Profil de Senesino > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Senesino
Classement des meilleurs critiques: 22.586
Votes utiles : 123

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Senesino

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Le Pendule de Foucault
Le Pendule de Foucault
par Umberto Eco
Edition : Poche
Prix : EUR 8,30

1.0 étoiles sur 5 Assommant !, 1 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Pendule de Foucault (Poche)
Les autres commentaires qui donnent une étoile à ce livre, et que je découvre après en avoir fini la lecture (après ce qui apparaît comme une longue agonie !), expriment exactement le même ressenti que moi. Au cours de ma lecture j'ai donné toutes les chances au récit pour me plaire, mais hélas, non seulement la fin ne conclut rien, mais y arriver relève du parcours du combattant. La glose de l'auteur est indigeste, envahie par un étalage inutile de références qui nous est servie et resservie ad nauseam, et par des digressions totalement inutiles au récit. Récit qui d'ailleurs est inexistant, servi par des personnages creux auxquels on ne peut guère s'attacher et des situations à laquelle on ne peut pas croire ne serait-ce qu'un instant. Au final on a une bouillie pseudo-littéraire (et pseudo-intellectuelle) qui au mieux agace et au pire donne la migraine. Je l'ai fini, je ne sais pas comment, mais je regrette de ne pas l'avoir lâché. Indubitablement, l'un des livres les plus mauvais et les plus assommants que j'ai jamais lus !


Medieval English Music
Medieval English Music
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'Ars Nova d'Outre-Manche, 14 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Medieval English Music (CD)
Ce disque présente plusieurs pièces vocales a capella illustrant l'art de la composition musicale en Angleterre aux XIVe et XVe siècles. Cette période historique, qui fut marquée, en Angleterre et en Europe, par des évènements majeurs (la Grande Peste, Guerre des Deux-Roses etc.) et de profonds bouleversements sociaux. Ces bouleversements concernent également les arts, et plus particulièrement la musique. Des nouvelles formes musicales apparaissent dès la fin du XIIIe siècle, formes que l'on appèle 'Ars Nova' (en latin "Art Nouveau") et qui se caractérise par une présence de plus en plus complexe de la polyphonie. Ce disque présente cet Ars Nova tel qu'il se développa en Angleterre. Le programme est conçu de manière chronologique et se divise en deux parties (XIVe et XVe siècles), ce qui permet d'apprécier l'évolution de l'écriture musicale sur ces deux siècles.
La plupart des pièces sont religieuses et plus particulièrement issues d'un contexte liturgique. Si les pièces du XIVe siècle sont exclusivement en latin, le XVe siècle laisse place, par endroits, à la langue anglaise.
L'interprétation des 5 chanteurs du Hilliard Ensemble est, cela va sans dire, excellente. La prise de son est également de très bon niveau et sait mettre en relief les subtilités de l'interprétation. Le texte du livret, signé de Paul Hillier, directeur de l'ensemble, permet une bonne mise en contexte des oeuvres. Seule ombre au tableau à mon goût : les textes chantés ne sont pas présents, ce qui manque cruellement à une compréhension complète des oeuvres interprétées.
En bref ce disque devrait combler les amateurs de musique médiévale, qu'ils soient familiers de l'Ars Nova ou pas. Mais ce disque peut aussi être écouté et apprécié par ceux qui n'ont pas de connaissance en musique médiévale et désireux de découvrir, d'ailleurs je les y encourage fortement!


Schütz : Kleine geistliche Konzerte
Schütz : Kleine geistliche Konzerte
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un excellent disque, 6 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schütz : Kleine geistliche Konzerte (CD)
Cet enregistrement des Petits Concerts Spirituels (Kleine geistliche Konzerte) de Heinrich Schütz réunit les voix de René Jacobs et du jeune Sebastian Hennig autour de cinq instrumentistes de très haut niveau dont William Christie, Christophe Coin et Konrad Junghänel. Le programme est très bien construit et s'écoute avec beaucoup de bonheur. Les deux voix, si similaires et pourtant si différents se marient pour donner une interprétation qui de tous points de vue est excellente. La voix de contre-ténor au timbre si particulier, reconnaissable entre mille, de René Jacobs est à la fois terrestre et aérienne et contraste de manière surprenante avec la voix angélique du jeune soprano Sebastian Hennig. L'enregistrement et la prise de son, qui ont été réalisés en 1982 (il y a plus de trente ans donc)sont excellents et sans doute d'un niveau égal voire supérieur à ce qui pourrait avoir été fait aujourd'hui. Ce disque est un plaisir à écouter. Il comblera tous les amateurs de musique dite "ancienne", mais aussi, je le pense, certains non-connaisseurs! A ajouter un livret bien soigné fourni avec les textes chantés en allemand et traduit en français et en anglais.


