undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Azanielle > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Azanielle
Classement des meilleurs critiques: 2.062
Votes utiles : 205

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Azanielle "Aza"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Wanted Doudou
Wanted Doudou
Prix : EUR 2,99

4.0 étoiles sur 5 Un roman qui fait du bien au moral, 4 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wanted Doudou (Format Kindle)
Ahhh un roman tout mignon qui fait du bien au moral. Il porte bien son nom finalement ce petit roman. Un doudou format livre.

Le Spitch est plutôt simple et pourtant hyper attendrissante. Il n’y a pas de grands drames ou de révélations absolument hallucinantes. De toute façon le roman n’en n’a pas besoin, il se suffit à lui-même.

Sidney est presque agoraphobe et ne peut se passer de son ours en peluche. Ok, pour un jeune homme de vingt-quatre ans, ce n’est pas le top…mais il est trop craquant !!!! Il reste malgré tout un personnage particulièrement attendrissant. Timide, introverti, pour lui, affronter le monde extérieur est un combat de tous les jours. Il est un peu comme un enfant qui a besoin d’un confident, de quelqu’un sur qui compter et qui ne le jugera pas. Et Burton, le nounours, remplit parfaitement ce rôle.

Jusqu’au jour ou Sidney le perd.

S’ensuit pour lui une chasse à l’homme…ou plutôt à la peluche.

De là, et malgré le fait qu’il ait souvent à travailler avec Thayne son imprimeur, sa recherche le poussera à découvrir l’homme plutôt que son fournisseur. Un Thayne qui a tout pour plaire. Et qui ne cache pas son attirance pour le mignon Sidney.

Suivre les interactions de ses deux s’avère particulièrement amusant dans le sens ou Sidney…et bien est particulièrement aveugle. Bien moins sur la fin quand même. Il ouvre les yeux au fil des pages un peu, beaucoup grâce à Thayne qui le force doucement mais surement à sortir de sa grotte. Avec plus ou moins de réussite. Et pourtant, il sera pour Sidney un nouvel ancrage, une main à laquelle se raccrocher, un nouveau confident, et quelqu’un à aimer. Thayne ne va d’ailleurs pas ménager ses efforts pour lui.

Voir Sidney ce débattre avec ses propres peurs et ses propres incertitudes, est assez révélateur de son manque de confiance et de sa peur du monde extérieur…un monde qui lui semble trop grand et trop effrayant.

Pourtant, c’est un garçon qui va faire preuve de persévérance et d’une certaine volonté pour pouvoir s’épanouir et surtout pour avoir une chance avec un Thayne dont la patience et mise à rude épreuve.

On s’aperçoit d’ailleurs que ce dernier est un type sensible et bien plus tendre qu’il n’y parait. Il est plein de joie de vivre, bon vivant et surtout il ferait presque n’importe quoi pour garder Sidney prêt de lui.

Leur histoire qui évolue doucement, toute en tendresse et en douceur est très jolie à suivre. Avant d’être un couple, ce sont deux personnes différentes qui grandissent et apprennent, s’apprennent, s’apprivoisent. J’avoue j’ai beaucoup aimé que cela n’aille pas vite entre eux. On a le temps d’apprécier de se familiariser avec les personnages, leurs histoires.

Bref, le roman, c’est un grand coussin moelleux, tout doux dans lequel on s’enfonce avec délectation.

Personnellement, je l’ai lu à un période pas très joyeuse de ma vie et il a été d’un grand réconfort. C’est un roman doudou. Très chouette pour remonter le moral.

Par contre j’avoue, j’aurais adoré avoir une petite suite pour l’ami de Sidney. Il a l’air d’être un perso qui mérite un peu plus que quelques pages.


Meurtre et complications
Meurtre et complications
Prix : EUR 6,60

5.0 étoiles sur 5 Premier vrai coup de coeur de l'année, 4 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meurtre et complications (Format Kindle)
Vous allez me dire, l’étant temps ? Ben oui, le temps c’est ce qu’il me manque. Mais aux lieux de papoter sur mon manque de rigueur et sur mon retard infâme et impardonnable, parlons plutôt de meurtres et complications.

Et bien je dois dire que j’ai eu un gros coup de cœur pour Rook et l’histoire en elle même

Le résumé était sympa et prometteur. J’ai quelque peu hésité malgré tout. Je ne fus pourtant pas déçu de mon achat. Ouais, c’est un coup de cœur.

