Profil de Bernardeau Frãdãric > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Bernardeau Frã...
Classement des meilleurs critiques: 7.191
Votes utiles : 65

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Bernardeau Frãdãric "Agonah"
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Beethoven: Symphonie No. 9 " Choral ", Haitink
Beethoven: Symphonie No. 9 " Choral ", Haitink
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 12,93

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une 9è d'une extrème luminosité, 20 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven: Symphonie No. 9 " Choral ", Haitink (CD)
Cette 9è captée live en octobre 1980 (à l'aube du numérique) par Bernard Haitink et "son" Concertgebouworkest me plait par son évidence, sa luminosité. Sa simplicité. Pas de surcharge, pas d'excès de pathos.
Comme souvent avec le chef batave, on entend "tout" et "bien". Les tempis sont au cordeau (un scherzo virevoltant, un adagio vraiment "cantabile").
Cette interprétation ravira celles et ceux qui cherchent une 9è lumineuse et équilibrée de bout en bout (mention pour le chœur du Concergebouw d'un extrême dynamisme ; le quatuor quant à lui chantant avec conviction et souplesse).


Ring des Nibelungen
Ring des Nibelungen

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Attention : ceci n'est pas une intégrale du Ring, 2 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ring des Nibelungen (CD)
L'unique étoile n'est évidemment pas destinée à l'interprétation ni a la qualité technique.
Elle a pour but d'afficher mon mécontentement face à des offres parfois pas très claires.
En effet, cet article n'est pas du tout décrit comme étant un disque d'extraits. C'est pourtant bel et bien un disque d'extraits.
Donc passez votre chemin si vous cherchez une intégrale d'occasion à bon prix.


Brahms: The Symphonies
Brahms: The Symphonies
Prix : EUR 30,00

6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brahms et rien que Brahms, 26 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brahms: The Symphonies (CD)
L'achat de l'intégrale des symphonies par le Gewandhaus Orchester Leipzig dirigé par Riccardo Chailly s'est imposé à moi après les avoir admiré le 1er novembre 2013 salle Pleyel dans le 1er concerto pour piano et la 3è.
Ce soir-là, j'ai été transporté par la direction souple et tendue de Chailly mais surtout par la sonorité "Brahmsienne" du Gewandhaus : tout était évident, en place, dosé, inspiré et d'une clarté absolue. Bref, Brahms sans surcharge pondérale !
Et bien toutes ces qualités se retrouvent dans l'enregistrement. J'aime beaucoup la façon qu'a Chailly de clarifier Brahms, de lui enlever cette pesanteur, cette lourdeur, ce côté maelstrom solennel que tant de chefs appliquent ou ont appliqué à la musique du Hambourgeois. Cela ne veut pas dire que l'interprétation est légère ou mièvre.
Bien au contraire : elle est JUSTE. Brahms reçoit une cure de jouvence et apparait tel qu'en lui-même : charpenté mais pas surchargé, coloré mais pas gris, noble mais pas pompier. On entend tout, chaque pupitre respire, les cordes (bien dosées) n'étouffent par l'harmonie (par ailleurs d'une finesse inouie) comme c'est trop souvent le cas. Les cuivres sonnent avec chaleur mais sans ostentation. Les tempi sont justes (ils peuvent paraitre rapides mais c'est la tradition qui, peu à peu a ralentit le tempo, d'où la lourdeur, le maelstrom évoqués plus haut). La musique avance en suivant à la lettre les indications du compositeur. Ici ,pas de séance de larmes factices, pas de pamoison. Mais une réelle émotion, une humanité, une noblesse de tous les instants. Toutes les caractéristiques de la musique du Maitre. Un réel bonheur. Une intégrale de très grande classe (d'autant que le 3è CD est consacré à des interprétations tout aussi intelligentes des ouvertures ainsi que des variations "Haydn", avec, en prime, quelques raretés en guise de "encores"). Bravo et merci.


