Profil de Vincent > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vincent
Classement des meilleurs critiques: 31.188
Votes utiles : 38

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vincent

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
True Detective - Saison 1
True Detective - Saison 1
DVD ~ Matthew McConaughey
Prix : EUR 25,99

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin!, 10 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : True Detective - Saison 1 (DVD)
Je ne peux qu'abonder dans le sens de tous ces commentaires dithyrambiques. C'est vraiment une excellente série avec une photographie aux petits oignons et des dialogues soignés. On est aux antipodes de ces sempiternels Experts où chacun y va de son anecdote sans une seule seconde de réflexion, où chacun fait fuser sa répartie qui fait mouche à tous les coups (hélas). Ici, nos deux acteurs campent des personnages profondément humains. Le générique est l'un des plus beaux que j'aie vu depuis Walking Dead. Pour les autres arguments, je vous laisse lire les commentaires, tout est juste. :-)


Dead Zone (Bof)
Dead Zone (Bof)
Prix : EUR 13,53

5.0 étoiles sur 5 Bijou de mélancolie, 19 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dead Zone (Bof) (CD)
Pour revivre les instants de l'un des plus beaux films du début des eighties avec un Christopher Walken hallucinant de justesse.


Train d'enfer pour Ange rouge suivi de Deuils de miel
Train d'enfer pour Ange rouge suivi de Deuils de miel
par Franck Thilliez
Edition : Poche
Prix : EUR 9,80

4.0 étoiles sur 5 Monsieur Thilliez est un grand malade, 19 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Train d'enfer pour Ange rouge suivi de Deuils de miel (Poche)
Commentaire pour Train d'enfer uniquement.

Dans les livres de Thilliez, il y a toujours un énorme (hénauuuuurme... ) travail de documentation. Et celui-ci ne déroge pas à la règle. cf passage dans l'étude du lieu des crimes et surtout visionnage vidéo de la grotte. Seul le coup du code m'a semblé un peu fort.

Ayant connu ce brillant auteur sur le tard, je suis stupéfait de m'apercevoir que ses premiers livres (dont celui-ci fait partie) contient de nombreuses figures de style, alors que dans ses derniers, il se contente plus de raconter que de conter... ce que j'ai toujours trouvé regrettable. En revanche, celui-ci est très bien écrit et avec de bonnes images.

Pour les idées, force est de constater que Thilliez est un grand malade. Mais je crois que c'est ce que je préfère en
lui :-)

Allez, je m'en vais lire le second opus (Deuils de miel)

Salut à tous


La forêt des ombres
La forêt des ombres
par Franck Thilliez
Edition : Poche
Prix : EUR 7,30

4.0 étoiles sur 5 Numéro 2, juste après Vertiges, 4 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La forêt des ombres (Poche)
Je ne suis pas grand fan de FT, pourtant ce roman-là à l'instar du sublime Vertiges est un très bon cru. Il se décide enfin à parsemer sa prose de quelques figures de style bienvenues (surtout dans la première partie) et sans verser dans le cliché apparent. Il y a un peu de Misery, un peu de Shining, mais les surprises s'enchaînent. Il est vrai que comme d'autres j'avais deviné un point de pivot important, mais ce n'est de loin pas la surprise finale et celle-ci est presque à couper le souffle. Non, je m'incline, c'est vraiment un tout bon FT. Reste qu'un milliardaire (dixit le résumé) qui vous verse une avance de quelques milliers d'euros pour que vous lui écriviez "son" livre est pour moi un pingre notoire ! ;-)


Sinister
Sinister
DVD ~ Ethan Hawke
Prix : EUR 9,99

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Déjà-vu, mais bon spectacle quand même., 8 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sinister (DVD)
Effrayant, il l'est. Je l'ai regardé au casque, dans la nuit, je défie quiconque de ne pas sursauter. Mais on est tout de même loin des chefs-d’œuvre comme Insidious ou Dead Silence et éventuellement L'orphelinat (pour la finesse)
La première image est la meilleure, on rentre d'emblée dans une ambiance malsaine et j'ai trouvé assez adroit le temps mis au mécanisme pour se mettre en marche.
Hélas, un bémol : le film est assez répétitif et perd son rythme au bout d'une heure.
Le coup des bandes que l'on retrouve a été vu 1000 x, mais vous en conviendrez que ça marche toujours :-)
Sinister perd au moins une étoile pour une fin décevante car elle laisse place à deux incohérences de taille. Impossible de révéler sans spoiler.
Mais chers amis, un film idéal pour conclure avec une demoiselle récalcitrante qui viendra se blottir dans vos bras. A moins que cela ne soit l'inverse ! ;)
Allez, zou, on arrondit à 3 étoiles.


