Profil de feliciano2 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par feliciano2
Classement des meilleurs critiques: 82.997
Votes utiles : 147

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
feliciano2

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
D'une révolution conservatrice : Et de ses effets sur la gauche française
D'une révolution conservatrice : Et de ses effets sur la gauche française
par Didier Eribon
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Essai très intéressant d'un philosophe impliqué qui ne partage pas la culture de l'impotente de certains de nos professeurs, 2 février 2014
Regard acéré sur les misères dégénératives du monde intellectuel français depuis les années 80, appelées à juste titre "une révolution conservatrice" ou, comme aurait dit Serge Halimi sur le plan politique et économique : un grand bond en arrière. Ne manquez pas de lire en complément "Les Intellectuels contre la gauche" de Michael Scott Christofferson, qui "place lé décor" en s'intéressant à la période 68-81 et la salutaire et toujours inspirante "Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary" de Guy Hocquenghem, un régal de courage et de pertinence,.


Intégrale des Sonates et Partitas BWV 1004-1006 vol.2
Intégrale des Sonates et Partitas BWV 1004-1006 vol.2

5.0 étoiles sur 5 Fabuleux, 26 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Intégrale des Sonates et Partitas BWV 1004-1006 vol.2 (CD)
L'exercice de style et de virtuosité dans lequel sombrent très souvent les interprétations des Sonatas et Partitas pour violon seul, devient chez François Fernandez un rêve de douceur et de lumière, un véritable voyage intérieur. Ajoutez la sonorité aérienne du violon baroque... Fabuleux.


Istanbul
Istanbul
par Daniel Rondeau
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 Superbe !, 11 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Istanbul (Poche)
Visiblement il y a confusion entre le livre de Daniel Rondeau dont il est question ici et certains des commentaires précédents qui parlent d'images photographiques et de "commentaires" alors que ce n'est pas un livre de photographies, mais une sorte de carnet de notes composé au cours de plusieurs voyages à Istanbul.

Le texte est au demeurant magnifique et croise les souvenirs et impressions personnelles avec les fragments d'histoire, de légendes et récits repêchés dans la tradition, la culture littéraire, la vie quotidienne, les coutumes.

Un passionnant compagnon pour ne pas rester à la surface déroutante et souvent lassante de l'Istanbul contemporain, bâtardisée par la "modernisation" de la Turquie et les acides corrosifs de l'industrie touristique. Justement, le genre d'éclairage et de compagnie qu'on ne trouvera pas dans le Routard ou quelque guide que ce soit.

Merci à Daniel Rondeau pour ce voyage dans le voyage.


J. Edgar [Ultimate Edition boîtier SteelBook - Combo Blu-ray + DVD]
J. Edgar [Ultimate Edition boîtier SteelBook - Combo Blu-ray + DVD]
DVD ~ Leonardo DiCaprio

6 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Mauvais, mauvais..., 28 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : J. Edgar [Ultimate Edition boîtier SteelBook - Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Ce film est un modèle de navet hollywoodien qui se voudrait profond, politiquement critique, etc.

En réalité il garde dans le flou toute la dimension historique abominable que Hoover a donné au FBI, commis aux basses œuvres du pouvoir conservateur dominant, instrument de ses sales guerres contre le mouvement des droits civiques, le pacifisme, les "panthers" et tout ce qui pouvait sentir de près ou de loin la contestation du système et l'anti-impérialisme.

Ce film laissera aux personnes qui méconnaissent l'histoire des Etats-Unis, l'image flatteuse d'un grand patriote soucieux de son pays dont les véritables "tares" étaient en fin de compte, tenez vous bien, une homosexualité refoulée et un tempérament névrotique.

Prétendant dévoiler, il brouille les pistes, maquille, cache et pratique une forme assez tordue de falsification de la réalité. Seul point positif : les acteurs principaux dont Di Caprio, toujours magistral.