Ça commence plutôt fort avec une petite course poursuite. On est immédiatement jeté dans le grand bain. L’intrigue est bien ficelée, on a un joli équilibre entre enquête et romance et j’adore le milieu dans lequel évoluent les personnages.

Rook, ancien cambrioleur a pris sa retraite et tient un magasin de Geek…Le hic c’est qu’un ancien cambrioleur même de retour dans le droit chemin peut avoir des ennemis…Ennemis qui lui tirent dessus dès les premières pages, après avoir découvert le corps d’une ancienne complice.

S’en suit une arrestation musclée par un Dante sexy mais furieux.

Leur (seconde) rencontre est explosive. Et j’ai adoré suivre l’évolution de cette relation.

Mon préféré reste Rook. Avancer dans le roman c’est suivre un homme qui malgré l’assurance qu’il affiche, ne l’est finalement pas tant que ça. Bon j’avoue, j’ai aussi un petit faible pour l’oncle de Dante. Il est super amusant et terriblement touchant en même temps. Quant à Dante…en fait c’est un tendre malgré tout.

L’évolution de leur relation ce fait sans brusquerie mais pas dans la lenteur. Elle a quelque chose de naturelle, d’évidente malgré l’opposition de départ.

Qui aurait pu penser qu’un ancien criminel et un flic, qui rappelons le, avait déjà essayé de l’arrêter ; puissent finir ensemble ? Deux mondes qui se télescopent et qui finalement ne vont pas si mal ensemble.

Quant à l’enquête et les mystères qui l’entourent, sont toute aussi savoureuses. Elle n’est pas évincé par la romance, bien au contraire, elle a même une grande place. On accompagne Dante dans sa recherche d’indices avec joie. Une enquête pleine de rebondissements. Ce qui m’a marqué ici, c’est que l’enquête se passe dans un milieu d’anciens criminels revenus sur le droit chemin.

On plonge dans un monde de recels de cambriole et de malice. D’anciens criminels repentis mais quelque peu farfelus. Un monde ou les connexions ne sont jamais vraiment rompu. Et ou un ami peu s’avérer devenir ennemi ou inversement.

Et finalement, je ne me suis pas du tout douté du coupable une seule seconde. Ce qui est un gros plus.

L’univers, pluriculturel offre également une originalité assez sympa.

L’auteur a su nous emmener dans son petit monde à la fois drôle, touchant, dangereux et passionnant tout en gardant un équilibre juste et parfait entre le suspense et la romance.


Collusion: Diversion 2
Collusion: Diversion 2
Prix : EUR 5,49

5.0 étoiles sur 5 Une bombe ce roman, 4 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Collusion: Diversion 2 (Format Kindle)
Diversion – Tome 2 : Collusion.

J’avais déjà beaucoup aimé le premier tome. Le second est à mes yeux bien meilleurs encore.

Dans ce tome, on plonge un peu plus dans les magouilles et trafics du milieu pharmaceutique. Et on voit les conséquences néfastes que cela peut avoir même lorsqu’il n’y a pas vraiment d’illégalité.
Quand les médicaments viennent à manquer…que les fabricants et fournisseurs se trouvent dans l’incapacité de satisfaire les commandes de plus en plus urgentes, que peuvent-ils donc faire ?

Dans ce tome, c’est dans un centre cancérologique pour enfants. C’est encore plus explicite que de voir une pharmacie à court de médicament.

Les médecins désespérés n’ont d’autres choix que de rationner le peu qu’ils ont en stock. Et comment pourrait survivre un enfant atteint de leucémie sans son traitement. Poussé au désespoir certains médecins sont prêts à acheter au prix fort n’importe quels médicaments qui pourraient sauver un patient, sans en connaitre la provenance. Des traitements qui ne feraient peuvent être qu’accélérer la mort de l’enfant.

C’est donc dans ce petit univers que Lucky et Bo sont envoyés afin de mettre à terme à un trafic gris.

Une enquête qui va s’avérer bien plus compliqué qu’il n’y parait.

Lucky, égal à lui-même, toujours aussi cynique et arrogant. Comme à son habitude, il décide de mener cette enquête aussi froidement que les précédentes. Ne pas s’impliquer. S’impliquer c’est ce mettre en danger ne plus être impartial.

Sauf que…les choses ne vont pas se dérouler comme il le souhaite. On va découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. Une facette qui à mon avis le rend vraiment touchant dans un sens.
Lucky va s’impliquer émotionnellement. On va apercevoir ses incertitudes, ses maladresses. Lucky ne sait pas comment interagir avec les autres sans ce montrer cynique, voir mesquin. Après avoir vécu si longtemps sans vraiment avoir à s’attacher, il ne sait tout simplement pas gérer ces nouvelles situations.

