undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Jean René > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean René
Classement des meilleurs critiques: 322
Votes utiles : 1668

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean René (FRANCE)
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Aucun titre disponible

5.0 étoiles sur 5 un essentiel, 13 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
confortable, chic, pratique. Un essentiel à porter sous un pull en cachemire, une surchemise ou une veste de tweed les jours où l'on ne désire pas porter de cravate ni de foulard et qu'on trouve cependant le col ouvert inesthétique.


Comment savoir si vous êtes juif
Comment savoir si vous êtes juif
par Alain Granat
Edition : Poche
Prix : EUR 6,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un honnête investissement, 24 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comment savoir si vous êtes juif (Poche)
Devant prendre un train et ayant stupidement oublié les livres sérieux que toujours je prends soin d'emporter, je suis allé rôder au kiosque de la gare, redoutant les mauvais best-sellers de romanciers à la mode qui en inondent en général les rayons. Après avoir reposé plusieurs bouquins peu convaincants quoique célébrés par la critique, je me suis saisi de ce petit ouvrage dont le prix modique et le nombre de pages me semblaient constituer l' heureux compromis qui me permettrait de ne pas m'ennuyer pendant mon trajet, sans pour autant devoir vivre le restant de mes jours avec le remords d'avoir gaspillé mes talents et le budget familial.
L'investissement était bon, j'ai bien ri; j'ai partagé ma trouvaille avec des proches, qui eux aussi ont bien ri, et tout cela pour quelques euros seulement.
Une chose est sure: certains de mes amis juifs le sont en effet, quand à moi qui croyais ne pas l'être, ma certitude de ne pas en être est sérieusement ébranlée.


La vie quotidienne en Russie sous la Révolution d'Octobre.
La vie quotidienne en Russie sous la Révolution d'Octobre.
par Jean Marabini
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 excellente vulgarisation de bon niveau, 3 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie quotidienne en Russie sous la Révolution d'Octobre. (Relié)
la bonne vieille collection "la vie quotidienne au temps de..", créée avant guerre et perpétuée pendant de nombreuses années, recèle bon nombre de petits trésors, souvent confiés à d'excellents auteurs. Cet ouvrage remarquablement bien écrit, didactique et synthétique, m'a fait découvrir l'élégance de l'écriture de Jean Marabini, (qui fut entre autres chroniqueur au Monde dans les années 70). Reprenant pas à pas la succession des évènements de la révolution russe, qui ne se limite nullement à Octobre, l'auteur nous offre non seulement une mise en perspective et un rafraîchissement de nos connaissances historiques, mais enrichit nos promenades dans Saint Pétersbourg en évoquant les lieux précis des différents évènements. Bien que ce n'ait pas été le dessein particulier de l'auteur, j'en recommande cette lecture pour approfondir et éclairer des promenades dans Saint-Pétersbourg dont les différents quartiers et monuments se chargent de sens à mesure qu'on comprend mieux ce qui s'y est passé. A l'instar d'une promenade dans Paris qui nous mènerait des faubourgs des artisans en meubles à la Concorde en passant par la conciergerie et le couvent des Carmes, ou par l'hôtel de Lamballe, reste incompréhensible au touriste qui n'en détient pas le fil conducteur et, insouciant dans son short et son tee-shirt, se fiche pas mal qu'ici le sang ait coulé, la seule contemplation esthétique du merveilleux couvent Smolny et de ses ornements baroques bleus et blancs, ou celle de la villa art nouveau de Mathilde Kchechinskaïa ne nous dit pas pourquoi ici cette gigantesque place (hideuse au demeurant) s'appelle "de la dictature du prolétariat" ni pourquoi, là, s'affiche sur l'élégante facade le profil mongoloïde d'un nommé Lénine.
Un reproche: l'auteur ne cite pas ses sources; nous aurions apprécié une bibliographie!
Un mot encore: aux ignobles reliures en matière plastique des rééditions modernes, préférez un simple exemplaire broché.


