undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Fabzefab > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Fabzefab
Classement des meilleurs critiques: 2.264
Votes utiles : 214

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Fabzefab (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
style3 Los Pollos T-Shirt Homme, Taille:M;Couleur:Gris chiné
style3 Los Pollos T-Shirt Homme, Taille:M;Couleur:Gris chiné
Proposé par style3
Prix : EUR 16,90

1.0 étoiles sur 5 Qualité lamentable, 23 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : style3 Los Pollos T-Shirt Homme (Vêtements)
Rien à dire sur la taille ni sur l'imprimé. En revanche, j'ai porté deux fois le t-shirt et il s'est décousu sous un bras. C'est un peu abusé de vendre plus de 16 balles une qualité de t-shirt aussi lamentable.


Prolongateur 25 m orange 2 x 1.5
Prolongateur 25 m orange 2 x 1.5
Prix : EUR 22,99

1.0 étoiles sur 5 Attention avant d'acheter !, 21 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prolongateur 25 m orange 2 x 1.5 (Outils et accessoires)
Prise non compatible avec la plupart des appareils. Impossible d'y brancher une prise pourvue d'une fiche borne de terre. Si tant est que ça s'appelle comme ça.


Lego Star Wars - 75097 - Jeu De Construction - Calendrier De L'avent
Lego Star Wars - 75097 - Jeu De Construction - Calendrier De L'avent
Proposé par Toybroker-FR
Prix : EUR 38,80

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Trop peu de personnages, 16 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lego Star Wars - 75097 - Jeu De Construction - Calendrier De L'avent (Jouet)
7 personnages sur 24 jours, ça fait 17 mini pièces qui ne ressemblent pas toujours à quelque chose de précis. je dois faire preuve d'imagination pour tenter de compenser la déception de mon fils de 6 ans chaque fois qu'il tombe sur un "truc" pas très excitant( "euh, ben ça tu vois, alors, euh, ben ça doit être une sonde espion de l'empire, oui, ce doit être ça...")
Il reste encore 8 jours mais jusqu'ici, c'est plutôt une mauvaise idée qu'on a eu de lui acheter ça. Je l'ai payé 36 euros alors que j'ai vu qu'il en valait 26, donc tout ça commence à sentir bon l'arnaque. Franchement, ça vaut pas le coup. Et pour 7 bonheurs de découvrir un personnage (papa, t'es sûr que j'en aurais un demain dis?) que de déceptions ... Je déconseille vivement.


Sorcerer - Le Convoi De La Peur [Blu-ray] [Director's Cut - Blu-ray Médiabook]
Sorcerer - Le Convoi De La Peur [Blu-ray] [Director's Cut - Blu-ray Médiabook]
DVD ~ Roy Scheider
Prix : EUR 14,99

15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 FURY ROAD, 20 octobre 2015
Un banquier responsable du suicide de son collègue pour avoir spéculé et ruiné sa compagnie. Un combattant palestinien auteur d’un attentat meurtrier à Jérusalem. Un truand minable poursuivi par la mafia new-yorkaise. Et un tueur professionnel qui pourrait être un chasseur de nazis.

Ces hommes aux mains pleines de sang ont tous échoués, pour échapper à la justice, la police ou aux gangsters, dans un bled pourri d’Amérique du Sud, un endroit où l’on s’arrête de vivre, un purgatoire où l’on passe son temps à boire pour oublier qu’on est pas encore mort, une annexe de l’Enfer où la seule source de revenus provient des raffineries de pétrole contrôlées par les gringos et qui mettent en danger les autochtones et leur environnement.

Quand le principal puits de pétrole est enflammé par un attentat, les responsables de la multinationale n’ont d’autre choix, pour couvrir eux-mêmes les dégâts, que d’envisager de faire sauter l’infrastructure à l’aide d’une caisse de nitroglycérine.
Mais l’explosif se trouve à 300km de là, en plein cœur de la jungle.

Transporter les caisses relève de la mission suicide. Alors il y a beaucoup d’argent à la clé.

Nos 4 âmes damnées vont accepter de conduire les camions, Lazaro & Sorcerer, pour amener la nitro à destination.

