undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de bluesbeauty > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par bluesbeauty
Classement des meilleurs critiques: 285.716
Votes utiles : 889

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
bluesbeauty "bluesbeauty" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Porno
Porno
par Irvine Welsh
Edition : Broché
Prix : EUR 8,95

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 They're back!!!, 18 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Porno (Broché)
Attention les mecs, ils sont de retour!!! Avec quelques années de plus que dans "trainspotting" mais rassurez la maturation leur a fait du bien (enfin ça c'est vite dit). "Sick boy", le roi de la combine et des coups foireux ne veut plus qu'on l'appelle ainsi mais Simon David Williamson (non mais sans blague!), Spud est toujours en délicatesse avec la dope et il a du mal à avancer sur le chemin cahotique de la vie, le Bergard boy va bientôt sortir de taule et croyez-moi, ça va chier pour le matricule de Renton s'il arrive à lui mettre le grapin dessus! Souvenez-vous, ce bon vieux Renton qui à la fin de "Trainspotting" n'avait pas hésité à arnaquer ses "potes" avant de prendre la poudre d'escampette. C'est vrai ça! Où peut-il bien être désormais? Le décor est planté pour les anciens mais il y également de nouveaux personnages tout aussi interessants que les anciens, en l'occurence notamment, Nikki, Mel, Curtis et quelques autres. Cette bonne vieille ville d'Edimbourg (et en particulier le quartier de Leith) est toujours la toile de fond de l'histoire mais pas seulement. Londres, Amsterdam ou Cannes participent également au feu d'artifice de la "junkie connection".
L'écriture d'Irvine Welsh est toujours aussi jouissive et captivante. Attention, on devient vite accro à cette came et pour ma part, j'avais hâte de lire ce livre lentement pour rester dans l'histoire un maximum de temps mais, d'un autre côté, j'étais tellement aspiré que j'avais une envie monstre de tourner les pages au plus vite pour aller plus loin dans le roman. De la bonne came, je vous dit! Côté style littéraire, on prend les mêmes que dans "Trainspotting" et on recommence, enfin, ce que je veux dire par là, c'est que les personnages principaux sont tour à tour les narrateurs de l'histoire et bien entendu, des styles totalement différents s'emboîtent le pas.
Jetez-vous sur ce "Porno".....allez....Plus vite que ça....sinon c'est moi qui vous le jette à la gueule!!! Non mais sans blague...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 28, 2009 1:06 AM CET


S.O.S.
S.O.S.
par Joseph Connolly
Edition : Broché
Prix : EUR 8,10

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une traversée rythmée, 25 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : S.O.S. (Broché)
Avec "S.O.S.", Joseph Connolly nous embarque pour une traversée transatlantique où le comique de situation, les scènes ubuesques succèdent aux moments de séduction, d'amour charnel et de tension. En clair, les relations humaines (dans tous les sens du terme) avec parfois tout ce qu'elles ont de grotesques ou de risibles sont au centre du roman. "S.O.S." est peuplé d'une multitude de personnages qui sont tous plus intéressants les uns que les autres avec des personnalités différentes et même parfois diamétralement opposées. Cela va du personnage attirant et même physiquement attirant (Jennifer) à celui que l'on aimerait tuer de ses propres mains (Nobby).
L'écriture de Joseph Connolly est aussi alerte que l'océan est immense et j'ai été aspiré du début à la fin par l'histoire, les situations et les quiproquos. C'est avec regrets que j'ai quitté, arrivé à New York, tout ce beau monde.


Les Nains de la mort
Les Nains de la mort
par Jonathan Coe
Edition : Poche
Prix : EUR 7,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Derrière le masque, 25 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nains de la mort (Poche)
Le roman commence par la (presque) fin de l'histoire. William est un jeune musicien de jazz qui a quitté Sheffield pour Londres dans le but d'accéder à une carrière de musicien. Il assiste, bien malgré lui à l'assassinat d'un autre musicien sauvagement tabassé à coups de batte par deux nains. William qui est le narrateur de ce roman va alors faire un retour en arrière sur son histoire, un retour proche où petit à petit les personnes le côtoyant vont se dévoiler et nouer ainsi une intrigue. Les personnages que William côtoie au quotidien ne sont pas toujours ceux qu'il croit.
Jonathan Coe sait par son écriture agréable, fluide, sur laquelle on glisse avec un certain plaisir nous attirer dans ses filets. J'ai passé un agréable moment en compagnie de William et de tous les autres personnages qui ont chacun leur particularité et qui sont très intéressants à placer dans un roman. L'histoire coule et prend petit à petit une consistance digne d'intérêt.
Ce n'est certes pas le roman de l'année mais c'est un roman plaisant.


