undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Sébastien > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Sébastien
Classement des meilleurs critiques: 6.477
Votes utiles : 315

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Sébastien "seb" (Limoges)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Invention of Knowledge
Invention of Knowledge
Prix : EUR 13,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le retour du rock progressif, 24 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invention of Knowledge (CD)
Et bien, l'année 2016 apporte son lot de bonnes surprises en matière musicales.
Après Dream Theater et leur album "The Astonishing" en janvier, voila que Jon Anderson et Roine Stolt, deux géants du progressif, sortent un magnifique album.

Tout est parfait. La musique fait du bien, la production est géniale. Même la pochette et le design sont très réussis.

Une vraie perle qui aurait pu être écrite dans les années 70.

Mention spéciale à la partie "Everybody Heals" qui est vraiment superbe.
La partie "Knowing", est, à mon goût, la plus ennuyeuse.

L'ensemble s'écoute d'une traite.

Bravo messieurs !


Discovery
Discovery
Prix : EUR 15,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Discovery 2016, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Discovery (CD)
Deux ans et demi après avoir sorti les versions deluxe de "Five Miles Out" et "Crisis", Mike Oldfield sort, en ce début d'année 2016 les versions deluxe de "Discovery" et "Killing Field".
Je vais aujourd'hui commenter "Discovery".

Tout d'abord, on peut constater que, pour l'occasion de cette sorte Deluxe, Mike a rebaptisé l'album. Ainsi, le coffret se prénomme "Discovery and the Lake".

- Le coffret : Pas mal de visuel (de nombreuses photos, des annotations de l'artiste....). A l'intérieur, se trouve deux CD et un DVD. A noter que toute la bandelette indiquant que c'est une "deluxe edition" a disparue. On se retrouve avec une simple étiquette. Economies oblige....

- 1er CD : Il s'agit du remaster de l'album original. Les 8 morceaux sont magnifiques. Le son est énorme !!! on a l'impression que le disque a été enregistré en 2015 (et non en 1984) !
Sur ce CD, il y a également 5 morceaux bonus. Ils sont intéressants mais cela n'apporte rien de plus à l'album qui est déjà génial.

- 2ème CD : Intitulé "The 1984 Suite", il s'agit de certains morceaux de l'album original qui ont été à nouveau remastérisés. On trouve dessus les morceaux "The Killing Fields" et "Etude" qui seront retravaillés la même année pour la musique du film "La Déchirure". Encore une fois, je n'ai rien à dire sur la musique en elle-même qui est superbe. Toutefois, je ne vois pas trop l'utilité....

- Le DVD : Bon, je ne suis pas fan des DVD audio.... je trouve ça inutile. Toutefois, force est de constater que le son est vraiment énorme. Un gros boulot a été fait.
Sur ce DVD, vous trouverez également trois "clips". Complètement nul pour moi car je les ai déjà sur le DVD "ELEMENTS" (sorti en 2004).

Alors, globalement, que dire?
"Discovery", pour moi, est le dernier grand album de la première partie de carrière de Mike Oldfield. Cet album est une suite directe à l'album "Crisis". Il est, je trouve, même mieux abouti. C'est un très bon cru. Tout ce que fera Mike les années suivantes, n'arrivera jamais à égaler tous les albums conçus entre "Tubular Bells" et "Discovery" (même s'il y aura de très belle choses quand même...).
Le problème dans ce produit est l'annotation "Deluxe Edition". Je trouve que finalement, il n'y a pas grand chose. On est loin des versions deluxe précédentes. Il y aurait pu au moins avoir un live (soit en audio, soit en vidéo).

Je mets 4 étoiles pour la musique qui est vraiment géniale.


The Astonishing
The Astonishing
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Opéra rock, 6 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Astonishing (CD)
Deux ans et demi après la sortie de l'album éponyme "Dream Theater", le groupe sort enfin un nouveau disque.

Et quel disque !!!!

Ici, je ne commenterais pas l'histoire du concept album. Je vais, comme d'habitude, rester sur la musique et le design de l'album.

