Profil de HEY Jean Michel > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par HEY Jean Michel
Classement des meilleurs critiques: 20.260
Votes utiles : 507

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
HEY Jean Michel "Musicopathe" (Aix-en-Provence)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Amadis de Gaule
Amadis de Gaule
Prix : EUR 33,93

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le chaînon manquant !, 8 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amadis de Gaule (CD)
Magnifique découverte que cet Amadis !
La musique est inventive, dynamique et théatrale, dans un grand flot continu admirable.
L'idéal gluckiste est atteint et anticipe Les Troyens de Berlioz...
Le plateau vocal est superbe et admirablement uni à l'orchestre, au service d'un grand sens dramatique insuflé par le chef.
À découvrire sans faute ! Ce n'est pas une simple curiosité opératique...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 6, 2013 10:36 PM MEST


Cantates Profanes Bwv201, 205 & 213
Cantates Profanes Bwv201, 205 & 213
Prix : EUR 20,90

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 OUI ! mais..., 6 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cantates Profanes Bwv201, 205 & 213 (CD)
La pensée musicale est étonnante, originale et cepandant évidente...
Hélas la prise de son est des plus médiocre ! On entend que les effets, toute la polyphonie des chœurs est incompréhensible !
Quelle déception ! Après avoir souvent exulté avec Alarcon.. en concert !


Oratorio De Noël
Oratorio De Noël
Prix : EUR 20,91

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Honteux !, 31 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oratorio De Noël (CD)
Musicalement je savais à quoi m'attendre : c'est affreux !!! Un enregistrement de Campra fait dans les années 60 (ps : mais ce n'est pas précisé) !
J'ai acheté ce disque pour l'Oratorio de Noël, par intéret musicologique.
Mais je ne m'attendais pas à ça : PAS D'INFO SUR LES PLAGES ET PIRE !!! PLAGE 5 : c'est la fin de l'Inconvertando ET le début de l'Oratorio !
Au Éditions CHARLIN : on peut rééditer n'importe quoi... mais pas n'importe comment !!!


Chaconne Anthology,a
Chaconne Anthology,a
Proposé par Virtuoso Classics
Prix : EUR 6,91

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 heuuuu...., 29 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chaconne Anthology,a (CD)
Je crois que j'ai perdu mon latin... Où sont les chaconnes dans ce disque ???
des basses obstinées, à la limite ! mais de chaconnes point ! (ou alors une ou deux, pas plus ! )
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 5, 2010 3:00 PM CET


Telemann - Brockes Passion
Telemann - Brockes Passion
Prix : EUR 24,90

24 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 PAS DU TOUT D'ACCORD !, 9 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Telemann - Brockes Passion (CD)
Ca veut dire quoi "les idolâtres de Jacobs" ????

Cette interprétation est superbe ! d'une vie extraordinaire (loin de la fadasse, inodore et incolore version de Mc Gegan).

Telemann ne traite pas le texte de Brockes comme une passion hiératique mais comme un opéra édifiant, vivant sur la mort du Christ !
Aucune lourdeur, aucun alanguissement (117 numéros en 2 heures de musique !)... au contraire : tout bouge, vit (un comble dans une passion) mais c'est la musique qui le veut ! Et que d'inventivité musicale !
Mention spéciale à l'évangéliste Daniel Behle et à l'orchestre (véritable héros de cet oeuvre) : admirable !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 7, 2010 3:44 PM CET


Caccini : L'Euridice
Caccini : L'Euridice
Prix : EUR 20,00

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup d'essai... coup de maître !, 9 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Caccini : L'Euridice (CD)
L'oeuvre pourrait sembler austère (80 minutes de récitatifs, quelques airs et choeurs homorythmiques...) mais ne nous y trompons pas : c'est un chef d'oeuvre !
Le texte de Rinucini est superbe, d'une grande profondeur, épique et ésotérique...
La musique nous prouve à quel point Caccini était le maître incontestable de la Nuove Musiche. Les récits sont d'une simplicité feinte, les rythmes subtiles et en adéquation totale avec les mots.

L'ensemble Scherzi Musicali sert avec une grande finesse ce premier (ou second) opéra avec brio : les voix (jeunes) sont magnifiques, admirables dans leur sens de la déclamation et de la rhétorique.
Le continuo (fourni et varié) éclaire le chant avec efficacité et un grand sens des nuances et des couleurs.

Ecoutez le "lieto finale" (sic) : succession de brefs récitatifs et choeur final, tout y est parfait, simple et beau !

PS : Certes moins "abouti" que l'Orféo" de Monteverdi, cet "Euridice" de Caccini ouvre l'ère de l'Opéra avec génie et invention : DU GRAND ART !


Luigi Boccherini Quintettes A Cordes / Vol.6
Luigi Boccherini Quintettes A Cordes / Vol.6
Prix : EUR 12,72

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime !, 24 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Luigi Boccherini Quintettes A Cordes / Vol.6 (CD)
Ce double disque est tout simplement magnifique ! Le meilleur de la série (pour l'instant)...