Il jongle donc entre son enquête pour laquelle il s’implique bien plus qu’il ne le devrait et Bo pour lequel il nie farouchement être attaché.

Quant à Bo, il est tout le contraire de Lucky. Il s’implique émotionnellement beaucoup trop, jusqu’à pratiquement perdre le but premier de son infiltration. Il en va jusqu’à l’épuisement et on sent à quel point cela lui pèse de ne pas pouvoir être plus utile pour des personnes qui en ont vraiment besoin. Il a un grand cœur notre Bo.

Mais cette infiltration va vraiment leurs permettre d’évoluer pour eux, puis pour leur couple. Ils se complètent parfaitement ces deux-là, bien que tout cela ne se fait pas sans heurts. Lucky va faire des efforts pour Bo et Bo va finalement comprendre un peu plus un Lucky pour qui les relations sociales sont compliquées.

Quant à l’enquête elle-même, elle est détaillée, sans pour autant être lourde. A la fin du tome on sait connait le fonctionnement la chaîne de fabrication des médocs et comment certains arrivent à se servir de la détresse d’autrui pour ce faire un max de pactole tout en restant dans la légalité.

La subtilité et la difficulté son là. Ce qui ne va pas faciliter la tâche de nos deux héros favoris.

J’aime la façon dont l’auteur nous explique le fonctionnement de ce monde avec aisance et simplicité, tout en restant parfaitement maître de son intrigue. C’est à la portée de tout le monde. C’est facile et très bien intégré à l’histoire. On n’a pas l’impression de se trouver devant un livre de cours redondant et morne, sans attrait.

J’adore toujours autant suivre les aventures de Lucky et Bo. Elles sont passionnante et tout en étant construite et structurées.

L’histoire de Bo et Lucy n’empiète pas sur l’intrigue principale et vice versa. Tout est juste parfaitement équilibré. On ne s’ennuie pas un instant, parce qu’il y a toujours des petites révélations qui font avancer l’histoire. La plume de l’auteur est aussi fluide qu’elle peut être incisive, jouissive. C’est facile à lire, simple de suivre l’avancé de le l’intrigue et de la romance.
Ça ne tombe jamais dans le mièvre ou dans le tragique, sans pour autant être « ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours ».

La fin est juste. Ni joyeuse, ni triste. Elle est dans la continuité du départ. Mais Bo et Lucky ont passé une nouvelle étape de leur relation, et j’aime beaucoup leurs évolutions.

Bref, ce tome est pour l’instant mon préféré. Et j’attends donc le troisième avec impatience.


Midnight, Texas, Tome 2 : Les esprits se déchaînent
Midnight, Texas, Tome 2 : Les esprits se déchaînent
par Charlaine Harris
Edition : Broché
Prix : EUR 8,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Dans la lignée du premier tome, 3 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Midnight, Texas, Tome 2 : Les esprits se déchaînent (Broché)
En achetant ce second tome, je ne me faisais pas trop de soucis. Le premier avait été un vrai plaisir à lire alors j’avais hâte de commencer le second. D’ailleurs j’attends le troisième avec impatience.

Dans celui-ci, Olivia aura une grosse part de gâteau, entendez par là qu’elle sera un acteur important de ce tome deux.

Alors on commence ici avec un des déplacements de Manfred pour son travail. Alors qu’il accueille une de ses clientes, une qu’il apprécie, lui claque entre les doigts, juste après que deux autres corps soient trouvé dans l’hôtel ou il loge. Un hôtel ou Olivia a séjourné au même moment que les victimes.

On va donc de nouveau suivre les habitants de la petite bourgade dans de nouvelles aventures. Entre la résolution de l’enquête pour un meurtre qui semble ne pas en être un, le mystère de la rénovation de l’hôtel qui semble louche et le passé d’Olivia qui refait surface, autant dire que vivre à Midnight n’est pas de tout repos.

Ce second tome ne permet d’en apprendre un peu plus sur la personnalité d’Olivia. Elle est dure, dangereuse et pourtant blessée par la vie. On apprend très vite que son enfance n’a pas été vraiment joyeuse. Cela n’enlève rien à son caractère affirmé. C’est un personnage dont on ne connait pas encore toute l’histoire. Une histoire qui promet de bonnes surprises.

