Profil de Marquis d'Anteaux > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Marquis d'Anteaux
Classement des meilleurs critiques: 1.002.503
Votes utiles : 21

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Marquis d'Anteaux (France, Provence)

Afficher :  
Page : 1
pixel
L'Intelligence émotionnelle
L'Intelligence émotionnelle
par Daniel Goleman
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bien meilleur que le premier volume, 20 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intelligence émotionnelle (Poche)
L'adaptation de son best seller au monde du travail est bien mieux réussi que le best seller lui-même!!
Plus construit, mieux structuré, avec ce second volume, l'auteur corrige ses premières erreurs.


Quand Harry Potin Rencontre Déborah What Else
Quand Harry Potin Rencontre Déborah What Else
par Sophie Briant
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un livre à recommander à tous les banquiers..., 20 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand Harry Potin Rencontre Déborah What Else (Broché)
Drôle, léger et pourtant si mordant.
Avec Sophie BRIANT, être banquier et se prendre un tel coup de poignard semble si agréable!
Pour sa première œuvre, cette jeune auteur réalise un coup de maître.
Un véritable tour de force.

Quelle corporation sera sa prochaine victime?
:o)


La route
La route
par Cormac McCarthy
Edition : Broché
Prix : EUR 21,30

6 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 C'est le néant, 22 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La route (Broché)
Je ne pensais pas que l'on pouvait attribuer le prix Pullitzer à un livre aussi creux.

Tout le livre n'est que répétition:
=> descriptions de paysages d'apocalypse; au bout de la dixième description, on a vraiment bien compris. Tout n'est que désolation, cendres (j'aimerais savoir combien de fois le mot cendre apparait dans le livre...). Tout sent mauvais (là par contre, il y a un peu plus de termes pour décrire ce qui titille les narines des personnages). Tout est humide
=> les arrivées dans les anciennes zones d'habitations sont à chaque fois très très dangereuses
=> les dialogues finissent toujours par le même "d'accord"

Il ne s'y passe rien. Le livre pourrait se réduire à 20 pages que son contenu n'en souffrirait pas.

Faut-il ressentir de la compassion pour les personnages?
Peut-être. Mais personnellement je n'ai pas vraiment réussi. Le texte reste trop loin d'eux pour se les approprier.
Le fait de refuser de leur attribuer un prénom (l'homme, le fils, c'est tout ce qu'on aura) marche peut-être dans le texte original.

Faut-il ressentir de la haine pour les méchants cannibales?
Peut-être. Mais personnellement je n'ai pas vraiment réussi. (Tiens, la lecture de ce livre me pousserait-elle à me répéter?).
J'ai eu du mal à y adhérer car on tombe vite dans la caricature. Hordes qui sèment la désolation, enclos à humains, bébé grillé, tout y passe...

Enfin voilà, j'ai été bien déçu.
:o(


Page : 1