alcina ou Giulio Cesare. Musicalement, c'est tellement beau qu'on aimerait avoir aussi cette version en CD, grâce à la direction très vivante et très dramatique de Bolton, et surtout grâce au couple royal Röschmann/Chance, vraiment sans égal dans la discographie. Ils sont tous les deux d'une poésie incroyable, avec cette intensité dans la voix que Röschmann, il faut bien dire, a perdu depuis. Le ténor n'est pas excellent, et Christopher Robson mène son rôle à la caricature : c'est très drôle, mais pas très beau, il faut bien le dire.
Mais ce serait bien dommage de se passer de l'image, parce que le travail de David Alden est admirable. Transposition dans le domaine de la mafia 1950, c'est une chose (et c'est très bien fait); mais l'essentiel, c'est la manière dont il fait vivre les personnages, par exemple Eduige (la soeur de l'usurpateur, disons), qui n'est pas dessinée très précisément dans le livret : en s'appuyant sur la personnalité de Felicity Palmer (elle aussi très marquante mais pas très orthodoxe dans son chant...), il en fait une espèce d'aventurière revenue de tout, ambitieuse, sans scrupule, mais avec en même temps une distance pleine d'un humour ravageur (dont son frère falot est la première victime) : épatant.
La mise en scène est tout sauf fondée sur la dérision : au contraire, Alden a travaillé son sujet avec le plus grand respect, et la manière dont il met en scène la déploration de Rodelinda sur son époux mort, par exemple, est d'une tristesse et d'une mélancolie déchirante. Alors que, à leur façon, les autres versions DVD (Christie/Villégier et Met) sont purement décoratives et sans émotion.


Furrer : Fama
Furrer : Fama
Prix : EUR 14,99

5.0 étoiles sur 5 Admirable théâtre de murmures, 29 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Furrer : Fama (CD)
Ce n'est peut-être pas idéal pour l'écoute à la maison (en salle, ça rend forcément beaucoup mieux), mais c'est vraiment une partition majeure d'un des plus grands compositeurs d'aujourd'hui, très méconnu en France. L'oeuvre tourne autour de l'univers mental du personnage principal de la nouvelle de Schnitzler Mademoiselle Else, avec des passages du texte de Schnitzler, mais surtout une recréation de son univers mental, avec une délicatesse instrumentale difficilement égalable.


Hasse: Siroe, re di Persia
Hasse: Siroe, re di Persia
Prix : EUR 15,39

Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Du cirque sans attention à la partition, 29 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hasse: Siroe, re di Persia (CD)
Oui, d'accord, Hasse est un compositeur majeur et il n'est pas inutile de faire avancer la connaissance de son œuvre. Le problème, c'est que ça n'a pas l'air d'intéresser les chanteurs qui semblent ne s'occuper que des gros effets par lesquels ils peuvent se mettre en avant, au détriment du théâtre et du respect de la partition. La manière dont Fagioli poitrine dans l'air final de l'acte I est d'une vulgarité sans nom. Chez à peu près tout le monde, les vocalises ne sont tout simplement pas en place, et la petite voix aigre de Lezhneva ne vaut pas beaucoup mieux que celle d'Emma Kirkby dans l'enregistrement de Cleofide par Christie (qui est hors Kirkby cent fois supérieur à ce Siroe!!! Réécoutez Derek Lee Ragin pour voir ce qu'est un contre-ténor!). Côté direction, c'est pas mal, assez joli et vivant, mais ça manque quand même de variété (quel dommage qu'un Minkowski n'ait pas voulu s'intéresser à ce répertoire !).


Mahler : Des Knaben Wunderhorn, Symphonie n° 10
Mahler : Des Knaben Wunderhorn, Symphonie n° 10
Prix : EUR 12,85

5.0 étoiles sur 5 Mahler toujours moderne, 17 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mahler : Des Knaben Wunderhorn, Symphonie n° 10 (CD)
Un disque absolument admirable qui témoigne bien de ce que Boulez a apporté à l'interprétation malherienne, et qui fait oublier les alanguissements et les maniérismes de toute la tradition interprétative incarnée par Bernstein... Pour autant, c'est tout sauf sec ; il y a notamment dans l'Adagio de la 10e une manière de sculpter des ambiances lumineuses infiniment tendres qui est inégalable. Analytique, comme on dit, sans doute ; mais Boulez ne perd jamais le sens de l'ensemble ; il laisse le temps à la musique de se déployer, mais en contrôlant soigneusement la trajectoire d'ensemble. Pour les lieder, ce soin du détail est particulièrement précieux, et il va bien avec ses deux solistes : Gerhaher est comme toujours admirable ; Magdalena Kozena ne m'a pas toujours convaincu dans le lied, où elle est souvent trop précautionneuse, mais ce n'est pas le cas ici : ça n'en fait pas la chanteuse mahlerienne la plus inoubliable, mais c'est très beau, avec un sens du texte très honorable.