Ah, je crois que mes passages préférés, ce sont ceux avec les petits retraités. Ils sont à mourir de rire. Et bien plus malin et enclins à faire

Quant à Manfred, il est égal à lui-même. Et il a peur d’Olivia. C’est assez à amusant à lire. C’est un personnage perspicace qui est mon préféré avec Fiji. On a également un vague aperçu de cette dernière qui serait apparemment plus puissante qu’il n’y parait.

En bref, on a de nouveau, pleins de mystères, une enquête bien menée, quelques réponses pour un millier de nouvelles questions. On en dévoile juste assez pour être frustré et rager contre l’auteur. C’est de la torture.

L’auteur sait nous tenir en haleine tout en nous permettant de nous attacher aux personnages. Ils me font tous, plus ou moins craquer en fait. Ils ne sont pas parfaits et c’est ce qui les rend tellement attachant. Et elle ajoute en plus de tout cela une touche d’humour parfaitement

En gros, c’est une saga que je vais continuer de suivre avec délectation. Dire que le prochain tome n’est pas prévu avant Juin. L’attente va être longue.


Danger à Pine Shadow: Adrien English 2
Danger à Pine Shadow: Adrien English 2
Prix : EUR 5,49

4.0 étoiles sur 5 Un plaisir de retrouver Adrien, 3 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Danger à Pine Shadow: Adrien English 2 (Format Kindle)
Ahhh, le retour d’Adrien. Il s’est fait attendre le bougre. L’était temps qu’il revienne ce jeune homme. Moi il me manquait.

On plonge de nouveau dans l’univers de ce petit libraire, auteur qui tente d’avancer son roman, et faire avec un homme qu’il ne peut pas considérer comme un amant, mais pas non plus vraiment comme un ami.

Sa vie est déjà assez compliqué comme ça, mais à mon humble avis, les ennuis doivent l’adorer parce qu’ils lui tombent toujours dessus.

Ici, notre petit gars qu’on aime, décide un peu sur un coup de tête de prendre quelques jours de congés sans prévenir personne et file droit dans la maison que sa grand-mère lui a légué. Avec un peu de chance, il pourra enfin avancer son roman et oublier ce Riordan qui joue joyeusement avec ses nerfs.

Si seulement Adrien n’avait pas la poisse et ne tombait pas sur un cadavre au milieu du chemin…si, si, c’est sur lui que ça tombe. Il n’a pas de bol notre Adrien.

Et à partir de là, nous allons de nouveau suivre ses pérégrinations et sa tentative maladroite de découvrir le fin mot de l’histoire. Autant dire que pour un homme tel que lui, cela ne sera pas simple et après tout, il ne peut pas faire comme ses héros de romans qui découvrent un indice au premier coup d’œil et le coupable au second.

Mener une enquête, ce n’est vraiment pas facile, surtout quand certains y mettent tellement de mauvaises volontés et se montrent si peu coopératif. Il va suivre un piste, puis une autre, et encore une autre.

Et Riordan refait finalement son apparition. Son aide va être précieuse. C’est toujours utile d’avoir un flic à ses côtés.

A ses deux-là, leur relation va enfin évoluer quoique ce type, refouler au fin fond du placard, je n’arrive pas à me faire une idée de lui. Il est dans un tel déni qu’il finit par croire à son propre mensonge et c’est frustrant et énervant. Leur histoire à beau finir par ce décoincer, elle n’avance pas vraiment. Adrien, lui est déjà sous son charme et même s’il essaie de trouver une solution, ce n’est pas évident.

Ils sont assez frustrants à lire. Ils sont têtus et trouver un terrain d’entente c’est le parcours du combattant.

On ne sait pas vraiment sur quel pied danser avec eux. Enfin surtout avec Jake. Bien qu’Adrien le mette un peu devant le fait accompli. Riordan a quand même tendance à le faire souffrir et cela ne semble vraiment pas le déranger, comme si coucher avec un mec, bien l’aimer ne signifiait pas qu’il était gay ou au moins bi.

Ils sont en conflit et se réconcilient sous la couette, si on peut appeler ça une réconciliation. Il y a une tension sous-jacente qui ne disparait pas à la fin du roman. Et on se demande ce qu’il va advenir d’eux par la suite.

L’enquête en elle-même et bien ficelée. On va suivre plusieurs pistes, les indices vont mener vers des culs de sac, amenés à plus de questions et pas forcément de réponse. Contrairement au tome 1 ou j’hésitais entre deux coupables, ici, je n’ai jamais réussi à trouver qui aurait pût avoir tout manigancé. Et c’est donc avec un grand plaisir que j’ai suivis l’enquête.

