Profil de Geode > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Geode
Classement des meilleurs critiques: 868
Votes utiles : 159

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Geode
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Cosmos
Cosmos
par Michel Onfray
Edition : Broché
Prix : EUR 22,90

52 internautes sur 56 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouvrage magnifique, 22 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmos (Broché)
"Vers une sagesse sans morale" traduit parfaitement l'essence de ce magnifique ouvrage.
Ce livre pur est un baume sur la folie ou l'aveuglement de notre société moderne, un appel au retour à l'essentiel: qui et que sommes-nous vraiment derrière notre façade cultivée, soit disant civilisée, mais si peu au fond?

Grâce à une analyse objective, détaillée et bien sûr très raisonnée et rigoureuse, M Onfray nous débarrasse de nos oripeaux culturels et religieux pour nous replacer, en tant qu'espèce humaine, dans le grand cercle du vivant et nous faire 'tutoyer' le 'sublime'.
Ce sublime, qui ne doit nous être dicté par qui ou quoi que ce soit, nous devons le trouver en nous-même en ouvrant correctement les yeux. C'est en 5 parties de 5 chapitres abordant autant de sujets qu'il ouvre justement nos yeux, si ce n'était déjà fait. Il en résulte une expérience de lecture aussi merveilleuse que cruelle, voire douloureuse parfois.

Une mention spéciale pour la préface très émouvante et la partie concernant notre rapport aux animaux, notre aveuglement conscient et criminel les concernant, le sadisme dont nous pouvons, sans y penser, faire preuve à leur encontre. Ces deux éléments m'ont beaucoup touchée.

On peut ne pas toujours être d'accord avec certaines des positions politiques de M Onfray, mais il n'est ici nullement question de politique.
C'est une oeuvre initiatique qui parle de notre responsabilité en tant qu'espèce, de transmission générationnelle aussi, de trajectoire de vie et de fidélité aux êtres chers perdus. Tout le monde devrait le lire et y méditer dessus. Il devrait rendre meilleur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 28, 2015 12:18 PM CET


Viscères
Viscères
Prix : EUR 14,99

3.0 étoiles sur 5 Très prenant, mais pas le meilleur, 21 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Viscères (Format Kindle)
N'ayant lu de cette auteure que Tokyo en 2005, que j'avais trouvé historiquement intéressant et d'un suspens très maîtrisé, je suis un peu déçue par Viscères que trouve assez banal, un peu téléphoné même. Ce roman, malgré un titre en français racoleur, n'est néanmoins pas dénué de qualités: bien qu'on se doute un peu de certaines choses, on n'est jamais totalement sûr et donc cela entretient le suspense et pousse à poursuivre avidement la lecture. Les chapitres courts, le style simple mais efficace, la quasi absence de sanglant (ouf) et le caractère ombrageux du policier Caffery tiennent en haleine sans terroriser. Meme s'il n'atteint pas la classe d'un Tokyo, d'un Des nœuds d'acier (flippant et excellent) ou d'un Alex (grandiose), j'ai dévoré ce roman en un dimanche, ne pouvant en sortir, ce que je ne fais pourtant que très rarement. Une preuve pour moi d'efficacité !


Dondog
Dondog
Prix : EUR 7,99

3.0 étoiles sur 5 Une pièce du puzzle de Volodine, 14 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dondog (Format Kindle)
L'histoire d'une vengeance et de son origine dans le post-monde en déliquescence de Volodine. Une épopée noire, glauque, triste mais aussi burlesque et tragi-comique, bref un peu folle et distanciée, comme on l'aime chez cet auteur tellement à part. A réserver aux amateurs.


Vernon Subutex, 1: roman
Vernon Subutex, 1: roman
par Virginie Despentes
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Désascenseur social, 28 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vernon Subutex, 1: roman (Broché)
C'est un superbe roman miroir d'une génération, d'une société et d'une cour des miracles parisienne où se mêlent les milieux interlopes de la musique, du cinéma plus ou moins hard, de la finance, de la rue aussi. Le fil directeur et point commun est le fameux Vernon, mais aussi la poudre vendue, achetée, la poudre snifée, injectée, qui fait oublier.

Dans ce récit, pas de pathos, pas de misérabilisme, pas de bons sentiments dégoulinants de gnangnan. Non, que du vrai, du brut, du vécu comme d'habitude chez Despentes. On ne s'ennuie pas une seconde.

