Profil de Frederic Renard > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Frederic Renard
Classement des meilleurs critiques: 17.667
Votes utiles : 53

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Frederic Renard (Brussels, Belgium)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
Les Créatures De Prométhée
Les Créatures De Prométhée
Prix : EUR 11,63

5.0 étoiles sur 5 Beethoven, tel Prométhée, entame une démarche de transgression - un grand chef au faîte de sa maturité le sert parfaitement, 6 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Créatures De Prométhée (CD)
L'auditeur est témoin des premiers gestes libérateurs, encore hésitants mais déjà déterminés, d'un jeune génie qui entreprend un processus d'émancipation des schémas classiques dans lesquels sa technique s'est formée. Beethoven est lui-même ce Prométhée qui s'inscrivit résolument dans une démarche de transgression. Transgression sans renier ses maîtres à qui il doit tant. Les grandes pulsions romantiques sont encore timides - elles s'épanouiront pleinement dans la troisième symphonie, que cette œuvre de jeunesse annonce sans la moindre ambiguïté. Une œuvre de jeunesse très émouvante, servie par un excellent orchestre dirigé par un grand Chef qui met toute sa longue expérience au service de la révélation de cette éclosion juvénile.


Le Rite Français
Le Rite Français
par Alain Bauer
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très utile au Maçon qui souhaite mieux situe son rite dans la grande symphonie maçonnique universelle, 7 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rite Français (Poche)
Etude succinte mais suffisamment fouillée pour aider le "jeune" maçon à situer le rite qu'il pratique au sein de la grande fraternité universelle. Il ne s'agit pas de revendiquer une exclusivité de la "maçonnerie authentique", mais de mieux identifier le cheminement qui a mené à la fixation du rite au stade où il en est actuellement, en interaction avec d'autres rites. Les auteurs font également l'effort d'aborder les différences d'opinions entre "réguliers" et "adogmatiques", entre "spiritualistes" et "positivistes", sans encourager les uns à "excommunier" les autres (ni les autres les uns).
Ce petit ouvrage met également en lumière la complexité de la maçonnerie, rappelant à juste titre que le rite "français" était en fait au départ une transposition pure et simple, en France, du rite anglais le plus ancien qui soit bien connu. D'autres Frères Britanniques voyaient d'un mauvais oeil l'abandon de références explicites à des traditions religieuses spécifiquement judéo-chrétiennes, par ce rite qui, tout en restant résolument spiritualiste, affirmait plus fortement son universalisme. Ils fondèrent donc un nouveau rite qu'ils appelèrent "ancien", réservant, avec dédain, le qualificatif "moderne" à cet autre rite qui était en fait plus ancien que le leur.
Le "rite français moderne" pourrait donc tout aussi bien s'appeler "rite anglai ancien". Quant au rite majoritairement pratiqué par les maçons anglais, le rite "émulation", il s'agit en fait d'un hybride entre le rite "moderne" (en fait ancien), et le rite "ancien" (en réalité plus récent).
Ce petit ouvrage remet en place des éléments d'information que le frère lambda a recueilli çà et là, sans grande cohérence. Le dernier chapitre, consacré aux "hauts grades" est par contre un peu obscur... surtout pour un frère lambda qui n'en est pas encore à ce stade. Ceci confirme qu'en maçonnerie, la pratique est plus importante que la lecture, qui n'a de sens que si elle accompagne la pratique.


Le mythe d'Hiram et l'initiation de Maître Maçon : L'histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies
Le mythe d'Hiram et l'initiation de Maître Maçon : L'histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies
par Gérard de Nerval
Edition : Broché
Prix : EUR 11,20

