Profil de Anne > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Anne
Classement des meilleurs critiques: 33.485
Votes utiles : 41

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Anne (région parisienne, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Noddy Holder--Who's Crazee Now: My Autobiography
Noddy Holder--Who's Crazee Now: My Autobiography
par Noddy Holder
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 Excellent et facile à lire, 26 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noddy Holder--Who's Crazee Now: My Autobiography (Relié)
J'en ai lu la nouvelle édition (2000) qui, à mon avis, ne présente aucune différence avec celle de 1999 ;0)).

Ecrit dans un style très simple, ce livre - qui n'existe qu'en anglais - est accessible à ceux qui ont un anglais "quotidien". Pas mal d'argot mais une fois qu'on a compris la dizaine de mots récurrents, ça va tout seul.
Ce bouquin nous fait entrer de plain-pied dans la légende Slade avec l'oeil bon enfant et très sain de Noddy Holder.
Personnage authentique, réaliste sur l'extraordinaire destin du groupe, on le suit depuis ses tout débuts jusqu'à sa carrière en radio et télévision.
Ce livre permet de mesurer à quel point la carrière de Slade a été faramineuse partout dans le monde, et ce, malgré toute la modestie du bonhomme qui est toujours resté un "lad" des Midlands.
Le récit est émaillé d'anecdotes amusantes dont celles sur la télévision française ("nous n'en revenions pas : les techniciens partaient déjeuner à midi et revenaient à 15h et nous ... nous attendions") ou sur l'arrivée en France de Merry Xmas ... à Pâques ! Noddy s'en amuse et conclut que, de toutes façons, les Français n'avaient pas compris le texte de la chanson (faut pas pousser non plus, Noddy !!!).
Très rafraîchissant, loin des univers glauques où se sont abîmées pas mal de nos idoles rock (malgré le fort penchant pour la bouteille des 4 compères ...), ce livre a été pour moi un vrai régal. Malgré de nombreux hits, Slade n'est pas ultra-connu en France et il y a peu de littérature sur le sujet chez nous à part les sempiternels ouvrages sur le glam (Slade n'était glam que dans le look, musicalement, ils étaient un peu plus musclés que Gary Glitter quand même). Ce "Who's Crazee Now" comble donc un vide.
Indispensable à tout fan !


Noddy Holder: Who's Crazee Now?
Noddy Holder: Who's Crazee Now?
par Noddy Holder
Edition : Broché
Prix : EUR 13,25

4.0 étoiles sur 5 Excellent et facile à lire, 24 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noddy Holder: Who's Crazee Now? (Broché)
Ecrit dans un style très simple, ce livre - qui n'existe qu'en anglais - est accessible à ceux qui ont un anglais "quotidien". Pas mal d'argot mais une fois qu'on a compris la dizaine de mots récurrents, ça va tout seul.
Ce bouquin nous fait entrer de plain-pied dans la légende Slade avec l'oeil bon enfant et très sain de Noddy Holder.
Personnage authentique, réaliste sur l'extraordinaire destin du groupe, on le suit depuis ses tout débuts jusqu'à sa carrière en radio et télévision.
Ce livre permet de mesurer à quel point la carrière de Slade a été faramineuse partout dans le monde, et ce, malgré toute la modestie du bonhomme qui est toujours resté un "lad" des Midlands.
Le récit est émaillé d'anecdotes amusantes dont celles sur la télévision française ("nous n'en revenions pas : les techniciens partaient déjeuner à midi et revenaient à 15h et nous ... nous attendions") ou sur l'arrivée en France de Merry Xmas ... à Pâques ! Noddy s'en amuse et conclut que, de toutes façons, les Français n'avaient pas compris le texte de la chanson (faut pas pousser non plus, Noddy !!!).
Très rafraîchissant, loin des univers glauques où se sont abîmées pas mal de nos idoles rock (malgré le fort penchant pour la bouteille des 4 compères ...), ce livre a été pour moi un vrai régal. Malgré de nombreux hits, Slade n'est pas ultra-connu en France et il y a peu de littérature sur le sujet chez nous à part les sempiternels ouvrages sur le glam (Slade n'était glam que dans le look, musicalement, ils étaient un peu plus musclés que Gary Glitter quand même). Ce "Who's Crazee Now" comble donc un vide.
Indispensable à tout fan !


