Profil de France Bolduc > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par France Bolduc
Classement des meilleurs critiques: 31.949
Votes utiles : 36

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
France Bolduc "Derfel" (Canada)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
La traque dans la peau: thriller - traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Florianne Vidal
La traque dans la peau: thriller - traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Florianne Vidal
par Robert Ludlum
Edition : Relié
Prix : EUR 21,50

1.0 étoiles sur 5 De moins en moins rythmé, 6 janvier 2015
Malheureusement, les romans de Van Lustbader perdent de leur panache à chaque nouvelle parution. Dans celui-ci, de trop nombreux personnages couplés à un fil narrateur peu intéressant font que chaque page est aussi vite oubliée qu'elle est tournée. Vous ne trouverez nul plaisir à lire ce roman, et croyez-moi, je suis un fan du Bourne de Ludlum et je trouvais que les récits de Van Lustbader constituaient une suite qui valait le coup d'être lu. Mais celui-ci est le roman de trop, on est à des lieux du Bourne de Ludlum et on sombre dans l'ennui et le désintéressement total. Un roman à éviter, donc.


Les rois-dragons, Tome 1 : Le palais Adamantin
Les rois-dragons, Tome 1 : Le palais Adamantin
par Stephen Deas
Edition : Broché
Prix : EUR 22,30

4.0 étoiles sur 5 Une révélation !, 7 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les rois-dragons, Tome 1 : Le palais Adamantin (Broché)
Le Palais Adamantin démarre en trombe: dès son prologue, un prince tue une reine et, ce faisant, met l'histoire en mouvement. Cet acte est une préface et un présage de ce que le lecteur peut attendre de l'ouvrage: les machinations de personnages au caractère impitoyable, avides de pouvoir.

Dans ce monde, Reines et Rois (et Princes et Princesses et Chevaliers) de différents royaumes rivalisent pour le pouvoir. Leurs places fortes sont toutes sur la terre et leur influence est lié directement à un endroit spécial au cœur de chaque domaine: l'Aire. Lieu où les Dragons vont éclore et où ils sont liés à un "écailleux" qui va les nourrir et les soigner. Ils sont le bien le plus précieux des Rois-Dragons et des Reines et en tant que tels seront utilisés pour la guerre, la chasse ou même comme monnaie d'échange. Les Dragons sont savamment contrôlés grâce au savoir des alchimistes (et de leurs potions).

Au centre de tout cela repose le Palais Adamantin, où réside l'Orateur. Un successeur à ce pouvoir suprême sera à désigner dans très peu de temps et à la fois la Reine Shezira et le Prince Jehal sont déterminés à être la personne qui sera nommée. Leur concurrence n'est qu'un des aspects de leur relation. Bientôt, ils seront liés par le sang car l'une des filles de la Reine Shezira sera mariée à Jehal. Dans le cadre des fiançailles, Shezira veut donner comme cadeau un dragon blanc unique, un symbole de sa puissance et un signe de la puissance exceptionnelle de son Aire. À la surprise de tous, Neige disparaît sur ​​le chemin du domaine de Jehal et une gigantesque chasse au dragon s'ensuit, mais en vain. Le dragon blanc est parti. Ceci n'est que la pointe de l'iceberg, car d'autres événements politiques, sociaux exigent l'attention des personnages.

Pendant ce temps, dans la nature, en dehors du contrôle d'un alchimiste, Neige va se transformer en l'absence de potions. Ainsi un dragon sauvage s'éveille lentement de la torpeur sous laquelle il a été sous contrôle et il ne s'avère pas du tout stupide. À l'insu des Rois et des Reines, Neige est prête à se venger et à libérer les autres dragons.

Le Palais Adamantin est une lecture au rythme rapide - ses 357 pages (un livre assez court pour le genre fantastique) sont divisés en 69 petits chapitres, ce qui se révèle être à la fois sa force et sa faiblesse. Le premier est dans un tourbillon d'action non-stop de nature machiavélique. Ruses, rebondissements, tricheries, trahisons, poisons, sexe - tout ce que vous pouvez penser, ces Rois et Reines et Princes et Princesses (et l'Orateur) l'utilisent. Il est impossible de les arrêter. Et quand Neige se réveille de son sommeil, il donne un boost à l'histoire, il est le personnage qui est le plus puissant de tous.

