Profil de Azurcoat > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Azurcoat
Classement des meilleurs critiques: 687
Votes utiles : 337

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Azurcoat
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Le Bossu [Blu-ray]
Le Bossu [Blu-ray]
DVD ~ Daniel Auteuil
Prix : EUR 14,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent blu-ray pour un des tout meilleurs films de cape et d'épée, 15 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Bossu [Blu-ray] (Blu-ray)
Je considère depuis longtemps ce film de Philippe de Broca comme très supérieur à tout point de vue à celui d'André Hunebelle de 1959, avec Jean Marais, tant par l'intrigue, beaucoup plus riche, que par la beauté des images et de la mise en scène, le tout servi par un ensemble d'acteurs qui n'ont rien à envier à leurs illustres prédécesseurs. En fait, ce "Bossu" est pour moi le meilleur film de cape et d'épée qui ait jamais été tourné.

Et le voilà maintenant qui nous arrive dans un blu-ray offert à un prix très raisonnable (moins de 15 euros), surtout pour une nouveauté (il est paru aujourd'hui 15 avril, et je l'ai reçu ce matin). Quelques commentaires sur ce blu-ray :

- Il est bien meilleur que le DVD, même si le DVD était lui-même très bon : l'impression filmique, la précision des détails, la richesse des couleurs, font honneur au film.

- Il n'est pas sans quelques défauts cependant, mais ces défauts demeurent tout à fait mineurs : le piqué n'est pas tout à fait celui d'un film plus moderne, tel que "Inglourious Basterds", "Prometheus", ou encore "Game of Thrones". Quelques très rares scènes donnent le sentiment d'une image un peu voilée, et les scènes sombres sont granuleuses (au moins, ça montre qu'on n'a pas abusé du DNR, et qu'on a choisi de préserver l'aspect argentique du film).

- D'autre part - et c'est, je pense, un choix esthétique délibéré - quelques scènes nimbent les reflets de l'image d'un halo lumineux (éclats de lumière sur l'eau, sur la neige, sur les lames d'épée, sur les vêtements blancs...) ; ça nuit à la netteté des détails, mais ça donne un léger sentiment d'irréel, de mystère, qui n'est pas désagréable.

- Ceci étant dit, l'image, au format 2,35:1 et codée en MPEG4, est globalement excellente : on est très au dessus du problématique blu-ray d'un autre film de Philippe de Broca, "L'Homme de Rio", et je lui attribue un solide 7,5, voire un 8, sur mon échelle personnelle (5 = DVD parfait, 10 = blu-ray parfait).

- La piste sonore est uniquement en français, avec uniquement des sous-titres français pour malentendants (nos voisins d'outre-Manche, qui apprécient beaucoup ce film, en seront certainement désolés). Ceci étant dit, la qualité sonore, avec une piste en 5.1 DTS Master Audio, est très bonne, voire spectaculaire pour un film de ce genre.

- Enfin, les suppléments comprennent (sur le même blu-ray que le film) le "making of", la bande-annonce, et un supplément intitulé "Le Retour de la grande aventure".

Bref, voilà un achat que je ne regrette pas, d'autant que je craignais un peu que la beauté photographique de nombreux plans (tels que la mort de Nevers, à 40', avec un admirable contrejour au soleil couchant) ne soit gâchée par un transfert de qualité insuffisante.


L'Homme de Rio [Blu-ray]
L'Homme de Rio [Blu-ray]
DVD ~ Jean-Paul Belmondo
Prix : EUR 10,00

2.0 étoiles sur 5 Excellente comédie d'aventures, mal servie par un blu-ray piteux, 14 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme de Rio [Blu-ray] (Blu-ray)
Le film est toujours excellent, avec cette alliance entre comédie enlevée et film d'aventures dans des contrées exotiques, directement inspiré des aventures de Tintin, et notamment de "L'Oreille cassée" et du "Secret de La Licorne", préfigurant ainsi celles d'Indiana Jones. C'est aussi une sorte de documentaire sur le Brésil des années 1960, alors que, sous la direction d'Oscar Niemeyer, s'édifiait Brasilia, la nouvelle capitale créée ex nihilo en plein "cerrado", l'épaisse savane du centre du Brésil.

