Profil de Johan Rivalland > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Johan Rivalland
Classement des meilleurs critiques: 65
Votes utiles : 7256

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Johan Rivalland (LEVALLOIS-PERRET France)
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Godzilla - DVD + DIGITAL Ultraviolet [DVD + Copie digitale]
Godzilla - DVD + DIGITAL Ultraviolet [DVD + Copie digitale]
DVD ~ Aaron Taylor-Johnson
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 16,99

4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Distrayant, 25 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Godzilla - DVD + DIGITAL Ultraviolet [DVD + Copie digitale] (DVD)
J'ai tout d'abord été surpris de voir Juliette Binoche présente à l'écran, dans un début de film qui s'annonce très bien et est de bonne qualité.
Le film ne débute pas trop vite, le temps de bien mettre en place l'intrigue. Puis le rythme est assez bon. En revanche, le scénario m'a semblé un peu simple et aussi assez brouillon. Ne souhaitant pas en dire trop, je veux surtout évoquer par là la présence de Godzilla, dont je croyais qu'il était seul en jeu ; et il m'a semblé que ce n'était pas forcément clair tout de suite, un peu confus.

Va pour le rythme de l'histoire, donc, ainsi que le spectacle et les effets spéciaux. Va aussi pour le côté distraction, rien à redire.
Ce qui me plaît moins, et est malheureusement fréquent dans ce genre de film américain à grand spectacle, est la succession d'invraisemblances et la manie de vouloir absolument nous refaire une fois de plus le coup traditionnel de la famille du héros, qui se trouve séparée et cherche à se retrouver au milieu du tumulte. Et, comme d’habitude, cela conduit à en faire trop, à multiplier les invraisemblances et séries de hasards bien surprenants, sur-dimensionnant le rôle du personnage principal, qui se trouve trop souvent dans des postures plus que délicates dont il se sort à chaque fois de manière miraculeuse.

Une chose m’intrigue aussi : pourquoi placer sur l’affiche du film un Godzilla bien plus grand qu’il n’apparait à l’écran ? Sans doute pour l’esthétique de celle-ci et pour donner envie d’aller au cinéma. Mais il aurait sans doute été possible de faire autrement. Bien que, là encore, ce ne soit pas si grave.

Au total, donc, un film distrayant et pas désagréable à regarder, mais dont on ressort avec le sentiment qu’il ne s’agit pas du film de l’année, ni d’un film qui restera longtemps dans notre mémoire.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 25, 2014 7:00 PM MEST


Divergente 2
Divergente 2
par Veronica Roth
Edition : Broché
Prix : EUR 16,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A la hauteur du premier tome, 16 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Divergente 2 (Broché)
J'avais été véritablement impressionné par le talent et la maturité de la jeune auteur en lisant le tome 1. Je le demeure en découvrant cette suite.
Une intrigue à la hauteur du premier tome, menée tambour battant, avec un sens de la manière de savoir captiver le lecteur de bout en bout, de sorte qu'il n'a envie de lâcher le livre à aucun moment, et une acuité particulière dans la manière de décrire la psychologie du personnage principal et de sa perception des autres ; c'est absolument impressionnant.

Une suite qui ne déçoit pas, loin de là. Le tome 1 était déjà très fort ; ici, on a l'impression d'une montée en puissance et on se laisse surprendre par les découvertes que l'on fait au fur et à mesure du déroulement de l'intrigue, les rebondissements ou surprises qui ont lieu jusqu'au bout, annonçant déjà le tome 3, qui devrait prendre encore une autre dimension, un tournant par rapport à ce qui s'est déroulé jusque-là.
Bref, je ne dévoile rien ici, mais exprime clairement le sentiment que ce tome 2 ne devrait en aucun cas décevoir ceux qui ont aimé le premier. Allez-y, foncez, c'est un délice !


Time & Tide
Time & Tide
Prix : EUR 15,61

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Sensations agréables, 11 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Time & Tide (CD)
Je me souviens encore : alors que je me suis mis tout à coup à écouter, à une certaine période de ma vie lycéenne ou plutôt étudiante, un peu de Matt Bianco (ce qui rompait totalement avec l'univers assez sombre de ce que j'écoutais jusqu'alors), un ami m'a conseillé cet album, que je ne connaissais absolument pas et dont je n'avais entendu parler nulle part. Cette chanteuse, Basia, avait apparemment fait partie du groupe.