D'un strict point de vue intellectuel, l'intrigue de ce livre est tout à fait fascinante, surtout si l'on considère que pas un seul personnage est un héros (les plus sympathiques se font tuer), ils sont donc tous très vilains.

Mais cette appréciation, au moins pour moi, est aussi un couteau à deux tranchants. Parce que les chapitres très courts alternés entre plusieurs personnages (trop nombreux pour compter) signifie que pas un seul d'entre eux n'atteint vraiment son plein potentiel: tous les caractères semblent minces, peu approfondis. Sheriza et Jehal par exemple, auraient pu être tout à fait fascinants; mais ils sont en deçà à la fois parce que le récit est sans cesse interrompu au profit d'autres personnages, mais aussi parce qu'il y a peu de texte pour montrer leur motivation. Il est très clair que ces personnages sont tous avides de pouvoir, mais il n'est jamais expliqué pourquoi. Dans les nombreux POV, l'auteur a également ajouté des phrases courtes (en italique) afin de montrer leurs pensées exactes, ce qui ajoute de l'intérêt aux tractations, parce qu'ils sont toujours en jeux de pouvoir.

Le world-building de Stephen Deas laisse un peu à désirer, il y a des choses qui ont été simplement mentionnés, sans bénéficier d'un deuxième regard : à propos des étrangers Taiytakei, des alchimistes, de la Poussière d'âme, etc., etc. Pour être honnête, c'est clairement le premier roman d'une série et tout cela peut encore être développé dans les prochains livres et j'ai vraiment l'intention de lire au moins le second pour voir comment tout cela va évoluer. Les cartes des Royaumes Dragons apparaissent ainsi dans le second tome.

Le livre se termine sur un cliffhanger mineur qui pourrait bien être le début de l'apocalypse entre humains et dragons. On peut même souhaiter aux dragons de gagner cette guerre compte tenu de la nature égoïste et égocentrique de ces Reines et Rois qui auront du mal à s'unir contre un ennemi commun. Si vous aimez une action trépidante doublée d'une intrigue très Fantasy, vous pourriez adorer ce roman.


Les Roi-dragons : Tome 2, Le Roi des cimes
Les Roi-dragons : Tome 2, Le Roi des cimes
par Stephen Deas
Edition : Broché
Prix : EUR 22,30

4.0 étoiles sur 5 Une suite du meilleur cru, 7 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Roi-dragons : Tome 2, Le Roi des cimes (Broché)
Le Roi des Cimes compte 392 pages réparties sur 48 chapitres. Le livre commence avec les généalogies des rois et reines des neuf royaumes, une carte et un prologue qui enchaîne directement à partir de Le Palais Adamantin; l'épilogue clôt l'un des principaux fil de l'histoire, le roman promet grandes choses pour le prochain livre.

Les principaux POV sont les personnages survivants de Le Palais Adamantin : Jehal, Zafir, Kemir, Semian, Vale, Jaslyn, ainsi que Neige, le dragon blanc. Comme Le Palais Adamantin, Le Roi des Cimes se situe à la frontière entre l'aventure et la fantasy épique.

Les Neuf Royaumes sont une région assez vaste bordée par les montagnes et la mer et qui contiennent à peu près toutes les zones géographiques normalisées, des montagnes froides aux basses terres chaudes et la mer. Chaque domaine est défini par sa géographie et par son nombre de dragons, nombre qui est crucial dans la géopolitique de la série puisque le nombre total de dragons dans le monde semble être inchangé, un nouveau dragon ne peut éclore que si un autre meurt. Stephen Deas approfondit donc son worldbuilding : il y a plus d'indices sur l'histoire de son univers et pourquoi les choses sont comme elles sont. L'autre point crucial sur les dragons, c'est qu'ils ont besoin d'être drogué immédiatement après l'éclosion, sinon ils se souviennent de leurs vies antérieures et comme ils détestent les humains avec une telle intensité, ils les tuent et les mangent à vue.

Parmi les familles régnantes des Neuf Royaumes, il y a une lutte continuelle pour le pouvoir et l'influence. Tous convoitent le poste d'Orateur, sorte de Président des Royaumes nommé pour 10 ans et qui réside au Palais Adamantin, et qui commande la loyauté à la fois des alchimistes qui sont si essentiels pour garder les dragons en échec et de la puissante Garde de nuit.