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Le mythe d'Hiram Abif das tous ses états, 29 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Le jeune maître, qui ne connaît du mythe d’Hiram Abif que ce que lui en disent les instructions reçues lors du rituel d’élévation, estimera que Gérard de Nerval brode abondamment sur ce mythe, en y faisant intervenir des personnages qui ne sont même pas mentionnés dans ces instructions : essentiellement la Reine de Saba et Tubalcaïn (qui, dans les rituels du rite français, apparaît dans l’instruction du rituel d’initiation au grade d’apprenti, mais n’est pas mentionné du tout au cours du rituel d’élévation à la maîtrise). Approfondissement ou licence poétique visant à une sorte de syncrétisme symbolique des divers personnages et événements qui gravitent autour du personnage de Salomon ? Difficile à dire.
Salomon en prend pour son grade et est présenté comme un être ambitieux et manipulateur, mais sans vision intellectuelle ou spirituelle digne de ce nom, un être de limon et de glaise, façonné par un dieu créateur vindicatif mais lui-même médiocre, et constamment humilié par l’intelligence supérieure de la jeune reine, qui appartient à une race supérieure, celle qui est issue des dieux de l’air dont elle détient son exceptionnelle vivacité d’esprit et sa vitalité. Hiram appartient quant à lui également à une catégorie supérieure d’êtres, issue des dieux du feu dans les entrailles de la terre, qui sont la source de l’intelligence et de la créativité authentique. Tubalcaïn est un de ses illustres ancêtres dans cette lignée.
Rien de surprenant, dès lors, à ce que le coup de foudre se passe entre la Reine de Saba et le Maître Hiram, face à qui le pauvre Salomon ne fait pas le poids. Au grand dam de l’auditeur éthiopien du conteur mis en scène par Gérard de Nerval, qui est convaincu, comme le demeurent d’ailleurs de nombreux Ethiopiens actuellement, que la dynastie impériale éthiopienne est issue de l’union du Roi Salomon à la Reine de Saba. Le jeune Maître maçon, nourri des rituels et instructions conventionnels, sera encore plus choqué de lire que Salomon ne serait autre que… le commanditaire du meurtre d’Hiram.
Gérard de Nerval fait-il œuvre initiatique ou donne-t-il simplement libre cours à une imagination poétique débridée, ou encore se livre-t-il à une tentative de syncrétisme symbolique d’une authenticité douteuse ? Je penche personnellement pour cette troisième hypothèse. Je recommande néanmoins vivement la lecture de ce livre. Le lire jusqu’au bout, en essayant honnêtement de comprendre où l’auteur veut en venir, et en ne rejetant pas sans autre forme de procès tout ce qui ne correspond pas au « canon » maçonnique des rituels et instructions des trois grades des Loges bleues, constitue en soi un exercice initiatique exigeant.

Frédéric Renard, Bruxelles


La symbolique au grade de Maître
La symbolique au grade de Maître
par Raoul Berteaux
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Aperçu stimulant pour tout maître nouvellement élevé, 16 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La symbolique au grade de Maître (Broché)
Raoul Berteaux effectue un rappel utile du contexte historique de la genèse du grade de Maître dans le cadre de l’évolution de la Franc-Maçonnerie d’un système à deux grades vers un système à trois grades. Le jeune Maître apprendra également avec intérêt (s’il n’a pas « défloré » un grade qu’il ne possédait pas encore, il ne le savait pas avant son élévation) que l’introduction du mythe d’Hiram est assez largement postérieure à la formation du grade.
Au-delà de ces rappels historiques, l’intérêt de cet ouvrage réside essentiellement dans les ponts jetés entre systèmes symboliques au sein de la Maçonnerie elle-même (le temple, les outils, les niveaux souterrain, terrestre et céleste, etc.), et aussi les corrélations entre l’initiation maçonnique et d’autres traditions.
Le style manque parfois un peu de limpidité, et il arrive à l’auteur d’employer certains mots, comme par exemple « phonème » dans un sens qui ferait hausser les sourcils de familiers des disciplines (en ce qui concerne l'exemple cité, ceux qui possèdent quelques notions de linguistique) auxquelles ces termes sont normalement associés. Manifestement, sur le plan de la forme, l'ouvrage date un peu, mais il conserve toute son actualité quant à la substance. Ces petites réserves sont d'ailleurs bien peu de choses comparées à la capacité de l’auteur à stimuler la réflexion du lecteur, à ouvrir des pistes sans imposer de réponse. Une telle approche participe pleinement de la voie initiatique.
Au total, un livre à recommander à tout Maître immédiatement après son élévation… mais pas avant.
Frédéric Renard
Bruxelles
7 ans et plus, mais depuis peu de temps


La Lettre G : Les Mystères de l'étoile flamboyante
La Lettre G : Les Mystères de l'étoile flamboyante
par Armand Bédarride
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Approche multifacette de ce symbole et tentative de synthèse entre les diverses formes de spiritualité maçonnique, 4 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre G : Les Mystères de l'étoile flamboyante (Broché)
Les secrets de la lettre G – Wladimir Nadgrodzki

S’il existe quelques bons ouvrages sur l’étoile flamboyante (par exemple celui de Jacques Trescases, éditions Vega), il est un peu plus difficile de trouver du matériel sur la lettre G qui aille au-delà de l’explication conventionnelle, donnée, selon certains rituels, lors du passage au second degré, que je ne puis citer ici puisque nous ne sommes pas à couvert.

