Profil de Philippe BELLIER > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Philippe BELLIER
Classement des meilleurs critiques: 21.209
Votes utiles : 834

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Philippe BELLIER (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
La dynastie Donald Duck, tome 2
La dynastie Donald Duck, tome 2
par Carl Barks
Edition : Broché
Prix : EUR 29,50

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Le cadeau" pour moyens...et grands !, 10 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dynastie Donald Duck, tome 2 (Broché)
Le Donald (et Picsou, riri, fifi, loulou) que nous pouvons connaitre aujourd'hui dans le journal de Mickey n'a pas l'humour et la pertinence de ces histoires qui datent de près de 60 ans et qui sont capables de faire rire les petits (à partir de 10 ans) et les grands (que nous sommes). Il faut insister, en ce qui concerne l'intérêt de cette série pour les enfants/adolescents, sur l'exceptionnelle qualité et richesse du langage qui est employé dans les histoires de Donald et de Piscou (l'huissier, le percepteur, l'avocat, le conseiller fiscal, les assignations, les requêtes, la référence aux grands mythes...) et des thémes qui ne se limitent pas à la cour de récréation : la richesse, la pauvreté, l'avarice, la générosité, la chance (on pense à Gontran), le rapport au travail... Nous sommes loin, très loin du langage de la bande dessiné pour enfants d'aujourd'hui. Mais pour répondre à la question que vous vous posez : est-ce que des
histoires vieilles de 60 ans (où il n'y a ni portable, ni ordinateur, ni internet) cela peut vraiment intéresser mon garçon de 10/12 ans qui passe son temps à jouer au jeu vidéo ? Mon expérience montre que la réponse est largement positive.


Engrenages - Saison 3
Engrenages - Saison 3
DVD ~ Caroline Proust
Prix : EUR 20,00

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 D'une série judiciaire à une série policière, 21 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Engrenages - Saison 3 (DVD)
Les saisons 1 et 2 d'Engrenages constituaient une approche très originale, car très réaliste, du monde judiciaire et de ses acteurs (avocats, parquet, juge d'instruction et police judiciaire). Une grosse affaire constituait le fil rouge de chacune des deux saisons mais chaque épisode comportait généralement une affaire particulière, qui permettait d'approfondir la compréhension des liens entre les différents protagonistes.

La saison 3 d'Engrenages marque une vraie rupture et de "judiciaire" la série devient "policière", et se rapproche désormais un peu de "Braquo" : seules deux grosses affaires occupent les 12 épisodes de la série. "Engrenages" reste bien évidemment ce qui se fait de mieux, avec notamment dans cette saison 3 le personnage du Juge Roban, en magistrat intègre au point de détruire plus que sa famille. Mais on peut regretter que le caractère très original des saisons 1 et 2 ait été abandonné pour revenir à une construction plus classique, avec notamment un fil rouge sur la "guerre des polices".

Donc 5 étoiles pour les saisons 1 et 2, qui restent "la référence" et un point de pénalité à 4 étoiles pour la saison 3 !


Sex@mour
Sex@mour
par Jean-Claude Kaufmann
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Virtualité et réalité de la rencontre, 6 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sex@mour (Broché)
Ce dernier livre de Jean-Claude Kaufmann est un peu différent des ouvrages précédents du même auteur. Il explique d'ailleurs que la méthodologie sociologique reste à inventer pour l'analyse des témoignages internet (il va en fait principalement baser ce livre sur la lecture régulière de blogs). De fait, l'ouvrage est d'une lecture très facile (2 heures suffisent). Sexamour a pour objet d'étude l'incidence de la multiplication des rencontres par internet (qui deviennent pour Kaufmann la norme) sur la rencontre physique. Il faut donc tout de suite préciser que l'essentiel du livre est consacré à la première rencontre dans la "vie réelle" (JC Kaufmann avait déjà écrit "premier matin") et non pas à la phase "internet" (donc ce n'est pas un manuel de séduction pour Internet !). Quel est le rituel de cette première rencontre : le choix du lieu (café ou restaurant, avec des incidences lourdes), faut-il embrasser à la première rencontre et...je vous laisse deviner la suite (qui est abordée sans détour par Jean-Claude Kaufmann). Jean-Claude Kaufmann parvient à des conclusions provisoires qui ne sont pas inintéressantes : le degré d'implication physique lors de la première rencontre serait finalement d'autant plus fort que la relation n'est pas sérieuse. L'ouvrage consacre une part importante de ses développements aux désirs féminins et à la capacité de les gérer dans ce nouveau contexte amoureux.
L'ouvrage est donc intéressant mais il est beaucoup moins novateur que les précédents ouvrages de JC Kaufmann et c'est la raison pour laquelle je me limite à 4 étoiles.