C’est leur seule et unique chance de pouvoir quitter la zone de non-vie dans laquelle ils ont échoué.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu voir ce film. Parce que le réalisateur de l’Exorciste. Parce que l’acteur de Jaws. Parce que gamin, j’avais entre les mains la fiche Première dont les dessins et la tagline me fascinaient.
Parce que je lisais partout les mentions « film maudit », «tournage dantesque », « cauchemar », « échec commercial » et que forcément, ça attire, parce que les films qui ont une histoire, sont souvent les plus intéressants. Pas forcément les plus réussis. Mais les plus intéressants. Ceux qui font se poser des questions. Éprouver des émotions. Ressentir quelque chose.
Et puis, après avoir (re)découvert avec Bug puis Killer Joe, que William Friedkin était, avec George Miller et Roman Polanski, le dernier des plus grands cinéastes de la planète de l’univers galactique encore en activité, il me fallait encore plus combler la lacune Sorcerer.
C’est alors que le film, restauré, ressort au cinéma. Et déclenche l’hystérie des critiques dont les magazines, 38 ans auparavant, avaient probablement presque tous saqué cette œuvre maudite.
Et, profitant d’une diffusion exceptionnelle sur Arte, j’ai pu enregistrer, enfin, Le Convoi de la Peur.
Bref, je l’ai vu hier soir.
Et la claque fut à la hauteur de l’attente.
Putain de bordel de nom de Zeus de wouah.

Quel film complètement barge ! Quel film malade ! Quel film de malade ! Quel film insensé, halluciné, fou, démesuré, totalement fusillé !
Non, c’est pas seulement un film, c’est une expérience. Celle de la traversée des Enfers en compagnie de damnés de la terre. C’est un film dans lequel, comme le refera Miller près de 40 ans plus tard avec Fury Road, on sent la sueur, on sent le pétrole, on sent rugir les machines, on respire la poussière, on éprouve la folie des hommes, on étouffe, on transpire, on retient son souffle, on souffre, on flirte avec la démence, on hallucine, tant Friedkin, génie de la mise en scène, grand malade de la réalisation, du montage parfait, du découpage de taré, du plan le plus efficace, psychopathe qui fera construire deux ponts suspendus pour LA scène la plus cinglée du film, nous plonge littéralement en immersion dans son univers.

On se retrouve nous aussi dans cette jungle moite, dans cet entre-deux mondes où morts et vivants se confondent, où les indiens jouent à cache-cache avec des monstres mécaniques (personnages à part entière) chargés de nitro, où l’on ne croise personne qui n’ait dans le regard la pire des histoires, où tout devient possible parce qu’il n’y a plus de règles, plus de lois, plus de monde, plus de société, juste des hommes égarés, oubliés, condamnés, qui tentent de survivre sans réaliser ou pas constamment, qu’ils sont déjà morts.

C’est un film qui ne se regarde pas mais qui se vit. J’aurais beau tenter de vous formuler ce que j’ai ressenti à sa vision, ça ne donnera qu’un ridicule aperçu des sensations viscérales qu’il provoque.
Dès sa très longue mise en place (plus de la moitié du film avant que les moteurs des camions ne vrombissent), Friedkin nous emporte avec lui dans un monde de violence, de mort, de tueries. Des restaurants cossus du 16ème arrondissement aux rues bordéliques de Jérusalem, on est à l’abri nulle part. Le chaos règne. La mort rôde.

Friedkin nous coupe de notre univers « normal » et rassurant. Sa caméra capte les tensions. Les peurs. La rage. On traverse une émeute. Les bombes explosent. Les mitrailleuses crépitent. Les véhicules font des tonneaux et se renversent provoquant des dégâts en pleine rue.

Plus rien n’est stable. Tout peut péter. C’est à ça que nous prépare l’intro. Puis le deuxième acte dans ce bouge d’Amérique du Sud où là encore, en un instant, le calme devient tempête, les feux de l’enfer se déchainent (au sens propre avec l’incendie du puits de pétrole), des corps carbonisés se retrouvent emballés dans des sacs plastiques que s’arrachent les familles en colère, les pipeline s’effondrent sur des ouvriers mutilés, les visages sont noircis de poussière, de saletés, de pétrole, ce monde est un enfer et en enfer, vos chances de survie sont minimes.

