Profil de La revue littéraire des copines > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par La revue litté...
Classement des meilleurs critiques: 15.247
Votes utiles : 147

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
La revue littéraire des copines (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Magasin Général, Tome 9 : Notre Dame des Lacs
Magasin Général, Tome 9 : Notre Dame des Lacs
par Loisel/Tripp
Edition : Relié
Prix : EUR 16,50

5.0 étoiles sur 5 Un pur moment de bonheur !, 4 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Magasin Général, Tome 9 : Notre Dame des Lacs (Relié)
Un pur moment de bonheur! Dommage que ce soit le dernier... J'ai attendu chaque tome avec impatience et je n'ai pas été déçue. Le dessin, les personnages, le québécois et ce regard bienveillant sur le genre humain. C'est drôle, c'est touchant et c'est un petit voyage dans un pays merveilleux.


Les cerfs-volants
Les cerfs-volants
par Romain Gary
Edition : Poche
Prix : EUR 8,50

5.0 étoiles sur 5 Un point de vue aérien sur la nature humaine, 8 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les cerfs-volants (Poche)
L'histoire un peu loufoque d'un garçon élevé par son grand-père qui fabrique des cerfs-volants pas toujours politiquement corrects, le coup de foudre instantané et irréversible pour une princess polonaise, un grand chef qui défend le terroir français à travers les années de guerre... et surtout un regard bienveillant sur nous humains.

Au delà d'une histoire d'amour pour le moins romanesque (et sans beaucoup d'intérêt à mon goût), ce roman offre un point de vue dépassionné et humain sur les français (et les allemands, et certains autres) pendant la guerre. Il y a comme une petite touche anglo-saxonne à l'oeil bienveillant que Romain Gary porte sur M. et Mme Toutlemonde et surtout, il y a cette plume magnifique dans sa simplicité et sa clarté.

C'est un pur moment de bonheur que de lire ces pages.

Lecture recommandée


Rien ne s'oppose à la nuit
Rien ne s'oppose à la nuit
par Delphine Vigan (de)
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

4.0 étoiles sur 5 Lettre d'adieu à un mère qui essaya d'en être une, 20 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rien ne s'oppose à la nuit (Poche)
Et un de plus dans la série des relations mère-fille!

Cette fois-ci, c'est un roman autobiographique dans lequel Delphine de Vigan nous raconte la vie de sa mère, bipolaire qui vient de se suicider. S'agissant de sa version d'une histoire vraie dont certains protagonistes seront amenés à lire le livre, il fallait soulever précautionneusement les pierres sous lesquelles étaient cachées les couleuvres et c'est ce qu'a fait l'auteure. Tout au long du livre, elle parle de la difficulté d'écrire sur ce sujet, de ne pas trahir ce qu'on lui a dit ou ce qu'on ne lui a pas dit, tout en racontant sa version de sa mère et de sa relation avec elle.

C'est un livre qui ne peut pas laisser indifférent, car il traite de la vie de famille, une famille qui comme toutes les familles, n'est pas comme les autres, une famille très nombreuse menée tambour battant par une femme (sa grand-mère) dont l'unique ambition était d'avoir une douzaine d'enfants. Comment trouve-t-on sa place dans le nombre et auprès de parents qui ne sont pas toujours disponibles et qui ne peuvent pas toujours expliquer le pourquoi des choses de la vie.

C'est aussi un livre qui traite d'une relation entre une fille et sa mère malade et de la lutte menée pour en sortir à peu près indemne, pour gagner son droit à avoir un peu de bonheur. C'est aussi d'une certaine façon une quête pour essayer de comprendre cette mère et pouvoir enfin lui dire au revoir.

D'un point de vue littéraire, je trouve le style de Delphine de Vigan un peu emprunté, elle s'écoute un peu écrire. Les passages où elle parle de l'écriture de ce livre sont ennuyeux même si on comprend bien pourquoi elle le fait. Le fond de ce livre est cependant très émouvant, c'est une lettre d'adieu d'une fille à sa mère. Une mère qui n'en fût pas une et qui pourtant s'est battue contre un mal terrible pour arriver tout de même à donner un peu d'amour à ses enfants et qui finalement, d'une certaine façon a fini par gagner le combat. Ce roman n'est pas un règlement de compte haineux pour une enfance gâchée, il contient de la tendresse et beaucoup d'amour.

