undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de Azanielle > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Azanielle
Classement des meilleurs critiques: 1.190
Votes utiles : 175

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Azanielle "Aza"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
Clair Obscur
Clair Obscur
Prix : EUR 5,49

5.0 étoiles sur 5 Un roman pleins d'émotions., 14 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Clair Obscur (Format Kindle)
Lily Haime est une auteur qui commence a avoir une petite notoriété. Et franchement, c'est bien mérité. Il est rare qu'un auteur puisse insuffler autant d'émotions. Lily Haime en fait pourtant partie.

Qu'on aime la romance ou non, on ne peut pas rester indifférent face à de telles petites perles de « perfetitude » (ce mot n'existe pas ? Je viens de l'inventer, et comme c'est ma chronique, je fais ce que je veux, na !)

Dans Clair Obscur, on suit Gwen qui suite à son accident, change de vie. En même temps, il n'a pas trop le choix. Et évidement son amour d'enfance qu'il n'a jamais réussi à oublier. L'idée de départ semble simpliste, trop facile presque. Que néni, tout le reste est bien plus compliqué.

Ce que j'aime particulièrement ? Le fait que ses histoires nous compte des rencontres et des moments de vie de tous les jours. Pas de complots grandiloquents, pas de stéréotypes de personnages. Ici le danseur n'a rien d'éfféminé, et le soldat n'est pas un robot sans émotions qui dit chef, oui chef et tire à vue sans chercher à comprendre.

Il a des drames dans ses romans, des moments douloureux et difficile. Des trucs qui peuvent arriver à n'importe qui. Gwen a un accident de voiture, et finit la danse pro pour lui. Pas de Brodway et pas de show télé dans l'avenir. Mais, Hey, j'ai eu un accident de voiture avec des amis il y a des années. Rien de grave si ça intéresse quelqu'un et la preuve a été faite, on y était pour rien. Bref, juste pour dire que cela peut arriver aux meilleurs comme aux pourris.

C'est remonter la pente qu'il vient de dévaler à fond de train qui est bien plus compliqué. C'est long, ça fait mal et il n'en n'a pas toujours vu le bout. Rien de bien joli. Mais Gwen, est en fait un sacré battant, borné et aussi têtu qu'un troupeau d'ânes devant une montagne enneigée.

Il y a aussi les incertitudes et les peurs qui parfois nous gâche la vie. Preuve en est, Sevan, qui bien que soldat tout en muscle, beau à damner un sein, ben, le pauvre c'est en fait un sacré trouillard !!!! Non je suis pas méchante, bon, OK, juste un peu. Mais c'est un personnage qui évolue. Je crois qu'ici, il est celui qui change le plus, en bien. Il n'en reste pas moins, un mec jaloux et qui est capable de s'enfermer derrière sa façade de dur à cuir : « j'ai fais la guerre, rien ne me fait peur, encore moins toi » !

Comme vous le constatez, aucun d'eux n'est parfait.

Un thème récurent chez cette auteur, c'est la famille et les amis qui ont un rôle important bien qu'étant secondaires. Clair Obscur ne déroge pas à cette règle. Mais tout ses petits personnages rajoutés ont leurs caractères, leurs défauts et leurs qualités. Et c'est ce qui permet à Gwen ce remettre en question.

J'aime beaucoup quand les personnages secondaires sont aussi développés. Après tout, dans un roman, il ne peut pas y avoir seulement deux protagonistes...ce serait effrayant quand même.

Mais le truc qui fait toute la différence, la big chose qui nous fait aimer cette auteur, Clair Obscur et ses autres romans c'est bien l'émotion. Oui, on suit Gwen avec frénésie et Lily Haime nous plonge vraiment dans l'histoire. C'est un peu comme si nous n'étions pas simple spectateurs. Pour dire, je suis certaine que tous les lecteurs ont aimé notre danseur...ben moi, j'ai bien eu envie de le gifler par moment, de lui secouer le cocotier et de lui mettre de gros coups de pieds dans le derrière.