J'avais lu des commentaires assez discordants sur la qualité du blu-ray. Au bout du compte, je me suis lancé, pour constater que ce sont malheureusement les avis pessimistes qui avaient raison : c'est l'un des blu-rays les plus médiocres que j'ai jamais achetés, que je note 4 sur mon échelle personnelle (5 = DVD parfait, 10 = blu-ray parfait) ; c'est même la première fois que je considère qu'un blu-ray est réellement moins bon que ne le sont les tout meilleurs DVD... Les principales raisons en sont :

- Le contraste est très problématique, et l'image est surexposée : les hautes lumières sont complètement brûlées (voir par exemple entre 10'00'' et 10'45''), et les zones les plus sombres ne sont jamais vraiment noires. La situation s'améliore en réduisant violemment la luminosité (carrément de dix crans sur mon Panasonic), mais les hautes lumières restent brûlées, sans aucun détail.

- La colorimétrie est déséquilibrée, avec une dominante jaunâtre d'un autre âge ; je doute d'ailleurs que le film ait jamais été aussi jaune lorsqu'il est sorti en salles. La situation s'améliore très sensiblement en réglant le rendu des couleurs sur "Froid". Mais de toute façon, les couleurs sont généralement passées, fades et peu saturées (sauf, bizarrement, sur certaines scènes d'intérieur).

- Le film n'est presque jamais vraiment piqué, avec en revanche de nombreux plans vraiment flous, plus flous même qu'un bon DVD. Or il est quand même rarissime que même un mauvais blu-ray n'ait pas un meilleur piqué qu'un excellent DVD.

Alors le blu-ray est sans doute malgré tout très supérieur au DVD correspondant, et peut-être est-il impossible aujourd'hui d'obtenir mieux avec le matériau existant. Si c'est ça, c'est consternant. Je me demande malgré tout ce que Criterion aurait tiré de ce même matériau...


Dexter - Saison 8 (la saison finale complète) [Blu-ray]
Dexter - Saison 8 (la saison finale complète) [Blu-ray]
DVD ~ Michael C. Hall
Prix : EUR 33,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Largement à la hauteur de presque toutes les autres séries, mais fin décevante malgré tout, 27 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dexter - Saison 8 (la saison finale complète) [Blu-ray] (Blu-ray)
Je commence progressivement, sans trop rentrer dans les détails, de façon à éviter d'en arriver trop vite aux spoilers (je préviendrai avant) :

- J'ai tout d'abord été bluffé par la façon, cohérente et psychologiquement admissible, dont les scénaristes avaient réussi à gérer la situation impossible qu'ils avaient eux-mêmes créée à la fin de la Saison 7.

- Ensuite, comme toujours avec Dexter, les épisodes qui suivent restent toujours aussi plaisants à regarder, et il est toujours aussi difficile de s'en détacher et d'éviter le binge viewing (j'ai dû regarder toute la saison en deux jours). Malgré tout, un peu comme dans la Saison 6, j'ai eu plusieurs fois le sentiment d'un certain flottement, d'un manque de ligne directrice. Pas très grave, mais on est loin de la tension extrême des Saison 1 et 2, ou encore de la Saison 5 (mes trois préférées).

- Le personnage du Dr Evelyn Vogel (jouée par Charlotte Rampling) est intéressant, même s'il passe beaucoup mieux en anglais qu'en français (en français, l'accent anglais un peu pédant crée une étrangeté qui rend plus difficile l'adhésion à ce personnage, pourtant central à la saison). Cette évolution de l'histoire a de toutes façons le mérite considérable d'apporter d'intéressantes révélations sur le passé de Dexter.

- Reste la fin, et l'épilogue qui la conclut (toujours pas de véritables spoilers, soyez rassurés, juste le sentiment que j'en ai eu) : si elle m'a déçu, c'est d'abord et avant tout parce que j'ai trouvé qu'elle était en décalage avec l'esprit qui sous-tendait tout le reste de la série, qu'elle oblige du coup à ré-évaluer dans une autre perspective. D'une certaine façon, je me suis senti un peu trahi, dans la mesure où cette fin m'a obligé à un virage tout à la fin d'une série que je voyais comme fondamentalement cohérente dans le ton adopté.