Une Fête chez Rabelais
Une Fête chez Rabelais
Prix : EUR 22,96

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un florilège des contrastes de la Renaissance, 7 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une Fête chez Rabelais (CD)
Ce CD est, à mon avis, l'un des plus réussis de l'Ensemble Clément Janequin. Réunissant des chansons polyphoniques et des pièces instrumentales du répertoire franco-flamand du XVIe siècle, en prenant comme fil conducteur le Pantagruel de Rabelais. C'est un voyage à la fois musical, littéraire, et gastronomique même tant on se délecte de la qualité des textes! Les oeuvres réunies ici, de compositeurs connus du répertoire franco-flamand comme Josquin Desprez, Clemens non Papa ou encore Adrian Wilaert, côtoient des oeuvres de ceux moins connus comme Vermont Prius, Gombert ou Certon. La polyphonie subtile de ces maîtres sert des textes tour à tour amusants, graves, joyeux, tristes, et même, souvent, grivois. Le tout nous fait entrer dans les subtilités des contrastes propres à l'époque de la Renaissance. A savourer sans modération!


La Folia - Oeuvres de Corelli, Marais, Ortiz...
La Folia - Oeuvres de Corelli, Marais, Ortiz...
Prix : EUR 19,99

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Intéressant mais..., 18 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Folia - Oeuvres de Corelli, Marais, Ortiz... (CD)
Disons le tout de suite : Jordi Savall est, dans le monde de la musique dite "ancienne", une valeur sûre, une référence. Sur la qualité de l'enregistrement et de l'interprétation il n'y a rien à dire. Chaque morceau est interprété de manière éblouissante, avec tout le savoir faire d'un musicien du calibre de Savall. Il en va de même de l'enregistrement qui comblera les audiophiles les plus exigeants, et qui est un vrai plaisir à l'écoute. L'idée d'un voyage à travers la tradition musicale de la 'Folia' est intéressante. Cependant, je crois que la programmation sur le disque est trop déséquilibrée, ce qui est vraiment dommage. On commence avec des Folias anciennes (XVe-XVIe siècles) qui sont magnifiques, jusqu'à la Folia d'Antonio Martin y Coll, une pièce assez méconnue et captivante. Mais je me demande bien ce que font les deux dernières pièces sur le disque : Corelli et Marais? Des folias bien trop longues et qui contrastent trop avec ce que l'on entendait au début du programme. Les Folies d'Espagne de Marais, dont l'interprétation est superbe, seraient mieux placées sur un disque entier consacré au célèbre violiste français. Mais ces considérations n'enlèvent rien à la qualité d'ensemble du CD qui ravira les amateurs de musique ancienne et baroque.


Vies minuscules
Vies minuscules
par Pierre Michon
Edition : Poche
Prix : EUR 7,00

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vies minuscules, style majuscule !, 5 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vies minuscules (Poche)
Un livre poétique et touchant, un roman constitué de différents récits comme autant de nouvelles participant à un ensemble harmonieux sur des êtres apparemment insignifiants. Autobiographie où le héros n'est pas l'auteur, mais les petites gens qu'il a côtoyé à un moment ou un autre de sa propre vie. Ce qui compte avant tout dans cette lecture c'est le style de l'auteur. Narrant des « vies minuscules », d'hommes et de femmes ordinaires, des hommes et femmes de la campagne, des vieillards attendant avec une certaine philosophie l'instant final ou des êtres à jamais disparus, avec une plume riche, puissante et poétique. Chacun des récits est déjà un tout, d'une prose riche en figures de style et en tournures littéraires dans un langage poétique rare et recherché, presque à l'antipode de ce qui est raconté, mais qui sublime l'ensemble et en fait une lecture haletante, enivrante, étourdissante même. Un livre très fortement recommandé à tous les amoureux de la langue française et de la (très) belle écriture.


Le Miroir des idées: Traité
Le Miroir des idées: Traité
par Michel Tournier
Edition : Poche
Prix : EUR 6,40

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un essai intéressant, mais ..., 12 octobre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Miroir des idées: Traité (Poche)
Cet essai, le "Miroir des Idées", de Michel Tournier aborde de manière originale le thème philosophique des catégories. En prenant les concepts ou les objets par paires de contraires, l'auteur tente une construction binaire de ces catégories en dégageant leur complémentarité. C'est un projet intéressant et qui peut ouvrir la piste à des reflexions interessantes et donner lieu à une étude originale. D'autant que le livre est relativement facile et accessible. Cependant, malheureusement, on reste sur sa faim. On ressent cruellement que l'auteur pourrait aller tellement plus loin qu'il ne le fait (surtout connaissant le talent de Tournier). La concision est une chose, mais ici ce n'est plus de la concision, c'est lapidaire et par moments terriblement simplificateur. Au final il se dégage un certain ennui de cette lecture. Assurément l'un des moins bons livres de Tournier qui m'a souvent habitué à bien mieux.


