Profil de Jean Robert > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean Robert
Classement des meilleurs critiques: 1.569
Votes utiles : 452

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean Robert (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Comme un torrent
Comme un torrent
DVD ~ Frank Sinatra
Prix : EUR 9,98

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas un chef-d'oeuvre mais subtilement vénéneux, 18 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comme un torrent (DVD)
Beaucoup de films des années cinquante mettent en scène des personnages de ratés, de déclassés, de moutons noirs, de fils de famille en rupture de ban, etc. Celui-là apporte sa pierre à l'édifice sur le thème de l'écrivain doué mais tête brûlée qui revient au pays, tente d'y refaire son trou, mais reste incapable de résister à son goût pour le jeu et l'alcool. Il entame une liaison avec une belle bourgeoise qui admire ses livres, mais s'arrange pour la dégoûter de l'épouser. Il finit par se laisser passer la bague au doigt par une prostituée qui l'avait suivi, mais qu'il n'aime pas. Dans ce rôle la composition de Sinatra est assez fascinante ; il s'y révèle bien meilleur acteur qu'on pourrait croire. Son registre reste limité à l'expression du parfait désabusé, mais dans le genre il est excellent. La prostituée est interprétée par Shirley McLaine, parfaite en oiseau écervelé, touchante à force d'aimer un homme insensible. En peinture de fond, la petite ville américaine où règnent commérages et préjugés. Dean Martin campe un joueur de poker professionnel faussement ami de Sinatra. La trame mélange scènes étonnantes, scènes convenues et ficelles de scénario (mort de Shirley), si bien que le film manque de la densité et de la véracité de scénario qui auraient pu en faire un chef-d'oeuvre. Parfois classé dans le genre "film noir", mais il y est surtout question d'amours impossibles. À connaître.


Dictionnaires des disques et des compacts - NE
Dictionnaires des disques et des compacts - NE
par DIAPASON
Edition : Poche

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un guide demeuré bien utile, 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dictionnaires des disques et des compacts - NE (Poche)
Dernière édition (1991) d'un ouvrage épuisé depuis belle lurette. Il faut donc le réserver à la consultation de la discographie qu'on dirait aujourd'hui des "grands classiques" de l'interprétation. Si vous vous intéressez à l'opéra, à la musique orchestrale ou de piano, l'ouvrage vous aidera beaucoup pour guider vos emplettes dans les rééditions. Bien entendu, vous serez parfois en désaccord avec l'opinion de tel ou tel rédacteur de notice, voire exaspéré ; mais c'est la loi du genre, et le contenu critique est grosso modo fiable, de véritables connaisseurs ont collaboré à ce dictionnaire. Un autre intérêt de ce livre est de vous donner une base solide pour choisir les oeuvres de votre discothèque. Utilité précieuse, la date d'enregistrement est très souvent donnée. Un regret : contrairement à ce que promet l'avant-propos, il n'y a pas d'index. Il faut cependant avoir conscience que ce dictionnaire est non seulement obsolète en matière d'interprétation en général, mais aussi totalement dépassé pour des pans entiers du répertoire. C'est le cas notamment du lied, de la musique de chambre, et surtout de la musique baroque. Et des monuments du disque comme les symphonies de Mahler par Abbado ou Boulez (simples exemples) sont par définition absents. N'importe. De grands services il a rendus, de grands services il rendra encore pendant un bout de temps.


Krups GVX242 Broyeur à Cafe Noir-Inox
Krups GVX242 Broyeur à Cafe Noir-Inox
Prix : EUR 59,99

4.0 étoiles sur 5 Excellent broyeur pour le prix, 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Krups GVX242 Broyeur à Cafe Noir-Inox (Cuisine)
Il existe en général deux sortes de broyeurs. Les machines chères, à cônes céramiques, pour amateurs hyper exigeants. Et les moulins bon marché à couteaux, qui réduisent le café en poudre, et n'ont d'intérêt que si l'on se sert uniquement de machines qui emploient du café moulu fin. Ce broyeur-ci est l'un des rares qui occupent le milieu de la gamme. Il n'est pas hors de prix, et permet de régler la mouture de son café (pratique si l'on utilise tantôt une cafetière à piston, qui veut du café grossièrement moulu, ou tantôt une machine expresso, qui veut le contraire) et la quantité de café moulu. Le mien marche comme au premier jour après des mois. Mais je ne m'en sers pas à rythme intensif. Les cônes broyeurs sont en métal. Le tiroir qui reçoit le café n'est pas absolument étanche (il faut tapoter les flancs du broyeur avant de l'extraire), mais à ce prix-là, on ne peut pas tout demander. Encombrement raisonnable (taille à mi-chemin entre un moulin ordinaire et un mixeur).