Déloger l'animal
Déloger l'animal
par Véronique Ovaldé
Edition : Broché
Prix : EUR 18,10

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Dans les couloirs de l'imaginaire, 25 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Déloger l'animal (Broché)
Véronique Ovaldé nous invite dans une quête d'identité, celle de la petite Rose, 15 ans, forgée par les non-dits et les absences et qui à grand coups d'imaginaire, de rêve, de sentiments va s'inventer un passé et plus exactement celui de ses parents, en particulier leur rencontre et leurs vies passées.
L'écriture de Véronique Ovaldé est belle comme une peinture d'art, fine, féminine à souhait, très esthétique en somme. C'est une écriture de l'âme qui repose, apaise et rassure.
J'ai réellement passé un excellent moment en compagnie de la plume de Véronique Ovaldé.


Cliente
Cliente
par Josiane Balasko
Edition : Poche
Prix : EUR 6,10

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 J'aime bien, 18 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cliente (Poche)
J’aime bien les histoires. Josiane, elle, aime bien nous livrer les histoires qui galopent dans sa tête. Pour le coup, elle donne sa plume à Judith, Fanny et Marco, les personnages phares de "Cliente" qui nous content leur façon de vivre leurs vies ordinaires...enfin, peut-être pas si ordinaires que cela finalement.
Premier roman, première réussite. Est-ce vraiment une surprise quand on connaît le talent de Josiane Balasko ?
J’aime bien tes histoires Josiane. Invite-moi plus souvent dans ton cerveau. J’aime bien les personnages qui l’habitent. Ils sont tellement attachants.
Merci Josiane.


Trainspotting
Trainspotting
par Irvine Welsh
Edition : Broché

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le top de la littérature déjantée, 4 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trainspotting (Broché)
En ce qui concerne l’écriture d’Irvine Welsh, on entre dans ce roman comme on entre dans une auberge espagnole. Grâce à la multiplicité des narrateurs qui peuplent ce bouquin, on passe allègrement du style littéraire le plus classique à celui le plus déjanté qui soit. Ce contraste des plus opportuns donne à cette œuvre un attrait extraordinaire. On est bien loin de la platitude rencontrée dans le "Las Vegas parano" de Hunter S. Thomson (qui traite également des drogues). Irvine Welsh, lui, sait nous faire pisser de rire dans nos baskets autant qu’il sait nous émouvoir et nous faire chialer en nous impliquant dans des scènes d’une tristesse à tomber. En clair, on décolle grave.
"Trainspotting" est l’histoire d’une bande d’embrumés vivant dans les quartier les plus minables d’Edimbourg, nous promenant à travers la désespérance sociale entre plans sexe, pintes de bière, défonces, bastons, coups foireux, rancœurs et SIDA. Malgré leur condition marginale, on s’attache rapidement à la plupart des personnages qui tous et sans exception valent le détour et méritent leur place dans ce roman.
La lecture de "Trainspotting" constitue réellement un moment unique et se fixer dans la veine d’Irvine Welsh pour lire ce roman est des plus recommandé.