Chambre 1408
Chambre 1408
DVD ~ John Cusak
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 5,59

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Tant de haine, vraiment ?, 30 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chambre 1408 (DVD)
J'ai du mal à m'expliquer un tel déchaînements de commentaires négatifs, surtout dans les "1 étoile", même si ok pour les "2 ou 3".
D'accord ce film n'est pas un chef-d’œuvre, d'accord, il y a quelques clichés, mais le tout reste néanmoins effrayant avec une grande somme d'idées (bien plus que dans la nouvelle qui représente à peu près le 1/4 de ce film en longueur, et qui n'est du reste, pas forcément meilleure). Les FX sont de bonne qualité et des idées novatrices viennent se greffer à la trame (l'enfant disparu et tout ce qui en découle ne figure pas dans la nouvelle). Idem pour la chute de température et le coup de la fenêtre. D'autre part, n'allez pas croire que l'on passe 90 min dans une chambre; il y a un prologue et un épilogue très dépaysants pour nous présenter un peu plus concrètement le personnage. Les scènes dans la chambre mises bout à bout doivent s'échelonner sur moins d'une heure avec un petit twist rafraîchissant pour ne pas lasser. Et j'ai bcp aimé le duel entre John Cusak et Samuel Jackson dans le bureau de ce dernier, lequel essaie de le décourager à investir les lieux. Le tout est finalement remarquablement joué et kafkaïen au possible. Franchement, quand l'on connaît la piètre qualité des adaptations de SK au ciné (excepté celles de Frank Darabont et consoeurs), celle-ci se hisse, à mon humble avis, au-dessus du lot.


LE SECRET
LE SECRET
par Rhonda Byrne
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Ce genre de livres peut être dangereux, 18 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : LE SECRET (Broché)
Je crois que tout a été dit et je partage quasi l'entier des remarques négatives sur ce livre.

S'il avait eu la noblesse d'être gratuit, je n'aurais rien commenté. Après tout, il est
tout à fait louable de croire en ses rêves et de rester optimiste. Mais
dans le cas présent, ces méthodes fallacieuses enrichissent des auteurs
loin de le mériter et peut conduire à une profonde dépression.

Je ne vais pas vous dire qu'il n'y a que des niaiseries dans ce genre de
livres (quoi que celui-ci mérite la palme..., alors que d'autres livres de développement donnent
des clés) mais simplement que certains propos risquent de vous conduire à des positions
isolationnistes qui font fi de la moindre empathie. C'est en ce sens que
vous risquez de perdre des amis momentanément dans la détresse.

Si vous n'avez pas d'énergie pour vous battre contre l'adversité, soi-disant la loi
de l'attraction (auquel il est souvent fait référence) vous en donnera une. Mais après tout reste à faire. Et si
on ne fait rien, rien ne se passe. Se morfondre dans la béatitude optimiste ne vous apportera qu'un bien-être
momentané, jusqu'à ce que vous découvriez la vérité.

Alors, comment expliquer que dans certains cas (si rarissimes que ce sont ceux qui
font le plus de bruit !) la loi de l'attraction fonctionne ? N'importe
quel statisticien vous expliquera la loi des probabilités ou vous établira une équation qui donne raison aux vainqueurs. Après tout, si vous voulez réussir votre examen pour le permis de conduire, il suffit de vous préparer à fond. Bien sûr qu'il est recommandé de rester positif pour garder toute sa motivation et enchaîner les heures de conduite, mais à l'examen, aucune onde (si-si, c'est écrit, on parle bien d'ondes positives) ne sera venu frapper le cerveau de l'expert pour vous donner le permis. Le pouvoir mental n'y est pour rien. Vous aurez "juste" parfaitement conduit.
Autre exemple, vous partez en vacances et vous souhaitez arriver à bon port sans encombres ? Rien à visualiser, plus de 90 % de chance que vos voyages se passent bien si vous avez pris toutes les précautions nécessaires. Encore une fois, vous aurez tout le mérite.

