Profil de BroCh' ArT > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par BroCh' ArT
Classement des meilleurs critiques: 1.227.542
Votes utiles : 30

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
BroCh' ArT "BroCh' ArT"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Elévation, tome 2
Elévation, tome 2
par David Brin
Edition : Poche

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Parvenons à "l'Elévation"., 2 juin 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elévation, tome 2 (Poche)
Saurons-nous relever le défi formidablement généreux de ce grand naïf de David Brin? On aimerait tous le penser: une civilisation galactique plus que vénérable mais engoncée dans un conformisme digne de nos antiques empires égyptiens ou chinois, où les Hommes épaulés par des alliés terriens inattendus - des chimpanzés et des dauphins évolués - et des extra-terrestres farceurs, donnent une leçon de tolérance et de dynamisme à ces Eatees réactionnaires! Rafraîchissant dans un Univers SF trop souvent cynique ou désespéré .


Blade Runner - VF [VHS]
Blade Runner - VF [VHS]
VHS

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les spectateurs rêvent-ils de films électriques?, 17 avril 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blade Runner - VF [VHS] (Cassette vidéo)
Il y eut un "avant" et un "après" "2001". De même, il y eut une vision de l'avenir avant et après "Blade Runner". Dans tous les domaines en mouvement, bandes dessinées, jeux vidéos, design, illustrations, cinéma mais aussi en musique ou en architecture, ce film a servi de pilier à une nouvelle conception de la ville à venir. Bien sûr, Ridley Scott est un malin qui a su recycler dans son film une masse d'éléments existant tel l'aspect cauchemardesque des tours noirâtres hérité de "Métropolis", les souks mordorés et remuants de villes orientales captées dans les peintures de Gérôme, la froideur chirurgicale des environnements bardés de haute-technologie puisée chez Kubrick mais son grand mérite est d'avoir laissé tout çà acquérir sa propre cohérence, presque comme s'il ne contrôlait pas tout et que l'ensemble ,tout en lui échappant, poursuivait une existence autonome. Cet univers qui se développe, bien au-delà du film, peut-être est-ce ce qui nous fascine le plus dans cette oeuvre où l'on replonge sans cesse pour découvrir d'autres quartiers, d'autres échoppes, d'autres ruelles furtives aux mystères entre-aperçus ...


Supernova : La terreur a une nouvelle dimension
Supernova : La terreur a une nouvelle dimension
DVD ~ James Spader
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 9,99

12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Supernova ou trou noir?, 17 avril 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Supernova : La terreur a une nouvelle dimension (DVD)
Manifestement les producteurs ont tout fait pour saboter ce film qui, initialement, avait quelques atouts en main: une intrigue hard-science lorgnant du côté d'Alien (Walter Hill, le premier réalisateur, est aussi producteur de la série gigerienne), des acteurs solides, la troublante Angela Bassett en tête, des effets crédibles... Seulement voilà, les banquiers d'Hollywood n'aiment pas trop les innovations alors Hill a été débarqué et avec lui toute la cohérence du récit. Expliquez-moi notamment le retour miraculeux de James Spader dans sa navette!!! Où encore l'irruption saugrenue du bébé final... Compte-tenu de ces massacres de cut-producers fous, on peut trouver que l'ensemble offre un intérêt surréaliste comme une réminiscence celluloïde des cadavres exquis de Breton ou d'Eluard: trouver du sens dans l'Absurde. Et puis, il y a Angela Bassett...


Page : 1