- Pour ceux qui sont toujours là, et voudraient en savoir un peu plus sur ce que je reproche à cette fin, je vais en préciser le caractère, sans la dévoiler... Mais ça en dit quand même beaucoup, donc ne lisez que si vous voulez savoir. Pour moi, le gros problème de la fin, c'est qu'elle transforme toute la série en tragédie antique, sur le mode de l'"ananké", du Destin tragique. Or, tout au long des sept saisons précédentes, j'avais toujours énormément apprécié le second degré omniprésent au milieu des pires catastrophes. Même la mort de Rita à la fin de la Saison 4 est finalement surmontée au cours de la Saison 5 et ne met pas fin à cet humour, à cet optimisme sous-jacent. Mais ici, il n'y aura pas de Saison 9...


Witness [Blu-ray]
Witness [Blu-ray]
DVD ~ Harrison Ford
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 11,10

4.0 étoiles sur 5 Un grand film, avec un qualité HD tout à fait honorable, 6 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Witness [Blu-ray] (Blu-ray)
''Witness'' - que je n'avais pas revu depuis une bonne dizaine d'années - est vraiment un excellent film : son intrigue policière est en soi relativement banale, mais son insertion dans le contexte de la communauté amish lui donne un intérêt considérable, tant il s'agit d'une peinture sociale d'autant plus fascinante qu'elle est fidèle :

Il est en effet très intéressant, avant même de regarder le film, de s'informer sur l'origine des Amish (des Suisses/Alsaciens anabaptistes, parlant l'"allemand de Pennsylvanie"), leurs croyances et leur mode de vie, leurs coutumes telles que le fameux ''shunning'', la mise à l'écart sociale de ceux qui ne respectent pas l'Ancien Ordre, ''the Old Order''...

Au début, on rigole un peu de leurs croyances "arriérées" tant elles sont loin de notre vie moderne ; peu à peu cependant, on comprend mieux cette logique pacifiste, cette volonté absolue de ne pas participer à une guerre quelle qu'elle soit, même "juste", car y participer corrompt...

D'autre part, la qualité du film en HD est tout à fait honorable, pour ne pas dire excellente : il s'agit d'un film déjà un peu ancien (1985), dont la qualité vidéo est remarquable, tout au moins dans les scènes de jour (par exemple lors de la construction communautaire d'une grange, d'un éclat et d'une luminosité absolument réjouissantes). En revanche, c'est vrai, les scènes nocturnes sont très granuleuses, mal définies, et marquées de plus d'un fort bruit vidéo.... Mais ce ne sont pas elles qui font le film.
Ma notation personnelle est de 7,0 ou 7,5 (10 = blu-ray parfait, 5 = DVD parfait), ce qui est tout à fait au niveau des films des années 1980.

Le son, lui, propose un excellent Dolby TrueHD 5.1 qui, sans être au niveau des derniers blockbusters genre ''Prometheus'', ne pose rigoureusement aucun problème véritable.


Norma Rae [Blu-ray]
Norma Rae [Blu-ray]
DVD ~ Sally Field
Prix : EUR 16,70

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Passionnant, surtout pour la prodigieuse Sally Field, 3 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Norma Rae [Blu-ray] (Blu-ray)
Le film est excellent, même si ça n'est pas un chef-d’œuvre absolu :
- Tout d'abord, et contrairement à ce qu'on lit souvent, son principal intérêt n'est pas dans la description de la condition ouvrière et du syndicalisme dans les filatures de l'Alabama , même si c'est bien sûr un aspect important du film. Car c'est d'abord et avant tout ce qu'on appelle en littérature un "roman d'apprentissage", l'histoire de l'apprentissage de la vie d'une jeune femme libre, sans éducation, qui découvre peu à peu sa voie, en se forgeant ses propres convictions, avec courage et sincérité. C'est ça le cœur du film, et c'est ça qui rend la prestation de Sally Field tellement importante.
- Car elle y est tout simplement prodigieuse, n'ayons pas peur des mots ! Si elle a obtenu pour ce rôle à la fois l'Oscar de la meilleure actrice, le prix d'interprétation féminine du Festival de Cannes, et le Golden Globe de la meilleure actrice (!!!), c'est en effet totalement mérité, pour une des interprétations féminines les plus sidérantes que j'ai jamais vues. Son incarnation d'une jeune femme inculte, de très basse extraction, mais intelligente, courageuse et sincère est incroyablement naturelle et convaincante.
Bien entendu, le film doit être vu en VO sous-titré, car l'accent du Sud de Sally Field (dont un Français peut parfaitement ressentir certaines nuances) est un élément majeur de son interprétation. J'ai vu, sur certains sites américains, des intervenants qui témoignaient de leur effarement de voir cette Californienne de Pasadena arriver à ce point à prendre un accent populaire du Sud profond, très loin de l'accent du Sud assuré, impérieux, d'un Brad Pitt dans ''Inglourious Basterds'', par exemple : celui de Sally Field/Norma Rae est humble, c'est celui d'un "petit blanc" du Sud qui admet comme ses égaux les Noirs qui sont ses collègues, et lutte avec eux côte à côte. Ne ratez pas ce chef-d’œuvre d'interprétation !