Wladimir Nadgrodzki explore une pluralité d’angles d’approche : génération, gravitation, grandeur, et, last but not least, gnose (connaissance par l’expérience vécue plutôt que par l’étude livresque ou académique). De telles pistes mènent à des développements sur l’initiation (élever son esprit vers la divinité) et le mysticisme (laisser son esprit au repos pour que la divinité y descende).

L’auteur fait également des rapprochements entre la quête spirituelle maçonnique et les quêtes de diverses traditions religieuses ou spirituelles, occidentales et asiatiques surtout, et aussi des approches philosophiques et scientifiques. Ceci l’amène à parler d’aspects de ces traditions et approches dont le lecteur n’est pas toujours aussi familier que l’auteur, ce qui rend parfois l’ouvrage assez obscur par endroits. Mais l’effort en vaut la peine. Je suggère aux Frères Lambda, aux rangs desquels je me compte, de le lire à petites doses quotidiennes. Fort heureusement, chaque chapitre comprend une dizaine de pages, et, à mon avis, un chapitre par jour, cela suffit.

L’auteur va plus loin encore, s’efforçant de dépasser le schisme « réguliers » / « irréguliers » qui a fait tant de mal à notre Ordre. La plupart des quêtes religieuses, spiritualistes et philosophiques s’efforcent de retrouver l’unité dont est issue la diversité de la manifestation telle que nous la percevons, diversité si aveuglante qu’elle nous fait perdre de vue l’unité, en la concevant sous la forme d’un Dieu transcendant, extérieur à l’Univers, et qui l’a créé. C’est une façon tout-à-fait respectable d’approcher la nature ultime des choses, en posant l’hypothèse de travail d’une « personne divine » qui nous accompagne au long de notre cheminement.

Mais il n’est pas nécessaire, pour être « reconnu pour Frère », d’être « théiste ». On peut tout aussi bien concevoir cette unité primordiale comme immanente, présente de tout temps dans l’univers lui-même, univers non créé par un être suprême extérieur. Ce principe, sublime et immanent, qu’on peut appeler « divinité » mais peu importe le nom (G.A.D.L.U. me semble encore plus approprié), il y a moment créateur chaque fois qu’un homme (ou une femme) s’identifie totalement à Lui au terme de son cheminement initiatique.

J’ai, au total et malgré des passages assez obscurs, beaucoup apprécié ce livre qui renforce par son raisonnement et illustre de nombreux exemples, ma conviction profonde que la Maçonnerie ne peut être que, fortement et en premier lieu, spiritualiste, mais n’est la vassale d’aucune église, religion ou courant philosophique (de l’église catholique à la « laïcité organisée »), tout en les accueillant tous et en reconnaissant le bien commun. En ce sens, conclut l’auteur, la Maçonnerie est la synthèse de toutes ces voies. Celui qui nie cette spiritualité est un « athée stupide », disait James Anderson, et ne peut être Franc-Maçon.


La voûte étoilée et l'astrologie initiatique
La voûte étoilée et l'astrologie initiatique
par François Figeac
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Ode poétique sans description ni explication, 12 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La voûte étoilée et l'astrologie initiatique (Broché)
Ce livre s'étend en long et en large sur l'importance de l'astrologie dans la démarche initiatique, et sur la façon dont l'astrologie s'intègre dans cette démarche. Grosse lacune: pratiquement rien sur ce qu'est l'astrologie.
Ceci, combiné à un style souvent ampoulé, rend cet ouvrage pratiquement illisible. A déconseiller à tout qui veut se renseigner sérieusement sur l'astrologie initiatique.


