undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Remy Pignatiello > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Remy Pignatiello
Classement des meilleurs critiques: 534
Votes utiles : 1119

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Remy Pignatiello (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Redline [Blu-Ray]
Redline [Blu-Ray]
DVD ~ Takeshi Koike
Prix : EUR 24,99

4.0 étoiles sur 5 Le gros trip visuel de chez Madhouse dans un Blu Ray tout à fait adéquat, 8 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Redline [Blu-Ray] (Blu-ray)
L'image de Redline dépote largement : couleurs sur-saturées, traits fins, design détaillé, ça part dans tous les sens et le Blu Ray rend très bien cela, à une exception : du bon vieux banding dans les arrières plans unis, comme souvent sur les productions de ce type. C'est dommage, car on aurait sinon viser le sans faute visuel.
Hormis ce point, cependant, RAS. Le boulot est bien fait par Kazé, pour un encodage solide et sans surprise.

La VO dépote elle aussi largement. Outre un caisson de basses en furie (conseil : testez la 43e minute et ces mineurs face aux robots policiers), c'est surtout la spatialisation de furieux qui impressionne. En effet, la VO 5.1 utilise allègrement les enceintes arrières, avec une localisation parfois redoutable, pour le plus grand plaisir du spectateur.

On pourra cependant regretter 2 choses tempérant les ardeurs : quelques passages fouillis où tout semble mixé au même niveau donnant l'impression d'une platitude gênante, et un léger manque de dynamique à d'autres endroits.
Ces 2 remarques, négligeables mais bien présentes (et parfois gênantes, comme en témoigne le passage à la 11e minute où le son n'arrive pas du tout à soutenir le foutoir à l'écran), mises à part, la VO cartonne amplement (ne montez pas le son trop haut tant ça en devient parfois gênant).

Malgré un débit étonnamment 2 fois supérieur à la VO (pour un type d'encodage équivalent), la VF est plutôt inférieure à la VO, notamment à cause d'un manque de basses notable comparé à la VO.

Enfin, à noter que le choix de la langue du menu bloque le choix des langues : si le disque contient 3 doublages et une VO, le choix du menu français ne donnera en effet accès qu'à la VOSTF et la VF. C'est souvent l'authoring choisi par Kazé.

Aussi, Kazé inclut un DVD de bonus contenant 67 de making of-compilation nommé "Redline Perfect Guide". Le Blu Ray US incluait en plus un 2e making of de 24 min (Quick Guide to Redline) ainsi que la bande annoncede Redline (4 min 56 quand même), et l'ensemble des bonus y est présenté en HD.

Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 9/10
Film : 8/10

Eh bé, ça décolle la rétine, ce truc.

Bon, le scénario ne sert pas à grand chose, si ce n'est justifier une grande course donnant l'impression que les véhicules passent leur temps à aller toujours plus vite (800 km/h ! non 1500 ! non 8 millions !), au milieu du foutoir habituel de chez Madhouse (responsables, entre autres, des 2 meilleurs segments d'Animatrix - Program et World Record -, la plupart des Satoshi Kon, Summer Wars) et dont j'adore toujours autant l'univers visuellement démentiel, rivalisant ici avec ce qu'a pu faire, par exemple, le Studio 4°C.

Redline, c'est donc, en vrac, des grosses bagnoles, des duos de bimbos qui chantent et pilotent pour une princesse magique, des mineurs en endosquelettes, des jingles qui se baladent n'importe où, de la musique technoïde à la noix, des armes biologiques et du combat de Kaijus.

Malgré 2 bonnes baisses de régime (en gros, à 30 min et 1h15), le film se déroule pourtant facilement grâce à la patte visuelle qui balance la purée à tous les instants, quitte à décérébrer le film tout du long. Soyons honnêtes, Redline n'a quasiment rien à raconter, vu que ça se rapproche globalement d'un épisode des Fous du volant, mais allongé à 100 min. Du coup, Madhouse déjoue partiellement ces limites en renchérissant constamment dans les délires visuels et speedés, quitte à toujours niveler le spectacle à cette seule perspective.

C'est en partie dommage, car si les personnages ont le mérite d'être assez bien traités pour être au moins reconnaissables (mais pas de miracles, ils restent tous extrêmement superficiels, même les persos principaux), les enjeux sont ridiculement négligeables. Mais d'un autre côté, on ne nous fait jamais miroiter de choses moins légères que ce que le film a à proposer.