Elle arrive a créer des personnages haut en couleurs, vrai, de telle façon qu'on arrive presque à ce mettre à leurs place. Dingue quand même. Elle crée une véritable histoire, touchante ; pleines de sentiments sans jamais tomber dans le mièvre, avec une idée particulièrement simple. Ce sont des tranches de vies, à notre époque, avec des héros tout aussi simples, des gens comme vous et moi et dont il est si facile de s'identifier.

Vous m'aurez compris, j'ai adoré ce roman.

Pour ne rien gâcher, la couverture est superbe, et l'effet velours, j'avais encore jamais vu. Comme quoi, on en apprend tout les jours.

Ben alors vous êtes encore la ? Vous attendez quoi pour aller le lire.


Le Pacte du hob
Le Pacte du hob
par Briggs Patricia
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

5.0 étoiles sur 5 une petite perle, 17 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Pacte du hob (Broché)
Une fois n'est pas coutume, je replonge dans l'heroic fantasy, mon genre favoris (avec le M/M). Sans compter le fait que je suis amoureuse des romans de Madame Briggs. Une femme avec une imagination débordante et dont le talent m'a finalement réconcilié avec les personnages féminins'oui, oui, je détestais particulièrement les héroïnes de romans avant de commencer à lire du Patricia Briggs.

Le pacte du hob me faisait de l'œil depuis un sacré bon moment. Pour dire vrai j'ai malgré tout eu du mal à passer les premières pages'j'ai encore un peu de mal avec les personnages féminins je crois.
Malgré tout, j'ai plongé assez vite et il m'a fallu un peu moins de 48 heures pour le finir. Autant dire que je n'en menais pas large au taf pour n'avoir pas vraiment dormi.

Une fois de plus Patricia Briggs m'impressionne par son histoire et ses personnages.

Ici on suivra donc les aventures du Hob, de Aren et d'un petit village perdu au fin fond d'une vallée. Entre maraudeurs qui pillent, tuent et une magie enfin libérée, un peuple sauvage de retour, ils ont bien du souci à se faire.

On a une approche resserrée. Patricia Briggs ce contente ici de narrer les histoires de ses villageois et particulièrement d'Aren. On ne sera presque rien en dehors de cette vallée. On parle vaguement d'un roi, mais rien de réellement probant. On n'aura pas tous les détails de pourquoi la magie fut scellée. Les villageois vivent dans un monde restreint, leur univers bien définit et finalement on se met rapidement à leurs places.

L'évolution ce fait vraiment au fil des pages. La magie réapparait et de plus en plus de créatures se réveillent. Et comment doivent donc agir les hommes lorsqu'ils ont totalement oublié les anciennes coutumes, les prières d'antan, et les créatures magique qu'on leurs à forcer à oublier ? Sans oublié les maraudeurs qui semblent n'avoir aucune pitié.

Et bien demandez donc au Hob, il vous répondra certainement.

Aren, malgré les pertes subites et une femme forte, courageuse, loyale mais ignorante. Elle ne sait pas grand-chose de son dont de magie. C'est un personnage qui a souvent peur, mais qui prend des risques, qui doit pleurer ses morts tout en cherchant à protéger le village et les habitantes. Et ce peu importe ce que certains peuvent penser d'elle.

J'ai adoré le Hob qui est un personnage mystérieux, facétieux, et qui parfois je vous l'accorde peut énerver. Mais ne lui en voulons pas trop. Après tout la magie fut scellé et il a tellement dormit qu'il a besoin de dépenser son énergie. Il n'en reste pas moins énigmatique mais bon et généreux.
Le Hob et Aren font tout de même une sacrée paire.

Les personnages secondaires, dont l'un en particulier, m'a également touché de par le fardeau qu'il doit porter. Les personnages n'ont rien de plat de lisse et de linéaire. Ils ont différentes facettes qui les rend tellement humain, tellement vrai.

Bref, encore un récit dont je me suis prise et que j'ai vraiment adoré. Il n'y a pas à dire Patricia Briggs fait vraiment partie de mes auteurs préféré.


