ARRAY(0xb4e8d6c0)
 
Profil de He oui c'est moi! > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par He oui c'est moi!
Classement des meilleurs critiques: 2.240
Votes utiles : 347

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
He oui c'est moi! (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
One Breath
One Breath
Prix : EUR 17,99

4.0 étoiles sur 5 Partie pour durer!, 20 mars 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : One Breath (CD)
Il existe dans le monde musical un vieil adage qui raconte qu'il est plus difficile de réussir son second album que son premier (si tenté que ce dernier soit au moins acceptable!). je vous énumerai pas la liste d'artistes disparus de cette façon mais elle est longue!
Bonne nouvelle! La jolie ANNA CALVI n'en fera pas partie! Certes "One breath" est un chouia en retrait de son premier opus cependant il reste tout à fait honnête.
Dans son ensemble on pourrait qualifier l'album de planant, même si dans son univers théâtral on peut parfois toucher les "extrèmes"! Quelques titres viennent prendre gentillement à contre-pied l'auditeur. La plus "ovniesque" se nomme "Love of my life" aux guitares saturées et au son crasseux. "Tristan" reste dans le même profil, quant à "Piece by piece" elle s'immisce sur un trip-hop pourtant pas familier.
De l'autre côté on y retrouve une musique plus douce où la voix touchante et profonde d'A.C. sait se mettre aux services des mélodies (la superbe "Sing to me", "Carry me over","Cry", "One breath", etc...) avec quelques fois une présence de cordes un peu trop accentuée tout de même.
Quoi qu'il en soit j'attends le troisième sereinement!
Note: 14/20*


Cupid & Psyche 85
Cupid & Psyche 85
Proposé par HAIL FREEDONIA
Prix : EUR 8,99

4.0 étoiles sur 5 Un assez bon cru!, 8 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cupid & Psyche 85 (CD)
Au début des eighties un nouveau groupe britannique a pointé le bout du nez! Il avait pour nom SCRITTI POLITTI (ne me demandez pas pourquoi!). Sorti en Juin 1985, "Cupid & Psyché 85" (logique!) aura connu un assez beau succès des deux côtés de l'atlantique.
Mais tout commencera un an plus tôt, en Avril 84 plus précisément, car c'est à cette époque que grimpait dans les charts un 45T intitulé "Wood beez" (#10 GB, #4 US Avril 84). Véritable petite merveille de funk électronique, ce titre fait tout simplement parti pour moi des meilleurs "simples" de cette décennie! Les samples et sequencers sont habilement utilisés (ce qui n'était pas si fréquent) donnant par la même occasion quelques modestes notes de noblesses à ce "funk blanc" pas si souvent bienheureux. Un second single "Absolute" (#17 GB Juin 84) exactement dans la même veine tracera les voies d'un avenir prometteur!
Puis vint la sortie de l'album composé à l'aide de musiciens additionnels de talent (Marcus Miller, Paul Jackson Jr., Steve Ferrone, etc..). Le leader Green Gartside (avec sa voix haut perchée) et sa troupe s'efforceront de rester bien évidemment dans cette funk synthétique qui se situa malheureusement un cran en dessous des deux tubes précités. "A little knowledge", "The word girl" (#6 GB Juin 85), "Perfect way" (#48 GB, #11 US été 85), "Don't work that hard", malgré de bonnes choses n'ont pas la même consistance.
Mais si on ne devait retenir qu'un album de SRITTI POLITTI ça serait bien celui-ci! Ca tombe bien c'est le seul qui me vient à l'esprit!
Note: 14,5/20*