Meurtres au paradis - Saison 2
Meurtres au paradis - Saison 2
DVD ~ Ben Stiller
Prix : EUR 24,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 J'adore cette série, mais je n'apprécie pas d'être pris pour un pigeon., 23 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meurtres au paradis - Saison 2 (DVD)
J'ai découvert cette série à la télévision (sur France Ô, je crois), et j'ai tout de suite apprécié son humour, fondé sur le choc des cultures entre la petite Française vive et directe et l'Anglais coincé et réfléchi. Le tout dans de merveilleux paysages qui font rêver de vacances sous les tropiques, en sirotant des ti-punch, dans la moiteur des Caraïbes, avec les geckos qui courent sur les murs sur fond d'incantations vaudoues. J'ajoute que l'intrigue de chaque épisode est souvent très bien ficelée, et présente un intérêt tout à fait évident pour une série policière.

Puis je me suis dit que je ratais quand même beaucoup du charme de la série en l'écoutant en VF : j'imaginais en effet que le pitch reposait en bonne partie sur le contraste entre les accents, des francophones d'un côté, des anglophones de l'autre. Et je me suis dit qu'il me fallait absolument me procurer la série en DVD, mais avec la VO.

Mais 24,90 € pour une saison déjà ancienne, c'est bien cher, non ? Donc, une fois de plus, je suis allé voir sur amazon.co.uk. Et là, oh miracle ! on a chaque saison pour moins de 6 livres sterling, soit 12 euros rendues en France, transport compris... Alors c'est vrai, on perd la VF (on a la VO en anglais, avec les sous-titres anglais), mais si on parle à peu près anglais, ça n'a rien de problématique.

Et surtout, j'ai redécouvert la série, en découvrant le charmant accent de Sara Martins ("Camil" Bordey), et le côté fabuleusement british de Ben Miller (Richard Poole), qui prend du même coup une tout autre dimension qu'en VF. Rien que pour ça, je conseille vivement de voir la série en VO.

D'autant plus qu'au bout du compte, on nous demande de payer le double qu'au Royaume-Uni pour cette série franco-britannique !
Bref, du coup, non seulement j'ai achetées les deux premières saisons en Angleterre, mais je viens de commander la saison 3 sur amazon.co.uk... Eh oui, elle est déjà là ! Enfin, là-bas, pas ici...


Meurtres au paradis - Saison 1
Meurtres au paradis - Saison 1
DVD ~ Ben Miller
Proposé par Idstock
Prix : EUR 22,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 J'adore cette série, mais je n'apprécie pas d'être pris pour un pigeon., 23 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meurtres au paradis - Saison 1 (DVD)
J'ai découvert cette série à la télévision (sur France Ô, je crois), et j'ai tout de suite apprécié son humour, fondé sur le choc des cultures entre la petite Française vive et directe et l'Anglais coincé et réfléchi. Le tout dans de merveilleux paysages qui font rêver de vacances sous les tropiques, en sirotant des ti-punch, dans la moiteur des Caraïbes, avec les geckos qui courent sur les murs sur fond d'incantations vaudoues. J'ajoute que l'intrigue de chaque épisode est souvent très bien ficelée, et présente un intérêt tout à fait évident pour une série policière.

Puis je me suis dit que je ratais quand même beaucoup du charme de la série en l'écoutant en VF : j'imaginais en effet que le pitch reposait en bonne partie sur le contraste entre les accents, des francophones d'un côté, des anglophones de l'autre. Et je me suis dit qu'il me fallait absolument me procurer la série en DVD, mais avec la VO.

