undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de papi-mormès > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par papi-mormès
Classement des meilleurs critiques: 1.364
Votes utiles : 907

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
papi-mormès (gers)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19
pixel
Je Sais Que La Terre Est Plate - Edition limitée
Je Sais Que La Terre Est Plate - Edition limitée
Proposé par LUNABRUNO
Prix : EUR 3,60

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Soulager sa peine ..., 1 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je Sais Que La Terre Est Plate - Edition limitée (CD)
A la fontaine ne coule jamais la même eau...

Raphaël, visage angélique, agréable voix.
Un album c'est bien, ça change, c'est frais, ça plait... parfois.
Deux, trois... Pic émotionnel envolé, disparu. On s'éloigne... Distrait.
Ce n'est pas du désamour mais de la lassitude.
Dans le fond nous ne sommes que des touristes de la fredaine, de passage, par moment.
Et cela n'est pas plus mal.
Au suivant !

A la fontaine ne coule jamais la même eau ... - (pensée Grégoirienne).

M'en retourne à la fontaine, "au bord d'elle" m'en vais soulager ... mon humeur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 6, 2009 9:19 AM CET


Lamelles
Lamelles
par Christophe-Till Geissler
Edition : Broché
Prix : EUR 19,30

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les plaisirs sont de ce monde. Je les ai rencontré !, 27 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lamelles (Broché)
J'ai quitté mon fauteuil favori. Posé ma pipe à l'âcreté doucereuse du Burley éteint. Fini ma bière. Sifflé mon chien, surpris dans son sommeil. Puis armé de ma canne rustique suis parti, le soleil se levant, vers les sous-bois jouxtant mon habitat.

- En tête j'ai encore les images imprimées par la merveilleuse lecture du livre de C.T. GEISSLER.
Ce livre est plus qu'un livre sur les champignons. C'est la vie des Champignons !

- C'est pour cela que j'ai abandonné la douceur, la quiétude d'un bien-être coupable et suis parti en recherche de ces émotions si bien relatées dans cet ouvrage.
Grand bien m'en a pris.

- Quand vers midi, las d'une bienveillante fatigue, je déposais fièrement ma récolte, il fallu se rendre à l'évidence, redescendre à de plus futiles réalités.
- "C'est bien beau tes trucs alors si tu veux les manger les fourneaux sont à toi", m'entendis-je remercier d'un ton qui ne souffrait d'aucune contestation.
Agréable ma tendre et douce...

- Alors voilà : Hydnum Repandum = 500Gr. (vulg. Pieds de mouton) Puis :
I) - les émincer, les faire revenir dans une poêle, 3 cuillerées d'huile d'olive, ajouter de l'ail émincé, du persil haché, du paprika, saler, poivrer. 15 minutes.
II)- Dans une casserole porter à ébullition 10 Cl. d'Armagnac, flamber, verser sur les champignons, mélanger. Dans la même casserole porter également à ébullition 2 verres de Jurançon sec, verser sur les champignons, remuer.
III) - Incorporer 4 cuillerées à soupe de crème fraîche et maintenir à feu vif pendant une minute.
IV) - dresser dans une assiette, servir, déguster en finissant la bouteille de Jurançon.
V) - Repus, les pieds sous la table, je mérite ma première étoile Gersoise.

Demain, un autre chapitre du livre, une autre cueillette ? Mon chien il aime bien lui. La cuisine ce n'est pas facile, fatiguant ... on y boit trop ! Quoique une deuxième étoile ... me laisserait bien tenter !


Paint Your Face
Paint Your Face
Proposé par Edealcity
Prix : EUR 4,40

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un moment de grande solitude !, 27 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paint Your Face (CD)
SLIIMY : Paint Your Face.