Electric
Electric
Proposé par sentdirect
Prix : EUR 19,92

4.0 étoiles sur 5 Néo-futuriste!, 22 février 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Electric (CD)
J'avais délaissé les P.S.B. (je ne suis pas un "grand" fan non plus!) pendant un long moment avant de les retrouver il y a quelques temps pour leur album "Yes" que j'avais trouvé assez bon par ailleurs, et devant le bon accueil de cet "Electric" je m'y suis laissé de nouveau convaincre...
Bien m'en a pris! Le duo british a beau frôler la soixantaine, ils nous ont sorti l'année dernière un album bien dans son temps! La production de qualité, ici signée Stuart Price (NEW ORDER, THE KILLERS, etc...), n'y étant pas étrangère non plus.
Axé en partie sur une électro-house de qualité ("Axis", "Inside a dream", "Shouting in the evening" et l'excellent "Fluorescent"), "Electric" n'en n'oublie pas moins son côté commercial grâce à l'apport de "The last to die" (une reprise du Boss apparemment), "Love is a bourgeois construct" que l'on pourrait qualifier de "Go west" d'aujourd'hui et surtout "Thursday" petit tube parfait reprenant un fond sonore de "West and girls"! Du trés bon PET SHOP BOYS!
Moderne, léger, dansant, "Electric" reste une belle trouvaille de 2013!
Note: 16/20


Off The Wall
Off The Wall
Proposé par Media Vortex
Prix : EUR 21,63

5.0 étoiles sur 5 Un classique, 14 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Off The Wall (CD)
Dès les première secondes: Quelques notes de basse signées Louis "Thunder" Johnson identifiables par toute personne normalement constituée vous mettent directement dans le bain! Il s'agit de l'intro de "Don't stop 'til you get enough" (#1 USA, #3 GB été 79), tube mondial s'il était encore utile de le préciser!
C'est à partir de là que Mister JACKSON s'épanouira en solo et surtout marquera le début de sa consécration. Il faut dire qu'il savait s'entourer ou tout du moins qu'il avait le nez fin (non non, pas de jeu de mot!). Déjà, première collaboration avec Quincy JONES à la production ensuite on peut citer Rod TEMPERTON (HEATWAVE), Stevie WONDER ou encore Paul McCARTNEY à l'écriture plus quelques musiciens de studios les plus talentueux... Avec ça vous avez les bases! A cela vous ajoutez le talent de M. JACKSON et vous obtenez un classique de la musique funk!
Les perles s'enfilent ici au fur et à mesure. Des douces "She's out of my life" (#10 USA, #3 GB Avril 80), "I can't help it" aux plus dansantes "Rock with you" (#1 USA, #7 GB Nov.79), "Get on the floor", "Off the wall" (#10 USA, #7 GB Fév.80), "Working day and night", vous l'aurez compris cet album était (est) taillé pour les pistes de danse!
Il s'agit de la meilleure période du King of pop qui se perdra malheureusement, à mon sens, dans un système beaucoup trop commercial et perdra un peu de son inventivité au long des années 90 (j'ai laché à l'album "Dangerous").
Note: 19/20


Antics
Antics
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 10,04

2.0 étoiles sur 5 Next exit!, 18 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antics (CD)
Quasiment 10 ans après et au risque de paraître à contre courant, je dois bien avouer que j'ai toujours trouvé cet album très surcoté. Je resterai objectif en ne résumant pas là toute la discographie du groupe puisque je ne possède que ce CD (ça m'a refroidi pour la suite!). Je n'évoque pas seulement les commentaires effectués précédemment mais de l'avis général des critiques de l'époque qualifiant les quatre new-yorkais de nouveaux JOY DIVISION. Bon moi j'veux bien...!
Bien sûr qu'il y a des similitudes! L'accent mis sur une ambiance mélancolique, le désespoir, tout ça etc... Je dirais oui si ça s'arrêtait là, seulement le contenu est important aussi et selon moi "Antics" après maintes écoutes reste assez pauvre, peu mélodieux, plat, bref monotone ("Take you on a cruise", "C'mere", "Public pervert", "Not even jail",...). Seuls "Slow hands" et "Length of love" ne rentrent pas dans ces critères!
Mais attention! Je ne critique pas le fait qu'INTERPOL vogue sur cette ére post punk-cold wave de façon affichée! Aujourd'hui il est très dur de sortir un album sans être comparé voire même être désigné successeur, néanmoins j'en attendait plus. Je suis vraiment resté sur ma faim!
Pour finir sur une note positive, et à ceux qui m'ont trouvé peut-être un peu sévère, alors mettons ça juste sur le coup de la déception!
Note: 7/20