Mais 24,90 € pour une saison déjà ancienne, c'est bien cher, non ? Je suis donc allé voir si on ne la trouvait pas pour moins cher en version anglaise, sous le titre "Death in Paradise". Et là, oh miracle ! on a la saison 1 pour 8,75 €... Alors c'est vrai, on perd la VF (on a la VO en anglais, avec les sous-titres anglais), mais si on parle à peu près anglais, ça n'a rien de problématique.

Et surtout, j'ai redécouvert la série, en découvrant le charmant accent de Sara Martins ("Camil" Bordey), et le côté fabuleusement british de Ben Miller (Richard Poole), qui prend du même coup une tout autre dimension qu'en VF. Rien que pour ça, je conseille vivement de voir la série en VO.

D'autant plus qu'au bout du compte, on nous demande de payer près de 3 fois plus que la version britannique (eh oui !) pour cette série franco-britannique, juste pour l'ajout d'une VF qui retire beaucoup du charme de cette série !
Bref, du coup, non seulement j'ai achetées les deux premières saisons en Angleterre, mais je viens de commander la saison 3 sur amazon.co.uk... Eh oui, elle est déjà là ! Enfin, là-bas, pas ici...


Meurtres au paradis - L'intégrale des saisons 1 et 2
Meurtres au paradis - L'intégrale des saisons 1 et 2
DVD ~ Ben Miller
Prix : EUR 21,36

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 J'adore cette série, mais je n'aime pas être pris pour un pigeon., 23 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meurtres au paradis - L'intégrale des saisons 1 et 2 (DVD)
J'ai découvert cette série à la télévision (sur France 2 tout d'abord, puis sur France Ô, je crois), et j'ai tout de suite apprécié son humour, fondé sur le choc des cultures entre la petite Française vive et directe et l'Anglais coincé et réfléchi. Le tout sur fond de merveilleux paysages qui font rêver de vacances sous les tropiques, en sirotant des ti-punch, dans la moiteur des Caraïbes, avec les geckos qui courent sur les murs, le tout saupoudré d'une pincée discrète d'incantations vaudoues.
J'ajoute que l'intrigue de chaque épisode est souvent très bien ficelée, et présente un intérêt tout à fait évident pour une série policière, dans un style digne d'Hercule Poirot, comme d'autres commentateurs l'ont souligné.

Puis je me suis dit que je ratais quand même beaucoup du charme de la série en l'écoutant en VF : j'imaginais en effet que le pitch reposait en bonne partie sur le contraste entre les accents, des francophones d'un côté, des anglophones de l'autre (eux-mêmes divisés en purs Britanniques de la métropole, et en anglophones locaux). Et je me suis dit qu'il me fallait absolument me procurer la série en DVD, mais avec la VO.

Mais 39,90 € pour les deux premières saisons, c'est bien cher, non ? Donc, une fois de plus, je suis allé voir sur amazon.co.uk. Et là, oh miracle ! on a les deux saisons pour 8 livres, soit 15 euros rendues en France, transport compris... Alors c'est vrai, on perd la VF (on a la VO en anglais, avec les sous-titres anglais), mais si on parle à peu près anglais, ça n'a rien de très problématique.

Et surtout, j'ai redécouvert la série, en découvrant tout d'abord le charmant accent français de Sara Martins ("Camil" Bordey) et celui, plus marqué, de sa mère (Elisabeth Bourgine), puis le côté fabuleusement british de l'inspecteur Richard Poole (Ben Miller), qui prend du même coup une tout autre dimension. Rien que pour ça, je conseille vivement de voir la série en VO.
D'ailleurs, toute la série est un vrai festival d'accents anglais, avec notamment celui de Gary Carr (Fidel), qui s'est efforcé de prendre l'accent de la Jamaïque, et surtout celui - absolument délectable - de Dwayne (Danny John-Jules) à l'extraordinaire accent caraïbe, alors qu'il est né à Londres ! Sans parler bien sûr de l'accent local extrêmement marqué du chef de la police de l'île, Selwyn Patterson (Don Warrington, effectivement originaire de Trinidad).

Au bout du compte, on nous demande donc de payer 25 € en plus, juste pour avoir la version française, édulcorée car privée de son charme exotique, de cette série franco-britannique pourtant bien meilleure en VO.
Bref, du coup, outre les deux premières saisons que j'ai achetées en Angleterre, je viens de commander la saison 3 sur amazon.co.uk... Eh oui, elle est déjà là ! Enfin, là-bas, pas ici...


