undrgrnd Cliquez ici Baby Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Mr. Benedetto Fabrice > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Mr. Benedetto ...
Classement des meilleurs critiques: 1.524
Votes utiles : 576

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Mr. Benedetto Fabrice (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
La France Orange Mécanique
La France Orange Mécanique
par Laurent Obertone
Edition : Broché

34 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 livre-thermomètre..., 9 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La France Orange Mécanique (Broché)
Allez, je m'y colle.
Je viens de visualiser l'échange entre Aymeric Caron et Laurent Obertone dans l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché", et cela m'a un peu fait penser aux échanges qu'il y a ici entre "pro" et "anti" (à noter cependant qu'ici, les "antis" semblent ne pas avoir lu le livre, mais peu importe): c'est Jaurès, je crois, qui disait que le seul courage est maintenant de dire la vérité... et il semble donc que les faits soient en eux même fascistes! Le seul "argumentaire" (il faut vraiment des guillemets) déployé contre ce travail journalistique est qu'il "fait le jeu du Front National".
Fin du débat.
En plus Marine Le Pen elle-même en a dit du bien.
Fin totale et définitive du débat: si MLP en dit du bien, c'est que les idées de l'auteur sont nauséabondes, que son parcours sent le souffre, que ses chiffres sont truqués, et même s'il ne sont pas truqués ils sont choisis pour servir un discours qui rappelle "lesheureslesplussombresdenotrehistoire", et même si Obertone rappelle que son constat et ses chiffres sont les mêmes que ceux annoncés par M. Boutih ou dans les JT des grandes chaînes (sans que cela n'émeuve personne), l'accusateur public s'en sortira par une pirouette en taxant l'auteur de racisme, ce qui est l'argument définitif qui rend impossible la poursuite de la conversation.
On a beaucoup parlé des +/- 200 viols par jour. Hier, journée de la femme, on a rappelé qu'une femme est violée toutes les 8 minutes en France: calculez, cela fait bien 180.
On a aussi demandé à Obertone ce qu'il savait des chiffres du nombre de viols au Moyen Age pour qu'il puisse affirmer que "depuis que le France est France, jamais il n'y en a eu autant"... mais faut-il des statistiques pour constater qu'à l'époque de nos grands-parents, on ne se faisait pas casser la gueule pour un regard de travers ou une cigarette refusée? On avait beaucoup de tournantes dans les années 50? Il y avait beaucoup d'endroits où les flics n'osent pas aller? Les pompiers se faisaient ils régulièrement accueillir par des jets de pierre dans les années 60 par exemple? L'accusateur public réclame ici des chiffres, il lui en faut (même s'il a auparavant dit et redit qu'on fait dire ce que l'on veut aux chiffres, peu importe, ce qui compte, c'est qu'Obertone est raciste).
Et peu importe que l'auteur dise très clairement, à plusieurs reprises dans le livre, que c'est une infime partie des immigrés (ou issus de) qui est responsable d'une bonne partie du réensauvagement de la France, peu importe que l'islam soit la première religion des prisons, peu importe les patronymes entendus lors des audiences dans les tribunaux, peu importe les rapports du Sénat sur la sur-délinquance des jeunes issus de l'immigration,peu importe les travaux de chercheurs comme Lagrange, bref, peu importe le réel, peu importe ce que vivent les français puisque la seule chose qui compte c'est que le réel corresponde à l'idéologie de la classe médiatico-politico-économique dominante (issue des mêmes écoles et trustant tous les pouvoirs depuis 30 ans): on ne s'en sort pas si mal, "limmigrationestunechancepourlaFrance", "ilnefautpasstigmatiser", "celafaitlejeudeufrontnational", "cestuneatteinteauvivreensemble".
Bref, ce livre d'un journaliste (et pas d'un sociologue ou d'un homme politique dont le devoir serait d'apporter des propositions et solutions pour améliorer les choses) est un thermomètre, et on sait tous que casser le thermomètre fait tomber la fièvre.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (15) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 18, 2013 8:54 AM CET


Les décisions absurdes II: Comment les éviter
Les décisions absurdes II: Comment les éviter
par Christian Morel
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