Des êtres en marge
Des êtres en marge
Prix : EUR 3,18

4.0 étoiles sur 5 Quelques erreurs mais un bon roman, 9 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Des êtres en marge (Format Kindle)
J’avoue avoir hésité pour ce petit roman. Je n’aime déjà pas la couverture et le prix était plutôt attractif. Et comme on dit l’habit ne fait pas le moine. Le résumé bien que court avait quelque chose d’intriguant et j’ai finalement sauté le pat.
Je dois dire que je ne m’attendais pas vraiment à une telle lecture, mais ce fut une très bonne surprise. Ici on suit donc deux gamins jusqu’à l’âge adulte.
Natsume est un jeune garçon plutôt placide et solitaire, lorsque Yuu entre dans sa vie comme un boulet de canon. Plein d’entrain, vif et toujours de bonne humeur.
Tout commence vraiment lorsque Natsume se rend compte que la maison dans laquelle, il a emménagé est hanté. Et apparemment Yuu sait parfaitement comment faire pour se débarrasser de l’esprit.
Natsume va alors croiser divers créatures magique, tiré du folklore asiatique. Toujours accompagné de son ami plein de mystères, Yuu qui en sait plus que ce qu’il veut bien lui avouer.
On suit leurs nombreuses aventures avec plaisir, on ne s’ennuie pas un seul instant et surtout, on ne cesse de se demander comment Yuu ce garçon si jovial en sait autant.
C’est plaisant de lire un roman ou pour une fois il n’y a pas de vampire ou de loup garous, mais des créatures tout aussi intéressantes venues des pays d’Asie. On en apprend même un peu plus sur elles avec ravissement.
L’histoire entre Yuu et Natsume va vraiment se construire lentement, toute en douceur. Yuu est quelqu’un de confiant et sûr de lui, mais avec ses propres secrets qui finiront par dévoiler une certaine fragilité parfois.
Quant à Natsume, il va s’ouvrir lentement, mais restera malgré tout assez solitaire, introverti, indécis et parfois bien trop passif avec les évènements qui vont lui tomber dessus. Mais rien ne sera vraiment simple pour lui. Il fera malgré tout preuve de loyauté et de bien plus de détermination qu’il n’y parait.

Je crois qu’il a une erreur qui m’a pas mal perturbé. Lorsque Natsume a 12 ans, il adopte un chaton trouvé dans la rue. A 13 ans, Natsume fait un malaise. Et un peu plus tard, toujours dans la même année scolaire, on nous informe que son chat a soudainement 3 ans.
Prendre trois ans un une seule année…même dans le contexte, ça me parait improbable.

Mis à part cela, j’ai vraiment apprécié ma lecture. Simple, fluide, le folklore. C’est un roman pas vraiment long. C’est presque dommage d’ailleurs, j’aurai aimé en découvrir un peu plus sur les créatures, mais on ne reste pas sur sa faim.


Fascination : trouble vampire
Fascination : trouble vampire
Prix : EUR 1,99

3.0 étoiles sur 5 Frustrant, 6 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fascination : trouble vampire (Format Kindle)
Courte nouvelle d’Anne Rossi, je dois dire qu’elle se lit vite et avec fluidité. C’est fou ce qu’un texte de moins de cent pages peut receler comme informations. Et en même temps ne pas en dire assez. C’est est particulièrement frustrant, je dois bien l’avouer.
Les personnages sont suffisamment travaillés, en tout cas pour les principaux, pour qu’on puisse s’attacher à eux. L’intrigue est sympa et le milieu de la musique est fascinant.
Evidemment, avec une nouvelle, il faut malgré tout faire un choix et finalement, on reste un peu sur sa faim. J’aurais aimé en connaitre un peu plus sur la façon dont fonctionne le groupe, en apprendre un peu plus sur les personnages, l’univers dans lequel ils évoluent et sur comment Anne Rossi a imaginé la vie de Mallaury.
Sandy aurait mérité d’être un peu plus fouillé je pense. Je pourrais aussi dire la même chose de Mallaury, mais pour lui, ce manque d’information nous offre une part de mystère tout à fait délectable. Quant à Nathan, c’est un personnage touchant bien qu’un brin exaspérant. Un peu trop dépressif à mes yeux. Il colle bien au stéréotype des rockeurs mal dans leurs peaux. Mais c’est un personnage qui malgré tout évolue bien en si peu de pages.
La fin m’a laissé tout de même perplexe. Je n’ai pas vraiment compris comment Nathan a pu en arriver là. Je suppose que c’est voulu pour garder tout le mystère de la nouvelle, d’ailleurs elle l’est du premier mot au dernier. Mais je reste du coup insatisfaite, parce que j’aimerais savoir le comment du pourquoi.