Les planches de l'Apprenti
Les planches de l'Apprenti
par Christian Guigue
Edition : Broché

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Intéressant mais style parfois pompeux et trop de références érudtes sans explications, 25 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les planches de l'Apprenti (Broché)
Ce livre donne des informations et explications intéressantes et utiles. Il y a aussi d'assez nombreuses références érudites à des mythes et des traditions de tous temps et toutes contrées, mais dans la plupart des cas sans les explications qui permettraient d'en comprendre la pertinence aux propos de l'auteur. Comme le style est parfois un peu empoulé, on se demande si l'auteur ne cherche pas à nous en mettre plein la vue par un étallage de connaissances auquel il devrait savoir que le lecteur moyen, même un apprenti ayant déjà acquis une culture maçonnique assez sérieuse, ne comprendra pas grand chose.
On voit donc mal l'apprenti lambda rédiger des planches de ce type. d'autant plus que de nombreuses Loges prescrivent que les "impressions d'apprenti", cet exposé donné par l'Apprenti à la Loge, et qui sera un des éléments sur lesquels celle-ci fondera son acceptation (ou refus) d'admettre le candidat au second degré, NE CONSTITUENT pas une planche à proprement parler, mais une simple relation de son vécu, ce qui exclut toute tentative d'exégèse érudite. Pour la majorité des Apprentis qui se préparent à passer au second degré, cet ouvrage, qui est par ailleurs intéressant, ne pourra certainement être utilisé comme modèle pour les "impressions".
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 6, 2013 12:35 PM MEST


La franc-maçonnerie clarifiée pour ses initiés : Tome 1, L'apprenti
La franc-maçonnerie clarifiée pour ses initiés : Tome 1, L'apprenti
par Irène Mainguy
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 trop de détails historiques, 22 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La franc-maçonnerie clarifiée pour ses initiés : Tome 1, L'apprenti (Broché)
Livre assez intéressant, mais qui s'attarde beaucoup trop lourdement sur des détails historiques, ce qui laisse trop peu de place pour des réflexions sur le(s) rituel(s) et les symboles.


Sermons du Bouddha : La traduction intégrale de 20 textes du Canon bouddhique
Sermons du Bouddha : La traduction intégrale de 20 textes du Canon bouddhique
par Môhan Wijayaratna
Edition : Poche
Prix : EUR 9,10

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellente introduction au Bouddhisme "canonique", 19 août 2011
Le lecteur pratiquant bouddhiste débutant, déjà un peu familier d'enseignements Mahayana, Vajrayana, Zen etc., trouvera dans ce court ouvrage une introduction abordable aux textes fondateurs, avec lesquels nombreux d'entre nous n'avaient eu des contacts que par des citations ou commentaires de Maîtres ultérieurs. En mettant ainsi l'accent sur les racines communes à toutes les traditions, ce livre fait oeuvre d'oecuménisme bouddhiste, sans la moindre tentative de débaucher qui que ce soit de la tradition à laquelle il / elle s'est rallié(e).

On apprécie également l'introduction qui présente, en un langage simple et facilement compréhensible pour le lecteur occidental moderne, le texte de chaque sermon, aide le lecteur à mieux le comprendre et à identifier les points les plus essentiels du texte original.

Frédéric RENARD, Bruxelles


Qu'est-ce que la philosophie antique ?
Qu'est-ce que la philosophie antique ?
par Pierre Hadot
Edition : Poche
Prix : EUR 13,40

23 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 recentrer la démarche philosophique sur ses valeurs et objectifs premiers, 12 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce que la philosophie antique ? (Poche)
Ouvrage intéressant, qui met bien en valeur des points communs à différentes écoles de philosophie antique: une conception de la philosophie en tant que mode de vie et pratique d'exercices de méditation et autres, le tout ayant pour but d'atteindre à la connaissance vécue de la réalité essentielle du cosmos, du divin en quelque sorte, par une iodentification avec lui plutôt que par une simple démarche intellectuelle ou cérébrale se résumant à construire des théories censées expliquer le monde. Ceci ne signifie nullement que les philosophes antiques ne cherchaient pas à expliquer le monde, mais que la "vraie" philosophie a également et peut-être avant tout une dimension initiatique essentielle.

L'auteur, bien qu'il s'en défende, suppose manifestement une connaissance de base des grandes doctrines philosophiques antiques, et n'expose pas les éléménts doctinaux de ces courants d'une façon facilement compréhensible pour un profane, ou alors il le fait par bribes et morceaux.

Ceci rend la lecture parfois un peu malaisée, mais n'enlève rien au mérite de l'auteur, qui recentre bien la démarche philosophique sur ses objectifs premiers.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 4, 2014 1:28 PM CET


Page : 1