Profil de ludovic lacosse > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ludovic lacosse
Classement des meilleurs critiques: 760.354
Votes utiles : 111

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ludovic lacosse

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Dance Of Death
Dance Of Death
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 7,11

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une solide offrande, 14 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dance Of Death (CD)
Surfant sur le succès de Brave New World, Maiden lui donne un successeur, Dance Of Death. Cet album controversé n'a laissé personne indifférent, déjà par la pochette ratée ! Puis par la musique...

Dance Of Death est à prendre comme un album récréatif, où le groupe s'est fait plaisir en fonçant tous azimuts dès qu'il avait une idée. Pris individuellement, la plupart des titres sont très bons ! Je n'accroche pas du tout à Gates Of Tomorrow qui tombe à plat mais Wildest Dreams, No More Lies, Montsegur ou New Frontier, bien que peu originales, restent des standards Maiden très efficaces ! Déjà 5 titres sur 11...Dance Of Death manque donc peut-être d'un brin d'originalité...mais çà ne veut pas dire qu'il en est totalement dénué ! Ainsi, le spontané Rainmaker passe très bien avec son refrain entêtant. Ensuite, Dance Of Death possède une superbe intro réminiscente de The Clansman et est originale par son gros côté orchestral. Quand à Paschendale, LA bombe épique et composition à tiroir par excellence, c'est une pure réussite. L'album se poursuit par Face In The Sand, un titre aux parties de batterie inattendues et avec une orchestration très présente, puis vient le gros riff de Age Of Innocence ainsi que son refrain inhabituel chez Maiden. L'album se termine enfin par Journeyman, une ballade acoustique du plus bel effet.

Dance Of Death avait la lourde tâche de succéder au géant Brave New World. Il réussit à s'en démarquer mais apparaît moins ambitieux a cause d'une prise de risque plus mesurée. Il reste cependant très efficace et de bonne facture, bien au dessus de ce que le groupe a engendré durant les nineties. 4,5/5.


Brave New World
Brave New World
Prix : EUR 7,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Pour le meilleur et pour le meilleur, 14 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brave New World (CD)
Février 1999, Grand retour d'Adrian Smith et de Bruce Dickinson. L'annonce d'un album pour l'an 2000 suit et Brave New World, disque que j'ai le plus attendu de ma vie, voit le jour. La magie opère et les trois premiers titres montrent d'entrée le retour en verve de la vierge. Maiden avec Dickinson au micro, y'a pas à dire, çà change déjà beaucoup de choses ! Mais la meilleure surprise vient de la musique qui retrouve un souffle épique et regagne en spontanéité. Nul doute que la production très live de Kevin Shirley en est une cause. Pour le reste, Mercenary et Fallen Angel restent des classiques même si ils paraissent en retrait devant les monstres sacrés que sont Blood Brothers, Dream Of Mirrors ou encore Nomad.

Beaucoup ont dit que Brave New World était le meilleur album de la vierge de fer, offrant un concentré de tout son savoir-faire. Maiden a beaucoup de grands albums et celui-ci fait indéniablement partie de la liste, mais je serais bien incapable d'établir une hiérarchie précise entre tous ses albums cultes ! Reste qu'au final, Maiden redevient Maiden et confirme avec brio sa volonté de s'orienter vers un répertoire aux morceaux longs (Virtual XI avait engagé la voie mais je n'ai vraiment pas accroché). Le songwriting est vraiment élégant et démontre une grande maturité. Certes, Brave New World n'a pas l'énergie du génial Killers, mais seul un groupe dénué d'ambitions se plairait à sortir un Killers tous les trois ans !