HARD ROCK & HEAVY METAL 40 années de purgatoire - Tome 1
HARD ROCK & HEAVY METAL 40 années de purgatoire - Tome 1
par Thierry Aznar
Edition : Broché
Prix : EUR 38,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Hors des sentiers battus, 5 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : HARD ROCK & HEAVY METAL 40 années de purgatoire - Tome 1 (Broché)
Passionnant bouquin sous forme de chroniques de type "riff" : courtes et efficaces.
Il met en lumière des albums et des groupes qui ne sont pas forcément des poncifs du genre, d'autres qui ne sont pas reconnus à leur juste valeur. On croise ainsi, entre Led Zeppelin, Iron Maiden ou Black Sabbath, des gens comme Sweet ou Suzi Quatro qui ont pourtant - sur certains albums - montré une forte musculature mais ont été injustement oubliés au panthéon du hard rock.
En avant-propos, Thierry Aznar donne une définition assez personnelle des différents styles (rock, hard rock, heavy metal, death metal, etc) qui vaut ce qu'elle vaut mais qui a le mérite de clarifier et de simplifier son approche.
En outre, c'est bien écrit, avec beaucoup de fluidité. Les quelques anecdotes et autres tranches de vie qui émaillent le livre ne sont jamais gratuites et servent bien le propos.
Une fois ouvert, on ne le lâche plus, même si on n'est pas fan de ce type de musique : ce qui y est raconté vient nourrir la connaissance de la culture rock dans sa globalité.
Hautement recommandable.


Live at Rome Olympic Stadium (CD + DVD)
Live at Rome Olympic Stadium (CD + DVD)
Proposé par mrtopseller
Prix : EUR 13,22

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 On en a pour son argent !, 13 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Rome Olympic Stadium (CD + DVD) (CD)
Et bien on peut dire que, pour une quinzaine d'euros, on passe un sacré bon moment !

Qualité d'image excellente, gros effets, animations spectaculaires, manière de filmer bluffante, enchaînements fluides, tout y est.

Et, évidemment, la générosité de Muse.
Voir Matthew Bellamy descendre dans la foule à peine protégé par un cordon de sécurité, ça, c'est exceptionnel pour un groupe dit "de stade" (ce qu'il n'est pas, c'est juste qu'ils ne savent plus où mettre leurs fans quand ils donnent un concert tant ils sont nombreux ..).
Subtilité et retenue de Chris Wolstenholme qui apporte sa fameuse ligne de basse et soutient Matthew l'énervé de ses impassibles mais splendides vocaux.
Batteur appliqué et n'économisant pas son effort.
"Donner un concert" est une expression qui prend tout son sens avec Muse.

Qualité musicale exceptionnelle tant dans le fond que dans la forme.

Ce DVD deviendra un classique d'ici quelques années.


Carbone 14 : Légende et histoire d'une radio pas comme les autres
Carbone 14 : Légende et histoire d'une radio pas comme les autres
par Thierry Lefebvre
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

5.0 étoiles sur 5 Livre sérieux sur une radio qui ne l'était pas, 4 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carbone 14 : Légende et histoire d'une radio pas comme les autres (Broché)
Excellent bouquin.

Beau boulot d'enquête de la part de l'auteur ; on y découvre que Carbone 14 ce n'était pas que la grosse poilade dont certains se souviennent encore aujourd'hui (le coup de la bombe dans les locaux, l'amour en direct, et autre joyeusetés de ce genre) mais que c'était aussi pas mal de part d'ombre, d'hommes politiques dont les soutiens à Carbone 14 allaient et venaient selon leurs intérêts, de mystérieux personnages ayant toujours refusé d'admettre qu'ils avaient fait partie de l'aventure, ou de tours de passe-passe comme cet industriel de l'électronique (nationalisé par le gouvernement Mitterrand) qui avait "vendu" à Carbone 14 son émetteur mais dont, curieusement, aucune trace du paiement n'a été retrouvée, etc.

Thierry Lefebvre étaye tout ce qu'il avance de témoignages, de preuves (documents, références des bandes-son, ...). Il avance des hypothèses pour résoudre certains mystères, croise les informations, ... Et quand il ne sait pas, il le dit.

En plus d'être un document passionnant, ce livre permet de se remémorer, de découvrir ou redécouvrir cette aventure et ses acteurs, dont, aujourd'hui on n'entendrait même pas la première minute de diffusion !