No 1 In Heaven
No 1 In Heaven
Prix : EUR 10,06

4.0 étoiles sur 5 Virage à 180°!, 12 janvier 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : No 1 In Heaven (CD)
1979. Après s'être fait oublier commercialement depuis 4 ans, les SPARKS reviennent en avril de cette même année avec le titre "The number one song in heaven" (#14 GB Avril 79) au son trés électro-disco.
Changement de style effectué à l'aide du producteur italo-germanique Giorgio MORODER, connu pour avoir travaillé sur les quelques tubes de Donna SUMMER, et de Keith FORSEY, ici à la batterie, qui lui par la suite, se fera producteur de Billy IDOL et compositeur de quelques tubes...
Terminé le glam-rock, place ici aux synthétiseurs et autres boites à rythmes! En pleine époque disco et pré-new wave les frères MAEL s'immisceront sans difficulté dans leur nouvel univers. Parfois planante "My other voice", parfois dansantes "Beat the clock" (#10 GB Juil.79) et la sous estimée "Tryouts for the human race" (#45 GB Oct.79), l'ensemble reste de bonne facture plus de trente ans après! On peut évidemment sourire sur quelques sons datés ("La dolce vita", "My other voice") mais ces derniers, tout en étant basiques, étaient souvent mélodieux en comparaison à ceux d'aujourd'hui.
Bref! Vous m'aurez compris! Ce huitième album des SPARKS reste une valeur sûre pour les accros de cette époque ..... et pour les autres!
Note: 15/20


Cabinet of Curiosities
Cabinet of Curiosities
Prix : EUR 14,19

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Incontournable, 3 janvier 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cabinet of Curiosities (CD)
Pour démarrer cette année 2014, quoi de mieux que de revenir un peu en arrière! De quelques mois seulement... ou de quelques décennies!
Oui, on peut le dire avec du recul (c'est plus facile), ce "Cabinet of curiosities" fut un des disques majeurs de 2013. Certains esprits plus critiques vous diront que ce jeune hollandais de 25 ans n'a fait que de revenir sur cette période pop psyché vers la fin des 60's, qu'il n'a finalement rien inventé...
Certes, mais qui peut prétendre innover musicalement dans la pop? Peu de monde, et puis lorsque c'est composé avec talent, il n'y a qu'à se laisser porter.
Pourtant pas un grand connaisseur de cette "mouvance" (Syd Barrett et les ZOMBIES me viennent juste à l'esprit), je suis tombé sous le charme de cet album.
On plonge facilement dans son univers féerique, au côté rétro et à l'orchestration moelleuse remplie de mellotron et autres gourmandises! Aucune fausse note à mon sens. C'est simple de "Clear the air" à "The ballad of little jane" on a le droit à 41 minutes de bonheur. C'est pas si fréquent de nos jours...
Il montre également qu'aujourd'hui il reste essentiel d'écouter un album dans son intégralité plutôt que découpé comme c'est malheureusement devenu une habitude.
Quoi qu'il en soit, "Cabinet of curiosities" résonnant comme un vieux disque oublié au fond de son grenier mérite toutes les éloges qui lui sont faites!
Note: 18,5/20


