Profil de Liberliger > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Liberliger
Classement des meilleurs critiques: 2.417
Votes utiles : 123

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Liberliger (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-13
pixel
Les sentinelles du soir
Les sentinelles du soir
par Hélie de Saint Marc
Edition : Broché

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un superbe témoignage, 25 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les sentinelles du soir (Broché)
Quelques lignes pour essayer maladroitement de transcrire les émotions vécues à la lecture de ce livre. Au crépuscule de sa longue vie mouvementée Hélie de saint Marc nous évoque ses sentinelles du soir. Les sentinelles du soir ce sont ces visages, ces hommes et femmes qu'il a connu, côtoyé, au cours de ce chemin de vie que fut pour lui la Résistance, Buchenwald, l'Indochine et l'Algérie. Un chemin semé d'embûches où la mort rôde à chaque instant mais qui est aussi sources de bonheurs simples, d'enseignements et d'enrichissement sur ce qui, au plus profond de nous, constitue peut-être notre condition humaine.

J'avais déjà découvert Hélie de Saint Marc dans deux de ces précédents ouvrages ses Champs de Braises et un entretien croisé avec August von Kageneck sur leur jeunesse durant la Seconde Guerre Mondiale. Ce fut une révélation,n'ayons pas peur des mots, qui changea définitivement ma compréhension de cette tragédie qui conduisit de brillants soldats à basculer, sans retour possible, dans la rébellion en Algérie. Pourquoi ? Il ne s'agit pas de juger ou de partager le choix tragique de l'auteur, mais d'essayer de comprendre, d'écouter ce témoignage, car si rien n'est simple dans une vie d'homme, rien ne fut simple et facile dans celle d'Hélie de Saint Marc à l'image du siècle passé, celui des grandes tragédies humaines, celui des espoirs déçus, celui d'un bouleversement des valeurs et des idées à un rythme jamais connu jusque là.
Malgré les épreuves, l'âge et la maladie (toujours évoquée très discrètement et avec beaucoup de pudeur), dans cet ouvrage, l'auteur témoigne simplement mais puissamment (quel style ! épuré, mais charismatique), se retourne sur son parcours (sans nostalgie ni regret), nous parle des valeurs qui le conduisirent toute sa vie (la recherche du bien, la loyauté, le courage, l'amitié, l'abnégation, la curiosité face aux mystères de la vie), valeurs auxquelles il aura toujours été fidèle.

Merci Monsieur.


Les Sept Piliers de la sagesse
Les Sept Piliers de la sagesse
par Thomas Edward Lawrence
Edition : Poche
Prix : EUR 12,80

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pourquoi lire les 7 piliers ?, 18 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Sept Piliers de la sagesse (Poche)
Pourquoi lire les 7 piliers, alors que David Lean en a tiré un film inoubliable multi-oscarisé avec l'inoubliable regard bleu azur de Peter O'Toole ? Tout simplement parce qu'il s'agit d'un chef-d'œuvre de la littérature et qu'un film aussi bien fait soit-il ne peut jamais rendre parfaitement tous les aspects d'un chef-d'œuvre, et les 7 piliers n'échappent pas à la règle. Plus ennuyeux, il peut aussi la biaiser, et ici encore, c'est le cas.

Le Lawrence d'Arabie des 7 piliers n'est pas uniquement cet européen quelque peu exalté qui une fois la victoire arrivée sera trahi par ses supérieurs. Quand on lit Lawrence, transparaît aussi et inévitablement le vrai Lawrence : un soldat britannique (il finira colonel) aux ordres, pétri de préjugés européen et britannique (ah les pages où percent une franche francophobie !) auquel ses supérieurs ont confié une mission. Lawrence n'est pas un naïf qui a été trahi par les siens. Dès le départ, il a compris qu'il n'est qu'un pion dans une partie d'échecs (un Great Game au Proche-Orient) et que tout cela finira dans des conciliabules de ministères sur les bords de la Seine et de la Tamise. Mais pour autant c'est un pion qui ne renonce pas, qui cherche à infléchir le cours du jeu, qui se rebelle, qui tente d'infléchir le destin, son destin et celui des Arabes, dans une région où la soumission (c'est le sens original du mot islam d'ailleurs) est la règle : soumission au désert bien sûr, mais aussi soumission à la tribu, aux coutumes, à la mort.