Je ne saurais dire si j'ai aimé ou pas, mais ce que je peux dire, c'est que j'ai été extrêmement touchée par l'auteure et sa mère, car la bipolarité est un mal terrible et qu'elles ont toutes deux fait preuve d'un admirable courage.

A vous de voir si vous voulez le lire.


Le confident
Le confident
par Hélène Grémillon
Edition : Poche
Prix : EUR 7,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Lorsque les mystères de la filiation ne peuvent se dire, ils doivent s'écrire, 20 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le confident (Poche)
Très curieux de lire ce livre après L'armoire des robes oubliées de Riikka Plukkinen, même type d'histoire, mais là on va beaucoup plus loin dans la tromperie et le mensonge.

Le livre est plutôt bien écrit et on se laisse emporter par l'histoire dont on a envie de connaître le fin mot. Mais qui donc écrit ces lettres? De qui parle-t-on? Est-ce un roman coupé en morceaux afin d'hameçonner notre héroïne éditrice? Est-ce l'histoire de quelqu'un qu'elle connaît?

Mensonge après mensonge on découvre la vérité, une vérité terrible, sordide, affreuse qui se déroule dans un Paris occupé par les allemands. Mais finalement, c'est un peu trop pour qu'on y croit. Autant dans L'armoire des robes oubliées on se trouve dans une affaire de famille assez classique qui sert de toile de fond pour raconter la force et la fragilité des relations mère-fille, autant dans Le Confident, on traite de la filiation, des relations mère-fille, mais cependant cette histoire à la Zola ne semble exister que pour l'horreur qu'elle raconte.

Ne cherchez donc pas dans ce roman une analyse poussée sur les relations familiales, mais lisez le plutôt comme un polar.

Ce livre avait été recommandé dans la newsletter de MyLittleBookClub

Se laisse lire


L'armoire des robes oubliées
L'armoire des robes oubliées
par Riikka Pulkkinen
Edition : Broché
Prix : EUR 21,10

4.0 étoiles sur 5 Elsa, Eeva, Eleonoora et Anna, des relations mère-fille, un secret de famille et beaucoup de poésie..., 18 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'armoire des robes oubliées (Broché)
Anna, une jeune femme un peu paumée, sa mère, Elonoora, la tête sur les épaules, un peu froide et maladroite et Elsa, la grand mère qui, atteinte d'une maladie incurable, dit adieu à la vie. D'Eeva, il ne reste qu'une robe dans une armoire de la maison d'Elsa.
Depuis toujours, Anna et Elsa jouent à passer de vieilles robes élégantes pour jouer aux dames qui prennent le thé, cette fois-ci, Anna choisit la robe d'Eeva et le secret est révélé. Petits morceaux par petits morceaux les pièces du puzzle sont rassemblées, mais ces pièces ne se mélangent-elles pas aux morceaux éparpillés du chagrin d'Anna?
On découvre le point de vue de chaque personnage dans cette histoire de famille qui est une histoire d'amour et de perte, mais qui n'est jamais sordide. Tout se raconte dans la douceur et la sérénité des adieux d'Elsa au monde des vivants et même si le dernier rendez-vous manqué est très émouvant, on ressort de ce livre avec un sentiment de paix, le sentiment que tout a retrouvé sa place, même la robe d'Eeva dans l'armoire des robes oubliées.
Lecture recommandée


Hocus Pocus
Hocus Pocus
par Kurt Vonnegut
Edition : Poche
Prix : EUR 7,55

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un futur qui ressemble beaucoup à aujourd'hui..., 6 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hocus Pocus (Poche)
Pour les non inititiés, Kurt Vonnegut était un auteur de SF d'un style un peu particulier, chez lui, pas de petits bonshommes verts ou autres êtres venus de l'espace, juste des humains et ce qu'ils se font à eux-mêmes. Vous vous en doutez, le fond de ses romans n'est pas des plus gais, mais il raconte tout cela avec tant d'esprit et d'humour et les situations qu'il imagine sont tellement cocaces, que l'on passe un très bon moment de lecture avec quelques fous rires à la clé.

