undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de François Beaudoin > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par François Beaudoin
Classement des meilleurs critiques: 245.111
Votes utiles : 780

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
François Beaudoin "Narcisse Le Québécois" (Québec ( Ville fortifiée), Canada)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
Vivaldi : Concertos pour viole d'amour
Vivaldi : Concertos pour viole d'amour
Prix : EUR 6,99

9 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Enfin un compétiteur de haute gamme..., 27 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : Concertos pour viole d'amour (CD)
D'entrée de jeu, ce disque est fabuleux..

Comparons-le à la version récente de Allessandro De Marchi... Surtout le RV 392, rarement «endisqué», si vous permettez...

Biondi est fabuleux... certes....Mais il y a une rérence ultime qui dépasse le maestro. C'est mon avis et des chroniqueurs branchés l'avait mis en garde....

Non, Biondi ne déclasse pas les versions RV 392 ( surtout celle-là) et la RV 540 de DE Marchi (Berlin Clasics )

Biondi est-il toujours un souverain dans son royaumme ???

Oui, sauf dans le RV 392;

Le Rustique le déclasse....


Ostinato
Ostinato
Prix : EUR 22,54

12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe récital !, 30 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ostinato (CD)
Voici un Savall heureux, un Savall des beaux jours au niveau festif, qui contraste avec le Savall des dernières années, d'une tristesse désarmante, comme en témoigne les gravures «Alfons V», «Métamorphoses Fidei,» «Batailles et lamentis,» «Isabel I Reina de Castille».

Or la gravure ici commentée est festin auditif joyeux, un des meilleurs Savall.

Un beau voyage. Avec les mains véloces, aux accents funambules de Kraemer, Valetti, Plantier (Violons), de Cocset (Violoncelle) et de...Jordi Savall (Viole de gambe)

Écoutez pour voir Le Purcell : quelle furie quelle vigueur, coups d'achets qui voltigent en communion avec l'essentiel : la création d'un nouveau-né : Purcell revisité à la manière de virtuoses.

Pour ouvrir le Bal, quoi de mieux que Valente avec sa gaillarde napolitaine

Gravure d'exception !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 17, 2013 2:15 AM MEST


Vivaldi - Concert per vari strumenti (Concertos pour divers intstruments) / Zefiro, Bernardini
Vivaldi - Concert per vari strumenti (Concertos pour divers intstruments) / Zefiro, Bernardini
Prix : EUR 20,66

5 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Nouveautés ? Passez votre chemin..., 20 juin 2007
Encore une fois Naïve réédite n'importe quoi, soit les sempiternels concertos de Vivaldi ici gravés. On les possède déjà tous, des tas de versions - Pour le mélomane rompu à Vivaldi que je suis, cet album n'a tourné qu'une seule fois dans ma chaîne Hi-Fi.

En effet, que des doublons.

J'ai PAR AILLEURS en très haute estime l'ensemble Zefiro. Heureusement, la prise se son leur rend assez justice ici. Car le Zefiro d'antan avait toujours une prise de son phénoménale, à couper au couteau. RE : Haendel, Zelenka, Gatti et...Vivaldi avec devinez quoi ? Des concertis per vari strumenti sur Astrée (un disque extraordinaire avec plein de concertos étonnant, peu ou rarement gravés).

On est DONC ici en terrain connus, très fréquentés par les baroqueux. Certes les violons fusent, les flûtes, les hautbois, les clarinettes, amènent lumière, entrain, fougue et surtout joie. J'ai surtout trouvé la furie des violons passionnante.

En ce qui concerne le concerto pur basson, qui est plus rare au disque, j'ai été agréablement surpris. Une belle performance, même si le basson n'est pas mon instrument de prédilection.

Pour le reste, l'impression de déjà entendu me titillait et j'avais souvent envie d'en finir.

Bref, d'excellents musiciens (brochette de stars du baroque) qui livrent une gravure -excellente mais pas pour moi- destinée a ceux qui ne connaissent pas Vivaldi.

Excellent choix donc pour un premier album de Vivaldi. D'où ma NOTE élevée.


Vivaldi - Concertos pour Basson, Hautbois et Cordes - RV 481, 461, 545, 498, 451 & 501
Vivaldi - Concertos pour Basson, Hautbois et Cordes - RV 481, 461, 545, 498, 451 & 501
Proposé par RAREWAVES USA
Prix : EUR 11,74

12 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Aimez-vous le «Fagotto» ?, 20 juin 2007
Aimez, vous le fagotto ?

Je vous le conseille vivement d'acheter cet album. Même si ce dernier est tonifiant et qu'il constitue une véritable bombe d'énergie rythmique. Cette fougue est aussi bien déployée par le soliste que par les remarquables Sonatoris ; ces derniers fournissent l'écrin idéal afin que le soliste jouisse de toute la liberté requise pour faire valoir son art.

Et c'est réussi ! Le Fagotto crie sa liberté, encouragé par un orchestre particulièrement en verve, qui facilite ça et la toutes les fantaisies subtiles et nuancées du remarquable soliste.