L'histoire: Vernon, ancien disquaire reconnu et apprécié de ses clients, a été abattu comme beaucoup par l'industrie du numérique. Il n'a au départ pas voulu trop se secouer et s'est laissé vivre sur les alloc et son pécule. Il se trouvait déjà sans le savoir sur la pente savonneuse du déclassement et lorsqu'il s'en rend compte à 45 ans, il est trop tard pour se recaser dans l'emploi. Le roman commence là, par son expulsion de son logement.
Ensuite V Despentes nous offre une galerie de portraits hallucinants de réalisme. Oui, oui, ils existent tous ces gens-là et c'est ça qui est merveilleux dans ce roman: l'auteure nous fait vivre, respirer ces personnages, nous les voyons, les sentons, les touchons presque. Tour à tour succulents, jubilatoires, drôles, hérissants, touchants, émouvants, ces amis ou connaissances de Vernon nous emmènent dans une ronde folle autour de Lui (avec une mention pour le personnage de Kiko, terrible!).Certains vont parfois l'aimer, d'autres le dépanner ou aussi se servir de lui, car il détient quelque chose que beaucoup de monde cherche.
Cette chose, personne ne sait si elle a vraiment de la valeur, pas même Vernon. Ce dernier va pourtant au fil du roman couler dans la déchéance et nous avec lui, tellement ce risque est prégnant dans notre société.
Au final, son trésor caché est-il vraiment un trésor? Va-t-il le sauver? Comment vont se comporter ses amis? Mystère. Le tome 2 nous le dira, ou le tome 3. Vivement leur parution !

Pour ceux qui n'ont pas encore lu Vernon Subutex, allez-y, foncez. Moins désenchanté, cynique et profond que du Houellebecq mais pour le coup plus divertissant, touchant et tout autant en plein dans la cible.


Terminus radieux
Terminus radieux
Prix : EUR 15,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fin du monde terrible, poétique et baroque, 14 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Terminus radieux (Format Kindle)
Que dire... Je viens de découvrir l'univers de Volodine avec Terminus Radieux et c'est quelque chose! J'ai rarement lu une œuvre aussi dense, folle, géniale.
A une époque indéfinie, après la chute de la 2nde Union Soviétique et l'affolement de toutes ses centrales atomiques entraînant une catastrophe nucléaire planetaire, il ne reste que quelques survivants ou plutôt morts-vivants errants sur une terre empoisonnée. Nous suivons alors sur plusieurs siècles un trio d'anciens soldats fuyards, en guenilles, essayant de survivre dans un monde à l'agonie. Chacun rencontrera son destin dans ces paysages dévastés et mourants en lisière de taïga, merveilleusement décrits par l'auteur, où même le temps ne s'écoule plus de la même manière.
L'un d'eux se retrouvera dans un ancien Kolkhoze, Terminus radieux, qui semblerait à première vue presque normal. Mais non, nous entrons là dans l'univers sadique de Soloveï, être maléfique mi-humain mi-autre chose qui règne avec brutalité physique et psychologique sur les quelques habitants - mais sur bien plus en fait, abusant de ses pouvoirs, manipulant les uns et les autres comme des marionnettes pour son plaisir, capable du pire comme du "encore pire". Nous suivons à partir là la destinée de nouveaux protagonistes hallucinés et hallucinants en même temps que celle des anciens, tous croyant encore en l'idéal communiste malgré la dévastation irréversible.
Je ne peux pas dire que j'ai adoré ce livre, il est trop... spécial, mais il est indéniablement à part, magistralement écrit et original. Il m'a transportée.
L'horreur la plus absolue devient parfois lyrique, sublimement poétique, parfois loufoque (la mémé Ougdoul est à ce titre grandiose) ou burlesque (la vie intime des piles atomiques) et parfois elle est tout simplement ce qu'elle est, c'est à dire terrible, immonde.
Si vous n'avez pas peur des petits pavés (600 pages) et surtout de vous faire embarquer dans un périple hallucinatoire où vous perdrez tous vos repères mais où rien n'est laissé au hasard, lancez-vous!