Si peu, et pourtant beaucoup. Je souhaiterais presque que l’auteur en face carrément un roman pour développer l’univers et peut être répondre aux questions qui fourmillent dans ma tête suite à la lecture de cette nouvelle.

Ça reste tout de même une bonne lecture en soit et on passe un bon moment.


Le Septième guerrier-mage
Le Septième guerrier-mage
par Paul Beorn
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une petite merveille, 3 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Septième guerrier-mage (Broché)
J’ai acheté ce roman après avoir lu une seule chronique en diagonale (je ne sais même plus laquelle). Et parce que j’adorais la couverture…bon, craquer pour le packaging c’est pas bien, mais cette fois ce fut une très bonne chose.

Que dire de ce roman de fantasy mâtiné d’épopée guerrière à la chinoise ? Que le mélange est très réussi ? Que l’histoire est palpitante et les personnages variés absolument géniaux.

Et bien le tout à la fois. Cette histoire en vaut le détour.

On avance à pas de loup, lentement, doucement. On a le temps de s’imprégner de l’univers, des personnages de l’ambiance générale.

Jarl notre héros, est attachant, pas mauvais, mais pas bon non plus. Il va évoluer tout au long de l’histoire, devenir meilleurs, et passer de simple soldat, trouffion, tout en bas de l’échelle hiérarchique à quelqu’un d’important. Cela ne se fera pas sans heurts, sans conflits. Il est absolument tout le contraire du stéréotype du héros sans peur et sans reproche, prêt à aider son prochain au péril de sa vie.

Sans compter qu’il tombe dans un village reculé, loin des guerres et dont les habitants sont au départ totalement à côté de la plaque. Ils vivent dans leur petit monde à eux, n’arrivant pas à imaginer comment les choses sont hors de leur vallée. J’ai adoré les villageois parce qu’ils peuvent ce montrer aussi têtu qu’un troupeau de mules mais aussi tenaces et courageux, galvanisé par un homme. Ils sont tout simplement humain et bien représentatif de la société dans un sens.

Il y a également les personnages secondaires, qui ont un rôle important à jouer. Ils vont aider Jarl, ce réunir autour de lui, former un groupe soudé et uni. Chacun avec sa personnalité va permettre au personnage principal de ce remettre en question et de changer.

Le déroulement peut paraître lent au départ sans remous ? Ou sont les grandes batailles légendaires qui font rêver…oui, mais non, parce que finalement, il y a tout un tas de rebondissements, des petites révélations qui nous empêchent de nous ennuyer. La pression monte, monte, monte, jusqu’à exploser une un final grandiose.

On sent la tension qui s’installe aux fils des pages, se distille petit à petit devenant peu à peu insoutenable pour les perso pour nous lecteurs, presque hystérique en tournant les pages.

Les chapitres se succèdent aux rythmes des souvenirs de Jarl, des rebondissements, des révélations et quelques bonnes et grandes surprises et en une fin qui reste parfaitement juste.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce roman, même si les premières pages me laissaient septique, sans compter le titre que je ne trouve pas vraiment accrocheur. Oui j'avoue, je lisais presque en fronçant les sourcils, parce que la narration ne me convenait pas vraiment, en fait pour dire vrai, elle me rebutait même un peu. Une fois l'adaptation faite, je n'ai pas vraiment réussi à décrocher.

Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions. Le septième guerrier mage est donc un roman que je conseille fortement. Il en vaut la peine.