Human Menagerie
Human Menagerie

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Trésor caché depuis 40 ans. Enfin trouvé !, 28 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Human Menagerie (CD)
J'écris ce commentaire alors que j'ai découvert l'univers de "Steve Harley and Cockney Rebel" depuis quelques jours. Et je me dis : comment ai-je pu passer si longtemps à côté d'une musique aussi originale, personnelle ? Donc, voici quelques jours, je fais l'acquisition de "The Psychomodo" (chef d'œuvre,5 étoiles)par l'intermédiaire d'Amazon ( le site Momox spécialiste de l'occasion pour être précis). La grande claque !
Désirant aller plus loin rapidement, je commande le présent "Human Menagerie" (toujours chez Momox, je le recommande vivement). Et là : méga claque !
Comment peut-on produire une musique aussi belle, émouvante ? Comment peut-on chanter avec autant d'intensité ?
Quand on est passionné de musique, on essaie d'entrer dans des univers inconnus et parfois le voyage s'avère éprouvant, sans grand intérêt. Souvent on se dit :"Je vais découvrir LA perle rare, LE trésor caché". Et on revient dépité, déçu. On se dit : "C'était ça ? Ouaif, bof." Et on continue inlassablement à chercher La fameuse pépite. On lit un peu partout (Amazon, revues, bouquins, ...) en espérant. Et bien c'est grâce aux hors séries "Crossroads" que j'ai fait connaissance avec Cockney Rebel("The Psychomodo"). Et en particulier avec un chroniqueur nommé DKelvin dont les goûts sont à peu près similaires aux miens. Merci DK ! Puis c'est Amazon qui m'a mené jusqu'à "Human Menagerie". Merci Amazon !
Oserai-je décrire ce diamant ? Pas facile... Disons que c'est un concentré d'intelligence musicale (intelligence tout court même), d'émotion, d'humanité...
Cette musique fait du bien. Elle vous emporte. Loin, très loin. Je vous souhaite le même bonheur musical que le mien.
Parmi les 10 (enfin, 12, voir en P. S.) morceaux que recèle ce trésor, 2 se détachent nettement par leur longueur, leurs orchestrations, leurs ambiances enivrantes : "Sébastian" et surtout "Death Trip" (10') sorte de suite pour orchestre symphonique, chœur (si si) et groupe rock. Et la voix de Steve Harley ...
Une chaleur, un timbre, une intensité, une personnalité, un pouvoir magique... Et la production : chaude, précise voire brillante (enregistrement datant de l'été '73 aux studios Trident de Londres)
Cockney Rebel est MA découverte de ces dernières années. Sera-t-elle la vôtre ?
P.S.: 2 superbes morceaux "cachés" figurent sur mon édition. Que du bonheur, je vous dis !!!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 23, 2014 10:30 AM MEST


On Your Feet Or On Your Knees - Paper Sleeve - CD Deluxe Vinyl Replica
On Your Feet Or On Your Knees - Paper Sleeve - CD Deluxe Vinyl Replica
Prix : EUR 15,13

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 On your feet, on your knees... and in your ears !, 11 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : On Your Feet Or On Your Knees - Paper Sleeve - CD Deluxe Vinyl Replica (CD)
Alors là, chers amis, force est de constater que les remasterisations ont parfois du bon. Le travail effectué sur le mythique live du BOC est époustouflant.
Vous croyiez avoir tout entendu de cet album sur lequel beaucoup de détracteurs (des tracteurs un brun lourdauds) se sont défoulé. Et bien je vous invite à jeter deux oreilles attentives sur cette nouvelle mouture. Outre qu'on a le plaisir de retrouver le visuel du vinyl à l'identique, on assiste à la renaissance de cette musique si puissante mais (et c'est ce qui fait la spécificité du BOC) si subtile. Tout devient plus clair, plus évident. Comme si on nous avait enlevé les boules Quiès ! La rythmique est bien définie, bien ronde. Les voix sont plus prégnantes, compréhensibles. Les claviers beaucoup mieux dessinés, jouant parfaitement leur rôle de contrepoint aux guitares. Ah, les guitares ! Tour à tour tranchantes comme des lames, aériennes, menaçantes, métalliques, sataniques. On a le Cult sous les yeux (et c'est jamais désagréable de se rincer l'œil...) et bien dans les oreilles(je n'irai pas plus loin !) On est enfin dans la salle,quoi! Avant on était dans le hall d'entrée. Du coup, les critiques dénonçant la froideur, la distance ; tombent irréméDIABLEment aux oubliettes.
Pour finir, petit retour sur la critique d'Hervé Picart trouvant certains morceaux "insipides" du fait du traitement live. Ce jugement qui était sans fondement devient totalement injuste et obsolète. Un exemple : "Last Days of May" qui était bourré de feeling, transfiguré par rapport à la version studio, avec un "Buck Dharma" en apesanteur devient un morceau d'anthologie ( de toute façon le solo du Buck sur ce titre, tout en toucher, délicat, m'a toujours fait dresser les poils). 1 heure 17 de pure frénésie.