Dans ce livre, le héro est un vétéran du Vietnam qui, de retour aux Etats-Unis, se retrouve professeur dans une université pour gosses de riches sans grandes capacités intellectuelles. Cette université, située dans une petite ville, se trouve de l'autre côté d'un lac au bord duquel il y a une prison haute sécurité pour criminels noirs. Car à l'époque où se déroule cette histoire, les prisons sont mono ethniques car on s'est rendu compte que c'était plus facile à gérer. Elles sont également gérées par des japonais qui ont racheté la plus grande partie des Etats-Unis, en faillite suite à l'éclatement d'une bulle immobilière... hem, hem, ce roman a été écrit en 1990...

Mais chacun chez soi, on se la coule douce dans cette campagne américaine à l'ombre de Musket Mountain. Notre héro a bien chez lui sa femme et sa belle-mère, toutes deux atteintes de maladie mentale héréditaire, mais cela ne l'empêche pas de vivre pleinement sa vie d'homme. Cela aurait pu continuer longtemps si une fille à papa influent ne s'en était mêlée et une mutinerie n'avait pas eu lieu de l'autre côté du lac.

Ce livre est une bonne satire de la société américaine et de sa classe dirigeante et Kurt Vonnegut, qui n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, porte un regard critique et à la fois tendre sur son grand pays malade.

Lecture recommandée


La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
par Joël Dicker
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A quoi reconnait-on un bon roman?, 23 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Bon allez, je l'avoue... Normalement, je n'aime pas trop les prix littéraires français et je lis très peu de polars, mais là je n'ai pas pu résister à la tentation: un prix littéraire français donné à un Suisse! Il faut quand même dire que l'histoire avait tout pour me plaire: un écrivain et son mentor dans le Nord Est américain... Joël Dicker et moi devons avoir les mêmes références littéraires.

L'histoire se déroule donc sur la côte du New Hampshire dans une petite ville où vit un illustre écrivain, Harry Quebert, dont l'unique roman est devenu un classique littéraire. Marcus Goldman est un jeune écrivain qui vient de publier un énorme succès de librairie et dont tout le monde, surtout son éditeur, attend un nouveau roman. Seulement, c'est la page blanche. Marcus se rend chez Harry qui était son professeur à l'université et son mentor afin de trouver une solution à son problème. Mais voilà, la page va rester résolument blanche jusqu'à ce que le corps d'une jeune fille disparue en 1975 refasse surface et avec elle, le passé si mystérieux de Harry. Entre 1975 et aujourd'hui, il va falloir faire bien des allers-retours afin de recoller morceau par morceau cette terrible et triste histoire et découvrir enfin la vérité sur Harry Quebert.

Ce livre valait-il 2 prix littéraires? Ce n'est pas à moi d'en juger, mais ce que je peux dire, c'est que j'ai passé un excellent moment de lecture. L'intrigue est très bien ficelée: je me suis laissée avoir à chaque indice sans jamais deviner qui était le vrai coupable. La relation entre les deux hommes et plutôt bien vue, j'ai particulièrement apprécié les conseils du maître à l'élève: on est dans une enquête, mais on est aussi dans la construction d'un roman et on est aussi dans la construction d'un personnage. Enfin, c'est bien écrit et l'on n'y entend presque aucun accent genevois (j'ai relevé une seule petite tournure de phrase caractéristique). On peut cependant regretter l'invraisemblance et finalement le peu d'intérêt que représente l'histoire d'amour du roman, mais cela ne gâche ni l'intrigue, ni le plaisir de la lecture.

Une fois n'est pas coutume, voici une citation du livre: "Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l'effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernir mot, pendant un instant, il ne doit plus penser qu'à tout ce qu'il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l'on regrette d'avoir terminé." Et c'est exactement ce que je ressent après avoir lu un bon bouquin et celui-ci en était un.

Lecture recommandée


La liste de mes envies
La liste de mes envies
par Grégoire Delacourt
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

3.0 étoiles sur 5 Qu'est ce que je fais si je gagne au loto?, 25 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La liste de mes envies (Broché)
C'est l'histoire d'une mercière à Arras qui a une vie un peu médiocre, mais qui dans le fond l'aime bien sa petite vie médiocre. Son mari, ses copines, ses enfants, sa mercerie et son blog. Mais voilà, un jour elle gagne au loto, elle qui refusait toujours de jouer. Que faire de tous cet argent qui chamboulerait toute cette vie bien organisée? Le bonheur n'est-ce pas finalement de pouvoir rêver de tout ce qu'on ferait?