J'ai gagné ce Cd la semaine dernière au loto du village donné au profit des néo...ruraux.
Pour une fois que je gagne un gros lot.
Un grelot. Crois-je.
- J'en ai profité pour faire une virée jusqu'à l'océan (je ne sais pas pourquoi je vous raconte cela, c'est ma vie privée après tout). Mais le repos de mes fibres nerveuses est primordial.
- Donc les poumons embués du grand air iodé et les fondamentaux bien en place, je m'en suis retourné guillerettement vers ma chaumière.
- Délicatement j'ai fait à ma chaîne Hi Fi l'honneur de recevoir ce providentiel CD, gloire de ma pugnacité persévérante au jeu.
-Et ça démarre sec le contre-alto-sopranique. Et Boum et Boum... sirène, hurlement, affolement. Heureusement ce n'est pas la chaîne qui rend l'âme mais le chat qui n'apprécie pas ! Et le fait savoir.
- Shoot le chat qui traverse la pièce toutes ailes déployées et va rejoindre les graminées qui jouxtent la bordure de mon home .
Oui ce greffier doit sa naissance à l'île de Man. De cette raison il n'aime que la musique Celtique. Je t'en foutrais moi du biniou et de la bombarde...
Qui plus est il picole ma bière en regardant les matchs de foot. Et ça j'aime pas !
O'Paddy (oui c'est son nom) n'a plus de limites. D'ailleurs va falloir que j'en parle à son Psy la prochaine fois. Sérieusement.
- Donc revenons à SLIIMY. Tiens le CD est arrivé à terme et j'ai rien ressenti, rien n'a changé de mon métabolisme, faut que je relise les Com's qui le vénèrent. Je me fais du souci pour ma santé.
Pas de chance, je tombe sur un COM de Rockin'. Pas de quartier ! J'ai le moral à plat. Je retiens mes larmes. Rester digne. Donner le change, O'Paddy me reluque étrangement... Grand moment de solitude...
Faut que je vois le chef du loto, avec un peu de chance il me l'échangera contre un ... Olivia RUIZ !
La vie peut redevenir belle !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 9, 2010 4:08 PM CET


Le Neveu de Rameau : satire seconde
Le Neveu de Rameau : satire seconde
par Denis Diderot
Edition : Relié
Prix : EUR 23,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Plaisir litteraire et hygiène de l'esprit", 26 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Neveu de Rameau : satire seconde (Relié)
Étude de moeurs.

Livre étrange, mélangeant satire et roman sous forme d'un dialogue philosophique :
Lui : le neveu de Rameau (le musicien).
Moi : Diderot.
Composé en 1762 - revu en 1773 - Non publié, il fallut en attendre une traduction Allemande de Goethe en 1805 pour en prendre connaissance. (En langue Allemande).
En 1821 Brière le retraduit en Français d'après l'édition de Goethe, pas très convainquant.
Finalement le texte original, d'après le manuscrit, sera publié en 1891 par Monval.

- La satire est percutante. Elle contient de très vives attaques contre Rameau, Batteux, d'Olivet, l'abbé de la Porte, Piron et surtout Palissot, les antiphilosophes, les ennemis de Diderot.

- Le roman est beaucoup plus intéressant, littérairement, une étude de moeurs colorée, une verve incomparable, le style Diderot.

Le fameux neveu que Diderot dit avoir rencontré certains jours au café de la Régence au Palais-Royal est bien réel, il a bel et bien existé. Il est dépeint comme bohème, parasite, cynique... caricature criante de crédibilité.
La valeur de ce livre est surtout donnée par l'écriture inimitable de ce manieur de mots qu'est Diderot.

Le choix de cette édition (de l'Imprimerie Nationale) est qu'il mêle deux plaisirs, un superbe objet et une passionnante lecture.

En extrapolant changeons simplement les noms et .... C'est toujours d'époque !

PS : d'autres éditions sont plus accessibles pécunièrement.
Mais ne soyez pas radin pour un tel plaisir.