La voix de la meute Tome 1 - Les remplaçants
La voix de la meute Tome 1 - Les remplaçants
Prix : EUR 10,99

3.0 étoiles sur 5 Une surprise, 29 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La voix de la meute Tome 1 - Les remplaçants (Format Kindle)
Je pourrais dire : Encore une histoire de loup garou ? Je pourrais avancer que c’est un roman jeunesse et que j’ai passé l’âge. Je pourrais me lasser de ce genre de littérature. Mais non, parce qu’ici, on me prouve qu’on peut encore faire de l’original avec un thème écoulé à toutes les sauces. (Rose Morte de Céline Landressie –fait partie de ses rares auteurs qui ont réussi à renouveler le genre en les transformant en belle histoires, nouvelles et fascinantes.) Attention, j’aime les classiques quoi qu’on en dise. Mais parfois c’est agréable d’avoir quelque chose de nouveau avec les créatures que nous aimons.

J’ai pourtant du mal à me faire un avis bien précis sur ce roman. Je l'ai aimé, à ne pas douter mais ce n'est pas un coup de cœur, et peut être que je ne lirais même pas la suite. Parce que finalement, à mes yeux, la fin de ce premier tome, est une bonne fin. (Sans compter ma PAL qui ne cesse de s'agrandir – je vais bientôt finir écraser sous une montagne de livres)

Il m'est également resté un arrière-goût doux/amer en fermant ce livre, une nostalgie de l'enfance perdu trop tôt, de l'innocence qui caractérise l'âge tendre qui s'échappe en grandissant et qui nous laisse à la fin, parfois aigri.

Cela ne vous arrive jamais de vouloir retrouver ses années ou rien ne semblait vraiment vous atteindre, ou le monde vous paraissait immense, effrayant et merveilleux ?

Ce roman, bien qu'étant de la Bit lit et traitant de loup garou nous raconte l'histoire de trois adolescents dont les dernières bribes d'enfance, les derniers souvenirs et les dernières miettes d'innocence finissent par lentement disparaitre.

La brutalité d'une complicité déjà abîmé, ce brise en mille morceaux un matin, lorsqu'ils sont attaqué et mordu par trois loups garous, les changeant irrémédiablement.

La grande originalité ici, c'est que devenir loup garou est une malédiction qu'il faut transmettre à d'autres pour s'en débarrasser. Pour des adolescents à qui rien n’a été expliqué, c'est un peu plonger dans le noir sans savoir qu'il y a un trou à quelques pats.
S'il n'y avait que ça aussi. Ils sont traqués par un animal, je vous le donne en milles, un loup garou qui ne veut qu'une chose, les bouffer tout cru.

Bref, rien de bien réjouissant pour nos trois ados.

Ce qui me marque dans ce roman, c’est la façon dont est traité le passage de l’enfance à l’âge adulte. La fin des amitiés enfantines pour entrer dans le monde parfois impitoyable des adultes.

Mila, Ludovic et Tristan, sont touchant par leurs simplicités, leurs passés parfois lourd à porter, douloureux et blessant, ne se raccrochant qu’à leur amitié. Une amitié qui se transforme en quelque chose de plus, poussé par leur nouvelle condition de loup garou, leurs premiers émois et la pression de cette chose qui les poursuit.

L’instinct animal ce mêle à leurs tourments d’ados. Ils cherchent une solution, une réponse, tentent de retrouver ce petit éclat qui les unissaient, et surtout essaient d’échapper à « cette voix » qui les poussent à fuir loin des hommes.

Cette malédiction sera paradoxalement, ce qui va les réunir, leur redonner une nouvelle chance d’être ensemble.

Finalement, ses trois-là ont tous quelque chose qui rend leurs histoires douloureuses. Ce sont des gamins tourmentés qu’on a jeté dans la gueule du loup (mauvais jeu de mots je sais) sans aucune préparation. Ce qui ne fait qu’empirer la situation.

La plume de l’auteur a quelque chose de poétique de triste et de mystérieux. Elle insuffle de la vie dans son histoire. C’est un roman assez cours, oui, mais il se lit avec une facilité presque déconcertante. On plonge aisément entre les pages, dans cet univers brutal et empreint d'un besoin de liberté. On suit avec attention l'évolution des personnages en espérant pour eux. Et on referme le livre avec surprise quand on ce rend compte qu'on l'a terminé.