Sagemcom DTR 67160T ECO Récepteur et enregistreur TNT à disque dur 160 Go Double tuner Noir
Sagemcom DTR 67160T ECO Récepteur et enregistreur TNT à disque dur 160 Go Double tuner Noir

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simplicité, efficacité, 17 juin 2011
Depuis le passage au tout TNT, impossible d'enregistrer une chaîne et d'en regarder une autre en même temps (parce que généralement, quand on enregistre quelque chose c'est pour le regarder plus tard, pas au moment où elle passe n'est-ce pas ?). J'avais un petit décodeur TNT tout bête mais qui faisait bien son boulot décodeur. Mais il n'était pas double-tuner : c'était ça le problème.
Non seulement je suis particulièrement nulle pour tout ce qui concerne les choses technologiques, mais en plus ça ne m'intéresse absolument pas. Sauf que là, il a bien fallu que je m'y mette ... J'ai donc étudié les matériels qui pouvaient régler mon souci.
Ce Sagem DTR67160 T Récepteur et enregistreur TNT à disque dur, double tuner m'a paru être la bonne réponse. Autre avantage vs l'équipement que j'avais (un magnétoscope lecteur & graveur de DVD) : le disque dur. Donc stockage des programmes sans achats ni gravures de DVD.

Livraison :
très rapide par Amazon.

Installation :
grâce à un manuel très bien rédigé et très clair, elle s'est faite en moins d'une demi-heure (record personnel battu).

Services :
- réception : définition bien meilleure qu'avec mon ancien décodeur
- utilisation de la fonction enregistrement très intuitive, très simple. Idem pour les autres fonctions.
En plus de la fonction "regarder une chaîne et en enregistrer une autre", possibilité d'enregistrer 2 programmes en même temps (mais dans ce cas, si l'on veut regarder la télé, on ne peut visionner qu'une des 2 chaînes enregistrées).

Un excellent produit, vivement recommandable tant pour ses performances que sa simplicité d'utilisation.


Stranger Comes to Town
Stranger Comes to Town
Prix : EUR 16,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La classe, 14 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stranger Comes to Town (CD)
Je ne cacherais pas qu'on ne retrouve pas dans Stranger Comes To Town la fantaisie délirante et l'hyperbole des premiers albums de Steve Harley & Cockney Rebel (notamment The Human Menagerie et The Psychomodo). Mais bon, le londonien a vieilli et s'est fortement assagi ; en effet, comme il le raconte lui-même (The Independent - 2005), les 4/5èmes de ses revenus des années 75/ 80 passaient dans son nez ... Il était en bonne compagnie pour ce faire puisqu'il a longtemps traîné ses guêtres avec Marc Bolan.
A part Keith Richard et quelques autres délabrés, on ne voit pas bien qui pourrait tenir plus de 30 ans à ce régime.

On a donc perdu en fantaisie avec Stranger Comes To Town, mais on y a largement gagné en ballades élégantes et terriblement harleysiennes ; Faith & Virtue est très caractéristique du monsieur avec ses choeurs qui rappellent fortement le hit Make Me Smile, ou bien Baby Shoes, qui est un morceau à tomber de plaisir (dommage qu'il ait cru bon de rajouter une choriste miaulante mais ça doit servir le propos ...).
Toujours dans le même genre, This Old Man, délicieuse ballade, encore : si l'on aime la patte de Steve Harley, on ne pourra qu'adorer.
Mais il n'y a pas que des ballades : il y a aussi quelques morceaux bien envoyés comme Take The Men and The Horses Away qui a le calibre du tube britton.

Le tout est transporté par sa voix unique et diaboliquement sensuelle.

Le grand intérêt de cet album est l'engagement de l'auteur tant sur l'écriture que sur l'interprétation ; un morceau comme No Bleeding Hearts est vraiment habité. Le gars y a mis tout son coeur, et ça se sent.

En résumé, cet album c'est une voix, de l'élégance, de l'énergie et de l'honnêteté.

En termes de paroles, les fans anglophones assurent qu'elles sont sublimes. On veut bien les croire ... sur parole ... Car Steve Harley est connu pour être l'un des plus délicats paroliers de sa génération (dixit Rod Stewart).

Sinon, on notera au violon (instrument fétiche des productions de Steve Harley) le virtuose Barry Wickens et, à la batterie le Cockney Rebel historique Stuart Elliott (mais qui, à mon avis, portait des moufles lors de ses sessions d'enregistrement ...).

Sinon, sachez que Steve Harley continue de se produire en concert régulièrement. Sur scène, il est radieux, généreux et pêchu. A voir ! Les dates sont régulièrement publiées sur son site officiel ([...]


Face to Face [Live Recording]
Face to Face [Live Recording]
Prix : EUR 18,01

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un live qui sert à quelque chose, 8 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Face to Face [Live Recording] (CD)
En général, les live ne présentent que peu d'intérêt : son moins bon que le son studio, évidemment, bruits de foule parasites, ré-interprétations souvent décevantes.
Dans le cas de Face to Face, pas du tout !
Enfin un live qui souligne des facettes passées inaperçues de titres déjà somptueux, tout en restant dans leur esprit original. Et l'esprit original, c'est celui du prince pop-rock des années 70/ 75 : Steve Harley.