Oenomaüs, Pélops et Hippodamie, vase peint inédit, par A. Geffroy
Oenomaüs, Pélops et Hippodamie, vase peint inédit, par A. Geffroy
par Auguste Geffroy
Edition : Reliure inconnue

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Quand le vaseux raconte...., 26 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oenomaüs, Pélops et Hippodamie, vase peint inédit, par A. Geffroy
Naissance du Péloponnèse et des jeux olympiques.
Ce que raconte ce vase :

OENOMAOS, roi d'Elis et de Pise en Eulide. Il est le fils de d'ARES et d'HARPINA.
Marié à STEROPE ils donnent naissance à une fille d'une rare beauté : HIPPODAMIE.

Un oracle prédit à OENAMAOS qu'il serait tué lorsque sa fille trouverait un époux, par la main de ce dernier. Pour écarter les prétendants, il annonça qu'il donnerait la main de sa fille (Hippo) à celui qui le surpasserait à la course de char.(Char hippo bien entendu).
La règle en était que le prétendant devait emmener HIPPODAMIE sur son char jusqu'à l'isthme de Corinthe. OENAMAOS le poursuivait, s'il le rattrapait il devait l'occire, lui coupait la tête et la plantait à l'entrée de son palais. Un régal ! ... 13 Prétendants en firent les frais (épitomé II 5).

C'est à ce moment que le beau PÉLOPS entre en scène.
PÉLOPS c'est le fils de TANTALE et de DIONÉ (pas l'ex humoriste).
Après avoir été tué par son père, coupé en morceaux, cuisiné en ragoût lors d'un festin des Dieux, les Dieux se rendant compte de la méprise rendirent la vie à Pélops et le ressuscitèrent plus beau qu'avant. Tellement beau qu'il devint... l'amant de POSÉIDON. Celui ci lui fit cadeau de son char ailé (la moindre des reconnaissances). " Le Dieu voulant honorer son favori, lui donne un char tout resplendissant d'or, attelé de coursiers ailés et infatigables ".

Donc PÉLOPS épris de la belle HIPPODAMIE décide de relever le défi. Pour ce faire il entremet HIPPO qui soudoie MYRTILE, le cocher de son père, qui va trafiquer le char de OENAMAOS, (la goupille des freins ou un truc semblable).
PÉLOPS fut vainqueur. Le roi de Pise (Oenamaos), fit une sortie de route, trouva la mort, l'oracle se réalisait.

A quelque temps de là HIPPO accusa MYRTILE de l'avoir voulu violer. (Ah! Femme je vous aime...). PÉLOPS précipita MYRTILE dans la mer, (c'est normal et logique) mais celui-ci avant de se noyer eu le temps de maudire PÉLOPS, sa famille, sa descendance et ce sur plusieurs générations. (Pratique conservée de nos jours).

Devenu Roi et à la mémoire de son beau-papa (et de cette épique course hippo) PÉLOPS fonda les premiers jeux olympiques. (Dans un pays qui prendra plus tard le nom de Péloponnèse)

PÉLOPS et HIPPODAMIE se marièrent, ils eurent beaucoup d'enfants (évidemment). Mais ceci est une autre longue histoire, très compliquée, qui nous mènera jusqu'à la guerre de Troie. Et peut-être que sur d'autres vases ...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 28, 2009 12:22 PM CET


Aucun titre disponible

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un accessoire d'une modernité incontestable., 13 novembre 2009
Fines, élégantes, racées, légères et résistantes, ces lunettes confèrent à celui qui les porte une certaine et bienveillante aura. Et ne donnent pas, comme certain le pense, la vue basse. Une légende !
Le modèle ci-présent est unisexe. Donc interchangeable. (comme le slip livré avec en promo).
Le galbe des branches fait que celles-ci ne reposant plus sur les oreilles, il n'est plus besoin d'avoir des pavillons auditifs, de chaque coté du visage pour la majorité, exagérément développés. Mais un trou suffisant, pour certains, à capter les ordres sans pour cela interférer, si celui-ci existe encore, avec le sens de la compréhension (de très rares cas sont encore recensés).

Un discret sigle - P - souligne le départ de chaque branche. On peut y rajouter son logo, son code CB, ses initiales, la date de sortie du Beaujolais nouveau, ou son numéro de sécurité sociale, au choix.