Je crois que ce roman m’a laissé un peu sur le carreau. Ça arrive parfois. Rarement, mais ça arrive.


Midnight, Texas - Tome 1 - Simples mortels, passez votre chemin !
Midnight, Texas - Tome 1 - Simples mortels, passez votre chemin !
Prix : EUR 7,49

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un petit coup de coeur, 21 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Midnight, Texas - Tome 1 - Simples mortels, passez votre chemin ! (Format Kindle)
Charlaine Harris est connue pour sa série la communauté du sud. Saga que je n'ai jamais lu et qui ne m'a jamais attiré. Surtout après avoir vue quelques épisodes de la série TV. (encore une saga sur des vampires amoureux de la petite humaine - très peu pour moi)

Acheter Midnight Texas n'allait pas de soit pour moi. Le résumé était intéressant, la couverture carrément alléchante. Il m'a fallut deux mois d'interrogation et d'hésitations avant de craquer et de me lancer.
Finalement, c'est un achat que je ne regrette absolument pas. Un vrai petit coup de cœur pour l'univers, les perso, l'ambiance, le scénario, tout.

La ville de midnight est un monde à elle toute seule, perdu presque au milieu de nul part. Les habitants y sont aussi peu nombreux qu'ils sont étranges et plein de secret.

Dans ce premier tome on suit surtout - Mandfred, notre jeune medium qui ce sert surtout d'internet pour gagner sa vie, Bobo, le beau gosse en apparence sans histoire - et Figi, sorcière qui manque un peu de confiance en elle mais pas de tempérament.

Les autres personnages sont malgré souvent présent et on a finalement une toute petite communauté très soudé. Plus encore lorsqu'ils découvrent un cadavre et qu'on en accuse son petit ami. Les liens se resserrent et alors on cherche à connaitre la verité, découvrir qui est le vrai meurtrier, parfois par des moyens plus ou moins détournés.

Le rythme de l'histoire bien que lente n'en reste pas moins passionnante. Rien que pour les personnages dont on cherche à déterrer les secrets. L'ambiance bien que mystérieuse a un coté simple, les habitants suivent leurs petites routines dans une ville ou l'on ne s'arrête que pour faire le plein ou se restaurer.

Un chat qui parle?!! ah ben oui le chat parle. Bon, je retourne travailler.

Il reste encore beaucoup à découvrir. Et on ne connait pas encore ce ce nous cachent tous les habitants. Je suis impatiente de lire la suite pour en savoir plus.
Espérons qu'elle ne tarde pas trop à sortir.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 14, 2015 10:22 PM MEST


Les Infectés
Les Infectés
Prix : EUR 4,99

5.0 étoiles sur 5 Un premier tome vraiment réussi, 18 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Infectés (Format Kindle)
Pour ce qui me connaissent, vous savez déjà mon amour pour les créatures métamorphes de toutes sortes, loup garous et autres. (parmi d'autres genres que j'affectionne tout autant)

Il m'arrive malgré tout d'être parfois déçu . Ma plus grande crainte ici en commençant ma lecture c'est que l'histoire d'amour des deux personnages principaux prenne le dessus sur tout le scénario de base consistant à résoudre une enquête. Et sans vouloir mal juger les romans que j'ai déjà lu, c'est malheureusement souvent le cas. Pas que cela soit forcement déplaisant, mais cela me donne la sensation d'un prétexte pour mettre les perso ensemble.

Ce qui m'a agréablement surprise ici, c'est que ce n'est pas du tout le cas. Roan et Paris nos deux protagonistes sont déjà en couple depuis deux ans. Et leur relation est donc déjà bien établie.

J'avoue avoir dévoré ce premier tome avec empressement. On est tenu en haleine du début à la fin.

L’enquête ne prend pas le pas sur nos héros et inversement. Il y a un juste équilibre entre les deux et j'ai vraiment apprécié. On n'a pas à attendre trois ou quatre chapitres pour nous replonger dans l’enquête palpitante que mène Roan.