Cette première heure nous met dans les dispositions les plus adéquates pour prendre ensuite la route avec ces camions chargés de nitro. On a vu que la mort, violente, frappe à tout instant même quand on ne joue pas avec elle, alors maintenant qu’on doit traverser une jungle hostile avec un chargement susceptible d’atomiser les conducteurs à la moindre secousse, qu’est-ce que ça va donner ?
Et bien ça donne le spectacle le plus démesurément taré qui soit, ça donne des séquences qui offrent des images si démentes, si spectaculaires, si prenantes, si impressionnantes, qu’on a l’impression de redécouvrir ce que c’est que le cinéma. Ça donne des passages quasiment sans dialogues (avec des images aussi fortes, pas besoin de blabla), accompagnés par la musique incroyable de Tangerine Dream et qui scotchent, à la fois par leur intensité (putain, la scène de la destruction de l’arbre qui barre la route ! il faudra attendre 10 ans et le Predator de McTiernan pour que la jungle soit à nouveau filmée de manière aussi dingue), leur radicalisme (la folie qui gagne les hommes) et leur maitrise technique qui impose le respect.

Et dans cette mise en scène de l’enfer sur terre, les comédiens, Roy Scheider, Bruno Cremer, Francisco Rabal et Amidou, sont tous fabuleux, semblent eux aussi vivre ce que vivent leurs personnages, ont tous des regards hallucinés, des visages sur lesquels s’expriment des choses qu’on ne voit que chez ceux qui ont abandonné tout espoir, ils incarnent cette résignation, cet instant où l’âme, à force d’avoir fréquenté des endroits trop sombres, s’est perdue, égarée, et n’attend plus rien si ce n’est sa libération, qui peut, on le sait, surgir n’importe quand, et plus particulièrement quand on relâche son attention, comme le découvriront à leur dépens deux des chauffeurs du film, fauchés alors qu’enfin, ils se permettaient de souffler et de redevenir vivants.

Quel choc putain ! Quel film ! Quel plaisir que de se faire cueillir par des scènes aussi spectaculaires (parce que réelles, parce que vécues, parce qu’on ne triche pas dans Sorcerer), de suivre des personnages aussi barrés, aussi fous, aussi fascinants tant ils sont éloignés de l’ensemble des archétypes habituels que l’on croise au cinéma.

Et quand arrive la traversée nocturne de ces paysages lunaires totalement ahurissants, stupéfiants de beauté étrange, on retrouve, bien qu’il l’annonce dès le début avec en ouverture ce plan sur une gargouille de pierre qui évoque le démon Pazuzu de l’Exorciste, l’amour de Friedkin pour le genre, car la frontière entre le réel et le fantastique, il la brouille complètement avec ce final, entre les rires de démences qui résonne dans la tête du personnage, l’endroit où il se trouve et cette avancée ultime avec la caisse dans les mains, nous ne sommes plus dans une réalité tangible, nous sommes dans un autre monde, un monde de souffrance, de fatigue, de mort, de fureur et de délires, nous sommes en Enfer, nous l’avons nous aussi traversé, et quand on pense en être enfin sortis, Friedkin fait tomber, le temps d’un dernier plan, un couperet qui brise tout espoir de rédemption, tout sauvetage de l’âme, tout pardon.
Oui, il y a quelque part un discours très moralisateur, très judéo-chrétien dans Sorcerer. Mais amené avec une telle ferveur, une telle passion , une telle démesure, une telle intelligence et tellement de talent, qu’on ne peut que se résoudre à l’acclamer puisqu’il fait partie de la mécanique impressionnante de ce chef d’œuvre de furie, de rage et de désespoir à force d’avoir envie de vivre sans croire un seul instant que ce soit encore possible.