- le design : J'aime beaucoup la pochette. Elle est plutôt futuriste. A l'intérieur du coffret, se trouve donc les deux CD (et oui, c'est un double-album !) et un livret avec toutes les paroles (ou scénarios). Il y a également les images des personnages de l'histoire. C'est plutôt réussi. On se croirait dans un livre de fantaisy. A mon goût, il manque une photo du groupe (ce n'est qu'un avis personnel....). Bon, globalement, c'est pas mal.

- CD n°1 : Intitulé "The Astonishing Act 1", le CD se compose de 20 morceaux. Alors, que dire?
Et bien moi, j'aime. Tout simplement. On retrouve du bon rock "The Gift of music", "The road to revolution"...Il y a également de très belles mélodies "Act of Faythe" ou "Chosen". Je crois qu'il n'y a rien à jeter. Les parties instrumentales censées représenter les nomacs (si je ne me trompe pas...) sont énormes. Cela n'a l'air de rien comme ça, mais, une ambiance futuriste s'installe dès le début et c'est très fort de pouvoir représenter cela sans mélodie particulière.

- CD n°2 : "The Astonishing Act 2". Ici, on reste dans cette même ambiance. Les morceaux s'enchainent (c'est vrai, plus ou moins bien), mais il y a toujours une certaines cohérence. Le morceau "Our new world" est un bon rock (à la façon de Toto). Le dernier morceau "The Astonishing" est un petit condensé de la plupart des mélodies qui couvrent les deux CD.

Avec 34 titres, cette nouvelles galettes de Dream Theater ne peut pas laisser l'auditeur (ou l'auditrice) indifférent(e). On aime ou on n'aime pas. Il y a eu un sacré boulot des musiciens (pour l'écriture, John Petrucci et Jordan Rudess et pour l'interprétation, John Myang, Mike Mangini. Je donne une mention spéciale à James Labrie qui assure grave. Toutes les paroles reposent sur ses épaules.
Avec ce disque, le groupe s'éloigne un peu du métal. Ils ont voulu apporter autre chose... je trouve que c'est une bonne chose. De nos jours, beaucoup de groupes ou de musiciens manquent de créativité. Pour un groupe qui a 30 ans d'existence, je trouve qu'ils apportent une grande fraicheur au monde musical d'aujourd'hui.

Bonne écoute à toutes et tous !


Better Late Than Never
Better Late Than Never
Prix : EUR 21,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bel album non abouti, 31 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Better Late Than Never (CD)
Voila donc cet album des deux légendes... Jon Anderson, le mythique chanteur de Yes et Jean-Luc Ponty, le formidable violoniste jazzy qui a travaillé avec les plus grands. On pouvait s'attendre à quelque chose d'énorme.... on se retrouve avec un bel album plutôt classique.

Il faut dire ce qui est, l'album est plutôt réussi. Les morceaux sont vraiment sympas et les arrangements très bons. Pourtant, il y a plusieurs choses qui me gênent :

- Tout d'abord, il s'agit d'un disque de Jon Anderson et Jean-Luc Ponty et malheureusement, sur les 13 morceaux que comptent le disque, il n'y en a que 4 qui sont écrites par le duo. Tout le reste se compose de reprise du groupe Yes ou des chansons de Jon...

- Sur le DVD, le concert n'est pas en entier. De plus, il y a l'intégration d'images de synthèse qui gâche un peu le concert et qui n'apportent rien de plus au spectacle....

- Toujours sur le DVD, tous les musiciens sont interwiewés... sauf.....Jamie Glaser (le guitariste)... Pourquoi? De plus, toujours le concernant, il n'y a aucun gros plan sur lui. Même lorsqu'il fait un solo de guitare, on colle des images de synthèse.... quel dommage...

Il faut tout de même dire que, malgré cela, l'ensemble du produit est bon. Le son est correct et, je le répète, les compositions et les arrangements sont très réussis.

Vous pouvez acheter ce disque, vous passerez un excellent moment !