J'ai adoré suivre les pas de notre petit détective privé qui prend très à cœur son travail. On ne s'ennuie pas une seconde et chaque chapitre nous apporte son lot de questions et nous pousse à envisager à suivre toutes les pistes que l'on peut trouver.

Concernant Roan et Paris...je dois avouer que j'en suis tomber totalement amoureuse. Ce sont des personnages profondément plus complexe que ce qu'il y paraît au premier abord. Ils sont totalement opposé, différent à tout point. (enfin ça c'est l'image que l'on a au début) plus on avance plus leurs personnalités apparaissent, toujours plus complexe, plus vrai et plus humaine. Et ils n'ont pas encore tout dévoilé.

Je ne vais pas décrire la personnalité de chacun, ni ce qu'ils m'ont fait ressentir, parcequ'il y a trop à dire sur ses deux là. Il faut vous faire votre propre idée. Ne vous attendez par contre pas de grandes effusions et de déclarations d'amour, parce qu’il n'y en a pas. On pourrait dire que ce sont des mecs, des vrais:)

Ils font en tout cas clairement partie de mon top dix de perso favoris.

Quant au virus félin et bien, la façon dont on traite le sujet me semble original et différent de ce que je lis d'habitude. (Mis à part Meg Corbin qui là aussi est particulièrement original) On ne sait pas encore tout sur ce qu'ils sont ou pas. Même Roan né ainsi ne sait pas ce que l'avenir lui réserve dans son état.

Ici on a pas de métamorphe en contrôle, pas de loup garou capable de ce transformer à volonter. Ma comparaison va vous faire rire, mais c'est un peu comme les femmes et leurs règles. Oui, oui, ici les métamorphes on une période d'environ cinq jour par mois ou ils se transforment à la nuit tombée. Et il n'est pas conseillé de ce trouver en leurs présence à ce moment là si vous ne voulez pas finir en morceau de steak. Parce que les félin n'ont absolument aucun contrôle une fois transformés.

Quelques détailles sont distillés tout au long des pages les concernant, mais on n'en sait finalement pas grand chose. En fait personnes n'est réellement capable de comprendre ce qu'ils sont ou comment ils ont attrapé le 'virus'. Ils restent une énigme, une énigme à la fois terrifiante et fascinante.

Je suis d'ailleurs certaine qu'on en apprendra un peu plus par la suite. Et il me tarde de la lire. J'ai hâte de retrouver nos deux zouaves avec une nouvelles enquête.

J'ai eu un énorme coup de cœurs pour Roan et Paris. Leurs personnalités m'ont vraiment touché. Et rien que pour ça, ce roman mérite le détour.


De Cœur et de Sang
De Cœur et de Sang
Prix : EUR 5,44

4.0 étoiles sur 5 Début un peu trop long., 26 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : De Cœur et de Sang (Format Kindle)
Je fais cette chronique après une seconde lecture. Ce roman je l’avais déjà lu à sa sortie, Je l’ai relu par une brusque envie de retrouver Tristan, personnage qui m’avait beaucoup touché.

Le roman est découpé en périodes et se déroule finalement sur plusieurs années dans un contexte historique réel. Je tiens à dire que bien qu’ayant étudié la période napoléonienne…ça date du collège hein et que donc je ne m’en souviens pas vraiment, pour ne pas dire, pas du tout, je ne pourrais certainement pas dire si les faits sont relatés avec exactitude. Mais j’ai malgré tout apprécié les références de l’époque.

Ici on suit donc surtout Tristan sur quelques années. On y voit d’abord un jeune homme totalement dissolu mais dont on sent déjà les prémisses des épreuves qui vont lui tomber dessus. Des épreuves et une souffrance qui finalement lui suit depuis tellement d’années qu’il ne semble même plus y prêter attention.

Tristan est un personnage touchant parce que fort et fragile à la fois. Déterminé et incertain, mais surtout profondément seul. Il lui faudra certain temps pour comprendre et accepter qu’il pourquoi il fut si mélancolique. Quand arrive Charles, Tristan est au bout du rouleau.
Charles est un homme qui assume sa différence tout en restant discret. C’est un homme sûr de lui au premier abord, fort et charismatique. Mais il n’en reste pas moins un être humain avec ses faiblesses et ses propres craintes.