Je dois avouer candidement que je crains que le basson à outrance finisse par m'agacer. Une heure de basson rondement menée est une expérience que je dédie aux bassonistes de votre région. Mais c'est la mon problème. Je n'avais qu'à ne pas acheter cet album. Car, l'alchimie entre les Sonatoris et le bassoniste est extraordinaire. Et la prise de son, superbe, magnifie le discours entre les deux.

Mon exaspération, provient notamment de l'exécution de la «Notte» transcrite ici pour basson. La, je décroche. Déjà que le basson est dur pour les sur les nerfs, je ne peux qu'endurer cette transcription.

Alors un album magnifique pour qui adore le basson. Le soutien orchestral des Sonatori est exceptionnel.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 14, 2013 9:19 AM MEST


La Casa Del Diavolo
La Casa Del Diavolo
Prix : EUR 16,20

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Programme bigarré..., 18 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Casa Del Diavolo (CD)
Le programme ici proposé vous entraînera dans les furies ahurissantes de Gluck, suivies d'une excitante Symphonia de CPE Bach.

Puis une oeuvre viendra carrément casser le rythme sans que l'on sache vraiment pourquoi. Quelle drôle d'idée d'avoir planté le Concerto «Il pianto d'Arianna» de Locatelli (un longue plainte qui s'étire), infiniment triste, mais splendidement exécutée en plein milieu d'un programme déjanté ?

Le concerto pour clavecin de WF Bach qui suit est plus ou moins digne d'intérêt,

La maison du Diable de Boccherini est délirante. Fougue démentielle. Écoutez la Chaconne qui représente l'enfer ! Dément !

Programme bigarré.


Biber: Battalia / Locke : The Tempest
Biber: Battalia / Locke : The Tempest
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 31,00

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Quelle tempête ?, 18 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Biber: Battalia / Locke : The Tempest (CD)
Pour qui ne connaît absolument rien de Biber, ce disque est pour vous. Mais sinon, passez votre chemin.

Magnifié par une époustouflante prise de son, vous aurez droit à un récital hautement théâtral.

Une trop courte fanfare de Zelenka ouvre le bal.

Puis vient la sempiternelle et centaines de fois gravées, «Battalia» de Biber. Avouons-le : très réussie cette prestation. Une courte Passacaille pour théorbe seul vient calmer la furie de cette bataille hautement et finement contrastée.

Puis vient la sempiternelle «Sonate violino solo representativa» .Très contrastée, elle fait bonne figure devant la gravure immortelle de Manze. Particularité : il y a un récitant qui annonce les scènes. Très bonne prestation, et cela est somme toute amusant, divertissant.

La Partia VII pour viole d'amour m'a laissé de glace. Aucune sensation. Antonini aurait pu choisir une Partia plus enlevante, de difficulté beaucoup plus élevée, qui ne manque pas dans le recueil «Harmonia artificiosa». À ce que je sache, Onofri est capable de jouer du violon ? Même du violon extrême ? Référez vous donc plutôt à la légendaire gravure de rare Fruits Council : ça déménage à souhait !

En ce qui concerne la tempête de Locke, je ne l'ai jamais entendue. Je me suis assoupi chaque fois...

Disque pour les néophytes...et programme inégal !


Alcyone - Suites des airs à joüer, 1706
Alcyone - Suites des airs à joüer, 1706

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Signature Jordi Savall !, 18 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alcyone - Suites des airs à joüer, 1706 (CD)
On le reconnaît dès les premières mesures ! En raison du son. On ne peut se tromper, cela sonne comme du Savall...

Le Gambiste et sa troupe de guerriers aguerris vont nous donner un superbe récital : des Suites des airs à Jouer 1706 «Alcione» de Marais Marin.

Au chapitre des musiciens d'excellence, on peut notamment mentionner : Manfredo Kreamer, premier violon, la regrettée Sophie Watillon à une des nombreuses variantes de violes, Lorenz Duftschimd, contrebasse, Alfredo Bernardini et Paolo Grazzi aux Hautbois, et le plus que talentueux Rolf Lislevand , au théorbe. Flûtes à becs et bassons font également partie de la panoplie des instruments ici utilisés par des mains expertes.

Véritable festin auditif, cette musique n'est pas sans rappeler celle de Lully et de Philidor l'Aîné, dont Savall a déjà gravé des prestations sublimes.

La 3eme suite est particulièrement délectable. Mais le plat de résistance est sans conteste la 4eme suite «Airs pour les Matelots & les Tritons», très inspirée, extrêmement théâtrale, enlevante, captivante. Subtilement interprétée, on passe de la «Marche pour les matelots» à un «Symphonie pour le sommeil» et une superbe «Chaconne pour les tritons.»

Un autre grand cru pour Savall.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 17, 2010 10:36 PM CET


Unarum Fidium
Unarum Fidium
Prix : EUR 17,90

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Schmelzer ? Voua avez bien dit Schmelzer ?, 18 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unarum Fidium (CD)
Ais -je la berlue ?