Best years of our lives
Best years of our lives
Prix : EUR 13,73

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Oui aux meilleures années de notre vie !, 8 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best years of our lives (CD)
Injustement méconnu au pays et à l'époque de Gérard Lenorman, Steve Harley a produit quelques bijoux de 1973 à 1977.
Il continue à oeuvrer encore aujourd'hui en s'attachant plus à ses textes qu'à sa musique ; c'est un peu dommage parce que ses qualités de compositeur et d'arrangeur avaient donné une tonalité vraiment spéciale à ses premiers albums.
Il manque sur Amazon France, à la date de ce commentaire, 2 autres albums - majeurs - de Cockney Rebel : le premier et très créatif The Human Menagerie, et le second et très imposant The Psychomodo. Ces 2 albums sont nécessaires à tout amateur de pop-rock qui se respecte !
The Best Years Of Our Lives est un album tout aussi plaisant mais peut-être moins inventif que les 2 premiers ; il n'en reste pas moins un album marquant des années 75 et fait partie de la pentalogie Cockney Rebel.
On y retrouve l'incontournable Make Me Smile mais aussi des titres vraiment inspirés comme Back To The Farm ou Mr Raffles, sans parler des rigolardes versions de The Best Years.
Cet album, comme les 2 précédents, est hautement recommandable pour ceux qui aiment Marc Bolan, Roxy Music, David Bowie, Queen ou Sparks, bref à tous ceux qui aiment un peu de théâtralité dans le rock ...


Seduction of Ingmar Bergman
Seduction of Ingmar Bergman
Prix : EUR 60,44

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Déconcertant !, 22 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Seduction of Ingmar Bergman (Album vinyle)
Il est bien possible qu 'on ne puisse réellement apprécier cette nouvelle démarche que si l' on s' est offert, en la matière, une introduction il y a 4 ans, avec leur album Lil 'Beethoven.

Avec The Seduction Of Ingmar Bergman, on est dans une sorte de « comédie musicale » et ça, c'est très plaisant quand c' est fait par les frères Mael.

En gros, l'histoire est celle d'Ingmar Bergman quasiment capturé par une major de Hollywood qui veut qu'il produise quelque chose d'hollywoodien ; Bergman évidemment refuse, s'enfuit, est poursuivi, est aidé par Greta Garbo pour, enfin, retrouver sa Suède natale. L'argument est un peu curieux, certes ...
Ron Mael, Russell Mael et leurs musiciens ont chacun leur rôle en complément des "vrais" acteurs (suédois, les acteurs ...).
Pas mal de dialogues (beaucoup en suédois, donc) et autant de chansons.
Si l' on considère que The Seduction Of Ingmar Bergman est le nouveau disque de Sparks, on risque donc d 'être un peu déçu.
Mais si l 'on admet que c est une narration musicale, on est moins crispé car oui, c' est le risque qu 'ils ont pris : agacer avec cette alternance chant/ narration.

Musicalement, ces maîtres de chapelle de quat' sous nous font passer, sans inquiétude chronologique, du classicisme au baroque, le tout à la sauce cabaret. Ils reviennent à quelque chose de plus dépouillé, de plus sobre que leurs 2 précédents albums (Hello Young Lovers et Exotic Creature of the Deep).
Le son est plus simple, plus net, les instruments sont clairs et la voix en a fini des superpositions numériques.
À propos de voix, Russell Mael, avec certains titres, comme Why Do You Take That Tone With Me par exemple, réussit d 'impressionnants effets vocaux. C 'est assez réjouissant de retrouver cette voix alors que, pour des raisons probablement organiques (Russell Mael n'est pas un perdreau de l 'année ...), ils semblaient avoir renoncé à exploiter ses cordes vocales et son exceptionnel registre.

Quelques titres à souligner, sparksiens en diable :
- Here is Now
- He'll Come Round
- Mr Bergman, How Are You ?
- Quant au confondant Why Do You Take That Tone With Me, voir ci-dessus. On y retrouve le petit motif de clavier déjà présent sur d 'autres albums. Comme un clin d'œil.

Ils aiment le baroque, la chose symphonique et l 'imagerie théâtrale ; on le savait depuis le début puis ils avaient confirmé avec Plagiarism et Lil' Beethoven. Ils l 'illustrent une fois encore en usant et abusant de figures sonores et d' instruments classiques.

Sparks - le double cauchemar des vrais rockers - a inventé le concept de Pop Symphonic Cabaret !


Page : 1 | 2