Il est à noter également qu'on peut y adjoindre sans frais supplémentaires des verres correcteurs, une option vivement Recommandée, très utiles pour éviter les bavures...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 9, 2010 4:10 PM CET


Jean Sarkozy : une place pour le fils
Jean Sarkozy : une place pour le fils
par Collectif
Edition : Reliure inconnue

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Aux âmes bien nées..., 21 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jean Sarkozy : une place pour le fils
Puis est arrivé Jeannot...
Le Livre tant attendu...

Le prince de Bagration n'ayant pas encore fait deuil de sa déconfiture du plateau de Pratzen face à deux maréchaux du pire. Austerlitz. Un petit caporal. Lannes et Murat. Le ressentiment est dans le lourd.
Donc : Thèse + Antithèse = Synthèse pensait l'Egélien. Saint Thèse priez pour nous, lui répondait le Proudhonien. On n'avançait pas !
Tout est dans la couleur du temps nous serinait-on.
- Y avait des rouges, couteau entre les dents.
- Y avait des noirs pavillonnaires (de Banlieue), pirates des mers chaudes, les Pavillons Noirs qui tranchaient dans le vif du Gracieux Sujet.
- Y avait des jaunes qui jugeaient l'homme à ses actes Tu Fu et Li Po. La marche fut longue et le petit livre rouge.
- Y avait un Tibet sans Yeti. Y était-il, y était-il pas ? Shakespeare se morfondait.
- Y avait des blancs qui avançaient sans têtes. Décapités dépités (cf. Pavillons-Noirs). Pauvres oiseaux (sans têtes).
- Y avait, ... Y avait Yahvé, mais qu'en pensait-il Yahvé assis sur son nuage ?...
Couteau. Chapeau conique. Citron sans presse, pas un zest, Mao sait tout. Yeti Tiyé. Oisillons décervelés... Le bric-à-brac de la vie courante.... Bien sûr.

Puis est arrivé Jeannot lapin.
Cheveux au vent. Toutes dents dehors. Grandes dents. Alors...
23 ans !- Si jeune et déjà poney se lamentait le Samouraï. Banzaï hurlait-il, on repart à Zéro ! 23 ans !
"Aux âmes bien nées la valeur n'attend pas le nombre des années" ou plutôt, aux armes nos aînés, le voleur n'attend pas que nous ayons donné !
Moralité : Thèse + anti-Thèse. Que l'on se taise au premier rang. Circulez, il y a tout à voir ! Tout est à dire. Circulez....
- EPADici, nous non plus d'ailleurs ...

Il fut un temps où derrière un halo, fumée de "Hoyo de Monterrey", un premier ministre de la fière Albion, promettait "des larmes et du sang". Temps révolu. Maintenant on nous promet des larmes et Ma Famille.
L'Histoire hoquette parfois : Sadi Carnot. Paul Doumer. Jaurès. Félix Faure épectasié, Margueritte la "pompe funèbre"...
Un lapin, ce matin, peut bien tuer un chasseur.... On le chante si bien aux enfants....

Voilà où nous mène le doux soleil d'Austerlitz à la levée de ses brumes.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 16, 2009 9:01 AM CET


Charlie Barnet And His Orchestra
Charlie Barnet And His Orchestra
Prix : EUR 9,60

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'âge d'or des grands orchestres swing., 17 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Charlie Barnet And His Orchestra (CD)
La grande époque des orchestres Swing - 1935 - 1945.

Charles Daly "Charlie" BARNET, New York 1913 - Concord 1991.
Saxophoniste, chef d'orchestre, compositeur. (Riche héritier)

Charlie BARNET débute à 16 ans en dirigeant un petit orchestre sur un paquebot, puis rejoindra comme saxophoniste différents orchestres.(B.Smith, F.Winegar, J.Purvis)
En 1933 fasciné par l'orchestre de Duke ELLINGTON et admiratif de celui de Count BASIE, il décide de créer sa propre formation. Le succès vint rapidement. La mode est aux grandes formations de Swing. Il sera l'un des premiers, avec Benny GOODMAN, à intégrer des musiciens noirs dans son orchestre.