Je vois bien le nom de Schmelzer écrit sur la pochette ? Pas un mot de français dans le famélique livret. Voici donc le programme :

Holloway ose nous présenter, en début de programme, la sempiternelle Chaconne de BERTALI (près de 10 minutes !!!) mille et une fois gravées. Vraiment rien pour ici bouleverser la pléthorique discographie.

Puis Sept variations sur ce que l'on croit être des sonates -ou une seule et même sonate - je sais pas je suis pas musicologue -«Unarunm Fidium» de Schmelzer (enfin !) C'est tout ce que l'on entendra de lui.

Et pour finir ? Un anonyme, en «scordatura», de près de six minutes.

Décevant et trompeur programme.

Prise de son ordinaire
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 4, 2011 8:37 PM CET


Antonio Bertali: Sonate Festive
Antonio Bertali: Sonate Festive
Prix : EUR 11,02

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Bruyant programme..., 16 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antonio Bertali: Sonate Festive (CD)
Si vous êtes rompus aux sonates pour violon(s) et violes(s) de Gambe de Bertali (par Pierlot par exemple), vous serez probablement désorienté par cette gravure. Sont substitués aux cordes, notamment (ou employés concurremment avec celles-ci): Cors, Trompette, Trombones, «Bass Trombones», Dulcians, et tutti frutti.

À ma première lecture, j'ai ressentis un profond agacement, un malaise. Non rompu à cette nouvelle et tonitruante dictature sonore, je me repliai donc rapidement sur les plages, rarissimes, dévolues aux cordes seules, soit violon (s), alto(s) et Viole de gambe (il n'y qu'une seule Viole de Gambe et elle n'est utilisée que dans seulement 3 plages sur 15...)

C'est en m'avançant avec parcimonie dans ce décor «festif» et bruyant que j' y pu y trouver mon compte. Mais encore ... Je crois que je n'y retournerai pas bien souvent. Dommage, car de plus, cette musique ne peut servir de musique décorative tant les cors et autres instruments de torture excèdent et empêchent de se concentrer sur un travail littéraire par exemple.

Je préfère à mille coudées la version pour cordes de Pierlot ou encore celle de Letzbor.


Concertos Pour Divers Instruments /Vol.2
Concertos Pour Divers Instruments /Vol.2
Prix : EUR 18,10

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Inégal..., 14 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concertos Pour Divers Instruments /Vol.2 (CD)
Le premier mouvement du «Concerto grosso a 10 instruments» qui ouvre le programme est tonitruant. Cela a certainement du en irrité plusieurs comte tenu de l'usage fortement appuyé de timbales bruyantes. Mais allait se distinguer la ligne mélodique, très particulière, du violon de Biondi; omniprésente; elle allait accompagner ce Concerto jusqu' à la finale; cette dernière, étonnamment sombre, est titrée «Grave- Per Pisendel» pour violon et orgue. Ce mouvement casse carrément le rythme des trois premiers plutôt tapageur. Nous sommes à des lieux d'un violon furieux. Pisendel, assez curieusement, livrait une « version alternative de Dresde». C'est cette version qu'a retenue Biondi. Assez étonnamment d'ailleurs. Je ne connaissais pas le coté obscur de Pisendel. C'est chose faite ...Et je ne peux nier que ce mouvement rend l'auditeur captif et qu'il exerce un pouvoir d'attraction envoûtant, mélancolique. Mais, néanmoins ce Concerto demeure drôlement construit en raison de la Finale plutôt hors contexte.

Le RV 566 (2 violons, 2 flûtes 2 hautbois, etc.) est superbe. Mais, bon, je l'ai assez entendu.

Le Rv 569 réserve des surprises avec deux cors, violon et autres, dont un superbe mais bien court solo de violon de Biondi à la toute fin. Ce solo est-il dans la partition originale? Où est-ce une charmante fantaisie de Biondi ? C'est que j'ai déjà écouté d'autres versions ( Von der Goltz avec le Freiburger Barockorvhester) et ce solo n'y était pas. Enfin. Je serais bien mal venu de m'en plaindre...

Le sempiternel Concerto RV 540 pour «viole d«'amour» et luth est rondement mené; mais bon : pourquoi toujours graver celui-la ? C'est qu'il y en a d'autres concertos pour Viole d'amour.. Un air de changement serait fort bienvenu !

Le concerto pour violon solo, 2 violoncelles et cordes est un des moments fort de ce récital. Ça bouillonne! Tant mieux! On ne regrette pas un instant la splendide interprétation de Il Giardino Armonico qui fait figure de référence avec Christophe Coin.

Le concerto pour violoncelle et codes RV 413 est plus ou moins passionnant mais on doit reconnaître que Maurizio Nadeo (l'ombre de Biondi) est un formidable virtuose de premier plan (il l'a d'ailleurs prouvé dans moult gravures d'Europa Galante).

Et la Finale ? Un concerto pour 4 violons ! Je ne connaissais pas cette aeuvre. Intéressante mais sans plus, Le dialogue entre les violons n'est pas toujours évident. Mais enfin ça déménage !

Un disque intéressant, sans plus; mais plus passionnant que le Volume 1.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9