Le Palais Adamantin se compose de deux fils principaux - les intrigues pour succéder à l'orateur Hyram qui impliquent son successeur «officiel», Shezira, la puissante reine du Nord et l'arriviste jeune reine Zafir et son amant secret Jehal. L'autre fil conducteur est le "réveil" d'un dragon blanc spécial - dotte de la fille de Shezira pour Jehal - dragon qui se fait enlever sur le chemin du palais du prince Jehal. Ces événements impliquent le mercenaire Kemir et l'écuyer Semian.

Le Roi des Cimes continue l'histoire commencée et maintient essentiellement les deux mêmes fils tout en ajoutant un nouveau "pont", excepté que maintenant avec l'élection du nouvel Orateur et en suivant les événements de la fin de Le Palais Adamantin, les royaumes se dirigent vers une guerre ouverte. Seul Valmeyan, le roi des cimes, reclus et le plus puissant de tous de par le nombre de dragons peut éviter la guerre s'il choisit de jouer le pacificateur.

Neige, le dragon réveillé a été contrecarré dans ses tentatives de libérer les dragons, mais est toujours en vie et a ses propres buts; c'est au mercenaire Kemir, le seul humain qui a réussi jusqu'à présent à être son compagnon qu'incombe de la garder sous contrôle. De son côté, l'écuyer Semian maintenant un peu fou et qui rêve de flammes et de vengeance, recrée un groupe rebelle appelé les Écuyers Rouges dont la légende prétend qu'ils précèdent la guerre totale et la dévastation des royaumes, tandis qu'apparaît une autre «figure» de l'ancien temps : un membre des mages de sang, un proscrit avec ses propres plans.

Comme un roman de transition traditionnel Le Roi des Cimes maintient les grands enjeux évoqués dans le premier tome avec quelques histoires qui arrivent à terme. Le roman est encore plus brutal que le premier, plus sombre et plus cynique; les dragons éveillés détestent toujours l'homme avec passion et les mangent quand ils ne les brûlent pas; les reines et les rois meurent; les villes sont brûlées et si quelque chose reste intact, bien sûr, c'est toujours là pour la prise.

Le Roi des Cimes est une suite solide et supérieure à Le Palais Adamantin maintenant que l'auteur laisse ses personnages briller en les développant et en leur donnant plus de consistance. Stephen Deas a créé un monde épique, des personnages vivants, une intrigue pleine de trahisons et les dragons les plus impressionnants que la Fantasy nous a donné à ce jour.


Les rois-dragons, Tome 3 : L'Ordre des écailleux
Les rois-dragons, Tome 3 : L'Ordre des écailleux
par Stephen Deas
Edition : Broché
Prix : EUR 22,90

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Bourré d'action., 7 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les rois-dragons, Tome 3 : L'Ordre des écailleux (Broché)
Comme les différentes factions se battent pour le contrôle du Palais Adamantin, l'ennemi juré de l'humanité approche. Les dragons des royaumes se réveillent de leur sédation alchimique et le retour à leur fureur innée se produit. Ils peuvent se rappeler pourquoi ils ont été créés et ils savent maintenant ce que l'humanité leur a fait. Et leur vengeance sera brutale.

La force des dragons des romans de Stephen Deas va toujours de pair avec la description impressionnante qu'il fait de ces créatures monstrueuses et dans le dernier volet de sa trilogie c'est encore plus vrai que jamais.

Alors que les protagonistes continuent à s'affronter avec leur intrigues, complots, luttes pour le pouvoir ou même avec leurs futiles tentatives de survie, Neige le Dragon blanc et son troupeau en nombre croissant de dragons éveillés causent toutes sortes de destruction à travers les royaumes.

Cet opus illustre le style d'écriture impitoyable de Deas, ses descriptions d'affrontements violents à coups de dents et de griffes qui ne montrent aucun signe d’essoufflement. Comme de plus en plus de dragons se réveillent et que le livre nous rapproche inexorablement de la bataille des cieux entre gardes adamantins et dragons, le combat final est vraiment exceptionnel.

Comme c'est son style, Deas utilise une structure de POV pour chacun de ses personnages qui prennent chaque leur tour dans de courts chapitres. La fluctuation entre Kemir, Jehal, Jeiros, Meteroa, Vale et quelques autres acteurs mineurs est moins bien équilibrée que dans les romans précédents, car certains caractères sont ignorés pendant des périodes prolongées alors que d'autres sont sur-utilisés.

