Profil de Mozartien > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Mozartien
Classement des meilleurs critiques: 2.873
Votes utiles : 129

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Mozartien "lugdunum" (lyon france)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Manitoba Ne Répond Plus
Manitoba Ne Répond Plus

5.0 étoiles sur 5 Critique du magazine, 18 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Manitoba Ne Répond Plus (CD)
On ne l'attendait pas et il est apparu, douzième album d'un chanteur discret, mais finalement prolixe, qui trace sa route dans l'ascétisme médiatique. Disque surprise, donc, mais pas surprenant, et dont il émane un parfum assez fascinant. C'est Manset tel qu'en lui-même, les mélodies minimales et répétitives, le chant plaintif et lancinant. Débarrassé des tentations rock qui l'avaient alourdi ces derniers temps, renouant avec les chansons hypnotiques de six ou huit minutes, où la voix, poussée parfois au bord de la rupture, nous pousse à notre tour dans son tourbillon de mots raffinés et enivrants. Manset dit, chante, demande dans des suppliques entêtantes : « Mais c'est où ? Mais c'est où ? » Et on le suit, parfois malgré nous, fâché avec un monde qui l'effraie, nostalgique d'un ailleurs perdu ou fantasmé. Rêve d'Amazonie mais cauchemar angoissé des villes mécaniques : l'album s'ouvre sur une chanson écrite pour Bashung (Comme un Lego), et la version qu'en donne Manset est encore plus tendue, puissante quoique fragile - puissante puisque fragile. A 63 ans, celui qui fut longtemps distant avec son chant glacé se fait soudain très proche. Etonnamment émouvant.


Maison close - L'intégrale
Maison close - L'intégrale
DVD ~ Jemima West
Proposé par METAMZCI
Prix : EUR 38,78

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Canal Plus : Une CREATION VRAIMENT ORIGINALE : Maison Close, 11 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maison close - L'intégrale (DVD)
J'y vais de ma petite chronique pour soutenir une série pas assez bien notée sur ce site.
Elle raconte la vie de prostituées au sein de la maison close la plus réputée de Paris, le Paradis, peu après la Commune de Paris.
La série de deux saisons uniquement se démarque de la production française en montrant une réalité extrêmement crue et au final, bien peu érotique.
La série convainc surtout par sa description des coulisses de la prostitution organisée, la reconstitution fidèle de Paris dans les années post-1870 au début de la 3e République.
L'évocation du contexte historique après la chute de la commune est pertinente. Un vent de rébellion souffle encore dans les esprits des petites gens (les prostituées et leurs connaissances) alors que la bourgeoisie et l'aristocratie reprennent leurs marques dans la société ( la maquasse, soeur d'un nouveau riche qui courtise le nouveau pouvoir). Les rapports de force sont tendus au maximum et les positions des uns avec les autres ne sont pas encore stables dans ce Paris d'une noirceur infini.
Vraiment ! C'est un budget conséquent qui fût alloué à Maison Close, les décors sont d'une rare qualité et largement au niveau d'une production HBO comme Boardwalk empire.
Les intrigues dynamitent les codes de la série historique au travers une mise en scène flamboyante et une bande-son rock’n’roll décalé (qui nous rappelle le film l'Appolonide ) et indique que cette fiction propose en trame de fond une réflexion très actuelle sur la condition des femmes, voir du pouvoir dans la ville-état de Paris aujourd'hui !

De l'audace ! De l'audace encore !


Maçonnerie et sectes secrètes : Le côté caché de l'histoire
Maçonnerie et sectes secrètes : Le côté caché de l'histoire
par Épiphanius
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Un ouvrage majeur, indispensable à tout vrai catholique., 4 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maçonnerie et sectes secrètes : Le côté caché de l'histoire (Broché)
Une somme de 800 pages !
Epiphanius y dénonce le complot mondial mené par les organisations secrètes. On y découvre « l'histoire secrète, où se trouvent les vraies causes des événements, une histoire honteuse! » (H de Balzac). Epiphanius ne se contente pas de dénoncer, il donne aussi les moyens de lutter, de ne pas céder au découragement.


Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l'histoire
Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l'histoire
par Epiphanius
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Un ouvrage majeur, indispensable à tout vrai catholique., 4 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l'histoire (Broché)
Une somme de 800 pages :
Epiphanius y dénonce le complot mondial mené par les organisations secrètes. On y découvre « l'histoire secrète, où se trouvent les vraies causes des événements, une histoire honteuse! » (H de Balzac). Epiphanius ne se contente pas de dénoncer, il donne aussi les moyens de lutter, de ne pas céder au découragement.