L'Histoire secrète du plomb
L'Histoire secrète du plomb
par Jamie-Lincoln Kitman
Edition : Broché
Prix : EUR 6,20

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'histoire d'un crime, 22 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Histoire secrète du plomb (Broché)
"L’histoire secrète du plomb" est un document excellent de Jamie-Lincoln Kitman qui retrace l’histoire du plomb en tant qu’additif dans l’essence. Le plomb tétraéthyle (PTE) puisque c’est de lui dont il s’agit, est un antidétonant qui a été utilisé en tant qu’additif dans l’essence en toute connaissance de danger et alors que l’on connaissait déjà à l’époque de la découverte des "vertus" du PTE, au début des années 1920, un autre antidétonant tout aussi efficace (et même plus) et sans danger pour l’environnement et pour les moteurs : l’éthanol. Seulement le PTE permettait de dégager une manne absolument gigantesque pour les industriels qui l’avait breveté. Bénéficiant d’une scandaleuse impunité et de l’incurie des pouvoirs publics américains en particulier mais aussi des autres par la suite, la "General Motors" et la "Standard oil of New Jersey" ont contribué à empoisonner la terre entière en faisant brûler ce plomb mélangé aux carburants.
Mensonges, enquêtes sur les risques partiales et financées par les industries avides, accords illégaux, puissance des lobbies automobiles, chimiques et pétrochimiques, tout cela a contribuer à une catastrophe environnementale et sanitaire liée au plomb et si dans les pays les plus riches et les plus développés le PTE est désormais interdit, les industries criminelles continuent à répandre leur poison dans les pays les plus pauvres.
Criminels contre l’humanité. Voilà ce que sont les acteurs qui ont contribués à la défense du plomb pour de bien scandaleuses raisons financières.


Bleu de chauffe
Bleu de chauffe
par Nan Aurousseau
Edition : Broché

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman croustillant, 22 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bleu de chauffe (Broché)
"Bleu de chauffe" est un roman croustillant, pétillant dans lequel on peu ressentir une fraîcheur, une lucidité et une justesse de ton qui font le plus grand bien.
"Bleu de chauffe" est l’histoire de Dan Mamout, ex-taulard que l’on a pour sa réinsertion converti à la plomberie alors que son rêve le plus chaud était l’écriture. De galère en galère et en attendant de pouvoir gagner correctement sa vie grâce au roman qu’il est en train d’écrire, Dan trouve un taffe dans une petite entreprise. Il fait bien son job mais le problème se situe plutôt au niveau du patron et de ses sales magouilles. Pour ne rien gâcher au personnage crasse du chef d’entreprise délictueux, le harcèlement moral fait également partie de sa panoplie de combat. Dan qui en a vu d’autres va alors consacrer toute son énergie à précipiter la chute de Dolto, le fameux patron, pourri à l’intérieur comme Dan le dit si bien.
Au niveau du style, de l’écriture, on nage vraiment dans le bonheur et dans le sens de la formule avec Nan Aurousseau et on trouve là incontestablement un "patte" proche du Renaud (le chanteur) version "Charlie Hebdo". Tranchant, drôle à l’extrême, incisif, sans concession et résolument d’actualité sont des qualificatifs qui correspondent à ce roman. Les conditions de détention en prison, la télé poubelle, le plombier polonais, les banlieues, les patrons véreux, les petits "chefaillons" plus royalistes que le roi, le racisme, la dictature du capital bref tout le ciment de notre société actuelle est passé au crible avec une vigueur et une justesse des plus remarquables. Tout ceci nous fera oublier la toute fin qui n’est à mon avis pas aussi réussie que le reste mais peu importe car le reste est très réussi. On attend avec impatience la confirmation du talent de Nan Aurousseau.


Tirs croisés : La laïcité à l'épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman
Tirs croisés : La laïcité à l'épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman
par Caroline Fourest
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