Poèmes Rock
Poèmes Rock
Prix : EUR 7,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Couture, taille patron., 2 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Poèmes Rock (CD)
Je souscris complètement à certains commentaires déjà publiés : "Poème Rock" est, à mon avis, non seulement le meilleur album de Charlélie Couture mais bien un des albums méritant de figurer au panthéon des grands albums rock "made in France".
Tout est d'un niveau supérieur : les compos, les musicos, la production (Chris Blackwell, le boss de chez Island a personnellement supervisé l'enregistrement, c'est dire !) et, évidemment, C. C. lui-même (sa voix !). Jusqu'au visuel de la pochette. Du grand art.
Bien sûr, nous avons-là "Comme un avion sans aile" (tellement diffusée à l'époque que cela frisait parfois la nausée, pourtant cette chanson demeure magnifiquement poétique : et quel solo de guitare !) mais aussi (et je dirais presque surtout) un recueil de chansons alliant musiques de haut vol et textes d'une rare intelligence, emprunts d'un sens de l'ellipse, d'un humour très fin, à l'image du bonhomme.
"Combien de temps .......... (guitare qui hurle à la mort).............." C. C. conclut ses poèmes rock sur "Le fauteuil" : à chaque écoute de cette chanson, j'ai les poils qui se dressent et un frisson qui me parcourt le dos. Et oui, 32 ans après la 1ère déflagration !
Et ce titre ! "Poèmes Rock". C'est exactement ça. Merci l'artiste.


Collection Best Of : U2  The Best Of 1990  2000
Collection Best Of : U2 The Best Of 1990 2000
Prix : EUR 14,99

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 You : "Two", 30 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Collection Best Of : U2 The Best Of 1990 2000 (CD)
Dans le petit dictionnaire amoureux du Rock d'Antoine de Caunes (que je recommande vivement !); on peut lire, pages 516/517, à propos du nom du groupe, cette réponse de Bono Beau : "C'est juste une lettre et un chiffre, suffisamment intrigants pour que les gens se demandent ce qui se cache derrière cette lettre et ce chiffre, qui sont ces gens ..."
C'est vrai que c'est intrigant. Des millions d'hypothèses ont été avancées : le nombre de neurones totalisé par les 4 membres du groupe ; l'âge mental du chanteur ; "en-dessous de tout" (il s'agirait alors d'un message codé: U comme Under (en-dessous) et 2 pour tout.
J'en passe et des meilleurs. En tout cas, les 3 hypothèses me semblent correspondre parfaitement à la qualité, au niveau musical et intellectuel du quatuor.
Tiens, il me vient une autre suggestion: peut-être qu'à la base il s'agissait d' un duo ! Oui mais, en toute logique, il devrait s'appeler U4 depuis belle lurette !
Ou alors ces gars-là étaient tellement en avance sur leur temps qu'ils ont pris le nom du futur site "You Tube". Allez savoir avec la bande à Bono.
Toujours est-il que peu de groupes peuvent s'enorgueillir que Joe Dassin leur ait dédié une chanson. Et oui, l'auteur intemporel de "L'hiver Cowboy" a bel et bien écrit une chanson intitulée : "La Bande à Bono". C'est amplement mérité. Quel visionnaire, ce Joe ! Il savait, lui, dans les années 60/70, qu'un gang d'irlandais allait braquer le monde musical !
Blague à part, si je devais à la fois noter le Best of 1990/2000 de U 2 et tenter de lever le mystère sur leur nom ça donnerait :
Plein le .U. de cette bande de m...DEUX
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 2, 2014 11:23 AM MEST


