undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Charles Ry > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Charles Ry
Classement des meilleurs critiques: 10.206
Votes utiles : 82

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Charles Ry (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
Fingerswingin'
Fingerswingin'
Prix : EUR 28,87

2.0 étoiles sur 5 Un peu ennuyeux, 22 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fingerswingin' (CD)
Bon guitariste, beau son, mais le disque est un peu ennuyeux, ça ne swingue pas vraiment, et ça manque de feeling. Le choix d'un disque complètement solo n'est sans doute pas très judicieux de la part du guitariste. Je ne connais pas ses autres disques, où il joue plutôt en trio, mais ça doit mieux lui aller.


Le cas Sneijder
Le cas Sneijder
par Jean-Paul Dubois
Edition : Poche
Prix : EUR 6,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 « Désespéré », mais pas vraiment drôle, 13 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le cas Sneijder (Poche)
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman de cet auteur, que j'aime bien, mais à petites doses. En effet, les sempiternels personnages désespérés (généralement dotés d'un nom à consonance plus ou moins germanique) qu'il met en scène sont un peu... désespérants ! Ce roman n'échappe pas à la règle. On a un homme attachant et plutôt brillant, mais toujours d'une passivité incroyable face aux situations difficiles, l'entraînant dans une sorte de déchéance inéluctable (j'ai pensé à Emile Zola) ; on a aussi des digressions techniques ou historiques souvent très intéressantes (j'ai pensé à David Lodge) ; et plusieurs des personnages (et certaines réflexions) sont plutôt cocasses (j'ai pensé à San Antonio). Mais certains personnages sont odieux, comme l'épouse, qu'il n'envisage même pas de quitter, des amitiés masculines fortes, parfois éphémères, et une piété familiale confinant à l'obsession, parfois morbide (les cendres de sa fille défunte dans le cas présent). Une citation de Télérama est rapportée sur la couverture (« Un de ses meilleurs livres, aussi drôle que désespéré »), avec laquelle je ne suis pas entièrement d'accord.


Nos hommes
Nos hommes
par Denise Bombardier
Edition : Broché
Prix : EUR 12,10

5.0 étoiles sur 5 Magnifique, 13 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nos hommes (Broché)
Dans ce livre, Denise Bombardier, journaliste québécoise, nous parle des hommes qui ont compté dans sa vie, en bien ou en mal, et pas seulement en amour. Si l'on exclut la toute fin du livre, sorte de réflexion sur ses ressentis face aux hommes, à mes yeux décousue et peu claire, chaque relation masculine de cette femme de caractère est racontée avec une grande sensibilité et beaucoup de vie. Je suis entré tout de suite dans chaque histoire, aussi bien face à un pédophile sournois, que face à son père, à ses amants ou ses patrons. Une lecture qui m'a profondément touché, et qui m'aide finalement à comprendre la souvent mystérieuse âme féminine.


Solaire
Solaire
par Ian McEwan
Edition : Broché
Prix : EUR 8,00

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Ennuyeux, 13 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
On dirait du mauvais David Lodge, avec un début d'intrigue policière un peu invraisemblable. Je dis début car je n'ai pas tenu plus d'une centaine de pages, et pourtant j'ai insisté, mais pourquoi s'obstiner dans une lecture laborieuse et sans grand intérêt quand il y a tant de bons romans ?


La lenteur
La lenteur
par Milan Kundera
Edition : Poche
Prix : EUR 6,40

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Décousu, 13 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La lenteur (Poche)
Je n'avais pas lu de Kundera depuis très longtemps. J'en étais resté à l'Insoutenable légèreté de l'être, que j'avais bien aimé. Celui-là m'a déçu et je l'ai fini en diagonale. C'est un recueil de réflexions, sur fond d'histoire compliquée difficile à suivre et assez décousue, avec des personnages que j'ai eu tendance à mélanger. Bref, je n'ai pas accroché.