Beneath the Remains
Beneath the Remains
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 21,95

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Efficacité, 12 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beneath the Remains (CD)
Sorti à la fin des années 80 et en pleine gloire du thrash, cet album est le Reign In Blood de Sepultura ! Tout est hyper carré et chaque seconde de musique est une invitation au headbanging. Le nombre de riffs qui jalonnent le disque est incalculable et la musique est vraiment thrash old-school ! Changements de rythme incessants, voix de Max Cavalera posée sur des rythmiques ultra-rapides, absence de déchets, Beneath The Remains est finalement devenu mon Sepultura préféré, surpassant des disques plus originaux comme Arise, Chaos et même le géant Roots. Les causes ? Au bout de 10 ans d'écoute, Beneath est plus direct et moins artificiel que ses successeurs.


A Matter Of Life And Death
A Matter Of Life And Death
Prix : EUR 7,00

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Et un classique...un !, 26 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Matter Of Life And Death (CD)
Dans la vie, il y a des moments où il faut savoir se taire, ne pas critiquer seulement pour le plaisir de critiquer alors qu'il n'y a rien à redire. Cet album est le troisième du line-up réunion et comme pour beaucoup de formations qui en arrive à ce stade, c'est celui de la maturité. Ce nouvel album montre un Iron Maiden sublimé qui n'avait fait qu'effleurer le sujet avec les deux précédents albums. Il possède un côté épique omniprésent et est d'une perfection absolue dans la composition, l'exécution et la production. les paroles sont intelligentes, les riffs tranchants et les solos inspirés. Quand à la basse de Steve Harris, elle n'a jamais été aussi bien canalisée autour d'une batterie percutante et le résultat est un disque très groovy comparé à ses prédécesseurs. Mention spéciale à Bruce Dickinson qui se livre à une démonstration de talent et de maîtrise alors que certains le jugeait hors du coup.
Plus groovy que le très bon Brave New World, plus régulier que le bon Dance Of Death, A Matter Of Life And Death est un joyau de la trempe de 7th Son Of a 7th Son avec en plus de l'innovation ! [...]


Christ Illusion
Christ Illusion

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Retour gagnant, 8 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Christ Illusion (CD)
Les tueurs sont de retour ! Dave Lombardo a repris sa place derrière les fûts pour nous offrir une véritable cure de jouvence ! Quelques tonnes de riffs vraiment bien sentis, des solos redevenus plus présents, une batterie virevoltante...et même si la lourdeur du son et quelques atmosphères oppressantes (Catatonic) font penser à God Hates Us All, Christ Illusion reprend là ou Seasons In The Abyss s'était arrêté et s'impose donc comme un mélange efficace entre tradition et modernité. Il est difficile de sortir des titres du lot tant la moyenne de l'album est élevée mais soyons clair, ce n'est pas un classique car il n'a rien de totalement original. Cependant, il est d'une qualité exemplaire et montre un groupe qui a regagné en spontanéité. De plus, par rapport à la concurrence de ces dernières années, il s'impose sans problème dans le créneau du metal extrême.


Ascendancy
Ascendancy
Prix : EUR 8,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une bouffée d'oxygène, 2 mai 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascendancy (CD)
Ascendancy ou une heure de pilonnage sonique dans les règles de l'art. Les 11 titres sont des hymnes absolus. Trivium balance du riff à la tonne, des harmonies, des ponts géniaux, des solos. Le batteur omniprésent mutile son kit de batterie sur les innombrables doubles pédalages et le groupe est crédible sur tous les tempos. Au niveau du chant, le guttural typé Pantera/Sepultura alterne avec une voix claire qui est souvent comparé à celle de James Hetfield (Metallica) dans les années 80. Une bonne partie des refrains est facilement mémorisable, ce qui donne envie de réécouter le disque de suite. Je vous fais grâce du descriptif des titres qui serait trop long. Néanmoins, sachez que l'album est fouillé et fait de Trivium le meilleur disciple des légendes du metal (Slayer, Pantera, Sepultura, Maiden, Metallica, Megadeth). Ultime épreuve, l'intensité du disque ne faiblit pas sur les derniers titres, bien au contraire...ajoutez à cela la production de qualité et l'ensemble paraît presque indécent ! Trivium ne fait ici qu'une synthèse de 25 ans de metal mais il le fait bien et sa capacité de composition et d'exécution est tout simplement hors norme. Ce groupe déjà talentueux et techniquement irréprochable ayant une moyenne d'âge de seulement 21 ans, on peut espérer un gain de maturité et d'originalité sur les prochains albums.


