Profil de Calvet Gilles > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Calvet Gilles
Classement des meilleurs critiques: 595.235
Votes utiles : 365

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Calvet Gilles "calvetg"
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Black Ice
Black Ice
Prix : EUR 9,98

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Franchement?, 27 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Ice (CD)
Franchement : album sans surprise (sauf peut-être un titre qui sonne comme du ZZ top mais je vous dirais pas lequel : vous avez le droit AUSSI de vous bouger et de vérifier par vous_mêmes !)
Et cette non-surprise, c'est tant mieux!
Car, entre nous, lorsqu'on achète du AC/DC c'est bien pour avoir du AC/DC, non?
Alors soyez contents : c'est du pur jus, pur sucre, pur fruit.
Que c'en est même étonnant que ces vieillards cacochymes (ou presque) arrivent encore à faire bouger nos membres et hanches arthritiques de la sorte.
Et que les ceusses qui boudent leur plaisir reculent jusqu'à les arbres. Voilà!


Lifehouse Elements
Lifehouse Elements

4.0 étoiles sur 5 émotion garantie, 22 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lifehouse Elements (CD)
Pete Townshend revisite plusieurs titres de l'album "who's next" (lequel devait s'appeler originellement "life house") et il nous en livre des versions très différentes marquées par l'expérience, la maturité ; des versions remaniées et retravaillées moins rock mais plus graves plus profondes interprétées avec une voix plus rauque, plus fatiguée, voilée. Une voix qui reflète les vissicitudes auxquelles le compositeur guitariste bondissant s'est exposé.

Il en résulte des morceaux émouvants, voire bouleversants et plus sincères encore qu'au moment de leur création (ex. : la version behind blue eyes est renversante) ou d'une plus grande ampleur d'une autre dimension par leur nouvelle orchestration (voir la version symphonique de Baba O' Riley)

Bref un disque qui est plus qu'une curiosité : un vrai morceau d'émotion

que tout amateur des Who se devra de posséder.


Pour le meilleur et pour l'Empire
Pour le meilleur et pour l'Empire
par James Hawes
Edition : Broché
Prix : EUR 20,30

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Laissez moi sortir de là", 21 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour le meilleur et pour l'Empire (Broché)
Avec ce bouquin réjouissant et bourré d'humour et de références typiccaly british, Hawes règle quelques comptes avec, entre autres, l'Angleterre actuelle, Tony Blair, la télé réalité, la "relation privilégiée avec les cousins de l'autre côté de l'océan" et globalement l'histrionisme triomphant qui y prévaut.
On pourrait croire dès lors que le retour aux "valeurs vraies de l'Angleterre" (composée de patriotisme, de fierté nationale, la conscience de la supériorité britannique sur les autres peuplades de la planète) inculquée grâce à la juste application des châtiments corporels, obtiendrait les faveurs de l'auteur.
Il n'en est rien : c'est avec un égal bonheur et une réelle jubilation que Hawes pourfend le cynisme et le racisme assumé des anciens/nouveaux réacs extirpés de la jungle et réimplantés avec une facilité déconcertante dans la Grande Bretagne du 21 ème siècle.
A telle enseigne que si le titre n'avait pas déjà été pris, on aurait pu utiliser pour ce livre la formule : "la nostagie n'est plus ce qu'elle était".
Ce qui fait que l'exacte position du héros/narrateur est celle d'un perpétuel candidat à ces nouveaux jeux télé réalité qui, spectateur de sa propre vie et dans un constant désarroi, demande à ce qu'on le sorte de là.


The B-52's
The B-52's
Prix : EUR 9,98

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 for ever young, 28 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : The B-52's (CD)
Avec leur attitude pas croyable faite d'une (sur)dose de kitsch, de fluo, influencée par une esthétique dérivée de la sci-fi des 60's et de choucroutes capillaires à la limite de l'improbable, les B52's nous livrent un rock basique, acidulé à souhait, puisé aux sources de la pop, du jerk, de la surf music et agrémenté d'une (grosse) pincée de punk.

Ce qui donne un album bourré de rythme, de rythme, de rythme et qui, après toutes ces années, n'a pas pris une ride.

Le cocktail, le secret de la potion de cette jeunesse éternelle ? Le voilà : énergie + l'humour ; il marche à tous les coups!