29 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A lire absolument., 2 février 2006
Je conseille à tout le monde et en particulier aux personnes qui ne sont pas convaincues qu'il faut défendre à tout prix la laïcité et œuvrer de la plus pressante des façons pour que la sécularisation se répande au maximum à travers le monde, de lire cet ouvrage absolument éclairant et parfaitement documenté qu'est ce "tirs croisés" (Les deux auteurs sont des spécialistes de la question religieuse et elles ont déjà commis d'autres livres sur le sujet).
Oui, les intégristes des trois religions monothéistes constituent bel et bien une menace importante pour les démocraties et pour tout ce qui concerne les droits de l'homme et ils profitent de la moindre faille ou du moindre excès de tolérance dont les démocraties en général et les personnes laïques en particulier font preuve à leur égard.
Il ne faut pas non plus s'arrêter sur cette fausse idée qui consiste à penser que seul l'intégrisme musulman est dangereux et Caroline Fourest et Fiammetta Venner nous exposent clairement la chose. Les extrémistes chrétiens et juifs, même s'ils sont soumis, de par leur implantation dans l'univers géopolitique, à un contre-pouvoir relativement puissant par rapport à leurs homologues musulmans, tuent eux aussi au nom de Dieu et mettent en péril nos libertés.
"Tirs croisés" est un livre très bien écrit, accessible et des plus agréables à lire et qui, de plus, exacerbe et nourri notre envie d'en savoir plus. Les auteurs exposent non seulement la manière dont les religieux arrivent à se poser en victimes de ceux qu'ils appellent les "laïcards" (piège de la "victimisation" dans lequel tombent parfois malheureusement certains des plus fervents défenseurs des droits de l'homme) ainsi que les dangers induits par les religieux (sexisme, intolérance par rapport aux libertés d'orientation sexuelle, obscurantisme, etc...) mais elles savent également revenir à l'origine des trois religions et à leur évolution pour nous permettre de bien comprendre certains phénomènes. Un autre atout et non des moindres de ce livre est de nous montrer comment, même si par ailleurs ils se détestent viscéralement, les intégristes des trois religions n'hésitent pas à s'allier dès qu'il s'agit de faire progresser l'influence de la justice divine.
Pour bien comprendre d'où vient le danger, lisez ce livre. Absolument.


American Psycho
American Psycho
par Bret Easton ELLIS
Edition : Poche
Prix : EUR 10,20

41 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La subversion à son paroxysme, 2 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Psycho (Poche)
Que dire qui ne l’ai déjà été au sujet de ce roman qui aura marqué de par son pouvoir hautement subversif son époque et bien plus encore ?Tout a été dit ou presque et pourtant, oui pourtant, il y a toujours quelque chose à dire quand on vient de lire "American psycho". On a beau être prévenu, avoir vu le film au préalable, l’histoire, les agissements, la narration dépassent tout ce à quoi on s’attendait en termes d’horreur, de cruauté, de froideur.
Que dire du roman ? "American psycho" est le journal d’un golden boy qui vit au cœur de l’Amérique Reaganienne, une Amérique où cynisme, individualisme, matérialisme atteignent des sommet et Bret Easton Ellis nous le fait ressentir à plein. Une Amérique où la solidarité n’est pas ou plus du tout d’actualité. "American psycho" est une critique, par la satire, de cette époque, de cette Amérique. Patrick Bateman donc, le narrateur, se trouve être également un pervers psychopathe tueur en série. Mais est-il qualifiable d’une quelconque manière ? Les mots suffisent-ils pour le définir ?
Que dire de l’écriture de Bret Easton Ellis ? Tout d’abord qu’elle est sévèrement ancrée dans l’époque à laquelle vit Patrick Bateman. Au début du roman, l’écriture est froide, exagérément (et ce n’est pas une critique négative car parfaitement adapté au récit) descriptive et matérialiste. Les meurtres sont évoqués voire relatés rapidement et l’impact physique sur le lecteur est acceptable et puis on avance dans le roman et de plus en plus, l’action se tourne vers les perverses pulsions criminelles qui émanent du cerveau malade de Patrick Bateman. Les scènes, terribles, y sont décrites avec une précision chirurgicale et là, franchement, l’impact physique sur le lecteur est réellement présent. On est au bord de la nausée. La machine s’emballe et devient incontrôlable pour le lecteur, l’auteur et le narrateur. On n’arrive plus à décrocher.
"American psycho" est un roman coup de poing, sulfureux où la plume de Bret Easton Ellis est plus incisive que tous les outils de torture utilisés par Patrick Bateman. L’écrivain a mis son talent au service de l’inimaginable, de l’inique, de l’inqualifiable et ça fonctionne plus que bien mais, au fait, qu’est-il sorti de l’imaginaire "frelaté" de Bateman et qu’elle est la part de vérité dans tout ce qui nous a été narré ? Quelle est la part du fantasme dans tout ça ? Ça donne à réfléchir !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8