Rust In Peace
Rust In Peace
Proposé par actionrecordsfr
Prix : EUR 6,10

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 radical, 12 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rust In Peace (CD)
Un des premiers albums de thrash que j’ai écouté. Inutile de dire que les suivants ont souffert de la comparaison…Remis de ses problèmes de drogue, Dave Mustaine recrute un batteur très éclectique (Nick Menza) et un guitariste très débridé (Marty Friedman). Le caractériel rouquin se surpasse ensuite en écrivant un chef-d’oeuvre, où paroles engagées et démonstrations instrumentales s’accouplent sans aucune pudeur.
Véritable amas de métal en fusion, Rust In Peace réussit la prouesse d’être très technique tout en restant spontané. Riffs plus complexes, section rythmique plus efficace, solos de Friedman…Le quatuor exécute ses gammes avec une facilité sidérante et Megadeth montre une cohésion jamais atteinte auparavant. Holy Wars, Tornado Of Souls, Hangar 18 sont des hymnes absolus joués à chaque concert du groupe…mais les autres titres mériteraient aussi ce traitement, la maestria de Rust In Peace étant renforcée par une totale absence de déchet. Enfin, question production, çà n’égale pas Youthanasia mais c’est plus que correct et l’album a très bien vieilli.
A tout jamais dans le top 5 des meilleurs albums de thrash.


Iron Maiden : Death on the road - Coffret limité 3 DVD
Iron Maiden : Death on the road - Coffret limité 3 DVD
DVD ~ Iron Maiden
Proposé par RAREWAVES-FR
Prix : EUR 18,00

16 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pourrait être le DVD métal de l’année, mais…., 14 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iron Maiden : Death on the road - Coffret limité 3 DVD (DVD)
Pour le DVD stéréo : comme l’avait dit Steve Harris, la qualité de l’image et du son est vraiment exceptionnelle. Mais il y a le revers de la médaille : le nombre de données à traiter par unité de temps est trop élevé et les lecteurs DVD ne suivent plus. Avec mon lecteur d’une grande marque et n’ayant que 2 ans, le résultat est une pixellisation très régulière de l’image à partir du titre Brave New World et ce jusqu’à la fin du show (soit les 2/3 du concert). Et je m’en sors bien ! Allez faire un tour sur les forums consacrés à Maiden : certaines personnes ne peuvent même pas afficher le menu ou ont de tels problèmes de lecture que la musique et l’image ne sont plus synchros !
Par contre, certaines personnes ayant des lecteurs âgés de seulement quelques mois n’ont aucun problème et je n’ai moi-même aucun problème d’image en lisant le disque sur mon ordinateur portable (PENTIUM 4). Mais si ce DVD nécessite un PENTIUM 4 ou un changement de lecteur DVD pour être exploité correctement, excusez-moi mais là je dis stop ! Je l’ai donc ramené chez mon disquaire.
Conscients des problèmes de ce DVD, le management de Maiden (Sanctuary Music) veut rapidement refaire un pressage à partir du master. Est-ce que la gamme de lecteurs pouvant exploiter le disque sera élargie par ce processus ? Seul l’avenir nous le dira.
Il est vraiment dommage que ces aspects techniques ruinent le produit car 2 jours avant cet enregistrement à Dortmund, j’ai assisté au même concert au premier rang de Bercy et je vous assure que le montage retranscrit drôlement bien la chose. Les 6 fiancés de la vierge de fer sont nickels et le show est visuellement l’un des plus beaux que Maiden ait conçu ! Artistiquement, ça mériterait très facilement 5 étoiles !
CONCLUSION : J’ai beau être un inconditionnel de Maiden depuis 12 ans (et rassurez-vous, je le suis toujours), je pense qu’avoir repoussé la sortie de ce DVD de 6 mois pour en arriver là, c’est quand même très frustrant car on ne fait qu’entrevoir l’excellence du produit et que pour beaucoup d’entre nous, il va encore falloir attendre. Peut-être ont-ils voulu trop bien faire…mais pour l’instant je ne donne qu’une étoile (snif !).
NB 1 : N’ayant qu’une chaîne hi-fi à 2 enceintes branchée sur ma télé, çà ne veut peut-être rien dire mais il me semble tout de même que le niveau du son est inconstant sur le disque en 5.1…
NB 2 : Pour le DVD bonus, c’est très sympa mais…çà reste évidemment du bonus, la partie la plus intéressante étant celle avec Kevin Shirley où on découvre leur façon de bosser en studio.
Allez, je vais m'en boire une petite en regardant Rock In Rio...