Je ne l'avais pas réécoutée depuis très longtemps.
Sensations intactes et très agréables.
Un album jazzy, très coloré, aux rythmes latinos, dans le ton en effet de Matt Bianco (qu'il faudra que je réécoute aussi un de ces jours), idéal pour se détendre tout en douceur aux sons joyeux du saxophone, des percussions, de la guitare et du piano, entre autres instruments. Un album aux sonorités particulières, une sorte de perfection du son, très propre (je ne sais comment définir cette sensation), qui tient peut-être à la voix, dont certaines sonorités se terminent non en écho mais en sorte de prolongement légèrement amplifié. Cette voix pleine de fraîcheur, enjouée et décomplexée, qui assure tout le charme à l'ensemble, pour en faire un album très agréable à écouter.


Noé
Noé
DVD ~ Russell Crowe
Proposé par KAPPA MEDIA
Prix : EUR 15,10

12 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La cruauté de la condition humaine, 28 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé (DVD)
Comment retranscrire au cinéma le grand récit universel de Noé ? Je n'aurais pas aimé être devant la page blanche et m'y coller... Loin d'être évident, tant on a de peine à imaginer certaines choses, telles que la conception par un seul homme (et ses trois fils) d'un bateau suffisamment grand pour accueillir un couple de chaque espèce animale du monde, par exemple. Cela paraît impossible.
Quand situer cette histoire, ensuite ? Avant les hommes préhistoriques, a priori. Mais quelle apparence pouvait alors avoir un Noé antérieur aux premiers types d'hommes connus ?
Bref, ceci explique certainement en partie les reproches qui sont établis à l'encontre de cette réalisation dont on dit qu'elle a pris un certain nombre de libertés avec le récit originel, du moins celui que l'on retient habituellement.

Commençons donc par le côté critique : Un scénario qui s'écarte de la version connue.
On peut regretter que le scénariste ne respecte pas au moins les données élémentaires, à savoir Noé parti seul avec sa femme, ses trois fils et leurs trois épouses. Ici, le compte n'y est pas. Et surtout, pourquoi embarquer un personnage supplémentaire, jouant le rôle du "méchant" (qu'on aurait à la limite pu conserver jusqu'à la montée des eaux) ?
Pourquoi, ensuite, introduire les anges déchus, amenant une dimension fantastique et destructive (à fonction protectrice), favorisant le grand spectacle (et l'attrait d'un public plus nombreux) ?
Ce sont des choix critiquables, mais passons aux points positifs (selon moi) :

Les anges déchus sont un moyen commode, finalement, de concevoir l'idée que Noé aurait reçu une aide suffisamment efficace pour parvenir à bâtir cette arche aux allures impressionnantes (même dans le film, sa taille paraît largement insuffisante, de fait, par rapport à ce qui serait réaliste).
Mais les véritables atouts du film, à mon goût, sont ailleurs.

Premier intérêt : faire connaître, tout simplement, à tous ceux qui ne disposent pas de ces éléments de culture, le grand récit biblique et coranique, fondateur de notre humanité et source de questionnement sur le Bien et le Mal chez l'être humain. Nous permettre de mieux l'imaginer, à travers des images fortes et évocatrices.
Une réhabilitation, en somme.
L'occasion, aussi, de remettre les choses au clair. On peut avoir oublié (ou ne jamais avoir vraiment su). Ainsi, ne m'étant personnellement plus penché sur le sujet depuis tout petit, je n'avais pas en tête (ou pas intégré) que Noé s'inscrivait dans la lignée de Seth, troisième fils d'Adam et Eve avec Abel et Caïn, ni qu'il était le petit-fils de Mathusalem. Un trou de plus dans ma culture...

Et surtout, le grand intérêt du film, à mon sens, est toute la réflexion philosophique que l'on trouve sur la nature humaine, les questions existentielles, la difficulté de notre condition, la part du Bien et du Mal en nous, etc.
C'est là que le film revêt un intérêt. Et il me semble que de ce point de vue c'est plutôt réussi.
Même le "méchant" n'est pas complètement méchant, mais exprime tout haut les doutes que l'on peut éprouver et la réalité de la difficulté à devoir faire face au dénuement, à la misère, au manque de nourriture, à l'instinct de survie.
Les personnages qui entourent Noé aussi (les membres de sa famille) expriment cette part de doute, la difficulté d'accepter comme le fait Noé le message de Dieu et l'abandon des autres humains, qui ne sont pas tous mauvais et ne méritent pas, à ce titre, de périr. En quoi, eux, sont-ils meilleurs ?
Et Noé lui-même, soumis à rude épreuve, déchiré en son être intérieur, là encore le film est intéressant sur cette question.