Pas loin de 30 ans après avoir découvert l’existence de Sorcerer, je l’ai enfin vu. Et je me demande maintenant comment j’ai pu vivre jusqu’ici sans ce film taré dans ma tête.
Et que ceux qui ne jurent que par le film de Clouzot se rassurent, ce n’est pas un remake. C’est une histoire semblable. Racontée complètement différemment.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : May 31, 2016 3:20 PM MEST


Allwinner A33 Quad Core - Android 4.4 - Yuntab Tablette Tactile PC 7" -- 1,5 GHz -Wi-Fi 4 Go avec Etui et Clavier Blancs
Allwinner A33 Quad Core - Android 4.4 - Yuntab Tablette Tactile PC 7" -- 1,5 GHz -Wi-Fi 4 Go avec Etui et Clavier Blancs

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 à ce prix là, forcément, c'est de la me..., 23 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Plus de 40 euros! Certes, ce n'est rien comparé aux prix pratiqués par les marques Apple ou Samsung pour ne citer qu'elles mais quand même, ça représente une grosse dépense pour des petits budgets. Et bien pour ce prix là, vous avez droit à cette camelote, avec écran qui fait mal aux yeux tellement on y voit rien, même avec la luminosité à fond, aucune mémoire interne, il faut déplacer systématiquement les applis sur une carte SD à acheter en plus pour éviter que ça plante sans cesse mais même avec ce système, rien ne marche jamais, tout plante systématiquement, les applis freeze, la navigation est impossible, tout bugue sans arrêt, le clavier qwerty est digne de figurer dans les bacs des bazars en ville à côté des farces et attrapes, c'est une arnaque totale, mais dans un monde où tout est devenu excessivement cher, on me rétorquera que pour 40 euros, "faut s'estimer heureux". Comme si bas de gamme rimait avec grosse daube. Fuyez. Moi, je la renvoie de ce pas.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 23, 2015 5:57 PM MEST


Todeco - Étendoir à linge - Séchoir à linge pratique grande capacité avec 3 niveaux réglables
Todeco - Étendoir à linge - Séchoir à linge pratique grande capacité avec 3 niveaux réglables
Proposé par Wizideal
Prix : EUR 46,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Très bien, sans plus., 12 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Je m'attendais à mieux après avoir lu certains commentaires. Le produit est reçu en kit et c'est une TANNÉE à monter surtout quand vous n'avez pas ze trousse à outils avec tout ce qu'il faut. Une fois le pénible assemblage terminé, la déception :tout semble si fragile, si peu robuste et tellement en plastique ! Bon, première machine et effectivement y'a de la place et c'est pratique. Mais je crains qu'il ne dure pas longtemps. A 50 euros, c'est quand même dommage !


G-HUB Ventilateur USB Portable Bureau 360° Retro Compact 4 pouces NOIR
G-HUB Ventilateur USB Portable Bureau 360° Retro Compact 4 pouces NOIR
Proposé par G-Hub
Prix : EUR 19,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 super mais ... fragile !, 11 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Le produit est top! léger, petit, compact; mignon, il se branche partout, est silencieux et permet de se rafraichir lors des longues journées estivales de boulot derrière l'écran. Ou même de faire descendre la température de la freebox. Je suis tellement content que j'en ai acheté deux. Hélas, moins de 10 jours plus tard, l'un d'eux ne marche déjà plus que par à-coups. Comme à l'ancienne, il me faut frapper (doucement) sur la coque en plastique pour faire redémarrer l'hélice en attendant ... qu'elle s'arrête à nouveau.
dommage, ça fait un peu camelote alors que j'étais vraiment ravi à la réception ...


[Nouveau] Mini Projecteur WiFi VPRO1 Android - Pico Videoprojecteur Haute Résolution avec Wifi, Bluetooth, USB et HDMi - Home Cinéma de poche
[Nouveau] Mini Projecteur WiFi VPRO1 Android - Pico Videoprojecteur Haute Résolution avec Wifi, Bluetooth, USB et HDMi - Home Cinéma de poche
Proposé par TecTecTec
Prix : EUR 549,99

