Profil de Julius > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Julius
Classement des meilleurs critiques: 280.546
Votes utiles : 41

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Julius

Afficher :  
Page : 1
pixel
Deadly Premonition
Deadly Premonition

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ne vous arrêtez pas à l'apparence!, 3 février 2012
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Deadly Premonition (Jeu vidéo)
Deadly Premonition est le genre de jeu typique qui n'attirera pas beaucoup de joueurs, et pour cause : les graphismes datent de dix ans, même Shadow Of Memories, un des premiers jeux PS2 était plus beau, le gameplay pourra vous sembler raide et l'agent York lourd à diriger, les animations complètement foirées. MAIS : ce jeu dispose d'excellente musiques. D'une ambiance empruntant beaucoup à la série Twin Peaks, et les musiques nous le rappellent. Sa relative liberté lui permet d'emprunter à la fois à Shenmue, mais surtout à Silent Hill, si les phases d'exploration de lieux donnent dans le surréalisme horrifique complet,vous aurez tout loisir d'explorer la ville dans laquelle vous évoluez, pour peu que vous vous rendez dans les temps aux lieux indiqués pour poursuivre l'histoire. En effet le temps des journées est compté : comptez 8 heures de jeu en temps réel pour 24 heures dans le jeu lui-même. Il dispose de bonnes idées comme la gestion de la faim et du sommeil. Mais aussi, le héros dispose d'une double personnalité! C'est rare dans un jeu vidéo notamment pour un enquêteur...Mais surtout, il dispose d'une qualité d'écriture très soignée. Mieux encore, les textes ont été traduits en français, c'est déjà ça, même si c'est approximatif. Les scènes cinématiques sont également très bien mises en scène.
Mélangeant habilement divers genres,bourré de bonnes idées, cette enquête surréaliste mérite mieux que certaines notes que j'ai pu voir sur certains sites ou dans la presse.Il ne faut pas oublier que ce jeu a été réalisé par une petite équipe, avec un petit budget. Alors oui, le contact sera rude. Mais celui qui s'accroche et passe outre les défauts techniques sera grandement récompensé au final.


La Vengeance
La Vengeance
DVD ~ Morsay
Proposé par METAMZCI
Prix : EUR 15,24

18 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Réfléchissez bien..., 3 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vengeance (DVD)
Seriez-vous prêts à donner sa chance à un navet fait par un mec qui ne mérite pas tant de publicité,qui insulte ceux qui disent qu'ils ne l'aiment pas, qui n'écrit pas en français lisible, ( non "er" seul, ça n'existe pas et ne remplace pas "et" !)qui prône par ailleurs la haine de l'autre, le racisme l'antisémitisme et la guerre ?
HAUTS LES COEURS LES KIKOOLOLS !!!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 3, 2012 10:02 AM CET


Les 1001 jeux vidéos : Auxquels il faut avoir joué dans sa vie
Les 1001 jeux vidéos : Auxquels il faut avoir joué dans sa vie
par Tony Mott
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

21 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Le jeu des 1001 erreurs, 8 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les 1001 jeux vidéos : Auxquels il faut avoir joué dans sa vie (Broché)
Faire un tel ouvrage ne pouvait être qu'ambitieux. Il a été victime de son ambition. Pourtant, le potentiel était énorme, malheureusement il est mis à mal par un trop grand nombre d'erreurs et d'imprécisions pour prétendre à un ouvrage dréférence dans le domaine, et franchement, de la part d'un ancien rédacteur en chef d'Edge, qui a supervisé le projet, ça fait mal. Soit les rédacteurs ne connaissent pas le jeu vidéo, soit l'ouvrage a oublié d'être relu avant publication , et pourtant, des correcteurs humains au chômage, il y en a. Vous savez quoi, j'ai bien peur que la vérite soit faite d'un peu de ces deux raisons. Je ne prétends pas qu'il devait être absolument parfait, dans un bouquin de cette épaisseur on en laisse forcément passer. Mais là, ce sont même des erreurs tellement grossières que le livre m'est tombé des mains plusieurs fois. Certains amis internautes en avaient déjà relevé pas mal, et c'est vrai qu'elles y sont, mais je vais prendre plusieurs exemples basé sur mong enre de jeu préféré, le RPG.