Si vous voulez comprendre qui a été J. E. Hoover, allez voir chez Howard Zinn par exemple et son "Histoire populaire des Etats- Unis" ou intéressez-vous au mouvement des Black-Panthers, ou aux mobilisations contre la guerre du Vistnam.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 25, 2014 5:30 PM CET


La guerre des classes
La guerre des classes
par François Ruffin
Edition : Broché
Prix : EUR 19,30

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fabuleux François Ruffin, 3 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La guerre des classes (Broché)
Jusqu'où doit aller l'arbitraire, l'arrogance, le saccage, la voracité des possédants, la saignée sociale, la chute collective des populations travailleuses dans la misère ? Jusqu'où doit aller l'outrance des « patrons » pour que la « société » sans laquelle rien ne peut se faire, décide enfin de sortir de sa torpeur, de sa narcose, de sa gueule de bois mondialisée ?
C'est du "tiens ! frappe là encore, il me reste un bout de peau intact là et là et là ! casse, blesse, tord !"
François Ruffin nous montre la perversité de cette société malsaine, le mensonge décomplexé qui gouverne la vie publique aujourd'hui en France (mais dans toute la galaxie capitaliste c'est du pareil au même) et puis la cerise : que nous n'osons même plus appeler les choses par leur nom, entendre notre raison, affirmer nos pensées !, que nous avons l'esprit et le regard pollué et sommes redevenus, plusieurs siècles après l'abolition de l'esclavage, des esclaves d'un nouveau genre, crédules, honteux, amnésiques, errant les yeux hagards dans un monde qui fout le camp.
Il nous rappelle le BE A BA de ce qui fonde une société : la responsabilité, la relation, la solidarité, le partage.
Bravo pour ce texte passionnant et plus thérapeutique qu'un bataillon de psys !


Rios
Rios
Prix : EUR 14,90

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fabuleux disque le meilleur de Salutzzi avec Kultrum, 24 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rios (CD)
Superbe trio, intégration géniale du bandonéon, de la marimba - vibraphone et de la basse. La musique nous prend au ventre. La qualité de la prise de son est à l'avenant. Le disque le plus beau que j'ai écouté de Saluzzi jusqu'à présent avec Kultrum.

Et ses partenaires : David Friedman et Anthony Cox, sont plus qu'à la hauteur, ils apportent des contributions magnifiques au résultat. Chapeau !


Le nettoyage ethnique de la Palestine
Le nettoyage ethnique de la Palestine
par Ilan Pappé
Edition : Broché
Prix : EUR 22,30

44 internautes sur 53 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Escellent travail d'histoirien, 10 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le nettoyage ethnique de la Palestine (Broché)
Ce livre est le fruit du travail à tous égards admirable d'un historien qui a payé de sa tranquillité et de son bien-être, son attachement à la vérité : intimidation, menaces, campagnes de diffamation par les gardiens des légendes officielles de l'histoire israelienne. Ilan Pappé est un exemple pour ses pairs... ou devrait l'être si les concepts de travail scientifique, de rigueur morale et d'honnêteté intellectuelle ont encore un sens...

"Le Nettoyage ethnique de la Palestine" approfondit certains chantiers ouverts par "La guerre de 1948 en Palestine". Chapeau bas. Ceux qui aiment la vérité et le courage apprécieront !

Maintenant, ce qui est fantastique dans un certain commentaire précédent, c'est qu'il crucifie Benny Morris en lieu et place d'Ilan Pappé, comme si Benny Morris avait écrit "Le Nettoyage ethnique de la Palestine". Or, cerise sur le gâteau, il y a un certain temps déjà (2004), le vrai Benny Morris, EX-nouvel historien israélien critique, présenté ici contre toute logique comme l'auteur de ce livre d'Ilan Pappé et comme un sombre trotskyste anti-nationaliste, a accompli un drôle de virage nationaliste,apologétique de la politique israélienne, reniant au passage des pans essentiels de son travail d'EX-nouvel historien israélien critique.