Les Météores
Les Météores
par Michel Tournier
Edition : Poche
Prix : EUR 9,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman exceptionnel, 9 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Météores (Poche)
Après avoir lu et aimé Vendredi ou les Limbes du Pacifique et Le Roi des Aulnes, je me devais de lire Les Météores. Ce gros roman de plus de 600 pages est entièrement à la hauteur de ce que l'on attend d'un ouvrage de Michel Tournier : à la fois roman, recueil de nouvelles, essai philosophique et théologique, c'est une oeuvre d'une très grande richesse faisant preuve d'érudition et de beaucoup d'intelligence. Ceux qui, comme moi, aiment les livres de Tournier se délecterons à n'en pas douter de ce roman.
A l'instar du fameux Roi des Aulnes, l'histoire qui nous est narrée n'est pas « linéaire », mais s'apparente à une suite de narrations, pris de points de vues différents et qui peu à peu dévoilent le récit central. C'est ainsi que certains chapitres sont des récits à la troisième personne, d'autres des récits à la première personne présentés comme des monologues ou des journaux intimes de différents personnages. A cela s'ajoute le déroutement de n'avoir pas de « héros » à proprement parler : les jumeaux Jean et Paul ne sont que les personnages principaux d'une partie du roman, laissant place à des personnages « secondaires » qui occupent la place du « héros » à d'autres moments du livre, comme c'est le cas de l'extravagant oncle Alexandre, véritable colonne vertébrale du récit. En fait le héros véritable du livre c'est un thème : celui du couple humain, au sens large (du couple geméllaire formé par Jean et Paul, au couple familial incarné par les parents des jumeaux, en passant par les couples homosexuels éphémères formés par l'oncle Alexandre...). En ce sens le livre est d'abord une réflexion générale sur un thème plutôt philosophique, thème qui incorpore autant de notions historiques, géographiques et même théologiques.
Ce livre est donc d'une richesse et d'une saveur extraordinaire, et sa lecture se « déguste » véritablement. Les thèmes abordés et un certain côté « cérébral » - qui pourrait rebuter certains lecteurs - n'occultent en rien que nous sommes ici en présence d'un très grand roman français dont le style et le rythme relève d'un grand art. On appréciera également l'humour et les clins d'oeil de l'auteur à ses autres romans. Un Tournier essentiel à lire à tout prix!


Mozart - Symphonies (N° 38 "Prague" et N° 41 "Jupiter")
Mozart - Symphonies (N° 38 "Prague" et N° 41 "Jupiter")
Prix : EUR 23,79

4 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Audacieux et iconoclaste!, 6 mars 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart - Symphonies (N° 38 "Prague" et N° 41 "Jupiter") (CD)
Cet enregistrement des deux symphonies de Mozart, la "Jupiter" et la "Prague", est tout sauf banale! Au lieu de s'adonner à une interprétation "classique", René Jacobs nous donne une interprétation "théâtrale". Le pari est audacieux, le résultat est iconoclaste, et on est à mille lieux des interprétations mièvres que l'on nous a trop souvent fait entendre. Au lieu de laisser l'auditeur dans une torpeur trop tentante pour des oeuvres très connues comme celles-ci, le chef nous invite a regarder les oeuvres sous un jour entièrement nouveau. L'enregistrement fera donc réagir tout le monde tant il est "atypique", certains détestent (et cela peut se comprendre d'une certaine manière), d'autres adorent (je suis de ceux-là). En tout cas cet enregistrement ne laissera personne indifférent : c'est audacieux et dépoussière une tradition parfois trop lourde a porter, on est peut-être ici plus proche de l'esprit originel de cette musique, peut-être plus proche de la vraie personnalité de Mozart que d'autres enregistrements plus conventionnels ne le sont.


Monteverdi Arie Figueras
Monteverdi Arie Figueras

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un disque exceptionnel !, 5 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monteverdi Arie Figueras (CD)
Il y a actuellement un nombre important d'enregistrements consacrés aux madrigaux de Claudio Monteverdi, les plus grands musiciens, les plus belles voix et les meilleurs ensembles s'y sont essayés, pourtant le résultat n'est pas toujours à la hauteur des espérances. Ici c'est tout le contraire. La voix de Montserrat Figueras, soprano au timbre à la fois chaud, voluptueux et d'une clarté limpide, rend justice a cette musique si riche et si diverse. La diction est impeccable et l'interprétation sans défaut, maniant aussi bien les passages enflammés (« Quel sguardo sdegnosetto », piste 5) que les lamentations pleines de tristesse d'Arianne (« Lamento d'Arianna », piste 4) ou de la Madone (Piste 9). La voix est ici l'instrument central, et l'accompagnement, au clavecin, à la harpe, au théorbe, à la viole de gambe, souligne et met entièrement en valeur la soprano, sans pour autant s'effacer. A cela s'ajoute une prise de son très soignée qui rend à merveille le travail des musiciens et comblera, par sa qualité, les audiophiles avertis. En bref un disque exceptionnel, qui ravira les amateurs de musique ancienne et les aficionados de la musique de Claudio Monteverdi.


Page : 1 | 2