Profil de MageEpokk > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par MageEpokk
Classement des meilleurs critiques: 198.634
Votes utiles : 49

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
MageEpokk (St Junien, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Set de bagues allonges automatiques pour Canon EOS EF/AF - *3 pièces : 13 mm, 21 mm, 31 mm* Baïonnette - pour Canon EOS Canon EOS 1D C, 1D X, 1D Mark I-IV, 1Ds Mark I-III, 5D Mark I-III, 6D 7D 60D 50D 40D 30D 20D 10D 1100D 1000D 650D 600D 550D 500D
Set de bagues allonges automatiques pour Canon EOS EF/AF - *3 pièces : 13 mm, 21 mm, 31 mm* Baïonnette - pour Canon EOS Canon EOS 1D C, 1D X, 1D Mark I-IV, 1Ds Mark I-III, 5D Mark I-III, 6D 7D 60D 50D 40D 30D 20D 10D 1100D 1000D 650D 600D 550D 500D
Proposé par Allégoria
Prix : EUR 98,75

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Bon produit, 9 juillet 2011
Permet de se dispenser d'un coûteux objectif macro pour pas trop cher.
La qualité n'est certes pas la même, mais pour la plupart des utilisations, c'est largement suffisant à un novice comme moi.
J'ai rencontré quelques problèmes de connexion entre le boitier et l'objectif lors des premières utilisations, pas systématiques, mais il semble que les contacteurs étaient en cause...
L'utilisation des trois bagues est possible, mais restera épisodique pour moi (la combinaison de deux d'entre elles suffit souvent).


Hama 5610 Accessoire photo Soufflet "Dust Ex" en caoutchouc
Hama 5610 Accessoire photo Soufflet "Dust Ex" en caoutchouc
Proposé par MyMemory GB
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 Simple et efficace, 8 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hama 5610 Accessoire photo Soufflet "Dust Ex" en caoutchouc (Accessoire)
Simple de conception et d'utilisation, mais très efficace quand on y est habitué.
Caoutchouc souple et rugueux pour la poire, qui ne glisse pas dans la main, plastique dure pour l'embout. Aucun risque de "givrer" le capteur de l'appareil comme avec une bombe d'air comprimé.


Aucun titre disponible

5.0 étoiles sur 5 Bel objet, 7 juin 2011
Bel objet, à la fois classe, discret et dynamique.
Acheté pour une petite fille, ça change des coccinelles et autres dauphins... et du métal.

La cordelette est paraît-il confortable à porter.


Canon EOS 500D Appareil photo numérique Réflex 15.1 Mpix Kit Objectif 18-55mm IS Noir
Canon EOS 500D Appareil photo numérique Réflex 15.1 Mpix Kit Objectif 18-55mm IS Noir

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 12 janvier 2011
Je cherchais un appareil réflex "pas trop cher" mais correct pour débuter dans la photo sans me ruiner : mission accomplie.
D'une part la prise en main est étonnamment rapide : une soirée avec l'appareil et le manuel fourni (très bien rédigé, clair, et en bon français... ça change dans le domaine de la high-tech !!) et j'ai saisie la plus grande partie des fonctionnalités de base. Pour le reste, il a fallu des mises en situation, et des tests, plein de tests. Mais après une petite semaine à shooter ça et là, j'obtiens enfin les résultats souhaités, et même au-delà ! Et je sens que je suis très, très loin d'exploiter pleinement ses capacités. Mieux, j'oublie peu à peu la frustration que m'a maintes fois procuré mon appareil compact par son inefficacité et ses réglages inexistants !

D'autre part la qualité de fabrication est très satisfaisante. Quand j'entend que certains lui trouve un aspect trop "plastique" ou une mauvaise prise en main, je me demande si nous parlons du même appareil, ou s'ils ne seraient pas trop enclins à comparer avec du très haut de gamme... Les boutons et molette sont solides et biens placés. L'ergonomie est très bonne, même avec de grandes mains, et le poids de l'ensemble (boîtier + objectif) est limité. La monte des objectifs est un jeu d'enfant et inspire confiance. L'écran est tout simplement superbe, et le fait qu'il ne soit pas orientable ne me gêne pas du tout, ce serait même plutôt pour moi un gage de solidité.

Niveau ergonomie "logicielle", les menus sont bien faits, clairs et logiques. La suite logicielle fournie avec est simple d'installation et remplit son office. Niveau équipement, le flash intégré est grandement insuffisant dans la plupart des situations. Un flash externe est plus que conseillé à l'achat. L'objectif 18-55 est quant à lui très limité. Il conviendra en tant qu'objectif léger et passe-partout, mais un 55-250mm (par exemple) en complément n'est pas de trop. La batterie tient le coup.