Babel
Babel
Prix : EUR 17,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Critique du mgazine Télérama du 11/10/2014, 29 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Babel (CD)
C'est un quasi-rituel : depuis un quart de siècle, chaque année ou presque nous vaut un nouveau Murat. Production prolifique, qui ravit les amateurs, contente une critique en général bienveillante, ne passionne guère les foules et s'agrémente parfois de propos douteux du chanteur (tendance misanthrope tirant à vue sur tout ce qui bouge), qui ne le servent pas, mais dont quelques médias font leur miel. Le cru 2014 devrait remettre le curseur là où il n'aurait jamais dû cesser d'être : sur l'oeuvre. Elle le mérite.

Babel s'élève très haut dans la discographie de Murat, à la fois par sa beauté formelle et par sa profondeur de chant. Un double album (vingt titres) mélancolique et clair, jamais cynique, qui n'a pas forcément la prétention de toucher le ciel mais s'ancre avec volupté dans le terroir de cette Auvergne rurale qui l'a vu grandir. A l'infini, Murat en redessine les contours : paysages, ruisseaux, forêts, montagnes, aux noms familiers car déjà chantés par le passé. Si le cadre est obsessionnel, il se fait repère, bien plus que prison. Tableau aux perspectives fuyantes, aux points de mire toujours changeants : c'est le décor du dehors et du dedans, l'écrin naturaliste de mots impressionnistes suggérant des embrasements, des déchirements, des sentiments incandescents. Ou des gestes quotidiens. Le réel et l'imaginaire d'un auteur en tension permanente.

Pas facile à suivre pour autant. On pourra s'évertuer à décrypter ses textes elliptiques... ou les laisser s'évader hors de nos raisonnements, comme des électrons libres et sensoriels ; il nous en restera, quoi qu'il arrive, des impressions prégnantes. Dans le chant de cet homme, l'âme épouse la nature ; le souvenir lance comme une douleur sourde (Chagrin violette), les silences pèsent sur des haines recuites (Le jour se lève sur Chamablanc), la nostalgie et les désillusions brouillent le regard ou le rendent plus lucide (Chant soviet, J'ai fréquenté la beauté). La parenthèse amoureuse apaise (Tout m'attire). Les souvenirs se perdent dans des labyrinthes sans issue (Mujade ribe). Le désir et la mort se mêlent si intimement (Noyade au Chambon, Neige et pluie au Sancy) qu'à plusieurs reprises, la noirceur assassine, au premier sens du terme, s'abat sur l'innocence... La voix est douce, mais elle ne caresse pas.

Enfin, si Babel tient à ce point debout, c'est par son harmonie musicale. Le Delano Orchestra, groupe de folk-rock venu lui aussi d'Auvergne, charpente l'édifice. Son association avec Murat n'avait rien de prémédité : elle est née après un concert commun, en décembre dernier, pour les 50 ans de France Inter. Rencontre fructueuse : avec ses cordes et ses cuivres, le Delano Orchestra confère au disque de la classe, de la chaleur et de l'espace. L'interprète y gagne en confort. Depuis ses coups d'éclat de Dolorès et de Mustango, il y a une bonne quinzaine d'années, on ne l'avait plus entendu si convaincant, cohérent, poétique. Finalement évident.


Cristiada (Import) [2012]
Cristiada (Import) [2012]
DVD ~ Oscar Isaac, Mauricio Kuri, Eva Longoria, Santiago Cabrera, Peter O'Toole, Bruce McGill, Rubén Blades Andy García
Proposé par Acid Vibes
Prix : EUR 25,40

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La censure en france, 18 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cristiada (Import) [2012] (DVD)
Ce film n'a que très peu été diffusé dans les salles Françaises. Maintenant il faut acheter des DVD polonais, espagnol (comme celui-ci) pour pouvoir avoir le film chez soi...A présent, le plus amusant : Le site de référence ALLOCINE le film avait certes des Critiques de presse très divisées mais les commentaires des spectateurs étaient enthousiastes...Ces critiques ont disparu du site. Une première !


