Profil de Ingrid > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Ingrid
Classement des meilleurs critiques: 428.369
Votes utiles : 89

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Ingrid (France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Maléfique [Blu-ray]
Maléfique [Blu-ray]
DVD ~ Angelina Jolie
Prix : EUR 22,99

19 internautes sur 56 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Maléfique: comment Disney nous apprend à aimer la beauté du Mal !, 3 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maléfique [Blu-ray] (Blu-ray)
Comme tout le monde le sait déjà, j'aime les contes. Ce qui m’y plait pour commencer, c’est de pouvoir y rêver d’échapper à ce mal que l’on trouve dans notre ordinaire, et de le voir personnifié par une méchante reine, une sorcière, ou encore une fée maléfique qui par la magie de marraines, de fées volantes ou autres bons chasseurs sera anéantie, laissant le monde meilleur et plus sûr. J’y aime la gaîté, le bonheur retrouvé et les couleurs de la nature qui y ont toujours une magnifique place. Et puis, derrière le conte, il y a l’apprentissage, d’une vérité, d’une morale que l’on découvre consciemment ou inconsciemment. Voir en cela le passionnant livre « Psychanalyse des contes de fées » de Bruno Bettelheim.

C’est ainsi que je suis allée voir « Maléfique » une super production à plus de 180 millions de dollars, des studios Disney avec l’icône Angelina jolie dans le rôle-titre. L’histoire est celle totalement revisitée de la Belle au bois dormant, dont on doit ici impérativement oublier (au sens propre) la belle, et le bois dormant pour apprendre à aimer la maléfique fée... Dont on nous conte l’enfance et le pourquoi de son personnage de méchante. Une fée autrefois douce aimante et joyeuse mais, première contradiction, une gentille fée munie de tous les attributs du mal: cornes diaboliques sur la tête, gigantesques ailes griffues et vêtement noirs, et seconde contradiction, une fée portant déjà le nom prophétique de « maléfique » (on se demande bien pourquoi). C’est probablement sous cette évidente prédestination qu’à la première épreuve de sa vie (deuxième diront certains, car la fée est clémente), elle sombre du côté obscure de son personnage. L’intérêt du film était d’en apprendre davantage sur le conte de Perrault et des frères Grimm de nos souvenirs, et en cela nous ne sommes pas déçus, car au final, de la Belle au bois dormant, il ne reste rien !

Nous ne connaissions rien du Roi, mais on regrettera vite d’avoir été trop curieux, car on va le découvrir opportuniste, cupide, sans parole et sans cœur, dans ce film vous ne trouverez d’ailleurs pas trace d’une qualité chez un personnage masculin, oubliez vite le Prince Philippe, ou autre roi! Si d’aventure vous en trouviez un, sachez qu’il s’agira en fait... d’un corbeau ! De même pour les trois fées habituellement chargées des vœux, qui sont maintenant trois parfaites sottes, accablées par l’éducation de la Belle. Elles seront heureusement secrètement aidées... par Maléfique ! Pour continuer (ATTENTION SPOILER SUR CETTE LIGNE) le prince Philippe ne peut réveiller Aurore de son baiser, car son amour n’est (forcément) pas sincère contrairement à celui de Maléfique, vous comprendrez vite le message : l’amour d’un homme et d’une femme ne se peut sincère... Ainsi la boucle est bouclée, au cours du film, vous aurez appris, comme il est d’usage actuellement, à inverser vos valeurs: le mal devient le bien, le bien sera le mal !

Le film que je n’ai vu qu’en 2D, atteint une perfection d’esthétisme, une image somptueuse, et des effets spéciaux à la hauteur de nos espérances et servent parfaitement le noir dessein que j’imagine. Bien qu’Aurore, dont le rôle est tenue par Elle Fanning, soit devenue par le biais de ce film une parfaite niaise agréable à regarder, Angelina Jolie, elle, est l'iconoclaste interprète de Maléfique. Son regard est magnétique dans la légèreté comme dans la douleur, dans l’amour et la bonté comme dans la haine et la méchanceté, on en arrive à verser sa larme pour elle! En ce sens le film est une réelle réussite. Séducteur et enjôleur, il malaxera les millions de dollars comme il le fera des jeunes consciences qui ne pourront y voir la substantifique moelle. Nul doute que le succès sera fulgurant, les foules écrasées par leur triste quotidien, y verront une détente agréable et bien innocente en cette triste période de crise. En ce qui me concerne, j’ai été littéralement écrasée par le choc de voir à l’écran ce que l’on cherche à nous imposer sournoisement au quotidien: un profond remaniement de nos valeurs et de nos consciences, un ordre moral nouveau, mettant en place l’idée de l’établissement à venir du nouvel ordre mondial, qui ose enfin sortir véritablement de l’ombre...