Bobby et Jackie : Une passion secrète
Bobby et Jackie : Une passion secrète
par David Heymann
Edition : Broché
Prix : EUR 19,80

43 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La chute d'une icône !, 11 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bobby et Jackie : Une passion secrète (Broché)
Pour une personne qui s'intéresse un peu à cette période très riche de l'histoire américaine, il est difficile de passer à côté de cet ouvrage, qui ne se limite pas à des histoires people. Le personnage de Bobby Kennedy est au coeur de l'ouvrage. On le découvre d'un caractère assez proche de celui de JFK, même s'il enchaine les liaisons sur un rythme un peu plus léger. En revanche, c'est un véritable effondrement de la vision que l'on peut avoir de Jackie. Le fait qu'elle entame une liaison avec RFK (Bobby) n'aurait rien de scandaleux en soi, si elle n'avait pas en même temps des liaisons concomittantes avec Ari Onassis (et quelques amants de passage avec qui elle s'épanche sur son prochain mariage avec Ari), le tout sur fond de cadeaux et de remise d'enveloppes d'argent liquide. Maria Callas dira que Jacky n'est qu'une "geisha" et Ari Onassis lui-même ne pourra que constater amèrement qu'elle est sans doute la personne la plus cupide qu'il connaisse. Quelle importance me direz vous ? L'importance c'est qu'au même moment Jacky était l'icone de l'amérique et qu'elle avait la capacité à faire un Président (Bobby). L'ouvrage montre que Jacky était la principale conseillère de Bobby dans la campagne présidentielle de 1968. Elle avait l'écoute de tous les grands de la planète. Jusqu'à aujourd'hui, si on savait que le personnage n'était pas sans faille, Jacky passait pour une victime au milieu du clan des Kennedy. L'ouvrage montre qu'il n'en était rien et que la capacité de manipulation de Jacky, grace à un charme et un sens politique indéniable, faisait d'elle un élément central du dispositif Kennedy. L'ouvrage éclaire également les rapports entre Lindsay B. Johnson et le clan Kennedy...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 1, 2010 4:14 PM MEST


Le Conflit : la femme et la mère
Le Conflit : la femme et la mère
par Elisabeth Badinter
Edition : Broché
Prix : EUR 18,30

31 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vrai débat et vaines polémiques !, 3 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Conflit : la femme et la mère (Broché)
Comme souvent, Elisabeth Badinter n'hésite pas à être à contre-courant. Cela était déjà le cas avec le question de l'amour maternelle, dont elle avait démontré le caractère récent dans l'histoire. Le travail d'Elisabeth Badinter étudie depuis longtemps les rapports au sein du couple (L'un est l'autre, XY l'identité Masculine). Il y a quelques années, elle a pointé une certaine dérive du féminisme dans "fausses routes". Autant dire que "Le conflit" s'inscrit pleinement dans cette oeuvre parfaitement cohérente sur la place de la femme dans la famille et dans la société. "Le Conflit" entre les aspirations féminines et une certaine image de la mère dans la société française s'étend toutefois maintenant à Elisabeth Badinter elle-même qui serait selon certain en "conflit d'intérêt". Le tout en insistant sur quelques points mineurs de l'ouvrage qui sont le fait de refuser le dogme récent de l'allaitement et des couches jetables (c'est ramener le propos à des points de détail alors que l'ouvrage aborde "Le conflit" de manière beaucoup plus sérieuse...). On veut nous faire croire qu'Elisabeth Badinter ne sera pas légitime dans ce débat car étant l'actionnaire de référence de Publicis, son intérêt personnel serait de vendre des pots de bébé et des couches culottes ! Il faut vraiment s'accrocher aux branches pour parvenir à de telles inepties (le publicitaire n'est qu'un prestataire de services et les positions personnelles d'Elisabeth Badinter ne vont pas avoir une grande incidence sur le marché mondial des produits pour bébé...).