- 1939 - Marque un tournant dans sa carrière. Il enregistre "Cherokee" sur des arrangements de Billy MAY, cela sera sans doute un de ses plus grand succès. Ses musiciens sont tous très jeunes, "The Band of Youth".
- D'autres succès s'enchaîneront auxquels collaborent d'excellents musiciens, B. PRIVIN, B. BURNET, Cl. LEEMAN, la chanteuse Lena HORNE, K. STARR, D. MARMAROSA, B. DE FRANCO, B. KESSEL, Roy ELDRIDGE ... "The Duke's Idea", "Leapin'at the Lincoln", "The Count's Idea", "The laps Jump" ....
- 1945 - nouveau succès avec "Skyliner". Son jeu au sax ténor s'inspire beaucoup de Johnny HODGES et de Coleman HAWKINS (évidemment).
- 1954 - Il nous remet "Cherokee" dont la pochette était restée célèbre, Charlie déguisé en Indien. Il est accompagné par Ch. SHAVERS, Cl. TERRY, Al STEWARD ....
- 1959 - C. BARNET continue sa ligne Indienne "More" (un Cherokee 2) avec SHAVERS, Phil WOOD, F. REHAK,(ça s'invente pas), G. DUVIVIER et W. MARSHALL. Et en 1966 avec W. SMITH, J. WILSON et C. CANDOLI.
- Puis après quelques concerts en 1967 Charlie BARNET cessera toutes activités
musicales.
- Ce coffret Quadromania, en quatre CD et 80 titres soit environ quatre heures d'écoute, nous offre un complet tour d'horizon des prestations de Charlie BARNET sur trente ans de carrière. C'est déjà une parcelle, un reflet de cette époque, du crack financier à l'après deuxième guerre mondiale. Le jazz « classique » était en stand-by, le jazz moderne, lui, se construisait ailleurs, la west-coat.

- En écoutant tous ces morceaux, célèbres pour la plupart, on comprend mieux l'engouement qu'a pu avoir, à une certaine époque, le public Américain pour ces grands orchestres de danse, dans la lignée des Benny Goodman, Woody Herman, Tomy Dorsey, Artie Shaw, Glenn Miller, Chik Webb .... Il y a du rythme, de la vie, du plaisir en un mot ça SWINGUE.
Quel bonheur cette musique !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (22) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 7, 2009 5:39 PM CET


Kool Jazz at Midem
Kool Jazz at Midem
Proposé par Japan-Select
Prix : EUR 37,31

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Trois quarts d'heure bien à vous !, 17 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kool Jazz at Midem (CD)
Kool Jazz at Midem.

Cannes janvier 1983 - Kool jazz festival.

C'est au cours de ce festival que va être assemblés sur le même CD trois enregistrements de musiciens que tout semble différencier sauf l'excellence de leur musique.
Deux guitaristes et un pianiste. BB KING, Pat METHENY, Dave BRUBECK.

Une génération séparent les deux guitaristes, aucune importance la différence n'est pas dans l'âge mais dans le style,
- Chez l'un (BB KING), bluesman consacré, (The King of the Blues), inventeur de la "Crying Guitar" avec sa fidèle "Lucille" . Il nous reste en mémoire "Sweet Sixteen" et "Confessin' The Blues" entre autres.

- Chez l'autre (Pat METHENY), une musique brillante, élégante, admirateur d'Ornette Coleman, "Bright Size Life" impressionne par sa virtuosité et l'on pense parfois à Wes Montgomery ou Jim Hall.

- Dave BRUBECK, vieux routier des concerts, n'officie pas ici avec son "New Brubeck Quartet*" mais avec Bill SMITH à la clarinette (électric), Randy JONES à la batterie et l'un de ses fils Chris BRUBECK au trombone basse et contrebasse électrique.

