Profil de Arn'Ô > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Arn'Ô
Classement des meilleurs critiques: 1.277.928
Votes utiles : 21

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Arn'Ô (Bordeaux - France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
The Divine Conspiracy
The Divine Conspiracy
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 31,95

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Nouvelle merveille, 22 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Divine Conspiracy (CD)
Parcours sans faute pour Epica avec ce 3ème album truffé de petites merveilles. Encore une fois, le groupe fait preuve d'un renouveau et d'une amélioration qui va grandissante depuis "The Phantom Agonie". Toute la puissance ressentie dans "Consign To Oblivion" se retrouve ici démultipliée. Des compos musclées et grandioses, avec un chant toujours excellent de la part de Simone. Une chorale omniprésente. Un orchestre complet. Bref, que du bonheur et aucune déception.
Cette pure merveille commence, comme à l'accoutumer, par une intro (Indigo) un petit peu plus longue cette fois-ci. Laissant planer le suspense et entamant l'album avec mystère.
S'enchaîne immédiatement "The Obsessive Devotion" où le groupe exprime tout son savoir faire. La puissance se ressent. La maturité également.
"Menace of Vanity" reste dans la même veine que son prédécesseur. Grand et puissant.
Puis vient "Chasing the Dragon" la perle de l'album. Un morceau de presque 8 minutes, sur lequel Simone nous offre un soprano magnifique. On sent le travail dernier tout ça. Malgré la longueur du titre, on ne se lasse nullement. Bien au contraire ! On en redemande.
"Never Enough" quand à lui est un titre bien pensés, prévu pour les ondes et relativement bien construit.
"La`petach Chatat Rovetz" est un interlude bien jouée, avec de bons effets. Coupant l'album et nous entraînant vers la suite.
"Death of a Dream" où les choeurs s'expriment tour à tour avec Mark, laissant tout de même de la place pour les apparitions de Simone, dont le chant est merveilleux avec des aigus époustouflants. Encore une long titre de plus de 6 minutes et encore une fois, il n'y a pas de place pour l'ennuie.
"Living a Lie" annonce les prémisses d'un morceau puissant. Et laisse ensuite Mark s'exprimer. Toujours entouré de choeurs. Puis Simone propose un chant plutôt calme et constant.
"Fools of Damnation" est dans la suite de "Living a Lie". Avec de belles orchestrations et une Simone au meilleure de sa forme.
"Beyond Belief" dont le refrain est bien exécuté cède au chant léger. Magnifique. Toujours d'excellents riffs et de bons effets.
"Safeguard to Paradise" propose un chant très calme ainsi qu'un piano et quelques légères mélodies de fond. Le temps de reprendre son souffle.
"Sancta Terra" tout en choeurs et en chant. Avec de bonnes trouvailles et de bon riffs.
Puis l'épisode final, avec "The Divine Conspiracy". Morceau très symphonique. Avec de belles orchestrations et une chorale en avant plan. Puis Simone pose un soprano riche en émotions. Magnifique. La cadence s'accélère soudain, Mark s'annonce alternant avec Simone. Cela se calme vers le milieu, avec de petites mélodies reposantes, pour mieux repartir sur de bon riffs bien puissants surmontés par la chorale.
Au final, 13 titres où rien n'est à jeter et où le groupe fait preuve d'une excellence rare. On tient en allène du début à la fin. J'ai remarqué que le mot "excellent" revenait souvent dans cette chronique. Et c'est bien là le point centrale de "The Divine Conspiracy". L'excellence. Epica prouve une nouvelle fois qu'ils sont très bons. "Consign To Oblivion" avait proposé de merveilleuses choses lui aussi. Propulsant Epica au sommet. Avec "The Divine Conspiracy", le groupe monte encore d'un cran.


Dark Passion Play
Dark Passion Play
Prix : EUR 22,00

6 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pauvre en matière..., 28 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Passion Play (CD)
Comme Within Temptation ne pourra faire mieux que "The Silent Force", Nightwish ne fera pas mieux que "Once". Ils avaient atteints la consécration. Un album presque parfait. Presque car la perfection ça n'existe pas réellement.