Prenons la série connue des Final Fantasy. Pourquoi ne commence t-il à en parler qu'à partir de 1994, année de sortie de Final Fantasy VI ? Je rappelle pour info que le premier FF a sauvé Square de la faillite, la moindre des choses aurait été au moins de le mentionner... Idem, il parle de Dragon Quest VIII l'Odyssée du Roi Maudit, mais quid du premier jeu de la franchise ?
Et la série des Suikoden, alors là, seul le troisième épisode, jamais parvenu en Europe sous forme de jeu au contraire de tous les autres ( LOL !) est mentionné. Bordel ça la fout mal pour une franchise apparue sur PlayStation avant même FF VII ! Ah, et ne cherchez pas des Terranigma, Wild Arms ou Shadow Hearts, ce n'est même pas la peine d'y penser, ils ne sont pas dans ce bouquin.
En revanche on tolère des jeux comme Spiderman 2 ou Transformers, sortis en 2004... Et qui n'ont rien d'extraordinaire en eux...

Mais ma colère a été d'autant plus grande, lorsque j'ai lu ce qui a été écrit sur Chrono Cross. J'ai fini le jeu plusieurs fois. J'ai la boîte du jeu avec moi. au dos, il est clairement marqué "Twenty years after the events in Chrono Trigger... "Si CT est mentionné c'est qu'il y a une raison, non ? Alors pourquoi oser prétendre que Chrono Cross n'est pas sa suite ? Aahh oui, certes, niveau apparence, ce n'est plus le même character-designer, les graphismes sont plus beaux, mais d'un côté, on est passé sur consoles de la génération supérieure, et Square ne se privait pas pour utiliser au maximum l'espace qu'allouait le support CD. Le jeu tenait d'ailleurs sur 2 d'entre eux. D'accord le système de combat est différent. Mais pourtant, des ressemblances subsistent, tels les combats non-aléatoires, et l'exploration des paradoxes... Apparement celui qui a rédigé les lignes est tombé dans le piège du jeu et n'a pas dû aller bien loin, pour peu qu'il y ait joué, même pas dans le lieu Sea of Eden du premier disque. Parce que là, il aurait eu les prémices de ce qui n'est confirmé qu'à la fin du jeu : CC EST la suite de CT. Puis la musique en reprend certains airs, de plus.( la carte de l'île principale du Home World). Si le mec n'a pas été capable de voir un signe avec ça, je ne sais pas ce qu'il lui faut.

La liste des jeux répertoriés est elle -même sujette à caution avec des jeux qui, à mon humble avis, n'ont rien à faire dans cette liste. Unirally sur Super Nintendo, pour ne prendre que lui, est un bon petit jeu mais ne peut prétendre au statut de hit incontestable.
Elle est incohérente, et certains épisodes fondateurs de grandes séries, si ce n'est les grandes séries elles-mêmes, manquent à l'appel. Ou alors, on zappe les épisodes , un exemple criant sera celui de Tekken : le premier figure dans l'ouvrage. OK, pas de soucis. Plus loin, on trouve Tekken 3,avec une photo du jeu à l'appui. Euhh oui, mais où est le deuxième épisode ?

Sans compter des erreurs grossières, comme Virtua Racing sur Super Nintendo... c'est peut être pour ça que le jeu dispose d'une puce spéciale faite par Sega , le SVP ( pour Sega Virtual Processor) ?

La traduction est aussi sujette à questions, avec certains textes à la limite du compréhensible. Pire le titre de certains jeux n'ont pas été traduits en français, alors qu'ils en disposaient d'un lors de leur sortie !

Mais ce qui me fait le plus mal, c'est que la préface est signée par Marcus, LE Marcus que pourtant j'apprécie et qui bosse depusi longtemps dans le milieu... Merde, Monsieur US, lis l'ouvrage avant de faire quoi que ce soit...
J'ai du mal à croire qu'un FPS actuel soit plus culte aux yeux des auteurs qu'un jeu comme Day of The Tentacle...

En tant que gamer, adepte du rétrogaming, je ne pouvais que vous avertir et je parle en connaissance de cause. Car l'ouvrage, plutôt bien exposé dans les rayonnages attirera le gamer averti et curieux, qui l'ouvrira...Et qui le refermera, en colère.

Bourré d'imprécisions, d'erreurs, non relu, présentant de grosses lacunes notamment en rétrogaming, bénéficiant d'une traduction approximative, on se retrouve au final avec un bouquin boursouflé, sorti à la va-vite pour Noël ne justifiant aucunement qu'on y investisse 32 €. Trop ambitieux, il rate finalement sa cible pour viser l'autre, celle des casuals. Mais d'un côté, le livre montre bien comment évolue le jeu vidéo : dans le mauvais sens. Il en est le parfait le reflet.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 12, 2012 1:11 PM CET


Page : 1