Pierre Louÿs. Une vie secrète (1870-1925)
Pierre Louÿs. Une vie secrète (1870-1925)
par Jean-Paul Goujon
Edition : Relié
Prix : EUR 40,60

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Biographie de base pour un auteur assez peu connu, 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pierre Louÿs. Une vie secrète (1870-1925) (Relié)
Pierre Louÿs reste surtout connu pour son Aphrodite, ses Chansons de Bilitis et son oeuvre érotique, récemment republiée en collection "Bouquins". Dans ce dernier genre, il présente un cas assez étrange, car il était véritablement érotomane, et pour emprunter l'expression au monde la peinture, il peignait littéralement "sur le motif". Son oeuvre érotique n'est donc pas le fruit d'un amusement passager, mais celle d'une quasi obsession. Il fut l'ami de Valéry et Gide, Debussy le mit en musique, et il chipa la femme d'Henri de Régnier (fille de J.-M. de Heredia). Longtemps il vécut dans l'aisance (c'était une sorte de dandy), puis finit ses jours dans un dénuement assez sordide. Le livre de Jean-Paul Goujon (éditeur scientifique de Louÿs) brosse un portrait complet, sans complaisance, puisé aux premières sources. Il apporte une pierre fort utile à la connaissance des milieux artistiques de la Belle Epoque.


E7 USB DAC Headphone Amplifier
E7 USB DAC Headphone Amplifier
Proposé par AVSHOP
Prix : EUR 120,00

3.0 étoiles sur 5 Bon complément pour lecteurs mp3, 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : E7 USB DAC Headphone Amplifier (Appareils électroniques)
J'utilise cet amplificateur avec des lecteurs iPod. La qualité du son est souvent améliorée (plus de relief, de détail), notamment pour la musique d'orchestre ; le premier avantage étant de de contourner l'éventuel bridage du lecteur au plan du volume, pour les titres dont le niveau sonore, pour une raison ou une autre, reste insuffisant.
Je suis très satisfait de ce produit, que je n'utilise d'ailleurs pas systématiquement, sauf sur un point : l'autonomie. Cet ampli se décharge très vite lorsqu'il travaille, et trop vite lorsqu'il ne travaille pas : si on le laisse éteint plusieurs jours sans s'en servir, il faut impérativement vérifier la batterie, sinon on risque une mauvaise surprise une fois en route. Autre défaut, le menu n'est pas des plus intuitifs. Mais je ne me sers que des boutons de volume sonore.
Le fabricant fournit un élastique très commode si l'on utilise des iPod classic ou du même format. L'ampli possède 2 sorties casque : plus besoin de partager son écouteur, à chacun le sien. L'étui protecteur en caoutchouc souple est efficace. Pour le prix, je trouve l'appareil très valable. Mais on n'est pas dans le haut de gamme.


CPE Bach : Sonates pour viole de gambe et basse continue
CPE Bach : Sonates pour viole de gambe et basse continue
Prix : EUR 10,27

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bonne interprétation d'oeuvres intéressantes, 26 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : CPE Bach : Sonates pour viole de gambe et basse continue (CD)
Il s'agit de la reprise sous label Brillant d'un disque paru en 1990 chez Tactus, enregistré l'année précédente. Moins connues que celles du père pour les mêmes instruments, ces trois sonates marquent le répertoire de la viole de gambe d'une sorte d'hommage tardif, autant que réussi. Dans les deux premières la viole est en vedette, soutenue par le clavecin, tandis que la troisième sonate (H 510) place les deux instruments à égalité — traitement qui la rapproche du côté concertant qu'avait employé J. S. Bach. Ce qui n'empêche pas ces oeuvres d'être déjà "Sturm und Drang", c'est à dire parfois tumultueuses, souvent mélancoliques, toujours senties. Ce style convient au tempérament de jeu vif et sinueux de Pandolfo, qui donne sa mesure avec brio (allegro di molto de la sonate H 559), et poésie (larghetto de la sonate H 510). Alessandrini l'accompagne parfaitement. Pandolfo joue sur une copie de M. Colichon et Alessandrini sur un clavecin d'après Dulcken. Prise de son claire et équilibrée, quoique un rien distante.