L’ambiance même du lieu choisis pour ce second tome est totalement diffèrent et prend un coté mystérieux bien sympathique. La petite ville pas très ouverte et qui a décliné rajoute un charme supplémentaire. Il faut composer avec les habitants et certains semblent presque cacher quelques petites choses très peu avouables.

Un second tome que j’ai quand un peu plus apprécier que le premier. Que voulez-vous, j’aime le côté mystérieux, presque mystique dans les romans. C’est l’un de mes points faibles

Une suite ? Je peux exiger une suite non ?


Abysses
Abysses
par Lily Haime
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

5.0 étoiles sur 5 Une auteur qui sait nous émouvoir, 3 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Abysses (Broché)
Ce roman, comme tous les romans de Lily Haime déborde d’émotions. Il y a de la douleur, du chagrin et de l’espoir. De l’amour aussi.

Rafael un jeune homme qu’on a d’une certaine façon brisé. Et qui pourtant est devenu plus fort chaque jour. Grâce à sa famille de substitution d’abord, puis grâce à Caleb.

On suit son long chemin de croix pour sortir de la vie qu’il mène. Une vie qu’il n’a pas choisi, et qu’il subit.

On suit son évolution. Celui d’un simple gamin perdu qui accueille la première personne qui semble s’intéresser à lui et qui pourtant le fait plonger dans un monde ou seul son corps à une valeur. A corps que l’on prend plaisir à malmener, abimer. Une âme que l’on veut soumettre de force, détruire pour mieux la contrôler.

Une âme qui reste forte et courageuse malgré toute l’adversité.

Rafael est cette âme et il vacille entre amour et haine pour celui qui l’a sorti de la rue et qui pourtant fait de sa vie une souffrance perpétuelle. Être prostitué n’est pas une chose facile, ça l’est encore moins lorsque son mac le maltraite pour le voir céder et le garder pour lui seul.

La rencontre entre en Caleb et Rafael va être une explosion dans leurs deux mondes. Caleb est un jeune homme déterminé qui sera le roc de Rafael quand celui-ci ne pourra plus tenir, et qui va l’aimer malgré tout, avec ses travers, ses blessures et son esprit tourmenté. Des jeunes hommes qui sont prêt à aller si loin par amour, il n’en ne doit pas en exister beaucoup.

Comme toujours Lily Haime sait distiller tout un panel d’émotions sans que cela tourne dans le mièvre ou les personnages principaux ou non, sont vrai, et pas simplement des stéréotypes tout fait.

C’est encore une fois une histoire poignante, plus encore lorsqu’on Lit que Lily a écrit ce roman suite à un témoignage d’une personne qu’elle a connu. C’est fort, puissant et bouleversant.

On ne peut pas rester insensible à pareil histoire. A moins de ne pas avoir de cœur.

Pour faire cours, ce roman est beau. Tout simplement.


Soumets-nous à la tentation: Tucker Springs, T2
Soumets-nous à la tentation: Tucker Springs, T2
Prix : EUR 5,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un cran en dessous du premier tome, 10 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soumets-nous à la tentation: Tucker Springs, T2 (Format Kindle)
Le premier tome ayant, été, vous le savez, un petit coup de cœur, j’étais particulièrement impatiente de retrouver la petite ville de Tucker Springs, ainsi que de nouveaux protagonistes.

La perspective de lire une romance entre un pasteur et un tatoueur gay était particulièrement alléchant, et je me demandais comment les choses évolueraient tout au long du roman.

Je me suis précipité à la fnac, directement en arrivant à la gare aux lieux d’aller au taf, le jour de sa sortie pour m’offrir le format papier, ayant déjà acheté le premier tome sous ce format également.

Et là, première grosse déception : La police…tellement imposante sur un format poche que ça m’a un peu laissé ébahi. Et il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre que c’était certainement pour imprimer plus de pages. Le roman ne faisait pas 300 pages, et ceux malgré la police énorme. Un roman cours et dont on a voulu gonfler le volume.

Est-ce que je ressemble à une vache à lait ? Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas le cas. Alors nous pondre une police de cette taille pour augmenter l’épaisseur du livre, et le vendre de ce fait un peu plus cher, c’est un peu une arnaque.