Au final, un film qui me semble, malgré ses défauts ou les reproches qu'on peut légitimement lui adresser, intéressant. Un film tourné vers le grand public, avec les concessions que le scénariste et réalisateur y laisse, mais avec en contrepartie l'accès à une réflexion collective qui n'est pas inintéressante et peut conduire au moins certains à s'intéresser à cette question d'essence civilisationnelle.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 8, 2014 7:58 PM MEST


Debussy : Intégrale des oeuvres pour piano - Volume 1
Debussy : Intégrale des oeuvres pour piano - Volume 1
Prix : EUR 15,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ambiances mystérieuses, 28 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Debussy : Intégrale des oeuvres pour piano - Volume 1 (CD)
Je cherchais une version piano des Bruyères, que jouais mon fils cadet il y a peu et qui m'avait séduit.
En écoutant différentes versions, mon choix s'est porté sur celle de Jean-Efflam Bavouzet, la plus proche de ce avec quoi mon oreille s'était familiarisée.
Mais ce n'est pas tout.

L'écoute des différents extraits de l'album ont également emporté mon adhésion, ce qui était primordial.
Un mélange de mystère, de passion, de sons étranges, parfois sombres, voire sinistres, de calme et de moments plus enflammés. Et des titres qui s'accordent bien avec l'esprit qui se dégage ("Danseuses de Delphes, Voiles, Le vent dans la plaine, Les sons et parfums tournent dans l'air du soir, Les collines d'Anacapri, Des pas sur la neige, ..."). Une thématique à la fois proche de la nature, mais aussi de l'univers fantastique, mythologique et féerique ("Les fées sont d'exquises danseuses, Ondine, ...") ou autres évocations mystérieuses ("La sérénade interrompue, La cathédrale engloutie, ..."). Un univers que retranscrit bien la musique.

Les sonorités, aussi, me plaisent. Les aigus bien frappés, l'agilité et la légèreté des doigts sur les touches, la fougue soudaine me rappelant, par moments, un univers à la Rachmaninov.
Un album qui permet à la fois l'évasion, la tranquillité, parfois la rêverie, une certaine détente ou plus simplement un accord avec telle ou telle humeur, même si ce n'est pas toujours très gai.
Un bel album, pour une musique assez originale et joliment interprétée.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 8, 2014 2:31 PM MEST


Le Piano magique
Le Piano magique
DVD ~ Martin Clapp

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une initiation originale, 28 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Piano magique (DVD)
Cet ensemble de trois courts-métrages de durée inégale de Gabriel Jacquel, Anne Kristin Berge, puis Martin Clapp est une véritable initiation à l'univers du classique au piano, une invitation originale à la découverte proposée au jeune public (dès 3 ans).
D'une durée totale d'environ trois quarts d'heure (respectivement 9'42, 3'20 et 33'), trois scénarios muets se déroulant au son envoûtant de la musique passionnée de Beethoven puis Chopin, qui accompagne l'ensemble durant l'intégralité.

Le premier court-métrage, "Les démons de Beethoven", évolue au rythme des états d'âme ou souffrances (dont l'arrivée de la surdité) du grand Beethoven au piano, partagé entre son inspiration et ses démons intérieurs (symbolisés par un petit ange et un petit démon se querellant sur le devant de la partition). En noir et blanc et au rythme d'images parfois endiablées, l'univers est assez sombre, même si la musique est belle.

La couleur est de retour pour le deuxième court-métrage, "Pl.ink !", qui évoque le quotidien d'un peintre d'art abstrait dont l'inspiration toute empreinte de la musique qui l'accompagne, se trouve perturbée par son jeune enfant espiègle qui a bien envie de s'amuser. Univers tout aussi abstrait que les oeuvres en question, en perspective, au rythme de la musique effrénée.

Le troisième court-métrage, le plus long, celui qui donne le titre à l'ensemble ("Le piano magique") nous entraîne dans une course folle à travers l'Europe sur un piano à queue transformé en engin volant, la jeune Anna partant à la recherche de son père chassé de chez lui par un huissier, en compagnie de son petit cousin. Une aventure agitée et pleine de rebondissements, au rythme du piano de Chopin aux envolées sombres et passionnées.

Un ensemble original et très musical, mais dont l'atmosphère générale est tout de même très sombre.
Pas très très gai. A voir si vous n'avez pas d'a priori de ce côté-là. Sinon, à éviter si vous craignez de communiquer une certaine atmosphère de déprime associée au piano à votre enfant. Le mieux est de regarder quelques extraits et la bande-annonce pour vous faire votre idée avant toute décision.