Peut-être ai-je un ton trop professoral. Pourtant, je ne prétends pas donner de leçons. J'ai expérimenté avec d'autres ces soi-disant méthodes et on finit par découvrir au fil du temps que le pouvoir appartient aux nantis ou aux (ultra) - actifs. Pour les autres, on prend un ticket.

Cela dit, les pessimistes ont tendance à se morfondre et à se complaire dans leur apathie. C'est tout aussi malsain.
Mais seule l'action forge les grands destins.
Donc le fameux "Bilive in yor drimz" fait un peu sourire...

Bien à vous

PS : 1 étoile parce qu'il y a quand même du travail. Et une autre pour la maquette du livre. Et c'est bien payé.


The Manticore And Other Horrors
The Manticore And Other Horrors
Prix : EUR 20,32

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Mon ultime Cradle ? Hélas, peut-être..., 12 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Manticore And Other Horrors (CD)
La voix de Dani Filth m'a toujours fait penser à ce chiwawa honteusement
oublié par sa patronne devant la supérette en face de chez moi. Le pauvre
animal tirait sur sa laisse et hurlait comme si on lui avait coincé la
patte dans la porte.
Quand j'écoutais les somptueux Dusk et Cruelty, et même Midian, j'avais
toujours la voix qui me hérissait un peu le poil. Mais je m'y faisais.
Et je crois que cette voix atroce était nécessaire...
Ça c'était pour les belles années (la fin des 90')

Maintenant après de multiples changements de line-up et que le "chanteur" a
baissé le ton, que reste-t-il ?
Eh ben à l'écoute de ce petit dernier, pas grand-chose, en fait... Aucun
morceau ne me reste en tête, pas envie de siffloter quoi que ce soit (oui, à
l'époque je sifflotais COF... )
Et puis je me suis dit - et je me suis écouté - "non, j'ai sûrement dû
oublier quelque chose, ce n'était pas mon jour quand je l'ai acheté, COF ne
peut PAS m'indifférer. Allez, redonnons-lui une chance !" Et hop, cd sur la
platine, je m'en vais le réécouter en bricolant la maquette Revell que mon
fiston n'arrive plus à poursuivre. Lui avais dit que c'était trop
compliqué, mais bon...
Las... Je n'éprouve rien de ce dernier skeud. Ni haine, ni passion... Juste
de l'indifférence. Filth, Allender, où êtes-vous ? Où sont les brillantes compos d'alors ?
Pourtant, je tourne les pages de ce booklet (oui, je faisais une
pause-Revell) et je le trouve toujours aussi "jouli", plein de belles
couleurs, sulfureux. Le morceau d'intro est bon, on rentre bien dans l'univers,
le côté atmosphérique est là...
Mais c'est tout. J'essaie de suivre (péniblement) les paroles avec le
chant, mais rien ne vient. Rien ne m'enchante. C'est pas mauvais (loin de là !)
mais c'est moyen.
Et le coeur lourd, je range précautionneusement la galette dans la jolie boîte
en me disant que j'y reviendrai peut-être un autre jour.
Tellement de concurrence aujourd'hui que je ne suis plus sûr de continuer avec eux
une aventure commencée en 1997.


Faster
Faster
DVD ~ Dwayne Johnson
Prix : EUR 11,70

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 juste un mot..., 12 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faster (DVD)
Plus un commentaire qu'une critique : ce qui m'a surpris (en bien) c'est
l'acheminement des informations. L'histoire se déroule au gré du périple du
Rock et les antécédents arrivent au compte-goutte, mais jamais sans nous
frustrer. A aucun moment il ne nous manque un renseignement qui nous
amènerait presque à décrocher. Quant au Dwayne Johnson (mono-expressif),
on ne lui demande pas grand-chose et ça lui va plutôt bien ! :-)