Live Shit : Binge & Purge - Edition limitée (inclus 3 CD et 2 DVD)
Live Shit : Binge & Purge - Edition limitée (inclus 3 CD et 2 DVD)

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 historique, 10 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Shit : Binge & Purge - Edition limitée (inclus 3 CD et 2 DVD) (CD)
Triple CD : Enregistré en 1993 à Mexico City, il constitue un best-of de la meilleure période du groupe (Kill'em All-Black Album). Les titres de légende y sont donc légions. A ce niveau, ce live possède l'homogénéité faisant défaut aux autres disques du groupe (die-hard fans, pardonnez-moi !). De plus, le son est très équilibré, l'exécution parfaite et l'ambiance du concert transpire littéralement à travers les disques ! Petit détail sympa : pendant l'impro Bass/Guitar, le monstrueux Dazed And Confused de Led Zeppelin est partiellement repris.
DVD 1 : Enregistré à San Diego en 1992, complète le triple CD. Metallica est survolté, jouant sur une scène située au centre de la salle. Grâce au visuel, l'atmosphère de fiesta dégagée par le triple CD prend encore plus de dimension. Une prestation de premier ordre !
DVD 2 : Enregistré à Seattle en 1989, ce DVD ravira les fans de la période thrash du groupe (Kill'em All-...And Justice For All) qui ont décroché à la sortie du Black Album. Metallica joue sur une scène conventionnelle et interprète l'intégralité des morceaux Master Of Puppets, Blackened et ...And Justice For All. Pour sa première tournée avec Metallica, Jason Newsted s'en sort déjà très bien. A noter aussi : Kirk Hammett y reprend Little Wing de Jimi Hendrix !
Ces DVDs sont évidemment des formats VHS, ce n'est donc pas parfait mais il faudrait être de mauvaise foi pour dire que la qualité est mauvaise.
Live Shit constitue l'irrésistible testament d'un groupe aujourd'hui déchu mais qui a marqué le metal. Peut-être le seul Metallica qui ne fasse aucune concession et qui ne soit jamais ennuyeux...si vous ne deviez en possèder qu'un, c'est sans conteste celui-là.


Around the Fur
Around the Fur
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L’originalité, çà paie !, 8 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Around the Fur (CD)
Sur la scène métal actuelle, ce groupe de Sacramento est l’un des plus novateurs. Il suffit d’écouter Around The Fur pour s’en convaincre. Second opus du groupe, cet album est un enchaînement de hits tous plus dévastateurs les uns que les autres (y compris Damone, bonus situé à la fin du disque). Par ses spécificités et son atmosphère, chacun des titres apporte sa contribution à l’album et une fois assemblés, ils forment une unité rare. La voix schizophrénique de Chino (enragée, planante ou murmurée) est parfaite et la guitare de Stephen a un son magnifique.
Around The Fur confirmait les promesses d’Adrenaline et laissait présager du planant White Pony.


Page : 1 | 2