C'est un petit livre que l'on peut lire le temps d'un weekend pour se distraire, Jo la mercière est plutôt sympathique et on s'est tous déjà posé la question de ce que l'on ferait de plusieurs millions d'euros tombés du ciel. Mais ne vous attendez cependant pas à rêver de soleil et de yachts clinquants, on est dans le Nord et le temps est gris.

Lecture possible


Snow Falling on Cedars: A Novel
Snow Falling on Cedars: A Novel
par David Guterson
Edition : Broché
Prix : EUR 13,65

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un très bon roman insulaire, 21 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Snow Falling on Cedars: A Novel (Broché)
C'est un livre que j'ai trouvé l'été dernier dans une librairie aux Etats-Unis, dans la sélection des livres pour la rentrée des classes. Cette sélection est très intéressante, car on n'y trouve pas que des grands classiques, loin de là, les auteurs contemporains ont la part belle dans les programmes littéraires des lycées américains. Ce qui est également intéressant, c'est qu'on y trouve à la fois des auteurs d'origines ethniques variées afin que toute la populations américaine soit représentée et des histoires qui relatent les différentes époques de l'histoire amériaine. De cette manière, à travers les livres que l'on demande aux jeunes américains d'avoir lus, on traite de l'histoire des Etats-Unis, de ses diversités et de ses réalités socio-culturelles.

La neige tombait sur les cèdres nous parle des japonais établis aux Etats-Unis et de la façon dont ils ont été traités durant la seconde guerre mondiale.

Le décor est une petite île au large du Nord Est des Etats-Unis, San Piedro. Cet île abrite une communauté de pêcheurs et de producteurs de fraises. Au début du siècle dernier, des japonais sont venus s'établir là comme ouvriers et peu à peu ont économisé pour pouvoir s'acheter des terres. Ils vivaient relativement paisiblement aux côtés de descendants scandinaves (vu les noms), mais ne se mélangeaient pas, ils tenaient à garder leurs traditions.

Mais si tout était aussi paisible, il n'y aurait pas d'histoire, alors c'est sur fond d'un procès pour meurtre, que l'on traverse tout un pan de l'histoire américaine concentré sur un caillou au milieu de l'océan. De l'installation des premiers pionniers jusqu'au meurtre et au procès qui ont lieu 10 ans après la fin de la guerre, on va suivre ces personnages qui vivent en parallèle, mais parfois se croisent, s'aiment, se déchirent pour finalement nous mener jusqu'au dénouement de ce procès, jusqu'au fin mot de l'histoire.

Le décor de ce livre est très bien posé, les couleurs et les odeurs de cette île sont tangibles et malgré le froid et la dureté de l'existence, l'auteur nous offre une vision optimiste de la condition humaine et un regard bienveillant sur tous ces personnages qui finalement ne sont qu'humains.

Nous devrions peut-etre lire un peu plus ce genre de bouquins dans nos écoles.

Lecture recommandée


Magasin général, Tome 7 : Charleston
Magasin général, Tome 7 : Charleston
par Jimmy Beaulieu
Edition : Album
Prix : EUR 15,50

5.0 étoiles sur 5 Le Québec des années 20 vu par Loisel et Tripp, j'adore!, 21 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Magasin général, Tome 7 : Charleston (Album)
Déjà 7 tomes de cette série géniale et je n'ai pas encore fait de critique!

Si vous cherchez de l'action ou du fantastique comme dans les autres séries de Loisel (je ne me suis pas encore attaquée à Tripp), passez votre chemin, ici, il est question du Québec des années 20 et vous n'aurez droit qu'à un séjour dans un petit village reculé, parmi des personnages drôles, attachants et pleins de vie à qui il arrive les petites aventures du quotidien. Et c'est déjà pas mal, car rien que l'ambiance vaut le détour et entre nous, quel talent d'avoir réussi à écrire ça avec l'accent québécois. Il s'agissait par ailleurs d'un pari risqué: 2 dessinateurs expérimentés qui se partagent les planches. 1ere étape, Loisel, 2ème étape, Tipp. Un doublé gagnant.

Dans ce dernier opus, Marie revient de Montréal avec, dans ses bagages de belles robes, des moeurs légères et un phonographe avec des disques de Charleston... de quoi rendre les éléctions municipales bien mouvementées.

Comme il se doit, les dessins sont magnifiques, un vrai régal pour les yeux!

A avoir absolument dans sa bibliothèque!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6