Profil de itzamna.over-blog.fr > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par itzamna.over-b...
Classement des meilleurs critiques: 4.801
Votes utiles : 155

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
itzamna.over-blog.fr (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Mille soleils splendides
Mille soleils splendides
par Khaled Hosseini
Edition : Poche
Prix : EUR 8,80

4.0 étoiles sur 5 Un superbe récit, 6 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mille soleils splendides (Poche)
Cette histoire, est une histoire de femmes avant tout. Mais c'est aussi celle d'un pays que l'on découvre et que l'on apprend à voir avec d'autres yeux que ceux des médias qui ne nous donnent qu'une image de guerre et de brutalité. C'est ce que l'on retient aussi de la couverture : une impression de lumière et d'énergie, alors que ces femmes qui traversent devant nos yeux sont entièrement voilées. De la naissance de Mariam au printemps 1959 à la conclusion du roman en 2003, c'est toute l'histoire tourmentée de l'Afghanistant qui nous est racontée. La place des différents chefs de guerre, des occidentaux et des soviétiques, des différentes idéologies en opposition au sein de la population... C'est à travers cette histoire que l'on se rapproche de cette population martyre dont on ne nous parle jamais : celle qui subit la violence et la destruction de son pays, victime des guerres que se mènent des camps dans lesquels peu semblent se reconnaître et qui tente de poursuivre un semblant d'existence "normale", qui essaye de donner la vie dans des conditions si dramatiques.

[...]


Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
par Harper Lee
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un superbe roman, intemporel, 6 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (Poche)
Le récit se déroule dans les années 1930, dans une petite ville d'Alabama, au Sud des Etats-Unis. Il témoigne du combat d'une partie de la population, dont Mr Finch, le père de la jeune narratrice, Scout, contre la ségrégation raciale. Cette thématique n'est pas anodine pour cet Etat du Sud au début des années 1960. C'est en partie ce qui fera le succès de ce roman. En effet, dans l'Alabama des années 1960, date de la parution du roman, les blancs s'opposent encore violemment à l'émancipation des noirs. C'est de cet Etat que part le mouvement des droits civiques de Martin Luther King et Rosa Parks. La ségrégation ne sera abolie qu'en 1964. Si le récit se passe dans les années 1930, en pleine récession, il reste particulièrement actuel au moment de la sortie du livre. Et on peut dire qu'il le reste encore aujourd'hui.

D'un point de vue historique, ce roman fourmille de références : la crise de 1929, la ségrégation raciale, la guerre de Sécession, la prohibition, la grande dépression, l'arrivée de Hitler au pouvoir et ses premières mesures antisémites, le rôle joué par Roosevelt et sa femme dans le combat anti-ségrégationniste... Le tout raconté avec une qualité pédagogique indéniable.

La narratrice est une petite fille de 6 à 8 ans, confrontée, par le métier d'avocat de son père, Atticus Finch, aux préjugés et au manque de courage d'une petite ville de blancs devant juger Tom Robinson, un noir accusé d'avoir violé une jeune fille blanche. Le récit est fluide et permet de poser avec beaucoup de précision le contexte. L'histoire, très riche, se lit avec beaucoup de facilité, ce qui en fait un roman transgénérationnel, capable de captiver les adolescents et de nourrir la réflexion de leurs parents.

[...]


Les cendres froides
Les cendres froides
par Valentin Musso
Edition : Broché
Prix : EUR 7,30

3.0 étoiles sur 5 Un auteur et un titre à découvrir, 6 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les cendres froides (Broché)
J'ai beaucoup aimé ce livre. Ce n'est pourtant pas un coup de coeur et aujourd'hui, un an après la lecture, je dois dire qu'il ne m'en reste pas grand chose... On retrouve plusieurs niveaux de lecture : une histoire d'amour qui tarde à dire son nom, une histoire de famille pleine de secrets comme c'est souvent le cas autour des évènements tragiques tels que la seconde guerre mondiale, du suspens mais pas trop... Le terme de Thriller me semble d'ailleurs un peu surestimé : le héros du roman, Aurélien, prend beaucoup trop les choses à la légère pour que le lecteur ne ressente une quelconque angoisse. Finalement, l'histoire au présent m'a semblée un peu superficielle.
Heureusement, l'Histoire avec un grand H, celle des Lebensborn, celle de Elie et de Rachel Weil, celle de Simon et de Henri Cochet... toutes ces histoires sont poignantes, et donnent à voir d'une réalité historique très peu connue.
[...]