Quant à l’histoire, elle est mignonne, mais je n’ai pas retrouvé l’atmosphère du premier tome. Pourtant une romance entre un pasteur et un tatoueur supposait vraiment de très beaux moments. Et il y en a eu, je ne pourrais pas dire le contraire.

Mais j’ai trouvé ce roman un tantinet moins intéressant que le premier tome. Les personnages m’ont semblé moins développés, le contexte également et il n’y pas beaucoup de surprise. Cela m’a paru fade par moment.

Alors oui, les personnages sont malgré tout intéressants et attachant. Entre un tatoueur qui a peur de s’engager et fait face à ses propres préjugés et un pasteur qui lui voudrait bien aller plus loin et qui accepte bien mieux ses préférences et les assument.

Dans la logique des choses, c’est plutôt le tatoueur qui aurait dû assumer et le pasteur qui avoir plus de mal.

C’est l’originalité de l’histoire.

Ça reste une histoire sympathique malgré tout et qui nous permet de passer un bon moment, bien que je sois tout de même un peu déçu.

Il semblerait d’ailleurs pour finir, que ce tome ne soit pas le second mais le troisième. C’est dommage que Milady ne sorte pas les romans dans l’ordre.

En bref, pleins de petits défauts qui sont quand même bien excusez du mot, chiantes, une histoire qui reste agréable mais à laquelle il manque le petit quelque chose qui m’a fait craquer sur le premier tome.


La passe-miroir (Livre 1) - Les Fiancés de l'hiver
La passe-miroir (Livre 1) - Les Fiancés de l'hiver

5.0 étoiles sur 5 Un roman pleins d'imagination, 10 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La passe-miroir (Livre 1) - Les Fiancés de l'hiver (Format Kindle)
Ahhh, encore un de ces romans que j’ai acheté juste pour la couverture. Je sais c’est mal, et je n’ai absolument aucune volonté.

On va dire qu’en ce moment, j’ai une chance de cocue comme on dit. Les livres que j’achète par impulsion s’avèrent être de très bonnes surprises. La fille de l’hiver, le tome 1 de la saga de la passe miroir ne fait pas exceptions à mon manque total de bon sens et surtout qui fait mal à mon portefeuille. Mais, hey, on a tous des points faibles.

Bon pour dire, ce roman fantastique et nous plonge dans un monde fragmentés. Des îles flottantes (qui a pensé au château dans le ciel de Miyazaki?) ici on les nome des arches. On comprend vite que ses lieux de vie sont ce qui reste de la terre telle que nous l’aurions connu au début des trains à vapeurs.

Ophélie est une jeune femme qui peut paraître au premier abord, totalement effacée. Le genre de personne devant lequel on passe et qu’on oublie aussitôt. Elle est petite, à une voix si faible qu’il est parfois difficile de l’entendre et n’est pas particulièrement sociable. Dans son monde, elle n’a rien d’exceptionnel.

Elle a portant ce don de lire les objets, un don qui n’intéresse pas grand monde. Et Passer les miroirs, semble également être un truc qui énerve tout le monde, elle est pourtant l’une des rares capable de réussir cet exploit. Et on peut dire ce que l’on veut mais c’est bien pratique

L’arche sur laquelle elle vit, la population mène une existence plutôt simple, bien loin du monde ou on va la projeter sans même lui laisser le droit de véto. Ophélie va devoir faire face à beaucoup de situations, aussi bien dangereuses, que stressantes, et angoissante. Pour dire vrai je n’aimerais pas être à sa place.

Notre héroïne va vite plonger dans un monde où chacun est l’ennemi de l’autre. Ou les intrigue d’une cours étrange est une menace pour sa vie. Son étrange fiancé est un vrai mystère lui aussi, vacillant entre sincérité et secret. Les enfants peuvent s’avérer être dangereux, bien plus que certains adultes et plus que tout, rien n’est gratuit, tout ce marchande, aussi bien la vie que l’amitié. Et bref, elle va naviguer dans des eaux tumultueuses. Autant dire qu’Ophélie, petite provinciale sans histoire va avoir bien du mal à se faire à cette vie.

On s’aperçoit vite, que cette dernière est bien plus forte et maligne qu’elle n’y parait, tout en restant une jeune femme honnête et particulièrement courageuse. Sous ses dehors effacées et silencieuse, elle observe et apprend à se sortir de situations particulièrement complexe, quoique elle ne peut échapper à tous les dangers.