Les annales du Disque-Monde, Tome 29 : Le régiment monstrueux
Les annales du Disque-Monde, Tome 29 : Le régiment monstrueux
par Terry Pratchett
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Oublié d'être impartial, 17 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les annales du Disque-Monde, Tome 29 : Le régiment monstrueux (Broché)
Quand, comme moi, vous avez apprécié tous les ouvrages du disque-monde, forcément, vous attendez avec impatience, voire fébrilité à peine dissimulée, la suite des aventures de cette planète hautement improbable.

Ce 29ème opus n'est peut-être pas à placer dans le trio de tête mais il reste de bonne facture.

En effet, en plantant un décor dans la veine des délires habituels, une géopolitique spécifiquement "déconnante", une galerie de personnages sympathiques, veules, naïfs, velléitaires, roublards (et parfois tout ça en temps, en successif ou en simultané) et s'offrant en "guests stars" quelques membres du guet d'Ankh-Morpork voilà une nouvelle aventure qui mulitiplie les clins d'oeil et résonnances avec notre propre monde délirant. Et comme d'habitude c'est ce qui est le plus "jouissif".

C'est toujours aussi bien traduit/adapté.

C'est toujours aussi malicieux.

Comment voulez-vous par conséquent que je sois impartial et que je mette une note médiocre?

Pratchett est dorénavant intouchable, non criticable. (Et puis on sait pas non plus les accointances qu'il a avec Offler, le Dieu crocodile, la prudence la plus élémentaire s'impose donc).

Et je ne sais pas si vous êtes comme moi, il y a toujours un moment que je guette c'est l'arrivée du personnage qui se trouve dans tous les livres du disque-monde. Personnage qui est du genre masculin, on ne vous le répétera plus désormais.


Une brève histoire de l'avenir
Une brève histoire de l'avenir
par Jacques Attali
Edition : Broché

45 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Manuel de savoir vivre le futur, 9 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une brève histoire de l'avenir (Broché)
Des fois, la vie c'est pas juste ...... Ainsi, considèrons Jacques Attali : voilà un homme qui, en plus de posséder plusieurs très grands talents (celui de la communication et de l'écriture, le sens de l'humour et de la formule, la clarté et la précision des termes...), en plus d'avoir des engagements humanitaires forts c'est à dire pas simplement compassionels mais marqués par la recherche d'efficience, en plus d'avoir une intelligence très au dessus du commun des mortels, voilà un homme, donc, qui vous donne l'impression d'être devenu plus intelligent et plus ouvert à la compréhension du monde après qu'on aie lu son ouvrage.

Ce qui, pour l'individu lambda que je suis, m'emplit d'une admirative jalousie!

Cette "brève histoire" se constitue de deux parties : une qui nous montre d'où l'on vient (et qui au passage nous fait adhérer avec une facilité déconcertante à sa théorie des "coeurs") l'autre qui nous fait entrevoir les hypermachins qui nous attendent (hyperempire, hyperconflit, hyperdémocartie...) et auxquels il serait judicieux que l'on se prépare tant leur inéluctabilté semble certaine.

Un ouvrage clair, limpide, facile à l'abord et à l'appropriation des concepts qu'il développe ; bref, un ouvrage hautement pédagogique à mettre entre toutes les mains, surtout celles des jeunes générations tant il est vrai que ce sont elles qui devront absorber les chocs et infléchir autant que faire se peut la course folle à laquelle le monde semble promis.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 19, 2009 4:14 AM MEST


Les Aventuriers [Édition 40ème Anniversaire]
Les Aventuriers [Édition 40ème Anniversaire]
DVD ~ Alain Delon
Proposé par kifran95
Prix : EUR 10,00

39 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La recette des "monstres sacrés en vacances"..., 5 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventuriers [Édition 40ème Anniversaire] (DVD)
Ce film, pour une raison toute personnelle, m'est très cher : c'est le premier que j'ai vu au cinéma (dessin animé mis à part) sans mes parents (ça vous fixe d'emblée sur mon âge désormais canonique!).

Mais ce n'est pas pour cela que je vous le recommanderai.