La gaieté (La Bleue)
La gaieté (La Bleue)
Prix : EUR 12,99

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 On a toutes quelque chose de Justine, 25 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La gaieté (La Bleue) (Format Kindle)
Après le fameux "Rien de grave" et quelques autres nous retrouvons ici une J Levy mûrie, compagne et mère a priori comblée. En effet quand on est fille de BHL, née une cuiller en argent dans les mains, quand on a su tracer sa voie professionnelle, rebondir suite au vol de mari perpétré par une certaine Carla B. puis trouver un chouet partenaire et faire deux jolis pioupious, on devrait être "contente contente contente" comme elle l'écrit, bref méga heureuse n'est-ce pas ?
Hé bien non, car avec Justine tout est toujours compliqué, plus ou moins douloureux. Elle nous livre ainsi dans ce roman son combat contre les démons de son enfance pour conjurer le sort et ne pas reproduire ce qu'elle a subi avec sa mère tant aimée mais qui ne lui a pas fait que du bien.
C'est là que l'on découvre le parcours chaotique d'une pauvre enfant ballotée entre une mère aimante mais toxico au dernier degré et des belles-mères pas toujours sympas, une enfant dont le seul phare reste le père, souvent absent physiquement mais psychologiquement présent, protecteur et donc salvateur.
Le récit de ce combat contre la mélancolie et la 'dépression' chronique pour être une mère "gaie" et éviter à ses enfants de subir ce qu'elle a vécu est très émouvant. L'écriture ne tombe jamais dans le pathos, on sent parfaitement cette lutte pour rester légère dans le choix des mots qui sortent tout droit de ses pensées, sans filtre, et le récit dans son humour n'en est que plus touchant. J'y ai trouvé en revanche pas mal de longueurs, des passages où elle ressasse et ceux-ci m'ont terriblement ennuyée car, à un moment c'est bon on a compris, alors je les ai zappés mais je pense qu'ils sont intentionnels, elle-même ressassant dans sa tête. Il y a en revanche des passages de pure magie d'amour maternel dans le sens mère/enfant mais aussi enfant/mère.
Au final un livre un peu inégal mais vraiment émouvant et sans doute utile aux parents qui s'y retrouveront plus ou moins et se sentiront peut-être moins seuls dans leur dure tâche d'éducation de leurs enfants.


Soumission
Soumission
par Michel Houellebecq
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

8 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La possibilité d'une France ?, 14 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soumission (Broché)
Il s'agit bien ici d'un roman et pas d'une étude prospective sur le possible avènement d'un gouvernement islamique "modéré". Ce roman ne prend pas en compte certaines réalités (telles que le poids des femmes libres dans notre société) et tire des raccourcis avec faits,... mais nous sommes bien chez Houellebecq en tout cas.
Si vous appréciez MH, vous aimerez sans doute ce livre, vous y retrouverez son style détaché, chirurgical mais tellement clairvoyant sur nos travers, vous y retrouverez aussi sa petite muflerie vis à vis des femmes, pas mal d'humour décalé, ses scènes simili porno jamais de bon goût.
Mais le meilleur est, à mon sens, la formidable attaque contre la veulerie et l'opportunisme de certaines élites prêtes à n'importe quelle concession pour assouvir finalement des instincts primaires (accéder au pouvoir et disposer librement de femmes "soumises". Enfin, c'est ainsi que je l'ai perçu. En effet que penser de soit-disant élites qui accepteraient et pire profiteraient voire encourageraient entre autres la relégation de la jeune fille et de la femme au rang soit de prostituée/esclave sexuelle soit, pour les polygames, d'épouse/exclave sexuelle ou cuisinière pour les plus de 40ans? Le trait est gros mais cela existe dans certains pays donc pourquoi pas chez nous si on donne cette possibilité à certains hommes? Merci pour ça Monsieur Houellebecq.
Donc MH ne fait pas dans la dentelle, mais il est bon de rappeler que cela pourrait exister. Il jette aussi un regard intéressant sur le vide existentiel que le "libéralisme" voire la laïcité peuvent créer chez certains d'entre-nous. La nature a horreur du vide alors que uoi de mieux qu'une bonne religion bien polarisante et ayant réponse à tout pour combler ce vide là.
Au final ce n'est pour moi pas son meilleur roman, mon préféré reste "la possibilité d'une île", mais c'est un roman utile, perspicace, révélateur d'un certain malaise de notre société (je ne reviens pas sur les terribles événements que nous avons vécus) mais juste un roman.