Electronica 1 : The Time Machine
Electronica 1 : The Time Machine
Prix : EUR 15,99

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Electronica Volume 1, 24 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Electronica 1 : The Time Machine (CD)
Alors, voilà enfin un nouvel album de Jean-Michel Jarre, grand pape de la musique électronique. Cela fait 8 ans qu'il n'avait pas sorti quelque chose de neuf....
Alors, qu'en est-il de ce nouveau disque ?

- Le packaging : Bon, tout simplement, je n'aime pas. La pochette est plutôt triste. On a l'impression d'être dans un film de Luc Besson dans les années 80. Pire, j'ai l'impression que l'artiste se trouve à Pigalle, devant une vieille boite de nuit en train de vouloir faire " le beau". Oui, à un certain âge, ça fait vraiment ringard de vouloir faire jeune à tout prix.... Je n'en rajouterais pas. Je n'aime pas, c'est tout.

- Le CD : Tout d'abord, il faut prendre cet album pour ce qu'il est. A savoir, un disque de divertissement. Il faut oublier les grandes oeuvres du musicien. On est loin, mais alors très loin de "Calypso", "Chronologie", "Révolution industrielle" et à des années lumières de "Champs magnétiques", "Equinoxe" ou "Oxygène".
Le son est très actuel. Par contre, les musiques font un peu techno des années 90. Pourtant, l'album est loin d'être mauvais. Dans l'ensemble, il s'écoute plutôt bien.
Les 8 premiers morceaux sont très bons : mention spéciale à "Glory" que j'adore. J'aime beaucoup "If" aussi.
Par contre, à partir du 9ème morceau, ça se gâte. Les pistes sont plus ou moins bonnes. Ainsi, on passe de l'inconsistant "Conquistador" au moyen "Travelator". La collaboration avec Tangerine Dream n'apporte pas non plus son lot de surprises. Ca s'écoute, sans plus. Finalement, sur cette deuxième partie du disque, seul "Stardust" relève le niveau. L'album se conclut par un morceau avec Lang Lang qui apparait comme un OVNI. C'est intéressant, mais pas transcendant non plus.

Alors, globalement, ce n'est pas l'album de l'année. Toutefois, force est de reconnaitre que c'est le meilleur album de Jean-Michel Jarre depuis près de 15 ans (il faut dire que "Métamorphose", "Geometry of love" et "Teo and Tea" n'étaient vraiment pas terribles). Encore une fois, je le répète, ce disque n'est pas mauvais.
En ce qui me concerne, je pense qu'il y a trop de titres. Peut-être que 10 morceaux auraient suffis. A vouloir faire de la quantité, peut-être que la qualité s'en est un peu ressentie. A noter qu'une suite est programmée en avril 2016 avec des nouvelles collaborations.

Pour terminer, un petit point négatif. A savoir que Jean-Michel Jarre est un musicien français. Je trouve vraiment dommage que toutes les explications à l'intérieur du livret soient en anglais !!!!

Allez, ne boudons pas notre plaisir. C'est toujours plaisant de voir Jean-Michel Jarre.

Bonne écoute à toutes et tous !


Rattle that lock
Rattle that lock
Proposé par reflexgb
Prix : EUR 8,10

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ce qu'on attend de Gilmour..., 20 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rattle that lock (CD)
Tout d'abord, j'aimerais préciser que ce qui va suivre n'est que mon avis personnel. On peut être d'accord ou non et je ne souhaite influencer personne dans un sens ou dans l'autre....

Alors, tout d'abord, je souhaite donner mon avis sur David Gilmour en personne :

- Je trouve le personnage plutôt égoîste qui renie toute une époque et surtout sa mère nourricière : Pink Floyd.
Dans tous les médias (télé, magazines....), David nous dit (depuis plusieurs années) qu'il ne veut pas que Pink Floyd se reforme. Il précise également qu'il n'a pas de lien avec le passé, que son ex-groupe c'est du passé et qu'il n'a plus lieu d'être. Bon, OK, mais alors Monsieur Gilmour, il faut arrêter de jouer les morceaux de Pink Floyd pendant vos concerts et ne faire que vos morceaux en solo (il faut se rappeler que pour sa précédente tournée (en 2006), il avait "utilisé" Richard Wright. Il n'a pas non plus été contre l'idée de sortir l'album de Pink Floyd en 2014 et bien sur, il joue toujours les morceaux de Pink Floyd pendant ses concerts.
Voilà, c'était un petit coup de gueule vis à vis de cette situation....