Leçons de Ténèbres
Leçons de Ténèbres

4.0 étoiles sur 5 Belle version, un rien glacée, 25 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leçons de Ténèbres (CD)
Cette version commence à dater (1977 sauf erreur). Elle a longtemps fait figure de référence auprès des amateurs de chant baroque, notamment pour le duo quasi parfait de Nelson et Kirkby dans la Troisième leçon. C'est beau mais froid comme une sculpture du Bernin. Aujourd'hui on y met plus de sensualité et de souplesse sonore, y compris chez les Anglais (Chance et Bowman, par exemple). Ma version préférée est celle de Lesne (avec Dugardin en duo). Mais parmi les versions à deux voix féminines la plus juste reste à mon avis celle-ci. On ne regrettera pas de l'acquérir, de tout façon.


Elysium [DVD + Copie digitale]
Elysium [DVD + Copie digitale]
DVD ~ Matt Damon
Prix : EUR 9,99

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Hyperdécevant après District 9, 25 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elysium [DVD + Copie digitale] (DVD)
Quelques trouvailles visuelles (Blomkamp n'est pas le réalisateur de District 9 pour rien), hélas souvent mal exploitées, à commencer par le décor d'Elysium, à première vue intéressant et finalement très conventionnel. Pour le reste, c'est le néant.

Tous les personnages sont des marionnettes sans consistance, le scénario n'est pas construit, les situations sont caricaturales, la victoire des bons sur les méchants bâclée, voire invraisemblable, et le gimmick de base (le héros porteur de codes informatiques transférés dans son cerveau grâce à une greffe) vraiment trop artificiel pour qu'on y croie une minute. Les bagarres se bornent à déployer de la violence sans créer la moindre tension. Le tout arrosé de ketchup musical archi-entendu, et parfois ridicule à force de mélo.

Le plus décevant, peut-être, c’est l'absence d'humour, là où District 9 en était bourré. Que s'est-il passé ? On a sans cesse l'impression que Blomkamp n'est pas libre de raconter son histoire comme il le voudrait. C'est comme si quelqu'un la réécrivait sans cesse dans son dos. En tout cas, il faut qu'il arrête de planter ses décors dans des bidonvilles. Il n'a plus rien à dire avec ça.

Deux étoiles à cause des images les plus réussies, à commencer par le survol de Los Angeles surpeuplé au tout début.


De Profundis
De Profundis
Prix : EUR 19,77

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Belles oeuvres, interprétation sans failles, 19 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : De Profundis (CD)
Le problème signalé par M. Santamaria n'existe absolument pas sur mon exemplaire du CD ; il doit s'agir de mauvais fichiers au téléchargement, voire d'un codage mp3 raté.
La musique sacrée du XVIIIe siècle offre quantité d'oeuvres sans grand intérêt, toutes coulées dans le même moule. Il en va autrement de celles-ci, qui sont toutes trois d'une grande qualité d'écriture, en particulier le Miserere, riche en moments de grande intensité dramatique. Le travail de Dombrecht est très satisfaisant : tempos toujours justes, bon équilibre voix/instruments, dynamique pleine d'allant, beau son. Le Requiem (ZV 48) n'est pas le plus enregistré, mais l'un des meilleurs de Zelenka.


Chemins de l'art roman en Poitou-Charentes
Chemins de l'art roman en Poitou-Charentes
par Frédérique Barbut
Edition : Broché
Prix : EUR 15,90

4.0 étoiles sur 5 Compagnon de route utile et bien illustré, 10 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chemins de l'art roman en Poitou-Charentes (Broché)
Un livre très recommandable pour qui séjourne dans le Poitou, l'Aunis ou la Saintonge. La plupart des églises romanes d'intérêt sont répertoriées par département, avec photos, historique et commentaires éclairants. Permet de planifier des circuits. Donne envie d'aller voir. Ne remplacera pas un ouvrage d'art plus étoffé, mais constitue une bonne introduction à un art richement représenté dans ces régions.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10