Profil de Thychat > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Thychat
Classement des meilleurs critiques: 2.410
Votes utiles : 142

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Thychat (france)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
Indécent
Indécent
par Colleen Hoover
Edition : Broché
Prix : EUR 13,90

3.0 étoiles sur 5 Une belle romance, 5 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Indécent (Broché)
Voyant les chroniques positives fleurirent sur la blogosphère, je me suis empressée de me procurer cette romance New Adulte. La présentation du livre pourrait porter à confusion, puisque la citation sur la couverture est totalement sortie du contexte. Si vous cherchez une romance érotique, passez votre chemin puisqu’ici, il n’y a aucune scène de ce genre.
Dès les premières pages, nous sommes envoûtés par le style de Colleen Hoover. Un style simple, mais addictif qui nous fait dévorer le livre en quelques heures.
Les personnages sont charismatiques et attachants, aussi bien les principaux que les secondaires. J’ai beaucoup aimé Will qui est très mature pour son âge, puisqu’il a traversé une grosse épreuve dans sa vie. L’histoire est racontée du point de vue de Layken qui nous entraine avec elle dans une vie qui n’a rien de rose, mais dont certains moments avec son frère nous arrachent un sourire. L’auteure a su mettre de l’humour dans le dramatique, ce qui est appréciable.
La meilleure amies de Layken est également un personnage très intéressant et émouvant. Un passage en particulier m’a tiré quelques larmes.
Le cours de slam rappelle un peu l’ambiance du cercle des poètes disparus, ce qui est assez sympathique adapté dans un contexte contemporain. Certains textes sont très beaux et donnent envie de s’intéresser de plus près à cette discipline.
Si la romance entre Will et Layken est remplie de tension et d’émotions, la fin m’a un peu déçue. Le scénario se résume en quelques lignes et manque de complexité. J’ai eu l’impression que l’auteure a fait du travail de Will un faux prétexte à une romance impossible qui au final se conclut trop vite après 282 pages d’attente et de tension.
Pour finir, j’ai trouvé certains passages assez flous, ce qui m’a obligée à les relire plusieurs fois, c’est dommage.
En résumé, un livre qui aurait pu être un coup de cœur si le scénario avait été plus complexe et la fin plus approfondie, mais une belle romance tout de même.


Protections rapprochées , tome 1 : Magnétisme fatal
Protections rapprochées , tome 1 : Magnétisme fatal
par Lisa Marie Rice
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 une romance sympathique avec une touche d’action, 28 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Protections rapprochées , tome 1 : Magnétisme fatal (Broché)
Magnétisme fatal est un des premiers romantic suspenses que je lis de l’auteure.
Dès le début, nous découvrons Nicole, une femme forte qui a tout plaqué pour s’occuper de son père malade. Habituée au milieu militaire, elle sait reconnaitre ces derniers, même en civil. Pourtant, elle n’avait pas remarqué que le clochard qui traine souvent dans les couloirs de son bureau était en réalité un ancien militaire sous couverture. Nicole est un personnage attachant, au même titre que Sam, un homme dur et froid aux premiers abords, mais qui sait se montrer tendre et chaleureux. Entouré de ses deux frères de cœur, il saura faire face à tous les dangers pour sauver la vie de sa belle.
Nous alternons entre plusieurs points de vues, aussi bien dans la tête de Nicole que de Sam ou encore quelques méchants. Ce style permet de comprendre tous les enjeux de l’histoire, mais ralentit également le rythme du roman, c’est dommage.
La romance quant à elle, présente des côtés poignants, malgré la rapidité avec laquelle elle arrive. Les scènes érotiques sont sensuelles et bien écrites. Le scénario est plutôt classique, mais si les idées étaient plutôt bonnes, il y a trop de facilités et de choses prévisibles. C’est dommage, car les personnages avaient beaucoup de potentiel.
En résumé, une romance sympathique avec une touche d’action.


Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire: Tome 1 : Pas le choix
Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire: Tome 1 : Pas le choix
Prix : EUR 5,10

4.0 étoiles sur 5 Une bit-lit réussi qui plaira certainement aux fans de Chasseuse de la nuit, 21 septembre 2014
J’ai découvert ce livre grâce à un concours auquel j’ai participé et, très vite, j’ai sympathisé avec l’auteure. Après un relooking de couverture que je trouve particulièrement réussi et qui met beaucoup plus en valeur ce livre, c’est avec impatience que je l’ai commencé, au vu des nombreux commentaires positifs, notamment sur amazon.
L’histoire commence doucement, nous présentant les personnages au fur et à mesure, ce qui nous permet de nous attacher à eux progressivement. Le style fluide, agréable et plein d’humour nous fait tourner les pages, sans que nous nous en rendions compte, et n’est pas sans rappeler certaines séries telles que Sarah Dearly ou Queen Betsy. Le roman va crescendo, de même que l’évolution de Samantha, qui passe de la petite bibliothécaire timide à une femme de terrain, presque une mercenaire.
Aurélie Venem nous présente un cocktail réussi entre action, enquête, humour avec une pointe de romance, ce qui est appréciable. Les références aux séries télé sont également très rafraichissantes et je reconnais avoir certains points de vus similaires au sien lorsqu’il s’agit de Stargate SG 1 (une série que j’aime beaucoup)
Le personnage de Phénix m’a beaucoup plus. Il est froid et rassurant à la fois, ne montrant que très rarement ses véritables sentiments. Quant à Sam, c’est une jeune femme très attachante qui compose avec sa nouvelle vie, et qui s’en sort plutôt bien.
Les personnages secondaires sont également intéressants et nous nous prenons vite d’affection pour eux. Cette petite ville chaleureuse nous donne envie d’y faire un tour.
En ce qui concerne l’univers, il n’y a rien de réellement nouveau, mais Aurélie Venem a su amener les choses de façon agréable, nous apportant ça et là de petites touches de surprise.
En résumé, une bit-lit réussi qui plaira certainement aux fans de Chasseuse de la nuit ;)


Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres
par Karen Marie Moning
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 un cinquième tome qui révèle enfin les réponses qu’on n’attendait plus, 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres (Broché)
Après une petite déception avec le tome 4, j’ai voulu enchainer directement avec le tome suivant, espérant qu’il remonterait un peu mon impression.
Dès le début, mes doutes concernant la créature ont été confirmés, mais hélas, je n’ai pas été affectée par ce qui lui arrivait, puisque je n’y croyais tout simplement pas. Ce n’était pas possible que l’histoire tourne de cette façon, j’ai donc sauté directement au milieu du livre, feuilleté quelques pages et trouvé la réponse que j’attendais.
Bien que ce tome soit de la même épaisseur que le précédent, il fait presque 300 pages de plus. S’il se laisse lire, j’ai relevé les mêmes faiblesses que dans le tome précédent, à savoir les interminables réflexions de Mac. Pourquoi nous rabâcher sans cesse les mêmes questions et ce qui s’est passé dans les tomes précédents ? Certes après plusieurs mois de lectures, certaines choses nous échappent, mais j’ai trouvé que ça faisait trop. Trop de blabla au détriment de l’action. Et quand il y a enfin une scène d’action qui se profile à l’horizon, elle est coupée, puis résumée quelques pages plus loin, ce qui est hyper frustrant. Ce que j’apprécie dans la lecture, c’est de vivre l’histoire et là, j’ai eu l’impression de lire un résumé entrecoupé de questions incessantes et redondantes. C’est dommage.
En ce qui concerne le « couple » Barrons/ Mac, j’ai trouvé qu’une fois de plus cela mettait trop de temps à tourner comme je l’espérais. Et une fois que le moment tant attendu arrive, il est encore une fois éclipsé par les multiples raisonnements de Mac. Au final, on n’a pas le temps de comprendre ce qui se passe que c’est déjà terminé.
Pour les révélations, j’ai également été très déçue, je crois que j’en attendais trop… Je me suis dit « tout ça pour ça ? » Je m’attendais à quelque chose de plus complexe.
Ce qui m’a également beaucoup gênée dans ma lecture ce sont toutes ces coquilles et problèmes de temps (surement un problème de traduction) en effet, on passe du présent au passé simple sans transition. J’ai même noté un dialogue, raconté au passé simple en plein milieu d’un passage au présent… Si l’alternance des temps avait été utilisée pour différencier les différents passages entre Mac et Dani, ça ne m’aurait pas dérangée, mais là, on se demande à quel moment on se trouve dans l’histoire. Pourquoi parler au présent puis avancer dans l’histoire et repartir sur le passé simple ?
J’ai également tiqué sur le terme bipolaire qui est une maladie mentale qui fait alterner le malade entre des phases d’euphorie, puis de profonde dépression. La plupart du temps, il réagit de façon excessive à certaines situations, ce qui n’est pas du tout le cas de Mac. Elle est profondément paradoxale, mais en aucun cas bipolaire…
Enfin, voilà, je suis un peu déçue par cette lecture. J’aurais préféré que les réponses tombent au fur et à mesure et que la romance soit un peu plus présente.
En résumé, un cinquième tome qui révèle enfin les réponses qu’on n’attendait plus.


Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre Fatale
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre Fatale
par Karen Marie Moning
Edition : Poche
Prix : EUR 12,50

3.0 étoiles sur 5 une histoire dans la lignée des précédents tomes, bien qu’un peu moins addictif, 8 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre Fatale (Poche)
J’ai commencé cette série, il y a bien longtemps et je me rappelle que les tomes deux et trois m’avaient mis dans un état d’addictivité impressionnant. C'est pourquoi j’avais mis le tome 4 de côté pour pouvoir le savourer plus tard (et aussi sortir de cette état qui vous empêche de penser à autre chose qu’à l’histoire que vous venez tout juste de refermer)
La fin du trois nous annonçait la couleur. C’est donc avec impatience et avidité que j’ai commencé ce tome 4. Barrons sauvera Mac à sa façon, pour le plus grand plaisir du lecteur. Des passages qu’on attendait plus, même si cela arrive dans un contexte particulier.
Si le début promettait un tome à la hauteur des précédents, le manque de réponses constant et les réflexions incessantes de Mac m’ont vite fait ralentir la lecture. Depuis le tout début de la série, j’ai un peu de mal avec ce personnage, même si elle a beaucoup évolué et m’est devenue plus sympathique au fil de l’histoire. J’aurais aimé moins de redondance.
L’univers est bien fouillé, même s’il m’a fait penser à celui de Laurell K. Hamilton avec sa série sur Merry Gentry. Enfin, quand on parle de Faë difficile de s’éloigner des standards.
En lisant ce quatrième opus, j’ai eu l’impression que KMM ne voulait pas nous donner les réponses, se contentant de balader un peu plus le lecteur en lui donnant quelques miettes par-ci, par-là. Et ça m’a rendue folle. Au bout de quatre tomes, on aurait pu espérer en apprendre un peu plus. Bien sûr, il y a de bons rebondissements et des passages vraiment prenants, mais il y a aussi beaucoup de questionnements de la part de Mac qui est sans cesse en train de réfléchir. C’est dommage, car ça ralentit beaucoup trop le rythme de l’histoire.
La fin, par contre, m’a laissée un peu perplexe. Elle est remplie de passages longs qui auraient pu être raccourcis, comme si l'auteure ne voulait pas conclure sa série et cherchait à gagner du temps. Bien sûr, ces passages sont utiles et je me doutais de ce qui se cachait derrière la créature, mais ils auraient pu être synthétisés.
En résumé, une histoire dans la lignée des précédents tomes, bien qu’un peu moins addictif.


A chacun sa tentation
A chacun sa tentation
par Molly O'Keefe
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 une romance prenante qui montre l’envers du décor, 31 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A chacun sa tentation (Poche)
À chacun sa tentation est un roman qui traite un sujet d’actualité. Il met en avant ce à quoi sont exposées les personnes battues par leur conjoint. Comme à mon habitude, je n’ai pas lu le quatrième de couverture et me suis arrêtée à la couverture fraiche qui annonçait une romance détente.
J’ai été un peu surprise par le début qui met en scène Jennifer, ancienne journaliste d’investigation, dans une maison faisant office de refuge pour femme battue. Les cinquante premières pages sont un peu longues, car on ne sait pas exactement où va nous emmener cette histoire. Puis tout devient plus prenant lorsque Ian Greer arrive.
Nous suivons plusieurs personnages, dont un préado de 11 ans, ce qui est assez inhabituel, mais donne un certain charme à l’histoire. Les personnages secondaires, comme Deb et Andille nous gratifieront de moments poignants et remplit de tension, au même titre que Ian et Jennifer.
Des personnages qui tiennent vraiment bien la route, attachants et réalistes, qui ont eu leur lot de blessures par le passé. Les émotions prennent aux tripes, même si au début, j’étais un peu dubitative. Petit à petit, une sorte d’alchimie se crée entre les différents personnages. Plus j’avançais dans le roman, plus j’étais sous son charme.
En résumé, une romance prenante qui montre l’envers du décor.