Il s'agit en effet d'un film assez curieux, construit en 4 temps distincts, qui est à mi chemin entre le film d'aventures et le film d'auteur. Un film d'homme, comme on les faisait à l'époque, mais qui boxe dans une catégorie à part, qui brouille les codes du genre surtout dans la mise en scène et dans les prises de vues.

"Les aventuriers", c'est une histoire complexe et à la crédibilité parfois chancelante qui vous donne de l'action, avec comme il se doit des méchants et des gentils.

Des méchants très méchants (et un qui se "rédempte") et des gentils très sympathiques (Delon & Ventura) qui font des gamineries mais qui se retrouve au bout du compte sur le fil du rasoir entre fraternité et rivalité amoureuse,(Johanna Shimkus, l'objet de la dite rivalité, est réellement délicieuse)...

Comme c'est un film intelligemment fait et qui ouvre les yeux sur son époque, on en profitera pour apprécier aussi la peinture de la France des années soixante qui découvrait le pop art, qui se dépatouillait comme elle pouvait du colonialisme, qui s'essayait à la fureur de vivre version snob germanopratine,...

Vous saupoudrez avec des moments de tendresse et d'amitié, vous agrémentez avec des personnages secondaires plus intéressants que les principaux.

Vous servez un gros morceau de Ventura et Delon, bronzés, pas rasés et dansant une frénétique danse de Saint Guy et vous obtenez un plat plutôt savoureux qu'on pourrait appeler "les monstres sacrés à la mer".

A signaler l'accompagnement musical franchement réussi (forcément puisqu'il est signé François de Roubaix).

Et là normalement vous vous régalez

P.S. : Et rien que pour redécouvrir le Fort Boyard sans Père Fourras et sans Passepartout le visionnage vaut le coup !!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 22, 2010 11:44 AM MEST


La Servante Du Chateau
La Servante Du Chateau
Prix : EUR 8,26

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du bonheur tendre et malicieux, 4 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Servante Du Chateau (CD)
Ricet Barrier c'est pour la plupart des gens de ma génération la voix de Saturnin. Saturnin? Mais si vous savez Saturnin : le petit caneton tout jaune, malin ......comme un singe, qui se déplace en voiture jouet au milieu d'autres petits animaux et qui a pour ennemie Belette et....bref!

Ricet Barrier c'est également (et surtout) un monsieur qui a fait plein de chansons rigolotes sur le mode comique agricole et plein d'autres sur le mode nostalgique années folles.

Des chansons courtes mais denses, bourrées de personnages attachants, tendres et malicieux.

Bref des chansons intelligentes, bien fichues et à l'image du bonhomme aux yeux pétillants et à la moustache frémissante.

Donc comme dit l'autre que du bonheur.


Framed / Next
Framed / Next
Prix : EUR 18,27

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Météore, 24 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Framed / Next (CD)
Alex Harvey, authentique allumé, est passé comme un météore dans la galaxie glam rock (vu qu'il est mort à Zeebrugge en '82).
Entouré de zozos du même calibre que lui (notamment le guitariste - Zal Cleminson - grimé comme le Mime Marceau) le SAHB (pour Sensationnal Alex Harvey Band) allie dinguerie et virtuosité musicale.
Ses compositions comme ses reprises (par exemple "next", adaptation de"au suivant" de J. BREL )sont fortement teintées d'humour et - bien évidemment(glam oblige) - d'une bonne dose de provoc' (enfin, à l'époque, de nos jours elles paraissent bien gentilles).
Bref, deux albums qu'on peut détester ou aduler mais qui ne peuvent pas laisser indifférent.


Les Plus belles chansons
Les Plus belles chansons

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand, un très grand Monsieur..., 19 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Plus belles chansons (CD)
...que ce Jean Constantin.

Il a écrit des chansons fameuses que vous connaissez forcément tant elles font partie de notre patrimoine culturel (Mon truc en plumes, mon manège à moi, ...)

Mais il a créé également des bijoux de poésie (ma petite rime) et des chansons rigolotes (les pantoufles) que n'aurait pas renié Bobby Lapointe.

Album très chaudement et vivement recommandé, même si toutes les prises de son ne sont pas "au top".

P.S. : et si d'aventure vous avez l'occasion de vous procurer les scopitones de l'époque : foncez parce que plus le bonhomme était un show-man assez exceptionnel!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5