Ces attaques contre l'ouvrage d'Elisabeth Badinter sont indignes. Elisabeth Badinter est aujourd'hui plus connue pour ses travaux que pour son défunt père, Marcel Bleustein-Blanchet. Epouse de Robert Badinter, le seul avocat considéré comme un "saint laïc" par la quasi totalité de ses confrères, comment peut-on imaginer un seul instant que les convictions d'Elisabeth Badinter pourraient être influencées par des intérêts personnels pour le moins incertains ?

Le fait d'être plus ou moins fortuné serait donc un critère d'appéciation de l'honneteté intellectuelle ? Pourtant comme le chantait Daniel Balavoine "à ceux qui croit que mon argent pourrit ma tête, je réponds qu'il ne suffit pas d'être pauvres pour être honnête".

La meilleure réponse à ces vaines polémiques est de lire de manière approfondie un ouvrage qui mérite vraiment le détour, comme toujours avec Elisabeth Badinter.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 8, 2010 7:36 PM CET


Le quai de Ouistreham
Le quai de Ouistreham
par Florence Aubenas
Edition : Broché
Prix : EUR 19,30

15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Après Outreau, une autre face de la misère sociale, 2 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le quai de Ouistreham (Broché)
C'est vraiment une nouvelle incursion dans le quotidien des milieux sociaux défavorisés que nous propose avec cet ouvrage Florence Aubenas. A la différence d'Ingrid Bettencourt, Florence Aubenas ne capitalise pas sur sa vie d'ex-otage, mais continue son travail d'analyse de la société française, qui avait déjà donné lieu à la publication de son ouvrage précédent sur la Méprise d'Outreau. Le lien est évident entre les deux ouvrages : à Outreau la misère sociale était celle quotidienne l'habitants bénéficiaires d'allocations diverses avec la dérive que l'on connait tous. Dans le Quai de Ouistreham, nous découvrons une autre facette, celle des travailleurs pauvres, qui se battent pour quelques dizaines d'euros. De travailleurs pauvres qui sont littéralement épuisés par des tâches ingrates et surtout par les conditions dans lesquelles ces tâches sont effectuées (il faut se battre pour décrocher quelques heures, pour cumuler des emplois tôt le matin et tard le soir, organiser de manière incessante des déplacements en essayant de ne pas dépenser en frais de transport la maigre rémunération de deux heures de travail). Mais l'intérêt de l'ouvrage est que l'on sent malgré tout la volonté de la plupart des personnes rencontrées par Florence Aubenas d'en sortir, de garder espoir et d'obtenir enfin un emploi en CDI. Le Quai de Ouistreham n'est pas nécessairement un ouvrage que l'on a envie de lire mais c'est sans contexte un ouvrage qu'il faut lire, particulièrement pour tous ceux qui peuvent avoir une vision tronquée de cette réalité sociale. Comme le disait Michel Simon, procureur dans le célèbre film "circonstances atténuantes" : "avant de juger les gens, on devrait apprendre à les connaitre". Sans contexte, l'ouvrage de Florence Aubenas contribue fortement à cette compréhension et on ne peut que regarder ensuite d'un oeil différent l'employée qui quitte notre burau au moment où nous arrivons le matin...