En ce qui concerne l'album, il est très bon. Il n'y a pas grand chose à dire.
Le son est superbe. Le packaging est correct.
Pour faire suite à mon petit énervement du début de commentaire, on peut voir que toutes les chansons sont publiées par "pink floyd music publishers ltd", intéressant, non, pour quelqu'un qui ne veut plus entendre parler de ce groupe???????

Le disque se compose de 10 morceaux (enfin, plutôt 9 car le dernier morceaux reprend le thème du premier....). Sur cet album, se trouvent des perles rares : "Today" qui est très original et vraiment sympa, "5 A.M.", "And Them" qui sont des instrumentaux reprenant le son pink floyd (et oui encore....) et surtout "A boat lies waiting" qui est superbe (avec Crosby and Nash). C'est une pure merveille !

"Rattle that lock" et " "In any tongue" s'écoutent très bien.

En fait, pour moi le morceau le moins intéressant est "the girl in the yellow dress" : il pompe tous les préjugés du jazz. Moi qui adore ce style, j'ai été déçu.

Bon, d'une manière générale, David Gilmour nous a gratifié d'un très bon album. Si je puis dire, c'est un album de saison automnale. Il n'est pas parfait, mais il arrive à nous transporter dans une sphère de tranquillité. David Gilmour, comme le bon vin, se bonifie avec l'âge. Un ou deux titres supplémentaires n'auraient pas été de trop.
En ces temps où la bonne musique se fait rare, on peut vraiment apprécier ce disque.

Bonne écoute !


Like It Is - at the Mesa Arts Center
Like It Is - at the Mesa Arts Center
Prix : EUR 27,99

10 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Like it is (volume 2), 2 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Like It Is - at the Mesa Arts Center (CD)
Voici donc le deuxième volume "Like it is". Cette fois-ci, il s'agit d'un concert donné le 12 août 2014 aux Etats-Unis.
Le coffret se présente sous forme de deux CD et d'un DVD. Les albums "Close to the Edge" et "Fragile" sont joués en intégralité.

Si l'intêret premier du coffret était de voir ce que donné cette formation, les évènements récents font que finalement, ce "Like It Is" est un testament musical de Chris Squire.

Je vais, comme d'habitude, essayer de commenter ce produit.

Le coffret (packaging) : Un peu à la manière des "Keys to Ascension", le design est correct (sans plus). Par contre, lorsqu'on ouvre le coffret, on tombe directement sur une photo du groupe avec en première ligne.... Chris Squire. Le visage grave et fatigué d'Alan White apporte une impression dramatique palpable.

CD 1 : Ici, il s'agit de l'album "Close to the Edge" qui est joué en intégralité. Ce qui frappe tout de suite, c'est le son qui est superbe. Je n'ai rien à dire, c'est parfait. En ce qui concerne l'interprétation, elle est très bonne. Encore une fois Geoff Downes a fait un gros boulot pour s'approprier les morceaux. Il n'arrive pas à atteindre la virtuosité de Rick Wakeman, mais c'est quand même pas mal. Jon Davinson, se débrouille également très bien. Les anciens Steve Howe, Alan White et Chris Squire sont égaux à eux-mêmes. On peux reprocher une certaine froideur dans l'interprétation. Il y a un côté mécanique qui se ressent, mais la qualité est très bonne.

CD 2 : "Fragile" est joué intégralement. Là encore Jon Davinson est bluffant et Geoff Downes assez impressionnant. Le son est également énorme. Rien à dire.