4.0 étoiles sur 5 Aussi intéressant que le premier tome., 9 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les décisions absurdes II: Comment les éviter (Broché)
C.Morel nous fait partager une fois encore ses analyses et conseils face aux dysfonctionnements qui conduisent à la prise de décisions absurdes, dangereuses, idiotes, au sein de toutes les organisations, entreprises ou même simples groupes de personnes (une cordée en haute montagne par exemple). Il nous livre cette fois ses propositions pour tenter de les éviter, en se fondant sur sa propre expérience de cadre chez Renault et sur les dispositifs mis en place à la Nasa, dans la Marine américaine, dans l'aviation civile ou les blocs opératoires, bref, partout où la recherche de la fiabilité est cruciale.
Une fois de plus, son analyse est pertinente, claire et facile à lire et invite à chercher dans sa propre entreprise/association... quelles sont les procédures à mettre en place/modifier pour tenter de s'approcher de la haute fiabilité. Il est frappant de constater, au sein des plus grandes organisations gérant des milliards d'euros de fonds publics, que la recherche de la fiabilité soit aussi peu évoquée. C. Morel le souligne parfaitement en invoquant une quasi-révolution des mentalités (politique de non punition des erreurs, par exemple, tellement à l'opposé de l'air du temps).
Une analyse salutaire.
M. Morel, faites nous plaisir et envoyez ce livre à nos chers dirigeants tant ils semblent en avoir parfois besoin...


70030 FRANCE ADMINISTRATIVE PLASTIFIE  1/1M4  74X100cm
70030 FRANCE ADMINISTRATIVE PLASTIFIE 1/1M4 74X100cm
par COLLECTIF
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 conforme à la commande, 26 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 70030 FRANCE ADMINISTRATIVE PLASTIFIE 1/1M4 74X100cm (Relié)
Rien a redire, la carte est bien plastifiée, bien faite, jolie au mur.

PS: qu'est ce que ce serait bien si on trouvait encore des cartes double face: une avec les départements, une autre avec les reliefs... voire une liste des départements et des régions. Je suppose que cela doit poser un problème technique insurmontable à l'heure actuelle...


Le grand roman de la physique quantique
Le grand roman de la physique quantique
par Manjit Kumar
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un immense plaisir!, 19 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le grand roman de la physique quantique (Broché)
Le livre porte bien son nom: un véritable roman que cette "invention" de la physique quantique, qui aura tant révolutionné nos vies depuis un siècle.
Chacun des grands acteurs de cette aventure bénéficie d'une biographie intéressante, jamais trop longue ou courte, toujours passionnante, inscrite dans l'histoire tourmentée de ce début de XX siècle, avec les deux guerres mondiales provoquées par le pays leader dans la physique théorique - on se passionne pour les attitudes pacifistes d'Einstein (PS: Madame Einstein, où que vous soyez maintenant, je compatis... (ceux qui ont lu me comprendront!)), la réussite de Bohr, l'obstination payante d'Heisenberg: ils sont tous dignes d'être des personnages des meilleures fictions.
Très léger double bémol scientifique:
- lorsqu'est évoquée la classification périodique des éléments (d'ailleurs, Mendeleiev n'est pas même cité, tiens??), j'ai cru comprendre que les physiciens cherchaient à comprendre les raisons d'une telle classification.. mais alors comment cette classification a t'elle été établie? Je pensais justement que c'était grâce aux découvertes quantiques qu'elle avait pu être établie..
- je pense que le théorème, fondamental, de Bell, aurait pu être mieux expliqué...
Mais bon, 4 étoiles quand même, et c'est vraiment une excellente lecture! (même si ma femme me prend pour un extra terrestre quand je lis des trucs pareils...)
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 31, 2014 5:39 PM CET


Sans parler du chien
Sans parler du chien
par Connie Willis
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 De la dentelle., 12 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sans parler du chien (Poche)
C'est très bien écrit, c'est très bien décrit, c'est effectivement surprenant, s'agissant d'une oeuvre de science fiction ayant pour thème le voyage dans le temps. On s'attend à des trucs incroyables, à des passages spectaculaires dans des trous de ver, dans des déchirures spatio-temporelles... mais pas du tout. Tout est dans la finesse, dans les détails d'une histoire taillée au cordeau, extrêmement bien pensée, et à la fin on ne peut que se dire (enfin, c'est au moins ce que moi, je me suis dit): "wouah.... ah ouais, d'accord alors c'est pour ça que.... " et se remémorer ensuite les détails qu'on a lu avant sans y prêter garde.... et se dire qu'on le relirait bien encore une fois maintenant qu'on connaît la fin.
Bref, de la dentelle, et faite main en plus, je vous dis!


Religion
Religion
Prix : EUR 8,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une bonne claque en forme de guitare et de talon aiguille!, 13 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Religion (CD)
Mais qu'est ce que c'est bon! Put***, ça fait déjà 22 ans!
22 ans que j'écoute cet album régulièrement, sans jamais me lasser, 22 ans que je me dis qu'il y en a peu qui peuvent tenir la comparaison.
C'est fort, c'est saturé, c'est rythmé, et c'est aussi suave et langoureux que la voix de Muriel... (Aaahh, dans "Pendant que les champs brûlent", l'entendre roucouler "le long de mes jambes, la caresse du feu".... à chaque fois ça me rend tout chose!).
Par ailleurs, évidemment, ça n'est pas sur le CD, mais quels clips, quels clips! "J'ai vu" est à tomber de désir! "Pendant que les champs brûlent" est délicieux...