PLATONOV (André) Les Herbes folles de Tchevengour
PLATONOV (André) Les Herbes folles de Tchevengour
par PLATONOV (André)
Edition : Broché

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 utopies meurtrières et cocasses..., 15 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : PLATONOV (André) Les Herbes folles de Tchevengour (Broché)
L'action de ce roman se passe dans les années vingt, à la fin de la révolution russe et au tout début de l'ère soviétique. Les personnages sont des idéologues de café du commerce et des paysans illettrés (ou à peu-près) qui croient avec une touchante naïveté que le bonheur est désormais arrivé sur terre grâce au communisme et à la dictature du prolétariat. Il n'est plus nécessaire de travailler, la terre russe, mère nourricière, y pourvoira, et si l'on a besoin de quelque chose, il suffit de se servir dans les maisons des riches dont les propriétaires ont disparu... (Dieu sait comment)
Fraternisons, camarades.
Mais rapidement les choses se gâtent, si la terre porte une récolte qu'il suffit d'aller cueillir la première année (pas étonnant, les semailles avaient été faites par les précédents occupants avant qu'on les supprime), il ne reste plus que quelques maigres épis redevenus sauvages au milieu des mauvaises herbes l'année suivante... Et les affrontements entre rouges, blancs, et bandits de toutes sortes, élimineront nombre de nos doux et moins doux rêveurs.
Un livre étrange et cocasse, dont la moindre étrangeté n'est pas que son auteur ait été autorisé en Union soviétique et soit devenu un classique, car si son langage est au premier degré politiquement correct, la peinture humoristique qu'il nous livre est en fait une critique sévère des méfaits de l'idéologie communiste et de ses ravages meurtriers.


Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
par Andreï-Efimovitch Martynov
Edition : Relié

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Elégance néoclassique et romantique, 15 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saint Pétersbourg (Relié)
Le visage de Saint-Pétersbourg est d'abord celui d'une élégante capitale aux bâtiments de style néoclassique datant principalement du XIXème siècle. Si bien sûr c'est au XVIIIème qu'elle fut fondée et que c'est de cette période que datent ses bâtiments baroques, l'essentiel des constructions du centre historique date d'après 1812, date fondatrice de la défaite des français et point de départ d'un formidable essor intellectuel et artistique en Russie. C'est le temps de Pouchkine et des plus audacieuses créations du mobilier russe. L'harmonie générale de la ville, de ses perspectives et de ses quais rythmés de colonnades et de frontons est remarquable, mais l'emploi sur les façades de stucs et de couleurs vives (vert amande, rouge, bleu ciel, jaune vif...) rendent la ville aimable en dépit de son gigantisme.
Le peintre Andréï Efimovitch Martynov, dont ce livre présente une belle collection de "vedute" de Pétersbourg en regard de textes judicieusement choisis par Dominique Fernandez, en est un précieux témoin du premier tiers du XIXème siècle.


Voyage dans l'ancienne Russie - Les photographies en couleurs de Serguei Proukoudine-Gorsky
Voyage dans l'ancienne Russie - Les photographies en couleurs de Serguei Proukoudine-Gorsky
par Véronique Gautherin
Edition : Relié
Prix : EUR 29,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Sensationnel !!, 14 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Voici d' étonnantes photos d'un réalisme saisissant et aux couleurs très justes et extraordinairement fraîches, grâce au procédé mis au point par Sergei Prokhoudine Gorskyi. Ce photographe précurseur (comme Albert Kahn) obtint pour cette raison une commande du tsar Nicolas II qui lui demanda de réaliser au tout début du XXème siècle un reportage sur les différentes provinces de l'empire russe. Paysans russes du nord, Cosaques, Tatars, Kirghizes et autres Tchouvaches, départ d'un Bouzkachi ou marché de Samarcande, rives sablonneuses de la Volga avec leurs bateliers (comme dans le tableau de Ilya Répine), on est en plein rêve mais ce n'est pas une reconstitution d'Hollywood, c'était vraiment comme cela! L'éditeur de ce petit ouvrage a judicieusement choisi un papier et une couverture cartonnée de qualité agréable au toucher, et nous nous régalons des photos, rien que des photos avec très peu de texte, juste le nécessaire. C'est une belle réussite qui donne envie de réécouter Schéhérazade ou "dans les steppes de l'Asie centrale", ou encore de relire les voyages de Pouchkine.