Monde sans oiseaux
Monde sans oiseaux
par Karin Serres
Edition : Broché
Prix : EUR 12,50

5.0 étoiles sur 5 Un réel coup de coeur, 6 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monde sans oiseaux (Broché)
Ce récit, très troublant, est véritablement inclassable. Il s'agit d'un conte onirique, mêlant analyse sociale d'un monde en voie de disparition à des détails totalement surréalistes, tels ces cochons amphibie rose fluorescents, cette lune et ces lapins verts.
[...]


La Dernière Ronde
La Dernière Ronde
par Eddine Ilf
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une belle déclaration !, 18 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Dernière Ronde (Broché)
Le début du roman m'a laissée un peu perplexe. Dans ce livre, l'auteur nous fait le portrait d'un joueur d'échecs en fin de carrière, à travers les 11 rondes d'un tournoi qualificatif pour le titre mondial. Ma question a rapidement été celle de savoir comment Ilf-Eddine allait bien pouvoir me retenir jusqu'à la fin des 195 pages du roman en ne me parlant que de ce tournoi. Finalement, ce n'est pas tant ce tournoi précis qu'il évoque mais surtout tous les autres, et tout ce que fut la vie de ce champion. Très vite, le suspens prend forme et nous invite à parcourir les 11 parties du tournoi. Pas seulement pour connaître le résultat final, bien que celui-ci soit rendu important par la vie qui se déroule sous nos yeux, au fil des pages. Mais surtout pour savoir quel regard porte ce champion sur sa vie, faite de succès et bien rapidement de frustrations, de contraintes et de désillusions.

Ce champion m'a énormément touchée. On perçoit sa sensibilité à travers chaque souvenir, chaque partie. On ressent sa solitude, de tournois en tournois. On s'attache, même si certains de ses choix sont contestables. On éprouve une certaine douleur à entendre cette histoire, née à la fois au champion lui-même et à sa solitude, mais aussi à son histoire et aux déceptions qui furent souvent les siennes.

Malgré tout, Ilf-Eddine nous transmet avec force la passion qui anime le joueur, les plaisirs qu'il trouve à jouer et à partager cet appétit. Toute une vie consacrée aux échecs ! Cela m'a d'ailleurs laissé un petit goût amère une fois la dernière ligne achevée : tant de solitude pour quoi finalement ... Une vie toute entière vouée à une unique passion, et si peu d'amour en retour ... J'avoue que ce livre m'a laissée un peu mélancolique, et ce n'est pas du tout une critique ! C'est aussi la preuve d'une écriture soignée.

Ce livre nous permet également de cotoyer les plus grands champions du jeu d'échecs, de Botvinnik aux jeunes champions français que sont Lautier, Bacrot, Nataf ou Vachier-Lagrave, en passant bien sûr par Karpov dont le champion a été le secondant, Kasparov, Topalov, Fisher, ... Tous y sont, il n'en manque probablement pas un.


Dans la ville des veuves intrépides
Dans la ville des veuves intrépides
par James Cañon
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un roman actuel ... à méditer, 13 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans la ville des veuves intrépides (Poche)
Une belle découverte que cet ouvrage. Une belle surprise aussi puisque l'histoire n'est pas seulement la description un peu légère d'un village que tous les hommes ont été forcés de quitter. En lisant la quatrième de couverture, je m'attendais à passer un moment simple et divertissant. Mais la présentation qui est faite des personnages principaux du roman est très réductrice. Au fil des pages, on s'aperçoit que ces caractères sont beaucoup plus complexes et que loin de n'être que des farceurs, ils sont surtout des êtres humains pleins de complexité. Chacun rencontre sa part de souffrance et d'obstacles.