27 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Satisfaction en demi teinte., 10 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
ce n'est pas un produit parfait.
la première déception quand on le reçoit c'est sa durée de vie. annoncée 30 000 heures, elle n'en fait en réalité que 10 000. c'est très bien aussi, mais je suis pas fan de la publicité mensongère.
quand on l'utilise, on se rend compte que la navigation est loin d'être intuitive et pratique. impossible de régler la dimension de l'écran et/ou le contraste et les lumières en même temps que la projection. ou alors je n'ai pas encore trouvé. ce qui peut être aussi possible. mais qui prouve que ce n'est pas super intuitif.
l'autonomie est vraiment faiblarde. 3/4 d'heure. 60 minutes à tout casser. impossible de voir un film entier sans brancher le picoprojecteur. c'est dommage pour une projo en plein air.
et quand je branche un câble hdmi, je chope le jus en, touchant certains endroits du pico. allez savoir si c'est seulement avec le mien ou sur l'ensemble de cette gamme. et il chauffe énormément.
donc tout cela fait pas mal de défauts pour un objet vendu presque 500 euros.
après, c'est vrai que l'image est de bonne qualité, c'est tout petit et très pratique à transporter, ça ne fait pas beaucoup de bruit, c'est beau, il y a sur une surface réduite l'ensemble des branchements nécessaires, c'est facile à installer et la connexion wifi permet des mises à jour qui devraient prolonger un peu plus la durée de vie de l'appareil.
satisfaction en demi teinte donc pour un appareil que j'aurais aimé de meilleure qualité étant donné le prix. mais qui n'en reste pas moins très bien et excellent pour ceux qui, comme moi, n'ont pas beaucoup de place à la maison !!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 15, 2015 9:13 AM MEST


Yousave Accessories Coque LG L90 Etui Rouge PU Cuir Clapet Housse
Yousave Accessories Coque LG L90 Etui Rouge PU Cuir Clapet Housse

1.0 étoiles sur 5 Piètre qualité, vivement déconseillé., 29 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Yousave Accessories Coque LG L90 Etui Rouge PU Cuir Clapet Housse (Accessoire)
J'ai reçu ce produit il y a 4 jours.
Première constatation, le film protecteur livré avec se décolle quand on rentre le téléphone dans la coque. C'est ballot. Je pensais que puisque c'est livré avec, ça devait être compatible. Mais non, avec ma femme on a tenté des technique de Sioux pour tenter d'empêcher le film de se décoller, on a feinté, on a rentré le téléphone par des coins toujours différents, rien à faire, au final la coque emprisonne tellement étroitement le téléphone qu'elle fait se décoller un coin du film.
Ensuite, une fois le téléphone dans la coque, c'est fini, vous pouvez plus l'en sortir. A moins d'avoir un levier sur vous. Terminé. il est coincé. Alors c'est super, vous êtes surs de pas perdre la coque. M'enfin pour le nettoyer ou pour retirer la batterie ou la carte SIM si nécessaire, c'est la croix et la bannière.
Enfin, après 4 jours d'utilisation, la coque plastique est pétée en deux endroits. Sans choc, sans que le téléphone ne soit tombé, rien. Pété.
Qualité pourrie.
Bref, évitez soigneusement ce produit de fort mauvaise facture, c'est de la camelote, mal fichue, fragile et inutile.


August MS425 Haut-Parleur Bluetooth 4.0 Portable avec Microphone - Enceinte Sans-Fil Puissant et Kit Main-Libre - Compatible avec iPhones, Smartphones Android, PC - Rose
August MS425 Haut-Parleur Bluetooth 4.0 Portable avec Microphone - Enceinte Sans-Fil Puissant et Kit Main-Libre - Compatible avec iPhones, Smartphones Android, PC - Rose
Proposé par Daffodil FR
Prix : EUR 32,45

5.0 étoiles sur 5 Super son, super objet, super pratique!, 14 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Je n'ai reçu ce produit qu'hier donc je ne peux pas encore juger de sa qualité sur la durée mais quelle première impression!! L'objet est beau, pratique, tout petit, élégant, facile à transporter et quand on le connecte à son téléphone ... un son incroyable en sort! Je m'y connais mal en hauts parleurs et en enceintes donc n'attendez pas de moi un commentaire technique. Mais pour un amateur de son, un néophyte, c'est juste fou la qualité ! les basses envoient du bois, le volume permet de remplir une vaste de pièce de bonnes musiques pour mettre l'ambiance, bref, je suis absolument ravi!
A voir maintenant sur la durée!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5