Libres! 100 auteurs, 100 idées
Libres! 100 auteurs, 100 idées
par Collectif La Main Invisible
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre plein de fraîcheur., 18 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Libres! 100 auteurs, 100 idées (Broché)
Ce livre n’est pas tout à fait ordinaire. Il repose sur une idée originale, celle de laisser la parole à une multitude d’individus aux origines et parcours différents, qui ont pour point commun un amour certain de la liberté et de l’affirmation de celle-ci dans toute sa richesse.
Il s’agit de faire découvrir une diversité de points de vue sur ce que recouvre cette idée de liberté, une notion aux contours mal définis très méconnue en France, voire, si l’on évoque la philosophie libérale, puisque c’est ce dont il est largement question ici, qui suscite une certaine hostilité de la part en particulier d’un certain nombre d’intellectuels ou de personnes politiquement engagées.
Il s’agit donc d’avoir une approche de la liberté qui soit plus concrète, plus spontanée, plus diverse et plus abordable pour le plus grand nombre, sans a priori.

Le libéralisme est, de fait, une coopération entre humains, une harmonie créée au sein de la Société de manière spontanée, grâce à la liberté qui est laissée à chaque être de se déterminer, en dehors de tout esprit supérieur qui dicterait les meilleures conditions de la réussite dite collective. Ce livre évoque la liberté dans une multiplicité de domaines. A la fois dans la vie civile, l’entreprise, le travail, la famille, etc.
Une bouffée d’air laissée à des millions de personnes pour se déterminer et prendre des décisions en toute indépendance, en dehors de toute prétention à une planification centrale ou une quelconque bureaucratie, ceci correspondant au fameux principe de la « main invisible » (Adam Smith), d’où le nom de ce collectif qui édite cet assemblage de 100 textes de 100 auteurs différents intervenant sur des sujets très divers et dont ils assument chacun totalement la paternité sans être en devoir d’assumer celle des autres.

Il s’agit ici également de combattre un certain nombre d’idées reçues sur le sujet, ainsi que de stéréotypes, de faire confiance à l’homme, en le jugement individuel, à son sens des responsabilités, plutôt que d’avoir une vision pessimiste de celui-ci et s’en remettre à la collectivité, à travers une élite supérieure qui saurait mieux penser pour les individus, se référant à un intérêt général aux contours relativement vagues.
Il est question ici de bon sens, de responsabilité, de créativité, d’épanouissement personnel, mais aussi de dépolitisation, ou du moins d’une vision différente de la politique, remettant en cause sa forme pervertie, basée sur les faveurs, détournements de la loi, conquête de privilèges, d’avantages sociaux, par autant de groupes de pression qui tentent de tirer la couverture à eux.
Une remise en cause de toutes les formes de bureaucratie, par nature inefficaces, au profit de libres contrats passés entre individus responsables, de coopération, de coordination de leurs actes, fondés sur l’échange.
Il est question aussi, bien entendu, de pluralité et le tout dans le respect du droit, en particulier des droits naturels.

Cet ouvrage aborde donc la liberté à travers 100 sujets différents, organisés selon six grands thèmes, le premier s’intéressant aux principes du libéralisme et de la liberté ; le deuxième à la liberté concernant le travail, l’argent ; le troisième, les enfants et la famille ; le quatrième concerne la vie, les décisions personnelles, le cinquième le Droit, les risques, la protection ; et le sixième le rôle de l’Etat dans tout cela et en quoi il peut s’avérer oppresseur ou inefficace.

Un livre intéressant et plein de fraîcheur, qui permet d’avoir une autre présentation de la liberté que celle qui est si souvent attaquée à travers les travaux d’intellectuels libéraux, même si elle en rejoint naturellement l’esprit. Ici, c’est une diversité d’auteurs, pour beaucoup inconnus du grand public, qui livrent leur propre vision de la liberté, de manière très concrète et en toute sincérité, largement tournée vers le quotidien et mettant à mal bien des idées reçues.
Une prise de parole essentielle car, comme le dit l’un des auteurs : « Nous finissons par nous trouver dans la situation d’esclaves auxquels les propriétaires et les gardiens expliquent qu’il est mal de parler de liberté, et qui arriveraient à le croire… ». Pas si facile, en effet et très paradoxalement, de parler de liberté en France, ou du moins d’une certaine forme de liberté (le terme de « libéralisme » n’y est-il pas particulièrement honni et manié comme une forme d’insulte ?).