Là où le film évoque l'immensité du désert, sa lumière, la fièvre des batailles, le livre lui évoque la réflexion humaine qui accompagna cette authentique épopée. A lire absolument, et vous regarderez le film d'un autre œil.


Le meurtre et autres nouvelles
Le meurtre et autres nouvelles
par John Steinbeck
Edition : Broché
Prix : EUR 2,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas représentatif de l'oeuvre, 14 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le meurtre et autres nouvelles (Broché)
Toujours difficile de donner un avis global sur un recueil de nouvelle. Au cas présent, seule celle qui donne son titre à l'ouvrage m'a plu. Dommage, globalement, que ce choix de quatre nouvelles ne soit pas représentatif de l’œuvre littéraire de Steinbeck dont il serait fort regrettable de se faire un avis sur ce seul trop court échantillon.


Le Tour du monde en 80 livres
Le Tour du monde en 80 livres
par Marc Wiltz
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

3.0 étoiles sur 5 Inititaive heureuse mais résultat décevant, 13 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Tour du monde en 80 livres (Broché)
Quant on est un amoureux des livres et des voyages, l'entreprise qui consiste à évoquer 80 livres autour du thème du voyage, au sens large, ne peut qu'éveiller l'intérêt. Malheureusement, n'est pas écrivain qui veut et on peut aimer des livres sans avoir le talent de les faire aimer. C'est exactement ce qui se passe avec ce recueil. L'idée de départ était très intéressante mais le résultat n'est pas à la hauteur : sur les 80 livres présentés, Marc Wiltz ne m'a jamais vraiment donné envie de les lire, voire de déclencher un achat impulsif, en cela l'entreprise est donc ratée. Pire, sur les tous les livres évoqués, j'en connaissance déjà bon nombre, au moins la moitié (certains étant d'ailleurs très connus), et que j'avais apprécié, et je ne me suis pas vraiment retrouvé dans leur évocation, ce qui est assez ennuyeux.

Je mets quand même trois étoiles par égard pour l'initiative et puis j'en ai quand même noté deux trois références à creuser (et pour le coup, merci à d'autres prescripteurs d'avoir réussi là où j'attendais sans doute trop de cet ouvrage).


Les brutes
Les brutes
par Philippe Jaenada
Edition : Poche
Prix : EUR 5,10

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Aucun intérêt, 12 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les brutes (Poche)
Rarement un titre de livre ne m'a parut aussi peu en rapport avec son contenu. La quatrième de couverture nous annonce un triptyque catéchisme, armée , mariage où nous subirions la loi des brutes. Pour le catéchisme, le thème est évacué en une demi-page. Quant à l'armée, loin de lire un récit de son service militaire ou même à la rigueur quelques anecdotes bien senties (et dieu sait que le sujet s'y prêtait pourtant), l'auteur se contente de nous raconter sa tentative laborieuse mais réussie pour échapper à l'incorporation à l'issue de ses trois jours (pour les plus jeunes c'était l'équivalent de la JAPD avant la suppression du Service National. Bref, rien de bien excitant, ni drôle (j'ai du au mieux esquisser un demi-sourire à l'évocation discrète des Chéloniens de Blade Runner). Tout ça pour annoncer fièrement qu'il a été réformé P4 grâce à une lettre de complaisance d'un psy du civil. Et tout cela se veut "le livre le plus drôle de l'année" (dixit toujours la quatrième de couverture !).

Une lecture ennuyeuse, des dessins sans charme.


AVENTURE ARCHEOLOGIQUE
AVENTURE ARCHEOLOGIQUE
par ANDRE PARROT
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Larsa, Tello...et puis Mari, quel parcours !, 9 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : AVENTURE ARCHEOLOGIQUE (Broché)
Quatrième de couverture :

Un des plus grands archéologues de ce temps raconte sa vie presque entièrement consacrée à la mise au jour de quelques-unes des plus vieilles civilisations, notamment dans l'ancienne Mésopotamie. Il s'est particulièrement illustré à Larsa, l'ancienne rivale d'Our, à Lagash (Tello), au confluent du Tigre et de l'Euphrate, où il a poursuivi avec succès les fouilles commencées au siècle dernier qui ont permis la découverte de l'étonnante civilisation sumérienne du troisième millénaire avant J. -C. Enfin, depuis quarante ans, au Tell Harriri sur le moyen Euphrate, près de la frontière de l'Irak, il a retrouvé et ressuscité l'une des plus prestigieuses capitales de l'Orient ancien dont on ignorait presque tout : Mari...