Petite dédicace à toutes celles qui ont un "chien rouge"! Ah, c'est sûr, c'est pas de la musique de Caravane et dans 150 ans, on s'en souviendra encore!

"J'habite avec un chien rouge
Quand on lui tire doucement sur la queue il bouge
Parfois plane sur ma tête
Comme un étrange doute quand je vois cette bête
Il reste au pied de mon lit
Du matin au soir jusqu'à très tard dans la nuit
Quand je le vois s'approcher
Je sens mon coeur se mettre à battre à tout casser

Et il est toujours en train de me frôler
A guetter le moment où je vais m'abandonner

Et l'amour est bien plus facile
Depuis que je l'ai rencontré
C'est vraiment un être docile
Je fais enfin ce qui me plaît"

RE VE NEZ!!!!!!!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 29, 2012 10:27 PM CET


Lumières
Lumières
Proposé par mijosete
Prix : EUR 5,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 EXCEPTIONNEL !, 11 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lumières (CD)
J'ai cet album depuis des années, et j'ai eu envie de voir ce qu'on en dit ici.
Je veux impérativement faire savoir tout le bien que je pense de ces "lumières" que Liane Foly nous apporte. Il s'agit là de la Liane Foly d'avant, celle qui était avec André Manoukian, avant 1995...
Feue l'excellente Liane Foly...
Sa voix m'envoûte à chaque écoute: tantôt chatte, tantôt tigresse, elle minaude ou feule, elle me charme avec un seul son; chaque intro musicale, douce et feutrée, me rend impatient de l'entendre dire qu'elle va "aller sur la lune et m'offrir des pleurs pour mon anniversaire"...
C'est un live avec un son parfait, pur, qui convient tout à fait à cet album.
Faute d'être musicien, je ne peux être plus technique, je suis simplement un inconditionnel de cet album et j'aimerais sincèrement que ces quelques lignes vous auront donné envie de le découvrir... et à 5 €!!!!! n'hésitez pas plus longtemps!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 29, 2012 10:28 PM CET


SNUFF
SNUFF
par Chuck Palahniuk
Edition : Broché
Prix : EUR 16,50

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Crade, malsain, plaisant..., 6 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : SNUFF (Broché)
Intrigue inexistante, répétitif, dénouement attendu?
Je ne suis pas un fan de Chuck Palahniuk (entendez par là que je n'ai pas lu ses autres oeuvres), alors peut être que les habitués ont été déçus, mais ce n'est pas du tout mon cas.
J'ai adoré l'atmosphère crade, étouffante de cette antichambre de la débauche, le détachement avec lequel les scènes de cul sont décrites, l'avancée pas à pas de l'intrigue dans la tête des 4 personnages... par ailleurs, quelles références cinématographiques ;-)
Bref, si ce n'est pas un grand Chuck, alors j'ai hâte de lire les autres...