Fais-le pour maman
Fais-le pour maman
Prix : EUR 12,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un thriller sympa.... mais de série B, pas plus., 30 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fais-le pour maman (Format Kindle)
Un petit goût de Mary Higgins Clark dans ce thriller psychologique. C'est pas mal, il se laisse lire, mais les ficelles sont assez grossières et avant la moitié du livre on se doute du dénouement.
Je suis par ailleurs d'accord avec un autre commentateur qui soulignait la chose suivante: l'auteur change à peine de style lorsqu'il fait parler la pré-ado de 12 ans, Léa. Elle s'exprime avec des mots et des expressions beaucoup trop recherchés que jamais un enfant de cet âge n'utiliserait. C'est assez désagréable. De plus ses interventions n'apportent pas grand chose à l'intrigue, sauf à la fin, et sont plutôt ennuyeuses, l'auteur aurait donc pu s'en passer. D'autres personnages auraient mérité, eux, un vrai traitement qu'ils n'ont malheureusement pas eu.
Il y a d'autre part pas mal d'incohérences à mon sens. Sans spoiler je peux dire qu'un simple médecin généraliste qui donne des cours à l'université, suit ses patients à l'hôpital en se conduisant comme un praticien hospitalier, anime des groupes de parole, fait des tonnes de visites à domicile (dans les quartiers chauds en plus, un héros quoi) et qui en plus à les moyens de payer le séjour permanent dans un établissement en Suisse à un autre personnage du roman, tss tss tss, ce n'est pas crédible du tout du tout. D'autres incohérences encore plus flagrantes voire même des erreurs émaillent ici et là le récit.
Enfin la psychologie des personnages est taillée à la serpe et a la profondeur d'une flaque d'eau. Pour un thriller qui se veut psychologique c'est un comble.

Voilà pourquoi je trouve à ce roman un côté un peu "cheap". Dommage car la plume est plutôt agréable et la montée en tension bien maîtrisée. Au final, si vous ne cherchez pas LE thriller du siècle ou même seulement de l'année, vous passerez avec celui-ci un agréable moment, ni plus ni moins.


D'acier
D'acier
Prix : EUR 12,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe et troublant, 28 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : D'acier (Format Kindle)
Roman social sur fond de crise sidérurgique en Italie comme nous la connaissons en France. L'histoire d'un amour/amitié entre 2 adolescentes issues du milieu ouvrier, tout le monde travaillant dans les hauts-fourneaux, des épreuves qu'elles, leur famille respectives et amis traversent durant environ un an. Nous sommes sous le soleil cuisant de l'Italie et de l'acier en fusion, usine en voie de démantèlement au bord de la mer face à l'île d'Elbe inaccessible, paradis des gens aisés. La vie dans les HLM de la rue Stalingrad n'est pas drôle, pas pour tous en tout cas mais ce n'est pas la misère non plus. Les petits ou grands machos ont un aussi cœur, des valeurs, les filles des rêves et des ressources. Au final D'Acier est un roman que j'ai trouvé absolument magnifique, très juste, troublant et fascinant à la fois. Les personnages sont crédibles, on s'y croit vraiment.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 26, 2015 3:25 PM CET


L'Enfant aux cailloux
L'Enfant aux cailloux
Prix : EUR 8,49

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Perturbant et beau, 28 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant aux cailloux (Format Kindle)
Ce roman est perturbant car il aurait pu être tiré d'une histoire vraie. De tels drames ont déjà défrayé la chronique malheureusement. Le talent de l'auteur ici est de nous tenir sur le fil du rasoir, de nous faire pencher d'un côté ou de l'autre, selon le point de vue du narrateur: Elsa est-elle folle ou dit-elle la vérité ou les deux ou aucun des deux ? Le roman aborde parfaitement les sujets de la maltraitance des enfants, du silence des adultes,de la mauvaise adaptation de notre système de contrôle, des relations parents enfants en général, de la vieillesse, du crédit apporté à la parole des personnes non crédibles... Ce roman nous met mal à l'aise, en colère puis rend triste mais c'est un beau roman, sans fioritures, tres bien construit., presqu'un lanceur d'alerte qui donne à réfléchir.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5