Gershwin / Porgy and Bess (BD) [Blu-ray]
Gershwin / Porgy and Bess (BD) [Blu-ray]
DVD ~ Gershwin
Prix : EUR 37,41

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellente version !, 27 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gershwin / Porgy and Bess (BD) [Blu-ray] (Blu-ray)
Je rêvais depuis longtemps d'avoir une version de "Porgy and Bess" en blu-ray : j'adore cet opéra, si différent des autres, dont j'ai déjà la version en CD parue en 1977 chez RCA, sous la direction de John DeMain, avec Clamma Dale et Donny Ray Albert.

Mais non, rien, pas un blu-ray à l'horizon. Et voilà qu'est annoncé (sortie le 25 mars 2014) ce blu-ray, toujours avec John DeMain (le grand spécialiste de l’œuvre), à la tête de l'opéra de San Francisco, dans une mise en scène de Francesca Zambello dont j'avais admiré le travail au Royal Opera House dans le blu-ray de "Carmen", avec Anna Caterina Antonacci et Jonas Kaufmann !

Résultat des courses : superbe ! J'ai failli ne mettre que 4 étoiles pour prendre en compte le fait que la perfection n'est pas de ce monde, mais les quelques réserves que je peux faire sont insignifiantes à côté des qualités de cette version :

MISE EN SCENE : vraiment très bien, agréable à l’œil, malgré le côté forcément misérable du cadre, Catfish Row n'ayant rien à voir avec la 5e Avenue. Les jeux de scène sont très travaillés, expressifs en diable, et on sent que chaque interprète est constamment attentif aux sentiments qu'il exprime.
Quelques passages m'ont parus particulièrement réussis : la scène où Jake chante "A Woman Is a Sometime Thing" est très réjouissante, les lamentations de Serena après la mort de Robbins et la reprise de "Summertime" par Clara lors de l'ouragan sont profondément émouvantes, les scènes d'ensemble (vraiment remarquables) sont de véritables tableaux où chaque personnage exprime à sa façon les sentiments du groupe...

INTERPRÉTATION : très bonne, avec des interprètes dont plusieurs sont de solides habitués de la scène lyrique classique. Rien à dire sur l'interprétation d'Eric Owens, un Porgy tout à fait crédible à tous points de vue. Laquita Mitchell, précédemment une excellente Clara, est ici une Bess remarquable, à la voix ample. Angel Blue est une bonne Clara, à la voix plus légère. Les autres interprètes sont dignes de l'opéra et de sa mise en scène.
Il faut être bien conscient que voir en Porgy et Bess de jeunes premiers, façon "Bonnie and Clyde", serait un contresens total : lui est un estropié sans le sou, elle est une droguée un peu paumée, Crown est un assassin, Sportin' Life un dealer, tous sont misérables, sans aucune éducation (leur anglais est particulièrement savoureux !), cabossés par la vie. Mais tous cherchent le bonheur... et parfois, le trouvent.

QUALITÉ TECHNIQUE : elle est très bonne pour l'image, ainsi que pour le son. La qualité sonore présente d'ailleurs une particularité extrêmement rare, hélas : l'enregistrement est en DTS HD MA 5.1, a priori sur une base 24 bits (comme la piste PCM 2.0), mais en 96 KHz au lieu des 48 KHz habituels. Du coup, les aigus sont particulièrement flamboyants.
De son côté, la qualité visuelle est tout à fait digne du format blu-ray, même si d'autres opéras (pas si nombreux) ont faits encore mieux ; mais il ne faut jamais oublier qu'une représentation d'opéra ne bénéficie que de peu de lumière : on n'est pas dans "Lawrence d'Arabie" !