Stavisky, l'homme que j'ai connu
Stavisky, l'homme que j'ai connu
par Joseph Kessel
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 L'homme qu'il a connu, 9 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stavisky, l'homme que j'ai connu (Broché)
On retrouve dans ce court portrait le style inimitable de Kessel : une rencontre avec un personnage inconnu au départ, une analyse sans concession (voire au scalpel) de sa personnalité telle qu'elle ressort de cette rencontre, où Kessel excelle à déceler les fractures sous le vernis des apparences, le dit personnage étant amené bientôt à entrer dans l'Histoire par la petite ou la grande porte. Kessel ne nous rend pas pour autant Stavisky sympathique, ce n'est pas son genre, il ne le juge pas non plus, il relate une rencontre, des faits, des impressions, ses interrogations. Un authentique travail de journaliste mais avec la patte d'un écrivain. Difficile de ne pas penser, dans ces moments et vu le personnage de Stavisky, à un autre russe célèbre, le maître es écriture des tourments humains, Dostoïevski.

La deuxième partie de l'ouvrage consacrée à une relation de l'affaire Stavisky par Raymond Thévenin est beaucoup moins agréable à lire, trop factuelle, noyée sous une avalanche de noms, qui, à moins d'être un spécialiste de la période, ne nous évoque plus grand chose aujourd’hui.


Un petit tour dans l'Hindou Kouch
Un petit tour dans l'Hindou Kouch
par Eric Newby
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Parfois drôle , sans plus, 8 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un petit tour dans l'Hindou Kouch (Poche)
Ce récit d'expédition dans une des régions qui demeure encore aujourd’hui encore peu fréquentée par les touristes (et pour cause on flirte avec les régions tribales pakistanaises dans le "pays sans loi") vaut surtout pour cet humour typiquement britannique.


Mémoires d'un couple d'agents de la cia
Mémoires d'un couple d'agents de la cia
par Robert Baer
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

2.0 étoiles sur 5 Un peu bancal, 7 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'un couple d'agents de la cia (Broché)
Livre écrit à deux voix : Robert (Bob) et Dayna Baer. Robert est un "ancien" de la CIA, officier traitant, spécialiste du Proche et Moyen Orient. Dayna est une jeune agent, ils vont se rencontrer en Yougoslavie. Chaque court chapitre écrit tantôt par l'un, tantôt par l'autre décrit quelques épisodes de leur vie d'agents de la CIA, puis de leur vie commune.

On est bien loin d'un OO7 et de de son rythme endiablé d'aventures trépidantes. Non, ici, c'est l’univers quotidien réel des agents que l'on découvre. Un univers où l'attente, la routine tiennent le haut de l'affiche avec quelques poussées d'adrénaline. Un job d'employé, dans une compagnie, une compagnie tout de même un peu particulière mais dont l'ouvrage ne parle fort peu au demeurant. C'est sans doute l'un des reproches que je ferai à l'ouvrage. Connaissant les capacités d'analyse, de recul que Robert Baer nous avait fait partager dans d'autres ouvrages, je suis resté un peu sur ma faim de ce côté là. Quant aux derniers chapitres consacrés à l'adoption d'une orpheline pakistanaise, certes émouvants, je les ai trouvé complètement incongrus vus les pages qui précédaient.

Au final, un ouvrage pas inintéressant mais un peu bancal.


Le Shah
Le Shah
par Ryszard Kapuscinski
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 Brillante analyse, 1 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Shah (Poche)
Kapuscinski nous retrace ici la genèse de la révolution iranienne mais au-delà du cas iranien c'est la genèse de toute les révolutions, passées et à venir, qu'il dévoile indirectement, subtilement et clairement , d'une manière accessible, mieux que n'importe quel essai philosophique ou jargonneux. Brillant et toujours d'actualité.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-13