DVD : On prend un vrai plaisir à regarder cette formation qui, malheureusement, est déjà une référence du passé. Oui, elle fonctionne super bien. L'entente musicale et amicale se sent véritablement. Steve Howe paraissait un peu moins "coincé" que sur certains concerts. Chris Squire avait encore des regard espiègles et une façon unique de jouer de la basse. Et qu'elle voix !!! Jon Davinson semblait en pleine forme. Souriant, très à l'aise; il s'est bien intégré au groupe. Bien sur, il ne peut pas remplacer l'inégalable Jon Anderson, mais quand même qu'elle boulot ! Geoff Downes assure grave également. En ce qui concerne Alan White, sa frappe est beaucoup plus pêchue que sur le précédent opus. Mais, qu'est qu'il semble fatigué......Il me donne l'impression de souffrir lorsqu'il joue. J'espère que ce n'est qu'une impression...
L'image et le son sont corrects. Ce concert est un bon moment.

Donc, voilà, je crois que tout est dit. Ce "Like it is - at the Mesa Arts Center" est un très bon produit. Bien évidemment, ce n'est pas le meilleur concert que Yes a donné au cours de sa longue carrière. On sent tout de même une maitrise technique quasi parfaite et une envie forte de faire plaisir au public et également de se faire plaisir.

Chris Squire nous a quitté le 27 juin 2015. C'est une bien triste nouvelle pour le groupe et pour tous les fans. Que va faire Yes maintenant? Il semble que Billy Sherwood va remplacer Chris pour la tournée américaine qui débutera le 07 août avec Toto et pour la tournée européenne prévue en 2016. En ce qui me concerne, Yes ne sera plus pareil. Mais bon, le groupe a toujours su rebondir dans les difficultés. Moi, je pense qu'avec l'âge avançant, le groupe devrait faire une grosse tournée mondiale et en rester là. Parfois, il faut savoir s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard... mais bon, c'est eux qui décideront.

En attendant, vous pouvez acheter les yeux fermés ce live. Bonne écoute.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 2, 2015 11:40 PM MEST


Axis XXX Live in San Francisco Mmxii
Axis XXX Live in San Francisco Mmxii
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 22,42

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 XXX live, 13 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Axis XXX Live in San Francisco Mmxii (CD)
Asia nous propose encore une fois un live.
Il s'agit, cette fois-ci, d'un concert donné à San Francisco, en 2012, lors de la tournée américaine pour l'album "XXX".

L'intérêt principal de ce disque est qu'il constitue le dernier document officiel du groupe avec la présence de Steve Howe.

Je vais commenter la version 2 CD+ DVD.

-Le packaging : encore une fois, le produit se présente sous la forme d'un petit coffret bien sympatique.Quelques petites photos se trouvent à l'intérieur du coffret (mais, c'est vraiment le minimum...).
En ce qui concerne le design, on retrouve le dragon présent sur l'album studio "XXX". Roger Dean s'est juste contenté de changer les couleurs et de le rajouter sur un fond noir. Je trouve que globalement, ça aurait put être mieux....

- CD n°1 : A la manière d'un live du groupe Yes, le CD commence par un petit morceau classique. Ensuite, nous avons droit à une succession de morceaux plus ou moins intéressant. On retrouve, bien évidemment les superbes "Only time will tell", "Wildest Dream" et le moyen "Time Again", Steve Howe, comme dans un concert de Yes (et oui encore !!!), nous gratifie de deux petits solos de guitare acoustique. Le disque se termine par trois morceaux interprétés par John Wetton et Geoff Downes. Le superbe morceau "The smile has left your eyes" conclue le disque.

- CD n°2 : Personnellement, je préfère cette partie. Les morceaux sont beaucoup plus sympas et surtout Carl Palmer fait un festival. Il a une super pêche. Son solo de batterie est énorme. Malheureusement, sur CD, un solo de batterie, c'est long.

- DVD : L'image est très correcte, le son parfait. Le groupe est égal à lui-même. Les quatre musiciens assurent le spectacle. John Wetton a une voix magnifique et une prestance inégalable. Steve Howe est comme à son habitufe pas très scénique mais assure grave à la guitare. Geoff Downes est tout simplement énorme d'émotion au clavier. Quand à Carl Palmer, ici, en vidéo, son solo est un régal. On voit que sur ce concert, c'est lui qui est vraiment en forme. Il apporte une dynamique et du peps au groupe.