La Neuvième porte
La Neuvième porte
DVD ~ Johnny Depp

5 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Presque un nanard...., 27 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Neuvième porte (DVD)
A deux doigts du nanard, je le redis!
Johnny Depp / Dean Corso l'affirme dès le début: « Je crois à mon pourcentage! ». Et donc pas au diable. (Il semble d'ailleurs que Mme Paradis croie elle aussi beaucoup au pourcentage, c'est dingue comme on s'assemble quand on se ressemble...hé hé, quelle mauvaise langue je fais...). Expert/chasseur/marchand de livres rares et anciens aux méthodes discutables, sans beaucoup de scrupules, il se voit confier, par le sieur Balkan, un livre d'une valeur estimée à un petit million de dollars, c'est pas rien. Et que fait-il, avec ses lunettes et sa barbiche qui lui donnent un air de poète maudit du XIXe (siècle hein, pas arrondissement)? Eh bien il le tripote avec ses mains non-gantées, il fume dessus, IL BOIT DU VIN ROUGE sur le bouquin ouvert sur sa table!, il le laisse sans surveillance sur une table de bibliothèque (pour mater une gonzesse qui lui paraît un peu étrange, « Oui, tiens, j'ai un bouquin qui sent le souffre, qui vaut un paquet de pognon, il y a une meuf qui semble me suivre et qui a l 'air plus que suspect... qu'est ce que je fais? Tiens, je vais laisser mon bouquin sans surveillance quelques minutes! Ca c'est futé! Heureusement que je suis un pro! »). Durant tout le film, le livre fort onéreux est trimbalé dans une besace informe, secoué dans tous les sens. Dans l'hôtel, Johnny appuie bien fort sur la tranche pour le photocopier... pas de souci, c'est juste un bouquin dont il ne reste que trois exemplaires au monde! Son employeur intérimaire lui offre apparemment un bon paquet de pognon pour mener à bien sa mission, mais le brave Johnny n'en profite pas pour mettre le bouquin en lieu sûr, dans un coffre, non, surtout pas... il le planque vite fait dans sa chambre d'hôtel naturellement...
Plus tard, après des péripéties dignes d' « Indiana Jones contre Gutenberg » (on se demande comment il tient le coup, lui qui évolue plutôt dans l'univers feutrés des bibliothèques mais bon, passons), il échappe de peu à la mort lors d'une cérémonie satanique au château de Saint Martin (ma femme m'a d'ailleurs fait remarqué que les satanistes en question auraient pu être tout de même un peu plus discrets: et que ch'te fous des flammes tout le long de l'allée devant le château, c'est tout juste s'il n'y a pas un panneau indicateur « POUR LA CEREMONIE SATANISTE ALLEZ AU BOUT DE L 'ALLEE MERCI », ch'te jure, ces satanistes alors....). Il échappe de peu à la mort, donc, et -alors que son employeur (qui s'avère être un super méga méchant – remarquez, on s'en doute dès le début, il a pas l'air très catholique. Ni très orthodoxe non plus d'ailleurs.) lui dit de se barrer, que son gros gros chèque l'attend et que, je le répète, Johnny a dit au début du film qu'il croyait à son pourcentage et uniquement à son pourcentage! - , eh bien il décide de poursuivre le méchant! Pas de souci, j'adore échapper de justesse à la mort, j'en n'ai pas eu assez... (je précise que Johnny est protégé le début par une gonzesse inconnue. Qui est elle? Pourquoi est elle là? Mais oui, c'est bien sûr, c'est Miss Seigner! On comprend mieux... Sacré Roman, il est fort!). Une fois qu'il a abandonné la Rolls dans la rivière, il parvient à regagner un bistrot en ville, et grâce au sympathique cafetier qui passe naturellement un petit air d'accordéon dans son troquet -on est France, tout de même- , il découvre l'endroit où se tapit le méchant (son employeur, vous suivez toujours?). Il y va, en stop (apparemment il a claqué tout le fric), dans un semi-remorque, puis dans une camionnette avec des chèvres, puis à pied, et il arrive enfin au vieux château. A quel moment? Je vous le donne en mille! Pile poil quand le méchant débute son inquiétant sabbat! Le méchant a une voiture puissante, il connaît le coin, il meurt d'envie de faire ses petites affaires maléfiques; Johnny n'a plus de bagnole, il est en territoire inconnu et c'est comme si ils s'étaient donné rendez-vous au début de la cérémonie! Ils sont forts, ces scénaristes!
Puis le méchant meurt, le château brûle et à la fin, c'est magnifique, Johnny et Emmanuelle Seigner (pourquoi? comment? on s'en fout... c'est la copine de Roman, je vous dis!) font l'amour sur fond d'immenses flammes démoniaques (c'est dingue comme ça brûle vite un vieux château, je ne me rendais pas compte...), ils transpirent, elle fait parfois des grimaces, c'est magnifiquement ridicule et gratuit.
Du coup on est vite allé se coucher avant la fin du générique, ma femme et moi.

Ah oui, j'allais oublier: Johnny et Emmanuelle arrivent au château de Saint Martin (celui de la première cérémonie sataniste) la nuit à peine tombée et ils en repartent au petit matin alors que les évènements qui se déroulent pendant ce laps de temps ne peuvent représenter, tout au plus, que deux heures, et encore je suis large. Roman, si tu me lis, merci de résoudre ce paradoxe temporel. Je compte sur toi.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 11, 2013 1:48 PM MEST


Scoubidou : Scoubidou et le monstre du Loch Ness
Scoubidou : Scoubidou et le monstre du Loch Ness
DVD ~ Casey Kasem
Proposé par cinebox
Prix : EUR 6,87

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Vraiment très sympa, 25 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scoubidou : Scoubidou et le monstre du Loch Ness (DVD)
Courses poursuites folles, Sammy et Scoubi (oui, moi j'écris à la française!) toujours aussi complices, EXCELLENTE musique, tout y est, et même l'indispensable exclamation de l'équipe, les yeux exorbités bien sûr, et comme d'habitude en choeur, en découvrant le coupable à la fin!
Mes gamins adorent!

moi aussi..


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17