Rien à dire, si ce n'est que l'interprétation est superlative et les oeuvres d'une invention, d'une originalité et d'une profondeur inattendues !

Pour vous en convaincre, écoutez le menuet du cinquième quintette il est magique ! mais ne vous limitez pas à ce mouvement... C'EST UN ORDRE !!


Henry Purcell: Dido and Aeneas
Henry Purcell: Dido and Aeneas
Prix : EUR 20,00

4 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Où l'effet ne fait pas sens, 17 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Henry Purcell: Dido and Aeneas (CD)
Cet enregistrement du chef d'oeuvre de Purcell à tout pour me plaire : ornementation des voix, dynamisme, rythmicité, continuo fourni, un brin de folie (enfin beaucoup plus qu'un brin...), etc.
Et pourtant quelle déception !

Belinda York est certes des plus convaincante mais Dido Kermes est d'une platitude déconcertante ! Je me demande bien ce que le falot Aeneas Tiliakos peut bien lui trouver !
Les ornements (indispensables à cette musique) sont stéréotypés et imprécis (que de ports de voix ! que d'attaques des notes par le bas !). C'est un peu mieux chez les instruments, mais les "graces" sont tellement cachées sous des accents intempestifs qu'on les perd... Pourquoi ces à-coups dans la chaconne Oft she visits ou dans le choeur Whem monarchs ?? c'est ridicule voire détestable !
Et les tempi ! les récits sont très lents, souvent insipides... les choeurs si rapides qu'on n'y comprend plus rien (cf les Ho ho dans Destruction's our delight) et quelle idée que de changer le caractère et le tempo entre les solistes et le choeur dans Fear no danger !
D'où viennent les trous entre les levées de doubles croches et les premiers temps dans The witches dance ?
Le sommet est atteint dans l'introduction raga pseudo-chamanique du récitatif de Dido Your counsel !

Notons quand même une heureuse surprise dans ce marais : l'acte II est plus réussi même s'il manque d'alacrité et de mystère (vitesse et précipitation ne remplacent pas l'esprit), et ce, malgré une sorcière travestie bien conventionnelle.
Et une très bonne idée : l'ajout de percussions dans le duo Be ere we this perform.

Bref : un disque pour curieux mais qui est loin de détrôner Jacobs et Christie !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 7, 2010 3:50 PM CET


Pachelbel - Oeuvres pour orgue
Pachelbel - Oeuvres pour orgue

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Somptueux !, 30 décembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pachelbel - Oeuvres pour orgue (CD)
Tout le monde connais le Canon de cet illustre allemand (du moins à l'époque), oeuvre magnifique malgré des usages intempestifs qui l'on galvaudée...

Mais cet enregistrement de pièces d'orgues de Pachelbel remet les pendules à l'heure ! C'est absolument magnifique : pas une seconde d'ennui, l'orgue Mahler de Baïgorry est somptueux, chaque pièce est d'une invention et d'une richesse infinie (après 9 minutes de variations sur Was Gott tut das ist wohl getan on est triste que ça s'arrête déjà) !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 30, 2013 2:01 AM MEST


Brahms: Symphony No. 1
Brahms: Symphony No. 1
Prix : EUR 23,00

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 QUE C'EST BEAU !, 6 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brahms: Symphony No. 1 (CD)
Exit les interprétations pâteuses de Brahms !
Ici tout est clair, timbré, phrasé mais surtout rythmique ! On entend tout, chaque pupitre, chaque contre-chant, chaque mélodie ! C'est incroyable comme cette symphonie hyper-connue et rabâchée sonne de manière inouïe (au sens premier du terme).
Gardiner n'a pas peur des conflits rythmique, les superpositions et juxtapositions binaire/ternaire sont époustouflantes (IV) et mettent en évidence les aspects rythmiques de la partition trop souvent gommés pas des interprétations marmoréennes et molles (je ne cite personne pour ne pas vexer...). Ici on entend Haydn, là Bruckner, et un peu partout Schumann...

Quand aux oeuvres chorales accompagnant la symphonie, elles sont à l'avenant !
Le Monteverdi Choir est d'une splendeur sonore exceptionnelle, les pupitres homogènes et très caractérisés, on comprend le moindre mot, etc. L'accompagnement est d'une somptuosité instrumentale à couper le souffle.
Il suffit d'écouter les cuivres et les bois dans le Begräbnisgesang pour s'en rendre compte (oeuvre qui doit beaucoup à l'excellente connaissance que Brahms avait de la musique allemande du XVIIème siècle), la montée en intensité et en puissance est des plus réussie. J'y entends Praetorius, Schütz et le Berliner Requiem de Kurt Weill !

Je manque de superlatifs... et bonne nouvelle : la jaquette du CD annonce déjà les 3 autres symphonies... en 3 disques séparé ! ce qui laisse à supposer d'autres heureuses surprises en compléments !

PS : pour ce qui est du contrechant des mesures 19 à 22 du troisième mouvement... désolé mais moi je l'entends fort bien ! encore faut-il reconnaître le son d'une clarinette (ou avoir un bon lecteur de CD) !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8