Extraterrestrial Live
Extraterrestrial Live
Prix : EUR 12,93

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un bon coup d ' live au Cult, 30 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extraterrestrial Live (CD)
Moins connu que les deux "live" précédents("On your feet or on your knees" et "Some enchanted evening") ce "Extraterrestrial Live" (enregistré lors de plusieurs concerts aux States en 80 et 81) ne dépare pas, mais alors pas du tout le corpus live du BOC. Bien au contraire. Les new yorkais livrent un album puissant, chaud comme la braise ; interprétant à peu près chaque facette de leur éblouissant répertoire (en gros : ils balaient l'ensemble de leur carrière, des 1ers classiques tels "Cities on Flame" et "Hot rails to Hell" jusqu'aux nouveautés de l'époque comme "Black Blade" et "Godzilla").
On a même droit à un "Roadhouse Blues" de derrière les fagots avec Robbie Krieger en guest star qui défouraille sérieux avec le Buck. D'ailleurs, puisqu'on en parle, Buck Dharma est dans une forme éblouissante (mais a-t-il jamais livré une performance moyenne ?); ses soli faisant à chaque fois passer le frisson des grands soirs("The Reaper" ; "Vétéran of the Psychic War" en sont deux merveilleux exemples). Eric Bloom, quant à lui, est particulièrement bien en voix, canaille, showman. La rythmique assure grave (même si Albert Bouchard ne figure que sur deux titres, son remplaçant derrière les fûts faisant très bien le job). Allen Lanier colore tout ça avec ses claviers, trouvant des effets plutôt soufflants.
En résumé : ce live me semble incontournable ; que l'on découvre le BOC ou qu'on lui voue un véritable "cult".

13 titres/77 '


Troubadour
Troubadour
Prix : EUR 8,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 So long et merci, J. J., 29 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Troubadour (CD)
Il est 0h45 en cette nuit du 28 au 29 juillet 2013. Je viens de tomber sur la terrible nouvelle en ouvrant ma page internet : J. J. s'en est allé à 74 balais. J'espère qu'il a pensé à emmener sa gratte avec lui. Adieu l'Artiste et t'inquiètes: ta musique est plus vivante que jamais !


Petit Dictionnaire amoureux du Rock
Petit Dictionnaire amoureux du Rock
par Antoine de Caunes
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Délicieux ! Merci Antoine !, 28 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit Dictionnaire amoureux du Rock (Poche)
Ce petit (par la taille, pas l'intérêt) dictionnaire amoureux est un véritable délice. On y retrouve l'humour, la gouaille mais aussi l'érudition et la culture d'Antoine de Caunes. Du coup, il se lit, que dis-je, se dévore avec un plaisir infini.
Bien sûr, et c'est la loi du genre, il ne faut pas s'attendre à un livre exhaustif. Au contraire ! Antoine de Caunes écrit selon ses souvenirs, ses expériences , ses rencontres, ses coups de cœur et ses coups de gueule. Et ça c'est bon, mais bon ! Comment il écrit tout gros ce qu'il pense de U2, ces faussaires, ces imposteurs ! Jouissif ! Je cite : " U2 me pète les burnes à un point qui dépasse l'entendement". Cela rejoint d'ailleurs une une de Télérama datant d'il y a 3/4 ans je crois : " U2, les rentiers de la gloire". Que ça fait du bien ! Et dire que j'ai écrit quelques commentaires sur Amazon concernant des albums de la bande à Bono. Tous rejetés ! Sauf un où j'utilise une autre technique : la brosse à reluire à outrance, des kilos de sirop. Des vacheries cachées. Bingo : il a été publié ! U2 est une injure au rock. Bono est et a toujours été un hurleur (un Patrick Fiori irlandais, quoi). Il est devenu un poseur, un prêcheur à ( U ) 2 balles. Le vrai casse couille, en somme. Ses acolytes ... Je m'abstiens.
Cette large parenthèse U 2 phage refermée, je conclue sur l'objet de mon commentaire : ce merveilleux petit dico. C'est bien écrit, ça fourmille d'anecdotes drôles, émouvantes. C'est cash. C'est Rock. Merci Antoine !

Format poche, 607 pages
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 26, 2014 10:38 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5