Redline, au final, tient donc tout du trip speedé visuel qui risque d'ennuyer fortement certains, mais qui pourra amplement divertir les amateurs.

8/10


L'Homme des hautes plaines [Édition 40ème Anniversaire]
L'Homme des hautes plaines [Édition 40ème Anniversaire]
DVD ~ Verna Bloom
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 7,48

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Universal sort le grand jeu technique pour un classique du western, 8 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme des hautes plaines [Édition 40ème Anniversaire] (Blu-ray)
Voilà à quoi ça ressemble quand Universal se sort miraculeusement les doigts du fondement.
Dans un élan infini de bonté, la fine équipe de chez Universal ont en fait jugé opportun de faire une belle restauration de L'homme des hautes plaines, mais surtout de ne pas ensuite niveler tout ça par le bas en dégrainant le tout puis en compensant à grands coups de rehaussement des contours.
Du coup, la copie est très belle, et présente un upgrade HD immédiat et évident.
Très propre, très stable, la copie du film est aussi très définie, même si on pourra noter des contre-champs parfois flous (certainement des problèmes de mise au point lors du tournage). La palette chromatique parait respectée mais tend à être aussi plus naturelle et tend moins vers le rouge, que ce soit pour les décors naturels comme pour les visages. Cependant, la saturation n'est pas pour autant nivelée par le bas, comme en témoigne la fin du film et son village peint en rouge. Enfin, on pourra suspecter quelques plans nocturnes peut être un peu sombres.

Côté son, Universal ne propose la VO que dans son remixage 5.1 (et la VF en DTS 2.0). Très honnêtement, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent côté enceintes arrières, si ce n'est quelques effets d'ambiance ci et là, et la musique de temps à autre. Le reste du temps (soit la grande majorité du film), la piste se rapproche plutôt d'un 3.1, c'est à dire une piste assez ample mais très frontale. Les dialogues sont clairs, bien que mixés peut être un peu bas, déséquilibrant légèrement la piste. La piste est plutôt dynamique et claire, rarement étouffée. Le caisson, qui plus est, est bien exploité et complète très agréablement la VO.

Côté éditorial, malheureusement, il n'y a qu'une bande annonce d'époque, proposée dans une copie lamentable (SD, 4/3 avec des vrais bouts de 16/9 non anamorphique à l'intérieur, parfois étirée en hauteur, souvent honteusement recadrée). Dommage. D'un autre côté, le chemin technique parcouru en ressort d'autant plus. Et puis, on ne nous fait pas l'affront de nous vendre ça 25€.

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 8.5/10
Film : 8.5/10


Le Jouet [Digipack + Blu-ray + DVD] [Édition Digibook Collector Blu-ray + DVD]
Le Jouet [Digipack + Blu-ray + DVD] [Édition Digibook Collector Blu-ray + DVD]
DVD ~ Pierre Richard
Prix : EUR 19,99

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un très bon Blu Ray pour une comédie pas forcément très comique, mais très piquante, 8 janvier 2014
Si l'on excepte une patine qui parait un tout petit peu lisse par moments (mais pas de manière constante), il est évident que la restauration 2K présentée ici par Pathé est belle voire très belle. Le transfert est clairement au niveau actuel, avec un beau niveau de détails (dans les gros plans comme les plans larges), et surtout une palette chromatique qui, si elle pourra paraître peut-être trop saturée pour être d'époque (je ne connais pas du tout le look "normal" du film), énergise considérablement le tout. La copie est vierge de tout défaut, et est très stable. Du bon travail, donc, et on ne peut qu'espérer que cela soit le signe que Pathé a compris la leçon de ses erreurs passées (Les enfants du Paradis et Le samouraï, pour ne pas les nommer).

Comme de nombreux films de l'époque, Le jouet possède une piste sonore pas forcément super engageante. Pour autant, elle fait largement son boulot, d'une part parce que (pour une fois) les dialogues sont très peu sourds, d'une autre part parce qu'elle dégage une clarté globale très agréable. La musique est bien rendue, l'ensemble plutôt équilibré, et la piste est au final assez supérieure à ce qu'on peut entendre sur des titres équivalents (pour faire large : les productions françaises 60-70s).