Gambling with the devil
Gambling with the devil
Prix : EUR 19,78

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Et le diable n'a qu'à bien se tenir, 30 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gambling with the devil (CD)
Bonjour à toutes et tous.
J'arrive un peu après la guerre, mais l'album m'inspire trop et surtout, m'a trop scotché pour rester là, inerte à ne pas réagir. N'étant pas musicien, mais juste grand amateur de metal (je me demande si ce n'est pas la majorité des internautes sur ce site...) je ne dispose peut-être pas d'un vocabulaire adapté, et même si mon avis ne va pas modifier bcp ce qui se dit sur cet album, je tente le coup.
Force est de constater que nos joyeux teutons ont repris les vieilles recettes pour en faire... un petit bijou. Faire du neuf avec du vieux, me direz-vous ? Non, tout de même pas. Ils n'ont pris que l'essentiel de ce qui fonctionnait dans le passé en y agrémentant quelques jolies trouvailles avec une sauce résolument... moderne. On y va track par track ?

Le chant saturé de Deris dans Kill it rappelle aisiément le Push de l'excellent Better than raw. J'aime pas trop, mais bon... A ne pas écouter fatigué, en tout cas, ça casse vite les oreilles .On y retrouve un brin de Time of the oath vers la 2ème minute.

The saints : réécouter le refrain du tout vieux, ( mais tout bon ) March of time du Keeper II... :-) Le côté happy lorgne un brin sur le Rise and Fall du même album. Les guitares font des breaks plein d'ingéniosité et embrayent sur un solo typique bien mérité et ça rebreake, ça rajoute une note, en enlève une par ci par là, pour nous feinter en nous laissant surpris et contents.

As long as I fall : en intro quelques notes de piano (If I could fly ? mmh ?) Le début où Deris excelle de sa voix grave et sentencieuse me fait penser à The King for a 1000 years, mais contre toute attente, le refrain déboule très vite sur un côté happy.

Paint a new world : oulah ça masse d'entrée ! Un morceau super-speed. Et finalement encore un qui aurait pu faire très bonne impression sur la période 1997-1998.

Final fortune : Ceux qui ont apprécié le sublissime Kings will be Kings ne seront pas déçus. Un refrain, moins véloce cependant, mais une mélodie qui vous envoie un frisson dès les premières secondes. Raaaahh... Assurément mon 2 Thumbs up du cd ! Même les paroles auxquelles je ne suis pourtant jamais trop sensibles m'ont interpelé.

The Bells of the 7 hells : aïe, petit bémol pour ce track. A ranger respectueusement sur le moyen, mais potable Rabbits don't come easy.

Fallen to pieces : un peu plaintif sur le couplet, se rattrape bien sur le refrain.

I.M.E. : pas grand-chose à dire, hormis qu'elle me rappelle pas mal de riffs des anciens. De là, à savoir lesquels ...

Can do it : forfait ! Je le saute illico, beaucoup trop happy pour moi, mais j'en vois déjà qui secoue la tête de chaque côté, sourire béat :-) Fans de Rise and fall ou de All over the nations voici votre chanson.

Dreambound : quelques notes au synthé (c'est du helloween, ça ?) Il faudra attendre 45 secondes pour se voir rassuré par un démarrage en fanfare suivi d'une magnifique descente de manche. Et un solide refrain, un ! Vous vous imaginez ça en live ?!

Heaven tells no lies : pas le meilleur (un peu long vers le milieu), mais il termine bien ce magnifique album. Quelques cloches pour le refrain (si-si, tendez l'oreille) Encore des choeurs à reprendre en concert et un bon solo.

Bref, hormis mon faiblard (encore une fois ceci est personnel) Can do it je n'ai pas peur de le dire : on clôt l'année sur le meilleur Helloween depuis... depuis... fouïa, j'en sais rien... Pas de ballades un peu foireuses comme les précédentes Don't stop being crazy ou Never be a star du Rabbits don't come easy. Et pas de morceaux de remplissage pour faire 2 cd's à la Legacy dont seuls les premiers de chaque avaient retenu mon attention. Non vraiment, c'est à pleurer de bonheur.

Fans du better than raw, time of the oath et du meilleur de Dark Ride, vous ne risquez rien à vous précipiter sur cette pépite les yeux enfermés. Quelqu'un a-t-il une idée du pressage d'un Helloween ? 150 0000 ? En tout cas, s'il était arrivé avant, ils auraient tenu leur Number of the beast. Salut à tous.


Page : 1 | 2 | 3