A toi jusqu'à l'aube
A toi jusqu'à l'aube
par Teresa Medeiros
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 une romance mignonne qui vous fera passer un bon moment de lecture, 24 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A toi jusqu'à l'aube (Broché)
À toi jusqu’à l’aube m’a encore une fois été conseillé par ma copinaute Luna, c’est donc avec impatience que je l’ai commencé. Le format assez court promettait une histoire rapide à lire, mais j’ai malheureusement mis plusieurs jours à la terminer.
En effet, si l’histoire nous présente un sujet délicat et des personnages charismatiques, j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs.
Gabriel est un homme qui se morfond sur lui-même à cause de son récent handicap, jusqu’à l’arrivée de sa nouvelle infirmière. Leurs échanges sont pourvus de beaucoup d’humour, mêlant sarcasmes et autodérisions assez drôles. À travers la situation dramatique de Gabriel, notre couple nous fera vivre des moments poignants et remplis d’émotions qui feront battre notre petit cœur.
Samantha, quant à elle, a beaucoup de caractère et c’est tout ce dont avait besoin Gabriel. Les révélations la concernant m’ont beaucoup surprise, j’ai trouvé cela très original.
Les personnages secondaires sont également bien approfondis et tout aussi attachants que notre couple.
Pour autant, ce livre ne m’a pas maquée. Le scénario se résume en quelques lignes et les indécisions de l’héroïne en fin de roman, même si on les comprend, font trainer le dénouement en longueur.
En résumé, une romance mignonne qui vous fera passer un bon moment de lecture.


Anita Blake, Tome 15 : Arlequin
Anita Blake, Tome 15 : Arlequin
par Laurell K Hamilton
Edition : Poche
Prix : EUR 9,20

5.0 étoiles sur 5 un tome où l’action est beaucoup plus présente que dans les précédents, un vrai coup de cœur, 10 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, Tome 15 : Arlequin (Poche)
Anita Blake est une série qui m’a littéralement envoutée dès les premiers tomes et je dois vous avouer que je vénère l’auteure qui a toujours des idées brillantes et une façon d’amener les choses excellente.
Après quelques tomes qui mettaient plus en avant les relations d’Anita et son contrôle de l’ardeur (qui a pris une nouvelle forme et qui n’a rien à voir avec le sexe), ce tome 15 remonte un peu dans l’action puisque nous retrouvons notre Anita des débuts.
Arlequin m’a mise dans tous mes états, surtout à cause de Richard que j’aime plus que tous les autres personnages, mais qui a agi comme un vrai con. J’ai eu envie de le claquer contre un mur, même si je l’aime quand même, lol. Tout se complexifie dans les relations d’Anita, mais elle a réussi à trouver un bon équilibre entre les hommes de sa vie. Un petit nouveau que nous avons découvert dans le tome 14 arrivera et je dois dire qu’il me fait de l’œil. Haven a l’air terrible. Bon, pour ma défense, j’adore les mecs chiants, c’est pour cela que j’aime autant Richard, mdr. Les autres hommes de la vie d’Anita ferment trop leur bouche et acceptent trop facilement les choses pour moi. Même Jean Claude se laisse plus ou moins gouverner par Anita.
Les intrigues de cours vampiriques sont toujours aussi brillantes et Laurell K. Hamilton nous tient en haleine du début à la fin. Les interactions entre les personnages sont hyper réalistes, on sent que l’auteure leur lâche la bride et qu’ils n’en fond qu’à leur tête. C’est génial de les voir « prendre vie » de cette façon et malgré leur nombre impressionnant, ils ont tous une personnalité propre et un charisme différent.
Dans ce tome, il y a également une chose que j’attendais avec une terrible impatience depuis le tome 9 : Olaf ! Eh oui, il revient et son attirance pour Anita est juste flippante, mais on se frotte les mains d’excitation pour savoir comment elle va gérer ce problème.
Alors, voilà, même si la fin d’Arlequin m’a vraiment attristée à cause de ce qu’a dit Richard, j’espère que ce ne sera pas définitif.
En résumé, un tome où l’action est beaucoup plus présente que dans les précédents, un vrai coup de cœur pour cette auteure que j’adore.