D'une manière général, en fait, il n'y a rien de mauvais dans ce produit. Il n'était pas non plus indispensable de sortir un live (c'est le quatrième depuis la reformation de 2006). Asia fait du Asia. On aime ou on aime pas. Ca s'écoute bien, mais ça ne décoiffe pas non plus.

En ce qui me concerne, l'aventure "ASIA" va peut-être s'arrêter avec ce disque. J'ai bien aimé leur dernier album studio "Gravitas" (sorti en 2014). D'ici 1 ou 2 ans, il y aura bien un live qui va sortir. Toutefois, les morceaux se ressemblent un peu tous et il n'y pas vraiment d'originalité (malgré le talent des musiciens). Sam Coulson (le remplaçant de Steve Howe) se débrouille très bien. Mais, je ne suis pas sur que celà suffise à me donner envie de continuer à écouter ce groupe.
Enfin, on verra ce qu'Asia proposera dans l'avenir.

En ce qui concerne ce disque, je donne 4 étoiles. C'est un bon produit.


Progeny : Highlights From Seventy-Two
Progeny : Highlights From Seventy-Two
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 12,13

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Yessongs 2015, 3 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Progeny : Highlights From Seventy-Two (CD)
Progeny : Highlights from seventy-two est un petit coffret de 2 CD regroupant plusieurs extraits de différents concerts donnés par Yes en 1972 lors de la tournée "Close to the Edge".

Le packaging : Encore un très beau travail de Roger Dean. Les deux CD sont jaune et bleu (sympas). Les dessins font évidemment rappeler la période concernée (1972). A l'intérieur du boitier, se trouve un petit livret (assez coloré) avec une note du producteur et d'un journaliste. N'attendez aucune photos du groupe de cette époque...

CD 1 : On retrouve les grands classiques du groupe. L'interprétation est superbe. On sent que les musiciens étaient jeunes et dynamiques. Le son est énorme pour l'époque. Le travail de restauration est vraiment impressionnant.

CD : : Pareil.... tout est parfait.

En fait, ces deux CD composent un concert classique de Yes. C'était une très grande période pour le groupe.

Alors, en fait, moi, ce qui me gêne dans ce coffret, c'est tout simplement qu'on prend les fans pour des portes-monnaie. Oui, il faut être franc, niveau musique c'est parfait. Niveau visuel, c'est super. Mais, en fait, c'est une restauration de Yessongs (sorti en 1973). DOnc, à mon avis, si vous voulez vous procurer ce produit, alors préférer ce Highlights... plutôt que le coffret avec l'intégral des concerts. Il a un prix énorme (près de 80 euros) et va plutôt bénéficier au producteur.

Je note de 5 étoiles ce produit car la qualité artistique et musicale est énorme et également par respect pour les 5 musiciens.

En écrivant ces lignes, j'ai également une petite pensée pour Chris Squire. Cet immense bassiste qui nous a quitté le 27 juin dernier. Il était LE PILLIER du groupe (peut-être plus que Jon Anderson). Sans lui, Yes ne sera plus tout à fait Yes.


Masters of the Universe MotU Classics Figure: Clawful
Masters of the Universe MotU Classics Figure: Clawful
Proposé par YUK
Prix : EUR 74,34

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe figurine !, 24 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Masters of the Universe MotU Classics Figure: Clawful (Jouet)
Et oui, comme le précise mon titre, je suis ravi de cette figurine "Masters of the Universe Classic".

C'est une superbe pièce de collection. En plus, elle est livrée avec sa boite blanche (pour les connaisseurs....).

Etor est un personnage central dans le dessin animé filmation. A noter que cette figurine est de plus en plus difficile à trouver, d'où son prix un peu élevé.

En ce qui concerne la livraison : elle est parfaite, le délai a été respecté.

Bon, comme vous l'aurez compris, c'est un superbe objet et je suis très content de mon achat.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8