La richesse du roman est aussi sa part d'utopie et la description qu'il en fait. Ce monde idéal décrit par James Cañón est celui des femmes, un village coupé du monde moderne, qui se doit de construire un nouveau système démocratique, mais aussi une nouvelle référence du temps après que la dernière horloge du village se soit arrêtée. On voit alors combien il est difficile pour certaines de renoncer à des avantages personnels pour en faire profiter l'ensemble de la communauté. Chacune des femmes décrites dans ce roman a quelque chose de précieux qu'elle tient à conserver pour elle-même. Mais progressivement, apparaît la nécessité de construire un autre monde, ensemble, et pour les autres. Un monde où chacune a sa place, son rôle propre. Une expérience du communautarisme réussie et qui voit avec inquiétude le retour des hommes dans le village.

Le roman est aussi une réflexion autour de la sexualité : celle dominante dans le monde contemporain, dirigé par les hommes et pour leur plaisir. Celle des bordels et des prostituées. Et puis, il y a les modèles alternatifs, ceux du village où l'homosexualité est née d'une nécessité face aux circonstances pour devenir un véritable choix affirmé. Tous les modèles peuvent co-exister à Mariquita, mais uniquement dans la mesure où ils s'accompagnent de tolérance et de respect.

Un roman support de réflexion sur le monde actuel et l'utopie d'un monde égalitaire, de paix et de tolérance. Un beau prétexte à discussion. A méditer en ces temps électoraux ...


Clues, Tome 1 : Sur les traces du passé
Clues, Tome 1 : Sur les traces du passé
par Mara
Edition : Album

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Belle découverte, 2 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Clues, Tome 1 : Sur les traces du passé (Album)
Piètre connaisseuse de l'univers de la Bande Dessinée, j'ai décidé de m'y intéresser un peu. En fait, ce sont mes pérégrinations sur la blogosphère qui m'y ont incitée.
Ici, c'est l'ambiance dégagée par la couverture qui m'a attirée: un détective à la Sherlock Holmes, l'inspecteur Hawkins, le Londres du XIXème siècle présenté à la tombée de la nuit, et la présence féminine incarnée par Emily. J'aime aussi beaucoup le dessin de Mara, l'auteure de cet album : précis, entier et détaillé, j'aime pouvoir découvrir dans les différentes cases une multitude d'indices. L'histoire quant à elle est également à la hauteur de mes attentes. Elle se situe à différents niveaux : le passé d'Emily, le présent et l'enquête en cours, les relations d'Emily et de l'inspecteur Hawkins, la place d'Emily dans un milieu d'hommes, les relations d'amitié que l'on voit poindre également, ... Et le mystère qui entoure la mort de la mère d'Emily. Les personnages sont attachants et l'atmosphère très enveloppante. Bref, un premier tome prometteur. Un bémol cependant, mais qui est le propre de la BD : je déteste ne pas connaître la fin ! Je vais donc très vite acheter le second tome ... qui ne sera visiblement pas le dernier.


Clues, T.2 - Dans l'Ombre de l'Ennemi
Clues, T.2 - Dans l'Ombre de l'Ennemi
par Mara
Edition : Relié
Prix : EUR 14,00

4.0 étoiles sur 5 Belle découverte, 2 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Clues, T.2 - Dans l'Ombre de l'Ennemi (Relié)
Piètre connaisseuse de l'univers de la Bande Dessinée, j'ai décidé de m'y intéresser un peu. En fait, ce sont mes pérégrinations sur la blogosphère qui m'y ont incitée.
Ici, c'est l'ambiance dégagée par la couverture qui m'a attirée: un détective à la Sherlock Holmes, l'inspecteur Hawkins, le Londres du XIXème siècle présenté à la tombée de la nuit, et la présence féminine incarnée par Emily. J'aime aussi beaucoup le dessin de Mara, l'auteure de cet album : précis, entier et détaillé, j'aime pouvoir découvrir dans les différentes cases une multitude d'indices. L'histoire quant à elle est également à la hauteur de mes attentes. Elle se situe à différents niveaux : le passé d'Emily, le présent et l'enquête en cours, les relations d'Emily et de l'inspecteur Hawkins, la place d'Emily dans un milieu d'hommes, les relations d'amitié que l'on voit poindre également, ... Et le mystère qui entoure la mort de la mère d'Emily. Les personnages sont attachants et l'atmosphère très enveloppante. Bref, un premier tome prometteur. Un bémol cependant, mais qui est le propre de la BD : je déteste ne pas connaître la fin ! Je vais donc très vite acheter le second tome ... qui ne sera visiblement pas le dernier.