Cela dit, comme les livres précédents, L'Ordre des Écailleux est d'une lecture rapide et l'histoire se sent vraiment travaillée. La dualité "vie ou mort" si solidement établie dans Le Roi des Cimes est un peu moins distincte ici autour de la possibilité de la mort de Kemir par le dragon Neige. La nature arrogante, imprévisible et violente de Neige fait beaucoup pour pimenter le tout, mais c'est encore loin de leurs interactions précédentes.

Le prince Jehal maintenant handicapé sert plus comme un facilitateur pour la confrontation finale que toute autre chose, il semble avoir perdu un certain degré de charisme et d'éclat pour le fan de la trilogie, tandis que le Grand Maître Jeiros subit maints développements beaucoup plus intéressants, avec une séquence particulièrement susceptible de tenir le lecteur en haleine .

Deas nous taquine aussi ici avec maints extraits d'autres races sous la forme des Rois argent et de l'homme élémentaire, ainsi qu'il nous permet une vue plus claire de ses fameux Taiytakei. Tous semblent prometteurs, ces ajouts à son worldbuilding l'enrichissent et nous espérons en faire l'expérience dans plus grande mesure dans les romans futurs de sa trilogie The Silver Kings qui reste toujours à traduire.

À la hauteur des précédents livres, L'Ordre des Écailleux reste une excellente lecture qui satisfera tout dévot de dragons. La bataille finale est enlevante et Deas ne déçoit pas. Menant une guerre implacable et violente, les dragons de Deas sont la chose la plus effrayante dans la littérature Fantasy d'aujourd'hui et quelque chose à savourer encore et encore.


Spartacus - L'intégrale de la série : Le sang des Gladiateurs + Les dieux de l'arène + Vengeance + La guerre des damnés [Blu-ray]
Spartacus - L'intégrale de la série : Le sang des Gladiateurs + Les dieux de l'arène + Vengeance + La guerre des damnés [Blu-ray]
DVD ~ Liam McIntyre
Prix : EUR 60,99

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un pur plaisir, 4 juillet 2014
Enfin, l'arrivée en Blu-Ray d'une des meilleures séries des dernières années !
Un incontournable pour tout fan, un rendez-vous à ne pas rater..


Riverdream
Riverdream
Prix : EUR 8,99

5.0 étoiles sur 5 Un pur plaisir !, 12 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Riverdream (Format Kindle)
George R.R. Martin revisite avec brio le mythe du vampire. Un roman prenant ou la tension est de tous les instants. Un incontournable.


Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons
Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons
par George Martin
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

5.0 étoiles sur 5 Le top du top, 12 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons (Broché)
À acheter sans hésitations si vous êtes fan de la saga. Ce roman s'attarde tout particulièrement sur les tribulation de Tyrion Lannister, personnage toujours aussi attachant d'un roman à l'autre. Du grand George R.R. Martin.
Et vive Pygmalion !


Les dragons de meereen le trone de fer, tome 14
Les dragons de meereen le trone de fer, tome 14
par George R-R Martin
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement excellent !, 12 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dragons de meereen le trone de fer, tome 14 (Broché)
Vive Pygmalion ! Chacune des trois parties du tome V nous permet de plonger encore plus dans les tractations de pouvoir de chacune des grandes familles. Ce tome traite particulièrement de Daenerys Targarien et de se qui se passe à Meereen.
À acheter sans hésitation.


L'ennemi de Sharpe
L'ennemi de Sharpe
par Bernard Cornwell
Edition : Broché
Prix : EUR 21,30

4.0 étoiles sur 5 Épique, 5 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ennemi de Sharpe (Broché)
Un des rares Sharpe à ne pas avoir été basé sur un événement réel. L'auteur brode toutefois une histoire intéressante et insuffle un dynamisme omniprésent tout au long du roman. La seconde partie du roman consiste en un long affrontement épique qui ne manque pas d'originalité.
Un bon livre à lire, sans temps mort.


L'honneur de Sharpe
L'honneur de Sharpe
par Bernard Cornwell
Edition : Broché
Prix : EUR 21,30

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Mitigé, 5 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'honneur de Sharpe (Broché)
Un Sharpe tourné vers l'espionnage. Le tempo est p^lus lent que pour les autres romans de la série. Pas le meilleur Sharpe même s'il se laisse lire.


Page : 1 | 2 | 3