Je m'voyais déjà
Je m'voyais déjà
DVD ~ Jonathan Cerrada
Proposé par VTN-GmbH
Prix : EUR 10,42

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Une comédie musicale à l'économie !, 20 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je m'voyais déjà (DVD)
Voilà qui est très surprenant, alors que ce spectable bénéficie du soutien (et rend hommage) à l'un des "monuments français", c'est une terrible déception ! Ce spectable parait être celui d'une troupe d'amateurs...qui essaie de faire un spectable avec les moyens du bord. Une demi-douzaine de personnes sur scène, un décor en carton pâte, des costumes...qui se limitent à un costume par comédien/chanteur. Nous sommes à des années lumières des comédies musicales actuelles. Le point de comparaison est bien évidemment le spectable "Belles, Belles, Belles" (sur le thème de Claude François)...et la comparaison est désespérante ! Certes, on peut préférer Aznavour à Claude François mais dans ce cas il faut acheter directement de l'Aznavour et pas ce spectable décevant.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 16, 2012 2:36 PM MEST


Le procès Villepin
Le procès Villepin
par Laurent Valdiguié
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Droit, politique et psychologie à la barre !, 20 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le procès Villepin (Broché)
Le procès Clearstream est ici l'occasion d'aborder de manière détaillée la formation progressive de la "vérité judiciaire". La qualité de rédaction et d'analyse de cet ouvrage est exceptionnelle. Connaissant parfaitement le dossier, Laurent Valdiguié ne se contente pas d'un verbatim des audiences mais opèrent des rapprochements étonnants. L'importance de cet ouvrage n'est pas évidemment de déterminer qui est coupable ou innocent dans cette affaire (si ce n'était la qualité des parties, qui s'intéresserait à une affaire de dénonciation calomnieuse ?) mais c'est surtout l'exposition et l'explication du travail d'orfévre réalisé par toutes les parties prenantes à ce procès. Cet ouvrage permet de comprendre les stratégies d'avocats judiciaires d'exception, qui sont conduit à défendre des prévenus dont l'intelligence et la psychologie est tout à fait hors norme, et en premier lien Dominique de Villepin (mais pas seulement lui). Toute personne s'intéressant à la justice en France doit lire cet ouvrage. En ce qui concerne les étudiants qui veulent devenir avocat ou magistrat, la lecture de ce livre est indispensable !


Le livre noir de la garde à vue : parfait manuel de savoir-vivre en commissariat
Le livre noir de la garde à vue : parfait manuel de savoir-vivre en commissariat
par Patrick Klugman
Edition : Broché
Prix : EUR 11,20

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Manuel sur un thème d'actualité, 20 février 2010
L'ouvrage est rédigé par un avocat. Il est beaucoup plus court que l'ouvrage de Matthieu Aron commenté par ailleurs. Il se distingue de cet ouvrage par des conseils pratiques un peu plus poussés...même si ces derniers restent limités tant le cadre légal (et pratique) est peu propice aux respects des droits.


Gardés à vue
Gardés à vue
par Matthieu Aron
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Utile pour le débat moins pour la pratique..., 10 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gardés à vue (Broché)
Ce livre a été l'un des moteurs de l'actualité sur le thème de la garde à vue, le fait qu'il soit écrit par un journaliste de France Info n'étant sans doute pas étranger au phénomène. C'est sur la base de l'enquête contenue dans ce livre que le chiffre réel des gardes à vue commence à émerger (c'est à dire sans doute 2 pourcents par an de la population française adulte en garde à vue). Le livre pointe également une réalité un peu moins connue, l'explosion des gardes à vue en matière de délit routier, y compris pour les "conducteurs" de vélo. Le livre est donc sans contexte très utile puisqu'il contribue à faire émerger une réalité qui était peu connue du grand public.

Toutefois, l'ouvrage se présente plus comme un appel au débat politique que comme un guide pratique de la garde à vue. Les principales difficultés sont évoquées mais assez peu de conseils pratiques ou de solutions pour faire face à une situation qui peut se produire à tout instant...ce que montre bien l'ouvrage.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9