Eco, Tome 1 : La malédiction des Shackelbott
Eco, Tome 1 : La malédiction des Shackelbott
par Jérémie Almanza
Edition : Album
Prix : EUR 14,95

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Déconcertant mais ... splendide !, 17 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eco, Tome 1 : La malédiction des Shackelbott (Album)
En fait, je ne sais pas trop comment définir mon impression ...
Commençons par les aspects négatifs pour terminer sur une note favorable. Ce qui m'a déconcertée, c'est le texte, quand le dessin m'a totalement séduite. Je ne parlerais pas de déception mais plutôt de surprise. L'histoire débute comme un conte et la référence constante au conte populaire anglais "Jack et le haricot magique" nous place en terrain connu. Les chapitres s'enchaînent comme on peut s'y attendre et la lecture semble alors confortable. Et ce, jusqu'à la 59ème page ... Là, comme l'indique le texte, "... un drame effroyable se produisit ..." Et on plonge à partir de la page 60 dans une toute autre histoire ! Ce qui était jusque là un conte somme toute classique, devient un drame de l'adolescence. Je ne vous en dirai pas plus pour ménager le suspens, mais ce changement d'atmosphère m'a totalement désemparé. Et là, comble de ma déception, le premier tome s'achève !!! Je me précipite sur ma librairie en ligne favorite pour commander la suite ... rien !!! Le second tome n'est pas paru. Je cherche sur le net, notamment sur le blog de Guillaume Bianco. Et bien rien ne semble prévu pour le moment. Je reste donc sur ma faim, et je déteste rester sur ma faim ! Pour conclure sur cet aspect de l'album, je signalerais quand même qu'il ne s'adresse pas aux enfants, mais plutôt aux ados et adultes. Et encore, les ados ... il faudra voir la suite pour s'en convaincre.

Les dessins maintenant ...
De ce point de vue, c'est tout simplement du grand art. J'adore ! Les illustrations sont très riches, pleines de détails comme je les aime : on ne se lasse pas de fouiller chacun des dessins. Les couleurs sont également magnifiques, plutôt sombres. Les verts et les violets sont splendides. La couverture est très réussie. Bref, le coup de crayon de Jérémy Almanza, tout jeune dessinateur, m'a conquise. J'attends avec impatience la suite des aventures de Eco.


Cuisine des tables d'hôtes de Bretagne
Cuisine des tables d'hôtes de Bretagne
par Marie Le Goaziou
Edition : Broché
Prix : EUR 15,90

5.0 étoiles sur 5 Plaisir des papilles ... et des yeux !, 11 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cuisine des tables d'hôtes de Bretagne (Broché)
Ce livre nous propose les meilleures recettes de 12 tables d'hôtes à travers la Bretagne. Il se partage en 2 : l'Armor tout d'abord, et ses innombrables recettes de poissons et de crustacés, et l'Argoat ensuite, avec des recettes "terroir" qui tiennent bien au corps.
Ce livre n'est pas un simple guide de cuisine où s'enchaînent les recettes, c'est ouvrage vous invitant à entrer au coeur de la Bretagne. Les recettes sont magnifiquement mises en valeur par les photos de Bernard Galéron. Les tables d'hôtes qui se succèdent nous sont présentées brièvement, accompagnées d'un produit de la région : les coquillages, l'andouille, le sarrasin, le cochon, les cèpes, les marrons, ...
Je pense qu'il vous sera difficile de résister à la tentation de vous mitonner de bons petits plats une fois ce livre ouvert ... Pensez donc ! Les recettes traditionnelles que sont les crêpes et autres galettes, le Kig ha Farz ou le Farz an oaled, le far breton ou le gâteau nantais, s'ajoutent à des recettes plus actuelles telles les recettes de cocktails (avec ou sans alcool), les crèmes de chou-fleur aux algues, la gelée de romarin, la mousse de bananes et fraises de Plougastel, ou encore les recettes du château Mont-Dol ... Enfin, je vous citerais bien l'ensemble du livre !

Ce livre est un plaisir, plaisir des yeux mais aussi des papilles ! Des cinq sens s'il vous vient l'idée d'explorer ces tables d'hôtes et de découvrir ainsi la Bretagne !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6