undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de Xtasy > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Xtasy
Classement des meilleurs critiques: 1.714.001
Votes utiles : 16

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Xtasy (France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Jerry Seinfeld Live on Broadway: I'm Telling You for the Last Time [Import USA Zone 1]
Jerry Seinfeld Live on Broadway: I'm Telling You for the Last Time [Import USA Zone 1]
DVD ~ Jerry Seinfeld

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Gee, look at the time: I'm dead and I'm....late!, 22 octobre 2004
Un show a posseder si vous etes non seulement fan de la serie TV Seinfeld (on voit clairement que la serie est basée sur son humour et ses routines de standup), mais aussi fan de standup tout court. Bien sur, on est loin des shows live de Martin Lawrence (Runteldat) ou Chris Rock (Bigger and Blacker), beaucoup plus "rentre-dedans", mais c'est tout aussi delectable: Jerry remonte a la surface les travers de tous les jours, nos petites habitudes et manies, et les cuisine avec finesse et legereté. Ca parle de tout et de rien. Surtout de rien (comme la serie, d'ailleurs). Et pourtant on ne peut pas resister: on rit :) On rit parce qu'on a tous vecu ce qu'il raconte (les aeroports, les supermarchés, les relations homme-femme, les vacances, etc...). Ce n'est jamais lourd, jamais vulgaire, tout est stylé.
Vivement son prochain spectacle live.


Puritanical Euphoric Misanthropia
Puritanical Euphoric Misanthropia

5.0 étoiles sur 5 Le Black atteint un autre sommet. Qui l'eût cru?, 24 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Puritanical Euphoric Misanthropia (CD)
J'arpente habituellement les sentiers durs du Black, et mes gouts m'amenent plus souvent vers les Marduk, Dark Funeral, Antaeus et autres Arkhon Infaustus que vers les opus dits "symphoniques". Il n'y avait guere que Limbonic Art qui selon moi arrivait a peindre des atmosphere grandioses et noires, en melant les ambiances Wagneriennes et une brutalité significative. Mais sur ce coup, Dimmu Borgir m'a tres agreablement surpris. Autant je trouvais leur Enthrone Darkness Triumphant tres agreable parce que fortement teinté trash, autant leur Spiritual Black Dimensions m'avait fortement ennuyé...Je le trouvais trop fade, limite mielleux (comme nombre de productions de Cradle, par exemple). Mais cette fois, le Black est vraiment porté a un haut niveau, somptueux melange de riffs et de rythmes aggressifs, d'envolées grandiloquentes sans jamais etre mievres, de recherches harmoniques et structurelle. Ajouté a cela, une production en beton, des guitares presentes (moins noyées que sur le precedent album), des jeux de voix assez recherchés (je regrette cependant le son trop "triggé" et synthetique des futs de Barker). Mentions speciales a Vortex et a son organe vocal, toujours aussi impressionant, et bien sur a Nicholas Barker. J'ai toujours apprecié son jeu dans Cradle (meme si le groupe me plaisait moins, il faut reconnaitre que parfois il le portait a bout de futs...), mais jamais je n'aurais pensé qu'il puisse si bien s'adapter a Dimmu Borgir, et surtout porter son jeu a un niveau encore plus recherché (il ne fait pas que taper plus vite que son ombre, c'est un musicien qui aime a explorer et a inventer)...On se rapproche serieusement d'un Hellhammer.
Bref, un album a ecouter en urgence (pour ceux qui ne l'auraient pas deja fait), et a se repasser sans moderation. Un tres bon moment Metal.


Puritanical Euphoric Misanthropia
Puritanical Euphoric Misanthropia

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Black atteint un autre sommet. Qui l'eût cru?, 24 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Puritanical Euphoric Misanthropia (CD)
J'arpente habituellement les sentiers durs du Black, et mes gouts m'amenent plus souvent vers les Marduk, Dark Funeral, Antaeus et autres Arkhon Infaustus que vers les opus dits "symphoniques". Il n'y avait guere que Limbonic Art qui selon moi arrivait a peindre des atmosphere grandioses et noires, en melant les ambiances Wagneriennes et une brutalité significative. Mais sur ce coup, Dimmu Borgir m'a tres agreablement surpris. Autant je trouvais leur Enthrone Darkness Triumphant tres agreable parce que fortement teinté trash, autant leur Spiritual Black Dimensions m'avait fortement ennuyé...Je le trouvais trop fade, limite mielleux (comme nombre de productions de Cradle, par exemple). Mais cette fois, le Black est vraiment porté a un haut niveau, somptueux melange de riffs et de rythmes aggressifs, d'envolées grandiloquentes sans jamais etre mievres, de recherches harmoniques et structurelle. Ajouté a cela, une production en beton, des guitares presentes (moins noyées que sur le precedent album), des jeux de voix assez recherchés (je regrette cependant le son trop "triggé" et synthetique des futs de Barker). Mentions speciales a Vortex et a son organe vocal, toujours aussi impressionant, et bien sur a Nicholas Barker. J'ai toujours apprecié son jeu dans Cradle (meme si le groupe me plaisait moins, il faut reconnaitre que parfois il le portait a bout de futs...), mais jamais je n'aurais pensé qu'il puisse si bien s'adapter a Dimmu Borgir, et surtout porter son jeu a un niveau encore plus recherché (il ne fait pas que taper plus vite que son ombre, c'est un musicien qui aime a explorer et a inventer)...On se rapproche serieusement d'un Hellhammer.
Bref, un album a ecouter en urgence (pour ceux qui ne l'auraient pas deja fait), et a se repasser sans moderation. Un tres bon moment Metal.


Page : 1