Je doute que cet ouvrage suffira à dissiper l’hostilité viscérale dont le libéralisme est l’objet dans notre pays, mais l’initiative est intéressante par son approche différente et sa liberté de ton, de la part d’auteurs sincères et indépendants.
Bien sûr pour qu’il en aille autrement, cela nécessite une certaine ouverture d’esprit conduisant à réellement lire le livre, ce dont je doute de la part de certaines personnes dont je m’attends ici-même à des critiques acerbes rapides et infondées ou, plus exactement fondées sur de multiples a priori au sujet desquels la lecture de ce livre aurait justement permis de répondre partiellement, permettant l’engagement d’un débat plus nourri, davantage fondé sur l’écoute et donc finalement l’ouverture sur les autres et l’expression de leur point de vue, de la diversité des approches possibles sur de nombreux sujets.
Mais, bien heureusement, et c’est là que l’approche n’est pas vaine, il y a aussi les lecteurs qui auront la curiosité de découvrir, sans a priori, cette richesse de points de vue et d’entrer ainsi dans la réflexion et le véritable débat... en toute liberté.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (10) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 14, 2014 1:25 PM CET


Divergente
Divergente
DVD ~ Shailene Woodley
Prix : EUR 12,99

48 internautes sur 60 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quel film !, 16 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Divergente (DVD)
C'est surtout à l'auteur du livre, une jeune femme âgée de seulement 22 ans au moment de son édition, que j'ai envie de rendre hommage. Une vrai génie. Je reste fasciné par ce qui a pu sortir de son imagination.
Mais je dois dire que, même si j'ai eu quelques craintes au tout début du film, les scènes me paraissant forcément un peu rapides par rapport à que ce que j'avais lu dans le livre et certaines descriptions manquant (impératifs liés au cinéma obligent), le film est très bien réalisé et parfaitement rythmé. C'est une vraie réussite.

Le thème : une jeune fille, Béatrice, a atteint l'âge de 16 ans et va donc devoir passer le test d'aptitude obligatoire pour tous ceux qui atteignent cet âge.
Le monde est organisé en cinq factions, qui vivent chacun sur un territoire déterminé et de manière tout à fait différente en fonction de la qualité morale de prédilection qu'ils se doivent de protéger : les Altruistes (auxquels Béatrice appartient, qui ont vocation à s'occuper du gouvernement de l'ensemble, en raison de leur absolue intégrité morale et détachement personnel à l'égard des choses, refusant toute forme d'égoïsme), les Sincères (qui blâment la duplicité), les Fraternels (qui condamnent l'agressivité), les Audacieux (qui dénoncent la lâcheté) et les Erudits (qui pointent du doigt l'ignorance).

Cette organisation sociale est destinée à permettre un certain équilibre, chaque faction ayant son rôle, et à faire en sorte que le monde puisse évoluer dans une situation de Paix.
En effet, "il y a plusieurs dizaines d'années, nos anciens ont compris que les guerres n'étaient causées ni par les idéologies politiques, ni par la religion, ni par l'appartenance ethnique, ni par le nationalisme. Mais par une faille dans la personnalité même de l'homme, par son penchant à faire le mal sous une forme ou une autre. Ils se sont donc séparés en factions dont chacune s'est donnée pour mission d'éradiquer le travers qu'elle considère comme responsable des désordres de ce monde", rappelle l'un des personnages (je me réfère ici au livre, à partir du commentaire que j'en avais rédigé, ceci n'apparaissant pas tel quel dans le film).

Le test d'aptitude a ainsi pour objet d'aider chacun à déterminer son choix en connaissance de cause. Ce qui conduit soit à demeurer dans sa faction et continuer de vivre avec sa famille, ce qui est le cas de la grande majorité des gens, soit à devoir renoncer à tout jamais à sa famille, dans la mesure où on appartient totalement à sa faction. Choix douloureux.
A l'issue,une cérémonie a lieu, durant laquelle chaque participant se détermine, de manière irrévocable.

Or, le test de Béatrice ne se déroule pas normalement.
Ses résultats laissent apparaître un profil atypique, qui menace directement sa vie si cela se sait : elle ne correspond à aucun des profils de faction de manière exclusive. Elle est ce qu'on appelle une "Divergente".
Dès lors, les choses vont devenir compliquées. Elle est, par nature, en danger.
Il va donc falloir choisir... et surtout se faire très discrète et contrôler chacun de ses gestes comme chacune de ses émotions.
Dans le monde dans lequel elle évolue, c'est chose plus que difficile... Je n'en dis pas plus.