Leur histoire ce construit lentement, est faite de hauts et de bas dans à une époque ou être homosexuel n’est absolument pas accepté. Ce construire une vie à deux dans un tel contexte peut être risquée.

Les personnages sont réalistes, et touchant dans leurs forces et leurs faiblesses. Ce ne sont pas des héros et son finalement loin des stéréotypes qu’on s’imagine au départ. Ils ont tous deux un passé et en portent le poids chacun à sa façon. Ils deviennent un roc l’un pour l’autre.

Au final, je trouve qu’ils sont l’un des plus beau couple que j’ai rencontré au fils de mes lectures.

Le début peut paraitre par contre, vraiment long et ennuyeux. Et je me souviens qu’il m’avait fallu m’accrocher à ma première lecture. J’ai bien failli abandonner et je me félicite d’avoir tenu le coup. Cela aurait été une erreur de ne pas aller jusqu’au bout. C’est un très bon roman, écrit avec fluidité et malgré le langage de l’époque, pas difficile à comprendre. Une écriture simple, douce et fluide avec une bonne dose d’émotions passant parfois d’un extrême à l’autre mais toujours savoureux.

Petit coup de cœur pour Charlotte également, un personnage secondaire, riche et qui m’a fait jubiler. Bien plus intelligente, manipulatrice qu’il n’y parait et totalement rafraichissante. Personnage complexe qui aurait mérité un roman à elle toute seule.

N’hésitez pas à le lire


Ombres Funestes: Adrien English 1
Ombres Funestes: Adrien English 1
Prix : EUR 4,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Meutres et rencontre explosive., 11 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ombres Funestes: Adrien English 1 (Format Kindle)
Josh Laynon est un auteur que j’apprécie beaucoup. Ses récits étant traités avec quelque chose que je décrirais de délicat. Et le premier tome d’ombres funestes de déroge pas à la règle.

Ici, on est mis immédiatement mis dans l’ambiance.

Adrien jeune libraire sans histoires ce trouve propulsé au milieu d’une enquête pour meurtre dont il est le principal suspect. Autant dire que sa rencontre avec les deux agents en charge de cette dite enquête est plutôt explosive, notamment avec ave Riordan.

Adrien va donc voir sa petite vie tranquille chamboulée, et lui si discret va doucement mais surement devoir et vouloir mener sa propre enquête.

Il n’y a pas de réelle romance dans ce premier tome, mais cela ne gâche pas l’histoire. L’auteur fait vivre ses personnages avec brio. On a pas mal de rebondissements et les indices ce succèdent au fur et à mesure de l’avancée du roman.

L’ambiance est suffisamment lourde et oppressante d’un début à l’autre entrecoupé de quelques moments plus simple, histoire de faire relâcher la pression.

Le suspense est là, bien qu’on se doute fortement à un moment qui est le coupable. Le dénouement n’en reste pas moins fracassant et palpitant.

La plume de l’auteur est particulièrement fluide, et reste simple dans ses tournures de phrases. C’est agréable à lire.

Ce qui est dommage c’est que Riordan, ce personnage qui on en doute pas, important est vraiment très peu développé. Alors oui, ce tome ce concentre sur Adrien et on en découvre une personnalité riche, mais c’est tout de même frustrant de ne pas en savoir plus sur le flic.

Parce que la tension entre les deux personnages montent doucement et la suite promet d’être parfaitement distrayante. J’espère donc que le tome deux sera concentré sur notre sexy flic.

Je dirais que le plus gros hic de l’histoire et la toute fin. Elle reste assez abrupte et je n’ai pas eu la sensation d’un point final à ce tome. J’ai même tourné encore la page pour voir s’il n’y avait pas autre chose. Il manque donc à mes yeux un petit épilogue.

Il n’en reste pas moins que c’est un très bon roman et j’ai vraiment apprécié cette lecture. Il m’a été difficile de le lâcher d’ailleurs.

Je le conseille donc fortement aux amateurs d’enquêtes et de suspens.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9