Profil de Lubie > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Lubie
Classement des meilleurs critiques: 70.805
Votes utiles : 54

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Lubie (paris, france)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Santiag Jean-Charles de Castelbajac, Femme, Bottes de pluie, rouge, 39 EU
Santiag Jean-Charles de Castelbajac, Femme, Bottes de pluie, rouge, 39 EU

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Dancing in the rain !, 6 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Santiag Jean-Charles de Castelbajac, Femme, Bottes de pluie (Chaussures)
Pourquoi ajouter de la morosité à la morosité en portant des couleurs ternes les jours de pluie ? D'un rouge orangé vif, peut-être plus vif même que sur la photo, ces bottes vous permettront de garder le moral dans la grisaille et les pieds bien au sec sous le déluge, tout en affichant un look rock qu'on associe rarement à des bottes en caoutchouc ! Les essayer, c'est les adopter, et finir par les porter même quand il ne pleut pas !


PaperMoon - Legging, symbole de paix - Leggings - Femme - Noir - 52 / 54
PaperMoon - Legging, symbole de paix - Leggings - Femme - Noir - 52 / 54
Proposé par WearAll
Prix : EUR 12,45

4.0 étoiles sur 5 sympa mais fragile, 17 octobre 2012
La taille est respectée (je fais du 52 et je n'ai eu aucun problème). Je pense qu'il faut quand même le laver à l'envers pour ne pas abîmer les motifs


La thérapie des schémas : Approche cognitive des troubles de la personnalité
La thérapie des schémas : Approche cognitive des troubles de la personnalité
par Jeffrey E. Young
Edition : Broché

45 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une approche exhaustive et passionnante, 8 octobre 2009
Si les thérapies cognitives et comportementales ont démontré leur efficacité sur bien des troubles mentaux (tels que la dépression, l'anxiété, ou les TOC), il demeurait un certain nombre de patients "orphelins" de cette méthode : les personnes souffrant de troubles de la personnalité. C'est pour ces patients que Young a développé la thérapie des schémas. En lisant les 500 pages de cette véritable bible, vous apprendrez que chacun de nous s'est construit avec des schémas qui sont comme des filtres nous permettant de comprendre le monde. Citons par exemple : le schéma d'abandon, le schéma d'imperfection, le schéma d'abnégation, le schéma de méfiance/abus. Dans la majorité des cas, ces schémas , qui font partie intégrante de la personnalité, ne sont pas gênants dans la mesure où ils peuvent changer avec le temps. Mais ils peuvent devenir pathologiques s'ils sont rigides, entraînant des expériences de vie répétitives. Young montre comment les schémas peuvent en arriver à gouverner notre vie, et ce quelle que soit notre stratégie d'adaptation : que l'on se soumette au schéma, qu'on le fuie en évitant les expériences qui l'activent, ou qu'on le compense ( par exemple, en voulant toujours tout faire tout seul et en refusant systématiquement de l'aide quand on a un schéma de dépendance). Il explique comment agir concrètement face à ces schémas inadaptés, grâce à des techniques cognitives, comportementales, émotionnelles, mais aussi grâce à la relation thérapeutique.
Le traitement du trouble de la personnalité borderline, ou état-limite, fait l'objet d'un long chapitre (80 pages.) Pour ces patients qui ont souvent tous les schémas (qui sont au nombre de 18), Young a inventé le concept de modes. Il explique la labilité émotionnelle des borderlines par le passage rapide du mode de "l'enfant abandonné" à "l'enfant colérique", puis au "parent punitif" et au "protecteur détaché." Non que ces patients aient des "personnalités multiples", mais leurs shémas contradictoires les poussent à endosser tantôt l'une, tantôt l'autre de ces identités. La thérapie consistera à dialoguer avec le patient en tenant compte du mode dans lequel il se trouve.
La personnalité narcissique fait également l'objet d'un chapitre spécial, avec aussi un travail sur les modes.
Impossible de résumer véritablement ce livre dense et passionnant, parfois assez technique. S'il s'adresse prioritairement aux professionnels de la santé mentale, il est tout à fait abordable par le grand public. Les patients souffrant d'un trouble de la personnalité y trouveront une multitude d'outils pour mieux se connaître, se comprendre, et agir concrètement. Mais ce livre est aussi à recommander aux proches des patients, et à tous ceux qui veulent se défaire de leurs schémas qui les entraînent dans des scénarios de vie répétitifs, aussi bien sur le plan professionnel que familial ou affectif.


La Femme trombone
La Femme trombone
Proposé par Get it in a Jiffy
Prix : EUR 16,72

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le courage de se lever!, 28 décembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Femme trombone (CD)
grosse collaboration dans cet album de l'excellent guitariste iso diop, qui se lance dans des envolées spectaculaires dès le premier titre de l'album!
fred chichin et catherine ringer ont toujours le sens du rythme et de la rime, heureusement qu'ils se sont rencontrés ces deux-là, Catherine se lâche dans des paroles de plus en plus osées etconserve un sens de l'humour inaltérable, "tous mes voeux", "ce vieux rodéo" sont des dragées au poivre, "ce sale ton" est dans la lignée de ce qui fait entre autres les rita,ou comment transformer la souffrance en rock endiablé qui nous fait danser et vibrer...
les rita mitsouko? UN ANTI DEPRESSEUR. vous avez un chagrin d'amour, vous entonnez "les histoires d'A", quelqu'un meurt dans votre famille, vous scandez le requiem pour Marcia (qui d'ailleurs a laissé sa trace au métro Tuileries comme meilleur titre des années 80), et à présent la météo trahit vos espérances? Attaquez gaillardement "ce sale ton" "faudrait qu'y crève, ce sale plafond, qui lui fait la chappe de plomb", oui, et si avec ça le ciel n'est pas plus clément, vous aurez, vous, le sourire et la pêche... "sacha", où "à quoi rêvent les jeunes filles", mais chez les rita la mièvrerie n'existe pas, c'est seulement vrai et beau, quant au dernier morceau, morceau de bravoure, si vous ne sentez pas la vibration joyeuse et communicative de la voix de catherine, si vous ne décidez pas une fois pour toutes de décider de virer "ringard" et "bizarre" (qui ne riment pas avec "art")de votre vocabulaire, alors on ne vit pas sur la même planète...
une seule chose à leur dire: merci, merci, et...ENCORE!!!!!(encore une fois, je t'appelle...)


Page : 1