Je signale que "Les Années Laser" de juin 2014 trouvent les interprètes "magnifiques" et la mise en scène "extrêmement vivante", pleine "de naturel et d'humanité".
Ils sont en revanche assez critiques pour la qualité technique ("beaucoup de grain et colorimétrie pâlotte" pour l'image, et piste multicanale "juste correcte"). Ces deux critiques me semblent totalement injustifiées.
Mais il est sans doute utile de préciser que le son est enregistré sensiblement plus bas que la plupart des opéras (ou des films), je dirais bien 5 décibels plus bas : il vaut donc mieux un bon ampli, le faible niveau pouvant sans doute expliquer une partie de certaines appréciations défavorables sur le son (j'utilise pour ma part un bloc de puissance Rotel, qui offre toute la puissance requise pour pousser le son autant que nécessaire sans distorsion).
Et bien entendu, pour l'enregistrement fidèle d'une représentation d'opéra, il ne faut pas attendre de "spatialisation" autre que celle résultant de l'acoustique de la salle.
D'autre part, il ne faut pas rester sur la piste 1 (PCM 2.0), mais passer sur la piste 2 (DTS HD MA 5.1). Sinon, la scène sonore reste très frontale, avec un niveau sonore encore plus faible.

Pour sa part, le site américain blu-ray.com - généralement très exigeant sur la qualité technique - attribue à ce disque 4,5/5 pour l'image, et 4,0/5 pour le son, avec comme commentaire d'ensemble : Production "hautement recommandée" ("highly recommended"), "joliment mise en scène et impeccablement chantée" ("handsomely mounted and impeccably sung"). Ce qui rejoint tout à fait ma propre appréciation.

L'un dans l'autre, cette version est à la hauteur de mes rêves, et est donc en fait tout à fait inespérée, après une aussi longue attente.


Le Bal des vampires [Ultimate Edition - Blu-ray + DVD - Édition limitée boîtier métal]
Le Bal des vampires [Ultimate Edition - Blu-ray + DVD - Édition limitée boîtier métal]
DVD ~ Jack MacGowran
Prix : EUR 20,00

27 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Cette édition blu-ray est la preuve définitive que Warner France se paie notre tête., 8 février 2014
J'avoue que plus ça va, et plus la politique commerciale de Warner France me semble à la fois aberrante et scandaleuse. Ici, on a un film ancien (c'est un film de 1967), largement amorti, qu'on nous ressort dans une édition blu-ray assez médiocre (et en 1080i, qui plus est, avec des sous-titres français imposés sur la VO).
"Les Années Laser" préviennent d'ailleurs clairement que "le piqué est à la traîne, avec même quelques flous", même si les points blancs ont disparu (encore heureux !).

Et à quel prix Warner France daigne-t-il nous vendre cette "Ultimate Edition" ? A 30 euros ou à peu près, là où les autres éditeurs descendent très rapidement vers les 15 euros, puis vers les 10 euros, pour des "films du patrimoine" similaires. Alors bien sûr, pour éviter ce genre de comparaison, on nous colle un livret "inédit" de 18 pages... Pas de chance, je n'achète pas les blu-rays pour le livret, mais pour le film... La moindre des choses aurait donc été de nous offrir le choix entre cette version et une autre, plus basique, mais beaucoup moins chère.

De la même façon, Warner - pour se faire un peu plus remarquer et faire oublier le prix, je suppose - nous colle ce blu-ray dans un monstrueux coffret métallique de plus de 20 cm de haut, donc nettement plus haut qu'un DVD, au point qu'il ne tiendrait pas dans mes rayonnages DVD ! Je me demande vraiment comment un chef de produit a pu concevoir une pareille aberration, à la fois aussi coûteuse et aussi malcommode !

Et le plus détestable, c'est que cette arnaque vise spécifiquement les cinéphiles français : on trouve bien souvent les mêmes films pour beaucoup moins chers au Royaume-Uni ou en Allemagne. Ainsi, "Le Seigneur des anneaux" est disponible en version longue à l'unité (!) en Angleterre pour la somme très raisonnable de 7 £ par film (soit 8,60 euros), en blu-ray évidemment. Du coup, j'achète de plus en plus souvent sur amazon.co.uk...

Donc cette édition blu-ray du "Bal des vampires" - un film dont j'apprécie pourtant l'esprit parodique qui contraste merveilleusement avec les décors et l'ambiance tout à fait "vampiriques" - est vraiment le faux-pas de trop qui me convainc que Warner France se paie décidément notre tête.

Je supprime donc le film de ma liste d'envie, où il figurait pourtant en bonne place : après tout, je l'ai déjà en DVD.

Je reverrais peut-être la question dans quelques années, si je trouve ce blu-ray en promo autour de 6 ou 7 euros. Mais il y a tant d'autres bons films à acheter, chez tant d'éditeurs moins grippe-sous !


Page : 1 | 2