Austerlitz
Austerlitz
par Winfried Georg Sebald
Edition : Poche

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chemin, 18 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Austerlitz (Poche)
Un livre ardu, qui ne se préoccupe pas de fournir au lecteur les signes conventionnels de la narration et qui amène le lecteur à son sujet de façon très progressive, mais avec une qualité d'écriture, une intelligence du monde, et finalement une émotion qui sont uniques. Vous ne serez peut-être pas happé par le récit dès la première page, mais ça vous poursuivra longtemps après.


L'Enlèvement Au Sérail [Blu-ray]
L'Enlèvement Au Sérail [Blu-ray]
DVD ~ Wolfgang Amadeus Mozart
Prix : EUR 39,19

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un joyau théâtral et musical, 6 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enlèvement Au Sérail [Blu-ray] (Blu-ray)
On n'y croyait plus : L'enlèvement au Sérail est une comédie, mais son livret un peu pataud fait qu'en général il n'y a pas vraiment de quoi rire. Ici, le metteur en scène Johan Simons réussit remarquablement à faire vivre les personnages et les situations, avec une musicalité rare. Et, ce qui ne gâte rien, il n'y a certes pas de star, mais tous les chanteurs sont au minimum très bons, certains exceptionnels, et la direction musicale du jeune chef Constantinos Carydis est remarquable, très vivante, avec des timbres magnifiques. Recommandation maximale !


Monteverdi : Teatro d'Amore
Monteverdi : Teatro d'Amore
Prix : EUR 7,98

12 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Déferlement de vulgarité, 15 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monteverdi : Teatro d'Amore (CD)
Monteverdi passé à la sauce pop-world. Vulgaire, plein d'effets inutiles, complètement vide d'émotions : un produit aisément digestible pour consommateurs superficiels.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 9, 2011 9:36 PM CET


Rosso : Airs Baroques Italiens
Rosso : Airs Baroques Italiens
Prix : EUR 6,99

14 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Effets faciles à foison, 15 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rosso : Airs Baroques Italiens (CD)
Mme Petibon chante bien, certes, mais d'une part elle n'est pas la seule (ce genre de récital, mis à la mode par Cecilia Bartoli, se reproduit visiblement tout seul), d'autre part il y a sur certains airs une débauche de mauvais goût (l'air de la Griselda notamment) assez difficilement supportable. Comme le programme n'est pas vraiment original (à une exception près, tous les opéras concernés ont déjà été enregistrés en intégralité), on peut passer son chemin.
Si l'éditeur croit compenser ainsi la disparition des enregistrements intégraux de studio, il se trompe.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 3, 2011 9:39 PM CET


Lully - Cadmus & Hermione / Dumestre, Le Poème Harmonique, Lazar (Opéra-Comique 2008)
Lully - Cadmus & Hermione / Dumestre, Le Poème Harmonique, Lazar (Opéra-Comique 2008)
DVD ~ Vincent Dumestre
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 31,01

4 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un chef-d'oeuvre platement mis en scène, 26 mars 2010
La reconstitution archéologique, pourquoi pas ? Ce n'est pas forcément le meilleur moyen pour faire vivre une œuvre, mais c'est intéressant à voir une fois. Le problème, c'est qu'ici au-delà de l'archéologie il n'y a aucun talent théâtral : le meilleur exemple, c'est ce français à l'ancienne, qui serait une bonne idée si les chanteurs étaient capables de le faire avec naturel, ce dont ils sont très loin.
Par ailleurs, Cadmus est un immense chef-d'œuvre qu'il faut absolument connaître, il n'y a pas d'autre enregistrement pour l'instant, et l'interprétation musicale n'est pas mauvaise du tout. Dommage que l'image soit si plate.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 3, 2014 3:09 PM MEST


Proust Ou Les Intermittences Du Coeur [(+booklet)]
Proust Ou Les Intermittences Du Coeur [(+booklet)]
DVD ~ Roland Petit
Prix : EUR 34,00

5 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pensum, 12 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Proust Ou Les Intermittences Du Coeur [(+booklet)] (DVD)
Pourquoi diable ressusciter un tel ballet plusieurs décennies après sa création? Non seulement le rapport avec Proust est superficiel et creux, mais en plus la chorégraphie de Petit est à peu près ce qu'il a fait de pire.
Bon, il reste de très bons danseurs, mais quand la chorégraphie est à ce niveau...


Page : 1 | 2