Lors des prises de vue, l'appareil est assez silencieux et vibre peu, mais pour des shoots de nuit ou avec de longues expositions, un pied me semble nécessaire, les stabilisateurs des objectifs ayant bien sûr leurs limites. Les modes automatiques sont bien pratiques pour les néophytes ou pour ne pas s'embêter, mais les modes manuel ou semi-manuels sont autrement plus intéressants, et le résultat est presque toujours meilleur. En même temps, acheter un réflex et shooter en automatique me semble relever du gâchis pur et simple... Tous les réglages disponibles sont bien pensés et accessibles, c'est un plaisir de jouer avec pour changer le résultat obtenu !

Les différentes qualité de photo disponible permettent d'adapter en fonction de ses besoins et de la place dont on dispose sur le support de stockage, et le mode raw + jpeg (combinant la prise de vue en raw et une image jpeg avec les réglages utilisés) peut aussi s'avérer pratique, si on veut garder les possibilité de retouche du raw mais pouvoir visualiser directement les images sur un téléviseur ou un pc non équipé pour lire ce format par exemple. A ce propos, je n'ai pas pu visionner mes clichés en connectant l'appareil en usb sur un télé LG 40" récente... Dommage.

J'ai peu testé la vidéo full hd (ça ne m'intéresse pas trop sur cet appareil), mais à priori ça ne fonctionne pas trop mal, même avec une carte sdhc classe 4. Cependant, dans ce mode (et pour les rafales raw) je pense qu'une classe 6 ou 10 serait plus adapté. La prise de son est correcte.

Au final un appareil adapté aux débutants comme (peut-être) aux semi-professionnels, réactif, bien fini et aux grandes possibilités pour ce prix.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 8, 2011 12:29 AM CET


Canon - Complément téléobjectif EF-S 55-250f/4-5,6 IS - stabilisation d'image
Canon - Complément téléobjectif EF-S 55-250f/4-5,6 IS - stabilisation d'image

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très bon, 12 janvier 2011
Très bon objectif, surtout pour un prix pareil !
La qualité d'image est bonne avec un 500d, même si j'ai constaté un piqué moindre à l'approche des 250. En fait à partir de 200mm, on se demande si un 70-300 ne ferait pas mieux l'affaire... même s'il est bien plus cher.
L'auto-focus a parfois du mal à faire son boulot par faible luminosité, et accrocherait même parfois à côté de la cible, ce qui nécessite de compenser via les réglages de l'appareil, ou de faire le point "à la main".
Parfait en complément d'un 18-55 passe-partout mais faiblard.
Le stabilisateur bosse bien.

Bonne qualité de fabrication, même si la bague de focus semble fragile et le bouton manuel / autofocus aussi. A manipuler avec quelques précautions.

Mais encore une fois, le rapport qualité/prix est surprenant.


Ravensburger - 24247 - Jeu éducatif - Apprendre à lire et à écrire - Mon atelier écriture
Ravensburger - 24247 - Jeu éducatif - Apprendre à lire et à écrire - Mon atelier écriture
Prix : EUR 23,96

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 bon produit, 12 janvier 2011
Solide:5.0 étoiles sur 5 Amusant:4.0 étoiles sur 5 Educatif:5.0 étoiles sur 5 
Plein de formes à dessiner, très pédagogique pour apprendre à faire des traits plus fluides entre des points, puis à main levée. L'enfant de 4ans et demi à qui je l'ai offert se régale, et se régalera encore plus dans les mois à venir en perfectionnant son apprentissage des lettres. Bonne qualité.


Mafia II
Mafia II
Proposé par -inetvideo-ca
Prix : EUR 19,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Indigne du premier., 25 septembre 2010
Amusant:3.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mafia II (Jeu vidéo)
8 ans. 8 ans à attendre de pieds fermes un successeur à ce jeu légendaire qu'était Mafia, premier du nom. A le refaire, d'ailleurs, de temps en temps. Juste pour retrouver l'ambiance, le scénario indémodable, en un mot : la qualité.
...
8 ans pour "ça" ?

Mafia 2 n'est tout simplement pas à la hauteur. Exploiter une franchise est une chose, succéder avec brio à un excellent jeu en est une autre. Et là, c'est clairement un échec.