Image : 9/10
Son : 8/10
Film : 8/10


Hannibal - Saison 1 [Blu-ray]
Hannibal - Saison 1 [Blu-ray]
DVD ~ Mads Mikkelsen
Prix : EUR 11,99

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon démarrage, coffret Blu Ray légèrement inachevé, 19 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hannibal - Saison 1 [Blu-ray] (Blu-ray)
Si la saison 1 de Hannibal est présentée dans une édition globalement de qualité, on ne peut s'empêcher d'avoir un léger sentiment de déception, d'édition légèrement incomplète.

Côté image, c'est très beau. La série possède en particulier une photographie très léchée, jouant constamment sur les ombres et les lumières, et celle ci est très bien traitée ici, même si on pourra pointer quelques noirs probablement bouchés ci et là. La finesse de l'image est très élevée, avec un rendu précis et détaillé.

Mais !... quid du 1080i alors que la série vise un public américain en 1080p, générant du coup un décalage dans la vitesse de défilement (24 images par seconde normalement contre 25 chez nous) ? Quid aussi de l'utilisation des épisodes "adoucis" (il faut le dire vite... : on parle de quelques plans, et le résultat adouci reste encore ultra graphique), probablement pour cause de doublage français calé sur ces épisodes censurés, alors que la série est une co-production Gaumont ? Et enfin, pourquoi limiter encore et toujours l'utilisation de l'espace disque, avec un encodage certes transparent, mais n'exploitant pas les capacités complètes du support, même quand il n'y a que 3 épisodes sur le disque ?

Mais le vrai questionnement, c'est le son. En effet, la VO 5.1 possède un grand potentiel, mais restreint par 2 choses : un mixage bien trop bas, et des dialogues en retrait et étouffés. Très honnêtement, pour une série aussi récente et dotée de ce qui semble être un budget plus que confortable, ce sont là 2 limites très surprenantes. C'est d'autant plus dommage que le design sonore du show est très travaillé, et exploite à fond tant la spatialisation des effets que le caisson de basses pour générer une ambiance oppressante (le dernier épisode de la saison, notamment, est très fort à ce jeu là).
En somme, une occasion semi-ratée d'avoir là quelque chose d'excellent, mais qui du coup est juste bon.
Enfin, on pourra se demander pourquoi les encodages des pistes 2.0 sont différents entre les disques 1 et 2 et les disques 3 et 4...

Enfin, les bonus laissent eux aussi à désirer : si on retrouve les 2 commentaires audio et le bêtisier présents dans le coffret US, on perd le storyboard du pilote, et les 4 featurettes cumulant 51 minutes deviennent 4 featurettes... pour 12 minutes au total.

Espérons que Gaumont s'y mettent un peu plus rigoureusement pour la 2e saison...

Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 9/10
Saison : 8/10


Monstres Academy [Blu-ray]
Monstres Academy [Blu-ray]
DVD ~ Alfred Molina
Proposé par momox fr
Prix : EUR 8,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une suite dispensable, une technique au top, une politique éditoriale déplorable, 19 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monstres Academy [Blu-ray] (Blu-ray)
Pas de surprise : le dernier Pixar est un disque d'animation de démo. Le niveau de détails, en particulier les éléments photo-réalistes des décors et des objets, est constamment impressionnant, tout comme le rendu des couleurs chatoyantes. On pourrait discuter longuement des forces du Blu Ray, mais pour faire, c'est Ultime. Pas un défaut à relever, pas un pixel de travers, rien. La grande classe.

A noter que comme pour la plupart des films Disney récents, le choix de la langue s'accompagne d'une adaptation des textes à l'écran (en gros, si on choisit la VO, les textes seront en anglais, si on choisit la VF, le film bascule sur le master français).

Côté son, la VO dépote autant que l'image, avec une piste surpuissante à la spatialisation redoutable. Non seulement la dynamique et le rendu général est excellent, mais c'est couplé à un mixage ultra efficace, à travers l'utilisation quasi constante de l'ensemble des enceintes et celle très agressive du caisson de basses (voyez l'arrivée à la soirée de fraternité). Même les moments silencieux laissent transpirer des effets sonores ci et là (les bruits des pattes de Hardscrabble, par exemple).