For Greater Glory: The True Story of Cristiada [DVD] [Region 2] (IMPORT) (Pas de version française)
For Greater Glory: The True Story of Cristiada [DVD] [Region 2] (IMPORT) (Pas de version française)
DVD ~ Eva Longoria

5.0 étoiles sur 5 La censure en France..., 18 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce film n'a que très peu été diffusé dans les salles Françaises. Maintenant il faut acheter des DVD espagnol, polonais (comme celui-ci) pour pouvoir avoir le film chez soi...A présent, le plus amusant : Le site de référence ALLOCINE le film avait certes des Critiques de presse très divisées mais les commentaires des spectateurs étaient enthousiastes...Ces critiques ont disparu du site. Une première !


Complete Edition [15cd Box]
Complete Edition [15cd Box]

5.0 étoiles sur 5 Le plus grand compositeur de musique de film !, 30 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Complete Edition [15cd Box] (CD)
Voici une compilation qui fait office d'index pour se diriger vers l'immense oeuvre composé par Ennio Morricone pour le septième art... Une plage par film seulement, Vous avez donc les 3/5 de son oeuvre pour le grand (et petit) écran survolé sur 15 CD ainsi que quelques oeuvres orchestrales contemporaines du maître.
Vous vous rendrez très rapidement compte que le maestro italien écrit ses plus belles pages en fonction de la nationalité du réalisateur (italien) et évidemment de la notoriété de celui-ci et du budget de la production. Donc en premier lieu cherchez à avoir la liste des grands réalisateurs avec qui il a travaillé puis la renommé des oeuvres sur grand et petit écran.
Bonne écoute !


Amuse-Bouches [+digital booklet]
Amuse-Bouches [+digital booklet]
Prix : EUR 9,49

4.0 étoiles sur 5 Critique du magazine Télérama, 28 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amuse-Bouches [+digital booklet] (Téléchargement MP3)
On sait depuis sa Ceinture, écrite par Biolay en 2006, que la jeune femme ne dédaigne pas de chanter les joies de l'amour physique. Rebelote avec ce quatrième album, dont elle signe la plupart des textes, charnels, décomplexés, sous une pochette gentiment SM. Comment t'appelles-tu ce matin ?, entièrement signé par ses soins, dessine même une joyeuse ode au libertinage, entraînante à souhait. Et sa reprise de La Fille qui fait tchic ti tchic, de Gainsbourg — créée en 1970 par l'ex-Angélique, Michèle Mercier —, se finit gaiement dans une totale nudité. Pourtant, sous la légèreté affichée, se devine de la noirceur : le très réussi Perdu (disponible sur l'édition bonus) dresse un constat d'échec sans appel... Qui interpelle. Elodie Frégé, belle pousse qui avait remporté la Star ac il y a pile dix ans et qu'on avait pu rapprocher d'une Carla Bruni éthérée, affirme ici une personnalité bien plus complexe qu'il n'y paraît. Une fausse insouciante aux noyades volontaires et qui jamais ne s'épanche. Le parti pris musical un peu yéyé, un peu tango et beaucoup bossa (en grande partie dû à Marc Collin, l'homme du groupe Nouvelle Vague, cocompositeur et réalisateur de l'album), donne au disque une saveur estivale. A croquer


Les Fleurs du Mal
Les Fleurs du Mal
Proposé par Japan-Select
Prix : EUR 27,71

4.0 étoiles sur 5 Critique du magazine Télérama, 27 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Fleurs du Mal (CD)
Ce disque-là sonne davantage comme un document de travail que comme un disque stricto sensu ; il ne serait d'ailleurs jamais sorti sans la volonté farouche de Mathieu Ferré, fils de Léo, qui s'est mis en tête de publier tous les inédits de son père. Ceux-ci avaient été enregistrés en piano-voix dans le plus parfait dépouillement orchestral, vers le milieu des années 70 ; vingt et un textes des Fleurs du mal mis en musique par un Ferré amoureux des poètes, qui avait à l'époque déjà consacré deux volumes à Baudelaire. Pourquoi le troisième resta-t-il inachevé ? Mystère. C'est en tout cas la cassette des premières « mises à plat » (non mixées) que l'on entend ici. Plages austères, pour ne pas dire arides, qui en décourageront plus d'un. Il faut savoir oublier les souffles parasites pour succomber à cette poésie lancée comme un collier de pierres précieuses et aiguisées. Pour qui passe l'obstacle, la voix de Ferré et les mots de Baudelaire finissent par s'avérer assez hypnotisants. On cède devant leur force incantatoire.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8