Et voilà que 3 ans plus tard, ils nous reviennent avec un nouvel album et beaucoup de changements... trop hélas.
Tarja partie, il ne reste plus grand chose de Nightwish et j'ai peine à imaginer ce que donnera en live des titres tels que "The Phantom Of The Opera" ou encore "Wishmaster", sachant que Anette Olzon ne donne pas vraiment dans le même registre vocal que notre Tarja internationale.

D'un point de vue vocale justement, ce tout nouvel album laisse certes plus de place à Marco et sa voix magnifique, mais Annette quand à elle s'essouffle et sa voix ne correspond pas du tout à la musique de Nightwish.

Du côté musical, Tuomas n'offre rien de nouveau. Les textes sont bien construits, comme à l'accoutumer, mais l'orchestre qui accompagne le groupe en fait trop. On se mélange, on s'adonne à une cacophonie des plus infernale. A vouloir surpassé "Once", Nightwish fini par faire du n'importe quoi. (Oui je suis plutôt dur avec eux sur ce dernier opus) mais je pense que Nightwish est vraiment capable de faire mieux que ce "Dark Passion Play". Peut être en explorant d'autres sonorités, et d'autres univers, au lieu de rajouter encore plus d'instruments (orchestre supérieur en nombre à celui de "Once") et de vouloir en vain rivaliser avec leur ancien bijoux.

Pour moi, Nighwish est mort avec le départ de Tarja et Anette n'est même pas une pâle copie de l'ex meneuse de Nightwish.


The Heart Of Everything
The Heart Of Everything
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 32,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Nouvelle horizon !, 27 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Heart Of Everything (CD)
Il est vrai que Within Temptation évolue.
Il y a encore du changement avec ce dernier opus.
"The Heart Of The Everything" propose de bonnes mélodies, de belles orchestrations ainsi qu'un grand renfort de choeurs, donnant une certaine puissance à tout cet ensemble. Seulement voilà, l'effet impressionnant qui existait sur "The Silent Force" n'est pas atteint sur ce dernier album. Trop d'amalgames, pas assez de recherches symphoniques...

La voix de Sharon entonne quelques nouveautées qui ont de bons côtés. Attention cependant à ne pas tomber dans un style trop maladroit. J'ai l'impression de perdre quelque chose sur cet album. L'impression d'un manque.

L'album n'est pas mauvais. Non. Mais disons qu'il n'est pas à la hauteur de Within Temptation et ne dépasse pas, et de loin, "The Silent Force", qui lui est une pure merveille.
En voulant se démarquer on peut finir par déplaire. Mais je ne cracherai pas sur "The Heart Of The Everything". Cela reste du Within. J'espère seulement que le groupe proposera à l'avenir des teintes plus grandioses et moins formatées.

Les textes sont, quand à eux, toujours aussi bien composés. (Mise à part ce "duo" qui sonne quasiment "faux" et où les paroles volent plutôt bas).

Puissant mais moins riches. Telle est l'effet produit à l'écoute de cet album. Des riffs accrocheurs, des mélodies imparables. Un vrai cocktail de vitalité. Mais il manque quelque chose dans tout ça. Parfaitement calculée, un album où rien ne déborde, où tout s'absorbe entièrement. Mais (et oui toujours un mais) la magie n'y est pas. Tout ceci sent le manque d'émotions. Quoi que l'on en trouve encore. Et heureusement.

Pour finir, je parlerai de la jaquette ; et encore une fois Within nous propose une merveille graphique et visuelle, pleine de signes cachés et mettant en avant une Sharon encore plus éblouissante, c'est le mot.


Da Vinci Code [Import belge]
Da Vinci Code [Import belge]
DVD ~ Tom Hanks
Proposé par Media59
Prix : EUR 7,05

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Art-ifice et art-ichaut, 13 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Da Vinci Code [Import belge] (DVD)
Da Vinci code ne méritait ni autant de marketing, ni tant de critiques. Les acteurs sont assez crédibles, quoi que je n'aurai pas choisi Tom Hanks pour le personnage de Robert Langdon. Audrey Tautou n'est pas mal dans son rôle quoi qu'un brin trop "sûr d'elle". Le film suit une certaine logique, mais pas celle du livre. Certaines scènes sont tournées trop rapidement. Par contre le personnage de Silas m'a beaucoup touché.