La réalisation en elle-même n'est pas mauvaise. Rien qui laisse pantois de nos jours, mais c'est joli et pour ma part je n'ai pas constaté de bugs gênants. A peine quelques lags lors des déplacements en voiture.

L'ambiance sonore y est elle aussi, avec un très bon doublage des voix, des musiques adaptées et immersives et des bruitages globalement à la hauteur de ce type de jeu (où l'immersion du joueur joue un rôle prépondérant). Le gameplay est bon aussi, surtout dans les phases de combat, avec les esquives et le fait de pouvoir changer de cachette en toute fluidité. La conduite des voitures est facile comparé à Mafia 1, ce qui est autant dû au type des voitures (forcément, 20 ans d'évolution automobile ça se sent au volant) qu'à une volonté avouée de rendre ces phases de jeu faciles pour les joueurs les moins aguerris.

C'est après que ça se corse. Sans vouloir spoiler, le scénario est convenu. Petit gars honnête -> petit truand pour rembourser ses dettes -> plus gros truand -> truand avec un pote truand plus gros que lui... puis histoire de trahisons attendues, avec à peine quelques rebondissements vers la fin. En un mot, on se fait... truander. Rien à voir avec la profondeur du scénario de Mafia 1, qui était digne d'un film du genre.

L'immersion : comme je le disais, c'est important dans ces jeux, primordial, même. Mais si la bande son et les décors sont tout à fait convenables, le reste ne suit pas. Certains personnages frisent l'inconsistance complète. Je pense notamment au marchand de rossignols, qui n'apporte rien à l'intrigue. Ok, c'est un personnage secondaire, et c'est plutôt normal. Mais alors que dire de Joe, le meilleur pote de Vito ? Ils pouvaient faire tellement mieux, chez 2K, que de les mettre seulement sur des missions en duo. Vers la fin, on a l'impression que quelque chose va se passer, un clivage quelconque, qui va apporter de l'ampleur à l'intrigue... mais non. Ca reste plat.
Et puis la ville en elle-même... Mouais, c'est grand, mais pas tant que ça, rien à voir avec la taille de Liberty City dans GTA3 par exemple (et dieu sait si Mafia 2 ressemble BEAUCOUP à GTA3 sous bien des aspects, mais en moins bien). Et puis c'est vide. Pas grand chose à faire à Empire Bay, on en vient vite à rouler sans but à travers les rues... vides, elles-aussi.

Enfin, LE point noir du jeu : la durée de vie. Oui, je sais. Les jeux récents sont courts mais intenses. Sauf que là, c'est juste court. 8 heures pour finir la campagne principale, sans se fouler. Et je n'ai même pas pris le temps de faire les "arnaques à joueurs", style collecter les 159 avis de recherche dans la ville : qu'est-ce qu'on peut trouver d'intéressant à scruter tous les murs de la ville pour trouver 159 bouts de papier, si ce n'est pour passer le temps et se convaincre qu'on ne s'est pas fait avoir par le vendeur ? Pour moi, ce genre de "mini-jeux" est un aveu de faiblesse : on est pas capable de faire quelque chose de suffisamment long et consistant, alors on truffe notre réalisation de plein de petits trucs inutiles pour faire croire au joueur que le jeu est long... Mais ce n'est que mon avis.
D'ailleurs, et encore une fois sans vouloir spoiler, la fin est désespérante. Quand j'y suis arrivé, je me suis dit "Tiens, ils ont fait un blague : ils ont mis le générique de fin au milieu du jeu !" Et non, c'était bel et bien la fin. Une fin en queue de poisson, sortie de nulle part, à peine dramatique, et qui m'aura laissé largement sur ma faim. On a l'impression que 2KGames avait fait un vrai gros jeu, et que les commerciaux leur ont dit "C'est trop long et trop bien pour faire payer ça 70 euros, coupez-moi ça en deux, on en vendra la moitié à 45 et l'autre moitié, ben ce sera Mafia 3, à 45 euros aussi : 45 fois 2 égal 90, on gagnera 20 euros sur le jeu comme ça !".

En fait c'est ça le pire : on a le sentiment d'avoir une moitié de jeu. Moitié de scénario, moitié d'intensité, moitié de profondeur pour les personnages... Le tout pour la moitié du... Ah non, pas la moitié du prix, les deux-tiers en fait.