Par contre, un petit mot de sympathie envers nos amis de Disney qui, comme trop souvent, n'incluent le Blu Ray de bonus que dans l'édition 3D, les curieux devant ainsi acheter l'édition la plus onéreuse pour les voir. Les Américains, eux, n'avaient pas à faire ça, le disque étant aussi inclus dans l'édition 2D. C'est d'autant plus formidable qu'on rappellera que la norme 3D permet de se passer de disques spécifiques 3D / 2D comme le fait Universal ou Warner (mais en même temps, pourquoi se passer de faire une édition plus chère, hein ?), mais Disney cumule donc cela avec le disque de bonus retiré de l'édition 2D, comme ça, juste pour récupérer un peu plus de sous. On les remerciera évidemment très fort...

Image (2D) : 10/10
Son (VO 7.1) : 10/10
Film : 6.5/10


Nous irons tous au paradis [Blu-ray]
Nous irons tous au paradis [Blu-ray]
DVD ~ Jean Rochefort
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour technique rapide, 19 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous irons tous au paradis [Blu-ray] (Blu-ray)
La suite d'Un éléphant... possède globalement les qualités et limites de son prédécesseur : une image un tout chouïa lisse, mais une patine globalement définie, très propre et très stable. Par contre, le rendu est légèrement inférieur à celui d'Un éléphant, la faute à un aspect un peu plus brut de l'image, comme si la copie de départ était en moins bon état. Rien de mortel, clairement, mais la différence est visible.

Pas de différence sur le son : ça reste plat et limité, avec des dialogues souvent étouffés, mais une propreté perceptible.

Image : 8/10
Son : 7/10
Film : 8/10


Kick-Ass 2 [Blu-ray]
Kick-Ass 2 [Blu-ray]
DVD ~ Aaron Taylor-Johnson
Proposé par KAPPA MEDIA
Prix : EUR 11,99

3.0 étoiles sur 5 Pas la catastrophe industrielle annoncée, mais clairement en dessous du 1er film, 19 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kick-Ass 2 [Blu-ray] (Blu-ray)
Pas de mauvaise surprise côté image : le film est une assez grosse production récente, et cela aurait été surprenant que le Blu Ray rate le coche côté technique. Le résultat est donc là, avec une image très fine et très définie, et respectant l'aspect très contrasté et saturé de la photo. La compression est invisible, une belle profondeur de champ, et le seul léger défaut serait la possible présence de noirs parfois légèrement bouchés. Hormis ça, c'est excellent.

La VO fonctionne aussi très bien, même si on aurait pu espérer un peu plus de punch sonore. Non pas que la piste ait des défauts rédhibitoires, mais il faut avouer que le design sonore de celle ci semble un peu trop timoré pour soutenir correctement ce qui se passe à l'écran. Heureusement, le caisson de basses, lui, est mis plus qu'amplement à contribution, avec de nombreux passages où les basses tabassent largement (peut être même parfois un peu trop). La spatialisation est plutôt efficace, et la piste globalement équilibrée (malgré, donc, des basses parfois un peu envahissantes).

Image : 9.5/10
Son (VO) : 9/10
Film : 6/10


Live At Rome Olympic Stadium (CD + Blu-ray)
Live At Rome Olympic Stadium (CD + Blu-ray)
Prix : EUR 14,99

5.0 étoiles sur 5 Un Blu Ray Live de référence, 14 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live At Rome Olympic Stadium (CD + Blu-ray) (CD)
Filmé en 4K, retranscrit ici en "simple" Blu Ray, le live de Muse à Rome est un excellent titre côté image. Le show est assez haut en couleurs, feux d'artifice et autres, et profite largement du rendu HD même s'il est clair qu'ici, le tournage 4K n'apporte pas de plus instantanément visible (pour avoir vu un extrait 4K projeté en 4K, c'est clairement autre chose). Cependant, cela a probablement garanti un soin particulier quant au rendu en Blu Ray. On retrouve dans un niveau de détails impeccable, un rendu des couleurs saturé comme il faut (ainsi que quelques séquences en N&B bien retranscrites), et un contraste soutenu qui complète joliment le tableau.
Clairement, l'image se situe dans le haut du panier des live en Blu Ray, et on ne peut que se féliciter du soin appliqué à cette sortie.

Mais le meilleur, c'est évidemment la partie sonore.