Ce film a été adapté en superproduction et le livre est de très loin meilleur.


Chroniques des Temps Obscurs, Tome 1 : Frère de loup
Chroniques des Temps Obscurs, Tome 1 : Frère de loup
par Michelle Paver
Edition : Broché
Prix : EUR 14,20

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle plume madame Paver !, 18 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chroniques des Temps Obscurs, Tome 1 : Frère de loup (Broché)
Que dire... si ce n'est un grand bravo et merci à Michelle Paver.
Un premier tome merveilleusement raconté, pleins d'espoirs et de décors magnifiques. Voilà enfin une histoire où les Loups ne sont pas méchants et où les clans portent la marque du fantastique. J'adore. Enormément.

A dévorer dans tout les sens du terme ^.^
Et un énorme compliment à Franck Achard et Nicolas Fructus pour cette superbe couverture.


Silent Force - Edition Collector
Silent Force - Edition Collector

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Que du bonheur !, 3 mars 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Silent Force - Edition Collector (CD)
Alors celui la, c'est un vrai bijoux philharmonique.
Il se dégage de cet album une atmosphère tout à fait différente du précédent "Mother Earth". Si Within Temptation suit toujours le même chemin, on ne peut que constater qu'ils ont pris de la hauteur avec ce dernier opus. J'ai eu l'impression que la voix de Sharon était devenue plus puissante, rehaussée par l'orchestre complet qui l'accompagne. Ce qui est tout à fait représentatif du style de "The Silent Force". Tout en puissance !

Enorme travail de compo symphoniques, de mélodies imparables et d'un chant toujours aussi envoûtant. Un chef d'oeuvre digne de ce nom. Aux effets plus que réussis.

L'album débute par une belle entrée en matière avec une intro des plus grandioses. Pour ensuite laisser place au morceau "See Who I Am", parfaite maîtrise de style, avec toujours cette note Within qu'on avait appréciait dans "Mother Earth" et qui nous suis tout au long de cet album. Mais avec une supériorité et une maturité jamais atteinte.

Vient ensuite "Jillian" merveilleux morceau, magique à souhait.

Zappons le "Stand My Ground" voulez-vous.

L'album se poursuite gentiment avec "Pale", un titre très calme, où Sharon dépose une voix sereine et porté toujours sur des aigus surprenant.

S'enchaîne "Forsaken" morceau qui redonne ce sentiment de puissance, après le reposant "Pale".

"Angels" quand a lui, est un titre bien calibré, parfait single, sans tomber cette fois dans une vague pompeuse comme "Stand My Ground". "Angels" reste dans la ligné de l'album et donne tout de suite le ton pour laisser place à :

"Memories" excellent morceau bien travaillé et bien conçut en parfait single lui aussi, sans pour autant suivre le mouvement "Stand My Ground". Tout comme "Angels", "Memories" est suffisamment bien calculé pour passer sur les ondes tout en faisant partie intégrante de l'album.

Arrive ensuite "Aquarius" d'une bonne contenance et tout à fait représentatif de l'ambiance de "The Silent Force".

"It's The Fear" amorce la descente et la fin de l'album, avec de bon riffs clôturé par :

"Somewhere", titre plutôt calme, posant une note finale et bien équilibrée.

On sent que le groupe a beaucoup évolué et s'est améliorer depuis "Enter". Comme je l'ai dis, beaucoup plus de puissance au niveau vocal de la part de notre Sharon adorée, mais également un grand travail harmonieux pour le concept de ce dernier opus. Les orchestrations et l'accompagnement des choeurs donne une réelle profondeur et une toute autre dimension à l'album. "Mother Earth" proposé de très belles choses, "The Silent Force" assure ses belles choses en leur donnant plus de force. C'est l'album de la consécration. Elevant le groupe encore plus haut. Les titres s'enchaînent à la perfection et on ne peut que plonger dans cet univers magique.


Page : 1