Une histoire passionnante, menée tambour battant. Beaucoup de violence, mais aussi de suspense, de rebondissements et d'intelligence.
Et déjà, une suite doit logiquement être en préparation, puisque Divergente, c'est trois tomes déjà sortis.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 22, 2014 6:50 PM MEST


La Voleuse de livres
La Voleuse de livres
DVD ~ Geoffrey Rush
Prix : EUR 15,00

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fidèle au livre, 16 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Voleuse de livres (DVD)
Le livre m'avait beaucoup ému. C'était même le livre qui m'avait certainement le plus bouleversé en 2013, voire ces dernières années. Je ne pouvais donc manquer le film. Surtout avec une si belle affiche, si prometteuse.
Je n'en suis pas ressorti déçu.
Très fidèle au texte. Tout aussi bouleversant, avec cette charmante petite actrice, Emily Watson, si parfaite dans le rôle. Et cet acteur, Geoffrey Rush (que l'on a pu découvrir notamment dans "Le discours d'un roi"), qui occupe si bien le rôle attachant du père adoptif dans l'histoire. Et je n'oublie pas, bien sûr, les autres acteurs, qui jouent tous à merveille de leur partition.

Quant à l'histoire... Je ne sais si je dois vous conseiller le livre ou le film (les deux). On s'attache, bien sûr, toujours davantage à celui qu'on a découvert en premier (pour moi, le livre, qui était si prenant que je ne puis l'oublier).
Si je reprends les propos de mon commentaire de ce dernier, voici, en peu de mot, de quoi il est question : La mort raconte l'histoire, certes (comme le précisait la couverture de manière mystérieuse), mais on comprend bien pourquoi. Et elle a du travail...
Il faut dire que l'histoire se déroule lors de la seconde Guerre Mondiale, en Allemagne.
Intéressant à plus d'un titre. Et intéressant de se plonger dans l'atmosphère de la société civile de l'époque, sous le règne de Hitler. Pas facile. Le peuple allemand a souffert, lui aussi. Et on ne doit jamais l'oublier.
D'où, dans ce contexte difficile, cette petite fable de la voleuse de livres. Une ode à la fraternité, à l'amour et l'amitié, à l'entraide, mais aussi, même si cela se ressent moins puissamment dans le film que dans le livre, à la lecture, l'amour des mots, des livres, et à travers eux l'expression de la liberté, au-delà des forces incontrôlées du destin et de la mort qui rôde et menace, emporte tout sur son passage.

Un très beau film, avec de superbes images, des moments forts et beaucoup d'émotion.
Une histoire forte.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : May 17, 2014 4:17 PM MEST


A little princess
A little princess
par Frances H. Burnett
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellente idée de lecture en anglais, 16 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A little princess (Broché)
C'est la magnifique couverture qui m'a attiré.
J'étais avec ma fille, ce jour-là, dans une grande librairie francilienne. Même si elle était encore un peu jeune, je l'ai pris pour plus tard. Ce qui me plait dans cette collection dont je n'ai acheté que le présent volume à ce jour, c'est l'adaptation par niveaux.
Ce court roman est, par exemple, classé "stage 1", l'échelle allant de starter à stage 6. Un excellent moyen de joindre l'utile à l'agréable, selon l'expression consacrée, et progresser en anglais tout en se distrayant.

En fait de roman, je ne le savais pas encore en le prenant en mains et contemplant la couverture, mais il ne s'agit de rien d'autre que de la célèbre histoire de celle que vous connaissez peut-être à travers la série d'animation "Princesse Sarah".
Une histoire à la fois captivante et émouvante.
J'ai fini par lire moi-même ce petit recueil il y a peu, un soir où je n'avais pas très envie de lire quoi que ce soit d'autre. Et la quarantaine de pages se lit vraiment très facilement, car aucun mot de vocabulaire ne m'a manqué alors que je n'ai pas pratiqué l'anglais depuis de très nombreuses années.

A noter qu'en fin du recueil on trouve des activités, sous la forme de questions de compréhension, ce qui peut être à la fois intéressant et ludique pour les petits lecteurs qui voudraient tester leur bonne compréhension.
Par contre, je n'ai pas du tout essayé de lire le CD qui accompagne le volume, mais sachez qu'il y en a un, ce qui peut aussi présenter un autre intérêt pour ceux que cela intéresse : la compréhension orale.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20