Incroyablement inquiétant !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (20) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 10, 2014 10:24 PM CET


Wargames: From Gladiators to Gigabytes
Wargames: From Gladiators to Gigabytes
par Professor Martin van Creveld
Edition : Broché
Prix : EUR 21,59

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un livre qui s'adresse aux spécialistes des wargames et qui tient ses promesses, 27 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wargames: From Gladiators to Gigabytes (Broché)
Un cadeau idéal pour un wargamer averti! Il vaut mieux s'y connaître pour aborder le texte, mais il fera le bonheur d'un wargamer confirmé et qui habituellement se lamente de ne jamais trouvé un livre complet !


Fanny et Alexandre
Fanny et Alexandre
DVD ~ Pernilla Allwin
Prix : EUR 32,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Inoubiable et indispensable, 22 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fanny et Alexandre (DVD)
Il y a plus de 30 ans, j'ai vu ce film qui n'est jamais sorti de ma mémoire. C'est dire que j'attendais le DVD comme la potentialité d'un merveilleux cadeau. Un cadeau que je n'ai pas pu attendre un mois de plus, pour me l'offrir !

Non content d'embrasser les joies et déconvenues d'une femme sensible et intelligente que la vie n'épargne pas toujours, ce film dépeint une époque, une famille, des traditions et des sentiments, le tout entremêlé d'un soupçon d'extraordinaire mais pas dénué pour autant d'un côté horrifique. Chaque personnage, fut-il secondaire, est marquant, et a un rôle déterminant dans l'histoire. Les décors sont recherchés et minutieux : la scène de Noël, par exemple, est une scène d'anthologie, rassemblant enfants joyeux et excités, famille, et amis, avec leurs défauts, leurs qualités, leurs conflits, autour d'un sapin de légende, et d'une table garnie non moins exceptionnelle !

Ce qui lie tant le spectateur à ce film (et c'est un exploit de le visser plus de 5 heures à un siège sans qu'il ne s'ennuie une seconde) est le choix narratif du réalisateur, qui crée là une narration à hauteur d'enfant, dont on va faire le sien malgré nous. Un enfant privilégié et heureux dont la vie va basculer aussi durement que les épreuves qu'il devra supporter par la suite et qui le feront grandir. Un enfant qui nous emmène avec lui dans son parcours de vie, et qui après avoir traversé l'innocence des joies enfantines, va se heurter à une atmosphère pesante,angoissante, et violente qui ne sera pas dénuée par la suite d'une spiritualité éclectique due à ses rencontres variées. C'est ainsi que nous voyageons au fil de sa pensée, de ses peurs, de ses joies, de ses rencontres déterminantes, qui vont forger sa vie future et celle de sa famille.

Quand le clap de fin apparaît, il nous faut encore compter un peu de temps , pour sortir de l'ambiance incroyablement bien menée de cette extraordinaire vision de la vie que nous a offert Ingmar Bergman. Aussi, il n'est pas exagéré, à mon sens, mais presque en dessous de la vérité de qualifier l'ensemble de cette magistrale histoire de « chef d’œuvre », pour moi, c'est juste la quintessence du film réussi: presque un absolu dans le cinéma !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 23, 2013 10:43 AM CET


Séraphine (César 2009 du Meilleur Film)
Séraphine (César 2009 du Meilleur Film)
DVD ~ Yolande Moreau
Prix : EUR 12,99

64 internautes sur 66 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime, 25 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Séraphine (César 2009 du Meilleur Film) (DVD)
L'histoire est celle d'une femme de ménage de petite condition qui le soir est habitée par un besoin mystique de peindre, une nécessité telle, qu'elle y consacre tout ce qui lui reste de son temps. Elle est remarquée par un riche collectionneur.

L'histoire de Séraphine Louis est, dans ce film, sublimée par un éclairage aussi artistique que son sujet! Elle est de plus appuyée par une maîtrise totale de la photographie, on ne voit pas le temps passer, désolé à l'avance que le film doive finir à un moment !

Yolande Moreau, une merveille, est particulièrement habitée par la lourde personnalité de Séraphine. Le film n'est pas dénué d'un côté contemplatif qui lui donne un charme monacal: à voir absolument! Chef d’œuvre!


Page : 1