Enfin, la vie à tant de tours dans son sac...


Persona non grata
Persona non grata
DVD ~ Oliver Stone
Proposé par momox fr
Prix : EUR 24,00

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un raté monumental !, 29 mai 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Persona non grata (DVD)
Oliver Stone, débarqué dans la région, on ne sait pourquoi, avec une cour de "documentaristes" (sic), en mars 2002, peu de temps avant l'invasion de Ramallah par l'armée israélienne et le bombardement du siège de l'autorité palestinienne, a produit avec ce film un parfait débris auquel on peinerait à trouver une valeur quelconque, soit cinématographique, soit sociologique, soit journalistique.

Filmé et monté avec des techniques prétentieuses et parfois hystériques ou sensationnalistes genre vidéo clip, avec une caméra épileptique qui s'efforce de produire un effet reportage plus vrai que nature, une espèce de live de pacotille qui cache à peine le vide du propos, c'est un film totalement creux et inepte, parfois carrément tendancieux, qui se contente d'entasser les bouts de trucs et de machins, racolés avec des lieux communs et assaisonnés d'entretiens d'officiels israéliens. De la pure pollution, chère et néfaste, laide à voir et totalement superflue.


Mama Rose
Mama Rose
Prix : EUR 20,00

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention sommet !, 3 février 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mama Rose (CD)
Sauf que ces sommets là on les atteint sans douleur. Concert sublime, inatendu, d'un Shepp toujours explorateur, orpailleur, funambule... et d'un Jasper Van't Hof totalement partenaire. Sax, voix et synthé et kalimba magnifiques... La version la plus brulante du thème emblématique d'Archie Shepp "Mama Rose".


La commune
La commune
DVD ~ Peter Watkins
Prix : EUR 25,00

22 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du grand Art, 28 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La commune (DVD)
Le reproche de gauchisme qui est fait à ce film est tortueux et parfaitement inintéressant dans sa facilité. C’est une critique idéologique d’une œuvre de cinéma au sens le plus rigoureux du terme. « La Commune » n’est ni un pamphlet, ni un traité de théorie politique, ni encore, une étude historique. C’est UN FILM sur la Commune de Paris et plus encore peut-être, sur la « modernité » de la Commune, sur sa puissance à signifier et à éclairer notre histoire bien au delà de son siècle. Watkins ne s’est pas attaché à faire un état des débats historiographiques ou politiques sur la Commune. Il s’est attaché à diriger un chantier complexe, car le film est une construction collective qui a demandé à tous les participants de ce projet un engagement substantiel de longue haleine et nullement régi par les mécanismes habituels du marché. Il convient de rappeler au passage aussi que la lecture que François Furet a pu faire de la Commune, toute intéressante qu’elle puisse paraître par ailleurs, n’est qu’un moment du débat historiographique sur cette épisode effrayant de notre histoire. S’appuyant sur les récits des principaux témoins et protagonistes, notamment l'incontournable "Histoire…" de Prosper Olivier Lissagaray, Watkins a fait un choix qu’on ne peut qualifier d’arbitraire. Les enjeux politiques auraient été escamotés ? Je ne puis sincèrement partager cet avis. Peut être que les enjeux politiques que le film soulève ne conviennent pas en revanche à tout le monde !!
La Commune n’est pas un film « de gauche ». Il est bien plus que cela. C’est un grand film, une entreprise collective, artistique et politique certes (au sens noble du terme), admirable, qui réinvente les règles, les pratiques et le langage dans un domaine de la culture ou, comme partout ailleurs, l’argent fait plus que jamais la loi. Ceux/celles qui connaissent par ailleurs l’oeuvre de Watkins ne seront pas étonnées de la démarche. Pour les autres, il ne me reste qu’à les encourager passionnément à faire connaissance avec ce cinéaste génial.


Page : 1 | 2