Hearts and Knives
Hearts and Knives
Prix : EUR 15,46

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Sans lifting apparent! Enfin presque..., 24 décembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hearts and Knives (CD)
Ouh la! VISAGE est de retour (et moi par la même occasion! lol)! Quasiment 30 ans après! S'il y a un groupe des eighties que je croyais définitivement enterré, c'est bien celui-ci!
Steve Strange avait tout de même pensé à nous faire le coup du come-back quelques fois, notamment début 2000, avec de nouveaux membres, mais ça n'avait pas pris et même rien donné.
Bon j'avoue, ce retour m'a un peu réjoui (peut-être juste par nostalgie!) tout en restant moins élogieux que certains commentaires précédents. Oui, "Hearts and knives" est un album tout à fait acceptable mais je le trouve parfois assez limité, comme ces mélodies pas toujours convaincantes ("I am watching", "Diaries of a madman", "Dreamer I know"). Rien de bien révolutionnaire!
Par contre, je ne sais pas si la technique y est pour quelque chose, mais S. Strange a exactement la même voix qu'à l'époque! Incroyable!
"Shameless fashion" sorti en tant que single au printemps 2013 dans l'anonymat général (comme l'album d'ailleurs!) est pourtant un des titres à retenir. Véritable petit "tube" électro-new wave nous faisant replonger à leur début. "Hidden sign" que HUMAN LEAGUE n'aurait pas renier, "One we go" et "She's électric" apportent également une petite touche sympathique.
Est-ce un retour pour de bon ou alors une façon de finir la discographie de VISAGE plus honorablement (le dernier en date "Beat boy" n'était pas au niveau.), seul l'avenir nous le dira! Ceci étant, il est vrai qu'un retour avec les membres historiques (R. Egan, M. Ure, B. Currie, D. Formula et B. Adamson) aurait peut-être plus de gueule!
Note: 13/20


Rover
Rover
Prix : EUR 18,49

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cocorico!!!!, 12 août 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rover (CD)
Bon! Je m'ajoute aux autres commentaires élogieux!
C'est vrai que la pochette peut faire fuir! Photo en gros plan, regard de poète incompris, évoquant une époque que seul mes livres d'histoire peuvent retranscrire, bref, pas de quoi être enthousiaste au début, même si revers de la médaille, vous êtes finalement encore plus intrigués!
Et puis, dès le premier titre "Aqualast", on se laisse prendre aisément à son propre univers (pas trés ensoleillé tout de même!). Plus que BOWIE ou autres références seventies, cet album éponyme m'a surtout fait penser au premier de Peter Van Poehl "Going to where the tea trees are" (tout aussi réussi!).
Avec sa voix perchée, en contradiction avec son allure de bûcheron, il étale sa tristesse avec classe touchant à plusieurs reprises le grandiose ("Aqualast", "Silver", "Wedding bells", "Carry on" et "Full of grace") et ce, sans tomber dans le larmoyant primaire!
Ce premier album de ROVER ne s'apprivoise pas, on le laisse mûrir tranquillement...
Alors félicitations Thimothée Regnier! C'est d'autant plus réjouissant lorsqu'il s'agit d'un artiste français. J'ai même l'impression de parler d'une exception!!!
Note: 17/20


Ultra
Ultra
Prix : EUR 9,88

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Enfin!, 5 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
Je me souviens encore de ce moment tant attendu! Agréable surprise d'entendre que DEPECHE MODE sort un nouvel album! C'était pourtant loin d'être gagné! Alan Wilder avait fait ses valises, Dave Gahan était, lui, à deux doigts de les faire pour un long tunnel(!), Martin Gore ne se séparait plus de ses bouteilles, bref, ce fût la période la plus obsure du groupe!
Et pourtant début 97 un premier single marquera le retour aux affaires! "Barrel of a gun" m'avait pourtant laissé un peu sceptique à sa sortie. Guitares stridentes aux bords de la rupture, peu mélodieuse, elle n'est pas à proprement parlé la meilleur chanson de l'album.
Cependant je le fus beaucoup moins à l'apparition d'"Ultra", réçu pourtant assez tièdement par une critique ne retrouvant pas les efficaces tubes des précédents albums! Sur ce point, c'est une réalité! Même "It's no good" rappellant les heures de gloires électroniques passées ne semblait un peu fade surtout en comparaison d'un groupe comme DAFT PUNK qui explosait cette même année!
Non, en fait les moments de jouissance sont parsemés sur le reste du CD! Des attachantes et douces "Home", "Insight", "Sister of night" en passant par "Useles" et son côté rock maitrisé ou bien "Freestate" bluesy à souhait!
Voguant comme à leur habitude (depuis les années 90!) entre rock et électro, "Ultra" remplit habilement sa tâche, à savoir nous faire évader dans leur univers!
Note: 15,5/20


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20