Ce roman est donc une sacrée bonne surprise. Je dois dire qu’on ne s’attend pas du tout au chemin que prend l’histoire. Les intrigues de la cours sont comme des milliers de nœuds difficiles à dénouer mais qui ne sont pourtant pas du tout incohérentes.

L’univers pleins d’imagination de l’auteur nous emporte dans un monde qui a évolué d’une façon bien originale, et qui foisonne de détails. Rien n’est laissé au hasard suivre l’intrigue, les pérégrinations d’Ophélie est un vrai plaisir. On n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer.

Ophélie qui est à mes yeux un personnage ultra attachant. Elle qui n’a rien demandé à personne et qui se trouve plonger en plein milieu de quelques chose de très grand et qu’elle appréhende avec une lucidité, mâtiné d’une naïveté totalement désarmante. Elle va subir beaucoup pour finalement peu en retour et pourtant on ne peut s’empêcher de l’admirer ce petit bout de femme.

Et la fin du tome ce termine un peu en cliffhanger, hyper frustrant.

Sans compter que notre petite Ophélie commence à comprendre le but de sa venue sans pour autant avoir toute les réponses…encore plus frustrant, je vous assure.

Le tome deux présage quelques petites surprises qui je n’en doute pas va nous laisser un peu béat d’admiration.

Je sens que je vais me régaler avec la suite. Et vous devriez en faire autant


Roses from the Death (Livre gay, romance MxM)
Roses from the Death (Livre gay, romance MxM)
par Jamie Leigh
Edition : Broché
Prix : EUR 22,11

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 A lire, 10 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roses from the Death (Livre gay, romance MxM) (Broché)
Cette chronique va être un peu spéciale, parce que je le la fait la lendemain des attentats qui ont eu lieu vendredi 13 Novembre 2015 à Paris. Je me suis longuement demandé s’il était de bon ton de la poster ou non. Après tout ce roman fait référence au 11 Septembre 2001 Et finalement, mis à part l’ampleur, il reste profondément dans l’air du temps.

Plein de haine, de colère, d’irrespect pour la différence, et de cruauté envers l’humanité. Un être humain qui tue un autre être humain de sang-froid, sans en éprouver le moindre remord…Tout cela fait froid dans le dos.

Finalement, je me suis dit, que taire tout cela ne changerait rien et que ce serait laisser gagner ses terroriste qui prône la terreur et qui tentent de nous empêcher de vivre et d’être libre.

En lisant ce roman, déjà intense en soit, le 11 Septembre est un évènement qui a déjà quelques années, et qui bien que toujours marquant, certains faits s’estompent de notre mémoire. Aujourd’hui et après ce qui est arrivé, je vois ce roman d’une toute autre façon, ce qui le rend encore plus poignant, plus dur et plus cruel encore.

Il agite les sens, nous fait tressaillir, nous fait vibrer…d’horreur, d’angoisse. C’est haletant sans temps mort et sans concession.

On pourrait découper ce roman en deux parties. Durant l’attentat lui-même. Et là on pourrait ce dire, qu’est-ce que ce serait passé dans le cas d’une invasion ?

Dans cette première partie on souffle toute lueur d’espoir, on consume chaque étincelle et on suit les survivants qui tentent tant bien que mal de s’extirper de ce bourbier de terreur. On les sent, seuls et abandonner, errant dans une ville fantôme.

C’est poignant et bouleversant.

Puis lorsqu’on pense l’espoir éteint, arrive la seconde partie, on plonge dans une autre forme de bataille, longue, prenante et usante, douloureuse aussi. Mais l’espoir revient petit à petit, lentement, avec ses hauts et ses bas. La vie qui ne s’arrête pas, jamais, elle suit son cours comme un fleuve que rien ne peut contraindre.

Peu importe les horreurs, les malheurs, la vie reprendra toujours ses droits et rien ne peut l’atteindre finalement. Et à mes yeux elle ce concrétise l’amour des deux personnages principaux. A eux seuls, ils sont ce pourquoi cela vaut la peine de se battre. Leurs histoire d’amour bien que secondaire et malmené symbolise cette force, ce courage et cette envie de vivre qui ne sera jamais anéantit. C’est beau et touchant. C’est fort et c’est juste ce qu’il faut.

Quant aux personnages secondaires qui s’amassent autour d’eux, ils finissent par former une sorte de noyaux solide, un rempart contre l’extérieur, presque comme une nouvelle famille qui ce créé dans les pires moments et qui permet de nouer des liens qu’on ne peut briser.