Dans l'ordre :
- Pour cet enregistrement Pat METHENY a rejoint les frères HEATH (MJQ), Percy à la contrebasse, Jimmy au sax ténor et Albert "Tottie", le cadet, à la batterie. Ils interprètent "Move The Groove" 7'20 qui ne laisse pas indifférent le public. La réaction est perceptible.
- Nous avons droit ensuite à trois reprises de BRUBECK, - "Lover Man" à l'entame et à la conclusion très "spatiale", effets de la clarinette electrique en décalage, surprenant ! - "Blue Rondo à la Turk" le classique, l'inusable ... et "Ol' Bill Basie", belle composition de Dave B., très swinguante. Son toucher dans la rupture rappelle les années 30, curieux, avec un solo de trombone délirant du fiston. Trois fois 7 minutes de ce vieux briscard.
- Et alors là, décalage complet avec BB King et son orchestre, entame avec "The Thrill is Gone", puis " Guess Who" et "Payin' the Cost to be the Boss". Tout le KING est là, guitare slide, guitare qui pleure, voix chaude, puissante, le blues émouvant du Mississipi. Trois plages de 6 minutes chacune. Pas le temps de s'ennuyer.

Heureux mélange des genres dans la conception de ce CD, ne choque en aucune manière bien au contraire. Encore trois quarts d'heure de plaisir. (Et si en plus vous avez une bonne bière, que peut encore demander le peuple ?....).

PS Existe aussi une autre parution, (c'est la même sauf le prix !)
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 2, 2009 9:52 AM CET


Autour de la commune
Autour de la commune
Prix : EUR 7,98

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chansons de la "démocratie citoyenne" ?, 5 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autour de la commune (CD)
1870/71 Les Prussiens assiégent Paris.
Paris s'arme.
Garde Nationale et levée de Volontaires investissent en défense les fortifications et Montmartre.
Paris est bombardée. Versailles est tombée.
Refusant la défaite la Garde Nationale et les Ouvriers de Paris prennent le contrôle de la capitale et mettent en place un gouvernement insurrectionnel : la Commune.
La Commune c'est l'arrivée d'authentiques prolétaires dans une assemblée élue. C'est un gouvernement populaire, une tentative de démocratie, de justice sociale. En un mot l'ouverture vers le "socialisme".
A Paris c'est la victoire du peuple, alors on chante !
On chante "le Chant Des Ouvriers" que P. Dupont avait déjà écrit en 1848.
On chante l'amour avec "Le Temps Des Cerises", chanson écrite en 1866 par J.B. Clément.
On chante l'horreur, mai 71, l'armée Versaillaise écrase les fédérés, "La Semaine Sanglante" J.B. Clément encore.
La Commune c'est aussi 10.000 fusillés, 4.000 déportés, des dizaines de milliers d'exilés, mais en fait on ne sait pas, on ne connait pas le nombre réel de victimes !

Puis la chanson est "dévoyée" vers le patriotisme mais aussi vers le chauvinisme revanchard, "La Ligne Anti-Prussienne" 1873. "La Fiancée Alsacienne" 1874, chanson mélo. "Le Violon Brisé" 1875, chanson pacifiste. "Le Drapeau Rouge" 1877 du théoricien anarchiste P. Brousse.

Il faudra attendre 1880, l'amnistie, le retour des déportés, des exilés communards pour redonner vigueur à la chanson d'avant-garde "Elle n'est pas Morte" 1886 de V. Parizot et E.Pottier. Et bien sûr "L'Internationale", poème de E. Pottier, 1871, mis en musique en 1888 par P. Degeyter (ouvrier Lillois).

" Debout les damnés de la terre !
...Du passé faisons table rase
Nous ne sommes rien, soyons tout ! "

A partir de 1900 "L'Internationale" deviendra l'hymne des révolutionnaires du monde entier.

Le répertoire de Marc OGERET se décline en chansons Révolutionnaires, anarchistes, de poésie, de resistance,de révolte et d'espoir.
Et puis l'internationale chanté par M. Ogeret c'est quand même plus « lyrique »!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 4, 2014 11:26 AM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19