Nota: si vous le pouvez, visitez absolument le musée russe de Saint Pétersbourg, qui présente une extraordinaire collection d'objets et de vêtements de tous les peuples de l'empire


Moscou et les moscovites
Moscou et les moscovites
par Vladimir Guiliarovski
Edition : Broché
Prix : EUR 20,29

5.0 étoiles sur 5 pittoresque!, 12 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moscou et les moscovites (Broché)
Pittoresque plongée dans un vieux Moscou à jamais disparu depuis les grandes modernisations de l'ère soviétique; Bien qu'en grande partie rebatie avec de beaux monuments néoclassiques et un souci d'hygiène après l'invasion française et la destruction par le feu en 1812, Moscou demeurait fort pittoresque avec ses églises et ses monastères, ses marchés, ses brocantes, sa cour des miracles, ses cochers querelleurs, ses petits métiers, ses bandits, sa police, ses cabarets tziganes, ses bains publics agréables et propres, sa vermine et ses puces... Ce grand classique bien connu en Russie ne fut que tardivement traduit en français, et la lecture, agréable par ailleurs, de l'ouvrage de Henri Troyat " la vie quotidienne en Russie au temps du dernier Tsar" paru vers 1950 m'a convaincu que Troyat connaissait fort bien le livre de Guiliarovski dont il s'est fort inspiré, bénéficiant de l'absence alors d'une traduction de ce dernier.
Je préfère pour ma part l'original à la copie...


Funeral Ritual Music by Pavel Chesnokov - The Male Choir of St. Petersburg (UK Import)
Funeral Ritual Music by Pavel Chesnokov - The Male Choir of St. Petersburg (UK Import)
Proposé par AAA-CLASSIQUE
Prix : EUR 13,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime!, 1 septembre 2014
Hélas difficile à trouver (je l'ai obtenu via le site amazon britannique: amazon.uk.co), cet enregistrement du requiem de Chesnokov est extraordinaire notamment en raison de la voix fabuleusement profonde de la basse Vladimir Pasyukov.
L'oeuvre est d'une grande beauté. Composée vers 1913, elle a été jouée en quelques rares occasions avant la révolution de 1917, puis a du attendre la fin de l'union soviétique et le début du vingt et unième siècle pour être triomphalement ressuscitée avec en particulier son exécution en la cathédrale de la forteresse Pierre et Paul à l'occasion de l'inhumation solennelle des restes de la famille impériale en présence de Vladimir Poutine. C'est d'une beauté puissante et grave.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 19, 2015 4:47 PM MEST


Klezmer:Chassidic Classic
Klezmer:Chassidic Classic
Prix : EUR 18,68

4.0 étoiles sur 5 virtuose de la clarinette, 1 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Klezmer:Chassidic Classic (CD)
Giora Feidman, qui vit en Amérique du Sud, est un des maîtres les plus renommés de la musique Klezmer, cette musique juive issue des communautés ashkénazes d'Europe centrale, dont la clarinette est par excellence l'instrument de prédilection. Tour à tour nostalgique, profonde, ou d'une gaité endiablée, elle est chargée de couleurs et de saveurs russes, allemandes, tchèques, hongroises ou balkaniques aux parfums d'avant guerre, et la clarinette de Giora Feidman sait aussi bien nous étreindre le coeur que nous réjouir par ses ricanements. Ce CD vaut surtout par le très beau premier morceau, terriblement émouvant.


Les Zwanzes de Tintin : Les stiene de la Castafiore : Edition en bruxellois
Les Zwanzes de Tintin : Les stiene de la Castafiore : Edition en bruxellois
par Hergé
Edition : Relié
Prix : EUR 12,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 plus que savoureux!, 1 septembre 2014
La Castafiore est phénoménale dans toutes les langues, mais en brusselaer elle est véritablement irrésistible!!
Attention toutefois, il existe des versions en différents dialectes, soit proches du néerlandais, soit proches du français, et l'illustration qui apparait ici (de bijous van de Castafiore) ne correspond pas à l'article présenté (Les stiene de la Castafiore)...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20