 Indignation
 Indignation
par Philip Roth
Edition : Broché
Prix : EUR 18,20

4.0 étoiles sur 5 Fluide, émouvant, 30 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition :  Indignation (Broché)
C'est le premier roman que je lis de Philippe Roth, un ami me l'a offert. L'écriture est efficace, le récit reste toujours clair, c'est vivant, émouvant, ça semble être du vécu. On est en plein dans l'ambiance des Etats-Unis des années cinquante, et en particulier du monde universitaire élitiste et moralisateur, et dans la vie d'une famille juive un peu en marge de la société américaine « standard ». En plus, j'ai appris des choses sur la guerre de Corée (qui semble souvent avoir été éclipsée par celle de Vietnam, du moins en ce qui concerne les Etats-Unis). Bref, je suis ravi d'avoir découvert Philippe Roth, j'en lirai d'autres...


Raboliot
Raboliot
par Maurice Genevoix
Edition : Poche
Prix : EUR 5,60

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un voyage troublant dans une France rurale presque oubliée, 30 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raboliot (Poche)
Je découvre l'oeuvre de Maurice Genevoix à 56 ans (c'est mon âge), et c'est le premier de ses romans que je lis. J'ai eu un peu de mal au début, je trouvais qu'il y avait beaucoup de longueurs, en particulier dans les descriptions d'ambiances de la nature. Je suis finalement entré dans cette atmosphère particulière, mais surtout dans cette histoire humaine terrible, centrée sur le personnage qui a donné son nom au roman ; un homme sympathique bien que braconnier, mais rebelle et immature. Le style est vivant, avec pas mal d'expressions patoisantes qui donnent du sel au récit (les expressions difficiles à comprendre pour un non initié sont « traduites » en bas de page), une nature décrite avec une passion qui titille les sens du lecteur (les odeurs, les bruits...), sans oublier les quelques passages sensuels tout aussi bien rendus. Le roman nous transporte avec un peu de nostalgie dans cette France rurale presque oubliée.


La Cavale du géomètre
La Cavale du géomètre
par Arto Paasilinna
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

3.0 étoiles sur 5 Ce n'est pas le meilleur, 17 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Cavale du géomètre (Poche)
Un roman pourrait-on dire « picaresque » : les aventures plus ou moins loufoques, à travers la Finlande, d'un chauffeur de taxi et d'un client géomètre retraité atteint de démence sénile. J'ai trouvé le roman assez drôle, mais un peu trop invraisemblable pour pouvoir entrer vraiment dans l'histoire. Je n'ai pas lu tous les romans de Paasilina, mais celui-là n'est pour moi pas le meilleur jusque là. J'ai cependant continué à apprécier le style vivant, et cette sorte de complicité que l'auteur nous donne avec ses personnages.


Spirales
Spirales
par Tatiana de Rosnay
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

3.0 étoiles sur 5 Suspens bcbg, 17 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spirales (Poche)
Petit roman au suspens omniprésent, bien écrit, et en plus... vraisemblable ! Une quinquagénaire bcbg et fidèle brise le tabou de la fidélité sexuelle et s'enfonce dans une situation inextricable, ou chaque apaisement est suivi d'une nouvelle source d'angoisses. Une réserve sur la fin cependant, qui est bien nébuleuse, même si on pense que l'auteure a voulu que le lecteur l'imagine lui-même... peut-être.


Paris-Brest
Paris-Brest
par Tanguy Viel
Edition : Broché
Prix : EUR 7,00

2.0 étoiles sur 5 Platitude, 17 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paris-Brest (Broché)
Les personnages sont assez plats, les relations entre les protagonistes sont plutôt caricaturales, les situations relativement invraisemblables, et la Bretagne n'est qu'un décor d'arrière-fond. On frise le sordide parfois, mais sans excitation, avec une tentative de peinture sociale peu convaincante. Bref, je suis resté sur ma faim, avec une impression d'inachevé... Mais j'ai quand même réussi à finir le roman !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12