Au final, ce jeu oscille entre belle réalisation et vacuité scénaristique, entre plaisir de jeu et durée inacceptable. Il reste décevant, laisse le joueur sur sa faim. Un jeu en demi-teinte donc, qui appelle un Mafia 3... que je n'attendrai pas avec la même ardeur, pour ma part. J'irai plutôt refaire Mafia 1, le seul, le vrai. Et sans doute un des derniers jeux de cette qualité dans ce type d'univers.


Dark Moon
Dark Moon
par David Gemmell
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon Gemmell, 18 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Moon (Broché)
Mon premier Gemmell, lu avant même d'avoir goûté à Légende et autres tomes du même cycle. Ce livre m'a fait connaître le style de cet auteur magistral et donné envie d'en lire plus. Hélas, c'est un roman isolé, et le plaisir s'arrêtera donc à la dernière page (qui arrive bien trop vite d'ailleurs).

Cela dit, on a ici une véritable perle héroïc-fantasy, avec personnages multi-facettes voire torturés, mais uniques, une intrigue haletante et dramatique, des rebondissements à tout bout de champ... Mais ce qui subjugue le lecteur, c'est le monde décrit avec minutie dans le livre : en seulement un roman, Gemmell dépeint tout un univers, avec ses royaumes, ses mythes, légendes et religions, ses héros, sans jamais tomber dans le convenu ou le superficiel. Au contraire, tout ceci est équilibré et bien pensé. Ses inspirations sont les mêmes que dans ses autres romans, ça se sent, mais on est très loin d'avoir affaire à un clone de Légende.

Ce livre, c'est une oeuvre originale, du grand art, un bonheur offert au lecteur !


les royaumes oubliés n°22 - La pentalogie du clerc, tome 1 : Cantique
les royaumes oubliés n°22 - La pentalogie du clerc, tome 1 : Cantique
par Salvatore
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 Excellent et... indisponible, 17 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : les royaumes oubliés n°22 - La pentalogie du clerc, tome 1 : Cantique (Poche)
Ce livre est tout simplement délicieux. Il se lit presque d'une traite, c'est agréable, bien écrit, bourré de petites touches d'humour et de personnages charismatique en restant attachants...

Les aventures du jeune Cadderly, qui deviendra ce que l'on sait (en tout cas les fans de la séquence d'Ombre-Terre l'auront déjà rencontré aux côté d'un certain elfe noir), sont pleines de surprises. Confronté à une crise de grande ampleur, il prend les choses en main pour notre plus grand plaisir, aux côtés de sa mie Danica et de deux nains hauts en couleur !

La traduction est de qualité, contrairement à celle de la récente Séquence des Chasseur.

Un seul regret : qu'il soit depuis longtemps épuisé. J'ai acheté la pentalogie entière d'occasion, après avoir obtenu du service commercial de Fleuve Noir la certitude que le livre ne serait pas réédité... Dommage, cette séquence est une des meilleures qu'ait écrit R.A. Salvatore.


Le Testament des siècles
Le Testament des siècles
par Henri Loevenbruck
Edition : Poche
Prix : EUR 7,30

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon Loevenbruck, 2 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Testament des siècles (Poche)
Je ne connaissais pas cet auteur avant de lire Le syndrome Copernic. C'est donc mon second aperçu de son oeuvre. Et je ne suis pas déçu.

Le style du thriller scientifique est archi-exploité ces dernières années, avec ses auteurs-vedettes (Werber, Dan Brown...). Mais H. Loevenbruck parvient à tirer son épingle du jeu. Déjà parce qu'il maîtrise bien les codes du genre (précision journalistique, suspens omniprésent, personnages traqués ou ambigües, informations distillées au compte-goutte...). Mais aussi parce qu'il rend les acteurs de son histoire très humains, n'hésitant pas à plonger dans leurs angoisses et leur passé torturé. Pour les amateurs de thriller, on retrouve un peu cette profondeur dans les livres de Grangé. Mais c'est bien le seul point commun entre les deux auteurs, car on ne tombe jamais ici dans la précision dérangeante, presque gore de JC Grangé. En revanche l'action continue nous tient en haleine tout au long du roman.

On sent néanmoins un certain manque d'aboutissement en général, ce qui cantonne le livre au très bon (et donc aux 4 étoiles ici), lié peut-être à une expérience à parfaire dans l'écriture de ce genre de textes. On sent déjà une amélioration de style avec Le syndrôme Copernic (son livre suivant, que je conseille également)...

En bref, ce livre n'est pas une référence en soi, mais juste un bon bouquin qui mérite d'être lu. Quant aux future sorties, je les attends avec impatience !


Page : 1 | 2