Même dans l’adversité, il y a toujours de l’espoir, et pour les vivants, il est important d’honorer les morts en continuant d’avancer malgré tout, afin que leurs morts ne soient pas veines.

Voilà ce représente ce livre à présent, pour moi.

Mais pour rester le plus impartial possible, je tiens quand même à dire qu’il m’a été un peu difficile de m’identifier aux personnages, que j’ai trouvé, je ne sais pas, un peu froid peut être, distant ? En tout cas au départ. Mais ça été un peu long. Le fait est que les évènements s’n’enchaînant très vite, on n’a pas le temps de s’attarder et quand on ferme le livre, on se rend compte que si, les personnages sont finalement bien sympa.

En bref, un roman, d’action, de guerre, et d’amour qu’il faut lire parce qu’il est super. Rien que pour l’action il en vaut la peine.


Bone season, Tome 1 : Saison d'os
Bone season, Tome 1 : Saison d'os
par Samantha Shannon
Edition : Broché
Prix : EUR 13,90

5.0 étoiles sur 5 Un très gros coup de coeur, 10 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bone season, Tome 1 : Saison d'os (Broché)
Saison d’os…Ce roman je l’ai acheté par curiosité. Parce que la couverture énigmatique et coloré ne cessait de me faire tiquer, que le résumé qui se contente de prendre les premières lignes du prologue présageait pleins de mystères, et que la généalogie des clairvoyants sur la double page en début de roman a fini de me convaincre.

J’avoue que j’appréhendais beaucoup cette lecture. Quand on achète ce livre, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Et comme il m’arrive très souvent d’acheter un livre par simple pulsion, ou juste parce que j’aime la couverture ou le format sans m’appesantir du résumé, j’ai quand même peur d’être déçu…

Et bien…en fait je me suis pris une sacrée claque. Ce roman, est juste une merveille d’imagination, de rebondissements, de surprise et de révélations. C’est intense, c’est violent et triste, sans qu’on nous laisse une minute de répit pour nous en remettre.

Paige est une clairvoyante. Une parmi tant d’autres. Et dans ce futur alternatif pas si lointain, on n’aime pas les clairvoyants. On les traques, les extermines, ou les transformons en bon chien obéissant. Et dans ce monde ou la survie est le mot d’ordre, certains ont finalement tiré leur épingles du jeu. Et la pègre des clairvoyants et né. Un monde violent, ou les truands font la loi, ou seuls ceux ayant un don recherché ont une chance de survie…et les autres…je vous laisse deviner.

Les clairvoyants sont nombreux, avec des capacités nombreuse, différentes, variés et je ne m’attendais pas à cette diversités. Ils ne se contentent pas de lire dans les cartes ou regarder à travers une boule de cristal. C’est bien plus que ça. Tellement plus.

Mais dans ce roman nous en suivrons une en particulier. Paige. Cette fille est la clé.

Paige est une marcherêve, elle a un don rare. Elle est capable de projeter son esprit à l’extérieur de son corps et de se balader joyeusement parmi la foule et de repérer les autres clairvoyants. (Ceci n’étant que le haut de l’iceberg évidement) Elle navigue dans ce monde, elle se cache plus ou moins, là où elle se sent un peu à sa place. Elle est douée dans son domaine, elle joue le jeu. Et elle ne s’en porte pas si mal que ça. Jusqu’à ce que la chance tourne pour elle.

Et le monde bascule à partir de cet instant. On découvre un autre univers, une autre facette d’elle-même et de l’univers dans lequel elle évolue. On tombe des nus. On ne s’attend pas du tout à ce revirement de situation et pourtant c’est addictifs.

On suit une jeune femme pas mieux que les autres, pas pire non plus. Juste quelqu’un qui n’abandonne jamais, malgré les blessures et les larmes et il y en aura beaucoup. Elle est courageuse, et il en faut du courage pour ce qu’elle va subir. Elle est tous les autres. On découvre une panoplie de personnages à travers elle, plus ou moins important mais qui tous on subit les mêmes épreuves.

Des épreuves, elle va en subir et pas que de jolies.

Je n’en dirais pas plus pour ne pas dévoiler une intrigue plus que surprenante.

Sachez par contre, que c’est un univers riche, chaotique ou derrière le vernis ce cache bien plus que ce à quoi l’on peut s’attendre. C’est surprenant, prenant, intense et le rythme est soutenu de début à la fin.

J’espère que la suite ne tardera pas trop, parce que c’est un pur coup de cœur ce roman.

Ca été un gros coup de cœur pour moi


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11