Qu'importe le passé... (Harlequin Prélud') (Prelud' t. 67)
Qu'importe le passé... (Harlequin Prélud') (Prelud' t. 67)
Prix : EUR 4,49

5.0 étoiles sur 5 un coup de cœur pour cette belle romance qui vous arrachera certainement quelques larmes, 3 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'importe le passé... (Harlequin Prélud') (Prelud' t. 67) (Format Kindle)
Ce roman m’a encore une fois été conseillé par Luna et je la remercie pour ce choix judicieux.
Avant d’entamer les premières pages, je savais que l’histoire allait être dure, car il parait que Kay Stockham est connue pour ses romances poignantes, mais je ne savais pas que cela allait être aussi éprouvant.
Le début annonce la couleur en nous présentant Joe qui sort tout juste de prison. Un homme brisé par son passé que personne ne veut accepter d’embaucher et que tout le monde regarde d’un œil accusateur. Il croisera le chemin d’Ashley qui n’est pas au courant de son passé et qui a besoin d’un homme à tout faire pour retaper sa maison à moindres frais. Ashley étant orpheline et veuve avec un enfant à charge n’a pas de famille sur qui compter et se prend rapidement d’affection pour Joe. Une tension grandissante va progressivement voir le jour, malgré leur résolution de garder leurs distances.
Les moments d’intimités sont sensuels, remplis d’émotions, de passion et d’amour, ce qui rend certains passages encore plus douloureux.
L’auteure sait habilement raconter son récit, le rendant tellement addictif que je n’arrivais pas à le lâcher. Je l’ai d’ailleurs dévoré en une seule journée… Un livre qui prend aux tripes, car nous assistons à des situations très réalistes et crédibles, on comprend parfaitement les réactions des personnages et le déchirement mutuel que certaines actions engendrent.
Mais dans ce drame, l’auteur a réussi à placer quelques notes d’humour très appréciables, notamment dans les échanges avec Wilson, un vieil homme dont elle a la charge et qui a la fâcheuse habitude de se comporter de façon assez paternaliste avec elle.
La fin de l’histoire m’a, quant à elle, sciée en deux et j’ai trouvé cette chute absolument horrible et bouleversante, même si tout cela finit sur une note positive.
Un petit bémol toutefois concernant certaines scènes où on ne comprend pas trop ce qui se passe et qui nous oblige à relire plusieurs fois le passage.
En résumé, un coup de cœur pour cette belle romance qui vous arrachera certainement quelques larmes.


Les Highlanders, Tome 2 : La rédemption du Berserker
Les Highlanders, Tome 2 : La rédemption du Berserker
par Karen Marie Moning
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

5.0 étoiles sur 5 une romance historique paranormale prenante et remplie de tension qui vous fera passer un très bon moment de lecture, 27 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Highlanders, Tome 2 : La rédemption du Berserker (Poche)
Après un tome 1 sympathique, mais légèrement décevant sur l’évolution du couple, j’attendais ce tome 2 au tournant.
Dès le début, nous découvrons Jillian, une femme au caractère fort et réfléchi qui n’hésite pas à raconter des bobards aux soupirants que son père lui présente pour éviter le mariage, son cœur étant déjà pris depuis de nombreuses années.
Grimm quant à lui nous offre un charisme digne des personnages de KMM. Un guerrier puissant et invincible qui cache une grande sensibilité, comme on les aime. Cet homme éperdument amoureux de Jillian fera tout pour la repousser, de par sa nature de Berserker qui pourrait se révéler dangereuse pour elle. Notre couple nous gratifiera donc de nombreuses disputes (peut-être un peu trop ? Même si on comprend le comportement de Grimm, il y avait d’autres solutions que de blesser sans cesse Jillian) malgré la tension grandissante.
Une tension qui a donc répondu à mes attentes (ma période romance doit y être pour quelque chose ^^) Grimm a su faire palpiter mon petit cœur, les scènes érotiques se voulant extrêmement sensuelles, même si le couple perd en tension au fil du livre pour nous gratifier de moments de tendresse mignons.
Karen Marie Moning a également beaucoup de talent pour nous pondre des dialogues et des situations pleines d’humour. J’ai adoré les personnages secondaires comme les parents de Jillian ou le père de Grimm et son oncle à la fin du livre. J’ai également beaucoup aimé la façon d’exploiter la légende du Berserker, ce qui rend l’univers des Highlanders et de Mac encore plus intéressant.
Le style fluide et addictif m’a fait dévorer ce livre et c’est avec plaisir que je lirais le tome suivant.
En résumé, une romance historique paranormale prenante et remplie de tension qui vous fera passer un très bon moment de lecture.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9