Le 1er bon point, c'est qu'on pourra fortement apprécier la sortie coup sur coup de 3 concerts en Blu Ray tablant sur des pistes encodées quasiment au plus haut possible (DTS HD MA 5.1 96/24) : les Rolling Stones (Sweet Summer Sun), les Smashing Pumkins (Oceania 3D), et maintenant Muse (Live At Rome).
Si la piste 5.1 d'Oceania décevait par son manque de spatialisation, malgré un rendu autrement très convaincant, la piste du Live At Rome de Muse est un mastodonte, un rouleau compresseur implacable. Ce qui surprend, c'est déjà le mixage très équilibré entre basse, guitare, percussions et voix. L'ensemble est très bien mixé et ça s'entend très rapidement. Mais le point qui complète cet équilibre, c'est l'excellente spatialisation de la piste, très active dans son utilisation des enceintes arrières, avec un rendu bien intégré du public tout du long du concert (testez en particulier Madness), mais spatialisant aussi les instruments, pour un champ sonore à 360°.

Une piste de tueur, donc, à déguster à pleine puissance.

Image : 9.5/10
Son (DTS HD MA 5.1) : 10/10


Un Éléphant ça trompe énormément [Blu-ray]
Un Éléphant ça trompe énormément [Blu-ray]
DVD ~ Jean Rochefort
Prix : EUR 14,89

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon Blu Ray d'une comédie française de potes à l'ancienne, 14 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un Éléphant ça trompe énormément [Blu-ray] (Blu-ray)
Passé un rendu un tout chouïa lisse, le film possède une belle image en HD. Evidemment, ça reste une comédie française des 70s, c'est à dire avec une image de TV Film, mais le niveau de détails est plus qu'appréciable, et la copie est vierge de tout défaut, en plus d'être dotée d'une grande stabilité tant pour le cadre que pour le grain et les couleurs. On pourra cependant remarquer quelques plans un peu flous, probablement d'origine.

Côté son, c'est autre chose, même si c'est aussi probablement d'origine. Dans son ensemble, la piste est très propre mais aussi plutôt plate. La musique s'en sort assez bien, mais les dialogues sont souvent très sourds, comme c'est souvent le cas avec les films français de l'époque. Evidemment, ça n'aide pas toujours à la bonne compréhension des dialogues en question...

Image : 8.5/10
Son : 7/10
Film : 8/10


Les Tontons flingueurs [Édition 50ème Anniversaire] [Édition 50ème Anniversaire]
Les Tontons flingueurs [Édition 50ème Anniversaire] [Édition 50ème Anniversaire]
DVD ~ Lino Ventura

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pas de surprise technique ici, mais une édition éditorialement somptueuse, 2 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Pas de surprise sur le côté un peu daté de l'image : si Les tontons flingueurs débarquent à nouveau dans les bacs pour le 50e anniversaire du film, la copie, elle, est tirée de la restauration déjà exploitée précédemment en 2009. L'image est vierge de toute tâche, salissure ou poussière, et dotée d'un contraste très stable et bien équilibré. La définition est bonne voire très bonne, mais on pourra regretter un aspect par moments un peu trop agressif, comme si l'image avait été touchée numériquement. Pas de soucis de dégrainage, le grain étant bien présent de manière homogène, mais plutôt du côté du rehaussement de contours, qui pourrait être pointé du doigt à travers la visibilité de temps à autres de halos blancs sur les contours (et, donc, ce rendu un peu agressif).
Cependant, l'aspect global reste tout de même assez enthousiasmant.

Bémol tout de même sur l'utilisation du disque : le bitrate est inutilement bas, le film d'1h50 ayant quand même été compressé à hauteur de 19 Go. Avec l'heure de bonus en Full HD, le disque n'est utilise qu'à hauteur de 30Go, soit à peine plus de 60% de ses capacités... Heureusement, cela ne génère pas de problèmes visibles de compression.

Comme souvent avec les films français de cette époque, ce sont les dialogues qui pêchent par un côté assez sourd. Quand les acteurs marmonnent leurs lignes, ça n'aide évidemment pas à leur compréhension. Pour le reste, comme l'image, c'est propre de chez propre, et là où l'image était très stable, la piste ne présente pas de distorsion, et la musique en profite pleinement (celle ci est d'ailleurs plutôt claire, jamais étouffée).

Image : 8/10
Son : 7/10
Film : 9.5/10


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20